12/06/15

L'Histoire épatante de M. Fikry & Autres trésors, de Gabrielle Zevin

L'histoire épatante de M  heart-by-heart

A.J. Fikry, libraire sur l'île d'Alice, veuf inconsolable depuis deux ans, n'a pas un caractère facile et refuse tout compromis, aussi bien avec ses clients qu'avec ses lectures. Lorsqu'il rencontre pour la première fois Amelia Loman, représentante pour une maison d'édition, il se montre tout aussi odieux et intraitable, avant de noyer son désarroi dans l'alcool le soir venu. À son réveil, sa vie va basculer, suite au vol d'un livre de grande valeur, et la découverte d'un bébé abandonné dans sa boutique, notre bonhomme acariâtre va alors se métamorphoser en une crème onctueuse et délicate !

Amoureux des livres et des belles histoires, cette lecture est pour vous ! Vous ne manquerez pas de vous attacher à l'histoire d'un homme au cœur brisé qui pensait se terrer dans sa librairie pour oublier son chagrin et se protéger de l'extérieur, mais une petite Maya va jaillir de nulle part et devenir le soleil de sa vie. Après tout, « la vie est plus belle lorsqu'elle s'écrit à plusieurs ». 

On se fond alors dans le paysage parmi cette communauté insulaire, légèrement exubérante, qui fait bloc autour de notre A.J. Fikry : son pote flic, qui ne lisait que des bouquins de J. Deaver avant de se lancer dans un club de lecture, sa belle-sœur qui adore le théâtre et supporte un mari volage, auteur d'un roman à succès, mais qui peine à se renouveler. L'ensemble est joyeux, drôle, enlevé, bariolé et attachant, avec des anecdotes croquignolettes et désopilantes, comme la venue sur l'île de l'écrivain fétiche d'Amelia... qui va virer au fiasco.

C'est tout simple, idéaliste mais adorable à lire. Cela vous parle aussi de livres et de l'amour des livres, pourquoi nous aimons lire et pourquoi nous aimons tout court. C'est sans prétention, si ce n'est de vous offrir quelques heures de lecture distrayante et bienfaisante. Un grand MIAM de bonheur !

Fleuve Noir / avril 2015 ♦ traduit par Aurore Guitry (The Storied Life of A.J. Fikry)

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


11/06/15

Une journée avec Mousse, de Claire Lebourg

Une journée avec mousse

@ crédit photo : Tourner 1 Page

Ah ! que la vie est douce, quand on est au bord de la plage, loin du tumulte du monde, avec le bruit des vagues pour compagnie.

Le matin, Mousse sort se promener sur le sable. « Il aime ce moment où ses bouts de pattes deviennent glacés et où il doit courir pour se mettre au chaud. » Puis il boit son café en écoutant la radio. Et il attend que la marée vienne lui apporter les petits trésors du jour.

Mais aujourd’hui, « un mammifère marin non identifié est échoué sur son fauteuil. D'une patte nonchalante, il tient le livre préféré de Mousse, de l'autre, un biscuit. 

- Salut Mouche ! Moi, c'est Bichon. Très heureux de faire ta connaissance. »

Mais Mousse a du travail et n'a pas le temps de se coltiner cet individu sans-gêne. Hop, hop, hop... il renvoie chez lui cet intrus. Bichon, toutefois, n'a pas dit son dernier mot.

Qu'est-ce que c'est bon ! Un vrai nid douillet. J'ai adoré me plonger dans l'atmosphère apaisante de ce petit livre aux illustrations charmantes. J'ai adoré Mousse, accroché à ses petites habitudes journalières et chiffonné de devoir perturber son planning par la faute d'un gros morse raplapla. 

L'histoire déroule son fil en toute tranquillité. C'est tendre, doux, mignon. Avec un brin de poésie, et de fantaisie. Franchement, on ne peut que succomber. Cela sent l'été, les vacances, la plage, les copains... Et on se régale ! 

Mouche de l'École des Loisirs / mai 2015

 

Mousse2

@ crédit photo : longs courriers

Pour en découvrir davantage : http://leslongscourriers.blogspot.fr/2015/05/une-journee-avec-mousse.html

 

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/06/15

Ma vie de pingouin, de Katarina Mazetti

MA VIE DE PINGOUIN

Vous rêvez d’une croisière de l’extrême ? Alors, c’est parti pour l’Antarctique ! Wilma, 32 ans, vient de larguer les amarres pour le bout du monde et fuir, on s'en doute, un secret de plus en plus lourd pour elle. Pourtant, en apparence, la jeune femme est dynamique, pétillante mais maladroite. Elle a même pris sous son aile Tomas, journaliste désabusé, grincheux, bougon, paumé... et le tarabuste pour reprendre du poil de la bête. Spectatrice perspicace et espiègle, Alba, septuagénaire turbulente, scrute ses semblables et rédige dans son petit carnet de notes un nouveau projet baptisé “La ruine des espèces”. Ainsi, tout ce petit monde se croise et s'emmêle, depuis Paris jusque Ushuaia, en une joyeuse cacophonie qui ne manque ni de charme ni de d'entrain. La lecture, a priori enjouée, est en fin de compte faussement légère, car il est aussi question dans l'histoire de maladie, de dépression, de solitude et de désœuvrement... Katarina Mazetti est coutumière du fait mais déjoue avec brio les pièges du pathos. Elle nous sert une comédie éclatante de vivacité et de situations cocasses. On n'est pas plié de rire à chaque coin de page, mais on ressent une profonde tendresse pour les personnages à travers leurs aventures débordantes de sincérité.

Les cinq comédiens, sélectionnés par Audiolib, croquent avec talent cette lecture enthousiasmante et pleine de peps. On ne s'ennuie pas un seul instant et le dépaysement est assuré. La croisière se termine beaucoup trop tôt et c'est avec regret qu'on la quitte !

Audiolib ♦ mai 2015 ♦ texte lu par Patrick Donnay, Erwin Grünspan, Nathalie Hons, Cachou Kirsch et Marcha Van Boven (durée : 7h 17)  


“Quoi de mieux pour réchauffer les cœurs en perdition qu’un iceberg, pour peu qu’il se retourne, révélant le pingouin qui sommeille en chacun ?”

 

traduit du suédois par Lena Grumbach (Mitt liv som pingvin)  pour les éditions Gaïa

Ma vie de pingouinGaia

05/06/15

Chut ! je lis : Le Club de la Pluie au pensionnat des mystères, de Malika Ferdjoukh

Profiter du soleil pour replonger dans les aventures du Club de la Pluie (de Malika Ferdjoukh) ! 

IMG_4123

Nostalgiques des séries à la Enid Blyton, cette lecture est pour vous ! Rose, Nadget et Ambroise sont élèves au pensionnat des Pierres-Noires, à Saint-Malo, et trompent leur ennui en résolvant des énigmes et autres enquêtes intrépides. Ils ont même créé le Club de la Pluie et sont à l'affût du moindre détail troublant pour y mettre leur grain de sel.

On frissonne de plaisir à les suivre dans leurs aventures, dans les couloirs hantés de leur école ou les allées d'une fête foraine, à traquer un redoutable voleur d'objets précieux ou démasquer un fantôme, tout ça dans une ambiance bon enfant et délicieusement affolante.

C'est du Malika Ferdjoukh pur jus ! Une écriture exquise, des références au cinéma rétro & la sensation d'une bulle réconfortante... on ne s'en lasse pas. Notez que la réalisation sonore du livre lu nous réserve une entrée en matière particulièrement tonitruante ! Je n'ai pas pu m'empêcher de sursauter. 

Texte lu par Alice Butaud (Rose), Vincent de Boüard (Ambroise) et Clémentine Niewdanski (Nadget) ♦ Musique composée et interprétée par Cécile Maisonhaute

♦ Livres précédemment lus ici

Chut ! les livres lus de l'école des loisirs / mai 2015

03/06/15

Les Incorrigibles enfants de la famille Ashton : Une étrange rencontre, de Maryrose Wood

Les incorrigibles enfants de la famille Ashton

Penelope Lumley vient de décrocher son tout premier poste de gouvernante chez la famille Ashton, sans se douter qu'une mission délicate l'attend : prendre en charge l'éducation de trois jeunes enfants, Alexandre, Beowulf et Cassiopée, que lord Ashton a récemment trouvés dans la forêt, au cours d'une partie de chasse. Surnommés les “Incorrigibles”, du fait de leur comportement sauvage et brusque, les enfants ne parlent pas, portent des fourrures sur le dos et hurlent comme des loups. À force de patience et de bonté, miss Lumley parvient à inculquer aux trois innocents les préceptes d'une vie civilisée et s'enthousiasme à leur enseigner la poésie en leur faisant la lecture d'ouvrages épiques. Les enfants obtiennent ainsi la permission d'assister à la traditionnelle fête de Noël pour y être exhibés et scrutés sous toutes les coutures. Une perspective qui n'enchante guère notre chère Penelope. Et effectivement, la soirée sera riche, et lourde, de révélations inattendues et fâcheuses.

Ce livre est un régal d'humour et d'ironie, planté dans une ambiance vintage et exquise, qui rappelle les romans de Mary Poppins ou Jane Eyre. On se prend très vite d'affection pour Penelope qui, par sa candeur et son optimisme, accomplit des prouesses dans son travail. C'est plein d'innocence et de fraîcheur, avec une intrigue originale et louvoyante, à travers laquelle se dessine la perspective d'un secret de famille. Ce début de série s'annonce prometteur et excitant !

Flammarion ♦ avril 2015 ♦ traduit par Noémie Grenier (The Incorrigible Children of Ashton Place - The Mysterious Howling)  ♦ illustrations John Klassen

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26/05/15

Les Affreusement sombres histoires de Sinistreville : Hubert très très méchant, de Christopher William Hill

Les affreusement sombres histoires de Sinistreville

M. et Mme Brinkhoff avaient de hautes ambitions pour leur fils Hubert. Ils proposèrent ainsi sa candidature à l'Institut de Sinistreville, dont la réputation n'était plus à faire. L'enseignement y est élitiste et rigoureux mais promet un avenir glorieux. Entre ces murs sombres et glaciaux, Hubert trouva vite auprès de la jeune Isabella Myop, avec laquelle il préparait un prestigieux concours de violon, un réconfort certain pour résister aux assauts sournois de leurs professeurs tortionnaires jusqu'au jour fatidique des examens qui vont bouleverser la vie du garçon à jamais.

Attention, cette lecture baigne dans une atmosphère gothique et funeste qui pourrait bien faire dresser les cheveux sur la tête des enfants les plus sages ! Mais c'est divin. Affreusement divin. Hubert va en effet se métamorphoser en vengeur masqué pour réparer de terribles injustices et élaborer des plans tordus et machiavéliques, selon des ruses diaboliques, qui finissent par des crimes immondes. Vous criez au scandale ? trouvez ça amoral ? C'est sans connaître la personnalité des victimes, toutes plus perfides et vicieuses les unes que les autres.

Cette histoire cruelle et sans pitié ne serait pas fréquentable si elle n'était accompagnée d'une bonne louche d'ironie et d'un humour noir absolument délectable (ainsi, l'étonnante vengeance du Strudel !). L'originalité de cette série apporte un coup de fraîcheur dans les rayons jeunesse. C'est donc à suivre en toute impunité, car il me tarde de prolonger ce plaisir sans scrupule à parcourir les ruelles obscures et inquiétantes sur les traces du Saigneur de Sinistreville.

Flammarion ♦ janvier 2015 ♦ illustrations de Chris Riddell

Traduit par Anaïs Goacolou (Tales from Schwartzgarten : Osbert the Avenger)

heart

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22/05/15

Rebecca, de Daphné du Maurier

Rebecca

Je n'avais jamais lu Rebecca, bien que j'avais déjà vu l'adaptation cinématographique réalisée par A. Hitchcock. Il me tardait de découvrir cette œuvre précédée par son excellente réputation, tout en craignant aussi d'être déçue. Et le début a bien failli me perdre...

Une jeune femme revient sur sa rencontre avec Max de Winter, alors qu'elle était demoiselle de compagnie, en vacances à Monte Carlo. Elle tombe immédiatement sous le charme de cet homme sombre et taciturne, meurtri par son récent veuvage, aussi n'en revient-elle pas lorsqu'il lui demande de l'épouser et l'emmène à Manderley, son prestigieux manoir familial. Là, tout bascule : la jeune femme se sent oppressée par le fantôme de la première épouse et le personnel lui bat froid. Son mari se montre de plus en plus distant et mystérieux. Fin du rêve, retour abrupt sur la planète réalité.

L'histoire est irréprochable, passionnante de bout en bout, elle distille un suspense psychologique étonnant, qui tient en haleine. On se surprend d'ailleurs à sursauter au moindre grincement de porte ou frottement sur le parquet ! C'est prodigieux. Par contre, le caractère ingénu, pour ne pas dire nunuche, de la narratrice, ainsi que sa relation avec Max, qui se complaît à l'infantiliser, m'ont mise au supplice durant toute la première partie du livre. Je n'en attendais pas moins d'un roman datant des années 30, mais tout de même...

Heureusement il y a Manderley, et la redoutable Mrs Danvers, pour parer le récit de son charme opaque et fascinant ! À la lumière de nouvelles révélations, la narratrice va cesser de se prendre les pieds dans le tapis et briser sa coquille. À ce petit jeu, la lectrice pour Audiolib, Virginie Méry (également la voix française de Jane Bingum dans Drop Dead Diva) est très forte pour passer de l'héroïne candide et timorée à une femme moins effacée, prête à affronter les soubresauts de son avenir sentimental. Défilent ainsi 16 heures de lecture décalée, mais délicieusement vintage !

Audiolib ♦ avril 2015 ♦ texte lu par Virginie Méry (durée : 15h 54) 

Nouvelle traduction d'Anouk Neuhoff pour Albin Michel

Rebcca  {sic}

20/05/15

Et je danse, aussi de Jean-Claude Mourlevat & Anne-Laure Bondoux

« J'aime bien votre image des poussins perdus, et nous en avons une pleine basse-cour, j'ai l'impression ! Par habitude professionnelle, vous semblez vous le reprocher. Vous avez tort. Laissez l'ordre et la cohérence chronologique. La vraie vie est foutraque, ce n'est pas à vous que je vais l'apprendre. Continuez de me raconter ce qui vous passe par la tête, j'adore ça ! »

Et je danse, aussi

Quelle lecture lumineuse ! De suite, elle vous transporte dans un tourbillon de lettres, ponctuées de charme et d'humour, toutes plus savoureuses les unes que les autres, si bien qu'on ne s'arrête plus, une fois ouvert ce livre, on ne le referme plus avant la dernière page.

J'ai adoré cette rencontre entre un romancier à succès en manque d'inspiration et une jeune femme “grande, brune et grosse” qui souhaite partager avec lui ses secrets, sa folie, sa tendresse. C'est magique ! On se laisse emporter par le flot des mots qui coulent depuis la Drôme jusqu'à la Sarthe, et vice versa, mais le résultat est là : on sourit énormément et on suit le fil de cette amitié exceptionnelle, en l'enviant secrètement.

Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat ont accompli un petit miracle avec ce roman simple, généreux, attachant et merveilleux. Ce sont 280 pages de rires et de larmes. 280 pages d'une histoire où s'emmêlent la famille, les amis, les rencontres amoureuses, la trahison et les cœurs brisés, la perte des illusions et le chagrin incommensurable. L'euphorie du début fera peu à peu place à une note plus grave, sans plomber l'ambiance générale, laquelle finira par retrouver ses flonflons et ses confettis avec la même insouciance. C'est juste fabuleux et entraînant !

♪♫ Ce livre va vous donner envie de chanter, d'écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de croire aux fantômes, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de creuser une piscine. Ce livre va vous donner envie d'aimer. Et de danser, aussi ! ♫♪

Fleuve Noir ♦ mars 2015

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18/05/15

Broken Soup, de Jenny Valentine

Broken Soup

Rowan rencontre Harper sur un malentendu. Routard insouciant, au volant d'une vieille ambulance, il erre dans les rues de Londres avec un sourire aux lèvres et une bienveillance chevillée au corps. C'est tout naturellement qu'il a tendu à la jeune fille un bout de négatif qu'elle aurait laissé tomber par terre, même si elle prétend le contraire. Rowan file droit devant elle, perplexe et curieuse. Puis troublée, quand elle découvrira ce que la photographie lui révélera.

La vie de l'adolescente a basculé dans un monde terne et sans joie depuis la mort de son frère Jack. La famille a volé en éclats - son père a quitté le foyer, sa mère est plongée dans un état neurasthénique. Suite à cela, Rowan assume seule le quotidien en s'occupant de sa petite sœur Stroma sans se plaindre. De toute manière, le roman est étonnamment enjoué et d'un optimisme ravageur ! Même si le sujet est lourd, l'histoire évite tout pathos et insuffle une énergie positive qui fait un bien fou.

Et c'est tout naturellement qu'on s'attache aux personnages et suit avec délice leur parcours, entre légèreté, insouciance et tendresse. C'est simple, parfois idéaliste, mais ça vous donne l'envie de croquer la vie à pleines dents, de chasser tout état d'âme et d'apprécier l'instant présent, auprès des gens qui vous sont proches. Profitez, profitez, profitez. Cette lecture peut faire office de pansement et rallie la précieuse doctrine « ensemble, c'est tout » ! Jugez par vous-même.

L'École des Loisirs ♦ Octobre 2014 ♦ Traduit par Marie-Claude Mapaula

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14/05/15

Le Pirate et le roi, de Jean Leroy & Matthieu Maudet

IMG_3951

Extra ! Une fois encore, le duo Jean Leroy & Matthieu Maudet fait des merveilles, à travers une lecture astucieuse et rusée.

Tout commence par un naufrage. Las, le roi Jehan Ier est seul rescapé et parvient sur une île déserte complètement déprimé. Lorsqu'il croise sur place un indigène, Matt le Maudit, un pirate belliqueux et discourtois, notre souverain panique, puis s'accroche à lui comme à une bouée de sauvetage. 

Matt l'envoie proprement bouler. S'il tient à survivre en territoire hostile, il doit se dépatouiller seul. Lui s'en lave les mains. Par contre, il n'est pas contre être suivi comme son ombre, copié pour prendre exemple et être imité pour se construire une cabane et trouver de quoi se sustenter.

Le temps passant, nos deux compères s'entendent comme larrons en foire.

Tout bascule le matin où ils aperçoivent une voile à l'horizon. « Nom d'un bulot ! Pas question d'rater ce rafiot ! » Mais la surprise au tournant ne fera pas que des heureux... 

Qu'est-ce que c'est drôle, finement troussé, avec du vocabulaire adéquat, qui nous trempe direct dans le bain. On se sent comme dans Robinson Crusoé, avec un zeste de piraterie qui fait mouche. J'ai adoré.

L'histoire parle d'amitié et d'entraide, de classe sociale et d'égalité, de survie et d'autarcie, sur  une note légère et espiègle, avec un dénouement, comme de coutume, aux petits oignons.

L'École des Loisirs ♦ avril 2015

IMG_3952   IMG_3953

IMG_3954   IMG_3955

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,