09/12/15

Métamorphoses, de Frédéric Clément

IMG_5454

Dans ce magnifique ouvrage, l'enfant va assister à une dizaine de métamorphoses, en suivant un petit personnage, Pisello, né d'un grain de malice et d'un pépin de parapluie.

En avant pour le monde prodigieux de ceux qui changent de formes de la naissance à l'âge adulte ! Notre guide nous promet un spectacle extraordinaire.

Et c'est vrai.

À peine avoir tourné la première page, le lecteur reste sans voix : illustrations magiques, texte captivant. « Je vous présente le mirobolant, le magique, le frétillant tour de passe-passe du vrombissant Moustique. » Et de rappeler que seule la femme moustique pique et aspire goûlument des goulées de sang chaud pour nourrir ses œufs. Erk. 

« Restons sur les berges des mares et des marais, à la recherche de la gelée piquée de grains noirs : cette glu, flottante comme une méduse, protège les milliers d'œufs de la grenouille. » ... Et cela frétille, cela se bouscule pour devenir « un dodu à la prunelle pailletée d'or ».

J'aime décidément beaucoup le vocabulaire employé pour raconter ce cycle de la vie animale et végétale. Au gré de notre balade champêtre, Pisello nous raconte la vie qui nous entoure avec drôlerie et beaucoup de lyrisme. 

Cette exploration des miracles de la nature (ou comment le simple bulbe devient une magnifique tulipe ? quelles sont les étapes pour que la chenille devienne papillon ?) est aussi fabuleuse qu'excitante.

La mise en scène est ingénieuse, grâce à un étalage de connaissances sans prétention, et embellie par des illustrations éblouissantes. Cet exemplaire, à mi-chemin entre l'album et le documentaire, en épatera plus d'un !  

Seuil jeunesse / Octobre 2015

IMG_5456   IMG_5457

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


08/12/15

Le Château de Cassandra, de Dodie Smith

Ne loupez pas la réédition en format poche - chez Gallimard jeunesse, collection Pôle Fiction - du grand classique de Dodie Smith. La couverture est magnifique ! 

Le château de Cassandra

Cassandra est une jeune fille de 17 ans qui vit dans un château délabré. Son père, auteur d'un roman à succès, n'a pas retouché la plume depuis des années. Il vit cloîtré dans son bureau, lit des romans policiers à la pelle et ne se préoccupe nullement des soucis domestiques. Car la vie quotidienne est une succession de petites débrouilles et autres sacrifices pour les femmes de la maison. Topaz, la belle-mère, use de ses charmes auprès de ses relations à Londres pour décrocher quelques contrats (elle était modèle pour les peintres à la mode), Rose, l'aînée de 21 ans, s'abîme les mains avec les lessives et les trempages de teinture verte pour redonner de l'éclat à leurs toilettes. C'est elle qui souffre le plus de la situation. Elle rêve de s'échapper de sa condition, de rencontrer un riche parti et de l'épouser. La providence s'invite au château lorsque leurs nouveaux voisins débarquent à l'improviste. Deux frères, Simon et Neil Cotton, venus tout droit d'Amérique. Aussitôt, les esprits romantiques des jeunes filles s'embrasent et Rose papillonne de bonheur.

Le journal de Cassandra nous fait ainsi partager les événements qui jalonnent leur existence, de mars à octobre, avec autant de sensibilité que d'ironie. Fine observatrice, pleine d'esprit et de talent, la jeune fille a pour ambition d'écrire un roman et s'entraîne à l'écriture rapide en relatant les exploits de sa famille. Elle-même est submergée par ses premiers émois sentimentaux, avec le jeune jardinier qui n'a d'yeux que pour Cassandra, sauf qu'elle se sent empruntée et confuse... Ce roman vintage à souhait possède un charme fou et réserve un instant de lecture précieux et délectable. L'histoire est d'un classicisme absolu, un brin poussiéreuse, délicieusement guindée, c'est un bonbon anglais, avec un zeste de fantaisie. Un mélange sucré et acidulé... J'ai a-do-ré ! 

Gallimard Jeunesse, coll. Pôle Fiction / Novembre 2015 ♦ Traduit par Anne Krief (I Capture the Castle)

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02/12/15

Le Noël blanc de Chloé, de André Marois & Alain Pilon

IMG_5508

Il était une fois une petite fille prénommée Chloé qui adorait la neige et guettait chaque hiver son arrivée au moment des fêtes de fin d'année. Or, le traditionnel Noël blanc à Québec semble sérieusement compromis cette année. Pas un nuage dans le ciel. Le temps est doux, clément, pas menaçant. Chloé est très, très inquiète. Elle se réveille même la nuit pour surveiller la couleur du ciel et se couche fâchée après la lune !

Ses parents tentent de la rassurer du mieux possible, mais n'agissent pas. C'est bien connu. « Les adultes, ils parlent, ils remuent les bras dans tous les sens, ils soupirent fort, mais ils n'agissent pas beaucoup. » Chloé décide donc d'aller chercher la neige pour le réveillon de Noël. Elle va ainsi s'aider d'une montgolfière, d'un couple de harfangs des neiges et des ours polaires pour accomplir son miracle.

Et c'est merveilleux ! Un joli conte de Noël aux accents oniriques, qui surfe sur une aventure palpitante et une héroïne au tempérament intrépide. On craque complètement. Les illustrations apportent de la douceur, de la tendresse, du rêve et de la magie à cette lecture de saison. Parfaite pour se mettre dans l'ambiance et aider aux préparatifs des fêtes.

Grasset jeunesse / Octobre 2015

IMG_5509   IMG_5510

IMG_5511   IMG_5512

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14/11/15

La Bulle, de Timothée de Fombelle & Éloïse Scherrer

IMG_5365

Magnifique album de Timothée de Fombelle, dont la poésie et la sensibilité ont trouvé un alliage magique avec l'univers enchanteur d'Éloïse Scherrer ! Cette lecture est l'évasion promise vers un imaginaire extraordinaire, qui n'est pas sans cultiver un double message caché, mais ceci est une autre histoire...

Misha est une adorable fillette, qui vit depuis toujours avec une grosse boule noire chevillée au corps, et flottant au-dessus de sa tête. «C'était là. Et personne ne s'en rendait compte.» Une nuit, pourtant, elle décide d'affronter cette pelote encombrante et bascule dans un univers inconnu, où règne cet ennemi qui oppresse la fillette. Un long, long chemin périlleux attend Misha, qui fera preuve de courage pour faire face aux monstres et aux ouragans.

Cette aventure sous forme de rite initiatique, qui pompe aussi les codes des épopées de l'heroic fantasy, est bluffante. Absolument époustouflante. Il y a du suspense, de l'action, de l'émotion. Les illustrations sont éblouissantes et s'incorporent dans le texte de façon confondante (le texte parfois en vient à zigzaguer, à vivre au rythme de l'intrigue et chaloupe au gré des dessins). Superbe, mijoté avec amour et concocté aux petits oignons.

Tout au long de la lecture, le cœur des enfants ne manquera pas de battre fort, très fort, en tournant les pages pour suivre la petite Misha. Après Les aventures d'Anatole Peterson & Lola : Barouf à San Balajo, qui était une lecture extra et facétieuse, Timothée de Fombelle apporte sa touche sensible et raffinée à l'univers de l'album pour enfants, soutenu de façon fastueuse par Éloïse Scherrer. Une belle réussite.

Gallimard Jeunesse / Octobre 2015

IMG_5366   IMG_5367

IMG_5368   IMG_5369

La bulle - Bande-annonce

Une aventure intérieure et fantastique écrite par Timothée de Fombelle (Tobie Lolness, Vango, Le Livre de Perle), somptueusement illustrée par Éloïse Scherrer. 

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13/11/15

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, de Harper Lee

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Quel roman extraordinaire ! L'histoire est racontée par une fillette de neuf ans, Scout Finch, qui grandit avec son frère Jem et leur père Atticus dans une petite ville d'Alabama, frappée par la récession économique et engluée dans la ségrégation raciale (nous sommes dans les années 30). Scout est une enfant vive et curieuse, qui a perdu sa mère très jeune et qui voue à son père un culte sans borne. Atticus Finch est avocat, commis d'office dans une affaire de viol, un noir contre une blanche. Le comté est en plein émoi, mais Atticus va inculquer à ses enfants la valeur essentielle du respect de l'autre et du droit pour tous.

Même si cette affaire est l'équivalent de la lumière du phare en pleine mer, elle n'occupe pas non plus toute la place et s'éclipse pour laisser libre court aux divagations de la fillette qui nous raconte aussi sa vie de tous les jours - l'école, l'institutrice aux nouvelles méthodes pédagogiques, les vacances avec Dill, le voisin Boo Radley qui vit reclus chez lui et qui ne cesse d'alimenter de folles rumeurs et l'imagination des enfants. C'est fondamentalement un roman sur l'enfance et l'innocence, sur le regard naïf mais non moins acéré que porte Scout sur le monde qui l'entoure et qui ne tourne pas toujours rond.

Loin d'être simpliste, la lecture est surprenante par sa trame subtile et ficelée avec brio. Scout, par sa jeunesse et son idéalisme radical, s'exprime tout de go et rend, à son corps défendant , son récit drôle et caustique. C'est très, très bon. Et la voix de Cachou Kirsch est toujours aussi agréable à écouter. Elle nous transporte dans cette ambiance du sud si caractéristique, et pourtant si ensorcelante et captivante. J'ai été sous le charme, conquise durant les 11 h 35 du livre audio, époustouflée par ce fabuleux canevas œuvré avec intelligence et doigté.

Ce grand classique de la littérature américaine, couronné par le prix Pulitzer en 1961, est également devenu un livre culte dans la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis mais doit aussi son succès pour son incomparable justesse et pour sa tendresse dans les événements qu'il rapporte. Je recommande fortement. ♥ 

Audiolib / Octobre 2015 ♦ Texte lu par Cachou Kirsch (durée : 11h 35) ♦ Traduit par Isabelle Stoïanov pour les éditions de Fallois (2005) relue et actualisée par Isabelle Hausser pour les éditions Grasset & Fasquelle  

À paraître en FÉVRIER 2016 (Audiolib)  « Va et poste une sentinelle » la suite des aventures de Scout.


06/11/15

La Bicyclette bleue, tome 3 : Le Diable en rit encore, de Régine Deforges

Après, La Bicyclette Bleue #1 & La Bicyclette Bleue #2 : 101, avenue Henri Martin ...

Le Diable en rit encore

Ce tome 3 s'ouvre à peine qu'il ne cesse d'enchaîner les drames, les trahisons et les coups durs. Quelle hécatombe ! On ne quitte plus Léa, en pleine campagne bordelaise, luttant avec l'énergie du désespoir pour sauver sa peau et celle de ses proches. Mais les représailles sont de plus en plus dures, la guerre est en train de prendre un nouveau tournant, en défaveur des allemands et des miliciens, leur hargne ne cesse de se décupler. Forcée de fuir le carnage, Léa court se réfugier à Paris, auprès de ses tantes, rue de l'Université. François aussi a disparu de la circulation, laissant la jeune femme plus désemparée que jamais. Ses repères ne cessent de s'effondrer les uns après les autres. Même à l'heure de la libération, la quiétude ne la gagne pas. Léa se sent lessivée. Éteinte. Comme morte. Elle comprend qu'il lui faut partir. Échapper à cette liesse populaire, dans laquelle elle ne se reconnaît pas. Tourner le dos aux scènes d'épuration, qui singent une justice dépassée par la situation. Fuir, toujours plus loin.

Ce 3ème tome sacre définitivement Léa Delmas en lui octroyant ses derniers galons d'Héroïne. Combative dans l'adversité, sensuelle dans l'amour, elle a su mener de front tous les combats, au risque de s'être perdue elle-même. Mais les épreuves lui ont apporté aussi un soupçon de douceur et de maturité. Ses sentiments pour Camille, pour Laurent, pour François, pour Mathias aussi (le bougre se rachète enfin) vont donc lui apparaître sous un jour nouveau. Et alors qu'on ne cesse d'essuyer nos larmes, on tombe sur la dernière phrase du roman, et là, tout vous paraît plus beau. Cette dernière note est radieuse. Magique. Éblouissante. Et boucle le cycle 1 avec maestria.

Fayard, 1985 ♦ Couverture de Jérôme Lo Monaco

 

# été 2015 : Je relis la saga #

La Bicyclette Bleue SAGA

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03/11/15

Les Autodafeurs, Tome 1 : Mon frère est un gardien, de Marine Carteron

Les autodafeurs - tome 1

À la mort de leur père, Auguste doit quitter Paris avec sa mère et sa petite sœur Césarine pour vivre chez leurs grands-parents à La Commanderie, une imposante demeure qui appartient à la famille depuis des générations. Le garçon tente de cacher sa détresse et son chagrin derrière des attitudes de guignol et des répliques sarcastiques mais la perte tragique de son père le taraude. Son entrée au lycée ne lui réussit pas non plus - épinglé par le directeur dès le premier jour, il récolte aussi coups et blessures par un trio de choc, qui fait la pluie et le beau temps sur leur école.

Finalement, son morne quotidien va s'éclairer avec la découverte d'une Confrérie secrète, laquelle s'oppose depuis des siècles aux Autodafeurs, dans le but sacré de protéger la connaissance qui se trouve dans les livres et qui sont jalousement conservés comme des trésors. Ouah ouah ouah... ça fait beaucoup à assimiler, d'autant plus que les enjeux sont énormes pour Auguste. Le garçon doit absorber vite et bien sa mission, ignorant que sa jeune sœur Césarine a déjà une longueur d'avance... en bonne «artiste» qui se respecte (comprendre : autiste).

Le duo frère/sœur est attachant et fonctionne à merveille dans la conduite de l'histoire (se glisser dans la peau de Césarine est d'ailleurs une expérience fantastique et incroyable). Pendant que l'un se débat avec ses problèmes d'ado, tentant de se mouiller à une entreprise périlleuse et inquiétante, l'autre collecte des informations précieuses, sans avoir l'air d'y toucher. Les deux pistes réunies donnent une ébauche intéressante et révélent notamment de lourds secrets de famille qui promettent une suite excitante à cette histoire de plus en plus sombre et inquiétante.

On répète... donc : il y a du danger, du suspense, de l'action, mais aussi de la tendresse et de l'émotion dans ce roman d'aventures, non seulement intelligent, drôle, original et passionnant. J'ai adoré et je me réjouis déjà de poursuivre cette trilogie pleine de surprises !

éditions du Rouergue / mai 2014 ♦ couverture : © Barrère & Simon

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

31/10/15

Harry Potter à l'école des sorciers, de J.K. Rowling, illustrations de Jim Kay

Le jour de ses onze ans, la vie de Harry Potter est bouleversée à jamais quand Rubéus Hagrid, un géant aux yeux brillants comme des scarabées, lui apporte une lettre ainsi que d'incroyables nouvelles. Harry Potter n'est pas un garçon comme les autres : c'est un sorcier. Et une aventure extraordinaire est sur le point de commencer.

IMG_5333

Séquence nostalgie. Séquence émotion. Feuilleter cet ouvrage a simplement été un bonheur sans fin. ♥♥♥

On y retrouve toute la belle histoire de Harry Potter, la découverte de ses origines, son héritage et son entrée à Poudlard, sa vilaine famille de Moldus, prête à s'exiler pour fuir les Hibous, ses rencontres avec Hagrid, Ron et Hermione, ses courses au chemin de Traverse, le rendez-vous sur la Voie 9 ¾, le choixpeau magique, le premier vol sur un balai, le Quidditch, les fantômes dans les couloirs, les copains et les festins dans la grande salle...

Si vous pensiez en avoir déjà fait le tour, ce serait une erreur. Cette version illustrée par Jim Kay nous rouvre les portes d'un monde qui n'a rien perdu de son enchantement et qui continue de produire son petit effet. La lecture se renouvelle et nous transporte - encore et toujours - vers un ailleurs merveilleux et ensorcelant. Le mariage des illustrations en couleur avec l'histoire magique de Harry Potter est lumineux, débordant de charme et de chaleur. Il est enrichi dans un écrin soigné, avec un album de grand format cartonné et une couverture rouge, recouvert d'une jaquette, garni d'un ruban marque-page rouge.

C'est une redécouverte fantastique de l'œuvre de J.K. Rowling, qui s'est personnellement investie dans le choix de l'illustrateur (en la personne de Jim Kay, talentueux et époustouflant, même pas peur d'endosser un tel projet) et qui offre ainsi un nouveau voyage extraordinaire dans son œuvre intemporelle. Ce premier tome rappelle aussi le goût de l'enfance et de l'innocence. C'est aussi celui qui m'émeut le plus. Pour toutes les promesses qu'il contient et qu'il ne manquera pas de tenir.

Les tomes suivants bénéficieront également du même traitement de faveur et paraîtront à raison d'un volume chaque année, à l'approche des fêtes (ça sent le sapin !). Mais n'hésitez pas, c'est un cadeau splendide qui ne décevra pas les plus mordus des moldus. ;-)

Gallimard / Octobre 2015 ♦ Illustrations de Jim KAY ♦ Traduit de l'anglais par Jean-François Ménard

IMG_5334   IMG_5335

IMG_5336   IMG_5337

IMG_5339   IMG_5340

 

Et cette tendre connivence qui me serre le cœur à chaque fois...

IMG_5348

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28/10/15

Aliénor Mandragore, Tome 1 : Merlin est mort, vive Merlin! de Séverine Gauthier & Thomas Labourot

ALIÉNOR MANDRAGORE

« La légende dit qu’au moment où l’on déterre une racine de mandragore, elle pousse un cri si puissant qu’il tue le premier être vivant qui l’entend. »

Dans la paisible forêt de Brocéliande, la jeune Aliénor suit sans entrain l'enseignement druidique de son père, l’enchanteur Merlin. En pleine exploration de la champignonnière, tandis que Merlin radote dans son coin, la jeune fille tombe sur une racine de mandragore qu'elle exhibe fièrement sous le nez de son papa. Celui-ci, qui faisait pourtant son malin, tombe raide mort. Mais il réapparaît aussitôt en tant que fantôme et prétend que c'est un malentendu. Merlin n'est pas mort, vive Merlin ! Arrogant et despotique, il renvoie même l'Ankou dans ses filets et pousse sa fille à se rendre chez Morgane pour devenir sa nouvelle élève et avoir ainsi l'accès à sa précieuse bibliothèque. Elle pourra y trouver la bonne potion pour concocter le sort qui lui rendra la vie. Aliénor, se sentant responsable du drame infligé à Merlin, accepte de lui rendre service mais n'imagine pas à quel point elle va tomber sous le charme de sa nouvelle tutrice, qu'elle devra trahir pour sauver son père. 

Quelle merveilleuse histoire, tout en simplicité, humour et tendresse ! C'est un festival de féerie et de fraîcheur. Les dessins et les couleurs sont magnifiques, l'histoire est débordante de dynamisme et de pep's, le ton joyeux et décalé. On est immédiatement contaminé par ce zeste de folie douce et de bonne humeur. De quoi rendre le sourire au plus bougon des lecteurs. Cette bande dessinée est un pur enchantement, qui comblera petits et grands. La conduite de l'histoire est légère et espiègle. On y redécouvre les légendes arthuriennes dans des aventures décapantes et originales. Deux autres livres doivent suivre pour prolonger le plaisir. Une découverte qui séduit pour son charme et sa fantaisie. 

Rue de Sèvres / Septembre 2015 ♦ Retrouvez Aliénor sur la page facebook de la série où vous pourrez suivre la réalisation du tome 2. C'est par ICI !

Alienor1  Alienor2

☠-☠-☠-☠

Rendez-vous, tous les mercredis d’octobre, pour la lecture BD de la semaine avec le #Challenge Halloween ! 

Challenge Halloween 2015Résultat de recherche d'images pour

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/10/15

Le Retour du Chat assassin, de Véronique Deiss

IMG_5215

D'après la série d'Anne Fine ! Ce deuxième tome est toujours aussi désopilant.

Ellie et ses parents partent une semaine en vacances et confient le chat Tuffy au pasteur Barnham, qui se révèle un véritable tortionnaire aux yeux de notre ami félin. Imaginez toute la sainte journée à supporter le vrombissement de l'aspirateur ou la même pâtée insipide servie à chaque repas pour ne pas gaspiller la nourriture... Un comble. Notre Tuffy décide d'entrer en rébellion. La petite voisine est si charmante, si attentionnée, si compréhensive... Pourquoi ne pas combler ses espoirs les plus fous ? Hop, un bonnet en dentelle et une grosse robe à froufrous, Tuffy devient Jeannette et se sent comme un coq en pâte. Lui, si gras, désormais la risée de ses potes ? Cela ne va pas se passer comme ça ! 

L'adaptation en bande dessinée de la série d'Anne Fine est une parfaite réussite grâce aux illustrations aérées et pleines d'humour de Véronique Deiss, qui connaît le chat assassin comme sa poche (elle illustre aussi les livres). C'est une lecture courte, mais dynamique, où s'enchaînent gags et situations grotesques à chaque page. Et c'est franchement très drôle. Pour tous les âges.

Rue de Sèvres / Octobre 2015

IMG_5216   IMG_5217

IMG_5218   IMG_5219

 

 

☠-☠-☠-☠

Rendez-vous, tous les mercredis d’octobre, pour la lecture BD de la semaine avec le #Challenge Halloween ! 

Challenge Halloween 2015Résultat de recherche d'images pour

 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,