30/07/15

La Renarde, de Marine Blandin & Sébastien Chrisostome

IMG_4497

Oyez, oyez, les lecteurs accros aux lectures décapantes, vous allez vous délecter avec cette Renarde sournoise, qui tourne en bourrique le poulailler et la faune environnante. Le ton est particulièrement féroce (elle croque tous les bébés lapins et rend dépressive leur maman), parfois graveleux et grossier (elle se moque vertement du chien de garde et du chasseur). L'humour est donc sacrément irrévérencieux et obscène, mais malgré tout jouissif, il n'y a qu'à croiser le loup déglingué, qui suinte la mort, ou Kevin le cheval qui rêve d'aventures (et est trop gras et lourd pour s'échapper du pré en passant par le portillon ouvert)... C'est à mourir de rire ! Les ados de la maison en sont particulièrement friands, et je dois dire qu'ils ont du nez en la matière ! La dernière BD à nous avoir autant faire rire, c'était Coucous Bouzon d'Anouk Ricard. ;-)

Résumé de l'éditeur (tout simplement alléchant) : Amis des bêtes, passez votre chemin ! Amoureux des lapereaux mignons, des fermiers sympathiques ou des chiens de gardes efficaces, cet album n est pas pour vous. Car la Renarde, monstre de drôlerie, obtient toujours ce qu'elle veut, quoi qu'il en coûte à ses adversaires ! Cette pro de l'arnaque au pelage chatoyant met sens dessus dessous la petite communauté rurale qui l'entoure. Elle mange les bébés de madame lapine, bouffe les poules du fermier et les fait tous tourner en bourrique... même Kevin le cheval. Un personnage à la malice méphistophélique qui aligne les gags à la mécanique parfaite. Ne vous fiez pas à leur graphisme tout en rondeur, Marine Blandin et Sébastien Chrisostome distillent un humour au cynisme implacable. En refermant l'album, il y a de bonnes chances que vous murmuriez à vous-même : « quelle saloperie cette renarde, tout de même... »

Ah, ah ! ☺ ♥

Casterman / Professeur Cyclope - Mai 2015

IMG_4498   IMG_4499

IMG_4500   IMG_4501

IMG_4502   IMG_4503

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


25/07/15

Un Très Grand Prince, de Cati Baur & Célia Le Dressay

Un très grand prince

Savourez cette histoire de prince, qui était très grand et qui vivait seul, sur une toute petite île, pour son plus grand plaisir.

Car notre prince est un grincheux, colérique et insupportable. Il n'accepte pas de voir son noyau de terre envahi par une tierce personne. Il rouspète contre les poissons, contre les oiseaux, contre les fillettes qui se pointent avec une jupe couleur pastèque et qui ont l'intention de s'installer... Un comble. Notre prince expédie l'intruse sur l'île voisine et s'en lave les mains.

Enfin, il s'assure tout de même de la bonne installation de la jeune fille et l'épie avec sa paire de jumelles. Sacrebleu. Une autre surprise l'attend. Car c'est la fête sous les cocotiers, là-bas, avec pirate, otarie, singe et ukulélé à gogo. Le sang du prince ne fait qu'un tour... il bondit dans sa barque. À peine mis un doigt de pied sur le sable doré, le prince est assailli par la fillette qui est heu-reu-se de l'accueillir pour son anniversaire.

Notre prince va-t-il enfin lâcher prise et goûter au plaisir de la compagnie, de l'amitié, du partage, tout ça dans la bonne humeur ? 

Cette lecture est un enchantement sur toute la ligne : les dessins sont une explosion de couleurs, les personnages sont drôles, attachants, complètement loufoques, et les dialogues ne manquent pas non plus de facétie. C'est un album de toute beauté, riche en détails, éclatant et surprenant, avec aussi un grain de folie appréciable, des étincelles, de l'amour et des étoiles dans le ciel. C'est tellement chouette ! Une parfaite réussite, à ne pas louper. ♥

L'Ecole des Loisirs / Mai 2015

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18/07/15

Le Panier à pique-nique, de Gabriele Rebagliati & Susumu Fujimoto

IMG_4401

Une petite fille découvre un jardin merveilleux et s'imagine que c'est un peu grâce à elle s'il se métamorphose chaque jour. Mais en goûtant les premières tomates, elle comprend qu'une main invisible est à l'origine de tous ces miracles. Elle part alors en quête d'exploration et se cache dans les buissons. 

Elle remarque un homme en train de jardiner dans son pré. Il y travaille d'arrache-pied, mais avec respect et passion pour la terre. Il ne se doute pas de la présence de la petite espionne, qui l'observe scrupuleusement, même lorsqu'il dévore son pique-nique. Cela lui donne une envie folle de croquer à pleines dents dans ce casse-croûte, qui semble avoir été préparé avec tout l'amour possible.

Elle va donc chiper son pique-nique, puis réparer son larcin en échangeant les paniers. L'homme n'y voit que du feu. Au fil du temps, celui-ci finit par bâtir une maison, retrouve la femme de sa vie et installe son ménage. La petite fille des prés sortira enfin de sa cachette, prête à aimer et être aimée. « Cette maison et ce jardin allaient être les miens. Nous nous étions trouvés, nous nous étions apprivoisés, et nous serions désormais une famille... »

Quelle belle histoire de partage, de complicité et de rencontre ! Cette fable renoue aussi avec l'amour de la terre, qui rend au centuple l'attention qu'on lui porte. Les illustrations sont éblouissantes, sur de pleines pages de 26 x 32 cm, et dans des tons chauds, pour une sensation enivrante. Cela m'a énormément plu.

Proche du conte onirique, l'histoire se contruit à la manière d'un étrange ballet entre la fillette et le jardinier, où l'émotion, la pudeur, l'admiration et la tendresse sont prégnantes de bout en bout. Une superbe réussite, dont on acquiert la certitude dès l'ouverture du livre, avec de pleines pages débordantes de pommes.

Une célébration des valeurs fortes de la vie (la nature, la famille, le partage) exécutée avec magnificence et virtuosité. 

Grasset Jeunesse / Mai 2015

IMG_4402   IMG_4403

IMG_4404

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Papa sur la lune, d'Adrien Albert

IMG_4391

Adrien Albert est un « Maîtr-Enchanteur ». Il n'y a qu'à lire cet album pour vous en convaincre (si vous doutiez encore) ! 

C'est l'histoire fabuleuse d'une petite fille qui part seule rejoindre son papa sur la Lune. Eh oui. Elle a l'habitude de faire le voyage à bord de la fusée, qui l'attend dans le jardin. Le temps presse et il ne faut pas traîner pour enfiler sa combinaison, son casque, garnir le sac d'un casse-croûte et du doudou. Puis, parée au décollage ! 3,2,1, feu !

La fusée s'envole à une vitesse supersonique. Elle traverse l'atmosphère jusque dans l'espace. Puis se décroche. Le vaisseau file droit vers la Lune. À bord, Mona flotte et s'amuse à prendre son goûter. Le lait fraise s'agglutine au bout de la paille sans couler. C'est rigolo. Voyant sa destination approcher, la fillette se prépare pour l'alunissage et s'engouffre dans sa capsule.

Les retrouvailles avec Papa sont tip-top ! La vie dans la station lunaire ressemble beaucoup à la vie sur terre : on joue, on cuisine, on se douche, on regarde des vidéos, on fait de la trottinette... et surtout on regarde dans la lunette astronomique et on zoome pour voir Maman qui a trouvé un petit chat.

Cette lecture est franchement magnifique, avec ses illustrations réalistes et soignées, qui nous plongent dans une aventure palpitante, où le vocabulaire est méticuleusement choisi pour décrire les étapes de cet incroyable périple. Pas très crédible, mais formidablement magique.

Adrien Albert nous offre ainsi un fantastique voyage dans les étoiles, qui invite au rêve et à l'évasion. C'est fascinant. Le lecteur passionné par le sujet pourra également découvrir Comment nous sommes allés sur la Lune de Pénélope Jossen, récemment paru chez le même éditeur. 

L'École des Loisirs / Avril 2015

IMG_4392   IMG_4393

IMG_4394   IMG_4395

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10/07/15

Moi devant, de Nadine Brun-Cosme & Olivier Tallec

IMG_4326

Ils étaient trois : Léon le grand, Max le second, Rémi le plus petit. C'était toujours Léon qui marchait devant, ouvrant la marche, protégeant les plus petits contre les dangers du monde... ou voulant aussi leur montrer toute la beauté environnante.

Et puis un jour, Max a voulu passer devant. Et découvrir le monde par lui-même. Rémi, coincé derrière, a fini par trouver le temps long. Léon n'était pas un causeur. Et les histoires de Max lui manquaient... Max et sa fantaisie. Alors Rémi décida de chanter le monde !

Quelle formidable histoire, qui prouve qu'ensemble, c'est tout ! ;-) Grandir, c'est pouvoir compter l'un sur l'autre, gagner en confiance et avancer dans la vie. L'histoire n'est que tendresse, écrite avec sensibilité et poésie, rendue à merveille par les illustrations douces et colorées d'Olivier Tallec (le panel des paysages est varié, franchement splendide à contempler).

C'est sur un ton câlin qu'on lit cette histoire, qui nous apprend à lâcher la main des grands, pour mieux revenir se nicher dans le giron rassurant et protecteur... Une pépite ! ♥

Père Castor / mars 2015

IMG_4327   IMG_4328

IMG_4329   IMG_4330

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Y a-t-il un chien dans ce livre ? de Viviane Schwarz

IMG_4331

Les histoires de Viviane Schwarz possèdent cette étincelle indéfinissable qui rend la lecture toujours surprenante et hilarante! Cet album ne fait pas exception à la règle et met en scène trois chats, qui interpellent le lecteur, Pssst... Il se passe quelque chose entre les pages du livre, à toi de les aider à démasquer le traître !

Car il semblerait qu'un chien se soit égaré parmi eux, ce qui leur pose un gros souci. C'est bien connu, les chiens et les chats ne s'aiment pas du tout. Et nos trois félins n'échappent pas à cette idée reçue. Alors, ils font tout pour passer inaperçus, quitte à se planquer dans l'armoire, dans un piano ou dans une valise. Chut, pas un mot ! Surtout ne soulève pas le volet ! Ouille...

C'est une lecture espiègle et enjouée, qui met le lecteur à contribution de façon tout aussi facétieuse. Les réparties sont un pur régal, et les expressions des animaux sont également poilantes. On s'éclate à tous les âges ! 

Pastel / février 2015

IMG_4332   IMG_4333

IMG_4334   IMG_4335

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09/07/15

Les Quiquoi et l'étrange maison qui n'en finit pas de grandir, de Laurent Rivelaygue & Olivier Tallec

IMG_4319

Allez, Olive, dessine-nous une maison... avec des murs blancs et une décoration bigarrée, une maison qui ne serait pas du goût des copains, mais ça on s'en moque un peu, ils trouvent toujours à dire... il y aurait aussi une galerie de miroirs en retard et une porte pour explorer et se carapater en cas de mauvaise rencontre, pour échapper aux créatures monstrueuses qui grossissent rien qu'en s'énervant...

Dis, Olive, dessine-nous une porte qui ne serait pas de travers, crayonnée d'une main tremblante, dessine un trou à la place, qu'on gommerait vite fait pour se protéger... Allez, Olive, dessine-nous la porte de sortie, on s'ennuie, on a trop d'émotions fortes, on fait que râler et se plaindre et geindre et chouiner... Promis, Olive, la prochaine fois on se contentera d'une sorcière ou d'un toboggan de l'enfer ! ;-)

Les personnages des Quiquoiqui et Quiquoioù sont à la fête. Olive, Pétole, Pamela, Boulard, Raoul et Mixo sont une joyeuse bande de potes aux caractères très opposés. On a un intello, un trouillard, une tête brûlée, un artiste, un râleur et un indécis, mais tous ont une imagination sans limites. Force est de reconnaître qu'ils vont vivre une aventure qui dépassera de loin leurs espérances !

Elle est d'autant plus ingénieuse qu'elle se crée au fil des pages, selon l'inspiration, les doutes, les envies... et ça voltige dans les airs, ça bondit dans tous les sens, ça piaffe, ça s'esclaffe. C'est une lecture franchement comique et désopilante ! Le trait d'humour d'Olivier Tallec est partout, partout, partout. On s'éclate de bout en bout. ♥

Actes Sud Junior / Juin 2015

IMG_4320   IMG_4323

IMG_4324   IMG_4325

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/07/15

Les Sœurs Ramdam, de Françoise de Guibert & Ronan Badel

IMG_4173

Retour en fanfare du duo Françoise de Guibert et Ronan Badel, dans cette exquise ambiance Western ! Cette fois, découvrons les sœurs Thelma et Louise Ramdam, qui, du matin au soir, jouent du violon et du pipeau dans la vaste prairie. Las, les donzelles n'ont guère l'oreille musicale et leur production écorche la sensibilité artistique des badauds. Dès qu'elles croisent votre chemin, prenez la poudre d'escampette ! 

Ni les nouveaux colons, ni les bandits des grands chemins, ni leur classe de musique, ni Buffalo Bill en parade, ou même les petits oiseaux, les fleurs ou les ours n'apprécient le doux grincement qui s'échappe de leurs instruments. Tous font grise mine à leur approche, ou se planquent et crient pitié, les filles, votre enthousiasme débordant n'est pas à la hauteur de vos ambitions. Que le supplice cesse.

Qui saura apprécier leur talent ? Un jour, Thelma et Louise croisent Oumpapoose, le petit indien croisé dans un précédent épisode. Une rencontre détonante, qui vaudra aux fillettes d'étaler leur science à bon escient. Oui, oui... la fin est géniale, amenée sur un tendre quiproquo, elle trouve une issue fantastique au dilemme de nos deux artistes en herbe. 

Si l'ambiance de l'Ouest vous attire, n'hésitez pas à découvrir cette superbe série, en trois tomes, qui ne manque ni de charme, et encore moins d'humour ! 

éditions Thierry Magnier / mai 2015

IMG_4175   IMG_4176

IMG_4177   IMG_4179

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04/07/15

Écoutez lire : Le Camembert volant, de Jean-Philippe Arrou-Vignod

Se languir des vacances & patienter en retrouvant la fabuleuse famille des Jean Quelque-Chose... ♥

IMG_4280

Je ne me lasserai jamais des aventures de cette famille comptant six garçons, tous baptisés Jean, classés par ordre alphabétique, et dont l'entente ressemble à celle des grandes fratries : chamaillerie incessante, mais complicité à toutes épreuves.

Cette fois, la famille doit déménager de Cherbourg pour Toulon. En attendant, les enfants sont envoyés à la campagne, chez Papy Jean, où les attendent de belles parties de pêche ou de Monopoly. Cela transpire l'insouciance, l'inventivité et la rigolade, avec au programme : les jeux de plein air, les batailles de polochon, les douches froides dans le cabanon, les lampes de poche sous la couverture pour lire le soir, le front commun contre les cousins vantards... Et rire de plaisir, parce que Jean-A « s'écrase comme un yaourt nature sur la descente de lit » ou parce que Jean-C est pelotonné dans l'armoire embarquée par les déménageurs et ne s'arrête plus de compter.

Quelle péripétie ! Toutes ces anecdotes sont galvanisantes, sources de bonne humeur et rallument instinctivement de bons vieux souvenirs. C'est autant pour l'humour, la tendresse et la nostalgie qu'elle inspire que j'apprécie cette série. Et l'énergie prodiguée par Laurent Stocker, notre lecteur, sert avec bonheur et émotion cette chronique familiale, également le keepsake de l'auteur, où forcément on retrouve un peu de notre propre vécu ! ;-)

Gallimard jeunesse, coll. Écoutez Lire / mai 2015  ♦ Illustrations de Dominique Corbasson  ♦ Texte lu par Laurent Stocker de la Comédie Française (env. 2h 30)

30/06/15

Mon Ange gardien, de Julie James

Mon ange gardien de Julie James

Jack Pallas, agent du FBI, et Cameron Lynde, l'adjointe du procureur, se détestent depuis le fiasco d'une affaire, vieille de trois ans, sur laquelle ils avaient tous deux collaboré. Ils se retrouvent donc autour d'un meurtre (une escort-girl a été éliminée dans la chambre voisine de l'hôtel où séjournait Cameron, qui a aperçu la silhouette du suspect) et c'est Jack, bien sûr, qui est chargé de surveiller le témoin principal de l'enquête. 

Le couple est à couteaux tirés et se livre à des interactions volcaniques. Scénario classique, mais excellent ! Le flic est l'archétype du héros taciturne, au regard noir menaçant, qui ne laisse échapper aucune émotion. La jeune femme n'est certes pas insensible à ses charmes, mais ne risque pas de se brûler les ailes en s'approchant de lui car elle a conscience de l'aversion qu'elle suscite et préfère afficher une froideur et un cynisme remarquables.

Cette tension constante donne lieu à des échanges drôles et irrésistibles. De plus, le couple met du temps à faire tomber les masques, et l'auteur alimente l'essentiel de son histoire avec cette aura sensuelle qui change des scénarios classiques (pas d'érotisme sauvage, ouf !). Pour cela, j'ai beaucoup aimé. C'est très cliché, mais ça remplit à merveille toutes les clauses du contrat : on a une romance piquante et drôle, avec un couple qui s'enflamme pour de vieilles (et fausses) rancunes. C'est super basique, mais ça reste une vraie partie de rigolade. 

J'ai Lu, coll. Promesses, avril 2011 ♦ traduit par Cécile Ardilly (Something about you)

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,