18/03/22

Le Couronnement de la reine (Native #2), de Laurence Chevallier

Le couronnement de la reineJ'ai trouvé ce deuxième tome, bien meilleur ! Mieux construit et davantage maîtrisé.

On sent une intrigue qui évolue plus doucement et de manière plus cohérente. Même l'héroïne a gagné en force - deux années ont passé depuis Le berceau des élus. Les pendules ont été remises à l'heure, entre Gabrielle et ses nombreux prétendants. Sa particularité à attirer tous les mâles en sa présence est moins obsédante. Franchement, il y a eu un gros travail de dégraissage. Et ça donne une lecture plus appliquée et toujours très addictive !

La tension dramatique ne s'estompe pas et réserve certains retentissements qui m'ont assez surprise. Par contre, je ne suis pas la plus grande fan du candidat qui va sortir du lot et il semblerait que je me sente bien seule dans la fan zone.

Mais j'ai l'habitude de soutenir les outsiders. 😶

Description

Après deux ans d'exil, Gabrielle ne s'est toujours pas remise des souffrances du passé. De retour parmi les siens, elle souhaite reprendre sa place dans la communauté, mais tout ne se passe pas comme prévu... De sombres événements mettent en péril la sécurité des natifs et le château devient le théâtre de nouvelles rencontres, de surprises et de dangers multiples.

Et si le Grand Maître n'était pas le pire de ses ennemis ? Et si toutes ses certitudes n'étaient en fait que de terribles illusions ?

©2014 Laurence Chevallier (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Ana Piévic
  • Série : Native, Volume 2
  • Durée : 8 h 58
  • Bonne lecture audio, sauf pour la voix de Carmichael qu'on croirait usé avant l'âge.

⭐⭐⭐⭐ 🤔

 

MON AVIS SUR LE TOME 3 / La tentation des Dieux

la tentation des dieux

Le dénouement a dépassé mes attentes : j'étais très contente de cette alternative !

Ce premier cycle a d'ailleurs été une bonne découverte (audio). Je me suis surprise à songer plus que de raison à l'histoire et ses rebondissements. Gabrielle a beaucoup évolué et gagné une vraie posture de femme forte. Alors que je redoutais certains choix, j'ai aussi été agréablement étonnée par d'autres. Bien joué !

Concernant la performance audio, je regrette sincèrement la voix qui a été donnée au personnage de Carmichael. Ça a tué son sex-appeal ! 😖

©2019 Laurence Chevallier (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐ 😖


14/03/22

Le berceau des élus (Native #1), de Laurence Chevallier

Le berceau des élusAttention, ce roman est au départ hyper brouillon.

Cela commence comme une histoire Young Adult. Gabrielle, dix-huit ans, se fait traiter de folle au lycée parce que son copain a répandu une sale rumeur sur sa façon d'embrasser. Et depuis, elle rase les murs en attendant de partir à l'université. Sauf que le jour de la rentrée, elle est soufflée par l'arrivée de deux frères d'une beauté renversante. Autre surprise : ils n'ont pas l'air insensible à son charme. La nana va donc craquer rapidement. S'ensuit une relation aussi soudaine que confuse. Bref, pas transcendante.

À ce stade de la lecture, j'avais encore du mal à accrocher. Une petite déception après deux bonnes pioches : Drewid et Bloody Black Pearl ? Argh.

Finalement ça s'améliore bel et bien car l'univers se développe et laisse entrevoir une intrigue plus croustillante. On apprend ainsi que Gabrielle fait partie d'une lignée de Natifs qui ont pour eux de convoiter le pouvoir et trahir leurs semblables depuis des siècles. Pour une fille qui se pensait ordinaire, le choc est rude. Ajoutez qu'elle se découvre des pouvoirs proches d'une succube (la nana suinte les hormones en folie et tous les gars veulent lui sauter dessus). Alors, ça peut paraître bizarre et parfois scabreux. Mais là aussi on s'habitue quand on a bien cerné l'histoire en général.

La deuxième partie du roman est mieux construite, plus captivante et diablement rythmée. Les événements se précipitent, de nouveaux personnages entrent en piste. Le ton durcit et certaines scènes sont brutales. Ça n'a plus rien à voir avec le commencement, c'est beaucoup plus adulte, plus cru. On pressent aussi que la suite réserve encore de bonnes surprises, ceci expliquant pourquoi je vais m'y plonger sans tarder !

©2013 Laurence Chevallier (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Ana Piévic
  • Série : Native, Volume 1
  • Durée : 9 h 18
  • Existe en ebook et papier

⭐⭐⭐.5

03/01/22

La Sœur à la perle (Les sept sœurs #4), de Lucinda Riley

La sœur à la perleJe ne figure pas parmi les fans inconditionnels de Lucinda Riley car je trouve souvent ses romans trop gnangnans. Concernant sa série des Sept Sœurs, c'est aussi très fluctuant. Premier tome, bon. Deuxième, pas du tout. Beaucoup aimé le troisième tome, et là... bingo, ce quatrième tome a su me ravir !

Cette histoire peut compléter La Sœur de l'ombre car CeCe et Star ont grandi comme des jumelles et ont toujours partagé leur quotidien jusqu'aux événements récents (la mort du père et l'enquête pour connaître leurs origines). Le chemin des frangines prenait des directions opposées et tendait à miner le moral de CeCe.

Le passé de notre héroïne a cette fois un lien avec l'Australie aborigène et une certaine Kitty McBride, fille d'un pasteur écossais. Comment et pourquoi cette demoiselle a tout quitté pour saisir sa chance à l'autre bout du monde ? Ça sent la romance et le drame romantique pas très loin !

Rassurez-vous, c'était parfaitement dosé. L'histoire de Kitty est palpitante, le parcours de CeCe tout aussi fascinant. Ce roman figure donc parmi les positifs de la bande. Et me voilà motivée pour lire les suivants très prochainement !

©2018 Leduc.s (P)2018 Audible Studios

  • Lu par : Ana Piévic
  • Série : Les sept sœurs, Volume 4
  • Durée : 16 h 41
  • CeCe d'Aplièse ne s'est jamais vraiment sentie à sa place. À la suite du décès de son père adoptif, l'excentrique milliardaire Pa Salt, elle se retrouve complètement perdue. Désespérée, CeCe part à la recherche de ses origines... jusque dans la chaleur et la poussière du centre rouge de l'Australie.
  • Alors que CeCe découvre des secrets enfouis depuis bien longtemps, elle commence à penser que ce vaste et sauvage continent pourrait lui offrir quelque chose qu'elle a toujours cru impossible : un sentiment d'appartenance et un foyer.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09/11/21

Tisane & convoitise (Les loups de Járnviðr #1), de Cléo Blackwood

Tisane & convoitiseQuelle agréable surprise ! J'ai découvert ce titre parmi les récentes nouveautés sur Audible.fr et j'ai été séduite par l'emballage (envie de fantastique ces derniers temps).

J'ai tout de suite été intriguée par l'héroïne - Elin est une herboriste de vingt-huit ans qui vit seule dans un village en Suède. Elle est drôle et désopilante (aime le sarcasme et le manipule si bien). Je l'ai adoptée illico. C'est une nana intelligente, vive et décontractée. Surtout avec les hommes. Elle se régale avec les yeux, ne joue pas les effarouchées et profite du moment présent.

Or, la tranquillité d'Elin va être soufflée par deux individus qui vont réclamer son assistance (et ses plantes). En moins d'un chapitre, c'est déjà plié, l'aventure s’emballe et fonce à cent à l'heure. Le rythme est fou. Les contours de l'univers aussi se précisent et laissent place à une mythologie très intéressante.

Je fais l’impasse sur les détails car il faut les découvrir comme une invitée qui ignore tout de la fête. N’hésitez pas, surtout si vous aimez les demoiselles qui ne sont pas en détresse et qui dégainent leur sourire canaille comme arme redoutable ! Franchement, l’histoire n’a eu de cesse de me séduire au fil de la lecture. Ça frétille et ça trépigne. Le ton est entraînant. C’est très bien écrit. Et c’est débordant de peps. On sent toute la fraîcheur & l'enthousiasme de sa créatrice au moment d’écrire cette série. Je ne connaissais pas Cléo Blackwood mais je vais désormais suivre ses parutions avec attention !

// Petit aparté technique, la voix masculine m'a d'abord désarçonnée car c'est le même comédien entendu dans deux romans de Vi Keeland. Mais une fois que j’étais reconcentrée sur mon propos, c'était TOUT BON ! //

©2021 Cléo Blackwood (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐

25/05/20

Daisy Jones and the Six, de Taylor Jenkins Reid

Daisy Jones and the SixOn m'a vendu du rêve avec ce groupe de rock des années 70 et l'illusion d'évoquer des musiciens ayant vraiment existé. Un tour de passe-passe très habile et qui donne souvent le tournis... Car tout est pour de faux.
La plupart du temps, j'ai malheureusement beaucoup tiqué à l'écoute des banalités et des rengaines qui déchirent tout ce joli monde. Tout d'abord par la faute de Daisy Jones. 
LE cliché vivant de la nana belle et talentueuse mais affreusement paumée.
Elle prend son pied dans l'alcool et la drogue, ne pense qu'à sa pomme et à son rêve inaccessible. Elle se montre capricieuse et butée. Elle a son idée fixe, le reste elle s'en fout... bof, bof. Autour d'elle, Billy Dunne et ses acolytes ne valent pas mieux.
Tous avec leurs egos trop grands - particulièrement quand le succès est au rendez-vous - tous prompts au sabordage... le bateau coule et on assiste au spectacle avec dépit. La moindre étincelle rend explosive la tension au sein du groupe.
Ou comment des petits riens ou des démons intérieurs peuvent bousiller une trajectoire épatante. Très triste, tout ça !

L'histoire retrace donc les années dorées du groupe avant l'arrêt brutal de leur tournée (et de leur carrière). En revenant sur la légende, une journaliste cherche à éclaircir les raisons incertaines de leur séparation en interviewant les témoins de cette ascension fulgurante.
Ça ne tient qu'à moi mais j'ai beaucoup pensé à The Velvet Underground & Nico - son leader Lou Reed traînait avec ses potes dans des milieux underground, puis la chanteuse et mannequin allemande a rejoint temporairement le groupe pour un album mélancolique et subversif... le succès a été tardif et chacun a repris ses billes sans se douter de l'œuvre culte dont ils étaient dépositaires !
Tout ceci pour dire que ce roman de Daisy Jones & The Six, c'est surtout l'histoire d'une époque, les années 70, ses expérimentations avant-gardistes et ses artistes brisés par leurs propres excès. L'esprit rock-n-roll vu à travers les coulisses... sauf que j'aime avant tout le glamour, le paraître et le mystère derrière une icône.


Au final, c'était pas mal comme lecture (format audio hyper agréable à écouter d'une traite). J'ai bien aimé le principe, la construction est originale et entraînante, le flou plus vrai que nature est saisissant. Par contre j'ai quelques réserves car trop de clichés dans ce portrait ! Cette lecture ayant également été beaucoup trop plébiscitée, je n'ai pas réussi à me mettre au diapason.

©2019 Leduc.s. Traduit de l'anglais par Typhaine Ducellier (P)2019 Audible Studios

⭐⭐⭐.5

 

 

03/02/20

L'ange de Marchmont Hall, de Lucinda Riley

L'ange de Marchmont Hall

Cette lecture nous embarque pour un voyage dans le temps en trois étapes, car ce sont tour à tour les histoires de Greta, sa fille Cheska et enfin Ava qui seront relatées sur presque trente années de folles et passionnantes épopées.
Enceinte au lendemain de la guerre, Greta est plaquée par son bel officier américain mais trouve refuge chez l'oncle de son ami David en attendant des jours meilleurs. Puis c'est sa fille Cheska dont on retrace les débuts turbulents. Désormais une star du cinéma, celle-ci a connu la gloire dès son plus jeune âge. Sa mère a régenté sa carrière d'une poigne de fer avant de tomber dans le coma. Sous ses dehors glamour, Cheska souffre aussi d'une grande instabilité émotionnelle. Vient enfin Ava, plus calme, plus placide. En grandissant dans un écrin préservé, elle ignore encore le poids de son héritage.
En marge de ces trois héroïnes flamboyantes, c'est aussi le destin de Marchmont Hall qui se dessine.Ce domaine romantique, situé au pays des Galles, est fatalement le théâtre de grands bonheurs et de drames indélébiles ! Le scénario classique.
Quand on se lance dans un roman de Lucinda Riley, on sait à quoi s'attendre : des femmes ravissantes et naïves, des passions contrariées et des destins bouleversés, ambiance fleur bleue et écriture mielleuse... Tout ça, en plein. L'overdose est même proche. La partie sur Cheska m'a d'ailleurs fait bisquer - personnage caractériel et enchaînement mélodramatique atteignant des sommets ridicules... au secours. C'est le pompon. La suite avec Ava apparaît presque trop lisse. Heureusement, Cheska opère un retour fracassant et met ainsi du piment à cette soupe trop fade ! Ah ah. Jamais contente !

Les romans de Lucinda Riley me laissent toujours perplexe : c'est super gnangnan, bourré de clichés, d'une providence convenue et abusée... pourtant, on gobe tout. Tellement c'est roublard et d'une efficacité redoutable. Bravo madame. Vous nous retournez le cerveau avec vos sourires enjôleurs, ce n'est pas bien. Comme cette déclaration de trop, à la dernière minute, pff. C'est presque écœurant et ça colle aux doigts, gare à vous. Sans quoi, foncez si ça ne vous fait pas peur !

©2017 Leduc.s (P)2017 Audible Studios

Rien à regretter de la performance audio : ce format offre une plongée distrayante et agréable, malgré les longues heures promises. La voix de la lectrice est également entraînante et conforme aux attentes. Vraiment rien à dire là dessus !

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,