27/10/21

Jack et la grande aventure du Cochon de Noël, de J.K. Rowling

Jack et la grande aventure du Cochon de NoëlJ'ai découvert le dernier roman de J.K. Rowling en format audio - un pur bonheur. Cela s'écoute comme un feuilleton : il y a plusieurs intervenants, une vraie mise en scène, des bruitages qui accentuent l'illusion d'être au cœur de l'histoire. Franchement, c'est génial.

Mais n'hésitez pas à découvrir le format papier (Gallimard jeunesse), car les illustrations de Jim Field sont remarquables. Elles sont un prolongement à l'histoire. Elles donnent vie aux personnages. Sont un complément à l'aventure. Les décors sont magiques. L'ambiance, fascinante. Les deux supports sont incroyables. J'ai adoré !

L'histoire, qui s'adresse plutôt aux jeunes enfants, propose une part de rêve et d'imagination foisonnante. Cela raconte comment un petit garçon va s'enfuir de sa maison pour retrouver son doudou. Cela se déroule durant la nuit de Noël, alors que tous les miracles sont permis. Et en avant pour un voyage au pays des Choses perdues. Que de rencontres et de péripéties... J'aurais d'ailleurs volontiers poussé my Little J. de quatre ans à savourer ce récit s'il n'y avait pas quelques débats métaphysiques en cours de route. Trop jeune pour comprendre le sens du pouvoir, de l'ambition, des principes, de l'espérance et tant d'autres. Mais je reconnais la volonté de J.K. Rowling de tacler en douce notre monde déglingué. You rule, girl !

Je quitte cette lecture en étant sous le charme. Quel joli conte, vraiment. L'histoire est certes plus enfantine mais elle invite à décrocher de l'ordinaire. Elle rappelle combien la famille, l'amitié et l'amour peuvent sauver le monde (eh ouais). Cela m'a énormément touchée. Le dévouement de Cochon de Noël est exceptionnel. Et l'attachement de Jack, grandiose. Sinon Toy Story, ça vous parle ? Foncez. L'aventure de Jack et ses amis y fait songer.

©2021 J.K. Rowling. Traduit par Jean-François Ménard pour les éditions Gallimard (P)2021 J.K. Rowling

  • Lu par : Lola NaymarkCharlotte HennequinAlexis TomassianPierre-Henri PrunelAriane BrousseAudrey SourdiveBenoît AllemaneCamille DondaChantal BaroinColette MarieErwan ZamorFrédéric SouterelleJade Phan GiaPierre RochefortVictorien Robert
  • Durée : 6 h env.
  • C'est une exclusivité Audible Studios et c'est déjà disponible sur le site.
  • Casting : Lu par Lola Naymark
    Charlotte Hennequin dans le rôle de Jack
    Alexis Tomassian dans le rôle du cochon de Noël
    Pierre-Henri Prunel dans le rôle de Lo Cochon
    Chantal Baroin dans le rôle de Boussole
    Colette Marie dans le rôle de la Grand-mère
    Ariane Brousse dans le rôle d’Ambition
    Julien Bocher dans le rôle de Pouvoir
    Mélanie Belamy dans le rôle de l’Espérance
    Audrey Sourdive dans le rôle de la maman
    Zoé Bettan dans le rôle de Poésie
    Benoît Allemane dans le rôle de Santa
    Jade Phan Gia dans le rôle du Lunchbox
    Camille Donda dans le rôle de Holly
    Marine Royer dans le rôle de la petite fille
    Mathurin Voltz dans le rôle de Beauté
    Erwan Zamor dans le rôle du Sheriff Specs
    Frédéric Souterelle dans le rôle de The Loser
    Pierre Rochefort dans le rôle du Lapin Bleu
    Victorien Robert dans le rôle du Maire

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


26/10/21

Playing with Fire, de L.J. Shen

Playing with fireCe roman rejoint ma liste des favoris de L.J. Shen ! Encore une fois, j'ai vécu ma lecture en mode fébrile et insatiable. Complètement accro à l'histoire entre Grace et West.

West a été embauché pour travailler avec Grace dans le food-truck de sa meilleure amie. Une situation qui la gonfle car elle déteste tout ce qu'il incarne : la beauté, l'interdit, le danger. Et elle a totalement raison ! West St Claire est un mauvais garçon. Du genre froid, distant et indifférent aux autres. Bagarreur. Sans attache. Des conquêtes faciles et éphémères. Le prétendant à fuir.
C'est d'ailleurs la règle d'or de Grace Shaw.
Depuis quatre ans, elle s'est appliquée à être invisible. Casquette vissée sur la tête, masquant son visage. De gros pulls pour engloutir son corps frêle. La demoiselle a survécu à un incendie et affiche désormais de lourdes cicatrices. Exit son statut de reine de beauté populaire. Aujourd'hui elle inspire de la pitié ou du dégoût.
Et pourtant, elle cache aussi un tempérament de feu. West va vite s'en rendre compte. Car contrairement à son essaim de groupies, Grace est hermétique à son charme. Elle le snobe ou lui rabaisse le caquet. Lui s'en accommode et prend plaisir à la brusquer dans ses habitudes.
La relation entre eux est donc tendue et électrique. Comme j'aime ! Puis, de fil en aiguille, ils vont créer une bulle de confiance dans leur camion. Ils vont construire un truc à eux. Une complicité surréaliste mais vraie. C'est du petit lait à boire. Nul romantisme entre eux. L.J. Shen propose bien mieux et j'adore ça !

Que dire ? Je suis passée par une palette d'émotions au fil des pages. C'était bouleversant, drôle, sexy et excitant. J'ai vibré au gré des confidences, des rapprochements, des désirs, des angoisses et des faux-pas aussi. West et Grace ont en commun un lourd passif. Des démons qu'ils cherchent à fuir. Mais quand ils sont ensemble, c'est magique. « Pour une raison étrange, nous faisions ressortir l'un chez l'autre les personnes que nous étions avant et qui nous manquaient terriblement. » La romance sera lente, hasardeuse et néanmoins irrésistible. Youhou. J'ai peut-être déjà donné mon cœur à Penn Scully mais j'avoue que West St Claire m'a fait pas mal craquer. 🥰

Encore, SVP !

HarperCollins - Collection &H - New Adult - 2021 - Traduit par Tiphaine Scheuer

#Playingwithfire #NetGalleyFrance - EN LIBRAIRIE LE 3 NOVEMBRE

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18/10/21

Trafic sanglant - Vampires sur les dents (Les tribulations d'Esther Parmentier, sorcière stagiaire #2), de Maëlle Desard

Esther Parmentier 2Ce deuxième tome enfonce le clou : cette série est une réussite sur toute la ligne. Un, c'est drôle. Deux, l'histoire est bien écrite. Trois, les personnages sont incroyables. Quatre, les rebondissements sont inattendus. Cinq, les répliques font mouche. Et j'en passe ! Mais je suis complètement fan.

Dans cette nouvelle aventure, nous rencontrons un étrange énergumène du nom de Wolfgang Strom. Sa présence fait débat car il est suspecté d'être une taupe pour les dirigeants de l'agence. D'ailleurs c'est Esther qu'il scrute avec attention. Les récents événements soulèvent des questions - la stagiaire maladroite aurait été complice de crimes ou pas ? Et Loan qui est toujours absent... désespoir dans la vie de notre sémillante sorcière ! Mon dieu, que c'est drôle. C'est frais et rigolo. En même temps, le tempo a tout bon. On ne s'ennuie pas. L'action se renouvelle sans cesse. Le rythme est entraînant. Et l'intrigue parfaitement ficelée, avec des retournements de situation qui font décrocher la mâchoire. Oui, j'applaudis des deux mains.

Cette série parvient à mélanger les genres - fantastique et comédie - en le faisant prodigieusement. Ni trop lourd, ni superficiel. Le juste équilibre. Et on passe aussi moins de temps à présenter les personnages, le contexte, les enjeux etc. donc on profite davantage de cette atmosphère délirante mais bien cadrée. C'était TOP ! Vivement la suite.

Rageot, 2021 - illustration : Agnès Maupré

Présentation :

De sorcière qui s'ignore à sorcière stagiaire, il n’y avait qu’un pas et Esther Parmentier, 19 ans, l’a franchi grâce à la manière brillante dont elle a résolu une précédente enquête sous la direction de l’agent Loan, un vampire désagréable, mais néanmoins très séduisant.

Elle est désormais à plein temps au sein de l’Agence qui contrôle les relations entre les humains et les créatures surnaturelles. Mais bientôt, un nouvel arrivant, un dénommé Wolfgang Strøm, loup-garou de son état, se présente pour, prétend-il, réaliser un audit de l’Agence.

Et voici que simultanément l’agent Loan, qui avait mystérieusement disparu, fait son come-back  : il enquête désormais sur un trafic de sang et exige la participation d’Esther. Quand à son tour Wolfgang s’immisce dans l’enquête, un trio est formé. Et qui dit trio dit complications...

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Baiser brûlant (Dark Elements #1), de Jennifer L. Armentrout

Baiser brûlantMea culpa. J'avais failli jeter l'éponge en ouvrant le roman qui présentait un démon fan de McDo et avec une « énorme faim de Big Mac ». J'ai relu plusieurs fois les deux premières lignes en me demandant si je faisais bien de m'y aventurer ! Ahem. J'ai finalement très bien fait de poursuivre mon chemin car j'ai beaucoup aimé l'histoire & l'univers du roman. La lecture a été captivante. J'ai adoré.

On y rencontre la jeune Layla, lycéenne le jour, traqueuse la nuit. C'est en fait une créature hybride - moitié démon, moitié gardien. Deux entités opposées. Orpheline, la jeune fille a grandi chez les gardiens et reçu une éducation tendant à renier sa partie démoniaque. Mais sa rencontre avec Roth va bouleverser son quotidien. Ce garçon est venu la chercher. C'est un démon supérieur. Il est très séduisant, drôle et irrésistible. Sauf que Layla a plutôt envie de le fuir et de repousser ses approches. Elle n'imagine pas qu'il pourrait lui faciliter son existence en équilibrant les flux. Ou qu'il volerait à son secours au moindre souci. Ou qu'il serait en mesure de la débaucher pour de sombres desseins inavoués. Son cœur balance. Et puis, il y a Zayne aussi. Son « grand frère ». Son ami fidèle. Son pilier. Il est destiné à une autre et pourtant il est plus protecteur que jamais avec Layla.

Triangle amoureux ou pas ? La suite nous confirmera la tendance. Pour l'heure, ça se lit en deux, trois bouchées. C'est super bon. Le rythme est fou. L'univers des démons et des gardiens très addictif. L'action prime. Et l'humour de Roth est excellent ! Ses techniques de drague sont pour le moins désopilantes. Heureusement, l'héroïne est forte, pas trop bécasse. Son lien avec Zayne prédomine aussi. Je croise les doigts pour la suite (que je lirai avec grand plaisir) !

J'ai Lu (2020). Traduit par Paolo Appelius

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14/10/21

Les Tribulations d'Esther Parmentier, sorcière stagiaire #1 : Cadavre haché - vampire fâché, de Maëlle Desard

Les Tribulations d'Esther Parmentier 1Qu'est-ce que c'était drôle !

J'ai adoré le mélange d'humour, de dérision et de phénomènes saugrenus qui surviennent dans la vie de l'héroïne. Car Esther Parmentier (une banale stagiaire en comptabilité) va découvrir brutalement qu'elle est une sorcière.

Bim, elle est recrutée en tant que nouvelle stagiaire dans une enquête menée par un vampire. Loan n'est pas le partenaire le plus malléable. Il est cynique et arrogant. Et pourtant, leur duo est explosif !

Ça roule tout seul sur presque 400 pages. Le rythme est entraînant et intègre parfaitement la mise en place donc aucun temps mort. On a un folklore décrit avec naturel (tiens, des créatures surnaturelles en marge du monde des humains). Non, ça ne choque pas.

Ce roman est une bulle de fraîcheur dans un univers parfois trop éculé ou stéréotypé. On se marre vraiment beaucoup, du début à la fin. Ça surprend, et puis ça s'emballe. L'intrigue aussi tient la distance et nous fait passer un super moment.

J'attaque le deuxième tome dans la foulée !

Rageot, 2020 - Couverture illustrée par Agnès Maupré

Présentation : 
Esther Parmentier, 19 ans, a quitté sa Bretagne natale pour un stage à Strasbourg dans une société informatique quand elle est repérée par l’Agence de Contrôle et de Détection des Créatures Surnaturelles. Car Esther est une sorcière.

A peine remise de cette découverte, et des tests visant à déterminer ses capacités, Esther apprend qu’elle n’a pas plus de pouvoirs qu’une allumette mouillée. Sa note sur l’échelle des pouvoirs est historiquement basse  : 2 sur 82.

Mais Esther est dotée d’un caractère de cochon, de solides capacités de déduction et est capable de résister aux pouvoirs de séduction des Créatures. Malgré son faible score, l’Agence décide donc de l’embaucher comme stagiaire.

Seul bémol à cette nouvelle vie trépidante au sein d'une Agence où Esther côtoie un loup-garou alpha, une sorcière surpuissante, un djinn séducteur, une goule affamée, un fantôme accro aux jeux de rôle, elle va devoir faire équipe avec l’agent Loan, désagréable mais néanmoins très séduisant vampire, qui la considère de haut.

Il va pourtant bien falloir qu’ils collaborent, car l’affaire du Ghost Challenge affole l’Agence  : des adolescents disparaissent régulièrement et sont transformés en vampires. 

⭐⭐⭐⭐⭐


11/10/21

Gargantis (Les Chroniques de Sinistre-sur-Mer #2) , de Thomas Taylor

GargantisJ'ai découvert cette série en mars 2020 - ô mois cruel - et suis immédiatement tombée sous le charme. Tout m'avait plu : l'histoire, les personnages, les illustrations, l'humour et le suspense. Il me tardait de lire la suite des aventures de Herbert et son amie Violette.

Depuis les tragiques événements, la tranquillité n'a pas regagné leur petite ville de Sinistre-sur-Mer puisqu'une violente tempête s'annonce et contraint les pêcheurs à la prudence. Tous refusent de sortir leurs bateaux et évoquent une vieille légende qui fait trembler les murs (Gargantis... ce monstre des profondeurs marines).

Mais notre jeune héros est lui aussi au cœur d'un terrible conflit, qui oppose le directeur du musée, la récolteuse des objets échoués et des familles de pêcheurs. En effet, tous réclament une certaine bouteille en forme de poisson qui vient de surgir de nulle part et qui suscite leur convoitise. Herbert et Violette doivent trancher mais s'engagent d'abord à mener leur enquête.

Au cours de l'histoire, riche en péripéties, les enfants vont également se confronter à leur passé. Herbert ignore tout de sa famille. Il sait juste qu'il a miraculeusement survécu à un naufrage et a été retrouvé sur la plage dans une caisse de citrons. Herbert a autant envie de percer le mystère de ses origines qu'il meurt de trouille d'apprendre toute la vérité. C'est sans compter sur son amie Violette qui le bouscule et le force à sortir de sa zone de confort (hello le bibliodispensaire).

Quel bonheur de retourner dans cette contrée peuplée de légendes et où les habitants forment une communauté à part. Tout est chargé de mystères, d'intrigues impénétrables, de promesses et de secrets. Je trouve ça follement excitant. Dans ce deuxième tome, on perd moins de temps à décrire les lieux, à présenter les particularités des uns et des autres, et croyez-moi, c'est pour le moins insolite. On adopte instinctivement notre rythme de lecture à la course frénétique qui se dégage de l'histoire : humour, tendresse et frissons. Voilà un chouette programme.

Si vous n'aviez jamais tenté jusqu'à présent, n'hésitez plus à prendre un ticket pour Sinistre-sur-Mer. 

Seuil jeunesse, 2021 - Traduit par Amélie Sarn 

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07/10/21

La Biche et le Limier (Les MacCoy #4), par Alexiane Thill

La Biche et le LimierUne fois encore, cette série montre qu'elle peut nous entraîner sur des sentiers de douceur et de tendresse insoupçonnée. Il faut se rappeler les événements houleux des tomes précédents pour mesurer le chemin parcouru. Mais que c'était bon !

Ce quatrième tome nous introduit également chez « les autres » - les ennemis des MacCoy. Sont-ils à la hauteur de leur terrible réputation ? Hélas, oui. Les MacKenzie et les Campbell font front commun. Ils ont trahi le Code. Et s'en lavent les mains. Évidemment, la riposte adversaire n'est pas longue à attendre et c'est la blonde (et éthérée) Annabelle qui en fait les frais.
Kidnappée par le Limier.
Conduite par monts et par vaux pour gagner Inchkeith.
Et croupir dans les geôles comme monnaie d'échange.

Seulement, au cours de leur aventure dans les Highlands, Dyclan et Annabelle vont échanger. Apprendre à se connaître. Envisager différemment leurs attentes. Considérer leur avenir d'un œil neuf. Gah ! C'était adorable de les suivre car le fossé entre eux était si grand au départ. Deux clans opposés. Deux personnalités aux antipodes. C'était le BIM BAM BOUM assuré.

Et clairement, ça le fait. On a une relation pleine de pudeur et de sincérité. Elle se tisse avec délicatesse, elle prend son temps et elle nous transporte dans une bulle d'émotions et de sensations. C'est chaste mais authentique. J'ai beaucoup aimé ce schéma - slow burn à fond ! De plus, la série évolue et dénonce le mâle dominant et les mariages forcés. Les femmes prennent le pouvoir. Même cette petite chose d'Annabelle MacKenzie qu'on pensait fragile et qu'on découvre victime d'une éducation abusive. Ouille ! D'ailleurs le chapitre 63 m'a fait éclater de rire. Trop, trop drôle.

Ceci étant dit, la tension entre les clans demeure inchangée. La haine et la jalousie brûlent de toutes parts. Ça sent le chaos... et moi je rêve d'un tome avec Lachlan ! 🥰
Cœur sur toi, Alexiane T. Merci pour cette série de qualité qui continue de m'enchanter et qui réussit à créer un vrai monde à part. J'adore.

©2021 Hugo Roman (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐

06/10/21

Allunia (tome 1), de Tiphs

AlluniaComplètement bluffée par ce roman découvert parmi les nouveautés audio. Extrait alléchant. Hop, j'ai tenté et j'ai adoré.

J'ai d'ailleurs acheté le format papier dans la foulée. 😄
Et je ne regrette pas non plus car il est joliment illustré.

Après hésitation, je ne ferai pas la présentation du roman et vous conseille d'y plonger à l'aveugle. Il s'agit simplement d'un roman de fantasy avec un univers riche et intéressant à parcourir. Et voilà tout.

Sachez aussi que vous allez suivre une héroïne pleine de ressources même si elle est perdue dans un monde inconnu. Elle ne va pas se démonter face aux épreuves (et que d'épreuves) mais va s'acoquiner à des rebelles pour partager leurs aventures tout en se familiarisant avec ce qui l'entoure.

Ajoutez un rythme entraînant pour soutenir cette intrigue qui s'élabore méticuleusement. Et vous ne décrochez plus avant la fin. Les personnages se dévoilent au fil des chapitres. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les liens qui se nouent entre eux. L'amitié, la solidarité, l'amour aussi.

Argh... et la fin ! 😱 Une tuerie.

Je mets clairement 5 étoiles pour encourager ce beau projet qui aurait débuté depuis 2005 et qui n'a cessé de hanter sa jeune créatrice durant quatorze ans - elle avoue quatre versions et beaucoup de théine pour en venir à bout. Très clairement, elle n'a pas à rougir de ses efforts. Le résultat est épastrouillant. J'adore.

J'ai vraiment hâte de lire la suite, prévue pour Mai 2022. De la fantasy mystérieuse et envoûtante : je dis oui. 

Et avouez que cette couverture est magnifique ! C'est une invitation à la découverte. N'hésitez pas. Le contenu mérite qu'on s'y attarde. 

©2021 Plume Blanche Editions (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Ariane Brousse
  • Durée : 14 h 19
  • Performance audio épatante. Merci Ariane Brousse. 👏
  • Existe en audio & ebook & format papier.
  • Description : 

    Enfermée dans une vie vide de sens, Leah cherche encore sa voie. Une chose est sûre : elle n'aurait jamais songé à mourir foudroyée.

    Sauf que voilà, elle est bel et bien morte. À moins que ce ne soit un peu plus compliqué ? Nouveau départ. Tout se bouscule. Traquée, embarquée par un groupe de rebelles, elle n'a d'autre choix que de se joindre à eux et de prêter allégeance à leur énigmatique leader, Zam.

    Bienvenue sur Allunia où magie ancestrale et nouvelle technologie se côtoient intimement et où les âmes tendent à recéler de mystérieux pouvoirs qui, mal utilisés, engendrent de terribles conséquences.

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01/10/21

Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) ; de Caro M. Leene

Bien cordialement votre employéeCette lecture se déguste comme un bonbon !
Caro M. Leene dégaine tous les codes de la comédie romantique et réussit joliment cet exercice. J'ai savouré son roman avec un sourire aux lèvres du début à la fin. C'était génial.
L'histoire est plutôt conventionnelle mais ne pose aucun souci. J'aime beaucoup la tendresse et l'humour qu'elle glisse dans ses rencontres.

Aubrey Simpson se présente spontanément dans l'entreprise de Jace Adam pour un poste dans la communication. Elle doit cependant revoir ses ambitions à la baisse et accepte d'être responsable des salles de pause (en gros : fournir le café et les croissants). Qu'à cela ne tienne, elle a désormais un pied dans la place et pourra glisser son projet en temps et en heure. Elle sait qu'elle a un atout dans sa manche car elle vient de la même petite ville et du même lycée que son séduisant patron. Certes, elle n'en garde pas un super souvenir non plus, en raison d'une moquerie bête et méchante. Mais Aubrey doit admettre qu'elle fantasme en secret sur lui. De son côté, Jace va d'abord craquer pour son profil sur instagram. Anonyme. Facétieux. Alléchant. Il cherche à traquer l'inconnue avant de prendre conscience qu'elle travaille pour lui depuis plusieurs mois. Et bim ! Il ne pense plus qu'à elle et désire la connaître.

Okay. La relation va peut-être trop vite, à mon goût (j'aime l'attente avant le premier baiser et j'aime quand ça traîne). Là, c'est sûr qu'on peut difficilement espérer que ça lambine tant l'attirance est éclatante. Par contre, c'est vraiment mignon. Ça devient plus croustillant par la suite, quand le bellâtre va se comporter comme un abruti et qu'elle va rentrer dans sa coquille pour lui en faire baver. La réconciliation va se faire désirer - gnak gnak gnak - c'était top !

S'il fallait juste mettre un bémol sur le tout, c'est cette sensation d'ivresse ou de fébrilité qui donne le tournis (le roman traite aussi bien de la célébrité, de la confiance et de la seconde chance). La temporalité est étendue mais le roman fait simplement 300 pages. Un petit souci de rythme, selon moi. Ceci dit, ce n'est pas du tout gênant pour apprécier le roman. L'ambiance est grisante. Les personnages sont attachants. On rouspète quand ça s'arrête. Et entre nous, je vois bien un spin-off avec la barmaid et l'inconnu du bar. Non ? En attendant, savourez ! J'ai ADORÉ.

HarperCollins Poche / 2021

⭐⭐⭐⭐

29/09/21

Comme dans un roman d'été, par Emily Henry

Comme dans un roman d'étéCe roman est parfait ! J'ai adoré. 🥰
Pour moi, il équilibre au mieux les émotions. On a des rires, des larmes, de l'amitié, de la tendresse, des angoisses et de l'amour en plein. C'est doux, c'est grave, c'est poignant. Et ça fait du bien.

Le monde de January vient de s'effondrer : la mort de son père, l'existence d'une double vie, la rupture avec son petit ami, la panne sèche en écriture, la fin de ses illusions. January s'est construite en croyant au bonheur sans nuage. Elle croit en l'amour qui rime avec toujours. C'est une romantique pure et dure. Et elle vit de sa plume en écrivant des histoires sentimentales.
Afin de régler l'héritage de son père, January débarque dans son chalet situé au bord du lac Michigan. Prête pour une opération de grand nettoyage. Tout vider. Tout effacer. Tout réapprendre. Elle se heurte à son voisin grincheux (lui aussi écrivain) mais réalise bien après qu'il s'agit de Gus Everett, son coup de cœur rencontré à l'université.
January le déteste. Ici et maintenant, elle le déteste davantage. Elle se souvient qu'il se moquait ouvertement de ses textes (ça n'a pas changé) et aujourd'hui il la met au défi d'écrire un roman sans fin heureuse. En échange, il s'engage à faire du « January Andrews » (comprendre : une œuvre légère et positive). La jeune femme le prend au mot et suggère de se retrouver chaque semaine pour un rendez-vous sans ambigüité.
Après tout, Gus a été clair : elle ne doit pas tomber amoureuse.

Forcément... moi, je succombe ! J'ai tellement aimé l'histoire entre January et Augustus. La relation prend du temps pour s'installer et c'est tant mieux. C'est complice, c'est drôle, c'est sexy. On a envie que ça craque et en même temps on savoure l'attente. Leurs retrouvailles ont ainsi lieu à un moment de leur vie qui n'est pas au top. Et pourtant c'est sans doute le meilleur remède pour guérir leurs blessures. En bref, c'était génial !

Le Cherche Midi, 2021 - Traduit par Anne Le Bot

⭐⭐⭐⭐⭐

Et un extrait qui me touche particulièrement ♥

Aujourd'hui, tu pars à l'université, et j'ai peur de ne pas y survivre. Bien sûr, je ne peux pas te le dire. Tu te sentirais coupable et il n'en est pas question. Il ne fait aucun doute que c'est ce que tu dois faire. Tu as toujours été si intelligente. Ta place est là-bas. Et ce n'est pas pour toujours. Mais quand tu te réveilleras ce matin et que nous prendrons la route vers le nord, je ne te regarderai pas dans le rétroviseur. Est-ce que tu remarqueras que je n'arrive pas à te regarder ? Probablement pas. Tu seras tellement anxieuse, toi aussi. J'ai peur de faire demi-tour et de te ramener à la maison si tu montres la moindre once d'hésitation. Je voudrais te garder toujours près de moi. Qui suis-je sans toi ?

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,