07/11/13

Cathy's Book, par Jordan Weisman, Sean Stewart, Cathy Brigg

IMG_9844

Rien ne va plus dans la vie de Cathy, jeune fille de 17 ans, encore traumatisée par la mort brutale de son père, en conflit permanent avec sa mère et le cœur brisé par sa récente rupture avec Victor. Son petit copain a mystérieusement mis les voiles, laissant derrière lui une flopée de doux souvenirs, la promesse d'un avenir idyllique ... et une petite piqûre au creux de son bras. Cathy s'interroge, aurait-elle été droguée à son insu ?

Elle décide alors de retrouver son ex, mystérieusement disparu, elle s'introduit dans la magnifique demeure de son oncle, découvre qu'il s'agirait en fait de la propriété de Victor, lequel lui aurait omis bien d'autres choses encore, comme l'existence d'une femme et d'une petite fille dans sa vie ! ... Cathy est effondrée, mais est d'autant plus motivée à poursuivre son enquête pour démasquer son bourreau des cœurs.

Suspense, humour, amour et action sont de la partie, dans ce roman qui se présente de façon originale. Il combine à la fois le journal intime, le roman policier, le récit illustré et le roman interactif. Grâce à sa couverture qui se déplie et dévoile moult indices, le lecteur se sent impliqué dans l'histoire. Ce n'est certes pas une nouveauté, le roman a été préalablement édité en 2008, sous un autre format (couverture cartonnée), du fait de son succès il est remis au goût du jour pour séduire de nouveaux lecteurs !

L'histoire est tout ce qu'il y a de plus prenant et énigmatique, elle s'offre même une incursion dans la sphère fantastique, au cœur d'un Chinatown envoûtant mais drapé dans ses secrets et sa volonté de se protéger coûte que coûte. On se glisse aussi dans la peau d'une héroïne sensible, mais qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, Cathy est drôle, talentueuse, un peu paumée. Elle est coupable de quelques comportements erratiques, heureusement sa meilleure amie Emma veille au grain pour lui éviter qu'elle perde pied complètement. Cette lecture est tout à fait dans l'air du temps, sur le plan esthétique et du niveau de l'intrigue, c'est une totale réussite.

Bayard jeunesse, octobre 2013 pour la nouvelle édition - Traduit par Pascale Jusforgues.

IMG_9845

Présentation de l'ouvrage, avec la couverture dépliée.

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16/07/13

“Dans cette atmosphère si particulière, l'imagination avait tous les droits !” (Le Manoir)

IMG_9004

Liam a quinze ans et vient de passer ces dernières années à lutter contre un cancer. Pour sa convalescence, ses parents ont choisi de l'envoyer dans un manoir où règne une atmosphère particulièrement étrange. Les autres patients s'habillent de façon extravagante, ils semblent venir d'autres époques et lui parlent aussi comme s'ils sortaient de vieux manuels d'histoire. Le garçon est abasourdi et pense avoir atterri dans un asile pour fous !

Avec l'arrivée de la jeune Cléa, ravagée par un chagrin insurmontable, Liam va peu à peu vouloir trouver sa place au sein du manoir (d'où il a tenté de s'enfuir à maintes reprises, sans résultat). Les propos de la jeune fille sont décousus et incohérents, mais il ressort une sombre histoire d'enlèvement qui fait froid dans le dos. Liam se lance alors dans une longue enquête, au cours de laquelle il va également soulever d'autres secrets, et surtout d'autres indices concernant le manoir et ses résidents.

N'essayez pas d'en savoir plus, car tout le talent du roman réside dans son ambiance mystérieuse et envoûtante ! Le climat de doute et d'angoisse que distille l'auteur est un moment de pure délectation. On avance dans l'histoire à tâtons, on échafaude quelques théories et on se laisse griser par ce parfum entêtant. Si l'idée était de capturer l'intérêt du lecteur, au cœur d'un récit au charme nébuleux, c'est parfaitement réussi ! J'ai aimé me perdre dans les couloirs de ce manoir pour y découvrir son secret et frissonner de plaisir... Un deuxième tome doit paraître à l'automne 2013.

Le Manoir, tome 1 : Liam et la carte d'éternité, par Evelyne Brisou-Pellen
Bayard jeunesse, 2013

26/06/13

L'Incandescent, Tome 1 : La Société de vigilance permanente (☺♥)

IMG_8993

Théo a une grave maladie qui l'oblige à garder la chambre, dans une grande et vieille maison, Empire Hall, qui appartient au Docteur Saint. Le garçon ne connaît rien du monde extérieur, toutes ses connaissances lui viennent de ses lectures, et il ne voit personne, à part le docteur, le majordome et la jeune domestique, Clarisse.

Une nuit, deux individus s'introduisent dans sa chambre et le découvrent avec stupeur. Ils ne s'attendaient certainement pas à tomber sur un gamin et commencent à paniquer. Les choses dérapent quand, par un simple toucher, Théo fait fondre l'un des cambrioleurs. Panique à bord, le garçon s'enfuit et rencontre le double de Clarisse.

On apprend alors l'existence de deux sociétés secrètes, avec des bons et des méchants, avec aussi des créatures fabuleuses comme les garghouls, les smoglodytes ou un Dodo géant. La ville entière repose sur des tunnels souterrains, abritant des laboratoires et des planques pour coincer son ennemi. Mais inutile d'en dévoiler davantage, tant le plaisir de partir à l'aventure et faire ses propres découvertes est inestimable !

J'avais été intriguée par la couverture, que je trouve mystérieuse et envoûtante, j'ai donc plongé le nez dans le livre sans me douter de ce qui m'attendait, je n'ai pas été déçue. L'atmosphère est captivante, à vous donner des petits frissons, au fil des rencontres ou des révélations. Théo est un héros naïf, secondé par une nouvelle amie pleine de ressources, il va se frotter à son destin, sans se démonter.

De toute façon, tous les personnages sont épatants, riches et complexes. Ils évoluent dans un univers qui est, lui aussi, fascinant et assez original. C'est donc tout naturel de s'enthousiasmer pour cette lecture, qui est aussi le début d'une série prometteuse !

L'Incandescent, Tome 1 : La Société de vigilance permanente, par Glenn Dakin
Bayard jeunesse, coll. MilléZime, 2013 - traduit par Karine Suhard-Guié
illustration de couverture : Thomas Ehretsmann

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06/06/13

BD Kids : Les Quatre Sœurs ♥

IMG_8950 

Je ne vous présente plus la série de Malika Ferdjoukh, Quatre soeurs, dont je suis complètement fada depuis l'été 2007. J'ai lu, aussi, la bande dessinée adaptée par Cati Baur, Enid, en croisant les doigts bien fort pour qu'une suite voit jour tôt ou tard. Et enfin, je plonge dans cette compilation de toutes les planches parues dans le magazine Je Bouquine, pour mon plus grand bonheur.

Alors, d'abord il faut que je vous prévienne, ce n'est pas tout à fait comme dans le livre, disons que ce sont des bouts d'histoire mettant en scène nos cinq filles Verdelaine (Enid, Hortense, Bettina, Geneviève et Charlie), en deux pages simplement, c'est bouclé. On ne revit pas toutes les aventures déjà lues dans la série des 4 livres édités par l'Ecole des Loisirs. C'est différent, mais l'esprit est le même.

De plus, c'est Malika Ferdjoukh elle-même qui s'occupe des légendes et commentaires, elle nous raconte chaque saynète, avec sa verve et sa poésie légendaire, donc ne craignez pas d'être dépaysés, c'est tout le contraire ! Elle s'est ensuite appuyée sur le talent facétieux de Lucie Durbiano pour illustrer tout son beau monde, alors pas besoin de vous dire que la magie opère instantanément !

J'ai follement aimé me glisser entre les pages de ce livre, j'ai apprécié chaque petite anecdote car cela m'a rappelé l'enthousiasme ressenti lors de toute ma première lecture de la série. Les sœurs Verdelaine sont des filles formidables, avec des préoccupations de leur âge (les garçons, les seins, la famille, l'argent, les fantômes, les chats, la maison, les copines...). C'est tendre, drôle, attachant. Je ne me lasse pas de retrouver ce bel univers, fantaisiste et à l'imagination débordante.

Les Quatre Sœurs : 4 saisons, par Malika Ferdjoukh et Lucie Durbiano
BD Kids / Je Bouquine (2013)

IMG_8947

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22/03/13

BD Kids : Théo Toutou & Ariol ! ♥

IMG_8835

Deuxième volume des aventures de Théo Toutou, notre gentleman détective, qui aime donner un coup de patte à la police et écrire des romans basés sur ses expériences, il est aussi secrètement amoureux de Natacha, la librairie.
Par six fois, ce héros au grand cœur nous entraîne dans des enquêtes virevoltantes : résoudre le kidnapping d'une fillette amatrice de barres chocolatées et de bandes dessinées gore, retrouver Clément Tourloupe, le cambrioleur le plus redoutable de la planète, déjouer les plans du perfide Ruby, qui vient de voler un livre chez Natacha, venir en aide à celle-ci alors qu'elle était aux trousses du voleur de la statue d'art dingo, déjouer un trafic de confiture, parlementer avec le sculpteur Ted Gorfou, déterminé à mettre fin à ses jours au moment de l'inauguration de sa dernière œuvre, parce qu'il s'est trompé dans ses calculs !

On ne s'ennuie pas un seul instant, les personnages ont un charisme fou et font parfois preuve d'un humour débonnaire (exemple avec le commissaire Duraton, en plein interrogatoire : "Allons, Rhino, fais un effort, ne sois pas rosse... même si je sais bien qu'un rhino, c'est rosse !"). Entre jeux de mots, aventures trépidantes, bon esprit, fantaisie, action et émotion, nous passons vraiment un très bon moment de lecture ! A recommander à tous les jeunes lecteurs.

Théo Toutou, volume 2 : A pattes de velours, par Yvan Pommaux (BD Kids, 2012)

IMG_8834

Est-il besoin de rappeler le succès de cette série ?! Car Ariol est un héros attachant, très attachant. Ne pas le connaître signifierait passer à côté d'un excellent moment de lecture.

C'est drôle, simple, ça ressemble à la vie de tous les jours, Ariol est un petit âne qui se comporte comme un enfant, il va à l'école, a des copains (Ramono le cochon, mon chouchou !!!), il est amoureux de Pétula, mais il n'ose pas se déclarer, il est timide, intrépide, il fait des bêtises, sans friser l'insolence. C'est aussi un grand amateur de jeux vidéo et il vénère le héros de sa série préférée, le Chevalier Cheval.

Ariol est un héros du magazine J'aime Lire, c'est aussi une série à la télévision, et des livres qu'on trouve donc chez BD Kids, dont voici le 8ème volume ! Au programme : 12 histoires courtes, mais très drôles. Cela passe d'ailleurs beaucoup trop vite. Cela va de la visite au cimetière avec la grand-mère, qui a la tête dans les nuages, à un anniversaire-surprise, de la musique de chambre à une virée au supermarché, d'une dent qui balance à la visite au musée, d'un concours de châteaux de sable à une opération de nettoyage de la forêt, et j'en passe...

C'est aussi grâce à Marc Boutavant, le papa de Mouk, qu'on peut se régaler des petites histoires d'Ariol, sur des textes cuisinés aux petits oignons par Emmanuel Guibert. Franchement, ces deux-là ont remporté le jackpot : cette série, en plus d'être hilarante, est intelligente et transmet des idées généreuses sur la vie, la famille, l'amitié... C'est une série indispensable !

Ariol, tome 8 : Les trois baudets, par Emmanuel Guibert et Marc Boutavant (BD Kids, 2013)

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


19/02/13

Michel, Tome 2 : Entre quat'zyeux

IMG_8569

Déjà le deuxième volume des aventures de Michel, réunissant 6 histoires courtes mais désopilantes. On ne présente plus Michel, le portrait craché de ses parents, à quelques détails près... Vous pouvez lever les yeux au ciel, mais cette introduction n'est pas qu'un indice ridicule, il vous confirme que vous êtes bien dans le second degré, façon humour absurde, et franchement c'est loin de me déplaire !

Donc, au programme nous avons la rencontre avec un ours polaire et une récompense en boissons gazeuses pour avoir pris soin de la grosse bête, oui, oui, on devine très bien à quoi ils font allusion, puis on tremble en découvrant la disparition du pépé lors d'un tour de magie interminable, le monsieur a une seconde vie, mais chut, en fait on le retrouve un peu plus loin, dans un second rôle désopilant et au cœur d'une enquête criminelle (la pierre de la ville, celle qui porte chance, a disparu), on savoure l'histoire du ballon météorologique, alors là, plus invraisemblable tu meurs, ce n'est qu'un détail après tout, on fait connaissance aussi avec l'abominable cousin Amadeus, très imbu de sa personne, mais fragile des nerfs, ha, ha, et pour conclure nous fêtons l'anniversaire de Michel, lors d'une réception pas banale et tout de même très rock-n-roll !

Verdict sur cette série : mention très bien, humour déjanté, dessins soucieux des petits détails, expressions loufoques et un cri de victoire. Grou ! Adoptez-le.

Michel, volume 2 : Entre quat'zyeux, par Dewi Noiry, Pauline Pinson et Ivan Rabbiosi (BD Kids, 2012)

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03/12/12

“I want you to know that I would do it all again. I will choose you every time.”

IMG_8326

Lucinda et Daniel doivent livrer leur dernière bataille, maintenant que Lucifer a pris une légère avance sur eux, il leur faut réunir trois reliques, dispersées dans trois villes, Vienne, Venise et Avignon, avant de se rendre sur l'endroit même où a eu lieu la Chute des anges. Ils ont neuf jours devant eux, des ennemis à la pelle et des tremblements de temps pour accentuer la pression.

J'ai lu ce roman dans un état de flottement, tant j'étais complètement paumée puis étrangère à cette longue épopée hasardeuse. En clair, je n'ai pas été franchement emballée par ce dernier tome et le dénouement proposé laisse un peu sur la faim ! (Encore un affrontement promis, mais qui se débine le moment venu.) Par contre, l'histoire de Lucinda et Daniel trouve enfin son explication, le pourquoi du comment de leur malédiction, on découvre qui est réellement la jeune fille et comment elle a rencontré son amoureux de toujours. Là, c'était bien vu et particulièrement romanesque.

Cette saga se clôt sans faux pas, pour ceux qui sont sensibles au romantisme exacerbé et aux envolées lyriques. Mais pour moi, ce sera tout de même une déception car j'ai trouvé l'ensemble lisse, figé et mielleux, alors que c'était tout de même la conclusion de la série. C'est donc sans esbroufe qu'elle tire sa révérence, car ce ne sera pas avec la quête des reliques, les quelques combats avec les membres de l'Echelle ou les retrouvailles avec Mlle Sophia qu'on peut espérer être tenu en haleine. J'étais frustrée, tant de mélodrame... mais inutile !

Mon bilan pour cette série se résumera à de belles couvertures, un hymne à l'amour fou, mais un couple particulièrement niais, une issue honorable pour une intrigue pas foncièrement mauvaise. En somme, on passe un bon moment, pas mémorable, si ce n'est le tout 1er tome, qui m'avait le plus séduite !  

Volupté, par Lauren Kate
Bayard jeunesse, 2012 - traduit par Danièle Darneau

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/10/12

Jazz . . . Booze . . . Boys . . .

IMG_8128

Chicago, 1923. Trois jeunes filles veulent s'étourdir des joies du jazz, des boissons alcoolisées et des garçons. C'est illégal, mais qu'importe ! Gloria, issue d'une famille fortunée, est fiancée au meilleur parti de la ville. Elle a toutefois envie de flirter avec l'interdit et se rend dans un bar clandestin pour boire et écouter de la musique en cachette. Ce soir-là, c'est comme une révélation pour elle : la scène l'attire, ainsi que le beau pianiste noir, Jerome Johnson.

Sa cousine Clara, fraîchement débarquée de Pennsylvanie, séjourne chez les Carmody pour aider aux préparatifs des fiançailles. Nul ne doute que sous sa carapace de petite péquenaude mal fagotée se cache une ancienne garçonne qui a vécu une vie décadente à New York, avant de devoir rentrer au bercail après une nuit en prison. Elle fuit son passé, un ancien amant et d'autres secrets encore !

Et puis Lorraine, la meilleure amie délurée et maladivement jalouse, secrètement amoureuse de Marcus, l'ami d'enfance de Gloria, vit dans l'ombre de celle-ci et ronge son frein en attendant son heure. C'est une pauvre petite fille riche, malheureuse et seule, qui est prête à tout pour qu'on s'intéresse à elle. Je dois dire qu'elle fait un peu pitié, à la fin.

C'est une lecture facile et légère. Sous les fanfreluches et intrigues amoureuses, on trouve aussi des drames intimes, des pièges tendus dans l'ombre, des personnalités plus vaches qu'en apparence. Toutes les bonnes ficelles du métier ! Et puis l'époque des années 20, symbole du glamour et de la perdition, est le décor parfait pour planter une histoire, en manque de volupté (le texte a été traduit et *adapté* !), mais riche en coups de théâtre qui tiennent en haleine. Classique, efficace et addictif. What else ?

Ingénue, par Jillian Larkin
Bayard éditions, 2012 - traduit par Francine Deroyan, et adapté par Sidonie Van den Dries
http://www.cabaret-lelivre.fr/

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/10/12

Théo Toutou, Gentleman détective !

theotoutouJe vous présente le dernier protégé de la collection BD Kids (collection qui réédite les séries déjà parues dans les magazines pour enfants). Voici donc Théo Toutou, romancier et détective amateur. Avec son ami, l'inspecteur Duraton, il tente de résoudre les énigmes les plus coriaces et s'en sert ensuite de support pour ses livres. Sinon, en dehors de ça, il passe un temps fou à la librairie de mademoiselle Natacha, sa plus grande admiratrice. Aucun démêlé sentimental entre eux, mais ça se travaille...
Au programme des festivités, nous avons six enquêtes en douze planches, six folles aventures avec des courses-poursuites, des rencontres qui fichent les jetons ou qui font travailler les méninges, six histoires passionnantes et menées tambour battant. C'est tout simple, mais ça se lit avec grand plaisir. Les personnages sont des animaux qui se comportent comme des humains, la mise en scène est élégante, c'est signé Yvan Pommaux et ça vaut vraiment le coup d'oeil. Petits et grands vont beaucoup aimer !  

Théo Toutou, tome 1 : Gentleman détective, par Yvan Pommaux (BD Kids, 2012)
Le deuxième tome est déjà disponible.

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

18/09/12

Une maison n'est jamais tranquille dans l'obscurité pour ceux qui écoutent intensément.

Jonna vit dans un orphelinat et n'a qu'un rêve : être adoptée par une jolie maman coiffée en chignon et un gentil papa aux souliers vernis. Or, un jour, déboule une vieille voiture déglinguée, d'où surgissent deux jambes poilues à moitié couvertes par un jean miteux, puis un torse velu, et enfin une grosse tête noire en forme de poire avec un sourire idiot. C'est un gorille ! La directrice ne laissera jamais cette espèce de guenon crasseuse adopter un enfant, Jonna en est sûre. Et pourtant, horreur ! C'est elle que la gorille choisit...

IMG_7548

C'est une histoire totalement hallucinante, révélée par ce roman à la jolie couverture illustrée par Arnaud Boutin, et dont le titre aux accents excentriques ne fait pas de doute sur la question. Mais il faut dépasser les premières impressions et en apprendre plus sur Jonna et sa maman gorille, qui vivent sur un terrain convoité par la mairie, et qui sont confrontées aux bêtises et aux jugements des autres. 

La fillette aussi va changer d'état d'esprit, car au départ elle n'était pas fière d'avoir été choisie par cette maman hors du commun, elle avait peur et honte de se promener en sa compagnie. Finalement une tendre complicité va naître entre elles. Elles vont apprendre à mieux se connaître, à discuter, partager leurs désirs, leurs rêves et leurs peines. 

"Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être." écrit Jonna, à la fin.
En effet, son histoire se pose comme un rappel à l'ordre : il faut combattre les préjugés, avoir droit à la différence, s'accepter, se tolérer, ne pas juger. Il faut dénoncer la méchanceté et l'ignorance, afficher sa fantaisie, revendiquer sa part du bonheur. Cette lecture en apparence futile et légère se révèle donc beaucoup plus profonde et pertinente dans sa réflexion.
Une découverte attendrissante et faussement cocasse
.

Ma mère est un gorille (et alors ?), par Frida Nilsson 
Bayard jeunesse, 2011 - traduit du suédois par Ludivine Verbeke

Voilà une nouvelle série pour les juniors : Esprit, es-tu là ? Ce premier tome est une lecture bien gentille, autour d'une héroïne, Kate, qui se découvre médium, comme sa mère, le jour de ses 13 ans. Au collège, elle se frite avec la fille la plus populaire mais devient copine avec une nouvelle venue, Jac, qui se trimballe partout avec son violoncelle (son boulet, dit-elle). Elle aussi a un secret, et comme par hasard, tout est lié par des fils invisibles. L'issue peut sembler placide, il ne faut pas s'attendre à de grands frissons, mais le suspense tient la route et titille notre curiosité jusqu'au bout. Cette série sans prétention a de beaux atouts pour séduire les plus jeunes (à partir de 10 ans). Elle mêle habilement vie quotidienne, fantastique, humour et suspense.

Le fantôme de la bibliothèque, par Elizabeth Cody Kimmel
Bayard jeunesse, coll. Estampille, 2012 - traduit de l'américain par Anne Lauricella
illustration de couverture : Lucie Durbiano