12/10/11

Pêle-mêle Clarabel #42

IMG_5495 

Les boutiques d'Angélique est un album savoureux, au charme irrésistiblement rétro et élégant (et vous me connaissez, j'adore ça !). Nous suivons Angélique accomplir son shopping avec sa liste de courses à la main. Il lui faut : une rose jaune, un tuyau d'arrosage, une grappe de raisin, des patins à roulettes, un cacatoès, un mirliton siffleur, un tapis d'Orient, un pichet rayé, une tartelette aux cerises et une sucette en forme de coeur.

Boutique après boutique, Angélique poursuit son bout de chemin. Parviendra-t-elle à trouver tous les articles de sa liste ? C'est d'un pas dansant et alerte qu'elle s'engage dans la grand-rue. (A tour de rôle, il faut noter la particularité de son entrée dans chaque boutique - elle entre sans façon, en gambadant ou tout doucement... C'est le petit fil rouge du livre, chut !) Chaque chapitre est une invitation à la lecture à voix haute, les mots sonnent et roulent sur un fil, c'est tout aussi ravissant ! Les intérieurs des boutiques se dévoilent sous des pages à rabat, alors là, bonjour, c'est une explosion de détails qui s'étalent sous nos yeux. Une jolie, très jolie découverte.

Les Boutiques d'Angélique, par Alice Melvin  (Albin Michel jeunesse, 2011) smileyc002
également salué par notre chère Gaëlle 

Autre découverte fabuleuse, 

IMG_5486

Dans ce coffret, on trouve une maquette pour construire une maison avec ses pièces et ses meubles en kit, plus un journal intime. La maquette est sensationnelle, chaque petit détail a été fignolé et c'est un réel bond dans le temps qui nous est proposé. Direction Paris, 1911. La lecture du journal intime nous apprend donc la très brève histoire de  Tamara Karsavina, une danseuse des ballets russe, en représentation dans la capitale française. La jeune femme découvre, s'émerveille, redonne vie à une époque révolue, évoque Cocteau et Poulbot, parle de sa passion pour la danse, décrit les ballets et les costumes, tout en s'imprégnant de l'air parisien, le charme est immédiat. Le journal est enrichi de photographies, de cartes postales, de gravures de mode et d'articles de journaux qui complètent l'illusion. On a vraiment le sentiment de s'échapper du temps et du monde qui nous entoure ! C'est remarquable.

Une idée de cadeau, tiens !  Le projet est dévoilé ici : http://pascale.debert.pagesperso-orange.fr/edition.htm

La Maison de Tamara, par Pascale Debert (Albin Michel jeunesse, 2011)

Et pour celles qui se passionnent de danse classique, découvrez encore 

IMG_5544

L'histoire de Delphine, Justine, Sabine, Clémentine, Catherine, Marilyne, Amandine et Caroline était réglée comme du papier à musique, de la danse, de la discipline, sur quatre rangs de deux bien alignées... et puis arrive Célestine, la neuvième petite ballerine. Où la caser ?!

8 petites ballerines, par Grace Maccarone et Christine Davenier (Albin Michel jeunesse, 2010)

mais aussi, IMG_5555 

Danse, Prosper, danse ! par Laure Monloubou : parce que la danse, ce n'est pas que pour les filles - pardi ! Prosper adore danser et se réjouit lorsque ses parents l'inscrivent au cours de danse, mais les filles se moquent de lui. Les garçons jouent au foot, les filles font de la danse... voyons. Au fil des jours, Prosper perd son enthousiasme et veut abandonner. Mais il va leur apprendre, à ces nanas, comment exécuter des pirouettes sans tomber sur les fesses. Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un Hyperman dans sa vie (et des chaussettes Hyperman, aussi) ! 
Encore une jolie réussite de Laure Monloubou, c'est drôle, tendre et les illustrations sont adorables.
paru chez Kaléidoscope, 2011.