22/11/21

Les contrées de Varulvar (Les loups d'Hallasta #1), de Manon Haley

Le pourquoi du comment ? ... Alors, dernièrement, j'avais envie de lire du fantastique. Avec des loups. J'ai flâné sur Audible.fr et trouvé parmi les nouveautés ce titre. Ce n'est pas la couverture qui m'a séduite, loin de là. L'extrait était alléchant. Hop, j'ai tenté. Je ne sors pas mécontente de l'expérience (sans être en transe non plus).

Les contrées de Varulvar Les loups d'Hallasta 1L'histoire débute dans un Paris actuel. L'héroïne est inspecteur de police. Un soir, elle sort danser avec sa cousine mais croise des individus revêches qui cherchent la bagarre. Après cette rencontre musclée, les filles tombent dans un trou noir et se réveillent dans une autre dimension.

Au premier coup d'œil, Varulvar repose sur une société archaïque et brutale. Des créatures qui se transforment en loups font la loi. Le chef de meute, Melvin, est farouchement allergique aux humains et organise des battues pour les traquer jusqu'à leur mort. Jess et Judith sont désormais des proies.

Un autre cauchemar s'annonce sitôt que Jess aperçoit Kelyan. Plouf, un lien se crée. Ça se passe en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. De plus, ce lien est prétendu inaliénable alors que l'union est contre-nature. Si l'héritier de la meute cherche à s'en soustraire, la jeune femme aussi rechigne à accepter ce délire. Sauf qu'ils sont désormais imprégnés et qu'ils sont marqués à vie etc. Hmm. Mouaip. Vous noterez mon scepticisme.

Par contre, j'ai apprécié la complexité du monde avec ses guerres de clans, ses créatures et sa hiérarchie féodale et barbare. C'est très sombre et violent. De plus, l'histoire est entraînante car il y a beaucoup d'action et de rebondissements. Au final, ce que j'ai moins apprécié, c'est le traitement des sentiments et des relations. C'est très superficiel et peu convaincant. Je n'ai pas du tout adhéré à la relation *âme sœur* et j'ai trouvé toute idée de romance incongrue.

Dommage pour cet aspect, à part ça ce premier livre pose des bases pertinentes pour la suite de la série.

©2021 Éditions Élixyria (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐.5


19/11/21

L'hiver n'est jamais froid au café de l'amour, de Julia Nole

L'hiver n'est jamais froid au café de l'amourDepuis que la santé de sa grand-mère se dégrade, Aurélie se sent comme sa famille totalement désemparée. Le Café de Madie est au cœur de toutes les discussions. Nul n'a l'énergie ou le temps pour assurer sa survie. Mais nul ne souhaite mettre la clef sous la porte.

Après une année de crise, Aurélie décide de se retrousser les manches et de casser sa tirelire pour remettre le café sur les rails. Les lieux ont été saccagés et la clientèle a fui. Les comptes sont au plus bas. Verdict sans appel : il est temps de vendre.

Au bord du désespoir, Aurélie demande un sursis d'un mois pour offrir à cette adresse une seconde jeunesse et organiser un réveillon en famille. Après quoi, le destin de Chez Madie sera remis entre les mains du destin.

En revenant dans le village de son enfance, la jeune femme retrouve également son ami d'enfance. Tom l'intrépide. Ils étaient inséparables mais se chamaillaient constamment. Aurélie a toujours cru qu'ils se détestaient (alors que c'est tout le contraire).

Tom est devenu un agent de police consciencieux et protecteur. Il considère qu'il a encore une place importante dans sa vie. Il fait des rondes discrètes dans le quartier, vient prêter main forte durant les travaux.

Est-ce que vous sentez le parfum de la romance ? Sucré et doucereux. Inspirez, savourez. Premier bisou échangé vers les 80% du livre. Si ce n'est pas du slow burn, mes amis !

Foncez donc si les romans de Noël sont votre délire du moment ! La lecture est agréable et bienveillante comme ce n'est pas permis. On se croirait dans une création Hallmark avec un peu de suspense à la clef (une série d'actes malveillants cherche à abattre le moral des troupes).

L'ambiance hivernale ajoute au charme. C'est féerique, douillet et mielleux sans forcer la dose. Les traditions sont mises en avant, la famille, l'entraide, la confiance en soi. Tous les personnages vont évoluer au cours de l'histoire. Et c'est très bien.

Ce n'est peut-être pas le roman le plus foufou non plus mais ça reste mignon à lire. Je gage qu'un prochain titre verra le jour avec Nuggets en héros ! 

HarperCollins Poche, 2021 - bookshelves: winterxmas-is-in-the-air

Lire ma critique de « L'hiver n'est jamais froid au petit café de l'amour » de Julia Nole. #Lhivernestjamaisfroidaupetitcafédelamour #NetGalleyFrance

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15/11/21

Les sœurs Charbrey, de Cassandra O'Donnell

Cette édition (intégralement révisée par l'auteure) reprend deux romans préalablement parus : Sans orgueil ni préjugé (2013) et Un mari récalcitrant (2015)

Les sœurs CharbreyJe suis hélas très, très déçue de cette tentative de romance historique dont les codes sont franchement erronés.

Dans la première histoire, on fait la connaissance de la famille Charbrey. Quatre sœurs élevées par leur oncle dans un grand domaine à la campagne. L'aînée a juré qu'elle ne se marierait jamais car c'est elle qui a en charge les cordons de la bourse et l'éducation de ses petites sœurs. Il a donc été convenu qu'elle se passerait de sortir dans le monde sous prétexte d'une grave maladie.

Mais Morgana doit sortir de sa retraite pour accompagner sa cadette, Rosalie, jusqu'à Londres car celle-ci a rendez-vous avec un éditeur après avoir insinué être un homme. S'il souhaite publier son roman, il doit connaître la raison de sa duperie. Or, lord Greenwald n'a pas la réputation d'être un homme cordial ou compréhensif. Sa réaction va d'ailleurs être explosive.

Erk. De tout façon, ce type est un horripilant personnage. J'ai détesté. Cinq minutes après avoir croisé sa prétendante, il lui arrache un baiser. Quand elle annonce qu'elle ne veut pas se marier, il s'introduit dans sa chambre et lui vole sa vertu. Et après avoir affirmé qu'elle préfère une union libre, il lui colle un polichinelle dans le tiroir.

Moi ... 😡😡😡

Cette lecture m'a donc inspiré de longs et profonds soupirs ! Autant vous dire que ce n'était pas d'extase. Entre le personnage masculin indigeste et les idées de l'héroïne, trop révolutionnaires pour l'époque, ça sonne beaucoup trop incohérent pour le genre. L'écoute n'est pas désagréable, mais la véracité du contenu est hélas plus compromettante.

©2013 Les éditions J'ai lu (P)2021 Audible Studios

▶️ Concernant le deuxième roman, Un mari récalcitrant.

 

un mari récalcitrant

L'histoire se déroule deux ou trois ans après Sans orgueil ni préjugé. Rosalie est désormais fiancée mais pas avec celui qu'on supposait ! Du moins, découvre-t-on que ces deux-là ont entretenu une liaison avant le départ du goujat qui refuse de s'engager.

Ahem. Les demoiselles Charbrey ne sont pas à cheval sur la morale ou les conventions. C'est toutefois hautement improbable de se comporter en étant si peu orthodoxes ! Et lors des retrouvailles du couple, c'est le tutoiement instantané. Hmmm. Je souffle et je peste.

Si les codes du genre sont toujours erronés, ils frisent moins l'absurde. L'attitude ingrate du personnage masculin trouve une vraie explication. C'est un débauché. Un libertin. Mais Monsieur a de l'honneur. On découvre son implication dans une drôle d'affaire et tout s'éclaire.

Moins imbuvable que son ami le comte, donc.

Je reste assez sceptique quant à cette série dans laquelle Cassandra O'Donnell veut montrer son amour pour la régence et la romance historique. (Et l'éditeur profiter du succès des Bridgerton). Seulement, c'est très éloigné du schéma traditionnel. La lecture en devient parfois dérangeante à force de tout faire de travers !

©2015 Les éditions J'ai lu (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Eve Reinquin
  • Série : Les sœurs Charbrey, Volume 2
  • Durée : 6 h env.
  • Je n'ai pas été convaincue par les voix masculines ! L'écoute est cependant très plaisante.

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11/11/21

Le clan des serpents (La légende des quatre #3), de Cassandra O'Donnell

Le clan des serpentsVoilà un troisième tome qui sert encore de transition ou qui se contente de placer ses billes en toute tranquillité. Je n'ai en effet pas ressenti de grosse tension ni trouvé de rebondissements étonnants dans cet épisode.

Pourtant les événements suivent leurs cours, à commencer par la guerre contre les humains. Elle se profile à grands pas. Pour s'y préparer, plusieurs délégations sont désormais en route pour déjouer les plans d'attaque. L'ambiance est stricte. Et les plus sages préviennent : ce sera sanglant.

Les quatre héritiers ont scellé leurs alliances, au grand mécontentement de leurs aînés. Les clans des Tigres et des Loups ont déjà fait du ménage. Mais n'espérez pas revenir sur le sujet, ce troisième tome a d'autres chats à fouetter et va se concentrer sur la politique des Serpaïs dont le chef n'est autre que le sulfureux Wan.

Or, celui-ci a prouvé qu'il était également capable de s'adapter et de montrer une part de sensibilité insoupçonnée. Du moins, c'est surtout envers la jolie Maya qu'il tend à se dérider. La jeune louve le fait craquer mais elle prétend aussi qu'elle n'a pas la tête aux embrouilles amoureuses. Ce n'est d'ailleurs pas faux car elle a déjà recadré un prétendant.

Maya est en fait une princesse visionnaire car elle s'interroge sur l'avenir si le but ultime des Yokaïs est d'éliminer tous les bipèdes. Elle tient à sauver les enfants et tente de convertir son entourage à cette alternative.

Reste maintenant un dernier tome pour connaître la conclusion de cette série ! Pour l'heure, la lecture est sympa.

©2019 Flammarion (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Diane Kristanek
  • Série : La légende des quatre, Volume 3
  • Durée : 6 h env.
  • Bonne écoute du livre audio, malgré ce souci de voix (sifflante et sournoise) pour le personnage de Wan. Ça correspond de moins en moins au garçon ! 

⭐⭐⭐⭐

05/11/21

Un hiver à pile ou face, de Kara McDowell

Sans le faire exprès, voici mon premier roman de Noël saison 2021 ! 🎄🎅🎁⛄

Un hiver à pile ou facePaige est secrètement amoureuse de son meilleur ami et décide de lui avouer ses sentiments dans une lettre, qu'elle lui confie en cadeau à ouvrir seulement le matin de Noël. Fitz aussi a une surprise pour elle et lui propose de l'accompagner en famille dans leur chalet de vacances.

Mais au même moment, sa mère lui offre un billet d'avion pour New York. La ville de ses rêves. Et pour Paige, c'est un choix cornélien. Sachant qu'elle souffre de troubles de l'anxiété et qu'elle est paralysée à l'idée de prendre des décisions, cette perspective est une vraie torture.

Puisse le sort lui être favorable ? En fait, un malheureux accident va arbitrer pour elle. Paige chute sur le sol glissant d'un supermarché et se cogne la tête. Plus de peur que de mal. Après quoi, petite parenthèse fantastique, la jeune fille va vivre deux destins, option 1 en s'envolant pour NY. Option 2 : en dévalant les montagnes d'Arizona avec son bien-aimé.

C'est une histoire déjà vue et néanmoins délicieuse à lire car c'est simple et adorable. Et surtout, il y a une ambiance hivernale dans laquelle on se sent à son aise. On lit ensuite deux histoires pour un roman. D'un côté, on explore New York et ses clichés de Noël. Paige avait tellement fantasmé cette aventure - la désillusion est parfois au tournant. Elle débarque chez un vieil ami de sa mère et se prend la tête avec son fils Harrison (rustre et prétentieux de prime abord).

Dans l'autre alternative, elle est également confrontée à une certaine amertume en se demandant si elle n'a pas fait une erreur en écrivant sa lettre, si sa place au chalet est légitime et si Fitz n'est pas encore amoureux de son ex. Ce garçon est connu pour être un grand romantique et un passionné de films romantiques qu'il décortique avec passion. D'ailleurs, il envisage de vivre sa vie comme une comédie romantique ! Voilà qui fait doucement sourire.

En bref, ce petit roman est profondément attachant même s'il n'est pas extraordinaire non plus. Il montre surtout une jeune fille qui souffre d'anxiété grave et qui a recours à la technique de l'ici-et-maintenant pour progresser du mieux qu'elle peut. Ma foi, c'était pas mal du tout ! Doux, tendre et attendu.

Milan, 2021 - Traduit par Sidonie Van den Dries / Titre VO : One Way or Another

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


01/11/21

Chercheur d'or, de Nathalie Sulivane

Chercheur d'orJ'ai lu ce roman en une soirée et j'ai aimé cette plongée en apnée. Découvrir une histoire se déroulant au beau milieu de l'Alaska, en plein hiver. Se réfugier dans une cabane coupée du reste du monde. Quelle expérience - c'était vertigineux ! C'est d'ailleurs LE détail qui compte beaucoup dans mon appréciation.

L'histoire est en soi assez ordinaire. Lia est une citadine dynamique et ambitieuse. Mais au cours d'un déplacement professionnel, son avion s'écrase sur un sol enneigé. Seule survivante, elle est secourue par un grand type barbu qui vit en ermite avec son loup. La demoiselle est en plein désarroi lorsqu'elle comprend qu'elle doit prendre son mal en patience, vivre chez lui et attendre les beaux jours pour regagner la civilisation.

Heureusement Stanford est un homme très prévenant, qui adore le chocolat chaud et qui connaît la nature sauvage comme sa poche. Auprès de lui, Lia va se sentir en confiance et découvrir un cadre de vie exceptionnel. Les conditions sont rudes (le froid, la solitude, le manque de repères, les risques aux alentours, les attaques des ours ou les avalanches).

Et pourtant, Lia tombe sous le charme. Des montagnes. De son compagnon. Du loup Alpha. Sa famille lui manque. Mais elle comprend également qu'elle ne conçoit plus sa vie ailleurs que dans ce cocon douillet. Reste à percer la carapace de Stanford. Son barbu a choisi de vivre sans attache et refuse de donner libre cours à ses désirs. D'où une promesse de romance lente, douce et pleine de pudeur.

Si l'histoire est certes touchante, assez chaste et très délicate, elle est avant tout servie dans un écrin de velours qui rend la lecture incroyable. C'est là son point fort. Une ambiance magique et tellement apaisante. C'est mon petit coup de cœur même si le roman seul n'est pas foufou non plus.

Hugo Poche, coll. New Romance, 2021 / bookshelves: winter

#Chercheurdor #NetGalleyFrance

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/10/21

Supermad (Campus Drivers #1), de C. S. Quill

Supermad Campus driversMa lecture terminée, mon premier réflexe est de penser : OK c'était sympa mais je m'attendais à tellement mieux !
L'effet *buzz* autour de cette série est finalement très polluant. Je lisais partout que c'était génial, seulement je suis assez confuse. Certes, j'ai bien aimé et parfois, moins.

Lois a été larguée par son copain et pleurniche sur le pallier quand elle rencontre Lane qui lui propose de dormir sur son canapé. Une situation temporaire qui va s'éterniser sur plusieurs mois.
Lois et Lane n'ont pas d'atomes crochus (se chamaillent souvent) mais ils vont apprendre à se connaître à force de vivre ensemble. Lui, solitaire et grincheux, tolère difficilement son intrusion dans son antre. Et pourtant, son cœur généreux a vrillé en voyant cette âme en détresse.
Avec sa bande de potes, Lane va chercher à lui changer les idées et encourager son envol. La nana est toujours obsédée par son ex et parle de le reconquérir. Grrr. Ne cherchez pas à la comprendre - Lois est hyper agaçante au début !
On comprend ensuite qu'elle souffre de dépendance affective. Quand elle acceptera enfin de grandir toute seule, sans mec à ses basques, elle deviendra clairement plus délirante. En attendant, la pauvre va morfler. Et Lane y sera aussi pour quelque chose. Lui, j'avoue, je ne l'aime pas. Il ne m'a pas fait vibrer. Il m'a même extrêmement déçue.
Ses confessions manquent de transparence. Son attitude après l'épisode de la chambre est ignoble. Voire, impardonnable. Après ça, moi j'étais fâchée. Ce type est lourd avec son chagrin et ses humeurs changeantes. Il est aussi immature et méchant. Non, merci.
De toute façon, je n'ai pas aimé le dernier tiers du roman. Ça devenait trop long et chouineur. JE. N'EN. POUVAIS. PLUS.

Point positif du livre : son ambiance rigolote dès que les Campus Drivers sont en bande. Là, oui c'était divertissant. Cocasse. Très sympa ! J'ai beaucoup aimé. L'ambiance est à la rigolade, aux répliques qui claquent, aux situations loufoques et aux bonnes trouvailles. J'ai adoré les deux mamies de la piscine et la famille Hogan. Cœur sur vous ! ♥
Mais si vous deviez expérimenter une lecture du même genre, préférez la série Off-Campus (impossible de pas y penser) qui est nettement plus drôle & déjantée !

J'attends le deuxième tome en audio, pour me prononcer définitivement.

©2020 Hugo Roman (P)2021 Audible Studios

⭐.5

13/10/21

Briseurs de coeur, de Helen Cox

Briseurs de cœurVoilà un cosy crime presque ordinaire mais qui offre un bon duo avec tension (sensuelle) hyper rigolote !

D'un côté, Kit est bibliothécaire et grande amatrice de romans policiers. De l'autre, Halloran est inspecteur de police. Un grand barbu au regard ombrageux.

Il débarque dans sa vie en l'interpellant pour complicité de crime. Elle rouspète et va s'échiner à lui démontrer qu'il a tout faux. Elle se mêle donc de l'enquête en cours. Précision utile : le mort est l'ex de sa meilleure amie qui avait eu la galanterie de la larguer via la messagerie de Facebook. Trop classe.

Kitt Hartley est de prime abord une femme de caractère. Elle a l'esprit vif et la bouche mordante. Le cœur amer ? Cela fait dix ans qu'elle rumine sa propre rupture amoureuse. Disons qu'elle en a surtout gros sur la patate. Son cher inspecteur pourrait bien la dérider même si leur relation démarre plutôt mal. Il est froid et arrogant, elle ne le ménage pas non plus. Ça promet pour la suite ! ...

La lecture est tout aussi distrayante et a un rythme enlevé. Mais j'avoue que l'intrusion de gens lambda dans des enquêtes policières me fait de plus en plus lever les yeux. Cf. Hannah Swensen dans Meurtres et pépites de chocolat. Cette fois, la nana a pour seule expérience sa grande consommation de thrillers et devient autant experte que Miss Marple. Ça ne dérange personne que l'inspecteur soit à côté de ses pompes ? Mouaip.

Bien évidemment, c'est léger, c'est sympa et ça se lit vite. L'histoire manque de crédibilité mais on en a l'habitude maintenant dans ce genre policier. C'est une bonne pioche, malgré tout.

Avant-première France Loisirs (2021) - Traduction pour les éditions Presses de la Cité

Présentation

Résoudre des crimes tout en dégustant une tasse de thé, c'est un peu la philosophie des héroïnes des cosy mysteries. Peu de sang mais beaucoup d'humour, la recette est imparable et le genre ne cesse de faire de nouveaux adeptes. Fans de Miss Marple ou Agatha Raisin, vous allez adorer Kitt Hartley ! 

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12/10/21

La malédiction de Highmoor, par Erin A. Craig

La malédiction de HighmoorPetit retour sur une expérience pour le moins étrange.
Dans ce roman, il est question de famille maudite et d'une atmosphère étouffante. L'histoire, inspirée d'un conte des frères Grimm (Le Bal des douze princesses ou Les Souliers usés à la danse), est envoûtante et très, très sombre aussi.

Chez les Thaumas, la tragédie règne. Les filles succombent les unes après les autres. Sans raison. Le roman s'ouvre justement sur les obsèques de leur sœur Eulalie qui aurait mis fin à ses jours en se jetant du haut de la falaise. Seule Annaleigh est chiffonnée par cette déduction et décide seule de mener sa propre enquête. Dans le même temps, son père accède à la demande de sa nouvelle compagne qui déclare mettre hâtivement un terme au deuil en prodiguant toilettes chatoyantes et bals dansants. Elle vient également d'annoncer qu'elle portait un fils (et tirer profit de l'héritage). Enfin, c'est surtout ce qu'on suppose. J'ai imaginé une intrigue cousue de fil blanc tout en suivant les investigations de l'héroïne. Je pensais même avoir une longueur d'avance ! Eh bien, j'ai été leurrée sur toute la ligne. Bravo.

En somme, ce roman réserve beaucoup de surprises. Sa couverture magnifique. Son aura inquiétante. Son contexte dramatique plus que poignant. Son ambiance très angoissante aussi. C'est assez pour jeter un coup d'œil et embarquer dans cette histoire. Cette dernière n'est pas sans défaut mais j'ai tout balayé d'un revers de la main tellement j'étais captivée par l'univers enchanteur et mystique.

Casterman, 2021 - Traduit par Elsa Pellegri

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09/10/21

Mon voisin est un ours (un poil agaçant!), de Mily Black & Déborah Guérand

Mon voisin est un oursVoilà donc une lecture fort sympathique mais dont l'histoire m'a semblé un poil trop chargée en émotions ! Dommage. Car oui, je préfère les intrigues légères et rigolotes.

Dans ce roman, on rencontre Annabelle, esthéticienne à Saint-Malo, nouvellement installée depuis sa rupture avec Tony, un amant pervers et narcissique, qui a réussi à retourner sa famille contre elle et s'immiscer dans les préparatifs du mariage de sa sœur. Depuis, elle doit supporter leurs remontrances et devrait lui accorder une seconde chance. Annabelle est à bout et cherche à se reconstruire. Seule, en Bretagne, elle mène sa barque du mieux qu'elle peut.
Un soir, besognant dans son institut, elle est surprise par une coupure de courant. Elle se rend dans la cave et tombe nez-à-nez avec un rustre qui menace de la mordre - son propriétaire ! Il s'agit donc de Timothy. Grand, costaud, barbu. Lui aussi vient d'emménager avec sa fille de treize ans. Il est divorcé et soucieux du bien-être de son adolescente. Sa première rencontre avec sa petite voisine le charme et le trouble aussi.
Car au fil des chapitres, il va mesurer l'étendue de son sentiment d'infériorité. De sa confiance perdue. De son angoisse à évoquer son ex. Pourtant, lui aussi en connaît un rayon en matière de relation toxique. Et c'est d'ailleurs ce qui va les rapprocher... une compréhension mutuelle, une écoute patiente et attentive, un besoin de l'autre pour trouver pied. Bref, une vraie connexion.

Et c'est ÇA vraiment qui occupe le terrain au cours de la lecture. Un long chemin à débroussailler un passé amoureux qui a tout ravagé. Une reconquête d'estime égarée. Un travail de longue haleine. Sûr que l'émotion est présente mais envahissante. Car moi je privilégie les romances plus loufoques qui me changent les idées. Je ne suis pas insensible face au parcours des personnages, disons juste que ce n'est pas ce que je recherche. De temps en temps, j'aimais bien saisir les moments de grâce. La complicité naissante. Le cocon familial. Et ce désir rampant, enfin.

Au final, je suis partagée mais plutôt conquise. J'ai eu le déclic en cours de route (ce n'était pas gagné au début) même si je regrette les tensions négatives dans l'évolution de l'intrigue. Vraiment, trop de drames pour moi.

D'habitude, quand les gens se mettent en couple, ils partagent d'abord les bons moments avant les emmerdes. Nous, nous avons fait l'inverse.

Format ebook uniquement - HarperCollins - Collection &H - Avril 2021

bookshelves: best-friends-to-loversbookboyfriendlydogloverbreizh-forever

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,