03/09/19

Voisins, amis et rien de plus, par Anna Premoli

VOISINS, AMIS ET RIEN DE PLUSComment chasser le blues de la fin des vacances en 315 pages !
Merci Anna Premoli de pourvoir à ma dose de bonne humeur avec cette comédie fatalement irrésistible et dans laquelle se mêlent humour, tendresse, dérision, romantisme et charme fou. En plus les personnages sont parfaits !
D'un côté Julia est une romancière de trente-six ans qui écrit des romans d'amour et qui rêve de l'homme parfait selon les codes d'un autre temps (élégance, courtoisie, accent british et prestance).
Un jour, débarque Terrence dans le loft de son immeuble avec son attirail de rock star qui lui fait sortir les yeux de la tête. Sa tranquillité est balayée mais le jeune homme est étourdi par cette excentrique en chaussons à licorne venue réclamer du calme pour son travail. Julie ignore absolument qui il est mais prend conscience du fossé générationnel. Terry a dix ans de moins qu'elle. Il est sexy et a un succès fou auprès des midinettes hystériques.
Pourtant, la naïveté de la jeune femme - son naturel, sa spontanéité, sa fantaisie - vont séduire ce garçon qui se comporte comme le voisin idéal et l'ami improbable. Pour un oui pour un non, Julie et Terrence s'échangent des gâteaux, regardent des films ou discutent en toute insouciance de tout et rien. Une vraie complicité s'installe entre eux. Sans équivoque. Car à aucun moment Julie n'envisage une relation autre avec Terrence - trop jeune, trop sexy etc.
On assiste vraiment à une relation pétillante et riche en sous-entendus que l'héroïne ne capte pas du tout... ce qui rend leur histoire attachante et franchement craquante ! Les répliques fusent. Les sourires sont enjôleurs. Les papillons volent en toute allégresse. Moi aussi j'ai perdu un bout de mon cœur au fil des pages et j'ai adoré ça !
Maintenant je suis en manque. J'ai besoin de trouver un autre livre du même acabit - léger, coquin et cocasse - j'en redemande et je tape du poing sur la table. HELP.

J'ai Lu (2019) - Traduction : Alexandra Teissier

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Je déteste tellement t’aimer ! par Anna Premoli

Je déteste tellement t’aimerL'an dernier j'avais lu et adoré Pas facile d'être une fille facile si bien que j'avais décidé de lire à l'avenir tous les romans d'Anna Premoli !
Dans cette histoire on retrouve le sempiternel schéma des deux opposés qui s'attirent et qui luttent pour ne pas courber l'échine avant l'autre. Ian et Jenny travaillent ensemble dans la même banque depuis sept ans mais se détestent cordialement. Tous deux sont ultra compétitifs et perfectionnistes dans l'âme. Leur relation houleuse fait trembler les murs et leurs collègues jusqu'au jour où ils sont contraints à bosser sur le même dossier.
En fait, ce que Jenny reproche à Ian tient à ses origines (aristocratiques), son arrogance (parce qu'il est très beau) et son caractère insupportable (il est obstiné et adore les défis). Jenny est pugnace. Pendant longtemps elle va refuser de lâcher prise et de renoncer à ses principes, elle dont la famille est branchée bio, vegan & antimonarchique. Inversement, Ian supporte péniblement le poids de son héritage avec ses hordes de groupies désireuses de lui passer la corde au cou.
Aussi, propose-t-il un marché farfelu à son hystérique partenaire - prétendre être en couple pour la galerie et calmer les ardeurs des parasites - ce à quoi Jenny consent après d'âpres négociations. Forcément cela engage notre couple à vivre des moments qui dépassent les accords tacites et évidemment cela rend ces instants savoureux et cocasses.
Par contre c'est usant aussi car le couple est querelleur à l'excès. Trop de barrières et d'œillères pour un résultat couru d'avance. Mais ils ont aussi du charme à revendre, des sourires, des regards, de la persévérance... Au final j'ai pas mal gloussé et ricané comme une bécasse ! 
Bref. C'était la parfaite petite lecture - légère et distrayante à souhait - une tendre comédie qui me fait craquer.

City éditions (2016)

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07/09/18

Pas facile d'être une fille facile, d'Anna Premoli

Pas facile d'etre une fille facileFraîchement débarquée à New York, Jordan Walsh décroche exprès un job de serveuse à la cafétaria qui fait face à l'hôpital. Son but : trouver un mari, médecin et riche, forcément vieux. La jeune femme est ravissante, elle possède un physique avantageux dont elle n'hésite pas à jouer, elle a aussi un caractère optimiste et enjoué. Un vrai rayon de soleil. Oui, franchement, on craque pour elle ! Pourtant, Jordan est loin d'être une blonde vaporeuse et idiote. Si ses intentions affichées sont de rencontrer et épouser un riche médecin, c'est aussi pour soigner sa maman malade. Mais le premier jour de son boulot, elle s'effondre aux pieds de Rory Pittman, médecin des urgences, et est opérée de l'appendicite. Rory est très beau, charmant et n'ignore rien du plan de carrière de Jordan... car Rory est un électron libre : il est trop jeune et déjà fiancé. S'installe donc une connivence délicieuse entre le docteur et sa patiente, pleine de taquineries, de virées romantiques, de tendresse et d'humour. C'est adorable. Il n'y a aucune ambiguïté entre eux - caramba - et c'est ce qui rend leur relation formidable. C'est seulement lorsque Jordan va enfin dégoter la perle rare que l'attitude de Rory va vaciller. Notre docteur glamour va se montrer distant, capricieux et blessant. Jaloux ? À ce stade, inutile de préciser que la lectrice a des yeux de merlan frit et sent son petit cœur tout mou battre la chamade. Cette lectrice, c'est moi. Totalement conquise et gâteuse. Savourant avec gourmandise cette comédie débordante de peps et de légèreté. Les personnages sont justes et très attachants. Jordan est une héroïne extraordinaire : audacieuse, fantasque et généreuse. J'ai adoré la complicité entre Rory et elle, naturelle et directe. Tous deux ont beaucoup à partager et vont améliorer leur vision de la vie, ce qu'ils attendent et espèrent. Pas besoin de vous faire un dessin. La lecture est entraînante, elle inspire joie et bonheur. J'ai pleinement succombé à son sortilège et j'espère que d'autres romans d'Anna Premoli seront traduits et publiés en VF ! ♥ Gros big-up pour Mme Eliza et Casey (la bibliothécaire). 

Lj (16 mai 2018) * Traduction d'Alexandra Teissier

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,