17/05/17

Les Super Méchants T.3 : Opération cochon d'Inde, de Aaron Blabey

Super méchantsClameur générale dans la salle. Saluons le retour de nos intrépides Super Méchants pour une nouvelle lecture à mourir de rire ! ^.^

Suite à l'Opération Poulets, notre fine équipe compte désormais un ennemi féroce - le Professeur Julius Marmelade. En apparence, un adorable cochon d'inde inoffensif... et en vrai, un savant fou milliardaire, animé de projets dangereux et incontrôlables. Gloups.

Pourtant, tout avait bien commencé pour notre ligue des justiciers avides de se racheter une conduite. M. Loup, Bill le Reptile, Señor Piranha, Bob l'Enclume et Pixel la mygale entendent laver leur nom et leur honneur en sauvant le monde et ses opprimés. Une noble ambition, constamment menée avec errance et chamaillerie. Car l'entente au sein du groupe n'est pas toujours au beau fixe, la méfiance est de mise, la mauvaise foi évidente, les caractères hargneux et le découragement jamais loin. Cette fois, notre quintet va tomber (bêtement) dans le piège tendu par leur redoutable adversaire. L'union fait la force, dit-on, ainsi que les beaux yeux d'un ninja... La Bande des Super Gentils (titre contesté à cause de sa niaiserie) va vivre de palpitantes aventures que l'on suit avec exaltation, tant les fous rires sont nombreux !

Je suis résolument FAN de cette série, qui apporte en quelques pages une bonne dose d'humour, de dérision et de truculence. Les illustrations font mouche, le rythme et les rebondissements de l'histoire sont également ingénieux et pertinents. J'ai été totalement embarquée, enchantée par cette virée désopilante et démentielle. Déjà hâte de lire le prochain tome... ☺

Casterman, 2017 - Trad. Emmanuel Gros

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14/05/17

Ça peut pas faire de mal - Le roman français du XIXᵉ siècle : Balzac, Flaubert, Zola, Maupassant lus par Guillaume Gallienne

ça peut pas faire de malExcellente introduction aux classiques, aux romans réalistes, à l'émission sur France Inter et à l'art de la lecture en général... Ça peut pas faire de mal « conjugue le verbe lire à tous les temps, tous les styles et tous les genres, par la voix de Guillaume Gallienne, sur cette barque-bibliothèque sonore, timonier sur le fleuve sinueux de nos textes classiques ». Quel alléchant programme. 

J'ai ainsi savouré les 2 heures 30 offertes dans cette édition à écouter Guillaume Gallienne lire et commenter quatre grands romans français du XIXe siècle, soit Le Lys dans la valléeMadame BovaryL'Assommoir et Bel-Ami. La mise en scène est simple et immuable : introduction de l'ouvrage en bonne et due forme, puis lecture d'extraits ponctuant au mieux l'intrigue, que des commentaires judicieux vont entrecouper d'une note légère et pertinente.

Une parfaite découverte d'une émission intelligente, qui donne envie de lire et relire les classiques ! L'accompagnement au piano par Philippe Bianconi apporte une touche d'élégance à ce programme remarquable. La prestation de Guillaume Gallienne est évidemment d'une qualité irréprochable - diction et intonation soignées, voix inimitable. J'ai été totalement captivée. Ma lycéenne de fille, qui passe son Bac Français dans un mois, m'a d'ailleurs chipé ce livre audio et l'écoute avec ébahissement. Preuve que le comédien possède ce talent rare de redonner le goût des mots aux plus réfractaires ! ;-p

Coédition Gallimard / France Inter. Contient 2 CD audio. Durée d'écoute : env. 2 h 30

Collection Écoutez lire, Gallimard / 2017

 

Posté par clarabel76 à 19:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

09/05/17

Vieux, râleur et suicidaire - La vie selon Ove, de Fredrik Backman

Vieux, râleur et suicidaire La vie selon OveOve veut en finir avec la vie car il ne se remet pas de la mort de sa femme et ressasse avec amertume la perte de son boulot. Toute une carrière exemplaire balayée dans les orties... C'est inadmissible pour notre vieux monsieur, qui passe désormais son temps à faire le gendarme dans son lotissement, pour mieux cultiver sa réputation de grincheux, tout en préparant minutieusement son prochain suicide. Sa tyrannie va pourtant être mise à mal par l'arrivée de nouveaux voisins, lesquels contreviennent à toutes les règles dès leur installation. Ove voit rouge et rouspète, mais se laisse envahir par cette famille décomplexée en embarquant, bon gré mal gré, dans leurs aventures rocambolesques. J'ai immédiatement ressenti un élan d'amour pour le personnage d'Ove, en apparence bourru et maniaque, alors qu'on se doute que c'est un monsieur fondamentalement bon, généreux, attentif aux autres, dévoué et compatissant. Or, notre homme s'en défend car il a longtemps connu un parcours fait d'injustices, de bêtises et de malhonnêtetés. De quoi le rendre bien méfiant et aigri au fil du temps. Sa rencontre avec la lumineuse Sonja aura suffi à lui mettre du baume au cœur... jusqu'à ce que le destin en décide autrement. Encore et toujours. Certes, on soupire, on sourit, on essuie aussi une petite larme au coin de l'œil mais on plonge dans une histoire bougrement passionnante. J'ai adoré partager un bout de chemin avec Ove, à écouter son histoire, à comprendre ses motivations, à cerner ses zones d'ombre. Car Ove est un être entier, qu'on apprend à découvrir chapitre après chapitre, et qui dépasse de loin la caricature. J'ai également été émue, sincèrement touchée par des passages, où je retenais mon souffle, j'avais la gorge nouée, je refusais toute éventualité d'une fin prématurée. Pour plusieurs raisons, la lecture est remarquable, notamment pour sa grande intensité émotionnelle, et parce qu'elle fait énormément sourire en même temps. L'histoire donne en plus l'aperçu d'une vie autrement plus forte, plus authentique et plus poignante, rien qu'en s'ouvrant aux autres et en lâchant prise. De bonnes ondes positives qui font un bien fou ! L'interprétation de Bernard Gabay pour Audible Studios fait humblement preuve d'une grande justesse et d'une grande sensibilité, comme c'est souvent le cas avec ce lecteur, cf. Ma grand-mère vous passe le bonjour qui avait déjà su me séduire, me parler, me toucher. Une formidable prouesse, une très belle réussite & une lecture aux mille couleurs. ♥

>> Une exclusivité Audible Studios (durée : 10h 12) uniquement disponible en téléchargement sur le site.

©2014 Presses de la Cité. Traduit du suédois par Laurence Mennerich (P)2015 Audible FR

Vieux, râleur et suicidaire | Livre audio

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

En attendant Bojangles, d'Olivier Bourdeaut

EN POCHE ! UN ROMAN FORMIDABLE SUR L'AMOUR FOU ET LA FOLIE D'AIMER... ♥

En attendant BojanglesDevant leur petit garçon, ils dansent sur Mr. Bojangles de Nina Simone. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir et la fantaisie. Celle qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible. Elle les entraîne dans un tourbillon de poésie pour que la fête continue, coûte que coûte. 

C'est donc l'histoire d'une rencontre entre un homme à l'imagination débordante et une femme fantasque. Ensemble, ils vont allier leur grain de folie dans le mariage, fonder une famille et vivre de soirées pétillantes, à boire, danser, discuter avec la crème intellectuelle. Si l'homme et la femme forment un couple magique et intouchable, leur fils, lui, souvent les observe avec émerveillement et tendresse. À sa façon, il revendique sa part d'élucubrations loufoques et se heurte à sa maîtresse qui le réprimande. Qu'importe, sa mère le couvre et préfère l'enlever du carcan de cette société rigoriste pour l'emmener dans ses délires, ses rêves et ses voyages. La réalité, hélas, rattrapera notre trio audacieux et s'invitera à la fête de manière brusque, intolérable et poignante. Clap de fin sur la valse étourdissante, retour au concret avec toujours la petite musique en toile de fond. Qui a dit que l'aventure était terminée ? Car Bojangles est éternel, et cette histoire nous le prouve. C'est triste et drôle, tragique et étincelant, dans un style inventif et poétique, qui saura vous éblouir, vous toucher et vous emporter au-delà de toute raison. Une lecture fantaisiste, mais si vraie, si sensible et sensuelle... ♥

Un incroyable petit bijou de littérature qui donne du baume au cœur et des larmes aux yeux. Une histoire d'amour fou, un enfant en totale admiration, un mari dévoué et une femme complètement toquée, mais qui n'en conserve pas moins toute sa superbe ! 

Collection Folio (n° 6308) / 2017

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

04/05/17

La Librairie de l'île, de Gabrielle Zevin

Sous le titre original de « The Storied Life of A.J. Fikry », découvrez l'édition POCKET du roman préalablement paru en tant que : L'Histoire épatante de M. Fikry & Autres trésors. UN GROS COUP DE CŒUR PERSONNEL ! ♥

LA LIBRAIRIE DE L’ÎLE

A.J. Fikry est libraire sur l'île d'Alice, une petite île du Massachusetts. Veuf inconsolable depuis deux ans, il n'a pas un caractère facile et refuse tout compromis, aussi bien avec ses clients qu'avec ses lectures. Lorsqu'il rencontre pour la première fois Amelia Loman, représentante pour une maison d'édition, il se montre tout aussi odieux et intraitable, avant de noyer son désarroi dans l'alcool le soir venu. À son réveil, sa vie n'est qu'un vaste champ de ruines - un livre d'une grande valeur a été volé dans sa boutique, pire, un bébé a été abandonné entre ses murs ! Notre bonhomme acariâtre va pourtant se métamorphoser en une crème onctueuse et délicate.

Amoureux des livres et des belles histoires, cette lecture est pour vous ! Vous ne manquerez pas de vous attacher à l'histoire d'un homme au cœur brisé qui pensait se terrer dans sa librairie pour oublier son chagrin et se protéger de l'extérieur. C'était vrai jusqu'à ce qu'une petite Maya jaillie de nulle part devienne le soleil de sa vie. Après tout, “la vie est plus belle lorsqu'elle s'écrit à plusieurs”. On se fond alors dans le paysage et parmi cette communauté insulaire, légèrement exubérante, qui fait bloc autour de notre A.J. Fikry. Il y a son pote flic, qui ne lit que des bouquins de J. Deaver avant de se lancer dans un club de lecture, sa belle-sœur qui adore le théâtre et supporte un mari volage, lequel est auteur d'un roman à succès, en manque d'inspiration.

L'ensemble est joyeux, drôle, enlevé, bariolé et attachant, avec des anecdotes croquignolettes et désopilantes, comme la venue sur l'île de l'écrivain fétiche d'Amelia... qui va virer au fiasco. C'est tout simple, idéaliste mais adorable à lire. Cela vous parle aussi de livres et de l'amour des livres, pourquoi nous aimons lire et pourquoi nous aimons tout court. C'est sans prétention, si ce n'est de vous offrir quelques heures de lecture distrayante et bienfaisante. Un grand MIAM de bonheur !

Pocket, 2017 - Trad. Aurore Guitry

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


29/04/17

Pêle-Mêle : Mort au loup ! - Les nuits de Lison - Petite sœur

mort au loup

L'heure de la vengeance a sonné. Les trois petits cochons ont rejoint un camp d'entraînement militaire pour se payer la tête du loup. Cela fait des siècles que les loups mangent les cochons, c’en est trop ! Sous la coupe d'un vieux chien de chasse combatif, nos jambonneaux sur pattes n'en mènent pas large : ils n'ont franchement pas de sous à dépenser en bombardiers ou en mercenaires. Leur mission s'annonce compromise, à moins d'opter pour la ruse ! C'est bien simple : il suffit aux petits cochons d'attirer le loup dans un piège - dans leur maison - et là, nos jeunes amis lui sauteront dessus pour lui faire la peau. Gnak gnak gnak. Cela va être sanglant, sans pitié, abominable.

Toutefois, le spécimen qu’ils rencontrent perturbe leurs combines. L'animal n'est pas féroce, au contraire il clame de grands discours sur l'amitié entre cochons et loups. Il fait fi de leur guerre ancestrale et accepte l'invitation à prendre le thé chez eux. En toute bonne foi. La porte se referme sur nos protagonistes... Un cri déchirant s'échappe de la page suivante. Serait-ce un remake de la maison des horreurs ? Pour le découvrir, courez chez votre libraire pour dévorer cet album de Philippe Jalbert à l'humour dévastateur. J'ai clairement adoré cette lecture. C'est désopilant, inattendu, fin et surprenant. Je recommande chaudement ! ♥

♥♥♥ Mort au loup ! de Philippe Jalbert ♥♥♥

Seuil Jeunesse, 2017

 

les nuits de lison

André Bouchard se lance dans une nouvelle série pour les plus jeunes, avec une héroïne attachante et intrépide, Lison, dont l'imagination redoutable va donner des nuits blanches aux parents ! L'album se décline en 14 séquences courtes au cours desquelles la fillette multiple énergie, roublardise et intelligence pour échapper au rituel du coucher. Son but : rejoindre le lit des parents. Pour décrocher la timbale, Lison ne recule devant rien : ses doudous ne cessent de la fixer de leurs yeux étranges, il y a un moustique qui veut sucer tout son sang, les étoiles éclairent la nuit du ciel mais pas celle de sa chambre, et si on lisait encore une histoire avant de dormir ? Bref. L'enchaînement des anecdotes interpelle le lecteur qui se reconnaîtra forcément dans l'une ou l'autre des situations. C'est d'une grande justesse, mais raconté avec humour et dans la bonne humeur ! Un chouette rendez-vous avant l'exinction des feux. ☺

Les Nuits de Lison, d'André Bouchard

Seuil Jeunesse, 2017

 

petite soeur

Plus qu'une histoire, c'est d'abord une lettre adressée à une petite sœur, dont on ne sait pas bien d'où elle vient, mais il y a fort à parier qu'elle a été abandonnée par les extraterrestres qui la trouvaient trop pénible. Son arrivée sur Terre n'a pas été de tout repos - pas de bol, c'est tombé sur sa famille ! La petite sœur est en effet une pipelette invétérée, elle aime gribouiller les livres, coller des gommettes sur le chat, arracher la tête des princesses, mordre, souffler les bougies des gâteaux d'anniversaire qui ne sont pas les siennes... Plus qu'une adversaire, ou une intruse, la petite sœur s'avère avant tout une alliée formidable, un reflet du miroir et même un alter ego, dont on ne pourrait plus se passer ! Finalement, être sœurs n'est pas la même chose qu'être amies. “Ce n'est ni mieux, ni moins bien. C'est différent.” Les sœurs sont tour à tour partenaires de bagarres et de jeux, mais elles tissent à leur façon une relation de tendresse en entremêlant les hauts et les bas d'une complicité inaliénable. Dès lors, j'ai succombé à la lecture de cet album, qui parle de la famille, en des termes simples, doux et cocasses, à travers un univers graphique tout aussi surprenant et remarquable. Une très belle découverte, pleine d'humour et d'authenticité. ☺

Petite sœur, de Joana Estrela

Seuil Jeunesse, 2017

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28/04/17

La Quête d'Ewilan #1 : D'un monde à l'autre, de Pierre Bottero & lu par Kelly Marot

Ewilan 1Même si cette série existe depuis 2003, à ma grande honte, je ne la découvre qu'aujourd'hui par le biais du livre audio, mais que de réjouissances lors de cette écoute ! J'ai été littéralement enchantée, transportée dans l'univers créé par Pierre Bottero, je n'ai franchement pas boudé mon plaisir. C'est aussi grâce à Kelly Marot, la narratrice pour Audiolib, que l'évasion promise a été une aussi belle réussite. Sa voix ne vous semblera pas étrangère, puisqu'elle est, entre autres, la voix française de Jennifer Lawrence (Katniss, dans Hunger Games), Dakota Fanning (Jane, dans Twilight), Amanda Seyfried (Sophie, dans Mamma Mia!), Lea Michele (Rachel, dans Glee), et aussi Mimi Geignarde dans Harry Potter ou Sansa Stark dans Game of Thrones. Bref. Le tableau est posé, la voix agréable et familière, la réalisation impeccable, la lecture nous emporte alors dans son univers riche et fouillé, pour une aventure extraordinaire. J'ai déjà dit que j'avais adoré ? :)

C'est donc l'histoire de Camille Duciel, une adolescente surdouée, qui vit chez sa famille adoptive dans une ambiance froide et guindée, mais c'est auprès de son meilleur ami Salim qu'elle se libère du joug de leur éducation stricte. Camille est intrépide, elle a une imagination débordante. Le jour où elle manque être renversée par un camion, elle bascule sans comprendre dans un monde parallèle. C'est son premier “pas de côté”. Sa première rencontre avec le royaume de Gwendalavir, auquel elle appartient. Camille s'appelle en fait Ewilan Gil' Sayan. Ses origines, son don prodigieux, sa quête... Elle va découvrir tout ça au cours d'une épopée fantastique, dont l'auteur veille à développer toute la complexité avec patience et talent, sans négliger le rythme, l'action, le suspense, l'émotion. Les enchaînements sont parfaits et suivent un tempo enlevé, auquel la lecture faite par Kelly Marot colle à merveille. L'ensemble fait bon ménage et a sans doute participé à mon enthousiasme. Il me tarde de découvrir la suite - à paraître en juin chez Audiolib - car je suis totalement sous le charme ! ♥♥♥

Texte lu par Kelly Marot (durée : 5h 16) ©2003-2006 Rageot Éditeur, Paris (P)2017 Audiolib

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14/04/17

Les Petites Reines, de Clémentine Beauvais & lu par Rachel Arditi

les petites reines« L'idée est née comme ça dans mon esprit, un soir de concours de Boudins.
Prendre la route pour Paris...
Arriver pile le 14 juillet...
Et gate-crasher la garden-party de l'Élysée. »

Mireille, Astrid et Hakima sont les trois boudins de leur école. Elles doivent ce titre peu honorifique à un concours organisé sur Facebook par l'ami d'enfance de Mireille - Malo, le malotru. Habituée à caracoler dans les hauteurs du classement, l'adolescente en a pris son parti en adoptant une posture sarcastique, mais a tout de même la rage au corps de supporter les railleries incessantes sur son physique, ça et l'absence de son géniteur, qui ne répond jamais à ses courriers, parce que monsieur est l'époux de l'actuelle présidente de la République, c'en est trop pour Mireille qui réunit ses troupes pour prendre d'assaut la capitale, ses flonflons et ses sourires en façade. Astrid, Hakima et elle veulent corriger le préjudice, chacune portant en flambeau sa propre réclamation (le frère d'Hakima, ancien militaire, a été blessé en mission et se sent sali par l'indifférence du général reçu en grande pompe à l'Élysée, de son côté Astrid veut réaliser son rêve en rencontrant en vrai son groupe favori, Indochine). Cela vous place l'ambiance, le ton, l'humour, la légèreté de l'histoire. Celle-ci révèle aussi la violence des cours de récré, les bons codes, les bons looks à adopter, sous peine de lapidation en place publique. Aujourd'hui, des anonymes se défoulent derrière leur écran pour blesser, juger, condamner. Et c'est parfois plus tranchant de l'exprimer avec emphase qu'à travers des piques bêtifiantes. Mais nos trois lauréates sont au-dessus de la mêlée et volent sur leurs bécanes depuis Bourg-en-Bresse jusqu'à Paris. Quel périple ! Les filles feront aussi l'étrange expérience de la notoriété, deviendront célèbres en tant que nouveaux symboles d'une adolescence qui s'affranchit de l'image formatée par une société en quête de perfection. C'est fort, c'est fou, c'est drôle. Aurais-je autant apprécié cette lecture sans sa version audio ? Oui, nul doute, mais je dois avouer avoir adoré l'interprétation de Rachel Arditi, ainsi que la réalisation sonore de ce disque. Cela met en valeur le roman de Clémentine Beauvais, celui lui donne une pêche, une énergie et un grain de folie qui rend son écoute très, très appréciable. J'étais déçue d'arriver au bout de mes 6 heures, je me sentais merveilleusement bien en compagnie des Boudins et du Soleil. Bravo à Audiolib qui crée enfin sa collection jeunesse, avec ce titre qui dégage une telle fraîcheur et un bonheur de lecture !  

Audiolib, 2017 - Texte lu par Rachel Arditi (durée : 6h) ©2015 Éditions Sarbacane 

Prix Sorcières, Prix Lire - Meilleur livre jeunesse, Prix NRP de Littérature jeunesse, Prix Millepages.

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05/04/17

Pêle-Mêle : Émile fait l'enterrement / Mon fils de Vincent Cuvellier

EMILE

Aujourd'hui est un grand jour pour Émile, un jour grave. Car Émile va à l'enterrement. Un vrai. C'est sa vieille copine qui lui a proposé de l'accompagner à cette cérémonie funeste, ce qui questionne naturellement la maman d'Émile, mais celle-ci n'a pas voix au chapitre. Son fils revêt son beau pull noir, prend un air triste et solennel, puis file avec sa copine la vieille dame jusqu'à l'église.

Émile écoute alors le discours pontifiant du religieux, blablabla, Madame Vacher, blablabla, née Mouton, blablabla, vivant rue Gustave Poulet. Et là, notre Émile découvre un aspect tout à fait cocasse du recueillement, car sa vieille copine va dévoiler au garçon le secret d'un bel enterrement. Se moquer d'un rien, tout en demeurant stoïque. Émile est drôlement fier d'avoir partagé une telle expérience. C'était pas trop triste, comme enterrement ? demande maman. Meuh... non ! ;-p

Dans la série Émile, je demande un épisode faussement compassé, mais tout à fait respectable, qui évoque un moment de vie douloureux (l'enterrement) qu'on évite souvent de partager avec les enfants, sauf quand on s'appelle Émile ! Ah, qu'est-ce que c'est bon. Cette figure du flegme imperturbable est pour moi synonyme de lecture affolante de dérision et d'allégresse. Un vrai régal. Les amateurs d'humour décalé apprécieront ! ♥

Émile fait l'enterrement, de Vincent Cuvellier & Ronan Badel

Gallimard Jeunesse Giboulées, 2017

 

Mon fils

Dans cet album dédié à son fils, Vincent Cuvellier dévoile un aspect plus intimiste de son talent. Et c'est drôlement bon aussi ! “Mon fils, c'est mon fils.” Tel est son credo.  “Je le connais depuis qu'il est né, et peut-être même avant, c'est dire. Je le connais tellement qu'on dirait que c'est moi qui l'ai fait.” Il raconte alors le jour de la naissance de son fils, sa première rencontre avec ce petit être qui va bouleverser sa vie, leur premier tête-à-tête dans les couloirs de la maternité, les premiers mots doux, les chansons murmurées, le premier grain de beauté, le choix du prénom, la paire de ciseaux pour couper le cordon, l'aventure de la vie qui roule, les vacances à la mer, les lectures du soir, les histoires qu'on invente exprès pour épater son enfant, les commentaires de celui-ci qui trouve, en grandissant, que papa n'écrit pas de super bouquins, les peurs nocturnes, les rêves en grand, les copains de tous les horizons, les séparations, les moments de complicité, les blagues, les combines, les disques de Bowie... Tout ça, tout ça. C'est beau, c'est court, ce sont des instantanés d'une relation faite de tendresse, d'amour et de contemplation. C'est minimaliste, et en même temps ça communique un vaste champ d'émotions qui vous touchent droit au cœur. C'est un bel album, poétique et attendrissant. 

Mon fils, de Vincent Cuvellier & Delphine Perret

Gallimard Jeunesse Giboulées, 2017

 

27/03/17

Entre ciel et Lou, de Lorraine Fouchet

EN POCHE ! 

entre ciel et lou

Lou vient de mourir. Sa santé vacillante et ses pertes de mémoire avaient finalement conduit son époux Jo à la placer dans une maison spécialisée, à seulement cinquante-huit ans. Trop jeune pour être écartée, trop jeune pour s'éclipser. Leurs enfants, Cyrian et Sarah, n'ont jamais compris le choix de leur père et continuent de lui en tenir rigueur. La lecture du testament va d'ailleurs consolider leurs reproches, alors que le notaire énonce à voix haute que Jo aurait “trahi” Lou. La suite du document est cependant confidentielle, les enfants sont priés de quitter l'office, non sans une certaine amertume. Très déçus par leur père, ils imaginent une tromperie impardonnable et repartent le cœur lourd. 

Seulement, Lou a confié à son mari la délicate tâche de rendre leurs enfants heureux. Elle a été une épouse comblée, une mère épanouie, mais hélas Cyrian et Sarah n'ont pas hérité leur droit au bonheur. C'est au tour de Jo de rectifier le tir, en toute discrétion. Cette mission n'enchante guère notre veuf éploré, depuis longtemps ses enfants et lui ont vécu des vies parallèles. Cyrian mène une existence bourgeoise, complètement éteinte, et se tient à distance de Groix, où il prétend ne pas y trouver sa place. Sarah est tétanisée par son handicap et sa maladie, au point de renoncer à l'amour en ne s'attachant à personne. 

Comment consoler cette famille cabossée par les aléas de la vie, la réconcilier avec la notion de famille, synonyme de valeur sûre et d'entraide, quand il n'y en a jamais été question, ou seulement pour sauver les apparences, et pour soutenir la mater familias ? J'ai finalement été agréablement surprise par cette belle histoire d'une famille qui va droit dans le mur, complètement paralysée par ses émotions, et qui a trop l'habitude de conserver pour elle ses vérités, en contenant aussi ses élans affectifs. Et puis il y a le cadre de l'île de Groix, véritable pivot de l'intrigue, et surtout un appel du pied pour y déposer ses bagages. C'est un cocon hors du temps, un refuge bienveillant, avec des personnages attachants (Maëlle, sa petite Pomme, les copains de banquet, où l'on se rappelle entre rires et larmes que Lou était une piètre cuisinière...). Soudain les chagrins et les peines vous semblent moins lourds, moins insurmontables. On guérit de tout, à Groix ! 

Cette lecture a eu l'effet d'une bulle et a su m'envelopper tout naturellement. Je m'y suis sentie tellement bien. Parfaitement à mon aise. J'étais prête pour suivre l'histoire de Jo, face au nouveau challenge de sa vie, un défi pour le forcer à ne pas couler à pic non plus, car notre homme est vraiment très, très triste d'avoir perdu son alter ego. Pour s'accrocher à la vie, il se tourne vers ses enfants qu'il ne comprend plus. Au départ, il est un peu pataud dans ses tentatives de “colmatage”, et puis au fil du temps ses stratagèmes vont prendre forme et approcher le rêve inaccessible. C'est vraiment une chouette lecture, qui envoie de bonnes ondes et qui fait se sentir #heureux. C'est simple, charmant et riche en émotions. Un beau et bon roman, à déguster! 

Le Livre de Poche - mars 2017

En bonus : une recette et une postface inédites.

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,