05/12/22

Déracinée, de Naomi Novik

Se lit comme un conte, un soir d'hiver, au coin du feu.

Déracinée

C'est l'histoire d'un magicien qui débarque tous les dix ans enlever une villageoise contre l'assurance de préserver la vallée des maléfices qui rongent les bois aux alentours. Cette fois-ci, c'est Agnieszka qui est choisie. Stupeur générale. Tous s'imaginaient que sa meilleure amie aurait été l'élue.

Arrachée à sa famille, sans prendre le temps de les saluer, elle va suivre un difficile apprentissage auprès d'un homme autoritaire et irritable. Mais l'héroïne s'accroche en se montrant à la fois maladroite et virtuose.

Quelle ambiance ! C'est étrange mais envoûtant. N'imaginez pas une quelconque romance se développer (même si la relation entre Agnieszka et le magicien va effectivement évoluer) puisque l'intrigue se concentre ailleurs.

Et plus particulièrement sur les mystères des Bois. Dans cette forêt plus redoutable qu'une vieille maîtresse aigrie et jalouse d'avoir été désaimée.

On plonge dans une histoire de sacrifice, d'amitié et d'amour. Une histoire de magie et de possession quasi démoniaque. Un fils déterminé à sauver sa mère. Une amie volant au secours d'une autre. Une affinité intuitive avec la nature. Des descriptions de lieux et d'émotions très fortes.

Ça reste une expérience troublante mais positive. J'ai un léger doute sur la longueur du livre et la fin qui s'enlise, mais sinon c'était tout bon ! Une lecture de fantasy très appréciable.

©2017 Pygmalion, département de Flammarion pour la traduction française (P)2022 Lizzie, un département d'Univers Poche

  • Lu par : Helena Coppejans
  • Durée : 16 h 38
  • Excellente lecture audio ! Très belle interprétation de la comédienne qui nous imprègne de cette atmosphère hors du temps.
  • ⭐⭐⭐⭐


24/02/14

Dublin Street, par Samantha Young

IMG_0673

Je voulais une lecture légère et distrayante, j'avais reçu de très bons échos concernant ce livre, aussi j'ai plongé mon nez dans cette histoire contemporaine et un brin coquine. Le résultat n'a pas été à la hauteur de mes espoirs, c'est léger, parfois rigolo, mais tellement excessif et insensé que je ne suis pas sûre d'y avoir glané le plaisir espéré.

C'est donc l'histoire d'une jeune femme de 22 ans, Joss Butler, traumatisée par la mort accidentelle de ses parents survenue huit ans plus tôt. Réfugiée à Édimbourg, elle y mène une existence solitaire, où elle affiche une carapace de défiance et d'indifférence. En s'installant en colocation chez Ellie Carmichael, elle va faire la rencontre du frère de celle-ci, Braden... du sex-appeal à revendre, une fichue arrogance et un charme irrésistible. Décrit comme étant “the human version of a sexually charged nuclear weapon”, il incarne le danger absolu, à fuir sans se retourner.

Et en effet, d'entrée de jeu, leurs rapports sont houleux, longtemps elle va chercher à lui résister, même si elle est physiquement attirée par lui. Il en tire parti et lui propose une relation purement charnelle, trois mois ensemble, du sexe à gogo, pas de sentiments, juste du bon temps. Et elle accepte ! Cela devient alors très, très sexy, mais aussi passionnel et mouvementé. Joss et Braden sont survoltés, ils s'insupportent, sont jaloux, se font des scènes pour un rien, c'est franchement épuisant ... J'ai fini par décrocher. Je n'ai rien contre une relation enflammée, mais là j'ai eu ma dose, c'était trop long, trop cliché, trop puéril.

Je sors de cette lecture circonspecte, ça se lit vite et bien, on couine parfois, on sourit aussi, mais alors je n'ai pas pu occulter le reste, ni le style lourd et vulgaire, ni la pantomime que nous joue ce charmant petit couple en mal de sensations fortes, ni les séquences de mélo inutiles... C'est hélas dans la tendance actuelle (du sexe, du drama, un happy end) mais j'accroche moyennement. On se croirait dans un mauvais feuilleton de soap-opera.
** en LC avec miss Lily **

J'ai Lu, juin 2013 - traduit par Benjamin Kuntzer 

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,