09/02/16

Parce que c'était nous, de Mhairi McFarlane

Parce que c'était nous

Pour avoir été lu peu après Demain est un autre jour (sympa, mais agaçant), le roman de Mhairi McFarlane a été une bouffée de fraîcheur et une très agréable surprise ! On suit à nouveau l'histoire d'une jeune femme de trente ans, Rachel Woodford, qui vient de rompre avec son fiancé, qu'elle fréquentait depuis treize ans, et qui retombe sur son meilleur ami de fac, Ben Morgan, dont elle n'avait plus de nouvelles alors qu'ils formaient un couple inséparable.

Et aussitôt ça fait tilt, leur relation amicale scintille à nouveau, tenant compte des nouvelles configurations (lui est marié à une avocate brillante, belle et richissime, il vient d'emménager à Manchester et cherche à renouer avec ses anciens contacts). De son côté, Rachel est journaliste (section judiciaire) et pensait son avenir tout tracé jusqu'à ce qu'elle décide de faire un grand ménage. L'heure est aussi aux souvenirs, qu'elle ressasse sans amertume. Car entre Ben et elle, l'histoire n'a pas de nom. C'est avant tout une amitié fusionnelle, sans ambiguité apparente, et puis... l'histoire va nous en apprendre davantage, au fil des chapitres, en alternant présent et passé, pour faire revivre cette formidable alchimie, les sentiments cachés, les frôlements, les malentendus... jusqu'à l'inéluctable question : comment et pourquoi ont-ils coupé les ponts ?

C'est ce qu'on va découvrir au terme d'un chassé-croisé passionnant et vibrant d'émotion. Mine de rien, j'ai dévoré cette histoire, qui se laisse lire avec plaisir et ravissement. On craque pour les personnages, pour l'humour et pour l'histoire aussi, qui n'est pas du tout comparable au roman de David Nicholls, Un jour, que j'avais trouvé trop déprimant. Cette fois, le ton est léger, drôle et primesautier, avec un bon sens de la dérision, qui fait souvent sourire. Rachel est entourée d'une bande de potes très attachants et collectionne les hauts et les bas d'une vie banale (compétition déloyale au boulot, déconvenues amoureuses etc.). C'est simple, mais super agréable à partager. J'ai vécu cette lecture avec le sentiment d'en faire partie et d'être triste d'en sortir. Suis complètement fan de l'auteur ! ;-)

>> Ce livre audio en version intégrale vous est proposé en exclusivité par Audible 

- uniquement disponible en téléchargement.

 Parce que c'était nous | Livre audio

©2013 Milady. Traduit de l'anglais par Odile Carton (P)2019 e-Dantès


06/02/16

Nos Saisons, de Virginie Aladjidi & Caroline Pellissier - ill. par Emmanuelle Tchoukriel

IMG_5744

Magnifique album que celui-ci ! Un album qui parle de souvenirs et d'enfance, et toutes ces heures passées à jouer dans le jardin, à observer la nature et à en tirer le meilleur pour occuper de pleines journées, au fil des saisons.

Il souffle sur cette lecture un formidable vent de nostalgie, et les émotions sont magiques, car jamais tristes, juste éblouissantes.

Cet album est donc une pépite, de tendresse, de douceur, de délicatesse. On y retrouve avec joie une liste de petits bonheurs : danser en écrasant les feuilles d'automne, souffler dans le froid pour voir la buée sortir de la bouche, suivre les traces des moineaux dans la neige, cueillir des coucous pour en faire des couronnes et des bouquets, construire des cabanes de bois, batifoler près de la rivière, guetter le hérisson qui ne vient jamais, cueillir des mûres et les dévorer avant d'en faire des confitures, ramasser des champignons...  

C'est une histoire intemporelle, car les souvenirs, sensibles et poétiques, n'appartiennent pas seulement au passé : ce sont aussi les aventures minuscules et extraordinaires de chaque enfant aujourd'hui et demain. C'est beau et poignant, jusque dans les illustrations, précieuses et raffinées, aux couleurs douces, qui apportent une ambiance paisible et harmonieuse. Un joli coup de cœur ! ♥

Nathan / Janvier 2016

IMG_5745   IMG_5746

IMG_5747   IMG_5748

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26/01/16

Quatre Sœurs, 3. Bettina, de Cati Baur (d'après Malika Ferdjoukh)

heart red

IMG_5661

Place, place au troisième tome de la génialissime série des Quatre Sœurs, dans son excellente adaptation en bande dessinée par la brillantissime Cati Baur ! 😍 Et je n'exagère pas. 

Aaaah, qu'est-ce que c'est bien ! Au risque de me répéter, et gazouiller niaisement des mots d'amour, cette lecture est mon instant doudou par excellence. On trouve tout dans cette série : de l'humour, de la tendresse, des frangines extras, des colères, des larmes, des gratins, des coups de cœur, des gamins turbulents, des vacances, des garçons, et des filles, des premières amours, des ruptures, des fantômes, des lettres, des robes, des chansons et des danses, des coups de fil, des coups de déprime, des câlins, des cafards, des bisous, des poireaux, des cigarettes, des cerises et des nuits blanches...

C'était sensationnel. Merci mille fois. 

Les filles Verdelaine ont donc du souci à se faire pour entretenir la grande maison familiale. L'argent manque. Charlie lance l'idée de louer la chambre des parents à un inconnu. Onde de choc et instant d'émotion chez nos demoiselles. Puis, toutes vont céder la bouche en cœur avec l'arrivée de Tancrède. Il est beau, mystérieux, charmant et différent de Basile. Lui, le grand frère attentionné. Le roi du couscous. L'amoureux de Charlie. « Ce pauvre Basile est amoureux de la Vill'Hervé et de son contenu. » Et Charlie en a assez de couver... elle veut sentir son corps vibrer, son cœur bondir hors de sa poitrine, elle veut être belle et désirable, briser ses chaînes de petite fille trop sage et grande sœur modèle. Go, Charlie ! Vis ton rêve. Et enflamme l'assistance, avec « une robe de festival de Cannes, une robe de bal chez l'ambassadeur, pas une robe de sœur » !

Et on vit à fond cette histoire naissante, cette passion amoureuse qui balaie tout sur son passage, tandis que d'autres traînent des petites mines chiffonnées et épongent avec peine leurs chagrins qui débordent de partout. Oh, que c'est douloureux aussi ! Une lecture qui donne autant de joie que de pincement au cœur. C'est si bon, et tellement fort. Je suis amoureuse de cette série, de son histoire fantasque, avec ses mots et ses expressions uniques et rigolotes, et fatalement je suis envoûtée par la bande dessinée, dont l'esprit, les couleurs, les illustrations correspondent trait pour trait à ce que j'avais en tête, je savoure chaque miette de ma lecture. Miam, miam. 

Cati Baur respecte la magie, la poésie et l'espièglerie de cette série avec son talent, sa simplicité, sa sensibilité et sa fraîcheur. Quel délicieux cocktail de talents. C'est idiot, mais j'appréhende la publication (l'an prochain) du tome 4. Ce sera comme dire au revoir, encore une fois, à des personnages devenus des proches amis, presque une deuxième famille (beh oui, moi aussi j'ai des frangines infernales, qui me vampirisent joyeusement). ;-) N'y pensons pas. Et puis la relecture est aussi un plaisir infini. 

Pour l'heure, lâchons la main de Bettina, de Hortense, d'Enid, de Charlie... et patientons jusqu'aux prochaines retrouvailles, avec une Geneviève secrète et pas si légère, qui aura aussi le tournis pour un beau et étrange garçon. Gnéééé... Cati Baur et Malika Ferdjoukh, vous êtes mes héroïnes ! 😘 😺

« Un centimètre de bonheur, de délices déraisonnables plutôt qu'un hectare de quiétude et de modération. Quelle audace, notre Charlie. Tout ça pour une baraque en ruine et quatre frangines qui ne valent pas un pet. »

Rue de Sèvres / Janvier 2016

IMG_5662   IMG_5663

IMG_5664   IMG_5665

smileyc002

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11/01/16

#Hommage David Bowie (1947-2016)

« L'artiste est par nature un être insatisfait. Parfois il se surprend à connaître des moments de plénitude. Mais ce sentiment le quitte aussi vite qu'il est venu. »

Haddon Hall

Haddon Hall, c'est l'histoire d'une maison, à Londres, à la fin des années 60. C'est aussi et surtout LA maison qui a accueilli le couple David et Angie, et leurs nombreux amis artistes. David est encore un musicos à l'univers obscur, pas bien défini, qui pressent cependant un génie en puissance. Il crée, il bidouille, il tente de multiples expériences. Il essuie quelques succès d'estime, sans quoi il bute, il tâtonne, il mène une vie d'artiste incompris, entouré de ses potes, les Marc, John, Mick et compagnie... Sans oublier, Angie, son amoureuse, qui incarne le glamour, le désir, la passion, l'amour libre. Avec son look androgyne et une attitude équivoque, David succombe à l'effervescence hippie, période de recherche, de doute et d'insouciance.

Et découvrir, avec des yeux écarquillés, une lecture, nimbée d'une aura psychédélique fabuleuse, délicieusement décadente, parée de touches d'humour, qui balance avec nonchalance du rock-n-roll en déroute et de la pop qui explose, auréolant d'envie et de nostalgie une époque où tout était possible et attendu. Sous la plume de Néjib, on assiste avec fascination à la naissance d'un mythe. Ou quand David devint Bowie. Tout un art. ♥

Haddon Hall : Quand David inventa Bowie, par Néjib (Gallimard, 2012)  

IMG_6649

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06/01/16

Le Trône de fer & Le Donjon rouge, de George R.R. Martin

En ces temps-là nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, et la mauvaise toute une vie, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures. Au sud, l'ordre établi chancela. Le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité...

Trone de Fer

Comme probablement beaucoup de personnes, c'est après avoir vu la première saison de la série télé créée par HBO que ma curiosité a été piquée de lire le Trône de Fer de G.R.R. Martin. Et c'est au bénéfice du livre audio, à l'écoute du formidable Bernard Métraux, que j'ai choisi de me lancer dans l'aventureEt quelle aventure ! Certes, l'adaptation tv est très fidèle au roman et j'aurais pu zapper une lecture-fleuve et aller à l'essentiel, mais cela aurait été dommage de se priver de cette mise en bouche, pour la simple et bonne raison qu'on y découvre une introduction nécessaire à l'univers des Sept Couronnes, des familles aux liens inextricables, des ambitions politiques, des conflits en souffrance et des intrigues tarabiscotées qui annoncent le chaos, le sang, la guerre, la vengeance et la soif du pouvoir.  
Miam, miam.

Cela m'a également permis de me rafraîchir la mémoire, car j'ai vu la saison 1 il y a maintenant deux, trois ans (j'ai oublié, le temps passe si vite). Ce livre audio a donc été une aubaine et je n'ai pas boudé mon plaisir. 😏

L'histoire, en quelques mots. Au Nord du royaume de Westeros, vit la famille Stark de Winterfell, où Lord Eddard y mène une existence rangée, auprès de son épouse Catelyn et leur nombreuse marmaille. Tout bascule le jour où le roi Robert débarque en personne pour le nommer nouvelle Main du Roi et le convoque auprès de lui à la cour. La reine Cersei fait grise mine. Elle n'en peut plus de se débarrasser de son époux grassouillet pour placer sur le trône son fils Joffrey. Ned Stark n'est pas dupe et cherche à la confondre, confiant ses doutes auprès d'une audience au sens de l'honneur fort discutable. Sa femme Catelyn mène aussi ses propres combats, chevauchant le royaume pour réclamer la tête du tortionnaire de son fils handicapé. À force de désespoir, elle kidnappe Tyrion Lannister et fait frémir de rage sa sœur Cersei. Les esprits chauffent et cogitent des plans retors pour rendre la pareille, sauf que les dés sont pipés et chamboulent les destinées. Armez-vous de vos sels, âmes fragiles, ça va valser ! Sur ce grand échiquier, vient également s'ajouter le sort de la jeune Daenerys Targaryen, dont le père a été dépossédé par Robert Baratheon, au terme d'une guerre sans pitié qui a conduit la jeune fille et son frère à vivre en exil. Ses épousailles avec un seigneur dothraki sonnent leur retour imminent ... et fracassant. 

Cette lecture, menée à fond de train, aura quelque peu ruiné ma vie sociale occupé de nombreuses heures de mes vacances, mais cela aura valu le coup car la découverte est franchement excitante. Et je le rappelle, il faut absolument lire les romans et regarder en parallèle la série tv, les deux programmes vous réservent un festival d'émotions fortes, avec haute probabilité d'addiction, au point de contaminer toute une maisonnée ! Damned. 

Gallimard, coll. Ecoutez Lire / 2014 ♦ Texte intégral lu par Bernard Métraux (Durée d'écoute : environ 17h & 20h) ♦ Trad. de l'anglais par Jean Sola

🐦🐦🐦🐦🐦🐦🐦🐦   

Volume 2 : Le Donjon rouge de l'intégrale I (J'ai Lu, 2010)

Le Donjon rouge


04/01/16

Veux-tu m'épouser 100 fois ? par Holly Martin

Veux tu m épouser 100 fois

Vendre du rêve et de l’amour, voilà le travail de Suzie. Et son agence La Proposition Parfaite fonctionne plutôt bien – c’est même la seule chose qui tient la route dans sa vie. Jusqu’à ce que Harry, son meilleur ami et associé, décide de l’embarquer dans un plan de communication complètement FOU.
100 jours.
100 demandes en mariage.
Elle et lui dans le rôle des fiancés.
Un jeu qui pourrait être divertissant si Suzie n’était pas désespérément et secrètement amoureuse de Harry. Quoi de pire que de se faire demander en mariage non-stop pendant trois mois par l’homme que l’on aime depuis des années ?…

🌟🌟🌟🌟🌟🌟

Cette lecture possède un charme fou et n'usurpe nullement son titre de comédie adorable avec des personnages très attachants. Pendant 430 pages, grosso modo, Suzie et Harry partagent avec nous les hauts et les bas de leurs émois, dans une aventure qui ne manquera pas de vous surprendre, de vous agacer, mais surtout de vous éblouir. Suzie et Harry sont les meilleurs amis du monde. Lui est gentil, attentionné, charmeur et patient. Elle est rigolote, jalouse et soupe-au-lait, mais surtout très à fleur de peau depuis le décès tragique de son frère. Lorsque Suzie réalise qu'elle est tombée amoureuse de Harry, elle s'en mord les doigts, hésite longuement avant de l'accepter, puis de partager ses sentiments. Et si ce n'était pas réciproque, est-ce que cela ne ruinerait pas une amitié exceptionnelle ? De son côté, Harry masque aussi son attachement derrière des démonstrations de tendresse et de dévouement qui en feraient fondre plus d'une. Ce type est d'une délicatesse exemplaire. Lui aussi tente de se protéger derrière des pirouettes, parfois maladroites, et qui font souvent tourner en bourrique notre héroïne. Grand séducteur, Harry a tendance à collectionner les aventures sans lendemain, au grand dam de Suzie. Leur histoire n'est donc pas toute tracée, toute simple, toute douce et mielleuse. C'est au contraire particulièrement mouvementé, avec des éclats de rire, et de grands éclats de voix. J'étais verte de les voir se chamailler pour des malentendus, d'autant plus que cela malmène l'histoire, de façon puérile, avec l'impression de longueurs inutiles... Sans quoi, la lecture est féerique à souhait. Suzie et Harry vont s'embarquer dans un tour du monde sponsorisé par des tours-opérateurs, en échange d'un compte-rendu détaillé sur un blog qui rencontre un succès fou. On y découvre surtout les mises en scène inventées par Harry pour demander la main de Suzie, lesquelles sont toutes plus extraordinaires les unes que les autres, bien qu'irréalistes, elles participent au rêve en rivalisant de fantaisie, de romantisme et de splendeur... Cette lecture possède une touche de magie sur fond de comédie romantique enlevée et pétillante, à déguster sans culpabiliser. C'est franchement trop bon ! 

Harlequin / Coll. &H ♦ Octobre 2015 ♦ Traduit par Charlotte Demanie (One Hundred Proposals)

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21/12/15

À la recherche du père Noël, de Thierry Dedieu

IMG_5585

« Tu es vivant ? ! questionna l'oiseau. Mais c'est incroyable !
- Pas plus qu'un oiseau qui parle, répliqua le petit bonhomme.
- Et où vas-tu de ce pas ?
- Je vais à la rencontre du Père Noël, j'ai un cadeau pour lui. »

🌟🌟🌟🌟🌟

Avec son baluchon sous le bras, un petit bonhomme de neige décide de quitter son jardin tranquille pour une magnifique aventure, aussi longue que semée d'embûches. Souvent il se perdra, parfois il trébuchera, constamment il demandera son chemin, plein d'entrain il continuera ! Et l'histoire de nous balader dans des décors splendides et de nous faire partager des rencontres incroyables avec les animaux de la forêt.

Le parcours du petit bonhomme de neige est touchant et démontre une vraie force de caractère. Malgré les coups durs, jamais il ne doute ni ne renonce à son but. Et puis c'est un petit bonhomme débrouillard et qui a bon cœur. Il n'hésite pas à soulager son baluchon en distribuant son contenu au gré de son périple. Et la fin, vraiment, est adorable...

Voilà un album remarquable, soigné par sa présentation et ses illustrations de toute beauté, attendrissant par son message et attachant pour l'émotion qu'il procure. Bref, un incontournable. ♥ 

Seuil jeunesse / Novembre 2015

IMG_5586   IMG_5587

IMG_5589   IMG_5590

IMG_5588   IMG_5592

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/12/15

Voici l'histoire, de Sara Donati

IMG_5492

Voici l'histoire d'une minuscule graine qui va devenir une plante géante.

L'histoire de Fante, qui s'ennuie terriblement devant sa télévision.

C'est encore l'histoire d'une erreur : un couvercle de théière qui a été confondu avec un chapeau.

L'histoire d'Hydromel qui adore l'odeur du thé et en prépare tous les jours, dans sa théière incomplète. Sait-on jamais… des fois où quelqu'un viendrait toquer à sa porte.

Voilà...

Quelle histoire ! Ouh là là !

Il y a de la poésie là-dedans. De la magie. De la sensibilité. De la délicatesse. C'est impossible à décrire. Il faut juste ressentir. Cet album est une pépite de douceur et de tendresse. À découvrir sans plus tarder. 

Car c'est avant tout l'histoire de la rencontre entre Hydromel et Fante et le début d'une très longue amitié. ♥

Rouergue / Octobre 2015

IMG_5493   IMG_5494

IMG_5495   IMG_5496

IMG_5497

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09/12/15

Train Fantôme, d'Adrien Albert

IMG_5068

Cet album est juste SENSATIONNEL !

C'est l'histoire d'un petit garçon qui passe sa journée d'anniversaire à la fête foraine. Sa sœur l'invite dans son manège préféré... le train fantôme !

Notre petit bonhomme, pas impressionné par la bête, s'installe crânement dans son wagon à tête de monstre et a hâte que l'aventure commence. En une secousse, c'est parti. Place aux émotions fortes. Araignées géantes, cheveux de sorcière, rugissement, noir complet, ça monte, ça descend, ça file à toute vitesse... pour des sensations uniques et incomparables.

Alors, forcément, notre garçon en sort la mine réjouie, les yeux écarquillés, la tête ailleurs, le cœur prêt à bondir hors de la poitrine... il est RAVI. Totalement séduit par cette machine infernale, par ses couloirs secrets, son royaume où le cauchemar est roi. C'est juste grandiose.

Adrien Albert a, de plus, rendu cet imaginaire plus vrai que nature, avec ses couleurs pétantes et son graphisme psychédélique, on s'y croirait ! C'est un album stupéfiant, qui donne envie de hurler de joie et de peur, qui nous fait dire encore un tour ! Car le train fantôme est, à coup sûr, notre manège préféré ! ☺

L'Ecole des Loisirs / Novembre 2015

IMG_5069   IMG_5070

IMG_5071   IMG_5072

IMG_5073

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Métamorphoses, de Frédéric Clément

IMG_5454

Dans ce magnifique ouvrage, l'enfant va assister à une dizaine de métamorphoses, en suivant un petit personnage, Pisello, né d'un grain de malice et d'un pépin de parapluie.

En avant pour le monde prodigieux de ceux qui changent de formes de la naissance à l'âge adulte ! Notre guide nous promet un spectacle extraordinaire.

Et c'est vrai.

À peine avoir tourné la première page, le lecteur reste sans voix : illustrations magiques, texte captivant. « Je vous présente le mirobolant, le magique, le frétillant tour de passe-passe du vrombissant Moustique. » Et de rappeler que seule la femme moustique pique et aspire goûlument des goulées de sang chaud pour nourrir ses œufs. Erk. 

« Restons sur les berges des mares et des marais, à la recherche de la gelée piquée de grains noirs : cette glu, flottante comme une méduse, protège les milliers d'œufs de la grenouille. » ... Et cela frétille, cela se bouscule pour devenir « un dodu à la prunelle pailletée d'or ».

J'aime décidément beaucoup le vocabulaire employé pour raconter ce cycle de la vie animale et végétale. Au gré de notre balade champêtre, Pisello nous raconte la vie qui nous entoure avec drôlerie et beaucoup de lyrisme. 

Cette exploration des miracles de la nature (ou comment le simple bulbe devient une magnifique tulipe ? quelles sont les étapes pour que la chenille devienne papillon ?) est aussi fabuleuse qu'excitante.

La mise en scène est ingénieuse, grâce à un étalage de connaissances sans prétention, et embellie par des illustrations éblouissantes. Cet exemplaire, à mi-chemin entre l'album et le documentaire, en épatera plus d'un !  

Seuil jeunesse / Octobre 2015

IMG_5456   IMG_5457

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,