31/10/15

Bilan du mois : Octobre 2015 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Witch red shoes

Un mois riche, exceptionnel et TERRIFIQUE. Jugez plutôt...

☠-☠-☠-☠

 Animale: La Malédiction de Boucle d'Or, de Victor Dixen

 Les Maudits, d'Édith Kabuya    Stone Rider, de David Hofmeyr

 Alice au pays des Zombies, de Gena Showalter

 Les Minuscules, de Roald Dahl    Lucile Finemouche & le Balafré : La Dimension Chronogyre

  

 Mes petites peurs, de Jo Witek & Christine Roussey

 Le Croque-lapin, de Rémi Courgeon    Les Aventuriers du soir, d'Anne Brouillard

 La Chasse au Loup, de Sally Grindley & Peter Utton

 Créatures fantastiques, de Paul Rouillac    Docteur Jekyll et Mister Hyde

 

 Horrorstör, de Grady Hendrix    Les Profondeurs, de James Grippando

 La Mort à nu, de Simon Beckett    Les Cendres froides, de Valentin Musso

 Psychose, de Robert Bloch    Diable Rouge, de Joe R. Lansdale

 Cadavre 19, de Belinda Bauer    À la vie, à la mort, de Colette McBeth

 Le Tribunal des Âmes, de Donato Carrisi    Millénium, de Stieg Larsson

 Pandemia, de Franck Thilliez    Une autre vie, de S.J. Watson

 

 Bouche d'Ombre, Tome 2 : Lucie 1900, de Carole Martinez & Maud Begon

 Les Royaumes du Nord (Volume 2), de Stéphane Melchior & Clément Oubrerie

 Le Retour du Chat assassin, de Véronique Deiss   ☠ Aliénor Mandragore, de Séverine Gauthier & Thomas Labourot

 

  ☠-☠-☠-☠

Côté séries TV, j'ai vu la saison 3 de Bates Motel qui s'enfonce toujours plus loin dans les rouages de la folie & schizophrénie. 

Bates Motel6   Bates Motel7

J'ai terminé True Blood avec une saison 7 que j'ai trouvée trop lisse et accommodante dans la résolution de ses intrigues, mais elle restera dans mon souvenir une série sexy (pas toujours de bon goût) et déjantée (humour second degré). Vive Pam, vive Lafayette ! ♥ 

TrueBlood2   TrueBlood6

Vu aussi UnREAL la nouvelle série sur Lifetime qui raconte les coulisses d'une émission de télé-réalité façon The Bachelor. Un jeune bellâtre anglais cherche à s'émanciper de sa richissime famille en lançant son propre business en Amérique, mais doit redorer son blason après la publication de photos volées révélant sa vie dissolue. Une dizaine de candidates toutes plus charmantes et sexy les unes que les autres défilent sur le tapis rouge pour conquérir notre célibataire et atteindre le but ultime - la cérémonie de mariage.

Unreal

Unreal2

C'est une série subtile et cassante, qui dévoile toutes les vicissitudes du métier. Ici, le prince n'est pas charmant, les fiancées sont toutes vénales, chacun s'embrouille et se manipule, personne n'est dupe. C'est l'ANTI conte de fées dans sa version la plus trash et ignoble. Et ça appuie là où ça fait mal - voyeurisme, tabou et spectacle déshonorant. 

Vu aussi Death comes to Pemberley, d'après le roman de P.D James (adaptation de Daniel Percival pour la BBC). On y découvre le couple Darcy & Elizabeth en ménage, non sans heurt, du fait de la découverte d'un homme assassiné sur leurs terres et l'arrivée en fanfare de la jeune sœur Bennet et son époux Wickham. La personnification et l'interprétation sont correctes (Lydia, alias Jenna Coleman, est fantastique, ainsi que Matthew Goode, dans son arrogance superbe... on adore les détester). Le couple Darcy est tout à fait crédible, Matthew Rhys (The Americans) et Anna Maxwell Martin (Enquêtes codées ; South Riding) mais je trouve surprenant le laisser-aller à une scène intime et sensuelle dans l'épisode 3 qui semble à des années lumière de Jane Austen ! ☺

Death comes to Pemberley 2

 

Et je continue la série Haven (d'après la nouvelle de Stephen King, Colorado Kid) qui me plaît beaucoup, beaucoup, beaucoup. ☺

Haven3

 

☠-☠-☠-☠

Avis aux amateurs de livres audio, profitez du weekend pour découvrir Audible.fr

 

audible_Halloween_Banner

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


03/10/15

Weekend Série Tv pour le # Challenge Halloween

Focus sur BATES MOTEL

☠-☠-

une série américaine créée par Carlton Cuse, Kerry Ehrin et Anthony Cipriano (2013)

Bates Motel1

L'histoire s'inspire des personnages du roman de Robert Bloch (Psychose), également incarnés au cinéma par Anthony Perkins et Janet Leigh dans un film réalisé par Alfred Hitchcock.

Norman Bates a dix-sept ans quand il s'installe avec sa mère Norma à White Pine Bay, en Oregon, dans une vieille demeure austère près de laquelle ils ont acheté un motel en déclin. Tous deux forment un couple détonnant, entretenant une relation fusionnelle mais qui apparaît vite dérangeante. Le garçon est solitaire et effacé, il porte à sa mère une admiration sans limite. Inversement, l'emprise de la mère sur son fils est coriace, tantôt surprotectrice, tantôt castratrice.

Cependant, de nombreux secrets entourent le passé de la jeune femme et vont peu à peu éclairer son comportement ou ses choix de vie. Car White Pine Bay est loin, très loin, de la carte postale promise - petite  ville américaine, paisible et proprette - où Norma espérait démarrer une nouvelle existence et effacer son passé. Mère et fils seront également complices d'événements tragiques et devront garder de lourds secrets étouffants.  

Ceci explique grosso modo les rapports louches et accablants au sein de la famille Bates. Au départ on ne devine pas bien qui de la mère ou du fils est le plus psychotique, et c'est l'une des grandes richesses de la série de laisser planer constamment le doute et distiller un climat malsain au fil des saisons, sans perdre de vue l'étonnante complexité de cette relation mère/fils. 

Et il y a aussi cette atmosphère hors du temps, le choix de Norma de vivre comme dans les années 50, à travers ses goûts vestimentaires ou musicaux, totalement en contradiction avec l'époque réelle (oui, des portables, des ordinateurs, le wifi). Les pistes sont brouillées et on en serait presque choqué ! Cela confirme le sentiment d'une série hors norme et au charme envoûtant.

C'est sombre, mystérieux, poignant, violent. L'intensité psychologique y est remarquable, tandis que le scénario se dessine avec subtilité et ne laisse rien supposer du tour que l'histoire va prendre. Mais chaque détail compte et s'entremêle diaboliquement. Cela suffit pour me glacer le sang et retenir mon souffle.

« A boy's best friend is his mother. »

Bates Motel2   Bates Motel3

Bates Motel4

Casting : Vera Farmiga, Freddie Highmore, Max Thieriot, Olivia Cooke, Nestor Carbonell

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30/09/14

Petit bilan du mois de septembre ♪♫•*¨*•.¸¸ ♥ ¸¸.•*¨*•♫♪

lalala

Septembre, mois de toutes les résolutions, des nouveaux départs et du blues de la rentrée ! 

J'ai lu (un peu) et aimé : 

♣ La Faiseuse d'anges, de Camilla Lackberg

♣ Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

♣ Mon Ange gardien, de Julie James  

♣ L'Homme aux cercles bleus, de Fred Vargas  [relecture]

♣ Fakirs, d'Antonin Varenne  [relecture]

♣ Hunger Games 2 : L'Embrasement, de Suzanne Collins  [relecture]

 

Et grosse moisson de séries TV  (ça faisait longtemps)  ! ! 

Vu,la saison 1 de Bates Motel ... carrément FLIPPANT ! J'ai beaucoup aimé.

bates-motel

 

The Lost Room :  série unique concentrée en 6 épisodes. Scénario original et prenant. ☺

lostroom

 

Whitechapel (sur les traces de Jack l'Éventreur, une transposition très réussie !)

Whitechapel

 

Call the Midwife (saison 2) : simple et mignon, mais tellement attachant... j'adore les personnages, l'ambiance générale et la sensation de cocon douillet qu'elle procure ! 

call-the-midwife

 

The Americans, au contexte historique passionnant, la guerre froide dans les années 80, espionnage et contre-espionnage, un couple bidon aux prises avec les tourments amoureux.... très, très prenant !

theamericans

Masters of Sex (saison 1), recommandé par Muriel ! ;o) Je redoutais une série racoleuse, le pilote a failli confirmer mes craintes, mais la suite s'est révélée beaucoup plus fine et croustillante, avec séquences sulfureuses certes, mais ce serait oublier le scénario peaufiné, l'époque des années 50 follement chic, les personnages faussement propres sur eux, les intrigues combinées etc. C'est tout à fait fascinant ! 

Masters

 

et enfin Haven (d'après la nouvelle de Stephen King, Colorado Kid) ... ambiance géniale pour une histoire incroyable autour de phénomènes étranges qui frappent cette petite communauté du Maine, c'est assez basique au démarrage, puis de plus en plus captivant au vu des révélations faites, ça a été une vraie bonne surprise !

Haven

 ✿

♪♫  C'était la rentrée des classes - On ne m'avait pas dit
Que je ne te verrais pas - Que tu allais rester là - Que tu allais vivre là
Passer toute cette année sans moi

Sister these days came back to me ♫♪♪♪