22/01/20

Le Troisième Jumeau, de Ken Follett

Le Troisième JumeauVoici donc un roman de Ken Follett initialement paru dans les années 90 ! Oui, ça se sent... (on parle de disquette d'ordinateur). Ah, ah. Et puis les réflexions mesquines sur les hommes, sur les femmes, c'est tellement misogyne, tellement banal. De toute façon, les personnages sont lamentables. Tous. Entre la brillante chercheuse en génétique, le séduisant étudiant en droit et les méchants pourris jusqu'au trognon, on nous joue la sérénade habituelle. Gros soupirs. Roulement des yeux. Ça m'a agacée... mais vraiment !

En revanche, l'histoire est plutôt pas mal : Jeannie Ferrami cherche à déterminer si l'humain se distingue par sa génétique ou son éducation. Elle cherche à étudier des jumeaux aux parcours dissemblables pour appuyer son propos. Elle fait ainsi la rencontre de Steve (son frère est un criminel récidiviste) qui ne lui cache pas son attirance, sauf qu'il est plus jeune donc elle préfère le tenir à distance. Sur ces entrefaites, Steve est arrêté par la police pour viol : identification du témoin, analyse biologique... tout colle. Le gars tombe des nues et jure son innocence. De son côté, Jeannie ne va pas renoncer si facilement à son cobaye et redouble d'efforts pour démêler cet imbroglio, tout en se heurtant à des magouilleurs sans vergogne.

Dans l'univers très machiavélique de Follett, les ordures ont la belle vie et nous démontrent l'étendue de leurs talents sans craindre d'être mis à mal. C'est souvent très exagéré mais c'est ce qui rend la lecture aussi sordide et stimulante. Chapeau la rouerie de l'auteur : franchement exemplaire. Reste cependant à supporter sa vision étriquée ou limite ringarde (les balbutiements amoureux et tout ça... berk !). Pour le reste, son scénario est ficelé comme une production hollywoodienne et ça distraie décemment le lecteur. Prochain titre audio à découvrir : Le Pays de la liberté

©1997 Éditions Robert Laffont (P)2019 Audiolib

Marie Bouvier offre une belle performance de comédienne / lectrice et nous fait passer un agréable moment à suivre cette nébuleuse histoire où se côtoient politiciens véreux et scientifiques aveuglé par les gros sous... Les révélations sonnent farfelues, mais pourquoi pas ? Action, rythme et rebondissements font ainsi bon ménage dans ce roman. 

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14/01/20

Munkey Diaries (1957-1982) de Jane Birkin

Munkey Diaries (1957-1982)Cela commence par les souvenirs futiles d'une gamine de 11-12 ans, une petite anglaise rêveuse qui se trouve gauche et quelconque, avec en toile de fond des histoires sur sa famille, sa maman comédienne, son papa engagé dans la résistance, son frère Andrew, sa sœur Linda...
Puis viennent les rencontres amoureuses, d'abord John B. puis Serge G. Une fois encore, c'est une Jane sans fard qui se dévoile. Elle nous livre ses histoires avec la plus grande transparence : ses promesses, ses espoirs, son épanouissement, sa chance, ses peurs, ses déceptions... Tout n'est que passion dans la vie de Jane : donner et recevoir, aucun compromis.
Bien sûr, son bonheur a un prix. Ce journal s'achève au moment où Jane quitte Serge. La séparation est douloureuse. Ses confidences sont d'ailleurs sans filtre et très émouvantes. De manière générale, son récit donne des frissons. D'abord il nous plonge dans le passé, avec une part de nostalgie pour le Swinging London, puis au cœur du cinéma français des années 70 avec ses légendes vivantes (Romy Schneider, Brigitte Bardot, Trintignant, Depardieu, Pierre Richard...) sans oublier un épisode étrange avec Claude François.
Jane évoque aussi son quotidien, rue de Verneuil, ses tournages, ses filles, son souci de tout concilier et de ne se sentir jamais à sa place. Cette lecture est finalement très fidèle à l'image qu'on peut se faire de Jane Birkin : une personnalité fantasque et éthérée. On la retrouve avec ses questions, ses désirs, sa poésie et sa tendresse.
En effet, j'ai trouvé une vraie part d'émotion, pure et sincère, dans ses journaux. On sent la jeune femme à fleur de peau, qui trace son bout de chemin en suivant ses propres règles, à la fois exigeantes et compatissantes, mais jamais sans tricher.
Rien que pour ça, c'est une lecture fascinante car pleine de grâce - à conseiller aussi en livre audio car texte lu par Jane elle-même ! 🤍🌺

©2018 Librairie Arthème Fayard (P)2019 Audiolib

Un journal à la fois intime et universel, sublimé par la lecture unique et touchante de Jane Birkin.

Résultat de recherche d'images pour "jane birkin john barry"

Bienvenue chez Serge Gainsbourg rue de Verneuil

Image associée

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

27/11/19

La Femme du banquier, de Cristina Alger

La Femme du banquier

Voilà une lecture agréable et distrayante, dont on suit le fil comme sur des roulettes et en se prenant vite au jeu.
D'un côté, on a l'histoire d'une jeune femme qui apprend la mort tragique de son mari dans un accident d'avion. Mais bientôt elle réalise que son homme, qui travaillait pour une banque suisse, était impliqué dans un lourd dossier d'évasion fiscale et plus encore.
Parallèlement, une journaliste accepte de reprendre le flambeau tendu par son mentor décédé et s'attaque à un article concernant des magouilles financières et politiques. Or le sujet vient chatouiller les babines de son beau-père dont la campagne pour l'élection présidentielle vient d'être annoncée.
Les deux affaires vont venir se télescoper... on s'en doute. En attendant, l'une et l'autre vont pas mal louvoyer car elles sont devenues des cibles de choix pour leurs détracteurs. Les menaces se font pressantes, du coup le rythme et les rebondissements se donnent le mot. Cela se ressent à la lecture qui file à toute vitesse.
Par contre, l'intrigue criminelle reste assez légère et convenue. 
Mais on ne s'ennuie pas du tout. Les chapitres alternés permettent aussi de tenir la cadence. C'est entraînant à lire, très sympathique et divertissant. Attendez néanmoins le format poche ou empruntez un exemplaire en bibliothèque. Sinon le format audio est top avec l'excellente Rachel Arditi !

©2018 / The Banker's Wife / Éditions Albin Michel, pour la traduction française (P)2019 Audiolib

Après le succès de l'éblouissant Park Avenue, Cristina Alger plonge dans le monde opaque de la haute finance. Ce thriller où glamour, corruption et politique se mêlent dans le secret des coulisses du pouvoir, raconte aussi la quête éperdue d'une femme pour découvrir la vérité sur un homme qu'elle croyait connaître.

 

 

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03/11/19

Le Signal, de Maxime Chattam

Le Signal

Il y a du Stephen King dans ce roman, ou je ne m'y connais pas !!!
Une famille ordinaire vient s'installer dans une grande demeure aux abords d'une forêt. Leur voisin les prévient de ne pas trop s'y approcher... Mais les enfants sont jeunes et aventuriers. Ils vont prendre des risques qu'ils vont vite regretter.
Dans la maison aussi, l'ambiance vire au cauchemar. Les occupants comprennent alors que les lieux sont maudits et désormais hantés par des fantômes sanguinaires. À vouloir préserver les uns et les autres, les Spencer réalisent tardivement qu'ils sont tous devenus leurs cibles favorites.
Quelle ambiance... une vraie réussite !
Cela m'a fait du bien de retrouver un Maxime Chattam aussi bon et terrifiant (après quelques déboires dont Le Coma des mortels ou Que ta volonté soit faite).
Et puis j'ai lu ce roman pile au bon moment - saison automnale, proche Halloween... C'était juste parfait !
Un rendez-vous opportun pour lectrice avide de sensations fortes.

J'ai été largement servie. Pfiou !

©2018 Éditions Albin Michel (P)2018 Audiolib

Une lecture audio AU TOP.
Un roman certifié Blackprint esthétiquement impressionnant.

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ? 

 

08/10/19

La Carte des jours (Miss Peregrine et les enfants particuliers 4), de Ransom Riggs

La Carte des joursQuatrième tome inattendu dans la série Miss Peregrine et les Enfants Particuliers ! Certes, on savait Jacob dans une impasse depuis son retour à la normalité. Mais ses amis lui réservent une grande surprise en débarquant en Floride. Leur objectif : s'adapter au monde moderne au cours d'un apprentissage haut en couleur.
Malgré tout, le souvenir d'Abe Portman demeure toujours vivace chez nos Particuliers. Tous ont envie de visiter sa maison et de connaître sa vie loin de leur boucle temporelle. D'où les découvertes qui vont lancer Jacob, Emma et leurs camarades sur les traces d'un ancien complice, aux abords d'un restaurant asiatique et au sujet d'une jeune fille isolée dans un monde inadapté à ses compétences. Une mission qu'ils vont relever sans l'aval de leur directrice.
Et notre Miss Peregrine va être remontée comme un coucou !
Étonnamment, cette lecture a été pour moi une vraie récréation... alors que je pensais avoir fait le tour de cette série dont l'univers insolite est aussi la très grande force. J'ai probablement lu ce roman au bon moment - période automnale propice aux ambiances surannées - tout en goûtant au plaisir de la version audio (texte lu par l'excellent Benjamin Jungers).
Au démarrage l'excitation des retrouvailles laisse vite place à un doux ronronnement car il ne se passe pas grand-chose. J'ai néanmoins apprécié cette quiétude et me dire que je reprenais contact avec de vieux amis. Bref : ça fait du bien. Ceci dit, l'intrigue se peaufine et vient grattouiller certaines zones qui méritaient de l'être (l'idylle entre Jacob et Emma par exemple...). Ce nouveau cycle est comme un prolongement à un monde déjà très riche et fascinant... c'est donc tout bon pour continuer l'aventure !

©2018 / 2019 A Map of Days, The fourth novel of Miss Peregrine's Home for Peculiar Children / Bayard Éditions pour la traduction française (par Sidonie Van den Dries) (P)2019 Audiolib

La suite tant attendue de la série culte Miss Peregrine est un jeu de piste trépidant où se côtoient humour, surprise et suspense.

#ChallengeHalloween #CosyHalloween

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04/10/19

Cari Mora, de Thomas Harris

Cari Mora... tout simplement, inconsistant !
Un riche malfrat cherche à mettre la main sur le magot de Pablo Escobar et parvient à bidouiller un tournage quelconque pour entrer dans la villa inaccessible au public. Seulement les lieux sont gardés par l'héroïque et redoutable Cari Mora (passé difficile, nouveau départ et études de véto). Qu'à cela ne tienne. Le commanditaire a rassemblé plusieurs margoulins autour du projet, tous sans foi ni loi, dont le protecteur de la jeune femme, et tous prompts à sceller des pactes qu'ils vont fausser sans retenue.
En fait ce roman raconte l'histoire d'un braquage qui vire au casse-tête et qui ressemble à une mascarade avec ses personnages caricaturaux & ses retournements de situation surévalués. C'est assez mal dosé, surtout. On se retrouve avec une histoire qui se voudrait nerveuse et méchante... mais qui ne produit qu'une sensation de platitude désolante.
Au final, tout n'est que légende. Pablo Escobar, Cari Mora, Thomas Harris... oubliez tout. Que de la poudre aux yeux. Sans son illustre signature, ce roman aurait été une simple distraction - passable et quelconque - pas loin de passer inaperçue !
C'est ennuyeux.

©2019 Calmann-Lévy (P)2019 Audiolib

C'est toujours difficile, quand on est une femme, d'écouter Antoine Tomé car il n'arrive pas à ajuster la voix des rôles féminins. Comme il se trompe, cela rend les personnages creux et ridicules. C'est désormais une triste habitude... à laquelle je refuse de plier ! Un effort, svp.

 

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01/10/19

Une joie féroce, de Sorj Chalandon

Jeanne est une femme formidable. Tout le monde l'aime, Jeanne. Libraire, on l'apprécie parce qu'elle écoute et parle peu. Elle a peur de déranger la vie. Pudique, transparente, elle fait du bien aux autres sans rien exiger d'eux. Jeanne, qui a passé ses jours à s'excuser, est brusquement frappée par le mal. "Il y a quelque chose", lui a dit le médecin en découvrant ses examens médicaux. Quelque chose. Pauvre mot. Stupéfaction. Et autour d'elle, tout se fane. Son mari, les autres, sa vie d'avant.

Une joie féroce

Les premières pages du roman sont glaçantes : l'annonce du cancer tombe comme un couperet. S'ensuit tout le protocole d'usage (rapporté platement et néanmoins très fidèlement à la réalité). L'héroïne est sonnée. Son désarroi s'accentue par la distance du corps médical, la réaction pathétique du mari, le regard des gens, les réflexions anodines et superficielles.
Tout ça fout un coup au moral. Et je n'étais franchement pas très réceptive.
Puis le roman glisse vers une histoire de rencontres providentielles avec trois autres femmes soudées par la maladie et les coups du sort. Toujours au nom de leur solidarité féminine, elles vont devenir partenaires dans le crime (et mettre au point le braquage du siècle dans une bijouterie place Vendôme).
C'est alors un roman aux antipodes de ce qu'on envisageait qui s'écrit et qui va se conclure de manière tout aussi inattendue. Sauf que j'étais déjà totalement larguée (avant tout parce que je n'ai ressenti aucune empathie pour les personnages, puis parce que j'ai trouvé cette volte-face impromptue et aberrante). Cette lecture est donc tombée à plat.
Mauvais timing ou pas, je n'ai pas réussi à adhérer à son style patchwork. Ses spectres aussi sont très pesants et vite démoralisants : ils marquent l'histoire d'entrée de jeu et vous hantent tout du long. Impossible de me décoller de cette sensation... j'avais hâte d'en finir !

Excellente interprétation par Valérie Muzzi, tout en finesse et sobriété. Malgré mon manque d'enthousiasme pour son propos, l'écoute du roman a été très agréable.

©2019 Éditions Grasset & Fasquelle (P)2019 Audiolib

 

En guerre contre ce qui la ronge, Jeanne va prendre les armes. Elle était résignée, la voilà résistante. Elle se dresse, gueule, griffe, se bat comme une furie. Elle découvre l'urgence de vivre, l'insoumission, l'illégalité, le bonheur interdit, une ivresse qu'elle ne soupçonnait pas. Avec Brigitte la flamboyante, Assia l'écorchée et l'étrange Mélody, trois amies d'affliction, Jeanne la rebelle va détruire le pavillon des cancéreuses et élever une joyeuse citadelle.

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24/09/19

Eragon, de Christopher Paolini

EragonEragon, jeune fermier de quinze ans, mène une petite vie tranquille chez son oncle et son cousin. Un jour, en rentrant de chasse, il tombe sur un étrange caillou. Une pierre magnifique, bleue et lisse, qu'il espère troquer contre de la viande pour l'hiver. Malheureusement cette trouvaille ne convainc pas les commerçants... le garçon décide donc de la ramener chez lui.
La venue d'un conteur vagabond va finalement bouleverser son existence car Brom, avec ses légendes au sujet de dragons et de dragonniers tous disparus, a éveillé sa curiosité et rallumé une flamme éteinte. Par contre, l'existence préservée chez son oncle est menacée et Eragon doit partir au plus vite. Un long périple, harassant et semé d'embûches, attend notre tandem et son escorte - la splendide Saphira.

Un début enthousiasmant - promesse de découvertes et d'observations. On débarque, on fait le tour du proprio, on écoute, on prend des notes et on suit la lumière du couloir pour ouvrir la prochaine porte. L'aventure devient alors un peu plus épique, avec un Eragon qui assume son statut de héros courageux face au danger. L'action s'ébroue pour apporter un soupçon de peps.
Globalement la lecture est efficace et entraînante, même si le déroulement demeure assez linéaire (ceci dit, ça m'a semblé assez long en format audio). La relation entre Eragon et Saphira montre leur attachement profond et leur complicité parfois teintée de jalousie (notamment quand le garçon tombe sous le charme de l'elfe). Il y a aussi une bataille finale qui rappelle fort celle vue dans Tolkien. Mais c'est tout bon.
On sent la jeunesse de l'auteur - sa fougue, son mimétisme, sa joyeuse exaltation à raconter son histoire fantastique et flamboyante. La version audio qui m'a permise d'être à la page est également agréable à écouter (texte lu par Olivier Chauvel) pour une immersion réussie dans cet univers pour le moins ambitieux (19 heures de patience et d'abnégation). Je ne demande qu'à poursuivre l'aventure et accompagner Eragon dans sa quête... malgré la sensation de longueur ressentie et la voix trop étouffée (asthmatique ?) de Saphira.

©2010 Bayard Éditions (P)2019 Audiolib

La saga culte arrive enfin en livre audio !
Laissez-vous emporter dans les inoubliables aventures d'Eragon,
à travers la lecture exaltante d'Olivier Chauvel.

eragon audio

Depuis des décennies, le mal règne dans l'Empire d'Alagaësia. Un jour, Eragon, un jeune fermier, découvre au cœur de la forêt une pierre magnifique. Elle est si bleue, si lisse ! Fasciné, il l'emporte à Carvahall, le village où il vit avec son oncle et son cousin. Comment pourrait-il deviner qu'il s'agit d'un œuf, et qu'un dragon porteur d'un héritage ancestral, aussi vieux que l'Empire lui-même, va éclore ? Dès lors, la vie d'Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s'engage dans une quête qui le mènera aux confins de l'Alagaësia. Guidé par les conseils de Brom, un vieux conteur, le garçon devra affronter, avec sa dragonne bleue, Saphira, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite. Eragon n'a que quinze ans, mais le destin de l'Empire est désormais entre ses mains.

 

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11/09/19

L'Outsider, de Stephen King

L'Outsider

Grandiose, vraiment, pour ne pas dire carrément flippant !
La petite ville de Flint City est sous le choc suite à l'arrestation de leur coach fétiche pour le meurtre d'un enfant. Malgré les preuves accablantes, Terry Maitland clame son innocence. Mais l'inspecteur Anderson veut boucler rapidement cette affaire.
Et tout va partir en cacahuète ! Car la masse populaire est en colère, les familles sont éplorées, la presse est avide d'images qui font la une... La confusion est totale, même si le chagrin est immense et le désespoir tout aussi vaste.
Stephen King nous réserve un grand thriller qui nous retourne le cerveau et qui nous cloue sur notre canapé en nous faisant tourner les pages avec fébrilité. Le scénario est franchement noir et poignant, d'où la boule d'angoisse au ventre et la curiosité chevillée au corps car on crève d'envie de démêler les ficelles de cette intrigue inexplicable.
Peu à peu, on comprend aussi que la solution va chatouiller. On retrouve d'ailleurs cette chère Holly Gibney venue éclairer la lanterne opaque des enquêteurs. Son aide ne sera pas de trop pour affronter ce qui nous attend ! Brrrr... ça frise parfois l'insensé mais ça promet de bonnes séquences terrifiantes.
En somme, on savoure l'intensité dramatique, le suspense de malade et l'ambiance hyper pesante de cette lecture qui nous colle à la peau. Tout bonnement efficace !

©2019 Stephen King c/o The Lotts Agency Éditions. Traduction Albin Michel (P)2019 Audiolib

Excellent lecteur qui rend (à juste titre) la lecture addictive avec ses moments de doute, d'humour ou de peur panique. Une écoute très prenante et qu'on prend également le temps d'explorer en glissant lentement dans son atmosphère...  une réussite !

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02/09/19

La Dernière Chasse, de Jean-Christophe Grangé

La Dernière ChasseRevenu d'entre les morts, le commissaire Niemans des Rivières pourpres reprend du service pour se rendre en Allemagne où le corps martyrisé d'un riche héritier a été retrouvé en pleine Forêt Noire. 
Avec son équipière (Ivana Bogdanovic) il découvre l'existence d'une chasse très particulière, selon un étrange rituel ancestral, et à laquelle s'adonne une famille aussi troublante que fascinante. Sans le savoir, Niemans est déjà mis k-o.
Les deux policiers ont donc une solide enquête à démêler et partent en roue libre sans se soucier des procédures officielles. Leur attitude dérange et les amène à devenir la cible d'un bataillon de Chasseurs Noirs (vestiges des criminels enrôlés par Himmler pour traquer les juifs) et d'une meute de Chiens enragés qui font clairement trembler dans les chaumières.
On se croirait presque dans Le Chien des Baskerville pour l'ambiance, les spectres et les démons ! Mais on remballe vite ses espérances car le roman se révèle assez frustrant et déconcertant. Les yeux fermés, je n'aurais jamais parié sur J-C Grangé pour en être l'auteur ! Cela m'a semblé trop facile, un peu plat et fade. 
En fait, la conduite est sans surprise : intrigue sordide, meurtres horribles, atmosphère suffocante, personnages éreintés. Je n'ai pas ressenti de réelle plongée en apnée non plus. N'ayant pas encore lu La Terre des morts, j'avais gardé le souvenir du rythme frénétique et enivrant de Congo Requiem. Et ça manque. 
En somme, La Dernière Chasse est un bon thriller mais il est loin d'être bluffant.

©2019 Éditions Albin Michel (P)2019 Audiolib

Excellente interprétation par Thierry Blanc ! Une lecture audio entraînante et qui inspire beaucoup de terreur ! Hyper efficace.

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,