25/10/17

Shaker Monster #2 : Zigotos incognito, de Mathilde Domecq & Mr Tan

shaker monster zigotos incognitoPour Justin et Gwen, la relation entre frère et sœur ressemble à une perpétuelle partie de taquineries qui se soldent sur d'inévitables chamailleries. Il faut dire aussi que le petit frère n'en loupe pas une pour se mettre dans le pétrin, comme introduire en douce le shaker magique à l'école ! Gwen a les sens en alerte et prédit une mauvaise journée. Bim, cela ne loupe pas, une fâcheuse manipulation plus tard, un monstre dévoreur de livres est en roue libre dans les couloirs de leur école. Panique à bord, le voilà qui se rue vers la bibliothèque où il se met à croquer des rayons entiers sans se soucier du monde alentour. Le plus drôle, c'est qu'à force d'avaler des encyclopédies, notre monstre se transforme en érudit et va changer du tout au tout son comportement !

Ce deuxième tome est toujours aussi réjouissant à parcourir, cf. le tome 1 (Tous aux abris) pour se rafraîchir la mémoire. On retrouve dans cette bande dessinée le pep's, la bonne humeur et le rythme endiablé qui avaient déjà su nous séduire. Cette fois, on croise de drôles d'énergumènes sous forme de monstres bibliovores ! Et malgré leurs bisbilles, nos deux héros doivent encore se serrer les coudes pour que tout rentre dans l'ordre en toute discrétion, mais c'est vite dit, car la situation dégénère en un clin d'œil et les créatures du Shaker Monster ont tôt fait de semer la zizanie.

La lecture est définitivement virevoltante, ça court, ça crie, ça glousse à chaque coin de page. Cela se lit de gaieté de cœur et c'est tout à fait charmant !

GALLIMARD - Collection Bandes dessinées hors collection 
Date de parution Octobre 2017


20/01/16

Shaker Monster, Tome 1 : Tous aux abris ! de Mathilde Domecq & Mr Tan

Shaker Monster

Justin et Gwen sont comme chien et chat. Bien que frère et sœur, ils passent leur temps à se chamailler par principe. Les parents réclament un peu de répit, surtout pour leur grand-père qui vient de s'installer chez eux, pensant trouver du repos auprès de sa famille. Mais rien n'y fait. Ces deux-là se déchirent pour des broutilles et tout est prétexte pour râler, pester, se courser dans toute la maison, chouiner, geindre... bref, c'est usant. Certes, Justin est un petit bonhomme intrépide, curieux et infatigable, il a toujours besoin d'action et est partant pour taquiner sa frangine et rigoler dans son coin. C'est plus fort que lui. Le jour où ses parents lui demandent de ranger des affaires de papi dans le grenier, le garçon ne résiste pas à l'envie de jeter un œil dans ses cartons. C'est comme ça qu'il dégote un objet sensationnel : un Shaker Monster qui va sacrément bouleverser leur quotidien. Après une bonne nuit de sommeil, catastrophe dans la maison, de la morve gluante... partout, un petit monstre incontrôlable, une sœur au bord de la crise de nerfs et un papi complice qui va leur confier un grand secret. Ce Shaker Monster est un objet magique, dans lequel il suffit de déposer n'importe quel ingrédient, puis de le secouer pour donner vie à un petit monstre... Quel micmac ! La maison est sens dessus dessous, les parents vont criser en rentrant. Vite, vite, solidarité toute, il faut nettoyer ce champ de bataille et remettre les trublions dans le Shaker. Et là, ça se complique... ;-)

Cette lecture, idéale pour les plus jeunes (dès 6-7 ans), est bouillonnante d'énergie et procure une sensation euphorisante. L'histoire est aussi d'un humour très prout-caca de nez qui fera à coup sûr glousser les mômes, déjà sensibles aux couleurs acidulées et aux bouilles craquantes des personnages. Mais c'est clair que l'esprit feu follet, le rythme endiablé et l'aventure survitaminée font tout le charme de cette bande dessinée. 

Gallimard Bande Dessinée / Janvier 2016

Découvrez les 3 premières planches du tome 1, et suivez Shaker Monster sur facebook.Découvrez les 3 premières planches du tome 1, et suivez Shaker Monster sur facebook.

Copyright : http://shakermonster.tumblr.com/

07/11/13

Sailor Twain ou La Sirène dans l'Hudson, de Mark Siegel

IMG_8568

Fin du XIXe siècle, Elijah Twain est le capitaine du Lorelei, un bateau à vapeur qui navigue sur l'Hudson, dans l'État de New York. Quand il trouve sur le pont une sirène blessée, il la recueille secrètement, la soigne et tombe peu à peu sous son charme. Parce qu'il veut en savoir plus sur cette créature, Twain se retrouve au coeur d'un drame dont aucun occupant du bateau ne sortira indemne. Car nul ne peut côtoyer une sirène sans en payer un jour le prix.

Lu le temps d'un trajet, coincé dans les embouteillages... J'avais été immédiatement emportée, séduite, coupée du monde alentour. C'était magnifique - un décor de toute beauté, des personnages mystérieux, une histoire tout aussi ténébreuse (qui perd juste un peu en substance sur la fin) - mais quelle lecture incroyable ! Entre bande dessinée et roman graphique, l'ouvrage impose une certaine prestance, par son épaisseur et sa couverture cartonnée. Ajoutez ensuite des dessins en noir et blanc, au charme vaporeux et envoûtant... J'avais beaucoup aimé, puis j'ai oublié d'en parler sur l'instant, les mois ont passé, aujourd'hui je livre quelques bribes de souvenirs d'une émotion de lecture troublante, mais fascinante. Une lecture infiniment belle, qui laisse une empreinte éthérée et malgré tout gracieuse.

Gallimard, Bandes dessinées hors collection, janvier 2013 - traduit par Alexis Siegel

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,