08/09/15

Les Crevettes ont le coeur dans la tête : Journal sexy d'une trentenaire, de Marion Michau

Les crevettes ont le coeur dans la tête

Marion possède l'humour de Bridget Jones et le charisme de Carrie Bradshaw ! Trentenaire, sexy et citadine, elle ne refuse jamais une sortie, une virée, un rendez-vous, une soirée alcoolisée... dans le but de rencontrer l'Autre. Tout espoir est permis. Avec ses copines, casées ou croqueuses d'hommes, elle écume ainsi les bars et lieux branchés, en collectionnant efficacement les aventures. Sexy mais pas nympho, s'il vous plaît !

C'est avec son indéfroissable optimisme, sa gourmandise et ses excès que Marion nous transporte dans son univers de drague et de perdition. Et même si je ne me reconnais pas du tout dans son personnage, j'ai tout de même pris un plaisir fou à suivre son journal, dans lequel elle rapporte les anecdotes les plus saugrenues, mais tellement drôles. C'est comme regarder un épisode de Sex and the City, tantôt déluré, tantôt romantique, et dévorer un sandwich sauce Aidan ou Mr Big. ;-)

Et pester, et râler avec bonheur contre les choix de l'héroïne sur presque 300 pages ! La lecture est jouissive, extra à picorer et vous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne. On a certes beaucoup de dérision, beaucoup de mecs canons, beaucoup de coupes avalées, beaucoup d'escarpins et de tenues affriolantes... mais jamais de mauvais goût. C'est croustillant, moderne et déjanté. Parfait pour se détendre.

Albin Michel / Mai 2015 ♦ illustration de couverture : Margaux Motin

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


19/09/14

Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

Complètement cramé

heart

Andrew Blake, un anglais très riche, n'a plus le goût de rien et se sent seul (sa femme est morte, sa fille vit en Californie). Il décide de tout plaquer pour s'installer en France, où il vient de se faire embaucher comme majordome dans un manoir. Une mise au vert qu'il pense bénéfique. Sur place, toutefois, il est tenté de faire machine arrière, effarouché par ses rencontres : Mme Beauvillier vit cloîtrée dans ses appartements, dans le culte de son mari décédé, la cuisinière, Odile, est revêche et guindée, le régisseur, Magnier, est un rustre sans cervelle, seule la femme de chambre, Manon, lui inspire une sincère sympathie (elle a l'âge de sa fille, qui lui manque cruellement). Malgré tout, l'oiseau fait son nid. Et par sa simple présence, Blake va révolutionner la vie des habitants du manoir... un pur bonheur !

Certes, le roman sifflote en ritournelle « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ». Car tout est bienfaisant, bien-pensant et insuffle tendresse et compassion. Eh oui, encore une lecture qui prône les valeurs de l'entraide et du partage. Ici l'auteur propose de faire table commune des petits malheurs des uns et des autres pour une coordination salutaire. Youhou. C'est délicieusement utopique, sans cynisme, tout simplement drôle et attachant. Et moi je raffole de ces lectures douillettes, qui laissent entrevoir un monde doux et joyeux, avec des spécimens rares et précieux, capables de redonner goût aux plaisirs simples de la vie.

Philippe Résimont enchante le lecteur par son interprétation virevoltante du flegme britannique confronté aux frilosités d'une petite communauté française, pourtant encline à succomber à son grain de folie. Oui, ce livre fait du bien. Gilles Legardinier nous démontre une nouvelle fois que, sans l'aide d'artifices grossiers, on peut raconter une histoire en toute simplicité et ainsi toucher le lecteur. Bim bam boum. J'ai adoré !

Audiolib, septembre 2014 ♦ texte intégral lu par Philippe Résimont (durée : 9h 37) ♦ disponible en papier chez Fleuve Noir ou Pocket