14/03/22

Le berceau des élus (Native #1), de Laurence Chevallier

Le berceau des élusAttention, ce roman est au départ hyper brouillon.

Cela commence comme une histoire Young Adult. Gabrielle, dix-huit ans, se fait traiter de folle au lycée parce que son copain a répandu une sale rumeur sur sa façon d'embrasser. Et depuis, elle rase les murs en attendant de partir à l'université. Sauf que le jour de la rentrée, elle est soufflée par l'arrivée de deux frères d'une beauté renversante. Autre surprise : ils n'ont pas l'air insensible à son charme. La nana va donc craquer rapidement. S'ensuit une relation aussi soudaine que confuse. Bref, pas transcendante.

À ce stade de la lecture, j'avais encore du mal à accrocher. Une petite déception après deux bonnes pioches : Drewid et Bloody Black Pearl ? Argh.

Finalement ça s'améliore bel et bien car l'univers se développe et laisse entrevoir une intrigue plus croustillante. On apprend ainsi que Gabrielle fait partie d'une lignée de Natifs qui ont pour eux de convoiter le pouvoir et trahir leurs semblables depuis des siècles. Pour une fille qui se pensait ordinaire, le choc est rude. Ajoutez qu'elle se découvre des pouvoirs proches d'une succube (la nana suinte les hormones en folie et tous les gars veulent lui sauter dessus). Alors, ça peut paraître bizarre et parfois scabreux. Mais là aussi on s'habitue quand on a bien cerné l'histoire en général.

La deuxième partie du roman est mieux construite, plus captivante et diablement rythmée. Les événements se précipitent, de nouveaux personnages entrent en piste. Le ton durcit et certaines scènes sont brutales. Ça n'a plus rien à voir avec le commencement, c'est beaucoup plus adulte, plus cru. On pressent aussi que la suite réserve encore de bonnes surprises, ceci expliquant pourquoi je vais m'y plonger sans tarder !

©2013 Laurence Chevallier (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Ana Piévic
  • Série : Native, Volume 1
  • Durée : 9 h 18
  • Existe en ebook et papier

⭐⭐⭐.5


12/03/22

Crépuscule (Lune Ardente #1), de Morgane Rugraff

Crépuscule Lune Ardente 1

٩(^‿^)۶
Mon avis : Avant de me jeter la pierre, je suis moi-même surprise de mon appréciation. Car le roman n'est ni mauvais, ni excellent. Il doit simplement éviter que ça dérape.

1/ j'ai aimé les univers qui s'opposent, découvrir leurs traditions et leurs légendes.
2/ j'ai aimé l'ambiance délétère, l'histoire pourrie jusqu'au trognon, la tension qui court et annonce le pire.
3/ je n'ai pas aimé les personnages, trop sadiques, ni les émotions délirantes de ce sinistre psychodrame.

En résumé : deux clans (les Sombre-Lune contre les Sang-de-Soleil) se haïssent et veulent se détruire. Pensant qu'une alliance pourrait apaiser les tensions, la princesse Tsagaanienne propose d'épouser l'héritier du roi Huxley. Or, le contrat est corrompu sans qu'elle se doute du piège. Et le jour de ses noces, Sioban Calypsa est bafouée devant tous. Commence pour elle une nouvelle vie qui aura un goût amer. La jeune femme est isolée - son mari conspire avec son père, le cadet est une brute qui crache sa haine. Ne cherchez pas la battante qui mettait le feu sur le champ de bataille. Accommodez-vous avec une nana passive qui va s'amouracher de son tortionnaire. Et j'en passe.

Vrai de vrai. J'ai été déçue par les personnages. Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre.

description

C'était désolant, franchement. Toute ébauche sentimentale ou amoureuse est d'ailleurs incongrue. Ça sonne faux. C'est gênant. Ça n'a pas sa place dans pareil contexte. N'oublions pas qu'il s'agit de mariages arrangés avec des scènes de viol en toute impunité. Comment valider la moindre idylle après ça ? Euh, moi je ne vois pas. Par contre, okay pour l'action. La baston. La trahison. La vengeance. La colère. Les cicatrices. Le sang. Et penser que les Lannister seraient des anges. Sans rancune, hein. M'en vais écouter la suite en toute sérénité.

description

 

©2020 Plume Blanche Editions (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Adeline Chetail
  • Série : Lune Ardente, Volume 1
  • Durée : 13 h 33
  • Excellente interprétation d'Adeline Chetail. Jolie voix, plaisante à écouter.

Description de l'éditeur : Depuis la nuit des temps, les Sombre-Lune et les Sang-de-Soleil sont des peuples ennemis. Les premiers, adulateurs de la Lune, vivent en Tsagaan, pays de glace et de neiges éternelles. Les seconds, adorateurs du soleil, règnent en Ulaan, royaume de sable et de luxure.

Sur le point de perdre la guerre, la princesse Tsagaanienne pactise avec le roi Callaghan Huxley. Elle épousera son fils, renoncera à son héritage de la Lune et embrassera la nation du Soleil pour protéger les siens. Si la haine des princes héritiers ne souffre d’aucune limite, le Soleil semble pourtant perdre son influence sur ses enfants.

⭐⭐⭐.5 🙁

08/03/22

La lettre d'amour interdite, de Lucinda Riley

La lettre d'amour interditePour une surprise, en voici une belle ! Habituellement méfiante vis-à-vis des romans de Lucinda Riley, j'aurais parié les yeux fermés que la lecture serait lisse et gentillette. J'étais d'ailleurs quasiment sûre de moi, surtout quand les uns et les autres se mélangeaient amoureusement. Alerte cucuterie droit devant.

Mais voilà que l'intrigue se révèle assez sombre et angoissante. Ça commence comme une enquête banale (une journaliste veut se renseigner sur une lettre qu'une vieille dame lui a confiée peu avant de mourir). Or, il semblerait que son contenu fasse trembler les murs du palais de Buckingham ! Très vite, l'affaire se corse : les services secrets veulent museler l'intrépide reporter et déploient tous les moyens (illégaux) pour étouffer ses révélations.

En clair : ça tue à tour de bras. Les cadavres s'accumulent. Même là où on ne s'y attend pas, et souvent ça se passe sans état d'âme. J'avais des yeux ronds comme des billes. Oui, c'était plutôt une bonne surprise. Action, rebondissements, chemins retors, suspense et trahison. Ça change, vraiment. Par contre, attendez-vous encore à du mielleux qui colle aux doigts et au plausible qui s’est fait la malle. Parce que l'explication de la lettre est sacrément tarabiscotée. Et que dire du dénouement, qui nous tombe sur la pomme comme si Lucinda ne pouvait s'empêcher de faire autrement... rhalala.

©2018 Leduc.s (P)2018 Audible Studios

⭐⭐⭐.5

05/03/22

Hollowpox (Nevermoor #3), de Jessica Townsend

HollowpoxAlors qu'ils attendent leur train dans le Wunderground, Morrigane et Hawthorne sont attaqués par un Wunimal enragé. Bientôt, d'autres cas sont recensés et il faut se rendre à l'évidence : une véritable épidémie frappe Nevermoor. Les Wunimaux perdent peu à peu toute leur humanité pour redevenir des êtres sauvages, vidés de leur âme. Et ils semblent engagés dans une véritable chasse, dont la proie pourrait être Morrigane.

Sans surprise : ce troisième tome affiche les tours et détours classiques d'une intrigue jeunesse - l'héroïne agit de manière inconsciente pour sauver les wunanimaux soudain frappés d'un virus étrange. Sa prétendue malédiction semble être acquise, même si Morrigane trouve qu'on ne lui accorde pas assez le droit de tout explorer. Résultat, elle va braver quelques interdictions pour obtenir des réponses.

Voilà donc un schéma ordinaire pour une série qui remporte clairement tous les suffrages. Par contre, je viens d'apprendre qu'elle allait compter entre six et neuf livres. Et je ne m'y attendais pas du tout ! Pfff. Ça me coupe les pattes. Au fond, je ne partage pas l'engouement général (c'est comme pour la série des Gardiens des Cités Perdues), oui c'est sympa et plaisant à écouter mais ça reste basique.

Pourtant, j'aime énormément le Capitaine Jupiter Nord et l'affolant Ezra Squall (qui mériterait davantage de place et de considération svp). Sinon, j'ai trouvé ce troisième tome assez long à se mettre en place, avec des enjeux plutôt mous et peu stupéfiants. Seule la fin laisse supposer que la donne peut changer. J'hésite. 1. Je sens que je vais passer mon tour pour la suite. 2. Je n'aime pas du tout la couverture !

©2021 Éditions Pocket Jeunesse, pour la traduction française (P)2021 Lizzie

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24/02/22

Wolf Girl, tome 3 : La Grotte secrète, par Anh Do

Wolf Girl, tome 3Toc-toc ! Qui voilà ? Le troisième tome de WOLF GIRL.

Retrouvez, dans cette série étonnante, Gwen et ses fidèles compagnons dans un monde plongé dans le chaos suite à un conflit militaire. La jeune fille a pu survivre dans la forêt en compagnie d'animaux qui sont devenus sa nouvelle famille. Jamais ils n'ont failli à cette mission, Gwen non plus n'a jamais envisagé de les abandonner. Entre eux, s'est développé un vrai instinct de meute.

Le temps est cependant venu de quitter leur bulle car Gwen veut retrouver ses parents, dont elle avait perdu la trace au moment de l'exode. Elle a enfin trouvé un début de piste et mobilise sa troupe pour affronter cette nouvelle étape.

Face à eux : l'inconnu. Et vraisemblablement, le danger. Le choix est vaste. Des soldats sont à leurs trousses. Une mamie inquiétante les héberge dans sa cabane envahie par les chats. Des camps de travaux forcés surgissent de nulle part.

En partant en quête de ses proches, Gwen comprend qu'elle veut avant tout sauver le monde et redonner du sens à une vie qui ne tourne plus rond !

Depuis le premier tome, la série surprend par son rythme et son action soutenue. L'histoire tient sur une centaine de pages, toutes largement illustrées. L'histoire est riche en suspense, en rebondissements et en émotions - cœur sur toi, Zip.

Depuis peu, un garçon a rejoint leur petit groupe. Gageons in petto que Rupert et ses angoisses trouveront leur place dans ce noyau soudé ! En attendant, place à l'aventure. Place aux retrouvailles. Place aux leçons d'espérance et de courage.

Pour jeunes lecteurs qui débutent, dès 7-8 ans etc. je valide !😊

La Martinière J. (2022) - Traduit par Christophe Rosson

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12/02/22

Un hiver inoubliable à Vert-Cottage (Vert-Cottage #2), de Lucy Daniels

Une hiver à vert cottageAprès l'euphorie des débuts (Mandy a tout plaqué pour s'installer dans son village d'enfance et ouvrir un refuge pour animaux), la dure réalité s'invite à la maison !

La vie à la campagne n'est finalement pas un long fleuve tranquille. Mais le plus triste, c'est que l'accueil chaleureux laisse désormais place à des murmures. Mandy n'est plus trop sûre d'avoir fait le bon choix car sa présence en dérangerait certains.

De plus, son histoire avec le beau Jimmy est également au point mort. Certes, elle doit réapprendre les codes de la séduction et ne sait plus sur quel pied danser. Pensez-vous qu'elle va s'ouvrir à lui, lui confier ses doutes ? Absolument pas. Elle opte pour la fuite et les conclusions hâtives. Bravo.

Dans cette suite, le comportement de l'héroïne laisse vraiment à désirer. J'avais aimé son enthousiasme dans Un été pour tout changer à Vert-Cottage qui était rafraîchissant à suivre. Cette fois, on doit allonger le pas de course et pratiquement perdre son souffle à vouloir tenir son rythme insatiable.

Entre le boulot, les animaux, la famille, les potins, la vie amoureuse, le jeune fugueur, les rennes, le cottage délabré, les dettes et la police, son quotidien part en cacahuète. Heureusement, l'ambiance est douillette. Et le cadre, bucolique et charmant. C'est seulement la sensation de remue-ménage permanent qui m'a moins séduite que dans le premier livre - mais c'est une réserve très, très nuancée. Entendons-nous bien !

Lucy Daniels peut s'inscrire comme prêtresse du feel-good façon Jenny Colgan. De temps en temps, oui, ça fait du bien.

©2020 Prisma Media (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Eve Reinquin
  • Durée : 10 h 50
  • Dans cette histoire, il y aura des escapades animales, des baisers sous le gui... et beaucoup de joie et de festivités pour tous. 

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07/02/22

Ainsi parle mon coeur..., de Johanna Lindsey

Allons donc. Il me semble avoir déjà lu cette romance du temps où elle était disponible sous le titre Épouse ou Maîtresse. Tout un programme. J'y ai replongé avec une certaine délectation qui a néanmoins été douchée par une dure réalité : la romance est datée. 😏

Ainsi parle mon coeurTout d'abord, l'histoire se déroule à l'époque du Moyen-Âge dans des demeures crades et au confort rudimentaire. Rolfe d'Ambert vient d'obtenir ses territoires pour ses services rendus au roi. Mais sa présence n'est pas du goût des locaux qui vont lui faire la misère. De colère, l'homme à la sinistre réputation décide d'épouser sa voisine, autrement dit lady Leonie de Montwyn qu'on prétend vilaine comme un pou. Les bans sont publiés dans la foulée. L'intéressée n'a plus qu'à plier (douloureusement) et subir cette union contrainte et forcée. Le jour des noces, Leonie se drape dans un épais voile noir. Elle ne décroche pas un mot. Son sort est lié à un individu qu'elle déteste. Et elle jure qu'il le regrettera amèrement.

En apercevant vaguement cette petite épouse revêche, Rolfe a la confirmation qu'il a dépassé les bornes, mais le seigneur est trop fier pour l'admettre ou pour reculer, donc il prononce ses vœux puis congédie Leonie sur ses terres dès le lendemain. Il ignore toujours à quoi elle ressemble. Il repart en conflit avec ses adversaires, pensant régler le problème plus tard. D'où des retrouvailles qui ne manqueront pas d'être gênantes ! (Il découvre une charmante créature dans le potager et se méprend sur qui elle est en pensant détrousser une jolie servante.) 😬

Ouaip, au secours. Ce Rolfe est beau, fort et conquérant. Mais il est obtus et grossier. Et surtout, il est bête. Le coup de la maîtresse qui prétend être sa pupille ? Et les conclusions hâtives ? Tout ça sous le nez de la pauvre Leonie qui ne montre rien de son humiliation ni de sa colère (car elle n'est pas dupe). Amis lecteurs, c'est rude. Ma chère Johanna n'a rien à se reprocher, elle rapporte les mœurs archaïques, Milord gronde, milady accourt. Elle SAIT qu'elle devrait dire fuck à ses offenses et donner libre cours à ses pensées. Bah non. Elle bout intérieurement, elle boude, elle pique un peu. Elle est soumise comme toute bonne épouse. 😓

Qu'on ne se trompe pas, j'adore les romances à l'ancienne et Johanna L. figure parmi les papesses du genre. Rappelez-vous mon évasion de rêve avec Sur ordre du Highlander. Pêché mignon par excellence. Dans le cas présent, bof bof. Le héros cumule les erreurs. Le couple passe son temps à réfléchir sur ce qu'il a sur le cœur sans jamais lâcher prise. Trop de tensions inutiles et de malentendus. Par contre, la nuit, oubliez tout : les caresses font frémir notre jouvencelle qui en perd son latin. Bof, donc. Je ne sais pas l'expliquer autrement. C'était bien, classique et décalé. Mais ce n'est clairement pas le meilleur livre de notre Jojo. 😩

Harlequin, 2021 pour la présente édition - collection Victoria

⭐⭐⭐

Downtown Abbey GIFs | Tenor

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01/02/22

Iron Widow (Iron Widow #1) de Xiran Jay Zhao

Iron Widow

Entre ce roman et moi, ça n'a pas été l'amour fou au premier regard. Disons que je suis d'abord tombée amoureuse de cette splendide couverture. J'étais impatiente de découvrir le reste, d'autant plus que les avis débordaient d'enthousiasme. Je me suis donc lancée en toute confiance.

Et puis, patatras. Début complexe, univers difficile à cerner. J'étais perplexe. L'histoire se situe dans un semblant d'Empire du Soleil version futuriste. Avec invasion extraterrestre, guerre technologique. Des machines dites des Chrysalides mènent l'assaut, conduites par des pilotes qui fonctionnent par deux, le yin et le yang. Les garçons sont préservés, les filles sacrifiées après avoir été appariées en grandes pompes. C'est comme ça que tout commence.

Zetian Wu veut venger la mort de sa sœur et éliminer l'un des meilleurs pilotes de la compagnie. Aussitôt, elle impose son statut de concubine frondeuse et intraitable. Elle n'était qu'une petite villageoise, sans éducation, brimée par sa famille et convaincue d'être une moins-que-rien. Voilà qu'elle décroche sa place au plus près du tortionnaire de sa sœur. 

La croisade de Zetian va cependant au-delà de la vengeance aveugle. Elle devient une arme de destruction massive. Un déferlement de rage. Mais entre la colère et la folie, il n'y a qu'un pas. Zetian flirte très souvent avec cette limite. Son sort est désormais lié à un garçon, lui aussi incontrôlable et dangereux. La rencontre entre ces deux êtres brisés ne peut donner qu'un couple explosif. Qui cristallise ferveur et passion.

La lecture est loin d'être de tout repos. La fougue de Zetian. La férocité du monde qui l'entoure. L'instinct de survie. Le sentiment d'injustice. Le destin implacable. Tout est perturbant. Je n'ai pas trop accroché au caractère de l'héroïne, irascible et morveuse. J'ai trouvé la construction malhabile, l'univers difficile à comprendre. Et malgré tout, j'ai été surprise par le rythme fiévreux et par les rebondissements inattendus. L'ensemble est vraiment prenant ! Pour un premier roman, en tout cas, l'intention est forte et pas prête d'être oubliée. À voir pour la suite... 

La Martinière J. (2022) pour la traduction par Isabelle Troin

⭐⭐⭐

Iron Widow large

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31/01/22

Good morning Mr. President ! (Ma folle vie de sténo à la Maison Blanche d'Obama), de Rebecca Dorey-Stein

Good morning MrEn 2012, Rebecca répond à une petite annonce sans se douter que le poste va lui ouvrir les coulisses de la Maison-Blanche ! La jeune femme de vingt-cinq ans est folle de joie, fière et impatiente, etc. On la comprend aisément. Et c'est donc à travers son expérience qu'on vit par procuration la vie trépidante d'une petite sténographe auprès du Big Boss.

Si la discrétion est de mise, la transparence aussi. Beck prend des notes dans son journal pour plus tard. Elle conserve une trace, sans imaginer qu'elle publierait un livre plus tard. Les noms ont volontairement été modifiés mais les spéculations vont bon train. Hein... Qui est ce fameux Jason ?!!

Car le livre ne se contente pas de faire étalage des déplacements professionnels, des points presse, des conférences, des meetings et des levées de fonds ci et là, cinq ans durant. C'est aussi le portrait d'une jeune femme engluée dans une relation toxique et son incapacité à dire non à un homme qui revient encore et toujojurs à la charge. Erk !

Ça devenait un peu long à ce propos, dans la dernière partie. Heureusement que le reste de « la Bulle » dégage une illusion de franche camaraderie et de bonne humeur au-delà du stress et du sentiment d'être déconnecté de la réalité. Avec l'élection de D. Trump, une nouvelle équipe prend place à la Maison Blanche. Beck n'a plus le cœur de traîner ses guêtres et décide de démissionner.

Les adieux sont très touchants, à ce moment-là j'ai réalisé que moi aussi j'avais vécu un bout de son rêve et que je me sentais nostalgique de tourner la page sur ce chapitre fou de sa vie !

©2018 Robert Laffont (P)2019 Audible Studios

  • Lu par : Sophie Loubière
  • Durée : 12 h 57
  • Un univers fascinant, des intrigues à tous les étages, beaucoup de joie et quelques désillusions : ce récit trépidant et drôle se lit comme un roman.
  • Très bonne lecture audio !

⭐⭐⭐.5

28/01/22

Pour l'amour d'un Highlander, par Eulalie Lombard

Envie de changer d'air avec une romance se passant dans les Highlands ! J'ai donc pioché dans le catalogue Audible.fr ce roman plein de fougue, de charme et d'amour. Et quelle lecture... dès le début, j'ai été immédiatement embarquée.

Pour l'amour d'un HighlanderLe père d'Adrastée de Nemours vient de conclure un mariage avec le Laird de l'île de North Uist. Ils ne se sont jamais vus mais éprouvent l'un et l'autre une grande appréhension avant leur première rencontre. Au lieu de s'en ouvrir en toute transparence, non, ils vont se lancer des noms d'oiseaux. Mais Adrastée et Darren doivent dompter leurs caractères forts et accepter les termes de leur mariage de convenance, malgré leur orgueil bafoué. Lui a désespérément besoin de sa dot et elle ... quel est son secret ? Aussitôt, notre ombrageux écossais va tirer des conclusions indignes de son rang. Que voulez-vous ? Ils sont aveuglés par un tas de choses, tsss.

Toute la première partie de l'histoire se passe donc ainsi et m'a littéralement conquise : la jeune française débarque en terre hostile et se familiarise lentement avec les us et coutumes de cette contrée rudimentaire. Rien ne lui sera épargné - indifférence générale, méfiance et outrage à sa vertu. Son époux est un rustre entêté et irascible. Hmm. La demoiselle non plus n'est pas en reste. Sa noblesse. Sa beauté. Son besoin d'être libre et farouche. Quel couple cabochard ! Leur relation deviendra plus sensuelle par la suite et perdra un peu de son intérêt (selon moi). De volcanique, elle vire peu à peu crémeuse puis plate. Dès qu'il y a consommation, souvent une romance perd pour moi de son piquant... *affaire de goût*

Qu'importe. Il reste cette ambiance si particulière qui fait son petit effet et à laquelle j'ai succombé. L'écosse n'est pas particulièrement fouillée, exploitée et vibrante. Toutefois, l'esprit communautaire et la solidarité entre les femmes donnent le ton et apportent une couleur folklorique à l'histoire. En tout cas, ça m'a beaucoup plu. Bon point aussi pour la très jolie plume d'Eulalie Lombard que je découvre avec plaisir.

©2018 Eulalie Lombard (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Mélina Sia
  • Série : Pour l'amour d'un Highlander, Volume 1
  • Durée : 9 h 53
  • L'audio est sympa, cependant j'aurais préféré une vraie voix masculine pour les rôles de Darren et consorts. Les hommes ont des caractères forts et vitupèrent très souvent au lieu de s'exprimer plus calmement. Ou c'est mon ressenti à l'écoute, ça sonne parfois disproportionné et creux. J'ai par ailleurs trouvé la fin de l'histoire un peu longue et rocambolesque. Sinon l'ensemble est correct. 

⭐⭐⭐.5