22/03/13

BD Kids : Théo Toutou & Ariol ! ♥

IMG_8835

Deuxième volume des aventures de Théo Toutou, notre gentleman détective, qui aime donner un coup de patte à la police et écrire des romans basés sur ses expériences, il est aussi secrètement amoureux de Natacha, la librairie.
Par six fois, ce héros au grand cœur nous entraîne dans des enquêtes virevoltantes : résoudre le kidnapping d'une fillette amatrice de barres chocolatées et de bandes dessinées gore, retrouver Clément Tourloupe, le cambrioleur le plus redoutable de la planète, déjouer les plans du perfide Ruby, qui vient de voler un livre chez Natacha, venir en aide à celle-ci alors qu'elle était aux trousses du voleur de la statue d'art dingo, déjouer un trafic de confiture, parlementer avec le sculpteur Ted Gorfou, déterminé à mettre fin à ses jours au moment de l'inauguration de sa dernière œuvre, parce qu'il s'est trompé dans ses calculs !

On ne s'ennuie pas un seul instant, les personnages ont un charisme fou et font parfois preuve d'un humour débonnaire (exemple avec le commissaire Duraton, en plein interrogatoire : "Allons, Rhino, fais un effort, ne sois pas rosse... même si je sais bien qu'un rhino, c'est rosse !"). Entre jeux de mots, aventures trépidantes, bon esprit, fantaisie, action et émotion, nous passons vraiment un très bon moment de lecture ! A recommander à tous les jeunes lecteurs.

Théo Toutou, volume 2 : A pattes de velours, par Yvan Pommaux (BD Kids, 2012)

IMG_8834

Est-il besoin de rappeler le succès de cette série ?! Car Ariol est un héros attachant, très attachant. Ne pas le connaître signifierait passer à côté d'un excellent moment de lecture.

C'est drôle, simple, ça ressemble à la vie de tous les jours, Ariol est un petit âne qui se comporte comme un enfant, il va à l'école, a des copains (Ramono le cochon, mon chouchou !!!), il est amoureux de Pétula, mais il n'ose pas se déclarer, il est timide, intrépide, il fait des bêtises, sans friser l'insolence. C'est aussi un grand amateur de jeux vidéo et il vénère le héros de sa série préférée, le Chevalier Cheval.

Ariol est un héros du magazine J'aime Lire, c'est aussi une série à la télévision, et des livres qu'on trouve donc chez BD Kids, dont voici le 8ème volume ! Au programme : 12 histoires courtes, mais très drôles. Cela passe d'ailleurs beaucoup trop vite. Cela va de la visite au cimetière avec la grand-mère, qui a la tête dans les nuages, à un anniversaire-surprise, de la musique de chambre à une virée au supermarché, d'une dent qui balance à la visite au musée, d'un concours de châteaux de sable à une opération de nettoyage de la forêt, et j'en passe...

C'est aussi grâce à Marc Boutavant, le papa de Mouk, qu'on peut se régaler des petites histoires d'Ariol, sur des textes cuisinés aux petits oignons par Emmanuel Guibert. Franchement, ces deux-là ont remporté le jackpot : cette série, en plus d'être hilarante, est intelligente et transmet des idées généreuses sur la vie, la famille, l'amitié... C'est une série indispensable !

Ariol, tome 8 : Les trois baudets, par Emmanuel Guibert et Marc Boutavant (BD Kids, 2013)

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


19/02/13

Michel, Tome 2 : Entre quat'zyeux

IMG_8569

Déjà le deuxième volume des aventures de Michel, réunissant 6 histoires courtes mais désopilantes. On ne présente plus Michel, le portrait craché de ses parents, à quelques détails près... Vous pouvez lever les yeux au ciel, mais cette introduction n'est pas qu'un indice ridicule, il vous confirme que vous êtes bien dans le second degré, façon humour absurde, et franchement c'est loin de me déplaire !

Donc, au programme nous avons la rencontre avec un ours polaire et une récompense en boissons gazeuses pour avoir pris soin de la grosse bête, oui, oui, on devine très bien à quoi ils font allusion, puis on tremble en découvrant la disparition du pépé lors d'un tour de magie interminable, le monsieur a une seconde vie, mais chut, en fait on le retrouve un peu plus loin, dans un second rôle désopilant et au cœur d'une enquête criminelle (la pierre de la ville, celle qui porte chance, a disparu), on savoure l'histoire du ballon météorologique, alors là, plus invraisemblable tu meurs, ce n'est qu'un détail après tout, on fait connaissance aussi avec l'abominable cousin Amadeus, très imbu de sa personne, mais fragile des nerfs, ha, ha, et pour conclure nous fêtons l'anniversaire de Michel, lors d'une réception pas banale et tout de même très rock-n-roll !

Verdict sur cette série : mention très bien, humour déjanté, dessins soucieux des petits détails, expressions loufoques et un cri de victoire. Grou ! Adoptez-le.

Michel, volume 2 : Entre quat'zyeux, par Dewi Noiry, Pauline Pinson et Ivan Rabbiosi (BD Kids, 2012)

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03/12/12

“I want you to know that I would do it all again. I will choose you every time.”

IMG_8326

Lucinda et Daniel doivent livrer leur dernière bataille, maintenant que Lucifer a pris une légère avance sur eux, il leur faut réunir trois reliques, dispersées dans trois villes, Vienne, Venise et Avignon, avant de se rendre sur l'endroit même où a eu lieu la Chute des anges. Ils ont neuf jours devant eux, des ennemis à la pelle et des tremblements de temps pour accentuer la pression.

J'ai lu ce roman dans un état de flottement, tant j'étais complètement paumée puis étrangère à cette longue épopée hasardeuse. En clair, je n'ai pas été franchement emballée par ce dernier tome et le dénouement proposé laisse un peu sur la faim ! (Encore un affrontement promis, mais qui se débine le moment venu.) Par contre, l'histoire de Lucinda et Daniel trouve enfin son explication, le pourquoi du comment de leur malédiction, on découvre qui est réellement la jeune fille et comment elle a rencontré son amoureux de toujours. Là, c'était bien vu et particulièrement romanesque.

Cette saga se clôt sans faux pas, pour ceux qui sont sensibles au romantisme exacerbé et aux envolées lyriques. Mais pour moi, ce sera tout de même une déception car j'ai trouvé l'ensemble lisse, figé et mielleux, alors que c'était tout de même la conclusion de la série. C'est donc sans esbroufe qu'elle tire sa révérence, car ce ne sera pas avec la quête des reliques, les quelques combats avec les membres de l'Echelle ou les retrouvailles avec Mlle Sophia qu'on peut espérer être tenu en haleine. J'étais frustrée, tant de mélodrame... mais inutile !

Mon bilan pour cette série se résumera à de belles couvertures, un hymne à l'amour fou, mais un couple particulièrement niais, une issue honorable pour une intrigue pas foncièrement mauvaise. En somme, on passe un bon moment, pas mémorable, si ce n'est le tout 1er tome, qui m'avait le plus séduite !  

Volupté, par Lauren Kate
Bayard jeunesse, 2012 - traduit par Danièle Darneau

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/10/12

Jazz . . . Booze . . . Boys . . .

IMG_8128

Chicago, 1923. Trois jeunes filles veulent s'étourdir des joies du jazz, des boissons alcoolisées et des garçons. C'est illégal, mais qu'importe ! Gloria, issue d'une famille fortunée, est fiancée au meilleur parti de la ville. Elle a toutefois envie de flirter avec l'interdit et se rend dans un bar clandestin pour boire et écouter de la musique en cachette. Ce soir-là, c'est comme une révélation pour elle : la scène l'attire, ainsi que le beau pianiste noir, Jerome Johnson.

Sa cousine Clara, fraîchement débarquée de Pennsylvanie, séjourne chez les Carmody pour aider aux préparatifs des fiançailles. Nul ne doute que sous sa carapace de petite péquenaude mal fagotée se cache une ancienne garçonne qui a vécu une vie décadente à New York, avant de devoir rentrer au bercail après une nuit en prison. Elle fuit son passé, un ancien amant et d'autres secrets encore !

Et puis Lorraine, la meilleure amie délurée et maladivement jalouse, secrètement amoureuse de Marcus, l'ami d'enfance de Gloria, vit dans l'ombre de celle-ci et ronge son frein en attendant son heure. C'est une pauvre petite fille riche, malheureuse et seule, qui est prête à tout pour qu'on s'intéresse à elle. Je dois dire qu'elle fait un peu pitié, à la fin.

C'est une lecture facile et légère. Sous les fanfreluches et intrigues amoureuses, on trouve aussi des drames intimes, des pièges tendus dans l'ombre, des personnalités plus vaches qu'en apparence. Toutes les bonnes ficelles du métier ! Et puis l'époque des années 20, symbole du glamour et de la perdition, est le décor parfait pour planter une histoire, en manque de volupté (le texte a été traduit et *adapté* !), mais riche en coups de théâtre qui tiennent en haleine. Classique, efficace et addictif. What else ?

Ingénue, par Jillian Larkin
Bayard éditions, 2012 - traduit par Francine Deroyan, et adapté par Sidonie Van den Dries
http://www.cabaret-lelivre.fr/

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/10/12

Théo Toutou, Gentleman détective !

theotoutouJe vous présente le dernier protégé de la collection BD Kids (collection qui réédite les séries déjà parues dans les magazines pour enfants). Voici donc Théo Toutou, romancier et détective amateur. Avec son ami, l'inspecteur Duraton, il tente de résoudre les énigmes les plus coriaces et s'en sert ensuite de support pour ses livres. Sinon, en dehors de ça, il passe un temps fou à la librairie de mademoiselle Natacha, sa plus grande admiratrice. Aucun démêlé sentimental entre eux, mais ça se travaille...
Au programme des festivités, nous avons six enquêtes en douze planches, six folles aventures avec des courses-poursuites, des rencontres qui fichent les jetons ou qui font travailler les méninges, six histoires passionnantes et menées tambour battant. C'est tout simple, mais ça se lit avec grand plaisir. Les personnages sont des animaux qui se comportent comme des humains, la mise en scène est élégante, c'est signé Yvan Pommaux et ça vaut vraiment le coup d'oeil. Petits et grands vont beaucoup aimer !  

Théo Toutou, tome 1 : Gentleman détective, par Yvan Pommaux (BD Kids, 2012)
Le deuxième tome est déjà disponible.

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


18/09/12

Une maison n'est jamais tranquille dans l'obscurité pour ceux qui écoutent intensément.

Jonna vit dans un orphelinat et n'a qu'un rêve : être adoptée par une jolie maman coiffée en chignon et un gentil papa aux souliers vernis. Or, un jour, déboule une vieille voiture déglinguée, d'où surgissent deux jambes poilues à moitié couvertes par un jean miteux, puis un torse velu, et enfin une grosse tête noire en forme de poire avec un sourire idiot. C'est un gorille ! La directrice ne laissera jamais cette espèce de guenon crasseuse adopter un enfant, Jonna en est sûre. Et pourtant, horreur ! C'est elle que la gorille choisit...

IMG_7548

C'est une histoire totalement hallucinante, révélée par ce roman à la jolie couverture illustrée par Arnaud Boutin, et dont le titre aux accents excentriques ne fait pas de doute sur la question. Mais il faut dépasser les premières impressions et en apprendre plus sur Jonna et sa maman gorille, qui vivent sur un terrain convoité par la mairie, et qui sont confrontées aux bêtises et aux jugements des autres. 

La fillette aussi va changer d'état d'esprit, car au départ elle n'était pas fière d'avoir été choisie par cette maman hors du commun, elle avait peur et honte de se promener en sa compagnie. Finalement une tendre complicité va naître entre elles. Elles vont apprendre à mieux se connaître, à discuter, partager leurs désirs, leurs rêves et leurs peines. 

"Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être." écrit Jonna, à la fin.
En effet, son histoire se pose comme un rappel à l'ordre : il faut combattre les préjugés, avoir droit à la différence, s'accepter, se tolérer, ne pas juger. Il faut dénoncer la méchanceté et l'ignorance, afficher sa fantaisie, revendiquer sa part du bonheur. Cette lecture en apparence futile et légère se révèle donc beaucoup plus profonde et pertinente dans sa réflexion.
Une découverte attendrissante et faussement cocasse
.

Ma mère est un gorille (et alors ?), par Frida Nilsson 
Bayard jeunesse, 2011 - traduit du suédois par Ludivine Verbeke

Voilà une nouvelle série pour les juniors : Esprit, es-tu là ? Ce premier tome est une lecture bien gentille, autour d'une héroïne, Kate, qui se découvre médium, comme sa mère, le jour de ses 13 ans. Au collège, elle se frite avec la fille la plus populaire mais devient copine avec une nouvelle venue, Jac, qui se trimballe partout avec son violoncelle (son boulet, dit-elle). Elle aussi a un secret, et comme par hasard, tout est lié par des fils invisibles. L'issue peut sembler placide, il ne faut pas s'attendre à de grands frissons, mais le suspense tient la route et titille notre curiosité jusqu'au bout. Cette série sans prétention a de beaux atouts pour séduire les plus jeunes (à partir de 10 ans). Elle mêle habilement vie quotidienne, fantastique, humour et suspense.

Le fantôme de la bibliothèque, par Elizabeth Cody Kimmel
Bayard jeunesse, coll. Estampille, 2012 - traduit de l'américain par Anne Lauricella
illustration de couverture : Lucie Durbiano

09/07/12

Où il est question de l'amour des livres et de la lecture.

IMG_7675

Juan passe ses vacances chez son vieil oncle Tito, considéré excentrique parce qu'il vit seul dans une maison remplie de livres. C'est un vrai labyrinthe où on ne fait que s'y perdre ! Juan ne doit d'ailleurs jamais quitter sa clochette pour retrouver son chemin. Lui qui préfère la télévision à la lecture, il est servi.

Le garçon est également préoccupé par sa mère qui digère mal son divorce. Son arrivée chez l'oncle Tito va cependant lui révéler son potentiel insoupçonné de lecteur d'exception. A son contact, les livres sont attirés par lui, ils veulent être lus, compris, sentis. Car le monde des livres est un univers incroyable, où les ouvrages n'en font qu'à leur tête, vont et viennent, se cachent en attendant le bon moment ou le bon lecteur.

Il y a vraiment d'étonnantes théories dans ce livre, des réflexions qui font sourire, car forcément elles nous parlent aussi ! ;) Dans l'intervalle, Juan va tomber amoureux et réaliser encore une fois que les livres peuvent le surprendre, s'adapter à ceux qui les parcourent ou les choisissent. Très honnêtement, ce roman évoque avec délice le plaisir de la lecture en des termes enchanteurs et ô combien véridiques ! C'est une jolie découverte, à saisir si jamais ce livre croise votre chemin.

Le livre sauvage, par Juan Villoro
Bayard jeunesse, coll. Estampille, 2011 - traduit de l'espagnol (Mexique) par Isabelle Gugnon
illustration de couverture : Zara Picken

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

06/07/12

... surtout n'y entrez pas !

IMG_7673

Orphelins, Samuel et sa soeur Martha sont envoyés chez leur tante Edna en Norvège et ont un peu de mal à se familiariser avec les lieux. De plus, leur tante leur paraît excessive et abusive avec son règlement en dix points, de sorte que Samuel a bien envie de braver l'interdiction de se rendre dans la forêt qui jouxte le chalet...

Alors, sa tante lui confie un terrible secret, qui est lié avec la disparition de l'oncle Henrik, dix ans plus tôt. Mais malgré toutes les précautions prises, la tragédie arrive lorsque Martha se perd dans la forêt. Samuel décide de la sauver et part à sa suite, accompagné du chien de sa tante, le fidèle Ibsen.

J'ai failli penser à Fablehaven dans les premiers chapitres, mais j'ai vite oublié la saga de Brandon Mull pour me plonger dans cet univers particulier, un peu effrayant mais surtout enchanteur de La forêt interdite. J'ai immédiatement été séduite par la richesse de l'histoire, bâtie sur un imaginaire fécond et exaltant.

Dans le fond, la trame romanesque est assez convenue mais elle demeure efficace. Sitôt que les personnages pénètrent dans la forêt interdite, notre curiosité est piquée à vif : on découvre alors tout son mystère, avec des créatures aussi fabuleuses et étranges que les huldres, les trolls, les pixies, le slemp ou le gubbin.

Ce conte fantastique possède plus d'un tour dans son sac pour embarquer les jeunes lecteurs dans un univers peuplé d'aventures et de magie, basé en Norvège pour la touche d'évasion, enfin bref c'est une sympathique découverte !

La forêt interdite, par Matt Haig
Bayard jeunesse, coll. Estampille, 2010 - traduit de l'anglais par Sylvie Cohen 
illustration : Benjamin Bachelier 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/06/12

... je rêvais d'échapper à la monotonie de ma vie. Mais ma vie n'a jamais été ordinaire.

Seulement, je n'avais pas remarqué ce qu'elle avait d'exceptionnel.

IMG_7659

Etrange, mais envoûtant roman que voilà ! C'est l'histoire de Grand-père Abe qui avait pour habitude de raconter des histoires à son petit-fils, Jacob. Des histoires à dormir debout, en fait. Le jour où Jacob comprend ce qu'il en est, il est très déçu. Aussitôt son grand-père se ferme comme une huître, laisse le temps accomplir son oeuvre, peu à peu il vieillit et perd la tête. Sa mort, pourtant, sera atroce. Jacob en sera le témoin. Mais qu'a-t-il vu exactement ? A partir de là, tout son monde n'aura de cesse de s'écrouler.. Pour y remédier, il décide d'accomplir le dernier souhait de son Grand-père et s'envole pour l'île de Cairnholm, au pays de Galles, afin de retrouver la maison des orphelins où Abe a grandi pendant la guerre.

Je vous recommande cette lecture singulière et insolite, au charme inquiétant et dont l'histoire vous transporte immédiatement vers un imaginaire incroyable. Moins vous en saurez à son sujet, mieux vous en apprécierez tous les secrets, les mystères, les rencontres et les révélations. Personnellement, j'ai été envoûtée dès les premières pages. J'avais été intriguée par la couverture et par le format du livre (très vintage !), en plus des photographies en marge de l'histoire qui font inévitablement penser à une foire des monstres. Et c'est là toute la force de cet ouvrage, l'univers est atypique, il bouleverse, il interpelle et il ne laisse pas indifférent. L'histoire, pour rester vague, est inquiétante, sombre, un peu angoissante aussi. C'est comme plonger hors des limites de notre bulle, découvrir un monde nouveau, auquel un certain Tim Burton n'est pas totalement étranger, et vous en apprécierez toute la beauté et l'enchantement qu'il inspire. C'est une lecture pas banale, à recommander aux amateurs de lectures obscures et obsédantes.

Miss Peregrine et les enfants particuliers, par Ransom Riggs
Bayard jeunesse, 2012 - traduit de l'américain par Sidonie Van den Dries 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

19/06/12

Playlist

J'ai lu cette BD ce weekend, elle m'intéressait parce qu'elle est issue de la fournée BD Kids et qu'elle s'adresse aux adolescents. Résultat, c'est sympa, on reconnaît bien le coup de crayon de Manboou, l'univers parle de musique qui va servir de trait d'union entre trois jeunes que rien ne prédestinait à rencontrer.

IMG_7621

Lucille est une élève brillante, mais intenable depuis la mort de sa maman. Marc joue du djembé et trempe plus ou moins dans des embrouilles. Leur rencontre va leur servir d'électro choc... Avec l'aide de Chloé, amie de classe de Lucille et pianiste qui ne se déplace qu'en fauteuil roulant, ils vont trouver un point commun : la musique ! (4ème de couv)

Ce premier tome sert essentiellement à présenter les personnages et leur histoire. Du coup, c'est encore un peu tôt pour s'attacher à cet univers même si celui-ci s'annonce plaisant. J'ai également trouvé que le ton était très différent des titres dont j'avais l'habitude jusqu'à présent chez BD Kids (des séries comme WafWaf et Captain Miaou, Raoul et Glouglou, Michel ou Eddy Milveux), c'est beaucoup moins drôle, moins absurde, mais plus réaliste, car davantage destiné aux plus grands. Je ne suis pas pleinement séduite, aussi j'attends la suite et l'évolution de la série. Pour l'instant, elle a déjà conquis les lecteurs du magazine Okapi. 

Playlist : Le secret de Lucille par Stéphane Melchior Durand & Manboou (BD Kids Okapi, 2012)

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,