13/09/17

Petits mensonges entre copines, de Barbara Dee

Petits mensonges entre copinesAu moment de partir en colo avec ses amies d'enfance, Lia, douze ans, fait une crise de panique et supplie son père de l'envoyer chez sa tante Shelby dans le Maine. Ainsi, proche de la sœur de sa mère - décédée dans un accident de voiture deux ans plus tôt - Lia pense trouver un certain réconfort et l'illusion d'avoir encore un bout de sa maman. Mais Tante Shelby est différente, elle est excentrique et gaffeuse, met souvent sa nièce dans l'embarras - se rendre au centre commercial pour acheter des soutiens-gorge sous un faux prétexte. Elle ne réalise pas combien Lia n'est pas prête à assumer les bouleversements de son corps, et qu'elle a le sentiment de se trouver au carrefour de la Ve Avenue sans la moindre idée de la direction à suivre. Lia est paumée. Ses propres copines sont en train de changer, elles ont leurs règles, elles rentrent de leurs vacances surexcitées, elles se mettent à jouer à Action ou Vérité et se lancent des défis qui viennent fragiliser l'entente du groupe. Rien ne va plus. Lia elle-même commence à raconter n'importe quoi et s'invente un été idyllique chez sa tante, alors que c'est tout le contraire.

Le roman évoque l'entrée en adolescence et son flonflon d'interrogations, sous une apparente légèreté, et épingle une bande de copines qui pensaient tout partager, mais qui au final vont se découvrir des antagonismes et se faire des coups bas. Il faut aller au-delà du côté peste et des mesquineries pour percevoir la détresse dans l'histoire, avec une héroïne qui souffre de l'absence de sa mère, qui ressent un mélange de colère, de jalousie et de désespoir à une période où tout va de travers. Il y a donc une réelle tendresse et beaucoup de sensibilité dans ce roman pour très jeunes filles (9-12 ans), dans lequel la puberté tient le premier rôle en ne cachant rien de ses exigences ni de ses contradictions. Bienvenue en Enfer. ☺

LA MARTINIERE J. - 2017 - Trad. Axelle Demoulin & Nicolas Ancion

DU MÊME AUTEUR : Les Garçons (du collège) ne sont pas (tous) des crapauds

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22/09/16

Les Garçons (du collège) ne sont pas (tous) des Crapauds, de Barbara Dee

Les garçons ne sont pas des crapauds

Finley et sa meilleure amie Maya ont quatorze ans et ont traversé leurs années au collège en étudiant le comportement des garçons, qu'elles ont classé selon trois catégories : têtards, crapauds et grenouilles. Au fil du temps, leurs notes n'ont cessé d'évoluer avec des flèches partout, des déplacements de case, des surclassements ou des destitutions de titres. On le sait, l'adolescence est une période fébrile et variable. Les filles galèrent à tenir à jour leur Guide du développement amphibien. Elles sont d'autant plus perplexes depuis le retour au collège de Zachary Mattison, un Barjoïde métamorphosé en Super-Grenouille après avoir explosé toutes les étapes. Rien ne va plus, Finley s'arrache les cheveux, son amie Maya lâche l'affaire, les deux copines ne se comprennent plus et multiplient les disputes. Au collège, les garçons également se rebiffent. Bonjour la zizanie. Les adultes affolés mettent enfin les pieds dans le plat. À lire comme ça, on pourrait se demander dans quel cirque on débarque ! Bisbilles, clichés et fanfaronnades constituent le savoureux menu du jour - et nous rappellent douloureusement ces heures grotesques à ne parler que de garçons entre copines, tout en rêvant de changer le monde. Eh oui, à quatorze ans, on voit la vie autrement. C'est donc sans prétention que l'histoire cherche à nous intéresser à ce sujet qui nous préoccupe, à savoir les relations entre filles et garçons en pleine puberté, et de constater le gouffre béant entre les deux sexes (mais parvient-on réellement à le combler un jour ?). Cette lecture nous embaume de son parfum juvénile, pas franchement étourdissant, et tâche de tenir une ligne de conduite folâtre et désinvolte. Cela reste très au ras des pâquerettes, même si la couverture illustrée par Hubert Van Rie annonçait un rendez-vous plus sarcastique et décalé. L'ensemble est sympa - destiné aux préados.

Traduit par Rosalind Elland-Goldsmith pour les éditions de La Martinière J. / Août 2016

Titre original : The (Almost) Perfect Guide to Imperfect Boys

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,