22/04/15

Black Ice, de Becca Fitzpatrick

Black Ice

En route pour un trekking dans les montagnes du Wyoming, Britt et son amie Korbie sont surprises par le blizzard et se perdent au milieu de nulle part. Elles trouvent refuge dans un chalet, déjà occupé par deux jeunes hommes, Shaun et Mason. Beaux gosses, mystérieux et attirants. Potentiellement dangereux. Sauf qu'elles oublient tous les principes de précaution et commencent à flirter dans la joie et la bonne humeur. Ahem. Bien entendu, ces deux-là sont des fugitifs recherchés par la police. Peu commodes, méfiants et malins.

On ne peut guère reprocher à l'auteur d'affûter ses armes pour créer une tension psychologique tangible. C'est efficace sur le moment, et puis l'agacement prend vite le pas. Car, franchement, les personnages sont d'une stupidité abyssale. Britt, obsédée pour son ex, Calvin, odieux, menteur et arrogant, est pathétique. Sa copine Korbie est une peste finie. Shaun est un taré stéréotypé, Mason bat le chaud et le froid, en une posture ridicule. On n'y croit pas une seconde et on a juste envie de pousser des cris d'orfraie.

De plus, le suspense est assez friable, puisqu'on devine rapidement les tenants et les aboutissants de l'intrigue. C'est presque par sadisme si j'ai lu le roman jusqu'à la fin pour découvrir comment l'auteur allait sortir son lapin du chapeau. Oh purée, quelle déception. Il m'a été impossible de gober une histoire où les attirances malsaines sont considérées sexy et romantiques. Au secours. Ce livre ne tient pas la route, il est irritant et déconcertant de bêtise. Oui, c'est lassant et ça ne renouvelle pas le genre. Dommage.

éditions du Masque ♦ Coll. MsK ♦ Février 2015 ♦ Traduit par Marie Cambolieu

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06/03/13

“Kiss me in a way I'll never forget. Kiss me in a way that will stay with me until I see you again❤”

IMG_8642

Comme un grand nombre de lecteurs, amateurs de la série Hush, Hush depuis la première heure, j'ai tenu à lire cet épisode ultime en sachant que je n'y attacherai aucune réelle importance. C'était comme si l'auteur avait tiré sur la corde pour remplir un livre supplémentaire, alors que tout avait été partiellement résolu auparavant. Donc, pour moi ce tome avait un goût de trop mais je n'allais pas lui en tenir rigueur non plus. C'est aussi une question de principe, on aime, on suit, on lit et on soupire.

Bon, aussi plaisante soit-elle, l'histoire n'est pas hyper excitante. Les personnages sont en place, les rôles ont été redistribués, Nora a beaucoup évolué tandis que Patch est tristement absent, mis au second plan. Désormais à la tête de l'armée des Néphilim, en digne héritière de la Main Noire, Nora doit faire ses preuves et sacrifier son amour pour Patch. Elle suit un entraînement de choc avec Dante, l'ancien bras droit de Hank Millar, et devient accro à une drogue puissante, capable de décupler ses capacités physiques et sensorielles.

La bataille s'annonce rude contre les déchus, d'autant que Nora entrevoit la possibilité de trahisons et autres complots. A elle de déjouer les coups du sort, mais on n'oublie pas que la demoiselle manque cruellement de jugeote et de discernement dès lors qu'elle est accablée par le doute et la jalousie. D'ailleurs, à ce stade, était-il utile de ressortir du placard cette chère Dabria ? Non mais, franchement...

C'est un peu le travers de ce dernier épisode, qui inspire un sentiment de déjà-vu : situations répétées, imbroglios sentimentaux à la mords-moi-le-nœud, confiance en péril, et toujours cet acharnement contre notre couple vedette qui ne peut vivre son amour sereinement. Sobrement, sans esbroufe, cette série se termine donc. Le roman aura certes manqué de brio et souffert d'un rythme inégal, mais c'est tout de même le dernier échelon d'une palpitante saga, qui doit amplement son succès à son personnage phare - j'ai nommé Patch, "trop hard-core pour être humain" comme dirait Vee.

Finale (Hush, Hush #4) ~ Becca Fitzpatrick
Le Masque, coll. MsK (2012) - traduit de l'anglais par Marie Cambolieu

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09/03/12

“I learned that I was either crazy in love with you, or putting on the best performance of my life.”

IMG_6894

Comment rebondir après le final du tome 2 ? Par une belle pirouette : un trou de mémoire ! Nora se réveille dans un cimetière, sa vie a complètement perdu son sens, sa mère a désormais une liaison avec Hank Millar, le père de Marcie, et elle découvre avec stupeur qu'elle ne se souvient plus de ses cinq derniers mois. Elle a bien été kidnappée, elle est de retour saine et sauve, mais totalement amnésique. Nora n'est pas seulement frustrée, mais en colère.

Oubliez l'héroïne aux agissements pas toujours cohérents, cette fois Nora est forte, volontaire, elle a la rage au ventre, on lui cache des choses, tant pis, elle va tout réapprendre par elle-même. A commencer par sa rencontre avec Jev, un type louche, qui la sauve d'un mauvais pas avant de l'envoyer sur les roses... ce n'est pas normal. Et puis qui est Patch, autour duquel règne le silence absolu ? Même Vee, sa meilleure amie, lui ment à son sujet. C'est très, très louche. Nora a appris à se méfier, notamment du nouveau petit copain de sa mère. Hank est dangereux, sournois, puissant et redoutable. Dans l'ombre, s'organise aussi un conflit entre les déchus et les nephils. Et devinez qui va se mouiller alors qu'elle devrait se tenir à l'écart ? Han, han.

Très franchement, ce tome 3 est plus que stressant ! Puisque nous sommes dans la confidence de certains éléments, nous devinons des intrigues cachées tout en observant Nora se dépatouiller du mieux qu'elle peut, en même temps on a peur pour elle et on aimerait la prévenir, et on se demande aussi jusqu'où l'histoire va nous mener. Quelles sont les limites ? Hank Millar est un personnage retors, un vrai méchant, j'ai été bluffée par sa perversité, ce qui a accentué ma nervosité. J'ai tourné les pages du roman à toute vitesse, angoissée, emportée, excitée... bref j'étais à cran.

Certes, au début, l'absence de Patch est pesante et inquiétante. Mais sitôt qu'il apparaît, c'est du bonheur en barre. Becca Fitzpatrick peut s'enorgueillir d'avoir réussi une saga brillante grâce à son héros de papier ! Personnellement, je suis en totale admiration et ce tome 3 a su me gâter. Certaines scènes sont à se pâmer, oui, vraiment. Je n'ai pas boudé mon plaisir. Seul bémol dans l'affaire, la fin du roman est légère et pas à la hauteur de la tension ressentie tout du long. Cela fait pschiiit, c'est frustrant... mais ça explique pourquoi un tome 4 s'est soudainement révélé nécessaire, ou utile. Chacun jugera, je trouve ça un peu dommage. Sans quoi, excellente lecture pour une saga qui ne me déçoit pas du tout.

Silence (Hush, Hush #3) ~ Becca Fitzpatrick
Le Masque, coll. MsK (2012) - traduit de l'anglais par Marie Cambolieu

Posté par clarabel76 à 13:15:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12/10/10

Crescendo, de Becca Fitzpatrick

 

crescendo_Becca_Fitzpatrick

Argh ! Pourquoi le roman se referme-t-il trop tôt, pourquoi cette dernière phrase, cette réplique qui vous achève, juste à un instant crucial !?! C'est inhumain !!! Un an à attendre avant de connaître la suite des aventures de Nora et Patch. Pff, je soupire. Immense, immense frustration.

Deux mois après la fin de Hush, Hush, nous retrouvons nos tourtereaux avec de nouvelles cartes entre les mains. Patch a choisi son camp, Nora flotte sur un petit nuage, elle est heureuse, tellement amoureuse, et elle le lui dit. Béatement. Las, notre sexy bad boy fait des siennes et prend la poudre d'escampette. Il se sent épié, sa protégée est menacée mais Nora est consternée et tire des conclusions hâtives, ce qui nous donne le premier gros clash du roman : la jeune fille décide de rompre. Elle veut reconstruire sa vie, son avenir avec Patch est vide, sans espoir. Il faut se ressaisir.

Deuxième claque pour notre héroïne : Patch colle aux basques de Marcie Millar, l'ennemie jurée de Nora. Son château de sable s'effondre, une autre réalité voit jour : Patch n'est qu'un coureur de jupons, fidèle à sa réputation, il collectionne les conquêtes et Nora, comme tant d'autres avant elle, n'a été qu'un chiffre dans son tableau de chasse. Amertume, quand tu nous tiens... Bonjour la désillusion !

Toute la première partie du roman est donc un condensé de tics - particulièrement agaçants - caractéristiques du genre adolescent. Nora est jalouse, blessée, stupide. Elle n'écoute pas sa petite voix intérieure, elle n'en fait qu'à sa tête, elle refuse l'évidence, elle est excessive et usante. Courage, le meilleur reste à venir ! Car vient aussi la partie où Nora nous fend le coeur, où sa relation avec Patch arrive à un tel point de non-retour que nous sommes tout aussi paumés qu'elle. C'est cruel, parfaitement incompréhensible, et comme l'histoire est racontée du point de vue de la jeune fille, l'objectivité n'est pas grande.

Aussi, la fin n'en finit pas de nous surprendre alors que se succèdent les révélations les plus invraisemblables, les vérités les plus sombres, les doutes les plus troublants. C'est finement joué, quelque peu prévisible aussi, mais pas totalement cousu de fil blanc non plus. Attendez-vous à un terrible cliffhanger, qui accentue la frustration accumulée au fil des chapitres. Attendez-vous, aussi, à connaître l'identité de l'assassin du père de Nora ! (Oui, oui.) Par contre, n'attendez pas trop de Patch ! Son personnage est, hélas, trop peu présent dans le roman. Oh oui, c'est vraiment dommage !

Bref, la série se termine sur une note à la fois excitante, dramatique et énigmatique. Elle nous offre ainsi une nouvelle perspective, j'ai hâte d'en apprendre davantage ! Jusqu'au bout, Becca Fitzpatrick a réussi à nous mener par le bout du nez, à jouer avec nos sentiments et nos émotions. C'est comme dans un grand huit, ça monte tout doucement, de quoi nous émoustiller, puis la chute est vertigineuse et on en sort complètement grisé ! Vivement le prochain rendez-vous !!!

 

" Everything had come into sharp focus : his smooth words, his black, glinting eyes, his broad experience with lies, seduction, women. I'd fallen in love with the devil. "

LireEnVo  challenge lire en VO - 32

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

13/04/10

Souvent femme varie.

Livre relu en français (merci Anne !) et j'ai absolument adoré.

hush_hush

J'avais envie de redonner une chance à ce roman, parce que la couverture me fascinait et parce qu'il n'y avait pas de raison que je reste insensible au charme des anges et des déchus. J'ai toujours pensé qu'entre un livre et le lecteur, c'était une affaire de rencontre. Et quand ce n'est pas le bon moment, c'est fatal. En bien ou en mal. Puisque l'occasion m'a donc été donnée de le lire en français, j'ai dit banco et ... hmmm !!!!!!

Bon sang de bon sang. J'ai failli passer à côté d'un vrai phénomène. Sueur froide. Frissons sur tout le corps. Ohlala. Quelle buse, mais quelle buse ! J'ai relu ce livre en état de transe, mais complètement ! Je me maudissais d'avoir tilté avec un train de retard, même si j'ai de bonnes excuses. Le principal, maintenant, c'est d'être complètement accro et de reconnaître que ce roman est le champion des papillons dans le ventre. Yes.

Qu'est-ce que cela cache ? ... Patch. (Vapeurs)

- Grand, ténébreux et énervant.
Et désagréablement insondable. Les yeux de Patch étaient deux sphères opaques. Ils absorbaient tout, sans rien trahir. D'ailleurs, je ne voulais pas vraiment en savoir davantage sur son compte, ce que j'avais pu voir me suffisait largement.
Ou plutôt... si. A vrai dire, ce que j'avais vu me plaisait beaucoup. Ses bras sveltes, longs et musclés, les épaules larges, mais décontractées, et ce sourire... amusé et enjôleur. J'essayais sans succès de me convaincre, d'ignorer ce qui devenait peu à peu irrésistible.

Patch est un personnage irrésistible. Comme Nora, la lectrice succombera à son charme de bad boy peu fréquentable. Avec son aura ténébreuse, son mystère combiné à un vent de panique, ce garçon transpire l'interdit et le danger mais qu'est-ce qu'il est attirant !

Depuis un an, depuis l'annonce brutale de l'assassinat de son père, Nora est particulièrement vulnérable, méfiante et craintive avec tout ce qui sort du cadre ordinaire de son existence. En rencontrant Patch, son nouveau partenaire de bio, elle sent qu'elle doit rester sur ses gardes. Patch est arrogant, séducteur et dégage une part sombre qui fait peur. Et comme par un fait étrange, la vie de Nora est en train de basculer dans un précipice : elle se sent suivie, menacée, elle a des hallucinations, croise régulièrement un individu masqué.

Ce sont beaucoup de coincidences fâcheuses et Nora doute de plus en plus. Attirée par Patch, elle se sent aussi mal à l'aise en sa présence. Chercherait-il à la rendre folle pour mieux la perdre ? !

J'ai été littéralement transportée, j'ai adoré chaque passage où Nora et Patch sont ensemble, les échanges sont brillants, il y a de l'humour, beaucoup d'humour, et puis de la sensualité, c'est très TRES sexy, mais chaste. L'histoire n'est pas originale, par contre l'ambiance est sombre et angoissante, ce qui rend le récit captivant. Cette deuxième fois, j'ai été ensorcelée ! Tentez l'aventure.

Hush, Hush ~ Becca Fitzpatrick
Le Masque, coll. MsK (2010) - 350 pages - 17€
traduit de l'anglais (USA) par (l'excellente) Marie Cambolieu

J'avais été agacée par la multiplication des *grin* dans le texte original. C'est typique de Patch, ce garçon *grin* constamment. En français, la traductrice a heureusement cherché à varier ce mode d'expression, tout en restant fidèle au personnage. Bravo, et merci.

La suite !

Crescendo
Release Dates:  US - November 16,   UK - October 14

 

crescendo_becca_fitzpatrick

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [75] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07/01/10

devinez quoi ?

****

la sortie de Hush Hush, le best-seller de Becca Fitzpatrick, est prévue en Avril 2010 dans la collection MSK des éditions du Masque !!!

hush_hush

bonne nouvelle : l'édition française conservera la couverture originale !

****

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

30/12/09

Hush, hush ~ Becca Fitzpatrick

Edit du 11 avril 2010 :  j'ai relu le roman en français et j'ai absolument adoré ! Comme quoi, parfois la relecture a du bon ...

mon autre avis est ICI !

****

Nora est une lycéenne sans histoire, dont l'existence est bouleversée un peu bêtement par son nouveau partenaire de bio. Patch. Le parfait spécimen du beau brun ténébreux, au charme envoûtant et effrayant. Nora ne se sent pas en sécurité à ses côtés, elle cherche à le fuir en même temps que son mystère l'attire. De plus, ce garçon joue un jeu dangereux en se montrant séduisant, entreprenant et étrangement captivant. Quel est son secret ?

hush_hush_couv

Verdict 1. Magnifique couverture.

Verdict 2. Patch.

Verdict 3. Fallen angels.

------------

Beaucoup de sentiments contradictoires autour de cette lecture.
J'ai aimé. J'ai aimé moyennement. Je n'ai pas détesté. J'aurais aimé adorer.
L'emballage n'est pas tout dans un livre, c'est sûr. Ce roman a su m'envoûter. J'ai plongé tête baissée, et puis le thème me plaisait (a fallen angel... a forbidden love), mais l'étincelle n'a pas jailli.

Il y a en effet pas mal d'immaturité dans ce livre, un début assez lent et bêta, une héroïne complexe, pas antipathique mais lourde par ses réflexions et ses jugements. Sa rencontre avec Patch tient le lecteur aux tripes, c'est un garçon au charme irrésistible mais inquiétant, il est dangereux, c'est un vrai bad boy, et pourtant ça part vite en sucette.

Immense, immense frustration.
Aux lecteurs qui s'attendent à lire davantage une romance de nature paranormale, ils seront amèrement déçus. L'histoire s'attache plus à une atmosphère sombre, pleine de suspense. L'héroïne se sent épiée et traquée par un individu masqué. Cette apparition est récurrente et finit par donner les jetons, je l'avoue. Mais contrairement à Nora, la narratrice, nos soupçons sont moins focalisés sur un individu, sans oublier le prologue qui a pu nous mener sur une piste, je n'en dis pas davantage, mais disons que le flou dans lequel baigne Nora ne nous atteint pas, pas de la même façon, le suspense est quelque part éventé. (De plus, la couverture, aussi belle soit-elle, demeure un spoiler à elle toute seule ! )

Ceci dit, la fin du roman appelle une suite. Je ne suis pas convaincue que cela méritait d'en arriver là. Dans le doute, abstiens-toi...  Du moins, j'apprécie de trouver un nouveau livre qui ne surfe pas sur la vague vampire / loup-garou. Par contre, j'ai trouvé mieux si vous vous intéressez aux Nephilim - la série de Cassandra Clare, bien évidemment ! Et comme je suis cruellement en manque (toujours pas reçu mon tome 3, j'en pleurerai !), j'ai énormément de mal à embrayer sur d'autres lectures.

Victime ou pas, Becca Fitzpatrick n'a pas été à la hauteur de MES attentes. La couverture de son roman est toutefois superbe et lui offre un billet d'or pour intriguer tout lecteur !

First published in the USA in 2009 by Simon & Schuster - 390 pages

LireEnVochallenge Lire en vo - 5

****

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,