04/12/18

Un Noël pour le Loup - Les bonshommes de neige sont éternels - Pas de cadeau pour les bêtes - Elvis et l'homme au manteau rouge

Un Noël pour le loup

Ce n'est pas facile de se racheter une conduite quand on traîne une réputation de grand méchant loup. Notre héros repentant souhaiterait organiser un grand réveillon de Noël et convier tous les animaux de la forêt. Pour dire de pardonner ses méfaits du passé. Mais voilà, la confiance n'est pas chose acquise. Tous se méfient du prédateur et boudent son invitation. lls rôdent néanmoins aux abords de la forêt, spectateurs d'une pantomine invraisemblable... mais incroyablement touchante.

C'est finalement le cœur gros que j'ai refermé cet album, aux magnifiques illustrations, et dans lequel Thierry Dedieu y glisse une grande tendresse et beaucoup de modestie à raconter le mea culpa d'un loup hélas impuissant à faire peau neuve. C'est tout simplement parfait !

Un Noël pour le Loup, de Dedieu

seuil jeunesse, 2017

=============================

 

Les bonshommes de neige sont éternels

Cette histoire fait suite À la recherche du Père Noël et prend des nouvelles du bonhomme de neige alors que l'hiver est en train de tourner la page. Or, celui-ci ne semble pas s'en préoccuper. Par inconsience ou ignorance ? Par contre, ses amis sont terriblement inquiets. Que va-t-il devenir une fois la neige fondue ? Et l'histoire de rappeler le cycle naturel de l'eau dans cette aventure, qui se déroule entre ciel et mer, et qui pousse quatre copains dévoués à prendre tous les risques pour sauver leur bonhomme de neige préféré.

Une fois encore, j'ai été totalement séduite par les couleurs et les images qui s'étalent en grand format dans cet album. Amitié et humour complètent ce rendez-vous... très attachant.

Les bonshommes de neige sont éternels, de Dedieu

seuil jeunesse, 2016

=============================

 

Pas de cadeau pour les betes

Les animaux de la forêt ne reçoivent jamais de cadeaux à Noël. C'est comme ça. Or, cette année, une surprise de taille attend nos amis les bêtes. (En fait, un paquet est tombé accidentellement du traîneau. Mais chut. Fermons les yeux.) Le blaireau, l'écureuil, la lapin, le corbeau, le rouge-gorge, mais aussi le sanglier, la biche, l'ours, les canards, le renard et j'en passe... ils sont tous là, réunis autour de ce paquet mystère. Le Père Noël ne les a pas oubliés ! Grosse émotion dans la forêt. Mais comment vont-ils se partager ce seul cadeau ? La discussion est ouverte, les arguments se bousculent, les supputations pleuvent. Et blablabla.

La chute de l'histoire est bien sympathique, mais avant cela, la lecture fait place aux échanges et à la communion. Elle rappelle aussi que les fêtes existent pour rassembler les proches, les familles, les amis, les âmes seules etc. Une chouette lecture, qui met son grain de sel en toute légèreté.

Pas de cadeau pour les bêtes, de Paul Martin & Antonin Louchard

seuil jeunesse, 2018

=============================

 

Elvis et l'homme au manteau rouge

Quand Ole Könnecke décide de raconter un conte de Noël, attendez-vous à une histoire désopilante et à rebrousse poil des clichés sirupeux de la saison. Ha, ha, ha. Et c'est drôlement bon !

Nous sommes donc le 24 décembre. Elvis est un garagiste aux allures de rockeur. Il a fermé son atelier pour préparer les fêtes, quand une panne d'électricité vient saper son moral. En fait, un individu vient de foncer dans le poteau : un type portant une barbe blanche et un manteau rouge. Quelle idée de se balader en traîneau ! Elvis gronde de mécontentement car ce type le force à reprendre du service, faisant des pieds et des mains pour accélérer la cadence. Forcément, tout va aller de travers et le festival des incongruités ne fait que commencer.

Quelle histoire désopilante ! On croise une équipe de bras cassés très attachants, un petit grand-père à la mémoire qui flanche et des rennes affamés qui partent en roue libre. J'ai rarement lu une histoire de Noël aussi déjantée et savoureuse. On en redemande.

Elvis et l’homme au manteau rouge, par Ole Könnecke

de la Martinière J. (2017)

=============================

 

 


11/06/18

Pêle-Mêle : Bob & Marley - Les bottes - L'école, maman & moi - Arthur le bandit - Celui des ours

Bob et Marley un métier

Bob l'ourson s'interroge sur son avenir : il cherche un métier à faire pour quand il sera grand. Il hésite entre chien policier, cheval de course ou pigeon voyageur. Tout ça, tout ça. Et pourquoi pas ourson ? lui propose Marley. Après tout, il adore le miel, il aime se gratter frénétiquement contre les arbres et il dort tout l'hiver. C'est bon, Bob est l'ourson idéal. Avec un coach comme Marley, il va faire un malheur ! 

Très chouette série à découvrir : on a de l'humour, de la tendresse, des anecdotes pertinentes et un tandem touchant & attachant. C'est déjà le 9ème tome et c'est toujours aussi rigolo. 

Bob & Marley : Un métier, de Frédéric Marais & Thierry Dedieu

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

les bottes antonin louchard  la piscine

Autre bidonnade assurée : les histoires du petit lapin d'Antonin Louchard. Chaque lecture se déroule en fait comme un tête-à-tête entre notre jeune ami. Il y a d'abord le souci des bottes à enfiler parce qu'il pleut et qu'il faut sortir en récréation. Mais rien ne va : elles sont pleines d'eau, elles sont trop justes, elles sont mises à l'envers, elles ne sont pas à lui... Heureusement, la maîtresse a “dix ans de yoga derrière elle” pour gérer cette situation de crise.

Puis vient le complexe de la piscine. Notre cher lapin est formel : le docteur Migeot déconseille cette activité. Trop de verrues, d'otites ou de bactéries... sans oublier les requins ! C'est beaucoup trop dangereux. Le docteur a même rédigé un petit mot d'excuse.

Cette série est désopilante dans sa façon d'aborder, mine de rien, les casse-têtes de la vie quotidienne : comment faire enfiler des chaussures à un enfant de maternelle, se rendre à la piscine sans rechigner ou parler de l'apprentissage avec décalage. C'est drôle, drôle, drôle. La figure du lapin est impayable et les répliques font mouche ! Foncez.

Les bottes ou La piscine, d'Antonin Louchard

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

l'école maman et moi

Dans cette autre famille Lapin, je demande la mère et la fille. Cette dernière n'aime pas beaucoup l'école : les leçons, les récréations, les copains, la cantine, les devoirs. Bref. Ça ne la fait pas rêver du tout. Et le pire, c'est qu'il faut s'y rendre tous les jours. Enfer et damnation.

Cet album croque avec humour et tendresse la relation entre une mère et sa fille, faite de complicité, mais raconte aussi les souvenirs d'école entre bonheur et malheur. On sourit tout du long, parfois on s'y retrouve, en somme c'est une lecture géniale ! Vivement recommandée aussi.

 

L'école, maman & moi, de Clothilde Delacroix

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

Arthur le bandit

Déjà quand il était enfant, Arthur aimait terroriser son entourage et n'en faire qu'à sa tête. Des bêtises, encore des bêtises, toujours des bêtises. En grandissant, celles-ci sont également devenues plus grosses. Et notre Arthur a boudé l'école pour épouser la fabuleuse carrière de bandit des grands chemins. Bim, il a ainsi amassé une fortune, mais hélas vit seul dans son immense château. Comme il s'embête, il se prépare des desserts somptueux... sauf qu'il est toujours tout seul pour passer à table et avaler tout ça.

Un jour, suite à un accident de cheval, Arthur se réveille dans le lit d'une vieille dame, Marie-Rose, qui n'a pas peur de lui et le force au repos. Pendant ce temps, elle lui fait la lecture, jour après jour. Elle lui raconte des histoires qui vont piquer sa curiosité. Notre bandit décide même d'apprendre à lire et à écrire (pour composer ses propres histoires car il a déjà tout lu). Il ne se lasse pas de cette nouvelle existence et décide de se racheter une conduite !

Quelle belle aventure ! Elle nous donne à lire une morale formidable : il n'existe rien de plus beau à partager qu'une belle histoire. Cet album, avec son grand format, évoque ainsi, et de façon admirable, le pouvoir des livres capables de transformer les pires bandits en conteurs au grand cœur. Un clin d'œil certain à Tomi Ungerer. Top !

Arthur le bandit, de Benoît Debecker

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

celui des ours

Pour conclure, place à un album MAGNIFIQUE. Je l'ai adoré du début à la fin. C'est un vrai coup de cœur.

Marfa est une jolie rousse qui vit seule dans la forêt et qui adore sa maison entourée de lanternes. Elle aime aussi recevoir ses amis pour prendre le thé. Et discuter jusqu'au bout de la nuit. Un jour d'hiver, elle les entend évoquer Celui des ours qui vit loin, dans les montagnes, mais qui souffre de mélancolie. Résultat, les ours ne dansent plus. Et c'est la catastrophe.

Si les ours ne dansent plus, la Terre ne peut pas tourner rond ! C'est connu. Le printemps venant, Marfa part avec son baluchon et marche droit devant pour trouver Celui des ours. La route est longue et périlleuse. Mais offre aussi de belles perspectives. Car Marfa va croiser Celle des oiseaux, Celle des loups, puis Celui des abeilles. C'est donc forte de jolies chansons, d'un courage de lion et d'un gâteau sucré comme un bonbon qu'elle se présente à Celui des ours.

Quelle histoire éblouissante, racontée avec beaucoup de poésie, merveilleusement illustrée, avec une belle héroïne, frondeuse et téméraire, qui rappelle aussi qu'à cœur joyeux et courageux, rien n'est impossible ! Cela se passe de commentaire. Mais c'est à découvrir sans attendre. Gros, gros, coup de cœur. ♥

Celui des ours, de Céline Vernozy & Delphine Renon

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

20/11/17

Pêle-Mêle : Déluge chez les fourmis - Une histoire d'amour - Le Totem - Pourquoi les lapins ne portent pas de culotte ?

Déluge chez les fourmis

Panique à bord ! Un orage se prépare et suscite une vive agitation chez les fourmis. Car la pluie submerge tout, et nos fourmis tentent d'échapper aux flots déchaînés en se réfugiant sur la mousse. Après la tempête, c'est le carnage. Les fourmis sont face à un spectacle de désolation - pas de temps à perdre, il faut tout nettoyer, épurer la fourmilière de la moindre goutte d'eau pour éviter de fragiliser les fondations. Une fois les corvées bouclées, nos fourmis ont bien mérité un petit casse-croûte de champignons sur les bords de la rivière. Mais gare au pic-vert en quête de déjeuner !

L'illustratrice - graphiste et ingénieur papier - Elmodie nous régale à nouveau d'un album génial, qui laisse éclater 7 pop-up époustouflants, lesquels nous embarquent et nous font vivre la vie ô combien laborieuse des fourmis. C'est impressionnant, poétique et de toute beauté ! Après Un singe dans la neige et Matelot à l'eau, ce nouveau rendez-vous est tout aussi enchanteur et interpelle les jeunes lecteurs, séduits par la mise en scène enlevée, la couleur verte et l'atmosphère rafraîchissante. Un gros big-up d'amour ! ♥

Déluge chez les fourmis, d'Elmodie

De la Martinière jeunesse, 2017

 

-------------------------------------------

 

Une histoire d'amour

Lorsque Georges et Josette se rencontrent la première fois, c'est le coup de foudre ! Pique-nique, bal, sérénade au clair de lune... Josette a la tête qui tourne, mais est totalement séduite. Le couple se marie, adopte un chien puis fonde une famille. Le bonheur est parfait, le temps passe, la maison s'emplit puis se désemplit du boucan domestique. Et ainsi file une petite vie simple et heureuse.

En gros, c'est une banale histoire d'amour, avec ses joies et ses peines, une histoire ordinaire et pourtant si belle aux yeux des protagonistes. Et universelle, car il en existe tant, des histoires pareilles ! Bien sûr, pour ajouter une touche originale, Gilles Bachelet met en scène deux gants de la marque MAPA et raconte leur histoire de manière cocasse et fabuleuse.

L'auteur se sert de petits détails du quotidien pour planter son décor ou pour recréer des situations qui font sourire, chaque page fait illusion, et l'imagination déborde aussitôt ! Un album original, touchant et authentique. 

Une histoire d'amour, de Gilles Bachelet

seuil jeunesse, 2017

 

-------------------------------------------

le totem

Superbe lecture que celle du Totem ! Dans un village indien, le chef réclame un nouveau totem - le précédent a été grillé par la foudre. L'artiste de la tribu ne lésine pas sur les moyens, et hop hop hop, il fait son job et montre fièrement son œuvre. Seulement, le chef n'est pas content du tout. L'artiste repart en quête d'inspiration, il décide de tailler un totem toujours plus haut, plus grand, plus fort. Mais le chef n'est toujours pas satisfait.

Finalement, après une longue nuit de réflexion, l'artiste sculpte un totem pas très grand, assez gros, avec un nez imposant, un sourire grimaçant et une mine patibulaire... Bingo ! le fruit de son labeur conquiert le chef ébahi. Et pour bien comprendre la chute de l'histoire, mieux vaut la découvrir par soi-même ! L'auteur, lui, se contente d'une phrase sibylline : Rien n'est plus grand, rien n'est plus haut que l'orgueil d'un chef.

Une lecture extra ! Pour son humour, pour son graphisme, pour ses couleurs, pour son histoire sans texte, pour sa symbolique et pour le silence qui plane au-dessus de chaque page... l'imagination fait mouche ! Bravo. 

Le Totem, de Gilles Baum & Thierry Dedieu

Seuil jeunesse, 2016

 

-------------------------------------------

Pourquoi les lapins ne portent pas de culotte

On termine ce tour de piste avec un album déjanté et à l'histoire complètement dingue ! Zou est un petit lapin qui chante très faux et qui est fou amoureux de Betty, mais celle-ci n'a que faire de ses déclarations puisqu'elle compte déjà une flopée d'admirateurs. Frustré, Zou cherche à se distinguer de la masse, quand il a soudain l'idée d'enfiler une culotte chipée à un humain. Après quoi, c'est bim bam boum dans le cœur de la belle !

Les lapins, jaloux, sortent à leur tour de leur zone de confort et vont chaparder du linge chez les bipèdes. Et le cafouillage enfle, enfle... car le comportement des lapins devient ingérable. Cela se tire dans les pattes, cela spécule, cela conspue, cela tombe en embuscade, cela se déchire. Hanlala, la communauté est au bord de l'implosion. Même les aigles aux yeux perçants ont été attirés par ces spots colorés qui courent en toute insouciance dans les champs !

Voilà qui explique concrètement pourquoi les lapins ne portent pas de culotte ! Croyez-moi, la lecture est hilarante et invite petits ou grands à se régaler des multiples références qui s'y nichent. Chaque anecdote est désopilante, racontée avec un humour décapant. Il y a une totale liberté de ton, des clins d'œil et des boutades qui en feront glousser plus d'un ! Super sympa. ♥

Pourquoi les lapins ne portent pas de culotte, d'Antonin Louchard

seuil jeunesse, 2016

 

 

30/09/17

Pêle-Mêle : Le pire livre pour apprendre le dessin - Emmett et Cambouy

LE PIRE LIVRE POUR APPRENDRE LE DESSIN

Aujourd'hui, c'est cours de dessin... avec un petit lapin plein de mauvaise volonté. Après tout, c'est sa mère qui l'a forcé à venir. Et puis, ce n'est pas drôle, il n'y a même pas de modèle. Alors quand on lui demande de dessiner une carotte, il fait un monstrueux gribouillis bleu... “trop nul”. En riposte, le prof lui montre comment dessiner un gentil petit lapin très mignon. Attention les yeux, c'est hyper drôle ! 

Antonin Louchard est le champion dans sa catégorie dès lors qu'il est question d'apprentissage (cf. Le Pire Livre pour apprendre le pot ou Le Livre qui fait le plus peur du monde). De l'humour, du décalage, des dessins clairs et expressifs, de bonnes réparties... C'est simple et efficace. Et on se marre, pardi. 

On pardonne tout à son petit lapin boudeur, qui répond tout le temps de mauvaise grâce et qui chipote pour un rien. Comme un enfant en pleine crise, qui cherche à exister ou qui peaufine son esprit de contradiction. Divin !

Le pire livre pour apprendre le dessin, d'Antonin Louchard

Seuil jeunesse, 2017

-----------------------

 

Emmett et Cambouy

Il y a un petit goût de Poka et Mine, série de Kitty Crowther, dans cet album de Karen Hottois et Delphine Renon. Et c'est tout aussi adorable. Emmett et Cambouy sont deux meilleurs amis, ils vivent côte à côte, dans des maisons voisines, et ont un rituel chaque matin, l'un prépare le petit-déjeuner à l'autre qui se réveille doucement. Ils passent ainsi toute la journée ensemble, à jouer aux cartes, cueillir des champignons, se recueillir au coin du feu, boire du chocolat chaud, se prélasser dans le hamac ou patauger dans le lac... Au gré des saisons, nos deux amis laissent couler leur routine en toute quiétude. 

Amoureux de la nature, des plaisirs simples et des instantanés de la vie, Emmett et Cambouy aiment aussi les surprises et offrir des cadeaux... Entre eux, jamais de bisbilles. Peu de fâcheries. Ou nos deux compères se rongent les sangs et n'ont pas assez “de jolis mots, des mots doux et serrés, des grands mots et des petits mots, des mots magiques et des mots sérieux” pour se réconcilier.

Un album empreint de sensibilité et de douceur pour évoquer magnifiquement l'amitié et les saisons. C'est très beau, tendrement poétique. Et l'ambiance graphique est merveilleuse (illustrations, couleurs...). Une lecture qui invite au rêve et à l'évasion. ☺

Emmett et Cambouy : printemps, été, automne, hiver

de Karen Hottois & Delphine Renon

-----------------------

 

emmet et cambouy 1

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05/04/17

Pêle-Mêle : Le piège parfait - Patate - Le Festin des affreux

le piege parfait

Tu n'as pas un seul ami ? Alors, prends un livre ! C'est sur ce conseil que le jeune héros se lance dans une série de pièges en tout genre pour attraper un animal de compagnie. Piège aérien ? Pour les lapins ! Piège à ficelle ? Oups, la vaisselle ! Piège dominos ? Pour les escargots ! Piège qui roule ? Pour les poules ! Et ainsi de suite. Seulement, rien ne va. L'enfant loupe tous ses pièges et se retrouve toujours seul. Reprends donc ton livre, et tous tes petits compagnons vont se pencher à tes côtés pour partager une belle histoire ! C'est chic, c'est drôle et ça met à l'honneur le plaisir de la lecture, non pas une activité solitaire, qui isole du reste du monde, mais un formidable vecteur de transmission, de plaisir et de bonheur. Voilà un très chouette album qui démontre que la lecture et les livres permettent également de se faire des amis ! L'album offre une vision fraîche, amusante et spontanée du jeune explorateur qui expérimente cette évidence, le tout raconté par rimes pour une lecture à voix haute encore plus rigolote ! ^-^

Le piège parfait, de Gilles Baum & Matthieu Maudet

Seuil Jeunesse, 2017

 

patate

Patate est un gentil petit chien adorable, mais un peu bête. Normalement, un chien aime jouer à rapporter la balle, ou un ballon, une pantoufle, une plante... que sais-je ? Lui, Patate, ne comprend rien. Son maître est désespéré. Soit ce chien est nigaud, soit il ne capte pas le français. Oui, voilà, c'est mieux. Il faut se résoudre à regarder Patate comme un chien ignorant les langues étrangères. Enfin, cela voudrait dire qu'on juge selon les apparences, et ce n'est pas correct non plus, car après tout, Patate n'est pas aussi simplet qu'on le pense ! Ah, ah ! Sacré Antonin Louchard ! Sacrée Patate ! Ce petit format court, drôle et désopilant a déjà fait ses preuves et continue de ravir le lecteur (Super Cagoule, Je suis un lion, Je veux voler etc.). Le secret d'un tel succès ? Chaque album met en scène des situations extraordinaires, qui surpassent l'entendement, ce qui provoque souvent de grands éclats de rire au moment de tourner la dernière page. Un vrai régal, comme toujours ! ♥

Patate, d'Antonin Louchard

Seuil Jeunesse, 2017

 

 

le festin des affreux

Pour le grand rendez-vous annuel, qui réunit les monstres les plus redoutables à la table de L'Asperge Pourrie, un restaurant aux trois étoiles noires, un banquet exceptionnel a été dressé pour accueillir ces convives hors du commun. Le chef Louis Pacuit leur a spécialement concocté des spécialités aux petits oignons, pour ravir leurs papilles exigeantes.

Ainsi, le loup pourra se régaler de croquettes de grand-mère et d'un assortiment de pieds de petits cochons, la sorcière dégustera des cuisses de grenouilles aux épices sur lit de queues de lézards grillées, le vampire savourera des cous de jeunes princesses aux herbes mortes, l'ogre avalera une terrine d'écoliers à la truffe noire et au foie gras de canard, le diable se pourlèchera d'un steak de cupidon cuit à la braise infernale, sans oublier le monstre sous le lit qui salivera face à des chaussettes fétides aux miettes de pain rassis et ongles rongés, du lait périmé et des crottes de chat au chocolat. Miam, miam.

Le festin n'est cependant pas complet, puisqu'un invité de dernière minute vient s'ajouter à cette affreuse tablée. Rien qu'à l'odeur, nos monstres manquent tous de tourner de l'œil. Qui donc est capable de s'enfiler des macaronis à la bolognaise, une pizza aux 12 fromages, un hamburger géant, des nuggets et des frites, avec en dessert une maxi crêpe coco-choco-banane ? Blurp. L'invité surprise est en fait un dévoreur de livres, ami des héros et adversaire des vilains, autrement dit un enfant !

Cet album fait montre d'un véritable sens de la dérision, qu'il faut savourer dans ses moindres détails. L'amoncellement de descriptions culinaires peu ragoûtantes est franchement écœurant, mais la mise en scène est facétieuse (on soulève les cloches, sous forme de grands flaps, pour découvrir les mets succulents des convives) et donne matière à se pincer le nez tout en lâchant un sourire. De plus, les références sont nombreuses et relient d'autres lectures et autres contes à cet album réunissant les figures emblématiques de la littérature enfantine, souvent sources des pires cauchemars des enfants. Grâce à cette lecture, c'est aussi un très bon moyen de les dégommer et de déplorer leur régime alimentaire ! ^-^

Le Festin des Affreux, de Meritxell Martí & Xavier Salomó

Seuil Jeunesse, 2017

 


05/02/17

Pêle-Mêle : Super Cagoule - Le Monstre du Bain - Où es-tu ?

Supercagoule

À tous les traumatisés de la cagoule, jetez-vous sur cet album d'Antonin Louchard ! Il vous vengera de votre enfance, mais il est surtout tout simplement irrésistible. C'est l'histoire d'une poulette qui n'a pas eu d'autre choix que d'enfiler sa cagoule pour se protéger du froid. Mais la poulette râle, car ça lui gratte trop la tête. Et puis c'est laid. On dirait une borne d'incendie. Lorsqu'elle croise le loup, elle est tellement énervée qu'elle ne tremble pas d'une plume et lui raconte que sa cagoule lui donne des super-pouvoirs. Et patati et patata. Le loup tombe dans le panneau et lui pique sa cagoule. 

Il faut ABSOLUMENT vous procurer cet album qui est à mourir de rire ! Je n'exagère même pas. J'ai gloussé tout du long. J'ai adoré. Et je le recommande fort-fort-fort. Un vrai coup de cœur. 

♥♥♥ Super Cagoule, d'Antonin Louchard ♥♥♥

Seuil Jeunesse, 2016

 

lemonstredubain

Jackson adore se rouler dans la boue, mais il n'aime pas se laver. Sa maman a beau le mettre le garde, il ne croit plus au conte du Monstre du Bain. Il est grand maintenant. Il sait bien qu'il n'a plus besoin de sustenter la bête avec son eau sale. Le Monstre du bain n'existe pas. Il peut toujours attendre sa pitance, car Jackson a décidé d'économiser l'eau et de ne pas se décrasser. Ce que l'enfant ignore, c'est que le Monstre attend sagement sous la baignoire. Et il a faim. Après tout, l'eau sale n'est que son deuxième plat préféré... Devinez ce qu'il adore par-dessus tout ! ☺

Sur le coup, j'ai failli avoir des sueurs froides en lisant la fin de l'histoire. Toute mauvaise interprétation est en effet glissante et j'ai bien relu la chute plusieurs fois pour ne pas tomber dans le piège. Quelle sacrée entourloupe ! 

Le Monstre du Bain, de Colin Boyd & Tony Ross

Seuil Jeunesse, 2017

 

ouestu

Luc est bûcheron. Tous les matins, il se rend dans la forêt pour abattre son travail et rentre chez lui avant le coucher du soleil pour avaler son bol de soupe. Tous les jours, son fils Jacques veille scrupuleusement sur leur rituel et attend le retour de son père avec impatience et une pointe de fébrilité. Dès que celui-ci a une minute de retard, l'angoisse du garçon monte d'un cran. Et quand les heures passent et que Luc ne se montre toujours pas, Jacques craint déjà le pire. N'écoutant que son courage, il décide alors de retrouver son père dans la forêt. Certes, Jacques lui a toujours interdit de franchir la lisière qui mène aux bois car il est encore trop jeune. Il pourrait se perdre, ou croiser des individus dangereux. De son côté, l'imagination du garçon s'emballe assez vite. Jacques a en tête tous les contes de son enfance, les histoires avec des ogres, des sorcières, des monstres amateurs de chair fraîche. Le père et le fils ne le savent pas, mais ils se cherchent de part et d'autre de la forêt . Et tous deux redoutent de  disparaître à jamais...

Quelle lecture palpitante ! L'album a merveilleusement su rendre l'atmosphère lourde et oppressante de la forêt. L'obscurité, les ombres, les bruits... tout apparaît soudain plus terrifiant. Et on ressent nous aussi cette terreur du vide, de l'inconnu, du danger. Le cœur du lecteur bat à l'unisson du père et du fils. C'est poignant, vibrant d'émotion. Le tour de force est impressionnant. Et puis, la relation entre Jacques et Luc est touchante, sincère et pure. On ne se résoud pas à les laisser dans leur désarroi et on croise les doigts pour un dénouement heureux.

Une lecture riche en sensations fortes ! 

Où es-tu ? de Benoît Broyart & Violaine Leroy

Seuil Jeunesse, 2016

 

22/06/16

Mon petit ♥, par Antonin Louchard

IMG_6528

Petit moment de tendresse autour de cette ravissante lecture, simple, rapide, mais attendrissante.

Au fil des pages, cet album tout-cartonné récite une étonnante litanie... Mon petit poussin, mon petit chat, mon petit canard, ma petite puce... avec les illustrations de circonstance. 

Tiens donc. 

On avance ainsi jusqu'à la double page finale qui clame un bon, gros Je t'aime ! ♥ 

Cette lecture éveille ainsi la tendresse à l'évocation des petits surnoms souvent donnés par les parents à leurs enfants, que ceux-ci auront plaisir à entendre, encore et encore, en découvrant les animaux s'y rapportant. 

La lecture est décidément douce et apaisante, avec des illustrations rigolotes. On a là un imagier original et très attachant, qui inspire une tendre complicité, et plus encore. Le cœur en velours, qui ressort sur la couverture, invite aussi à la découverte ! 

Seuil jeunesse, mai 2016

IMG_6529   IMG_6530

IMG_6531

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19/03/16

Bouh ! Le livre qui fait le plus peur du monde, par Antonin Louchard

IMG_6088

Les petits fantômes aussi ont des devoirs à faire, le soir, avant de dîner en famille. Comme de s'entraîner à faire peur. Bouh... re-bouh ! Mais rien n'y fait. Le lecteur ne cille pas. Et ça met notre petit fantôme en pétard. Attends, tu vas voir... Le temps de manger un morceau, mais promis, il reviendra pour filer les chocottes au lecteur insolent. Et rira bien qui rira le dernier ! ^-^

La lecture est très, très, TRÈS drôle ! Ce nouvel album d'Antonin Louchard fait simple, tout de blanc vêtu, graphisme épuré, un texte concis, limpide, efficace. Avec une fin... brr ! saisissante. Même le titre fait mal aux yeux. J'ai adoré ! ♥

Seuil Jeunesse / Mars 2016

IMG_6089   IMG_6090

IMG_6091   IMG_6092

IMG_6093

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09/07/15

Le Pire livre pour apprendre le pot, d'Antonin Louchard

IMG_4168

C'est notre tournée Antonin Louchard ! Un auteur qui ne manque pas de nous faire sourire avec ses albums pleins d'humour et de dérision. Forcément, un programme alléchant et qui tient ses promesses. Nous, on adore ! ☺

Cette fois, il aborde la question du pot : cet élément terrifiant, boudé par les enfants, mais sur lequel le passage est obligatoire. Eh oui, pas le choix. Quand on grandit, on ne fait plus dans ses culottes. On va sur le trône, symbole de noblesse et de grandeur.

L'histoire ici est espiègle et tordante : le narrateur, docte et patient, s'adresse à ce vilain petit lapin, bougon et râleur. Fais ci, fais ça... lui dit-on. Et lui de répondre, sempiternellement : Oui, je sais. Mais il est de mauvaise foi, rhaaa... je vous jure. Heureusement la fin est vraiment poilante. Ah, ah ! Faire sur le pot, c'est bien. Beaucoup mieux, en tout cas, que de faire dans ta culotte. ;-)

Cette lecture, qui se veut pédagogique, est surtout un bon moment de rigolade ! Testée et approuvée par notre comité de jeunes lecteurs intrépides.

Seuil jeunesse / juin 2015  ♦  Lecture à accompagner avec : Petit manuel pour aller sur le pot ! de Paule Battault & Anouk Ricard

IMG_4169   IMG_4170

IMG_4171   IMG_4172

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

C'est la p'tite bête ... & La Promenade de Flaubert, d'Antonin Louchard

IMG_4159

Ces deux titres de la collection Tête de Lard bénéficient d'une réédition avec format plus malléable pour les enseignants, qui partagent leurs lectures en classe.

Dans La Promenade de Flaubert, on suit notre personnage vedette dans sa balade bucolique. Quand, soudain, le vent se lève, Flaubert perd son chapeau, puis ses lunettes s'envolent. Et plus le vent va souffler, plus notre Flaubert tombe en vrac : il perd la tête, les bras, les jambes ! Heureusement que Mme Flaubert a la tête sur les épaules... En passant par là, elle rassemble les morceaux de son homme et roule ma poule ! ;-)

Texte simple mais instructif qui permettra aux enfants de détailler le corps humain de façon ludique. La fin de l'histoire reste ouverte, pour les inviter à imaginer la suite à leur guise. Très sympa.

IMG_4160   IMG_4161

IMG_4162   IMG_4163

 

♦♦♦♦

IMG_4158

La Palme d'or revient à l'ouvrage de la P'tite bête... Vous savez ? Celle qui monte, qui monte, qui monte.

Avec ses illustrations expressives et éclatantes, cet album des chatouillis fera plier de rire les bambins. Car la P'tite Bête est rigolote, avec sa bouille toute ronde, aux yeux gigantesques. Elle taquine le lecteur... hé ho, y'a quelqu'un ? Si vous ne réagissez pas, elle repart pour un tour et elle descend, descend, descend...

Facile, simple, efficace. À lire le soir avant de s'endormir. Pas d'excitation sur l'oreiller, mais de grands éclats de rire. Pour petits et grands. Bonne humeur assurée !

IMG_4164   IMG_4165

IMG_4166   IMG_4167

éditions Thierry Magnier / mai 2015 pour la présente édition

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,