18/12/22

Vous reprendrez bien un peu de magie pour Noël ? de Carène Ponte

vous reprendez bienJ'avais ce titre qui végétait dans mes archives sur NetGalley - oups - quand j'ai enfin choisi de l'en extirper. J'avais beaucoup aimé un autre roman de Carène Ponte, Vous faites quoi pour Noël ? donc j'avais envie de m'envoler pour une nouvelle comédie légère.

Et me voilà avec un roman conformiste, avec des clichés, des bons sentiments et une histoire doucereuse. J'avoue m'être un peu ennuyée. On a l'archétype de l'héroïne détestable - parce qu'elle privilégie sa carrière et diabolise les émotions en faisant preuve de cynisme. Son éducation a toujours été ainsi. Aujourd'hui, alors qu'elle mène sa carrière sans prendre du temps pour elle, sans profiter de la vie, elle est victime d'un accident, plongée dans un coma et contrainte à signer un contrat dans un centre de réhabilitation de Noël.

En gros, elle doit se montrer généreuse et attentive. Réparer une injustice. D'où ses retrouvailles avec une copine du lycée qu'elle houspillait pour sa trop grande sensiblerie (son frère et elle avaient perdu leurs parents). Elle lui propose donc de la dépanner en s'occupant de sa grand-mère qui perd la tête. De là, elle va précautionneusement apprendre à moins se regarder le nombril et apprécier le partage de ce cocon familial.

C'est le conte de Noël sans surprise. Une lecture simple, bienfaisante. Mais la Grinch en moi trouve le tout un peu fade et lassant à écouter (roman audio chez Lizzie). Si vous recherchez une bulle de tendresse, par contre, foncez !

©2021 Fleuve Éditions (P)2022 Lizzie

  • Lu par : Elodie HuberCaroline Victoria
  • Durée : 5 h 31
  • Présentation : Victoria Delmas, trente-cinq ans, dirige d'une main de fer son agence de publicité. Dans son quotidien réglé comme une horloge, aucune place n'est laissée à l'improvisation, et encore moins aux relations humaines qu'elle considère comme une perte de temps pure et simple. Jusqu'à un matin de décembre où sa vie bascule. Renversée par un bus, Victoria sombre dans le coma et atterrit dans un... centre de réhabilitation de Noël ! Cette mystérieuse organisation lui propose un marché : pour se voir accorder une seconde chance, elle devra se racheter auprès d'une personne qu'elle a fait souffrir par le passé, et ce avant le 26 décembre, minuit. Une mission qui risque de lui donner du fil à retordre. Car si Victoria excelle dans son métier, nouer des liens avec ses semblables n'est pas son fort.
  • Mais s'il y a bien un moment de l'année où l'on peut espérer un miracle, c'est à Noël !

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


17/12/22

Un Noël qui a du chien, par Mérida Reinhart

Un noel qui a du chien

Première romance de Noël que je lis en cette année 2022 !

C'est un roman court de 200 pages, avec une histoire hyper lisse et sucrée. L'héroïne décide d'adopter un chien pour se consoler de ses échecs amoureux. Au boulot, son nouveau patron la traite de Nanny McPhee lors de leur première rencontre. Et pourtant, il lui confie un dossier sur lequel toute la maison se raccroche pour ne pas couler (il s'agit d'une petite maison d'édition).

Vexée d'avoir été comparée à une vilaine sorcière, elle va lui prouver qu'il a tout faux et lui tient tête pour défendre ses convictions. Lou est un petit bout de femme étonnant, un mélange de romantisme et de fougue. Elle a choisi de tracer son chemin sans rien attendre des autres, lassée d'être un pion entre les mains de deux parents égoïstes. Elle n'est donc pas peu fière de son parcours.

Elle vit désormais à Angoulême. Elle a une meilleure amie un peu foldingue. Elle a aussi le sentiment que son nouveau chien est son ange gardien. Elle prend les devants quand elle sent qu'on cherche à lui nuire au boulot. Elle ne se laisse pas faire. Elle ose, elle bouscule et elle provoque les discussions.

Au final, ça évite les conflits inutiles (sur un aussi court format, cela aurait été dommage). Mais tout va très vite. La romance. La petite tension dramatique. La séduction. Les scènes sexy. Tout ça, tout ça. C'est une lecture pleine de guimauve. Ça aurait pu être écœurant mais l'atmosphère est si douce et bienveillante donc c'est mignon.

éditions Bookmark, coll. infinity, 2022 pour la présente édition

⭐⭐⭐

12/11/22

La Sorcière captive (Les Faucons de Raverra #1) de Melissa Caruso

La Sorcière captiveJ'ai terminé le premier tome de la trilogie des Faucons de Raverra mais je ne pense pas que j'irai plus loin dans la découverte de cette série. Le début m'a semblé long, bavard, empêtré dans des discussions politiques et autres plans diplomatiques. C'est assez lent.

Les personnages ne se démarquent pas non plus du lot. Amalia est l'héritière d'une puissante famille destinée à régner. Elle est devenue malgré elle la Fauconnière d'une sorcière de feu opposée au système. Zaira est une voleuse, orpheline et arrogante. Elle n'entend pas se plier aux règles de la cour en battant des cils. Mais oubliez ce caractère rebelle, la jeune femme fait très peu de vagues ! Seuls quelques propos insolents sortent de sa bouche. Au final, elle se révèle conciliante et résignée sur son sort. Et puis il y a le lieutenant Verdi acteur maladroit de cette alliance. Si vous raffolez du gendre parfait, vous avez tiré le bon numéro.

M'enfin. L'ensemble est correct mais lisse. On trouve aussi peu de magie et de coups de théâtre (j'ai cherché les traîtres, je n'avais pas tout deviné). Ce n'est pas mauvais, toutefois je n'ai pas ressenti de folle passion à plonger dans cette histoire ni d'impatience au moment d'y retourner. Et comme j'ai une règle : trop de livres à lire, plus de temps pour l'acceptable. Je zappe la suite.
Voilà, c'est tout.

©2021 Hardigan (P)2021 Hardigan

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08/11/22

Le rituel d'Hécate (La Confrérie Magique #1) par Eden Woodland

Le rituel d'HécateAprès avoir vécu dix jours dans l'univers de Harry Potter, il me fallait une lecture de transition et j'ai supposé que celle-ci ferait un bon tremplin pour amortir la chute. Magie. Académie. En avant pour ce premier tome assez court, moins de 280 pages, dont la mise en place va se révéler sommaire et exécutée de façon scolaire.

1/ L'héroïne reçoit sa lettre pour intégrer une école de magie. Elle hésite car elle n'a aucune emprise sur ses dons et préfère une vie plus ordinaire. 2/ Elle accepte finalement de rejoindre la Confrérie. S'adapte facilement et commence son apprentissage. 3/ Elle se découvre par bonheur des tonnes d'amis. Des petits copains. Fait tourner les têtes et brise des cœurs. 4/ Elle apprend hélas que sa vie est en danger. 5/ Prophétie. Âmes-sœurs. Magie noire. Pouvoir ultime. Banshees, loups-garous, fées et vampires. Et une voix qui me chante dans la tête ♪♫ This girl is on fire ♫♪

Franchement, il y a de bonnes idées dans ce premier tome même si les premières impressions sont également brouillonnes. Tout d'abord, les personnages sont très attachants (j'ai un faible pour Stanley et Mathias). On ne devine pas d'emblée quel sera le prétendant pour Maddyson. Et tant mieux. Ça butine, ça s'interroge, ça rêvasse. Reste cependant la sensation que l'ensemble est survolé, pas assez approfondi. Sitôt qu'on s'imagine que la mayonnaise prend, le goût nous échappe l'instant d'après. C'est un peu frustrant. J'ai passé mon temps à m'enthousiasmer puis à soupirer et regretter mon emballement. Lectrice en mode yo-yo.

Malgré ces réserves, j'ai aussi pris beaucoup de plaisir avec cette lecture et je suis tentée de lire la suite !

Le rituel d'Hécate écrit par Eden Woodland est un roman de 280 pages publié en Janvier 2022 dans la collection Young Adult / TeenSpirit aux éditions Bookmark.

⭐ 3.5 stars

Posté par clarabel76 à 07:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04/10/22

Les Secrets d'opale (Les portes du secret #3) de Maria V. Snyder

Oooh, cette couverture... bof ! Débâcle annoncée. Je n'avais pas vu les signes.

Les secrets d'opale

Je suis venue à bout de cette lecture un peu difficilement car l'histoire commençait à s'enliser et devenir lassante. OMG. La première moitié du roman est longue, longue, longue.

Elena s'embarque pour une énième mission qui lui fait prendre des risques fous. Sa relation avec Valek est certes intense mais se nourrit de brèves retrouvailles ou d'interludes ponctuels. C'est FRUSTRANT. Finalement, le couple passe son temps à pourchasser les comploteurs et les assassins.

Dans ce troisième tome, la menace est plus sournoise car la magie s'emmêle et vient corrompre les esprits. Ça vole dans tous les sens, entre les deux contrées ennemies, ça s'éparpille. Et j'ai moins ressenti l'ambiance des débuts, ambiance cocooning et personnages attachants, Le poison écarlate était plein de suspense, d'action et de drames.

On termine la trilogie sur une note plus amère, car l'intrigue prend trop de détours et éloigne des promesses vendues. Suis un peu déçue mais ceci est mon goût personnel.

2020, HarperCollins pour la traduction française & la présente édition.

Traduit par Karen Degrave.

— Merci de m’avoir sauvée. — Tu rends ma vie intéressante, mon amour. Je m’ennuierais sans toi. — C’est tout ce que je suis pour toi ? Une distraction ? — Si seulement les choses étaient si simples...

⭐⭐⭐


19/05/22

Un printemps éblouissant à Vert-Cottage (Hope Meadows #3), de Lucy Daniels

Pour ceux qui, comme moi, apprécient la petite promenade de santé dans la verte campagne anglaise, mais qui soupirent d'ennui à suivre l'héroïne dans ses aventures redondantes, sachez que le prochain épisode se consacrera à de nouveaux personnages !

Un printemps éblouissant à Vert-Cottage

Il était temps, car ce troisième tome s'essouffle !

On y retrouve notre chère Mandy Hope, vétérinaire et responsable d'un refuge pour animaux abandonnés, au cœur de nouvelles prises de tête pour défendre ses idéaux. Cela commence avec les enfants de son copain, avec lesquels elle ne fait pas d'efforts d'où une mésentente totale lors de weekends houleux (elle leur sert du tofu lors de leur première rencontre). Les enfants sont certes intransigeants, car ils digèrent le divorce de leurs parents, les nouveaux partenaires, les bébés à venir etc. Alors que Mandy se demande juste si elle est apte à accepter les bagages de son amoureux. Maintenant qu'elle est face à cette réalité, elle doute. Imaginez ce que doit penser le chéri... ahem.

Autre sujet qui met en transe notre pasionaria de la cause animale : l'implantation d'une usine sur une zone protégée, ou censée l'être, car elle seule peut prouver que des écureuils s'y nichent et que le chantier doit cesser sur le champ. Sauf qu'elle se met à dos les villageois qui ont besoin d'une croissance économique. Elle met en péril la clinique vétérinaire de ses parents, d'ailleurs très effacés, parce que la maman a des soucis de santé. Enfin voilà. Mandy Hope : son métier, sa passion, les animaux.

Non, ça ne la rend pas très sympathique et j'avoue qu'elle est tombée dans la caricature de la militante acharnée. Heureusement, son amitié avec James (qui revient en force) et sa relation privilégiée avec ses parents montrent une image plus humaine, plus attachante. Parce que j'ai de plus en plus de mal à la supporter. ^-^ Et naturellement, le charme bucolique est toujours très présent ! Vert-Cottage reste en effet une série distrayante, avec un soupçon d'authenticité et d'évasion qui fait un bien fou.

HarperCollins Poche - 2022 - Traduit par Marion McGuiness

⭐⭐⭐

Witch Games : Liaison interdite, de Shana Lyès

Espoirs déçus avec cette nouvelle romance paranormale (qui devait hélas relancer le genre chez Harlequin.) 

Witch GamesHannah appartient à une longue lignée de sorcières et, selon la coutume, doit renoncer à tomber amoureuse - mais pas à devenir nonne non plus. En effet, la jeune femme aime batifoler et collectionne les aventures d'un soir selon un subterfuge bien rodé. Ni vu ni connu, elle glisse un filtre d'amnésie dans les boissons de ses prétendants et efface ainsi leurs souvenirs après avoir passé du bon temps ensemble. Après quoi, chacun peut pousuivre son chemin sans la moindre culpabilité. Joie et plaisir pour tous.

Du moins, c'était le cas jusqu'à sa rencontre avec Lionel. Son Bon Samaritain qu'elle ne cesse de croiser partout. Depuis qu'elle a posé les yeux sur lui, elle est incapable d'activer le mode reset. Entre eux, l'attraction est purement physique. Mais une autre connexion prend forme. Et elle a beau dire, elle a beau faire, ce bel inconnu est plus tenace qu'on ne le pense.

Ça semble mignon et très tentant ?

Malheureusement leur idylle va sonner trop artificielle à mon goût. La sensualité, les dialogues... c'est plat ! Et le manque d'action, surtout dans la première partie, qui est longue à se mettre en place, renvoie la sensation d'une romance rapide et qui manque de tension. Dommage. Je n'ai pas accroché aux personnages non plus - ils sont sympas mais ordinaires. Et le prénom Lionel, je ne peux pas. #sorry

Shana Lyès étant astrologue, les allusions ne manquent pas concernant les symboles, les signes, les interprétations... L'histoire n'en a peut-être guère l'utilité. Ou quand on n'en a cure, comme moi, c'est inintéressant au possible. Bref. Petit bilan mitigé. En fait, j'ai davantage le sentiment d'avoir lu un exercice appliqué mais sans fantasie. Peu d'originalité. La plume est charmante, mais la lecture reste ennuyeuse. 

Ceci reste évidemment mon avis personnel. 😞

Harlequin - coll. &H - 2022

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Ella la promise (Witch and God #1), de Liv Stone

Cette lecture s'accompagne d'un chœur de louange qui m'a d'ailleurs fait céder à la tentation. Hélas, comme souvent, j'ai eu le sentiment d'avoir été flouée car je suis déçue par ma lecture, découverte en format audio.

Ella la promise

Je sortais de mon marathon des Accords Corrompus de Kelly St Clare au moment de me lancer dans cette nouvelle aventure. Est-ce que la comparaison avec la Tatuma et le roi Jovan a été fatale ? Nul doute. Toujours est-il que j’ai trouvé l’héroïne trop naïve et son prétendant excessivement tourmenté.

Ella est une jeune sorcière sans dons. Elle est étudiante et vit tranquillement dans le monde des humains. Pourtant, c'est elle qui est choisie pour devenir la promise du dieu Deimos, le petit-fils de Zeus. Son monde s'écroule. Elle n'avait rien demandé, là voilà soudain propulsée dans des intrigues où sorcières et dieux se livrent une bataille ancestrale. C'est Deimos lui-même qui a exigé son alliance. Lui, le dieu de la Terreur, ténébreux et taciturne... Ella n'a plus qu'à lier son sort à cet inconnu.

Si j'ai été séduite par l'univers fantastique, par les guerres intestines, les secrets, les trahisons, les ambitions etc. j'ai été moins emballée par la romance. Tellement niaise. Peu crédible. Ella est certes jeune et naïve, c'est aussi une nana pétillante, qui refuse de se lamenter sur son sort. Elle est curieuse et soucieuse d'apaiser les tensions. Face à elle, Deimos est un personnage torturé. Et barbant. Résultat, leur relation manque cruellement de maturité. Sensation de vide, de futile. Je n'ai pas été convaincue. De plus, l'intrigue se concentre sur leur romance donc exacerbe l'impression d'une lecture creuse. Très clairement, ça ne mérite pas l'engouement ci et là. Les goûts changent, les miens ne sont plus dans la tendance ! ^-^ 

La couverture est cependant très belle ! Bon point là-dessus.

©2021 Hachette Littératures (P)2022 Audiolib

  • Lu par : Charlotte Campana
  • Durée : 10 h 56
  • Un peu déçue par la lecture audio. La voix donnée au personnage de Deimos est rocailleuse et boudeuse. Déjà que le dieu est de tempérament renfrogné et fuyant. Ça tue le mythe. A contrario l'héroïne est charmante mais tellement naïve (la demoiselle a vingt ans). L'histoire se concentrant sur leur romance, là aussi ça pêche car ça sonne vite creux et futile. L'action passe au second plan, c'est dommage. Pour moi, oui cette lecture joliment emballée est une déception.

⭐⭐⭐

28/04/22

Rejetée (La bête de l'ombre #1) de Jaymin Eve

J'avais déjà eu une première impression mitigée à propos de la série La malédiction des dieux, mais je voulais donner une chance à cette nouvelle aventure. Je m'attendais à une histoire de loups et de métamorphes. Et puis, pas du tout.

RejetéePourtant, au départ, ça y ressemble fortement. Mera Callahan est une louve en devenir mais son sort est scellé depuis la trahison de son père (qui a tenté d'assassiner l'alpha). Depuis, la jeune fille a été traitée en paria. Molestée et injuriée par la meute, Mera en a souffert et s'est jurée de se venger en brisant ses liens. Or, le soir de sa première transformation, c'est aussi celui de la révélation de son compagnon. Un choc. Car celui-ci va odieusement la renier et provoquer une souffrance inouïe. Mera hurle à la mort et fait intervenir des créatures qui ne devaient pas s'échapper de leur royaume. Ceci expliquant la venue fracassante du dieu des créatures surnaturelles. Pas content du tout. Il lance sa sentence sur la meute et expédie Mera sur son épaule avant de s'éloigner.

C'est là que ça part en cacahuète car on passe dans une dimension parallèle (avec une bibliothèque de rêve et une tanière où une armoire fournit vêtements et accessoires sans sourciller). Des mondes, des portes, un sortilège. Je ne vous raconte pas la sensation de n'y-rien-comprendre qui vous tombe dessus. On se retrouve avec une lecture au rythme hyperactif, avec poussées hormonales et crises hystériques. Un joyeux bordel, donc. Point de consolation avec le casting : le syndrome Willa Knight frappe à nouveau. Sauf si vous aimez les héroïnes malhabiles, morveuses et collantes. Le personnage de l'ombre se résume à une entité immense, hyper puissante mais très colérique. Lui non plus n'a aucun respect pour Mera. Il la houspille sans cesse et lui hurle dessus. C'est pénible.

En somme, j'ai du mal. C'est brutal, pas drôle et parfois lourd (la nuit de la faerie, sérieux ?). L'histoire traîne en longueur, mélange les genres et devient confuse. Suis pas fan non plus du modèle de romance qui se profile. Ça se base sur des rapports de force. Trop tyranniques. Bof bof bof. L'héroïne a certes du cran mais a aussi un certain penchant pour l'appel au meurtre. Argh. Je reste donc sur ma faim même si j'ai envie de connaître la suite. Jaymin Eve a un style particulier qui n'est, je pense, pas trop mon délire. Par contre, j'aime beaucoup les couvertures !

éditions Bookmark, coll. Urban fantasy, 2022 pour la traduction

#Rejetée #NetGalleyFrance - à venir : Tome 2 le 26 octobre 2022.

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20/03/22

Toutes les étoiles mènent à toi, de Sophie Ranald

Toutes les étoiles mènent à toiJ'ai été immanquablement influencée par la série italienne (Guide astrologique des coeurs brisés) au moment de lire ce roman de l'anglaise Sophie Ranald !
Ici aussi, l'héroïne est une célibataire de trente ans qui se plaint de ses déboires amoureux, quand l'un de ses potes lui propose de sortir avec des gars selon leur signe astrologique.
Mais surtout il lui suggère de s'inscrire sur Tinder pour se remettre en selle ! Et là, c'est l'étalage de l'ignominie et de la dérision dans toute sa splendeur. Zoé ne tombe que sur des tocards ou des queutards.
Ses vraies rencontres, finalement, ont lieu dans la rue. Dans la vie réelle. Dans son quotidien. Au cours d'une manifestation. Au pub ou pendant une soirée Donjons & Dragons.
C'est pourtant loin d'être une comédie ultra rigolote. Certes, le parcours de Zoé prête à sourire mais ne masque pas non plus le versant réaliste de la quête amoureuse dans notre société moderne. Disons que c'est flippant, parfois triste et navrant. Même le romantisme est mort.
Et l'astrologie, définitivement mise au placard. L'obsession de Zoé pour interpréter les symboles me faisait penser à Alice & Tio (Guide astrologique des coeurs brisés). Ça ne sert pas l'histoire ni le roman. Mais ce n'est qu'un détail.
Attendez-vous donc à une pointe d'amertume dans cette histoire qui cherche la légèreté et la candeur : le chemin vers l'amour est parsemé de cactus et donne matière à quelques scènes cocasses. On s'en sort bien, si on aime l'humour pince-sans-rire et les situations ironiques.
Pour moi, ça restera une promesse de lecture en-dessous des (de mes) attentes.

HarperCollins, coll. &H (2022) - Traduit par Luce Michel

⭐⭐⭐ 😄