02/01/17

Kamarades : La fin des Romanov & Tuez-les tous ! de Mayalen Goust, Benoit Abtey & Jean-Baptiste Dusseaux

Superbe découverte que cette série en bande dessinée dont j'ai dévoré les deux premiers tomes en me pourléchant les babines, puis de trépigner d'impatience pour le bouquet final à paraître ce mois-ci ! 

Kamarades1

L'histoire se déroule durant l'hiver 1917 en Russie, période des premières agitations révolutionnaires qui secouent la ville de Petrograd. Un jeune soldat cosaque réussit par son charisme et ses discours à enflammer le peuple, tout en ignorant que sa dulcinée n'est autre que la fille du Tsar. Entre Volodia et Ania, commence alors une passion amoureuse impossible et interdite. Car le destin est en marche, lui est manipulé par Staline qui a découvert le pot aux roses sans informer son camarade, elle est envoyée avec sa famille en Sibérie en attendant leur procès. Sans nouvelles de sa bien-aimée, Volodia voit également son sort lui échapper en recevant l'ordre de partir au front dans la guerre contre les allemands, aux côtés du général Kornilov. Entre amour, vengeance et trahison, l'histoire est riche en émotions dans ce premier tome qui installe, parfois de façon brouillonne, les grands enjeux politiques et se joue des atermoiements sentimentaux avec une rouerie bien huilée. La fin est tout simplement déchirante !

Heureusement, j'avais la suite sous la main... car j'aurais crié mon désespoir de ne pas en lire davantage. Le destin a parlé et réuni Volodia et Ania dans des circonstances tragiques. Maintenant, oubliez la grande histoire car les scénaristes se sont écartés du sujet et tirent profit de la légende des Romanov pour réécrire leur destinée. Place à l'action ! De nouveaux tourments attendent la famille royale, désormais en fuite. Mais les alliés manquent à l'appel dans une Europe exsangue et ruinée par la guerre. La violence fait rage, les rebondissements sont nombreux et l'injustice se ligue à des chantages ignobles. Volodia et Ania ne sont pas à l'abri d'autres coups du sort et tracent leur amour au gré des rencontres qui façonnent leur pays (Lénine, Trotski, l'armée rouge...). Je me frotte les mains d'excitation et de joie ! 

Pour qui se passionne pour la Russie, ses décors, son histoire, ses personnages, son climat rude et son folklore exotique, ses beautés farouches, son passé et son mythe, bref, vous apprécierez sans aucun doute l'ambiance de cette série qui nous plonge dans une fresque romanesque passionnante ! Le scénario assume pleinement son côté fleur bleue tout en peignant un contexte tragique et poignant. Les illustrations sont séduisantes. Le trait est féminin, et pourtant les couleurs sont sombres, avec une tendance pourpre très prononcée et un clair-obscur propice aux décors slaves. L'ensemble opère un attrait instantané et affirme son influence en bichonnant son lecteur grâce à la combinaison gagnante : emballage + produit + force + utilité. Tout est bon ! La lecture est palpitante, les personnages sont attachants, la toile de fond excitante. Et le suspense est grand. Miam. ☺

SÉRIE EN TROIS TOMES - RUE DE SEVRES - PARUTION MAI 2015 (TOME 1) JANVIER 2016 (TOME 2)

kamarades2

 

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30/12/16

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, de J. K. Rowling & Lu par Bernard Giraudeau

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban CD

Harry Potter a hâte de retourner à Poudlard pour sa troisième année. Seulement, il règne à l'école de magie un climat étrange depuis l'annonce de l'évasion de Sirius Black. Ce dangereux criminel s'est échappé d'Azkaban et est suspecté d'avoir trahi les Potter en les condamnant à une mort certaine. Il n'y a aucun doute possible qu'il cherche désormais à terminer sa mission en éliminant Harry ! Le garçon prend de plus en plus conscience de son héritage familial et du gouffre béant laissé par la disparition de ses parents. Malgré tout, ses meilleurs amis, Ron et Hermione, comblent sa solitude et n'hésitent pas à courir tous les risques pour le protéger. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : les cours de divination de l'exubérante Mrs Trelawney, le dressage des hippogriffes façon Hagrid ou les leçons de défense contre les Détraqueurs par leur nouveau professeur, Remus Lupin. Sans oublier la compétition de Quidditch et les commentaires de match qui valent le détour !

C'est incontestablement une lecture drôle, palpitante et poignante. Ce troisième tome de la série marque le début d'un nouveau tournant et annonce des émotions encore plus fortes et incompressibles. Des révélations voient le jour et l'ombre de Voldemort se fait menaçante. Au cœur de l'action, Harry et ses amis évoluent comme des adolescents brouillons, patauds et néanmoins fougueux. Ils commettent des erreurs, ont des jugements à l'emporte-pièce, se laissent déborder par leurs pulsions. Bref, ils se comportent comme des adolescents de leur âge alors qu'ils sont confrontés à des événements d'une ampleur qui les dépasse. Pour l'heure, l'Histoire est en cours. Des détails fâcheux passent entre les mailles du filet, trop tard pour les gommer - après tout, l'impact romanesque n'aurait plus le même sens sans eux ! En attendant, rangeons nos frustrations dans notre poche et  poursuivons la Magie... 

Format audio : Avec talent et humour, Bernard Giraudeau prête à chaque personnage une voix propre. Seules les interprétations de Malfoy ou de Hagrid me laissent perplexe... Sans quoi, l'acteur réserve un magnifique jeu de trublion au reste de l'histoire et nous sert une lecture enlevée, vivante et chaleureuse qui fait bougrement plaisir à écouter ! 

Traduit par Jean-François Ménard pour Gallimard Jeunesse / Collection: Écoutez lire  (Durée d'écoute: 8 h)
Octobre 2016 pour la présente édition
 

Octobre 2016. La saga de J.K. Rowling s'offre de nouvelles couvertures, en grand format, signées Olly Moss

Harry Potter Azkaban

Cover Illustrations by Olly Moss © Copyright Pottermore Limited 2015

 

Ces sept nouvelles couvertures dissimulent un élément secret pour un voyage magique vers la huitième histoire de Harry Potter.

 

  

17/12/16

♪♫ Sing me a song of a lass that is gone... #Outlander

C'est sans surprise que j'ai récemment succombé à la folie Outlander - série TV dérivée de la saga à succès de Diana Gabaldon comprenant pas moins de 8 tomes. Série américano-britannique, créée par Ronald D. Moore, elle incarne la fresque épique par excellence, nous baladant entre le XXe et le XVIIIe siècle sans le moindre complexe, et au rythme des aventures rocambolesques du couple phare formé par Jamie Fraser et Claire Beauchamp. Swoon assuré.  

outlander01

Au lendemain de la 2GM, après six années de séparation forcée, Claire Randall et son mari Frank se rendent en Ecosse pour une nouvelle lune de miel. Pendant que celui-ci part en quête de ses ancêtres, Claire se promène dans la lande et découvre le site de Craigh Na Dun réputé pour ses pouvoirs magiques. En apposant ses mains sur l'une des pierres, Claire est aussitôt transportée à une autre époque, soit 200 ans plus tôt, dans une contrée rustre et agitée, peu avant la cruelle bataille de Culloden (une défaite cuisante dans la rébellion jacobite).

Pour la jeune femme au tempérament explosif, de souche anglaise (la sassenach !), cette bascule dans le temps se révèle une épreuve improbable, dont elle cherche à s'extirper en voulant retrouver son présent à tout prix. Mais sa rencontre avec les Highlanders du cru la propulse au cœur de péripéties mouvementées, impliquant les Tuniques Rouges, dont le terrible Capitaine Black Jack, qui figure dans l'arbre généalogique de Frank, et le beau rouquin Jamie Fraser, qui porte le kilt comme personne, mais dont la tête est mise à prix par l'armée anglaise. Cela a les couleurs et le parfum d'une sérénade sentimentale, mais c'est autrement plus palpitant, car il y a certes de la sensualité, des émotions et de l'amour, mais aussi du suspense, du drame et des larmes.  

C'est d'ailleurs après un final très éprouvant qu'on retrouve une saison 2 aussi à fleur de peau ! Notre couple fétiche est en route pour la France et se lance dans l'arène politique en rencontrant Bonnie Prince Charlie qu'ils veulent manipuler pour saboter son désir de reconquérir le trône d'Angleterre. Mais la vie dans les hautes sphères de la cour de Versailles n'est pas de tout repos... et après bien des coups durs, Jamie et Claire rentrent à Lallybroch, épuisés par leurs tentatives de changer le destin. On a beau dire, la série n'a pas la même saveur sans les magnifiques paysages et le folklore de l'Ecosse. C'est aussi excitant de recroiser les figures pittoresques du clan MacKenzie, de frissonner dès la moindre apparition de l'irréductible (pervers et sadique) Jack Randall, de battre des paupières face au sourire canaille de Jamie, de se pâmer en écoutant son accent gaélique ou de glousser comme une dinde devant la tendresse et l'amour débordant entre Claire et lui. Bref.  

La série Outlander littéralement se vit. C'est intense, passionnant, époustouflant. La photographie est magnifique, les décors et les costumes sont prodigieux, le scénario se lie autour d'intrigues émotionnellement très fortes, les personnages sont fascinants... et l'issue de cette saison 2 est déchirante. Amoureux de beaux espaces et d'aventures palpitantes, vous n'allez pas regretter l'expérience ! 

 

Outlander2

 

Coffret 6 Blu-Ray Sony Pictures - Novembre 2016 
Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)

Sous-titres : Français, Anglais, Arabe

Acteurs : Caitriona Balfe (Claire), Sam Heughan (Jamie), Tobias Menzies (Randall), Dominique Pinon (Master Raymond)

Description du produit

2.01 - À travers le miroir (Through a Glass, Darkly)
2.02 - L'introduction à Versailles (Not in Scotland Anymore)
2.03 - La partition de musique (Useful Occupations and Deceptions)
2.04 - La Dame Blanche (La Dame Blanche)
2.05 - Une résurrection inopportune (Untimely Resurrection)
2.06 - Double jeu (Best Laid Schemes...)
2.07 - Faith (Faith)
2.08 - Le repaire du vieux renard (The Fox's Lair)
2.09 - Je suis Prest (Je Suis Prest)
2.10 - La bataille de Prestonpans (Prestonpans)
2.11 - Règlements de compte (Vengeance Is Mine)
2.12 - Le salut de Mary (The Hail Mary)
2.13 - Le talisman (Dragonfly in Amber)

Contenu additionnel

"Faith" : épisode version longue
"Le talisman" : scènes alternative
Jamie & Claire : aller-retour pour l'Enfer
"Dessiner l'histoire" : les costumes d'Outlander
Recréer Paris au 18ème siècle
Du livre à l'écran : découvrir les différences
Les personnages de la saison 2
Bêtisier
Et la chanson du générique qu'on ne se lasse pas d'écouter...

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

05/12/16

Le Destin (presque) timbré d'Étienne Durillon, par Oren Ginzburg & Estelle Billon-Spagnol

Le destin presque timbré

Étienne Durillon mène une vie de célibataire réglée comme du papier à musique : il se lève tous les matins à la même heure, avale un œuf dur avant de prendre son bus pour se rendre au boulot. Le soir, il regarde son feuilleton préféré en mangeant un œuf au plat puis va se coucher à 20h30 tapantes. 
Parfois, Étienne est saisi d'angoisse, il a les jambes flageolantes et souffre d'une terrible migraine. Trop de routine, trop de monotonie ? En fait, notre héros est un grand timide, solitaire et renfermé, il n'ose pas avouer son béguin pour sa jolie collègue Vanessa par exemple. Et lorsqu'il contemple son existence, il soupire de frustration.
Aussi, le jour où il reçoit une publicité pour transformer sa vie, avec la promesse d'une aventure pleine de surprises, de joie et d'amour, Étienne n'hésite pas à renvoyer son coupon de participation, agrémenté d'un chèque de 3999 euros. Et les effets sont immédiats : dès le lundi matin, notre ami croise les fameux Agents Transformateurs sur son chemin.
Ces derniers agissent naturellement en mode incognito, mais Étienne n'est pas dupe et les reconnaît à travers leurs multiples déguisements, depuis le clochard au pied de son immeuble aux vieilles dames à moto, en passant par le bijoutier spolié et le dangereux escroc. Étienne est ainsi entraîné dans une journée de folie à enchaîner les rencontres et les péripéties sur un rythme trépidant.
Le résultat est très, TRÈS drôle ! La lecture est une franche partie de rigolade, riche en rebondissements et en trouvailles facétieuses. Le personnage d'Étienne Durillon est un gentil naïf qui se découvre un destin de héros audacieux et qui plonge dans la vraie vie avec une fringale inédite. Lui-même se surprend à adorer ça ! 
Il faut dire aussi que l'histoire est portée par un souffle de fraîcheur et de dynamisme qui communique autant de plaisir que d'exaltation. La folie ambiante est contagieuse, entre les illustrations, les couleurs, le ton et l'humour, l'histoire est complètement dingue et c'est tout à son honneur. J'ai souri du début à la fin, en savourant jalousement ce petit roman qui file une pêche d'enfer. 
Goûtez-le sans plus tarder. ☺

Grasset Jeunesse - septembre 2016

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27/11/16

Au lit, Petit Lapin ! de Jörg Mühle

Au lit petit lapin

Dans le registre des albums à lire le soir, avant de s'endormir, je demande cet adorable spécimen : Au lit, Petit Lapin ! C'est franchement une lecture craquante & cocooning.

On y découvre tout le rituel pour se préparer au dodo : les dents sont brossées, le pyjama est prêt, l'oreiller est secoué, hop dans son lit, une petite gratouille par ci, une caresse douce par là, on borde avec la couette, on fait un dernier bisou-bonne-nuit et on éteint la lumière ! ^-^

En plus d'avoir des illustrations adorables, des couleurs qui appellent au calme, à l'apaisement, à la sérénité, on suit un petit texte rigolo qui cherche à impliquer le lecteur. Tiens, fais ci et n'oublie pas ça... C'est toujours sympa pour l'enfant de participer à son histoire du soir.

Verdict : irrésistible. Une lecture doudou par excellence. ♥ 

L'école des Loisirs / Pastel - Août 2016

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24/11/16

Je peux très bien me passer de toi, de Marie Vareille

EnJe peux très bien me passer de toi quête d'une lecture douce et attachante, j'ai bondi de joie en découvrant, parmi les exclusivités de la semaine sur Audible, le roman de Marie Vareille, qui me faisait accessoirement les yeux doux depuis l'été dernier.  
Constance et Chloé vivent toutes deux à Paris et cultivent, en plus d'une passion pour la lecture, les expériences malheureuses en amour. L'une rêve de Darcy, l'autre n'a pas renoncé à son ex fiancé à une autre. Pour se sortir de cette relation toxique, Chloé prend le pari de s'exiler en rase campagne, chez l'oncle viticole de Constance. Six mois de mise au vert, sans relation torride, pour enfin écrire un roman. Pendant que Chloé se débat avec ses questions existentielles, Constance s'inscrit à un “stage de séduction” et recherche sa confiance perdue en renouant avec le XXIe siècle. 
Ah, quel bonheur de suivre ces deux parcours racontés avec fraîcheur, sincérité, tendresse et humour. C'est réellement un très bon roman, avec une histoire émouvante mais qui fait un bien fou. J'ai beaucoup apprécié la narration alternée qui nous embarque dans deux univers distincts, d'un côté l'évasion bucolique, le retour aux racines, le plaisir des choses simples, la grosse prise de conscience et le déballage émotionnel, de l'autre côté on part à la conquête d'une estime en miettes, on multiplie les audaces et on ose tout. C'est souvent drôle, très touchant, assez cocasse, parfois rageant et aussi complètement dingue.
Cette lecture, globalement, nous enrobe de douceur et de joliesse, elle nous chuchote une double épopée romanesque avec sa petite touche personnelle, à la fois sensible, délicate et profondément humaine. On passe un moment délicieux en compagnie de Chloé et Constance, d'ailleurs on les adopte en copines, on s'imagine en train de parler bouquins et héros improbables, on rit, on pleure, on a envie de les secouer, de partager leurs aventures et de trinquer joyeusement en se félicitant des décisions prises.
C'est une comédie pétillante, qui évoque l'amour et la famille, le romantisme et la séduction, l'amitié et les belles rencontres qui peuvent changer une vie. Le cocktail est savoureux. On quitte, à regret, la lecture, non sans éprouver une sensation euphorisante, franchement géniale. ♥

Texte lu par Marie-Eve Dufresne pour Audible FR  - Durée : 7 h 26 

>> En exclusivité & en téléchargement sur Audible.

©2016 Leduc.s (P)2016 Audible FR

Je peux très bien me passer de toi | Livre audio

23/11/16

Miss Charity, de Marie-Aude Murail

Enfin en Médium poche !  (édition Luxe 20,5 x 14,2 cm)

Miss Charity

Ah, Miss Charity ! Quel bonheur de lecture. Découvert en 2008, sous forme d'une bonne grosse brique d'au moins 500 pages, j'avais savouré ce roman au charme poudré, qui était aussi un bel hommage à la littérature enfantine et à ses héroïnes. En faisant connaissance avec Charity Tiddler, une jeune anglaise passionnée d'animaux et de botanique, c'est aussi à Beatrix Potter qu'on pense inévitablement, et plus largement, à George Sand, Charlotte Brontë, la comtesse de Ségur et même Jane Austen.

Fille unique d'un couple appartenant à la bonne société, Charity grandit dans un carcan de bonnes manières victoriennes. Solitaire et rêveuse, la jeune fille aime se réfugier dans la lecture et apprendre par cœur du Shakespeare qu'elle récite à ses petits compagnons sous les toits, car Charity possède une véritable ménagerie dans sa nursery (souris, grenouilles, lapins, canards...). Sa gouvernante française ou même sa bonne écossaise ferment les yeux sur ses excentricités - après tout, Charity n'aime ni chanter, ni jouer du piano, ni la broderie, mais se complaît dans le dessin et l'aquarelle en se révélant extrêmement douée. Elle n'aime guère non plus les sorties mondaines et préfère des amitiés moins conventionnelles, comme sa relation avec Kenneth Ashley, un fils de fermier qui se lance dans le théâtre. 

C'est incontestablement une lecture raffinée et exquise, avec les illustrations harmonieuses de Philippe Dumas. Elle dresse un beau portrait d'héroïne, attachant et décalé avec son époque, à la volonté farouche et la curiosité insatiable. Elle possède aussi une aura chaleureuse et captivante, renvoie un grand souffle romanesque, dégage un sentiment de confort et inspire un déchirement au moment de tourner la dernière page. De l'humour, de la finesse, de la tendresse et de la délicatesse. Ce roman, c'est le doudou par excellence. 

L'école des Loisirs, coll. Médium Poche - Novembre 2016

« Autant les fleurs et les champignons trouvaient facilement leur nom et leur définition au clair soleil de ma raison, autant les choses humaines se déposaient au fond de moi, toutes grises et indécises. »

 mis_charity_1

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20/11/16

Quand un enfant s'endort..., de Malika Doray & Annelore Parot

Quand un enfant s'endort

Ravissant album ! Il se lit comme une berceuse ou se récite comme une comptine, avec des illustrations douces et charmantes qui plongent le lecteur dans un sentiment de confort absolu.

C'est l'histoire d'un enfant qui s'endort... et de son petit rêve qui apparaît. Puis un deuxième enfant s'endort, son rêve ne tarde pas arriver. Troisième enfant, son rêve pointe le bout de son nez. Quatrième enfant, son rêve traverse la voie lactée. Ouaaah. Et ce n'est pas fini.

Cinquième enfant, son rêve bulle de tous côtés ! Sixième enfant, son rêve rejoint les tout premiers. 

À ce petit texte poétique, s'ajoutent des dessins et des couleurs apaisantes et absolument charmantes. Même la dernière page réserve une surprise de taille, pour rappeller qu'avec tous les enfants endormis, c'est tout un monde qui entre en vie ! 

Lecture magique, éblouissante, remarquable. Un joli coup de cœur. ♥

Seuil Jeunesse - Août 2016

Quand un enfant s'endort...

Quand un enfant s'endort...

source : seuil jeunesse

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19/11/16

Matelot à l'eau ! par Elmodie

matelot

Wooow, vos yeux n'ont pas fini de s'écarquiller en feuilletant ce conte pop-up de toute beauté ! C'est l'histoire de Joé, un petit garçon qui adore l'eau et les bateaux, et qui joue à plier des feuilles de papier pour les regarder flotter sur l'eau. Ces petits bateaux de papier voguent loin, jusqu'à perte d'horizon. Joé rêve de les accompagner dans leur voyage. Alors il saute dans le plus grand des canots, et en avant l'aventure !

Du bonheur de respirer l'air marin, de crouler sous le poids des filets de pêches, de tomber à l'eau et d'avaler la tasse, de se réfugier en haut du phare, de croiser des monstres marins, d'appeler à l'aide, de grelotter de froid, de finir sur un paquebot à destination de New York... L'épopée du garçon est fabuleuse, rythmée de découvertes, de sensations et d'émotions.

C'est une belle histoire qui fait rêver, avec aussi un graphisme époustouflant. On trouve du pop-up à chaque page, des créatures terrifiantes qui surgissent hors de l'eau, des décors magiques qui invitent à l'évasion, de l'imagination qui se déploie en éventail... Cela se lit comme de la poésie, c'est élégant, flamboyant et en même temps l'histoire vous embarque dans son aventure. Et c'est formidable.

Un conte pop-up extraordinaire & étourdissant. Une réussite. ♥  

De la Martinière Jeunesse - Octobre 2016

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

18/11/16

La Fourmi et le Loup, de Jeanne Ashbé

La Fourmi et le LoupIl était une fois, dans une grande grande grande forêt, une grande grande grande maison, avec une grande grande grande cuisine et une grande grande grande table, sur laquelle il y avait une toute petite petite petite fourmi.

On ignore encore où cette histoire nous emporte, mais déjà les premières pages font état d'un graphisme remarquable, comme des plans de cinéma avec une caméra qui zoome sur telle ou telle partie d'une scène. Juste bluffant.

Au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire, on découvre que cette petite fourmi tombe accidentellement dans un panier en osier, pour accompagner une fillette qui se rend chez sa grand-mère.

Eh oui. Foin du suspense. Cette version revisitée du Petit Chaperon Rouge est prodigieuse, car elle est vécue d'après une minuscule fourmi qui fait figure d'intruse dans le décor, mais une intruse discrète, n'en loupant pas une miette.

J'aime beaucoup cet album, pour sa mise en scène soignée, son élaboration pointilleuse, son angle perspicace et très artistique. C'est une relecture de conte très réussie !

L'école des Loisirs / Pastel - Août 2016

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,