22/09/21

Loups, Magie et Cie (September Jones #1), de Jupiter Phaeton

Loups, Magie et CieTitre pioché parmi les nouveautés audio (toujours) sur le site Audible. Quelle veine ! J'ai vraiment passé un moment extra à rencontrer September Jones et partager ses aventures incroyables.

September est écrivain. Un jour de dédicaces en librairie, elle croise une fan qui manque de la zigouiller avec une seringue. L'intervention divine d'un certain Kyle permet à la jeune femme de s'en sortir sans perdre des plumes. Mais ses ennuis ne font que commencer. Elle va notamment échapper de peu à une fusillade puis à des magiciens en furie. Pourquoi ? comment ? Le petit monde de September Jones pose question mais gagne vraiment à être connu.

En vérité, September est une Changeling. Elle vit en colocation avec des humains et traque un but précis pour retrouver son frère. Elle a également tué son ex et dissimulé son corps dans le jardin. Elle est fâchée avec son père et a grandi auprès d'un vieux mage protecteur. Habituée à se débrouiller seule et à se méfier des loups, elle n'entend pas obéir aux directives de Kyle (le chef de meute qui voudrait la recruter dans sa maison d'édition).

La lecture est un festival de répliques piquantes, de clichés ordinaires, de mythes inébranlables, de personnalités volcaniques, de sursauts en tout genre avec électricité dans l'air ! C'est éclatant. Dans ce premier tome, il y a peut-être des passages plus mous par moments (la confession de Peter) mais les bases sont posées et la suite ne demande qu'à exploser.

Vivement... la version audio est EXTRA.

©2020 Jupiter Phaeton (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Ariane Brousse
  • Durée : 8 h 12
  • Également disponible en ebook ou papier chez Jupiter Phaeton Editions (2021)

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19/09/21

Le clan des loups (La légende des quatre #1), de Cassandra O'Donnell

Le clan des loupsContrainte au sevrage forcé depuis ma lecture du tome 7 de Rebecca Kean (le dernier tome se fait attendre), j'ai donc opté pour cette série plus destinée aux adolescents mais qui se découvre non sans déplaisir.

Les personnages ont donc 16-17 ans et fréquentent le lycée. Ce sont des Yokaïs (moitié humains moitié animaux) et des héritiers de leurs clans respectifs (loups, tigres, serpents et rapaces). Ils ont grandi dans la méfiance de l'autre et entretiennent ces rapports hostiles car ils cohabitent dans une paix précaire. Aussi, le jour où Maya décide de fermer les yeux sur l'intrusion involontaire de Bregan et son petit frère, en territoire ennemi, elle sème un début de panique car le conseil est révolté et envisage de riposter. Mais lorsqu'un loup est assassiné, vraisemblablement par un tigre, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Maya a le sentiment d'avoir été trompée et met au défi le chef des tigres.

Il y a un sacré bon rythme dans cette lecture. Ça a aussi le charme adolescent : intrépide, spontané, irréfléchi et enflammé. Les jeunes gens se lancent des vacheries, ils apprennent aussi à se connaître, et puis il y a des idylles naissantes. Le tout est justement dosé. Le roman est court donc l'histoire file vite. Il faut s'enlever de la tête que ce n'est pas du niveau de la série phare de Cassandra O'Donnell. Et ainsi, on passe un moment sympa, sans prise de tête, en visant les trois prochains de la série (sans frustration). On me dit que la suite est de mieux en mieux... j'ai hâte !

©2018 Flammarion (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Diane Kristanek
  • Durée : 5 h 28
  • Bonne lecture audio : interprétation légère et agréable.

⭐⭐⭐⭐

15/09/21

Amberath (Rebecca Kean #7), de Cassandra O'Donnell

AmberathGniiiiii ! Et voilà, maintenant que j'ai terminé celui-ci, il faut s'armer de patience pour le prochain dont on ne connaît même pas la date de parution. Hello la frustration.

Petite précision : il s'agit de l'avant-dernier tome de la série. Et je ne vous raconte pas la petite phrase de fin.

Je n'ai plus qu'à croiser les doigts pour que le dénouement aille dans le sens espéré (par moi-même).

Quel sera le choix de Rebecca ? Pour moi, c'est tout vu. Mais sait-on jamais ! ?

J'avais déjà eu quelques sueurs froides dans le tome précédent (Origines).

Mais là, je crois que mon cœur a jailli hors de ma poitrine avec les nouveaux renversements. Vous dire que j'étais comblée serait un faible mot.

Faites pause, s'il vous plaît, car je suis vraiment, vraiment heureuse !

Et j'aime définitivement les Vikaris, et plus particulièrement la garde rapprochée de Rebecca. Naelle, Catherine, Madeleine, Victoria et Blanche sont tellement drôles. Impitoyables, mais drôles.

Par contre, l'enquête de notre Asayim est accessoire. Ne nous mentons pas, ce sont les interactions entre espèces qui sont excitantes.

Les relations de Rebecca avec les chefs de clan. Les mots doux et les répliques sarcastiques. Les menaces et la colère noire. Sans oublier le danger et la tendresse.

Bon, voilà. Y'a plus qu'à ronger son frein, désormais.

©2021 Les éditions J'ai lu (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Caroline Klaus
  • Série : Rebecca Kean, Volume 7
  • Durée : 10 h 58
  • La mythologie des dieux et des déesses, par contre, devient confuse. Je suis un peu perdue. Bon point pour la lecture audio, de bon goût et très distrayante. Je réécouterai toute la série bien volontiers lorsque le dernier tome sortira.

⭐⭐⭐⭐

Un tempérament de feu (Les liens du sang #1), de Helen Harper

Un tempérament de feuGrâce à sa récente parution en livre audio, j'ai pu découvrir ce premier tome qui me tentait depuis quelques temps. Globalement j'ai été séduite, même si je reconnais que le tout est perfectible. Du moins, ce que j'ai entraperçu m'a donné envie de poursuivre l'aventure.

Pour l'heure, on fait connaissance avec une héroïne qui n'est qu'une simple humaine (et qui le répète trop souvent pour que l'information soit anodine) et qui vit parmi une meute de métamorphes dans un trou paumé en Cornouailles.
L'existence de Mackenzie est cependant menacée suite à l'agression de son Alpha. Suite à quoi, une délégation de Londres débarque en limousine et tout le tralala. La tranquillité du camp vient de disparaître et Mackenzie doit faire profil bas pour préserver sa couverture.
Le Seigneur Corrigan semble avoir décidé de fourrer son nez dans leurs affaires en les testant les uns après les autres ou en leur proposant de les rejoindre dans la capitale. Il entend surtout percer la carapace de la jeune femme renfrognée et un peu trop têtue à son goût.
Malheureusement, les attaques se répètent. Mackenzie veut protéger sa famille et part seule mener son enquête (et sa vendetta).

Ce premier tome s'applique donc à nous présenter une héroïne débrouillarde et solitaire, dont le passé est bien trop flou car Mack ignore tout de ses origines. Ce sera également un point à éclaircir au cours de la lecture, en plus des crimes à résoudre, tout en composant avec son caractère farouche et ses rapports conflictuels avec le Grand Manitou des métamorphes.
Au final, tout n'est que présentation ou mise en bouche dans ce premier tome. Mais c'est drôlement goûteux et surtout ça a le goût de revenez-y sans tarder. Vivement les prochains livres en audio / la prestation est persuasive aussi.

©2021 Hardigan Collection Infinity (P)2021 Hardigan

⭐⭐⭐⭐

14/09/21

Les Larmes de Saël #2, d'A. D. Martel

Les Larmes de Saël 2Après avoir été agréablement surprise par le tome 1, j'ai prolongé le plaisir en lisant la suite et j'ai été conquise ! L'univers est encore plus riche, les personnages vivent des aventures palpitantes et l'intensité dramatique ne faiblit pas. Nouveaux dangers, toujours plus de tentations et de trahisons. Les tribus vont être au cœur des convoitises et des sacrifices. C'est excellent !

Dans ce deuxième tome, on commence par accompagner Arcana dans son long périple à travers le désert. Mais une tempête de sable va la séparer de son amoureux. La voilà désormais seule à conduire les siens en lieu sûr quand elle débarque dans une oasis où vit une communauté prête à les accueillir sans contrepartie.

D'expérience, on sait qu'il faut toujours se méfier des intentions trop belles pour être honnêtes. Arcana et les siennes auront à cœur de se serrer les coudes. Mais ce n'est jamais simple. Hmmm.

Pendant ce temps, à Ceylan, on suit une jeune femme du nom d'Eleni. Une rescapée politique devenue l'épouse d'Ambrose. Elle est fragile et innocente. Mais va peu à peu découvrir la nature revancharde de son homme, déterminé à détruire Saël et surtout Arcana.

Que de rebondissements à attendre ! Ce deuxième tome n'a pas déçu mes attentes. J'ai été transportée dans son monde. J'ai aimé l'ambiance (proche de la fantasy orientale) et les réflexions qui se posent au cours du parcours de notre héroïne (la société matriarcale, la volonté d'être mère ou pas, le rôle des hommes, non une opposition etc.). C'est sûr qu'un certain Ashkan manque beaucoup au programme. Mais sinon, c'est franchement très, très bon à découvrir.

Seule frustration : la série est en cours (je l'ignorais) et il faut maintenant patienter pour la suite. Ça ne se voit pas mais j'ai les genoux à terre et les mains en l'air tellement je suis au désespoir. 😜

©2020 AD_Martel (P)2021 Audible Studios
  • Lu par : Estelle Galarme
  • Série : Les Larmes de Saël, Volume 2
  • Durée : 12 h 08
  • Entre fantasy orientale et dystopie post-apocalyptique, Les Larmes de Saël vous invite au voyage et à l'aventure !

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10/09/21

Les Larmes de Saël #1, d'A. D. Martel

Les Larmes de Saël

Quelle agréable surprise ! C'est en furetant sur le site Audible.fr que j'ai trouvé ce titre. J'ai tenté le coup par curiosité. Bingo. J'en sors conquise et très satisfaite. J'ai tout aimé : l'univers de fantasy orientale, les personnages, l'histoire. Tout est captivant. Le rythme est prenant. Je ne regrette vraiment pas cette découverte.

Jusqu'à son dix-huitième anniversaire, Arcana menait une existence privilégiée dans la cité de Ceylan. Seule ombre au tableau : la perspective d'un mariage arrangé. Mais suite à une attaque terroriste, la jeune femme agit sur un coup de tête. Elle déclare vouloir épouser l'assaillant pour lui sauver la mise. Cet inconnu - un Saëlien du nom d'Ashkan - lui voue pourtant une haine farouche. Mais son choix n'est pas sans conséquence. Arcana est bannie de sa cité et doit quitter sa famille pour s'installer dans une tribu ennemie (qui lui réserve un accueil tout aussi venimeux).

Malgré tout, Arcana s'accroche et a trop de fierté pour abdiquer. Elle tient tête à la vieille Donya (la grand-mère du clan) et maudit la petite Mina pour les pires crasses subies. Même son mari la fuit. Seule dans son coin, Arcana se sent isolée et incomprise comme jamais. Il n'y a que le doux Zachary pour lui montrer un peu de compassion. Et une jolie bergère, ensorceleuse et espiègle. Il lui faudra donc une bonne dose de patience, d'écoute et d'observation pour cerner le fonctionnement des Saëliens et peut-être trouver sa place parmi eux.

Tout ceci prend évidemment du temps et c'est très bien ainsi ! L'installation d'Arcana, son évolution, sa relation avec Ashkan et les membres du clan, tout se construit sans hâte. On découvre d'abord une Arcana pimbêche et morveuse (elle vient de tomber de son piédestal et doit se reconstruire un mode de vie loin, très loin de son éducation). C'est beaucoup pour elle qui vivait dans un monde sous cloche. Même son couple lui inspire incompréhension et regret. Du moins, il lui faut dompter l'animosité de son époux et gagner sa confiance. Un rude challenge.

En bref, je suis clairement tombée sous le charme de ce premier tome qui dévoile ses trésors page après page. La romance aussi n'est pas au centre de l'intrigue même si elle lui est nécessaire - le dosage est parfait. La lecture est efficace et entraînante. J'avais sans cesse envie d'y revenir dès que je mettais en pause mon livre audio. Il va sans dire que je lis la suite dans la foulée.

©2019 AD_Martel (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/09/21

La charmante librairie des flots tranquilles, de Jenny Colgan

J'avoue, cette nouvelle histoire de Jenny Colgan m'a inspirée quelque déception. La tournure des événements m'a semblé plus lourde et surtout les personnages ont été moins attachants que dans La charmante librairie des jours heureux.

La charmante librairie des flots tranquilles

Dans ce roman, nous retournons donc en Écosse où l'héroïne précédente (Nina) avait élu domicile en trouvant l'amour et un boulot formidable. Mais des soucis de santé la contraignent à lever le pied. Elle doit donc embaucher Zoe de Londres pour assurer sa tournée sur les routes de campagne.

Cette nouvelle héroïne est au bout du rouleau. Maman célibataire et sans le sou, elle vient de trouver un poste de nounou dans ce trou paumé de Kirrinfief. Elle débarque dans une grande demeure respectable où vivent des enfants turbulents avec leur père (Ramsay, très grand et très peu présent). La maman semble avoir disparu des radars car nul n'a le droit de l'évoquer. 

D'où un tableau brinquebalant car la famille Urquart est plus désespérée que polissonne.

Zoe va ainsi mettre un peu d'ordre dans ce foyer qui refuse d'être cadré (pas d'école, pas de repas potable, pas de vêtements à la bonne taille). Elle va en baver mais elle n'a pas d'autre choix que de rester. En particulier pour son fils, Hari (qui ne parle pas). Après tout, Zoe sent que ce changement d'air ne peut que leur être bénéfique.

Vous l'avez compris : ce roman n'est pas une suite mais un livre-compagnon. On croise quelques-uns des personnages de La charmante librairie des jours heureux (Zoe est l'ex-copine du frère de la coloc de Nina). On passe vite fait par Kirrinfief. Et puis c'est tout.

En fait, on s'enterre principalement dans la grande demeure des Urquart (figée dans le temps, avec ses pièces verrouillées ou ses tonnes de bouquins interdits d'accès). On va donc dépatouiller leurs conflits familiaux, nombreux et pas anodins (dépression, déni de parentalité, harcèlement, scarification, mutisme) etc.

Que de problèmes ! On sent que l'histoire sera plus poignante et dramatique. Au détriment de l’ambiance écossaise dont le folklore et les autochtones sont plus en retrait. Là, vous sentez ma frustration. J'avais adoré les décors et les gens dans La charmante librairie des jours heureux.

Cette nouvelle lecture est donc moins légère et tellement peu crédible. Vous dire que Super Nounou retrousse ses manches pour relever TOUS les défis ? Ça me fait lever les yeux au ciel mais passons.

Pour le coup, le format audio n'a pas aidé car la voix de la comédienne est larmoyante et s'engouffre dans un tunnel d'émotions gnangnan. Qu'est-ce que j'ai pu soupirer. Franchement, ce titre est moins bon que La charmante librairie des jours heureux.

Enfin, pour moi, il n'y a pas assez d'Écosse ou de Kirrinfief, trop de drames hélas ! 

©2021 Prisma Media (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16/08/21

La vie suspendue (Tobie Lolness #1), de Timothée de Fombelle

La vie suspendue Tobie Lolness 1Quinze ans plus tard, je replonge dans l'histoire de Tobie Lolness en version audio (excellente). Un vrai bonheur.

Tobie Lolness vit dans un grand chêne avec ses parents. Son père est un savant. Un érudit, philosophe et ingénieur. Hélas, ses récentes découvertes vont mettre le feu aux poudres alors que les intérêts d'un industriel sont menacés. La famille Lolness est alors pointée du doigt, accusée à tort. Ils sont ensuite expulsés, traqués et emprisonnés. Seul Tobie parvient à s'échapper mais comprend qu'il ne peut plus compter sur l'aide de personne.

Une fois encore, j'ai été transportée dans cette aventure qui jongle entre intrigue traditionnelle et écriture poétique. Sans compter que ce livre figurait aussi parmi les premières œuvres de jeunesse à glisser un message écologique dans son histoire.

En bref, Tobie Lolness se destine à devenir un Classique. Le roman concentre la beauté, la justesse, le ton, l'action et l'émotion. C'est un enchantement !

©2006 Editions Gallimard Jeunesse (P)2021 Editions Gallimard Jeunesse

⭐⭐⭐⭐⭐

 

Les yeux d'elishaJ'ai donc enchaîné avec le deuxième tome, qui reprend l'histoire là où nous l'avions quittée précédemment.

Le grand chêne est malade. Les mousses et les lichens ont envahi ses branches. Léo Blue règne en tyran sur les Cimes et retient Elisha prisonnière. Les habitants se terrent. Les Pelés sont chassés sans pitié. Dans la clandestinité, Tobie se bat. Au plus dur de l'hiver, la résistance prend corps. 

Cette relecture, en format audio, a confirmé mon souvenir d’une belle série entraînante ! Cette suite et fin était subtile, charmante et pleine de poésie. Action et émotion sont au rendez-vous : c'était vraiment très bon. Je ne m'en lasse pas.

Bravo Noam Morgensztern pour votre interprétation.

©2007 Editions Gallimard Jeunesse (P)2021 Editions Gallimard Jeunesse

13/08/21

Anne d'Avonlea, de Lucy Maud Montgomery

Anne d'Avonlea

Tout d'abord, la couverture de cette édition est exceptionnelle. Une beauté. Pour le contenu, l'histoire est douce pour un tome qui est, pour moi, celui de transition.

Anne s'apprête à quitter doucement l'enfance et fait encore durer le plaisir de l'insouciance. Autour d'elle, pourtant, le monde continue de tourner : un nouveau voisin fait parler de lui, Marilla adopte deux nouveaux enfants et doit soigner sa vue. Anne est désormais maîtresse d'école et lance la Société d'amélioration pour leur village.

Bien entendu, le quotidien à Avonlea est parsemé de petits événements qui sont semblables à la vie des petits villages (cours de récré, œuvres de charité, cancans, histoires d'amour naissantes, retrouvailles amicales et départs). Mine de rien, Anne doit donc bientôt quitter ce cocon douillet pour franchir la prochaine étape de sa vie d'adulte. En attendant, notre héroïne s'accroche à ses rêves de petite fille fantasque et romantique.

Toutefois, elle rêve aussi de parcourir du pays et d'aller à l'université. Elle a soif de connaissance et de découverte. Et surtout, Gilbert Blythe n'est jamais loin. Mais elle n'a pas encore creusé la question.

Ce deuxième tome est bon, très bon, mais n'a plus l'étincelle du début - Anne devient une jeune femme moins spontanée. L'innocence de la jeunesse a disparu. Ceci dit, sa propension à tomber amoureuse de la nature et à nourrir autant d'imagination à partir de rien est étonnante !

Quoi qu'il en soit, cette série est vouée à bichonner le plus aigri ou le plus cynique des lecteurs. Elle a un effet doudou garanti. Ou je ne comprends pas. Tant de tendresse et de poésie concentrées sur 300 pages... c'est précieux dans ce monde de brutes.

MONSIEUR TOUSSAINT LAVENTURE / 2021

Deuxième volume de la série de livres consacrée à Anne Shirley. Nouvelle traduction de l’anglais (Canada) par Isabelle Gadoin. Illustration de couverture par Midori Kusano. Le troisième volume, Anne de Redmond, à paraître en août 2021.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09/08/21

Did I Mention I Need You ? (D.I.M.I.L.Y #2), d'Estelle Maskame

Did I Mention I Need YouMa petite voix intérieure se gausse : mais pourquoi tu t'es infligée ce truc ? Moi, balbutiant : euh. J'avais juste envie de donner une seconde chance à la série puis de piocher dans une lecture audio divertissante.

Mais l'histoire est tellement niaise. Du psychodrame puéril.

La nana est amoureuse de son frère d'adoption mais sort avec son meilleur ami pour l'oublier. Lorsqu'ils se retrouvent à New York, ils succombent de nouveau à l'interdit et se sentent super mal de trahir leurs proches.

Comble de l'ironie : après avoir bravé le jugement des uns et des autres, ils se séparent à nouveau. Vont-ils enfin réaliser que leur relation est toxique car elle fait ressortir leurs mauvais penchants ? ! Ce serait trop beau.

Sur ce, j'abdique définitivement. Je suppose qu'ils vont se réconcilier et roucouler après moult prises de tête. NO WAY.

©2016 Estelle Maskame / Éditions Pocket Jeunesse, pour la traduction française et la présente édition. Traduit par Maud Ortalda (P)2019 Lizzie

  • Lu par : Astrid Roos
  • Série : D.I.M.I.L.Y, Volume 2
  • Durée : 7 h 20
  • Cela fait un an qu'Eden n'a pas vu son demi-frère Tyler... son amour secret. Leur histoire était impossible, mais Eden ne peut s'empêcher de se réjouir quand Tyler l'invite pour les vacances à New York. De toute façon, Eden est heureuse avec Dean, son petit ami, et Tyler est sûrement passé à autre chose, lui aussi.

⭐.5

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,