12/10/17

Pêle-Mêle : Nomi-Nomi Dans ma ville - Le crocodile du boulevard de Belleville - Papa à grands pas - Tohu Bohu

Nomi-Nomi Dans ma ville

Passionnée par le chant et le spectacle, Noémie Brosset - alias Nomi Nomi - est depuis son plus jeune âge une “touche-à-tout” : danse à 4 ans, piano à 11 ans, théâtre à 15 ans. Élève au Conservatoire de Lyon, entre 16 et 19 ans, elle suit le cursus de chant lyrique avant de se lancer héroïquement dans la création. Elle écrit et compose, avec ses claviers et son ordinateur, ses propres chansons. Cet album est donc le fruit de son labeur - un album plein de pep's et de mélodies rafraîchissantes, qui viennent égayer le quotidien des enfants. Au menu, on trouve diverses comptines, sur Paris, les promenades en plein air, la gourmandise, l'Amérique, le chat de la sorcière, le blues du policeman ou les copines coquettes. La lecture est d'autant plus adorable car ce sont les illustrations d'Aurélie Guillerey qui viennent ponctuer tout ça de leur note enjouée. Un album très enfantin, qui séduira les plus jeunes.

Nomi-Nomi : Dans ma ville, illustrations d'Aurélie Guillerey

Nathan, 2017

----------------------------------

 

Le crocodile du boulevard de Belleville

Tous les soirs, le petit Wang et son ami Ban-Ji le tigre se promènent dans les rues de Belleville et se racontent des histoires sur la Chine éternelle. Ils surprennent également une dame et son crocodile à la sortie du métro, approcchent timidement avant de lier connaisance. Madame Aminati est une férue de constellations et scrute chaque nuit le ciel à l'aide d'une longue-vue. Moboutou son crocodile n'est pas bien méchant, il préfère de loin écouter les histoires sur les étoiles du cosmos et les grains de sable du fleuve Niger. Tous les quatre prennent ainsi l'habitude de se retrouver chaque nuit pour se balader et partager des anecdotes... jusqu'au jour où Moboutou se présente seul - Madame Aminati “est partie explorer les étoiles”. Wang lui propose aussitôt de l'adopter et de poursuivre leurs explorations, avec une pensée pour leur grande amie en train de “faire dada sur les astéroïdes”. Quel tour de passe-passe ! À aucun moment, l'histoire ne laisse filtrer une pointe larmoyante, alors que la mort est suggérée mais jamais évoquée textuellement. C'est joliment troussé et cela rend hommage à l'imagination, à la curiosité et au partage. Les enfants seront sensibles à ce quatuor improbable qui vit sa vie secrète dans les rues de Belleville en se racontant des contes et des légendes sur la culture des uns et des autres. Une lecture pleine de tact et de richesse.

Le crocodile du boulevard de Belleville, de Didier Lévy & Aurélie Guillerey

album nathan, 2017

----------------------------------

Papa à grands pas

Mathieu est inquiet, car c'est son papa qui doit venir le chercher à la crèche avec sa vieille voiture verte, qui a toujours du mal à démarrer. Et si elle décidait de ne plus jamais démarrer ? Comment faire ? Le papa de Mathieu ne manque pas de ressources - il fera appel au voisin, il piquera le tracteur rouge, il volera à dos de dragon ou il demandera aux lapins un coup de pouce... Les solutions ne manquent pas ! Et au grand jamais, papa peut également prendre ses deux jambes à son cou pour voler jusqu'à son fiston. C'est un papa infaillible ! Et une lecture pleine de tendresse pour rassurer les petits bouts qui se sentent abandonnés et pour dédramatiser l'angoisse de la séparation. L'histoire met en avant l'imagination de papa qui tourne à plein régime ! C'est franchement drôle. ☺

Papa à grands pas, de Nadine Brun-Cosme & Aurélie Guillerey

album Nathan, 2016

----------------------------------

 

tohu bohu

En voilà une fantastique lecture, qui ne se contente pas d'être un basique inventaire d'instruments de musique, car Rémi Courgeon a choisi de jouer avec les mots et leur musique pour proposer un concerto vraiment rigolo ! J'ai souri tout du long... pour le trompettiste et le tronc péteur, la cornemuse et le corps de muse, la basse pourrie et le basset peureux, le tambourin et le taon bourré, le duo d'olifants sur le dos d'éléphant... et j'en passe ! C'est délicieusement décalé, ingénieux et surprenant. Un album que je recommande fortement. ☺

Tohu-Bohu, de Rémi Courgeon

album Nathan, 2016

 


26/03/16

Mirlificochet méchant sorcier ! de Fabienne Morel & Debora Di Gilio

IMG_5901

Mirlificochet est un méchant sorcier, aux doigts crochus, avec des poils sous les bras et une mâchoire en forme de tiroir. Mirlificochet sent mauvais et fait fuir tout le voisinage. C'est bien simple, dès qu'il apparaît, tout le monde se carapate, de peur de tomber dans les pommes à son approche.

Mirlificochet est effectivement malin et redoutable. Un jour, il toque à la porte d'une ferme pour confier sa sacoche, dans laquelle il a glissé un grain de blé, et recommande à la fermière d'y faire bien attention, car il va revenir la récupérer. Mais la poule de la fermière se paie le culot de fouiller dans la sacoche et avale le grain de blé. Malheur, malheur !

Mirlificochet revient peu après, coriace et impatient, tandis que la fermière balbutie des excuses. Qu'il prenne à la place la fautive, la poule ! Et notre sorcier de poursuivre sa route jusqu'à la ferme suivante, où la poule connaît un triste sort, par la faute d'un cochon... lequel sera confié à Mirlificochet, jusqu'à la propriété suivante et le pet fatal d'une vache à l'estomac barbouillé. 

Finalement, ce conte à faire peur est d'une drôlerie ! C'est savoureux, cocasse, inattendu et enchanteur. Le duo Huile d'olive & Beurre salé, qu'on ne présente plus, nous étourdit de bonheur avec cette fable librement inspirée d'un conte breton, qui fera pleurer de rire les enfants. Après tout, « Ce qu'on aime dans les contes qui nous parlent de méchants, c'est que quand on règle leur compte on s'endort paisiblement. »

L'album est une chouette découverte et une parfaite réussite, une fois encore. Fabienne Morel et Debora Di Gilio sont deux charmantes poétesses et ont trouvé dans les illustrations d'Aurélie Guillerey cette touche essentielle de fraîcheur, de tendresse et d'humour. Nul doute que les amateurs de chansons et ritournelles enjouées et facétieuses trouveront leur bonheur dans cette collection (il s'agit de leur 4ème titre) !

Syros / Octobre 2015

IMG_5902   IMG_5903

IMG_5904   IMG_5905

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Mes premiers airs de rock / Mon petit Chopin

IMG_6048

Avec ses puces sonores, cet album fait découvrir quelques airs de rock pour les plus jeunes, depuis Elvis (1956) à Nirvana (1992), en passant par les Beach Boys, les Stones, The Clash et Bruce Springsteen !

Ce joli tour d'horizon est épatant. La lecture, sur une musique réarrangée, au son néanmoins strident, est une plongée exaltante dans un genre musical décapant. Les illustrations d'Aurélie Guillerey, pleines de fraîcheur, confirment la tendance virevoltante et l'esprit pétulant de l'ouvrage.

Un chouette collection, adaptée pour les plus jeunes ! Et longue vie au rock. ^-^

IMG_6049   IMG_6050

♫♪♫♪♫♫♪♫♪♫♫♪♫♪♫♫♪♫♪♫

IMG_6051

Changement de registre avec la musique de Chopin :  La Grande valse brillante, La Polonaise, La valse du petit chien, La goutte d'eau, Le papillon, Nocturne figurent au programme du recueil. 

C'est toujours à l'aide de petites puces sonores que l'enfant découvrira les airs classiques du compositeur et pianiste virtuose, avec des illustrations charmantes (Séverine Cordier) pour apporter une touche de tendresse et rendre l'ouvrage plus accessible. 

Encore un titre fabuleux, qui invite à l'éveil musical et donne envie de danser la valse ou tournoyer comme un petit chien tout fou ! ;-)

IMG_6052   IMG_6053

Gründ / Mars 2016

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05/12/14

Mes plus belles musiques classiques pour les petits 2, ill. par Aurélie Guillerey, Vincent Mathy, Clotilde Perrin, Ch. Roederer

IMG_2442

Illustré par Clotilde Perrin, Aurélie Guillerey, Vincent Mathy et Charlotte Roederer, ce livre avec CD permet de découvrir 17 des plus belles musiques classiques (oui, c'est un tome 2). Entre nous, ce livre ne s'adresse pas seulement aux petits et peut parfaitement convenir à la néophyte que je suis... De toute façon, il est précisé que c'est “ à mettre entre toutes les oreilles pour s'éveiller à la beauté du monde” ! 

C'est un régal de parcourir les pages cartonnées (pour les petites mains malhabiles) du livre, d'en admirer les illustrations (ravissantes, de mon point de vue) et d'y trouver la petite phrase d'accroche pour accompagner le morceau et son compositeur. « Un jour on est triste, un jour on est gai, un coup à gauche, un coup à droite... un coup pour rien. Finalement, la musique c'est comme la vie ! » Antonin Dvorak

C'est poétique, sans chichi, harmonieux et captivant. J'ai adoré ! 

Gallimard jeunesse, coll. éveil musical, en soutien avec Radio Classique, octobre 2014

IMG_2445  IMG_2447IMG_2448  IMG_2449

(Durée d'écoute du CD : 54 mn environ)
Liste des 17 morceaux : 
Bach - Variations Goldberg - Variation n×°1
Beethoven - La lettre à Élise
Fauré - Pellés et Mélisande - La Sicilienne
Debussy - Dr Gradus et Parnassum
Rossini - Ouverture Guillaume Tell (la fin : thème de la poursuite)
Mozart - La petite musique de nuit
Strauss - Marche de Radetzky
Vivaldi - Quatre saisons - été allegro
Rameau - Castor et Pollux Acte 2 - Air 1
Brahms - Symphonie n° 3. Allegretto grazioso
Schubert - Moment Musical, D. 780 : No. 3
Offenbach - Les contes d'Hoffmann - Barcarole
Haendel - Solomon : L'arrivée de la reine de Sabba
Dvorak - Humoresque No. 7 in G-Flat Major, Op. 101
St Saëns - Le carnaval des animaux Cygne
Tchaïkovsky - Le lac des cygnes acte II scène 1 (thème du cygne)
Grieg - Peer Gynt - Morning

20/12/13

Un auteur, deux livres : Nathalie Kuperman

IMG_0235

Il y a un monstre dans le cartable de Joseph ! Il fait des bruits bizarres qui l'empêchent de se concentrer sur la leçon de géographie. Quand il se décide à y jeter un petit coup d'oeil, le garçon manque de tomber à la renverse : il a sous les yeux une représentation minuscule de sa mère, en train de grignoter le croissant qu'elle avait promis à son fils pour son goûter.

Quelle histoire ! Peu de temps après, sa mère fait encore des siennes en se pointant derrière lui aussi grande que Gulliver ! Elle fait fuir les petits caïds qui cherchaient à intimider son rejeton et lui donne de gros bisous baveux en l'étouffant de câlins. Mais la coupe est pleine, pour Joseph, il est temps d'en finir avec cette maman abusive et débordante d'amour. Trop, c'est trop.

Le garçonnet entre en rébellion et impose ses nouvelles conditions, le revers de la médaille risque toutefois de sérieusement le chambouler. C'est qu'il ne sait plus ce qu'il veut, notre little Jo, il veut s'assurer qu'on l'aime, mais pas qu'on l'oppresse. Pour sa maman aussi, la conversion s'annonce quelque peu délicate.

Mais ce roman est drôle, farceur, tendre et follement amusant. Il dresse un portrait haut en couleur d'une maman envahissante, capable de démarrer au quart de tour sitôt que son gros bébé chouine, tempête ou manifeste un soupçon d'indépendance. En parallèle, les réactions du garçonnet valent aussi leur pesant de cacahuètes !

Le résultat est délicieusement cocasse, on ne fait que sourire du début à la fin ! Et les illustrations d'Aurélie Guillerey sont tout simplement parfaites.

Ma mère est partout (Mouche de L'École des Loisirs, avril 2013 - ill. d'Aurélie Guillerey)

IMG_0236

Celui-ci est tout aussi poilant et s'adresse aux jeunes ados (niveau collège).

On suit l'histoire de Louis, 13 ans, qui est fou amoureux de son amie d'enfance, Mona. Hélas, cet amour est à sens unique car la demoiselle en aime un autre. Louis a le cœur brisé et décide de changer de tactique en jouant les indifférents et en s'affichant avec une autre fille. Ce sera Déborah, la meilleure amie de Mona.

S'enchaîne alors une étourdissante valse des sentiments, au centre de laquelle notre ami Louis se sent carrément chavirer. C'est qu'il ne sait plus qui il aime, pourquoi il aime, s'il est aimé en retour, et pourquoi toute cette confusion s'empare de lui, pourquoi se sent-il aussi bête et paralysé, pourquoi c'est devenu soudain aussi compliqué d'être en présence d'une fille qu'on a connu depuis la crèche ! ?

Que de questions pertinentes et perspicaces dans ce petit roman ! C'est une lecture qui a su brillamment interpréter la délicate phase de transition qui se joue dans la tête de nos adolescents “en crise”, notamment au sujet des rapports entre filles et garçons et des premiers émois amoureux. Naturellement, c'est traité avec beaucoup d'humour et de légèreté !

Le garçon qui aimait deux filles qui ne l'aimaient pas (Médium de L'École des Loisirs, octobre 2013, ill. de couv. : Magali Bardos)

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21/12/12

Plutôt manger mes godasses que d'avoir ta carapace, avaler du Canigou et me faire appeler Chouchou.

IMG_8426

IMG_8427

IMG_8428

IMG_8429

IMG_8431

L'histoire de Malo avait pourtant bien commencé. C'était un bébé très mignon, blond aux yeux bleus. Ses parents étaient si fiers qu'ils en avaient un sourire un peu idiot. Et puis, Malo a changé : ses yeux sont devenus marrons, comme son père, et ses cheveux sont devenus bruns, comme sa mère. Ce n'était pas grave. Il était toujours aussi joli.

Mais au bout de quelques semaines, une forme étrange a poussé dans le dos de Malo. C'était une coquille d'escargot ! Un phénomène inexplicable. Même les 213 médecins consultés demeurèrent perplexes devant son cas. Ses parents n'en firent pas un drame, ils couvèrent leur petit garçon d'amour et de cadeaux. Son grand frère était moqueur, comme tous les grands frères.

Les ennuis ont pourtant commencé dès lors que Malo a mis les pieds à l'école. Il est soudain devenu la risée des enfants, tous plus méchants les uns que les autres, avec en tête les frères William qui le baptisèrent Coquillette la mauviette. Car Malo n'était pas fortiche en sport, toujours le dernier à la course, au foot ou au basket.

Heureusement Malo avait une meilleure amie, Nina, qui le défendait toujours. C'est d'ailleurs avec elle qu'il va participer à la compétition annuelle de luge. Et là, le miracle se produit. Leur luge va se soulever du sol, prendre son envol et disparaître dans les airs. Malo et Nina vont boucler leur course ... sur la coquille et finirent les premiers !

Tout me plaît dans cet album : l'histoire est racontée par Julie Depardieu, écrite par Arnaud Cathrine et Florent Marchet, la musique est entraînante, on retrouve des artistes comme Matthieu Boogaerts, Jeanne Cherhal (la psy !) et Valérie Leulliot, les illustrations sont d'Aurélie Guillerey, que j'adore. Par contre, c'est très court, à peine 18 minutes d'écoute ... pour une promenade musicale et littéraire fort plaisante !

Coquillette la mauviette, concocté par Florent Marchet et Arnaud Cathrine (Actes Sud, 2012)
Avec la participation de Julie Depardieu, Mathieu Boogaerts, Valérie Leulliot, Jeanne Cherhal, Artus de Penguern, Raphaële Moussafir et Antoine Dezelli.

03/05/12

"Les enfants sont des énigmes lumineuses."

Le match du jour oppose les enfants contre les parents. Bah oui. 

IMG_7204

Les enfants sont méchants, c'est bien connu. Ils sont bruyants, insupportables, ils crient, font des caprices, ils mordent, ils crachent leurs épinards, ils ne disent pas bonjour à la dame, ils font du chantage, ils donnent des câlins quand ça leur chante, en somme ils sont épuisants et limite ingrats. C'est fort d'une tendre ironie que Vincent Cuvellier nous livre un portrait de notre progéniture, avec un bagout hors du commun. Impossible de ne pas sourire en parcourant cet éventail de situations toutes plus grotesques (et authentiques !) les unes que les autres.

C'est ainsi un festival de patience et de flegme qui s'offre à nous, et le constat s'impose : les enfants sont de gentils monstres qu'on aime comme ils sont, c'est-à-dire imparfaits. On doit aussi au rituel de l'histoire du soir de réconcilier tout ce petit monde, ouf les journées peuvent paraître longues, elles savent aussi se boucler sur un sentiment d'apaisement quand on retrouve l'enfant endormi dans son lit, sourire aux lèvres et heureux... Après tout, les enfants sont gentils. 

-) A découvrir pour l'ironie de la situation, pour l'humour de Vincent Cuvellier et pour les illustrations d'Aurélie Guillerey (j'adore). 

Les enfants sont méchants, par Vincent Cuvellier & Aurélie Guillerey (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2012)

Les enfants auront l'occasion de se venger en se plaignant de leurs parents, grâce au retour de ma mère ! Une mère qui ne fait rien comme les autres, qui a la tête dans les nuages, qui dit une avalanche de gros mots, qui mange des paquets de bonbons, qui promet de faire attention et qui bien évidemment n'en fait qu'à sa mode. 

IMG_7365  

C'est déjà le troisième titre de cette collection (où le portrait de ma mère est souvent gratiné, mais c'est pour de rire !). Si ma mère est à la fête, son fiston, lui, se désespère et le lecteur rigole. Trois histoires courtes viennent faire état de situations souvent désespérantes, mais jamais navrantes, ma mère a conscience de ses défauts et préfère en rire en faisant l'orang-outang dans son dressing. Tout ça sent bon le vécu, c'est tendre et rigolo de découvrir le regard que parfois posent les enfants sur leurs parents ! Ce troisième rendez-vous a donc été placée sous le signe des facétieuses retrouvailles.

Ma mère à la fête, par Gwendoline Raisson & Magali Bardos (OFF - Pastel, 2012) 

* La citation en titre de ce billet est de Daniel Pennac. : )

IMG_7367

15/03/12

Pourquoi ma grand-mère tricote des histoires ?

La Fontaine, Chedid, Huot ou Prévert : des poètes d'hier et d'aujourd'hui déroulent le fil de la vie et vous invitent au partage des mots entre générations. 

IMG_6925  IMG_6927  IMG_6928


C'était mon clin d'oeil pour le printemps des Poètes, avec cette anthologie de poèmes illustrés par Aurélie Guillerey (je ne me lasse pas de son talent !).

Pourquoi ma grand-mère tricote des histoires ?
Sélection proposée par Célia Galice et Emmanuelle Leroyer - Préface de Georges-Emmanuel Clancier
Bayard jeunesse, 2012 

PRINTEMPS-DES-POETES

affiche illustrée par Joëlle Jolivet

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19/01/11

Pêle-Mêle Clarabel #18

Nous en avons lu, des albums, ces derniers temps. Et certains méritent notre clin d'oeil, voici :

IMG_2087 IMG_2088 IMG_2089 IMG_2090 IMG_2091

L'homme extraordinairement fort, par Magali Le Huche (Didier jeunesse, 2008)

Hector est, certes, un homme extraordinairement fort... et viril. Il a aussi ses petits secrets. Il est amoureux et il nourrit une passion folle pour le tricot. Il n'a pas du tout envie que cela se sache, alors il se cache. Mais quand sa collection est révélée, puis quand frappe la tempête qui emporte tout sur son passage, ma foi, Hector sait reprendre du poil de la bête ! 

IMG_1155 IMG_1157

Mes parents adorent les animaux, par Tino & Magali Le Huche (Milan jeunesse, 2010)

Léonie voudrait une souris comme animal de compagnie, ses parents sont contre. Qu'à cela ne tienne... Ils lui présentent une farandole d'animaux qui vont leur en faire voir de toutes les couleurs. Sauf qu'on a toujours besoin d'un plus petit que soi !

J'ADORE LES ILLUSTRATIONS DE MAGALI LE HUCHE !!!

IMG_1152 IMG_1154

Mon pote Zéphyrin, par Claire Frappé & Julien Martinière (Didier jeunesse, 2010)

Margot voulait un chien, à la place ses parents lui ont ramené Zéphyrin... c'est adorable comme tout ! Ceux qui ont à la maison un fidèle compagnon sous n'importe quelle forme animale comprendront.

IMG_2144 IMG_2145 IMG_2152

Asticots, une histoire pressée de Bernard Friot & illustrée par Aurélie Guillerey (Milan jeunesse, 2010)

C'est super DRÔLE et les illustrations d'Aurélie G. sont adorables - j'aime beaucoup !

IMG_2093

Juste un jour, de Laura Leuck & illustrations de Marc Boutavant (P'tit Glénat, 2009)

La meilleure personne qu'on peut rêver d'être, c'est exactement et précisément QUI l'on est…

IMG_2100 IMG_2110 IMG_2113 IMG_2114

Mille milliards de familles, par Mary-Ann Hoberman & Marc Boutavant (Gautier Languereau, 2009)

J'ADORE LES ILLUSTRATIONS DE MARC BOUTAVANT !

A noter que cet album porte un regard tendre et touchant (et poétique !) sur la famille et notre place au sein de celle-ci. Un album qui invite aussi à regarder plus loin que son nombril. C'est drôlement bon !

A bientôt, pour un prochain pêle-mêle (où l'on parlera de western et de crèpes - slurp !)