09/05/16

Petit manuel pour aller au lit, de Paule Battault & Anouk Ricard

IMG_6327

Après le Petit manuel pour aller sur le pot, Paule Battault et Anouk Ricard reviennent avec une nouvelle lecture décalée, où le second degré est à l'honneur, avec un texte truffé d'humour, de dérision et de situations loufoques. Cela peut surprendre, sauf si on reconnaît que l'absurbe est le point d'orgue des histoires pour la jeunesse. Ne cherchez pas à comprendre. Toutefois, derrière le cocasse, il y a aussi du vrai. Beaucoup de vrai. Le soir tombe, il est l'heure d'aller au lit. Branle-bas de combat, généralement les enfants chipotent, tandis que les parents jubilent intérieurement de la liberté retrouvée. La façon de présenter le cérémonial du dodo est franchement désopilant : « Si tu ne vas pas au lit, tu te transformeras en oignon ; ton doudou et tes jouets iront en prison ; un dragon brûlera ton biberon. Bref, tu auras de gros soucis alors... obéis. » ^-^

L'histoire rappelle aussi le petit rituel du coucher : se brosser les dents, faire un petit pipi et lire une histoire du soir. De plus, les illustrations espiègles d'Anouk Ricard donnent le ton. C'est déjanté, farfelu, franchement savoureux. On parle des chevaux qui dorment debout, des poissons qui dorment les yeux ouverts, des oiseaux qui dorment en volant, et des rêves sucrés, magiques, où tous les désirs sont permis ! Vous cherchiez un album qui traite avec humour de l'angoisse du coucher et du casse-tête que cela peut causer aux parents ? Vous l'attendiez ? Ce manuel va vous sauver la vie ! ;-)

Seuil jeunesse, avril 2016

IMG_6328   IMG_6329

IMG_6330   IMG_6331

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14/06/14

Petit manuel pour aller sur le pot de Paule Battault et Anouk Ricard

IMG_1377

Sans couche, la vie est plus belle. 
On court plus vite, on saute plus haut. 
Et on sent bon !

IMG_1378

La conquête de la propreté constitue une étape importante dans le développement de l'enfant. Pour aider tous les bébés (et leurs malheureux parents) à franchir ce pas décisif, voici un manuel au ton affectif et décalé.

Et c'est résolument POILANT ! Complètement déjanté. Les illustrations d'Anouk Ricard s'en donnent à cœur joie, et le lecteur s'esclaffe de bonheur. C'est tellement drôle, un peu dégoûtant aussi, on y va joyeusement à coup de pss-crott-plouf, les parents grimacent, les enfants adorent !

C'est un album à l'humour décalé, pour apprendre à devenir propre. C'est raconté en des termes crus, sans fioriture, mais ce n'est jamais vulgaire, plutôt carrément désopilant. On aime, ou on reste en retrait. Mais que d'humour !! 

IMG_1379

IMG_1380

IMG_1381

Seuil jeunesse, juin 2014

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31/10/13

Mon frère est une sorcière d'Arnaud Tiercelin

« Viviane, c'est un prénom qui n'existe plus, je ne connais personne qui s'appelle comme ça. Viviane, on dirait une espèce de serpent. Viviane, ça ressemble à ovipare et jusqu'à preuve du contraire, les serpents sont des ovipares, non ? Je le sais, on a appris toute une leçon avec le maître.
Vraiment, Viviane, c'est un prénom qui ne me dit rien de bon. »

Ah, ah... ma belle-mère s'appelle Viviane ! ;o)

Mon frère est une sorcière

Sinon, il vous faut découvrir ce petit roman qui est absolument drôle. C'est l'histoire d'un garçon de 10 ans, qui stresse comme un malade parce que son maître part une semaine en formation et qu'il sera remplacé pour une nouvelle maîtresse. La fameuse Viviane. En plus, celle-ci est très belle, avec ses longs cheveux noirs, elle a un humour particulier, elle est sèche, sévère et coquine à la fois. Arnaud, lui, est mortifié.

Ajoutez que son grand frère lui donne des conseils bidons et lui met en tête que sa maîtresse porte le prénom d'une sorcière. Il lui file des tas de tuyaux pour la démasquer, comme porter du rose en classe pour que ça lui pique aux yeux (loupé, bien entendu !). Notre jeune héros est complètement paumé, mais sur un tout autre sujet, un sujet ô combien doucereux. Oui, oui, il s'agit d'amour. Pas manquer, son grand frère lui sort encore sa science : 

« – Bon, en fait, y a trois signes quand tu es amoureux : 
1. Quand la fille est là, t’as mal au ventre. 
2. Quand elle est pas là, t’as encore plus mal au ventre. 
3. Quand t’es près d’elle, tu parles de la météo, sans savoir pourquoi, juste pour pas qu’il y ait de silence.

(...)

Je n’ai pas mal au ventre, enfin, ça pique juste un peu et je n’ai pas d’amoureuse. Mais il me fait peur avec ses signes. J’ai dit Lucie parce qu’elle est toujours collée à moi. Et elle veut toujours être à côté de moi dans le rang et me demande toujours si je l’aime. 
Mais ce n’est plus mon amoureuse. 
Bon, il y a eu le voyage en Dordogne mais notre histoire n’a duré que sept heures vingt-deux minutes et trois secondes. 
Ça compte comme histoire d’amour, ça ? » 

Cela vous donne une idée globale de ce que vous réserve cette petite lecture ! Ce sont 100 pages de bonne rigolade, d'imagination débordante, de relation entre frères complètement délirante, de trouille pas bien méchante et de personnages très attachants ! Que de chouettes trouvailles et de sympathiques anecdotes au programme, vraiment ça mérite bien un petit coup d'oeil. 

Mon frère est une sorcière d'Arnaud Tiercelin (Rouergue jeunesse, coll. Dacodac, octobre 2013 - ill. de couverture : Anouk Ricard)

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25/09/12

Collection : Le tube des tout-petits

Une toute nouvelle collection de livres-CD pour charmer les lecteurs et les éveiller aux talents de la chanson française (Camélia Jordana et Arthur H en l'occurence...) ! 

IMG_7860

IMG_7861

IMG_7862

J'ai été complètement charmée par ces deux albums, j'ai aimé les couleurs et les illustrations (Anouk Ricard pour Mikado, et Vincent Mathy pour Barnabé). Les histoires sont toutes simples, mais adorables. Et la musique aussi n'est pas déplaisante, sans oublier les voix de Camélia Jordana et Arthur H qui jouent les conteurs d'occasion (avec brio !). Ma foi, cette collection se veut adorable et divertissante, sans friser le ridicule ou la niaiserie.

IMG_7863

IMG_7865

IMG_7866

Mikado est un chat de gouttière intrigué par une petite grand-mère qui porte un drôle de bonnet rose en prenant son bain. Alors qu'elle est en train de pousser la chansonnette, Mikado n'hésite pas à s'approcher de la mousse et du savon, qu'il va goûter, parce qu'il est gourmand, mais berk ! ça pique et ça chatouille, et le voilà qui pique du nez dans le bouillon. Très mécontent de son sort, Mikado cherche à s'échapper de cet enfer parfumé et glissant...  

IMG_7867

IMG_7869

Barnabé est un garçon inventif et habile de ses dix doigts. Il a construit une fusée à partir de boîtes d'oeufs. C'est alors que le miracle s'accomplit, la fusée décolle vers les étoiles. Une folle aventure attend notre jeune héros, une aventure parsemée d'embûches (avec attaque aux rayons laser !) mais aussi teintée de rencontres amicales (avec un étrange garçon aux cheveux argentés). Il n'y a que l'atterrissage qui s'annonce épique et douloureux ! ... 

En somme, ces deux lectures sauront séduire les enfants, en les touchant par les mots, les sons ou les illustrations. L'ensemble est parfait, une vraie réussite ! 

Collection Le tube des tout-petits : Mikado tombe à l'eau, une histoire et une chanson de Yann Walcker, illustrées par Anouk Ricard, mises en musique par Babx et interprétées par Camélia Jordana

& Barnabé et la fusée, une histoire de Yann Walcker illustrée par Vincent Mathy avec une chanson originale d'Arthur H.

Gallimard jeunesse, 2012

11/01/12

Pêle-mêle Clarabel #50

Trois rendez-vous qui m'ont donné le sourire ! 

IMG_6556

Parce que j'aimé la tronche des deux chiens, Scipion et Hannibal. Ils aiment leur confort et qu'on s'occupe d'eux, ils veulent des repas à des heures régulières, ils aiment les balades dans le parc en toute tranquillité, ils savourent le calme de la maison et les odeurs délicieuses de la cuisine. Alors pourquoi LA CHOSE viendrait-elle tout bouleverser ? Et le pire, c'est qu'ils n'ont rien vu venir. Pourtant, tous les indices étaient là, sous leur museau :  soudain leur maîtresse est devenue plus gourmande et plus ronde, son amoureux ne cessait d'être prévenant, ensemble ils faisaient des achats à l'utilité douteuse ou se mettaient à repeindre les murs de la chambre en une couleur rosâtre qui soulevait le coeur et donnait mal à la tête. La vie avec LA CHOSE risque d'être bien perturbée, se disent-ils... 

La Chose, par Béatrice Fontanel & Alexandra Huard (Sarbacane, 2011)

IMG_6558

C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé la petite bande de l'Hôtel Etrange dans cette nouvelle aventure. Alors que Marietta et ses amis se préparent à célébrer le printemps, avec des chansons et une pièce de théâtre, trois brigands sèment la zizanie en kidnappant la jeune héroïne. En fait ils aimeraient qu'elle leur vienne en aide pour retrouver leur saphir qui a été dérobé. J'avais déjà beaucoup apprécié le premier volume, mais il me semble que j'ai préféré celui-ci. Il est léger et en même temps un peu dramatique dans le suspense, oh ce n'est pas méchant non plus, il me fait aussi penser à la fameuse histoire de Tomi Ungerer, Les trois brigands, et puis c'est drôle, le petit monstre Kaki est fainéant et a toujours le mot pour rire. Voilà qui confirme tout le charme et l'intelligence de cette série. 

Hôtel Etrange, tome 2 : La mélodie du Grogouille par Katherine & Florian Ferrier (Sarbacane, 2011)

IMG_6560

J'aime beaucoup Anouk Ricard, qui, sous un trait naïf et d'apparence enfantine, n'écrit pas que pour les enfants, la preuve avec son commissaire Toumi. C'est à glousser de bonheur. Nous avons là quatre histoires d'enquêtes criminelles menées avec flegme par notre commissaire et son assistant Stucky (plus débile, tu meurs !). Les deux font la paire, ils se rendent sur les lieux du crime, ils notent les indices et ils interrogent les suspects, ils passent généralement une bonne nuit de sommeil au cours de laquelle Toumi fait souvent des rêves bizarres, on ne sait pas trop avec quelle logique le commissaire parvient à ses fins mais toujours est-il qu'il convoque tous les protagonistes de l'affaire et désigne le coupable sans se tromper. C'est basique, mais tourné avec un sens de la dérision qui est absolument hilarant. Fondamentalement absurde, complètement déjanté, avec des références de seconde zone, comme le tueur en série qui est fan du chanteur Carlos, c'est un album sous forme de BD qu'il ne faut pas hésiter à découvrir.
A signaler que Coucous Bouzon figure dans la sélection 2012 du festival d'Angoulême dans la catégorie livre d'humour. 

Commissaire Toumi : Le crime était presque pas fait - Anouk Ricard (Sarbacane, 2008)

21/12/11

Pêle-mêle Clarabel #49

IMG_6127

Paris, à travers les yeux de cinq peluches devenues touristes pour l'occasion, c'est tout simplement génial ! Le ton est drôle, les petites aventures que vivent Poussin, Papi Toutou, Madame Trompette, Tonton Mouton et Miss Titi sont naïves et rigolotes. Tous les grands monuments parisiens sont passés à la loupe, ça fait très cliché mais c'est ce qui fait la beauté de la capitale aussi : la Tour Eiffel et sa dentelle de fer, l'Arc de Triomphe  ou le grand parapluie de pierre, le petit déj au café de Flore, l'église de la Madeleine toute noire et toute moche (parce que Papi Toutou a marché dans une crotte de chien !)... Et le texte, souvent, vient ponctuer les jolies scènes ou les illustrations avec bon goût. Exemple : Il faut avoir bien peur du noir pour éclairer une ville comme ça. A croire que les habitants sont restés des enfants.
Un album facétieux et enchanteur !  

Peluches à Paris, par Bruno Gibert (Autrement, 2011)

IMG_6128 IMG_6129

Je vous invite également à découvrir l'album d'Akiko Miyakoshi parce qu'il saura à tous les coups vous surprendre ! D'abord c'est beau, gourmand, généreux, alléchant et simple. L'histoire est classique (une petite fille rejoint son père chez la grand-mère avec le gâteau qu'il a oublié). Il y a juste quelques petites touches de couleur, comme le rouge, pour rappeler le conte du Chaperon rouge... Cette fois, la petite fille va rencontrer des animaux qui vont la convier à partager un goûter. Et là j'ai fondu, le partage autour de la table est (comme je le soulignais) généreux et gourmand, c'est superbe, les dessins sont magnifiques, le réalisme est frappant... impossible de ne pas tomber sous le charme ! Un album à découvrir en toute confiance.

Un goûter en forêt, par Akiko Miyakoshi (Syros, 2011)

Et pour finir, un album mis en scène par 16 illustrateurs haut de gamme. POUR LES AMOUREUX DES LIVRES A IMAGES (et les amateurs du shopping avec une liste de courses à rallonge) ...  Excellent ! 

IMG_6130

L’asso Articho : A l’initiative de ce projet, cette association dédiée aux images tache de promouvoir des illustrateurs contemporains de différents horizons et univers en créant des évènements vivants : expos, parutions, soirées, marché, rencontres… Et publie une revue bimestrielle sur le street art, le graphisme et l’illustration : les cahiers de l’Articho. Illustrateurs participants à l’album: Benjamin Chaud, Nathalie Lété, Estocafish, Espen Friberg, Lili Scratchy, Florie Saint-Val, Arnaud Boutin, Vincent Mathy, Delphine Durand, Christian Aubun, Anouk Ricard, Yassine, Vincent Pianina, Postics, Chamo.

IMG_6131 IMG_6134

en savoir plus : http://asso-articho.blogspot.com/2011/11/rue-de-larticho-est-sorti.html

Rue de l'Articho (aux éditions Thierry Magnier, 2011)

13/09/11

Coucous Bouzon, d'Anouk Ricard

IMG_5379

Qu'est-ce que j'aime me perdre dans une lecture où il est permis de ricaner bêtement parce que c'est drôlement bon ! Anouk Ricard, j'en suis dingue. Oui, oui. Avec son style naïf et son air de ne pas y toucher, elle nous bichonne des histoires complètement déjantées et, limite, irrévérencieuses. J'a-do-re !!!
Coucous Bouzon, c'est le nom d'une entreprise qui ne ressemble à aucune autre. Le patron est un joyeux luron qui recrute son personnel en lui demandant s'il est capable de toucher ses pieds les bras tendus, c'est un fana des réunions qui ne servent à rien et prend son pied à organiser des stages en forêt pour coacher son équipe. Le p'tit nouveau, Richard, n'est pas loin de penser qu'il est tombé chez les fous ! Mais très vite il se pose des questions sur le départ de son prédécesseur, Guy Monier, celui-ci serait finalement porté disparu et sa famille le pleure à chaudes larmes en passant à la télé.
Sûr que l'histoire prend des tours et des détours ahurissants, c'est cocasse à souhait et ça vous fait glousser de bonheur. C'est à la fois une comédie grinçante et un thriller psychologique, où les dérives de notre société sont épinglées impunément, mais ça ne se prend surtout pas au sérieux, ce qui est extrêmement bénéfique et rafraîchissant.
Résultat, on est bidonné du début à la fin (92 pages jouissives). 

Coucous Bouzon, par Anouk Ricard (Gallimard, coll. Bayou, 2011). smileyc002

IMG_5381

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/06/11

Il n'était pas impossible que ...

IMG_4391

Etrange, intelligente et raisonnable. C'est ce qui résume Emma-Jane, treize ans. Etrange, dans le sens hors du commun, remarquable, singulière. C'est le dictionnaire qui l'écrit, et sa maman qui le certifie. Et c'est vrai que c'est une petite héroïne attachante, souvent elle se tient à l'écart des autres et passe son temps à observer les jeunes de son âge, dans un but strictement scientifique, jusqu'à ce qu'elle rencontre Coleen Pomerantz en pleurs dans les toilettes. Sans comprendre pourquoi, Emma-Jane va chercher à lui venir en aide. Toutefois, en bousculant la logique des évènements, Emma-Jane bouleverse aussi sa tranquillité et provoque des réactions inattendues. Il faut lire le raisonnement de la demoiselle, c'est sans équivoque et c'est brillant. (Certes, rédiger des faux est une méthode discutable mais la motivation première tellement honorable.) L'histoire d'Emma-Jane figure parmi ces petites découvertes précieuses, parce qu'elle vous intrigue dès les premières lignes, et parce qu'elle va vous embarquer bien au-delà de l'aspect léger et du plaisir éphémère. Car, au final, la miss va pouvoir briser sa coquille, réaliser qu'elle n'a pas totalement absorbé le deuil de son père et envisager de sourire davantage en se mêlant à ces autres qu'elle tenait à distance. C'est adorable, vraiment bien écrit, avec un humour tout en retenue et une très grande finesse !

Pourquoi Emma-Jane est tombée de l'arbre, et ce qui s'ensuivit - Lauren Tarshis
Bayard jeunesse (2010) - 217 pages - 10,90€
traduit de l'anglais (USA) par Jean-Baptiste Dupin
illustration de couverture : Anouk Ricard

Posté par clarabel76 à 10:15:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,