12/11/18

Quand les poules auront des dents - Zou le zoo - Nous avons rendez-vous - La toute petite Olga - La Princesse au bois se cachait

Petite farandole d'albums, parfois ensorcelants, souvent cocasses, sans cesse surprenants !

Quand les poules auront des dents

Voici Colette, une petite poule ordinaire, qui vit en ville, dans un immeuble, et qui se lève tous les jours, de bon matin, pour se rendre au boulot. Elle a tout juste le temps d'avaler un petit-déjeuner et de faire une toilette rapide avant d'attraper le bus de 6h15. Puis, longue journée à pondre, pondre, pondre... Le soir, elle est claquée et se vautre dans le canapé, pour bouquiner ou regarder la télé.

Mais notre Colette frise le burn-out, quand elle devient peu productive, elle est convoquée dans le bureau du big boss et se fait remonter les bretelles. Pire, elle perd son job et doit pointer au chômage. Colette est au bout du rouleau, elle vole des conserves au supermarché, prend la poudre d'escampette et part se baigner à la mer !

Vous trouvez ça absurde ? Pourtant, cette histoire est laborieusement racontée par un papa à son petit garçon. Certes, lui aussi rouspète quand son père s'emballe avec des détails... une poule n'a pas de dents (pas besoin de les brosser), elle ne sait pas lire et encore moins nager, surtout si elle a oublié son maillot ! Il faut se concentrer, voyons.

Cet album est drôle : il est aussi bourré de dérision et de double sens, avec une histoire qui fait la part belle à l'imagination, au rituel du coucher et à la complicité familiale. Une lecture totalement décalée, façon André Bouchard. Sympa.

Quand les poules auront des dents, d'André Bouchard

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

zou le zoo

 

Ce pop-up est ingénieux, poétique et inattendu. Voyez plutôt... Le zoo est en folie : un alligator rêve de revoir sa boue chaude et soyeuse. La baleine proteste, le cacatoès trouve que c'est une idée comique, le dodo rappelle qu'il est interdit de déguerpir, tandis que l'éléphant dit banco. Ah, s'enfuir, enfin : retrouver l'harmattan, ce vent chaud comme un hammam...

On assiste à un vrai spectacle d'un zoo en pleine effervescence. Les langues se délient, les mots ne cessent de rouler. Ça grouille et ça gronde. Ça soupire à chaque coin de page, ça défend ses idées et ses rêves. L'ambiance est électrique dans ce zoo qui nous en fait voir de toutes les couleurs, et qui nous fait aussi voir du pays.

Au milieu de ce graphisme qui s'éclate, des effets pop-up qui font toujours des merveilles, la conversation se poursuit, écoutez bien, l'alphabet se récite, le texte joue avec les sons et les allitérations. C'est doux à l'oreille, ça fait plaisir aux mirettes. Cet album est rayonnant et complètement fou. Franchement top.

Zou le zoo ! de Cécile Roumiguière & Éric Sangelin

seuil jeunesse (2018)

=========================

 

nous avons rendez vous

Il règne une véritable ambiance énigmatique dans cet album de Marie Dorléans !

En pleine nuit, deux enfants sont tirés de leur lit par leurs parents, car ils ont tous rendez-vous. On n'en sait pas davantage, mais tous se préparent sans un bruit et sans prononcer un mot de trop. On chuchote de se dépêcher, puis on se faufile dans les rues endormies. La petite famille presse le pas, avec son objectif en tête. La ville est silencieuse. Parfois, une lumière brille à la fenêtre d'une maison... Chut, le temps presse et le chemin est long. Il ne faudrait pas être en retard à ce rendez-vous mystérieux. Que de suspense !

On se prend totalement au jeu de cette virée nocturne, auréolée de secrets et de points d'interrogation. C'est beau, c'est excitant. Et les illustrations sont magiques ! Un album fascinant, à découvrir avec des yeux ébahis.

Nous avons rendez-vous, de Marie Dorléans

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

La princesse au bois se cachait

Une reine donne naissance à des jumeaux, Alaric et Hilde, mais le garçon tombe gravement malade. La reine se rend donc chez une sorcière qui lui promet de l'aider... en échange de quoi, elle devra lui donner sa fille. La reine, effondrée, accepte malgré tout. Le temps passant, les jumeaux vont grandir loin l'un de l'autre. Le garçon est devenu un chasseur intrépide, la fille une vraie beauté. Elle vit en totale harmonie avec la nature et peut prendre l'apparence d'un animal. Un jour, Alaric croise Hilde dans la forêt. Il est subjugué mais ignore qu'il s'agit de sa sœur. Celle-ci doit pourtant se cacher à cause d'un sortilège : impossible de quitter les bois ou son frère meurt.

Cela ne se voit sans doute pas, mais la couverture est en noir et blanc... avec du doré ! Comme les illustrations qui accompagnent le texte. Et c'est très, très beau ! La lecture aussi est surprenante, bouleversante surtout, car il est question de sacrifice et d'amour. Tout simplement, remarquable.

La Princesse au bois se cachait, de Dedieu

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

La toute petite olga

On boucle notre tour de piste par une mignonnerie. Place à une adorable héroïne, haute comme trois pommes. 

La toute petite Olga est la dernière d'une famille comprenant cinq filles qui veillent toutes jalousement sur elle. Aussi, quand elle exprime le désir de voyager ou de visiter la grande ville, ses sœurs sont effrayées car leur petite Olga a tout pour être heureuse dans leur datcha à l'orée de la forêt. Pourtant, un matin, la fillette se faufile en cachette et sans un bruit.

Elle va alors découvrir un monde très éloigné de son cocon : il fait froid, il y a du monde partout, c'est l'inconnu. Mais Olga s'accroche et s'arme de courage en pensant à ses grandes sœurs. Elle est fascinée par les couleurs, les gourmandises, les escarpins dorés aux talons de douze centimètres... Elle gambade fièrement dans les rues, elle n'a plus peur de rien.

Avec un peu de courage et beaucoup d’humour, la petite Olga va se débrouiller comme une grande et apprendre à se faire confiance sans personne pour la guider. Au final, la fillette va rentrer sagement à la maison. Ses proches seront soulagés et heureux. Le lecteur, lui, est totalement séduit. Cette lecture est en effet un enchantement (un univers de merveilles et de couleurs) : un conte russe fabuleux qui donne le sourire aux lèvres.

La Toute Petite Olga, d'Olivia Godat & Raphaëlle Barbanègre

de la Martinière jeunesse, 2018

=========================

 


02/10/18

Pêle-mêle : Merci, Miyuki ! - Jungle - La rentrée de Pinpin - Lison et la propreté - La Princesse au don perdu

Merci Miyuki

La jeune Miyuki trépigne d'impatience, car elle veut jouer, bondir, croquer la vie à pleines dents, tandis que son grand-père danse lentement, inspire, expire, prend soin de son corps, contemple la nature, se plonge dans la méditation. Pour la fillette, c'est terriblement abstrait. Elle aussi veut partager cette communion avec le monde qui l'entoure, avec du thé froid, des tasses ébréchées, du babillage incessant. Grand-père ne change rien à ses habitudes, il marche lentement, incite l'enfant à se poser et à prendre le temps d'admirer la course des nuages par exemple... Peu à peu, Miyuki se perd dans la réflexion et absorbe à son tour les secrets de l'univers. “Ça sent bon, ça sent doux d'être là - ça sent le bonheur d'être ici et maintenant, avec toi.”

La communion entre les illustrations et le texte est parfaite : d'une poésie raffinée et pointilleuse. Chaque détail compte, chaque note est ajustée, chaque nuance est choisie avec un soin jaloux. En somme, cet album est admirable ! On se gave de son charme, de sa lumière, de sa sagesse. On sourit aussi face à cette tendre complicité qui se noue entre l'enfant et son grand-père. C'est une lecture intergénérationnelle, qui enchantera petits et grands. C'est de toute beauté, vraiment.

Merci Miyuki ! de Roxane Marie Galliez & Seng Soun Ratanavanh

de la martinière jeunesse, 2018

================================

 

Jungle

Quelle magnifique exploration de la jungle que celle proposée par l'américaine Helen Borten (inspirée par un voyage au Guatemala) ! Oui, c'est magnifique ! Les couleurs, les gravures, les sons, les mots... la sensibilité du lecteur est interpelée de toutes parts. Comment résister ?

Dans la brume matinale apparaît un vaste océan de feuillages. Ce qui se cache en dessous : la vie fourmillante et surprenante de la faune et la flore. Animaux, plantes et cycle de la vie se livrent à un ballet pudique et élégant. On en prend plein les yeux, ça roule de gauche à droite, de haut en droit, le spectacle est impressionnant. Le “mystérieux monde vert” s'épanouit sous nos yeux ébahis. Et c'est silence obligatoire jusqu'à la page finale.

« La jungle semble déserte. Mais des milliers de petits farceurs se cachent sous l'exubérant feuillage. Un bout d'écorce tombe... et devient lézard. Une feuille tremble... et c'est une sauterelle. Une fleur se déploie... et voici un papillon. Une petite boule hirsute de mousse se défait... et voilà un paresseux. Une vigne se déroule... et danse lentement un serpent. Un petit éclair de lumière... et cligne l'œil du jaguar. »

Jungle, de Helen Borten

de la Martinière jeunesse, 2018 - traduction de Shaïne Cassim

 ================================

 

la rentrée de pinpin

Premier jour d'école pour Pinpin ! Et première fois qu'il quitte sa maman. Pinpin a le cœur lourd et le moral à zéro. Ses nouveaux camarades viennent aussitôt à sa rescousse pour chasser ses idées noires : le tigreau évoque les chatouilles au ventre, l'ânon la douceur des joues qu'on caresse, le girafeau raffole des papouilles aux oreilles, ou le petit hippopotame se rappelle la complicité rigolote qui rend l'heure des retrouvailles moins longue à attendre...

De beaux instants sont ainsi partagés, avec toute la douceur et la tendresse de He Zhihong dont les illustrations inspirent une immense sérénité. Que de poésie à lire cet album !

La rentrée de Pinpin, de He Zhihong

seuil jeunesse, 2018

================================

 

Lison et la propreté

Cette chère Lison nous avait manqué ! On la retrouve dans des petites séquences rigolotes, qui pourront également être lues et relues en classe, en garderie ou autres lieux de collectivité, et ainsi mieux rappeler quelques règles de base : on éternue, on se lave les mains, on se brosse les dents, on se lave tous les jours, même si ça ne se voit pas, on change aussi de petite culotte, le shampooing ne pique pas les yeux, la poussière et la boue, ça va deux secondes, les microbes ça se propage donc on élimine avec du savon...

Rien de gnangnan dans cette lecture, au contraire, le ton est drôle et l'héroïne espiègne et adorable ! La série poursuit son petit bonhomme de chemin et c'est une réussite.

Lison et la propreté, d'André Bouchard

seuil jeunesse, 2018

================================

 

La Princesse au don perdu

Pour boucler cette tournée des petites merveilles, place au conte ! Où il est question d'un royaume et de cinq princesses, toutes dotées d'un pouvoir exceptionnel, à l'exception de la dernière. Iris, la plus jeune, a seize ans et n'a révélé aucune sensibilité, aucun don particulier qui pourrait participer à l'harmonie du monde. Quel drame, quelle catastrophe. Ses parents s'en inquiètent et convoquent les aïeuls. Tous poussent la princesse à trouver son don - ou le royaume va boîter et sombrer dans le chaos. Persévérante, mais malheureuse, Iris finit par se résoudre : et si elle était la princesse de rien ? Après tout, “le bonheur n'est finalement pas grand-chose : une douce mélodie, une brise dans les cheveux, la première feuille d'un arbre ou un joli coquillage. Un bonheur se cache dans les infimes et minuscules détails. Dans les grands et les tout petits riens.”

Cet album réserve une lecture passionnante et entraînante, avec des princesses, de l'aventure, du drame, du suspense... dans la pure tradition des contes qui font palpiter le cœur. Et les illustrations sont superbes !

La princesse au don perdu, de Paule Ferrier & Xavière Devos

de la martinière jeunesse, 2018

 ================================

 

15/04/18

Pêle-Mêle : Regarde ! - Petra - Bonjour printemps - Lison à la campagne - Mon extraordinaire Mamie Z

regarde

Bim bam boum ! La belle saison entre dans nos bibliothèques, avec ce bel album de Corinne Dreyfuss qui invite le jeune lecteur à explorer le jardin, les fourmis cachées dans l'herbe, la terre qu'on mouille après avoir semé des graines, les fleurs et les fruits à foison...

Le tableau est magnifique ! Et chaque page est une invitation à tendre l'oreille, à poser ses yeux sur un détail, à dénicher les petites bestioles, à écouter la nature et mieux la comprendre. Un mot : superbe !

Cet album aux consignes interactives est un enchantement du début à la fin : les illustrations sont lumineuses, la mise en scène spectaculaire, les indications sont ludiques et facétieuses. En somme, l'attention de l'enfant est maintenue en éveil, et son plaisir jamais émoussé !

Élégant, poétique, drôle & chaleureux.
Un cartonné qui cartonne (huhu). ☺

 

Regarde ! de Corinne Dreyfuss

seuil jeunesse, 2018

*********************

 

petraDeuxième gros coup de cœur ! 

Petra est un joli petit caillou qui a pleinement conscience de sa place dans le monde... Or, le monde semble l'ignorer. Non, ce n'est pas un banal petit caillou. Il faut voir au-delà des apparences et croire à son potentiel extraordinaire.

Petra peut devenir un œuf prêt à éclore, une île paradisiaque ou un éléphant bleu absolument cocasse ! Et c'est radical : on sourit, on glousse, on s'esclaffe.

Cette lecture est TOP ! J'ai adoré ses couleurs pastel, son humour, sa poésie, son  imagination, son histoire pleine de rebondissements, ses illustrations et sa fraîcheur. C'est excellent.

Où l'on se rappelle aussi qu'il faut toujours regarder le monde avec des yeux d'enfant ou des yeux de poète. C'est sublime ! ♥

Petra, de Marianna Coppo

seuil jeunesse, 2018

*********************

 

 

bonjour printemps

Imaginez une maison se métamorphoser un matin de printemps... Des bourgeons vont apparaître, la sève va couler des parquets et des murs. Des branches et des fleurs surgissent ci et là. La maison n'en finit plus de pousser !

Et la vie aussi est en plein changement, avec de nouveaux voisins, de nouveaux meubles, des ventres tout ronds, des bras et des jambes qui grandissent, des cauchemars qui vont jaillir en pleine nuit puis être chassés par des paroles réconfortantes... 

Tout est doux, chaleureux, bucolique et bienveillant dans cet album. Son histoire évoque avec tendresse les grands bouleversements de la vie, comme la naissance d'un nouveau bébé dans la famille.

Les illustrations de Fleur Oury inspirent également beaucoup d'admiration et mettent du baume au cœur.  

Bonjour printemps, de Didier Lévy & Fleur Oury

seuil jeunesse, 2018

*********************

 

 

lison à la campagneLison est de retour ! Après Les nuits de Lison & La rentrée de Lison, direction la verte campagne où la fillette passe ses vacances en famille. Pour la jeune citadine, c'est l'occasion de découvrir le calme, le silence, le chant du coq, les cabanes dans les bois, les insectes, en bref le retour à une vie sereine et pure. Forcément, sous la plume d'André Bouchard, chaque anecdote ne manque pas d'humour ou de grain de malice. Et c'est savoureux ! Cela se lit comme une petite bande dessinée (format à l'italienne) avec quinze strips débordants de peps et de burlesque. C'est franchement désopilant. La série se bonifie en optant pour cette voie fantasque ! J'aime beaucoup. ☺

Lison à la campagne, d'André Bouchard

seuil jeunesse, 2018

*********************

 

Mon extraordinaire mamie z

Albert a toujours rêvé d'un anniversaire qui change de sa routine, mais ses parents trop conventionnels n'aiment pas bousculer leurs habitudes. 

De dépit, l'enfant se contente d'imaginer une part de gâteau marbré, parfum choco-cerise, avec une bougie imaginaire sur laquelle il soufflerait pour faire un vœu.

Et là, Mamie Z débarque avec sa folie douce et ses aventures en bandoulière. En route pour une journée extraordinaire...

Quelle lecture ébouriffante ! Chaque page est un festival de couleurs et de scènes exubérantes. C'est fascinant. L'album bouillonne d'envies et de lubies, en gros c'est éclatant et vivifiant. Encore une bonne pioche. ☺

Mon extraordinaire Mamie Z, de Daniel Gray-Barnett

seuil jeunesse, 2018

*********************

 

06/11/17

Pêle-Mêle : Buffalo Bill - Olivia joue les espionnes - La rentrée de Lison - Dis, pourquoi tu cries ? - Binek et Paupiette

Buffalo Bill

William Cody est un vieil homme sur le point de mourir, quand il reçoit la visite du Grand Esprit du Bison. Ce dernier souhaite l'interroger sur son parcours, et savoir s'il est fier de tout ce qu'il a pu accomplir dans sa vie. N'hésitant pas une seconde, William lui raconte en détails son existence riche en péripéties, son enfance à convoyer du bétail, son expérience au Pony Express, puis la guerre et son ralliement auprès du général Custer, l'essor du chemin de fer, la conquête des territoires, le massacre de troupeaux entiers de bisons, et enfin sa parade pour raconter l'Ouest sauvage selon Buffalo Bill... Au fil du dialogue, au-delà de toute condamnation, un mot vient finalement ponctuer cette vie incroyable - c'est le rêve. 

Cet album retrace avec brio le parcours d'une légende à travers une histoire palpitante et épique. On y trouve une certaine majesté dans ce grand format aux illustrations fascinantes, et bien évidemment une passion partagée pour le grand Ouest américain. Une magnifique lecture, qui fait voyager et bien évidemment rêver !

Buffalo Bill, de Taï-Marc Le Thanh & Lucile Piketty

seuil jeunesse, 2017

 

------------------------------------

 

 

Olivia joue les espionnes

Olivia est de nature coquine et turbulente. Un jour, elle surprend une conversation téléphonique de sa maman qui se plaint d'elle. C'est décidé, elle va prendre des mesures drastiques. Oh, oh, se dit Olivia, qui décide d'espionner plus loin sa maman pour éviter d'être prise au dépourvu. Cela se précise quand elle entend ses parents échanger quelques idées, comme l'expédier à un endroit qui serait “une véritable institution”. Après avoir pris des renseignements auprès de son maître, Olivia tire hâtivement des conclusions - elle va finir en prison ! Olivia se prépare donc, la mort dans l'âme, à quitter son cocon douillet pour subir sa terrible punition.

Quelle drôle d'aventure pour notre Olivia fétiche ! Où l'on découvre dans cette lecture combien est grande l'imagination des enfants et comme c'est vilain d'écouter aux portes. Le quiproquo est énorme et source de situations vraiment drôles. Une très chouette lecture. ☺

Olivia joue les espionnes, de Ian Falconer

seuil jeunesse, 2017

 

------------------------------------

 

 

La Rentrée de Lison

Place à une autre héroïne aussi espiègle et surprenante. Lison est une petite fille tellement impatiente d'aller à l'école, qu'à la veille de la rentrée, elle est excitée comme une puce et fait des bonds sur son lit jusqu'au bout de la nuit, si bien qu'au réveil c'est la soupe à la grimace. En classe, Lison apprend à vivre avec ses camarades, à partager, à faire des dessins et à ne pas déborder sur la feuille du voisin, à épater la galerie pendant la récré, à dire des gros mots en gloussant, à donner des baisers dégoûtants, à se fâcher avec sa meilleure copine, à ne pas salir sa blouse et à exprimer sa fibre artistique en jouant de la musique...

C'est simple, mais impayable. Ce sont 14 histoires courtes, mais qui font mouche, car elles épinglent toutes avec humour et tendresse des moments privilégiés dans la vie des jeunes écoliers. Il n'est pas une histoire qui leur évoquera quelques souvenirs ! C'est léger et d'une justesse remarquable. Existe aussi : Les nuits de Lison.

La rentrée de Lison, d'André Bouchard

seuil jeunesse, 2017

 

------------------------------------

 

Dis pourquoi tu cries

C'est l'histoire d'un coq qui se met à chanter tôt, beaucoup trop tôt. Ses camarades de la ferme sont paumés, mais rouspètent. Les uns après les autres, ils viennent donc s'époumonner auprès du coq pour former une chorale tonitruante et tapageuse. Quelle cacophonie ! Heureusement, la poule vient remettre de l'ordre dans cette monstrueuse pagaille.

Non seulement l'histoire est très, très drôle, mais elle se découvre aussi par la magie du pop-up et un graphisme percutant. Un album qui inspire de la joie et du rire. À découvrir dans le même registre : Dis, pourquoi tu boudes ?

Dis, pourquoi tu cries ? de J.R. Catremin & Arnaud Roi

seuil jeunesse, 2017

 

------------------------------------

 

 

Binek et Paupiette dans le temple maya

On ne compte plus les albums qui deviennent de véritables jeux de piste, sous forme de labyrinthes à décortiquer, comme cette histoire de Binek et Paupiette dans le temps Maya. Le jeune garçon a perdu son chien, qui adore courir dans tous les sens et faire tourner en bourrique son jeune maître. À lui de le courser dans les couloirs du temple, et même à travers la jungle, croisant sans frémir des créatures féroces, et des éléments en furie.

Avis aux aventuriers : accrochez-vous ! Cela tourbillonne et ça bouillonne tous azimuts. Cela nous entraîne dans un univers foisonnant de détails et d'illustrations confondantes. Il faut garder l'œil ouvert et l'esprit en éveil. En bonus, chaque double page comprend un défi supplémentaire sous la forme de "cherche et trouve" un symbole maya, un masque rituel, un singe voleur ou un serpent. Une lecture qui vous calme un môme pendant un bon moment. ☺

Binek et Paupiette dans le temple Maya de Krzysztof Laniewski-Wollk

De la martinière J., 2017

  

19/10/17

Pêle-Mêle : Une si charmante verrue sur le nez - À pas de loup - La bête de mon jardin

Une si charmante verrue sur le nez

Léon déteste ce qui est joli, mignon, gentil et sympa. Il n'aime pas non plus les gens, surtout quand ils sont polis et affables. Aussi, lorsqu'il rencontre Gertrude Crocheblaze, c'est le coup de foudre. Elle a tout pour plaire à notre loustic - le cheveu filasse, le menton en galoche, les dents noires, les yeux globuleux et une charmante verrue sur le nez. Gertrude est aussi une sorcière, affreuse et mauvaise. C'est dit, Léon et elle forment le couple parfait.

Nos deux amoureux décident un jour de partir en voyage, en Afrique. Ils ne rêvent pas de paysages romantiques, mais se réjouissent de rencontrer des crocodiles hideux et des hippopotames obèses. Hélas, sur place, ils tombent sur les trois animaux les plus débonnaires de toute l'Afrique - Richard, le lion végétarien, Alfred, l'éléphant élevé par une duchesse anglaise et Émilie, la tortue timide.

Quelle calamité d'avoir des voisins dégoulinants de politesse ! Léon et Gertrude n'ont vraiment, vraiment pas de bol. Dans leur désir d'affronter le laid, le moche, l'horrible, ils n'ont que faire du lisse, du mielleux, du contrit. Et boum, au volant de leur voiture polluante, en vadrouille dans la savane, notre couple teigneux ne voit soudain plus qu'un écran noir à travers leur pare-brise.

Pourquoi, comment ? C'est toute la férocité de cette histoire, racontée non sans humour noir, et qui met en scène deux affreux jojos dans une aventure follement rocambolesque. André Bouchard met à l'honneur deux méchants pas charmants, en accentuant bien le sordide, et c'est très, très rigolo ! La chute finale est tout aussi désopilante. ☺

Une si charmante verrue sur le nez, d'André Bouchard

Seuil Jeunesse, 2017

 

------------------------------

 

A pas de loup

Claire et Louis passent la nuit chez leurs grands-parents, quand ils sont saisis d'une petite fringale nocturne. Ils se faufilent hors du lit, en toute discrétion. Du moins, c'était leur intention car les enfants ne vont cesser d'être maladroits, de buter dans les meubles, de briser des vases, de renverser le lait dans la cuisine ou de casser la branche du cerisier.

Quel ramdam ! Forcément, cela attire l'attention de Papi et de Mami... et là Coco le toucan, Grangrogris l'éléphant ou Minouchette la tigresse endossent toute la responsabilité et servent judicieusement d'alibis.

En voilà une lecture étonnante, qui fait appel à l'imagination et qui mélange avec subtilité le rêve et la réalité. Les illustrations baignent dans une ambiance claire-obscure de toute beauté. C'est apaisant, et le texte d'une grande poésie parachève l'impression d'ensemble d'une lecture pleine de douceur.

À pas de loup..., de Christine Schneider & Hervé Pinel

Seuil jeunesse, 2017

 

------------------------------

 

 

La Bête de mon jardin

Dans sa chambre, un garçon scrute derrière sa fenêtre la pénombre du jardin. Caché dans les buis, se trouve une bête. Il le sait, il devine sa silhouette, il la redoute également, mais il décide de sortir pour s'en approcher. Inversement, la bête scrute l'enfant depuis sa cachette. Il sent son odeur et s'en pourlèche les babines. Il n'y a pas que le garçon à avoir été nourri de légendes et de contes du soir... La bête aussi connaît ses classiques et craint l'homme... le chasseur.

C'est donc un troublant jeu de miroirs qui s'orchestre sous les yeux du lecteur. L'enfant et la bête s'observent, mais tous les rôles ne sont pas définis et les mythes entretiennent le mystère. Et puis, il y a aussi le jeu des lumières, celui de l'imagination. En gros, c'est un jeu de dupes. Entre songe et illusion, cet album séduit, par ses jolies découpes, son univers graphique et ses couleurs crépusculaires. Un bel exercice de style, qui fait appel au pouvoir de l'imagination.

La bête de mon jardin, de Gauthier David & Samuel Ribeyron

Seuil jeunesse, 2017

 

 


29/04/17

Pêle-Mêle : Mort au loup ! - Les nuits de Lison - Petite sœur

mort au loup

L'heure de la vengeance a sonné. Les trois petits cochons ont rejoint un camp d'entraînement militaire pour se payer la tête du loup. Cela fait des siècles que les loups mangent les cochons, c’en est trop ! Sous la coupe d'un vieux chien de chasse combatif, nos jambonneaux sur pattes n'en mènent pas large : ils n'ont franchement pas de sous à dépenser en bombardiers ou en mercenaires. Leur mission s'annonce compromise, à moins d'opter pour la ruse ! C'est bien simple : il suffit aux petits cochons d'attirer le loup dans un piège - dans leur maison - et là, nos jeunes amis lui sauteront dessus pour lui faire la peau. Gnak gnak gnak. Cela va être sanglant, sans pitié, abominable.

Toutefois, le spécimen qu’ils rencontrent perturbe leurs combines. L'animal n'est pas féroce, au contraire il clame de grands discours sur l'amitié entre cochons et loups. Il fait fi de leur guerre ancestrale et accepte l'invitation à prendre le thé chez eux. En toute bonne foi. La porte se referme sur nos protagonistes... Un cri déchirant s'échappe de la page suivante. Serait-ce un remake de la maison des horreurs ? Pour le découvrir, courez chez votre libraire pour dévorer cet album de Philippe Jalbert à l'humour dévastateur. J'ai clairement adoré cette lecture. C'est désopilant, inattendu, fin et surprenant. Je recommande chaudement ! ♥

♥♥♥ Mort au loup ! de Philippe Jalbert ♥♥♥

Seuil Jeunesse, 2017

 

les nuits de lison

André Bouchard se lance dans une nouvelle série pour les plus jeunes, avec une héroïne attachante et intrépide, Lison, dont l'imagination redoutable va donner des nuits blanches aux parents ! L'album se décline en 14 séquences courtes au cours desquelles la fillette multiple énergie, roublardise et intelligence pour échapper au rituel du coucher. Son but : rejoindre le lit des parents. Pour décrocher la timbale, Lison ne recule devant rien : ses doudous ne cessent de la fixer de leurs yeux étranges, il y a un moustique qui veut sucer tout son sang, les étoiles éclairent la nuit du ciel mais pas celle de sa chambre, et si on lisait encore une histoire avant de dormir ? Bref. L'enchaînement des anecdotes interpelle le lecteur qui se reconnaîtra forcément dans l'une ou l'autre des situations. C'est d'une grande justesse, mais raconté avec humour et dans la bonne humeur ! Un chouette rendez-vous avant l'exinction des feux. ☺

Les Nuits de Lison, d'André Bouchard

Seuil Jeunesse, 2017

 

petite soeur

Plus qu'une histoire, c'est d'abord une lettre adressée à une petite sœur, dont on ne sait pas bien d'où elle vient, mais il y a fort à parier qu'elle a été abandonnée par les extraterrestres qui la trouvaient trop pénible. Son arrivée sur Terre n'a pas été de tout repos - pas de bol, c'est tombé sur sa famille ! La petite sœur est en effet une pipelette invétérée, elle aime gribouiller les livres, coller des gommettes sur le chat, arracher la tête des princesses, mordre, souffler les bougies des gâteaux d'anniversaire qui ne sont pas les siennes... Plus qu'une adversaire, ou une intruse, la petite sœur s'avère avant tout une alliée formidable, un reflet du miroir et même un alter ego, dont on ne pourrait plus se passer ! Finalement, être sœurs n'est pas la même chose qu'être amies. “Ce n'est ni mieux, ni moins bien. C'est différent.” Les sœurs sont tour à tour partenaires de bagarres et de jeux, mais elles tissent à leur façon une relation de tendresse en entremêlant les hauts et les bas d'une complicité inaliénable. Dès lors, j'ai succombé à la lecture de cet album, qui parle de la famille, en des termes simples, doux et cocasses, à travers un univers graphique tout aussi surprenant et remarquable. Une très belle découverte, pleine d'humour et d'authenticité. ☺

Petite sœur, de Joana Estrela

Seuil Jeunesse, 2017

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30/04/16

Le Pacha qui s'ennuyait, par André Bouchard

IMG_6580

Le Pacha dans son palais fastueux avait tout pour être heureux. Du moins, pensait-il que le bonheur se résumait à une multitude de serviteurs pour combler tous ses désirs, des soieries, des bagues, des mets savoureux... Las, notre Pacha n'y trouve plus son compte.

Il convoque un Génie pour le sortir de sa léthargie et lui ordonne de transformer sa vie au goût de navet amer et de lui donner une saveur de compote de mangues. Aussitôt dit, aussitôt fait. Le génie lui ôte tous ses artifices et l'expédie en pleine rue du village, dépenaillé, méconnaissable.

Il croise sur son passage un obscur individu qui menace de le fouetter, mais notre Pacha joue le fier-à-bras et tient tête. Épaté par son courage, toute la foule va finalement lui porter secours en se liguant contre le malotru. Et de porter en héros notre Pacha qui ne se reconnaît plus.

En route pour le Palais, déclare-t-il sans oser révéler son identité. Tout son staff a déserté les lieux. Qu'importe... Pacha et ses nouveaux amis prennent leur quartier et font ripaille dans la joie et la bonne humeur. Notre Pacha est comblé de bonheur. Fi de l'ennui ! Il remercie chaleureusement le Génie venu aux nouvelles.

Et de conclure cette aventure salutaire sur une note d'humour en rappelant aux lecteurs le sens à donner à son existence. Simple, efficace, une lecture au taquet. ^-^

Seuil Jeunesse / Avril 2016

IMG_6581   IMG_6582

IMG_6583

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23/11/15

L'Après-midi d'une fée, d'André Bouchard

IMG_5203

Margot est fière de monter à son amie Hortense son nouveau costume de fée qui brille de partout. Ni une ni deux elle lui fait aussi quelques tours de baguette magique : une chaise transformée en citrouille, qui devient à son tour un carrosse, avec des pigeons en guise d'attelage... Mais flûte et crotte de bique à ressort ! Rien ne se passe comme prévu. Margot s'agace et ne supporte plus les ricanements de son amie. Elle s'emporte et agit sur un coup de tête en la transformant en crapaud. Mais comprend trop tard qu'elle vient de commettre une terrible erreur... Que va dire la maman d'Hortense ?

Les histoires d'André Bouchard sont toujours pleines d'humour et de surprises, ce qui ne manque pas d'inspirer un méli-mélo de sentiments (excitation, doute, angoisse, peur & soulagement). La suite de la mésaventure de Margot et sa petite copine Hortense est en effet absolument jubilatoire et source de grands éclats de rires. Et j'aime naturellement ce gros bouledogue à la mine patibulaire qui se promène dans le parc et s'affiche en gros plan sur plusieurs pages... ;-)

Seuil Jeunesse / Octobre 2015

IMG_5204   IMG_5205

IMG_5207   IMG_5208

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Ernest Maître du Monde, d'André Bouchard

IMG_5198

Ce livre contient une terrifiante histoire de microbe, avec risque d'une grave contagion ! Méfiez-vous, amis lecteurs.

Tout commence lorsque l'éminent professeur Plöck découvre un nouveau microbe - Ernest - un affreux parasite, très dangereux. Celui-ci refuse d'être le sujet de son étude et décide de prendre les rênes de son destin. Aussitôt dit, aussitôt fait.

Il se glisse dans le corps du scientifique, s'installe dans son cerveau et prend possession du bonhomme, lui faisant accomplir toutes sortes d'inepties les plus farfelues (se déguiser en Petit chaperon rouge dans une corrida, provoquer les supporters d'une équipe de foot, affronter les Parigosenautos, décrocher la lune ou repeindre en rouge les Martiens). 

Plus c'est horrible, plus c'est cruel, plus c'est affreux, plus c'est moche, et plus Ernest jubile. Il a depuis abandonné sa victime sur Mars et est revenu sur Terre. Alors, gare à vous ! Si jamais vous voyez un chat bleu en train de prendre son bain dans une baignoire qui marche sur le dos d'un banquier volant... consultez le plus vite possible ! ;-)

Un livre complètement dingue, où il vaut mieux faut être sensible à l'humour dévastateur d'André Bouchard, pour s'assurer une bonne partie de rigolade. 

Seuil jeunesse / Avril 2015

IMG_5199   IMG_5200

IMG_5201   IMG_5202

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22/10/14

Y a un louuuuhouu ! par André Bouchard

IMG_2108

Sacré André Bouchard ! Le voici de retour avec cette terrifiante, mais non moins hilarante, histoire de loup venu effrayer une petite fille en train de dormir, mais l'animal va en perdre son latin, car l'enfant dort profondément (il a beau hurler à la mort, la fillette roupille de bon cœur). Le loup est agacé. Tant d'efforts... en pure perte. De plus, la chambre ressemble à un hall de gare où se croisent tous les monstres de la nuit.

Le loup, dépité mais belliqueux, n'est pas sorti de l'auberge. Il en a assez des plus prétentieux qui veulent la première place, mais s'en trouve fort aise de recevoir une aide providentielle. Il ne bouderait pas, non plus, contre un petit croquage de mère-grand en guise de digestif. C'est bien connu que la frustration met en appétit. Hélas pour lui, RIEN ne se passera comme prévu !

Et d'ailleurs, cette histoire est pas mal tourbillante dans ses diverses propositions et les chemins empruntés pour mieux égarer son lecteur. Un vrai album avec une intrigue à tiroirs ! Il faudra attendre la toute dernière page pour tirer au clair ce qu'il adviendra du loup, de la fillette et des autres créatures abominaffreuses. Vous n'avez qu'à bien vous accrocher à votre couette ! C'est vilain, tordu mais complètement désopilant. Cela dédramatise les peurs nocturnes, avec un formidable sens de la dérision. Mordant, mais génial  ! 

Seuil jeunesse, octobre 2014

IMG_2109

IMG_2110

IMG_2112

IMG_2113

Posté par clarabel76 à 12:15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,