16/07/20

Champ de tir, de Linwood Barclay

Champ de tirDe retour à Promise Falls mais sans l'ambiance croquignolesque des derniers Fausses Promesses - Faux amis & Vraie folie ! Et j'avoue que cela m'a terriblement manqué.

On retrouve cependant les personnages de l'inspecteur Barry Duckworth et du détective Cal Weaver mais disons que les compteurs ont été remis à zéro. Cette fois l'histoire s'intéresse au cas d'un jeune homme détesté par toute une population (accusé d'avoir tué une jeune fille, il a bénéficié d'une remise de peine mais sa sortie déchaîne toutes les passions).

Sa mère a embauché Cal Weaver pour veiller sur lui car elle craint pour sa peau. Véridique. Un site lui consacre d'ailleurs une ferveur pétrifiante à décortiquer ses moindres faits et gestes ou à le pister avec acharnement pour le zigouiller en récoltant l'aval du public. C'est vraiment flippant.

Bon. C'est vrai qu'au départ le Jérémy Pilford fait lever les yeux au ciel et qu'on ne l'apprécie pas beaucoup. Ce n'est pas une raison pour le jeter en pâture. Aussi, on fait l'effort de s'attacher un peu et on s'attendrit devant sa complicité avec Cal. Le privé a bien cerné un truc chez lui et va creuser dans ce sens. Good job !

Si ce n'était ma lubie récente pour Linwood B. (dont l'humour avait fait chavirer mon cœur dans sa précédente trilogie) j'aurais trouvé cette nouvelle lecture frustrante (parce que trop de blabla et une impression de perdre le fil). Mais ce cher Linwood a plus d'un tour dans son sac ! Car malgré ces défauts anecdotiques, je ressors encore une fois conquise et pleinement divertie donc je suis heureuse ! Vivement le prochain.

©2020 Belfond (P)2020 Audible Studios

La voix du comédien est également différente de la précédente trilogie, car plus mature et plus rauque... impression déstabilisante au début, surtout par effet de comparaison. Sinon, très bonne interprétation même si pas celle espérée. 

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


03/08/16

Vous prendrez bien un dessert ? de Sophie Henrionnet

Vous prendrez bien un dessert

Un réunion au sommet attend la famille Labarre, tous conviés à fêter Noël et les 90 ans du patriarche dans un chalet loué à la montagne. L'occasion est trop belle pour passer au crible les acteurs de cette comédie grinçante, dont le principal ressort n'est pas de divertir mais bien de rappeler que les portraits figés n'existent que sous cloche ! 
Il y a entre autres le grand-père grivois, la grand-mère léthargique, les rejetons déglingués, le fils aîné qui se débat avec des soucis financiers pour maintenir à flot l'entreprise familiale, le frère avocat qui brille au volant de sa décapotable et au bras d'une bimbo à la carrosserie tout aussi impressionnante, la fille engluée dans une maternité qui l'encombre, un petit-fils qui s'excuse d'exister, une autre qui s'emmêle les pinceaux à avouer son désir de plaquer ses études de commerce, une copine venue exprès pour la soutenir et qui subit les mains baladeuses du pépé... 
Ce réveillon tourne à la soupe à la grimace, et c'est ça qui rend ce roman caustique et mordant ! 
On savoure les secrets dévoilés, les mensonges, les frustrations, les ressentiments et les aigreurs en puissance. C'est du lourd. N'imaginez pas vous attabler auprès d'une tribu chaleureuse et conciliante, ici les sourires sont contrits et les rires jaunes. On n'éprouve aucune compassion, à l'exception du petit Paul, et on a juste envie de glisser un laxatif dans leurs coupes de champagne pour constater les effets en gloussant.
Le ton n'est pas drôle, pas volontairement, il se veut cruel et acide, il égratigne et bouscule la bienséance, il déstabilise et use de son cynisme pour piquer à merveille. Personnellement, j'aime les histoires de famille, j'aime y pointer les dysfonctionnements qui font reprendre à zéro les acquis et qui donnent une autre idée du clan symboliquement uni et solidaire.
Chez Sophie Henrionnet, les masques tombent pour mieux révéler des figures effrayantes ! On en grincerait des dents. ^-^
Les portraits manquent sans doute d'étoffe, les personnalités sont trop stéréotypées, on voit défiler un panel d'individus sans goût, sans odeur et on n'en retient qu'une brève essence, mais ce n'est pas grave. L'auteur a du talent et prouve aussi qu'elle peut changer de registre avec tact et intelligence. Ce jeu de chaises musicales n'est pas pour me déplaire ! 

Texte lu par Benoît Allemane (Durée : 4 h 31) pour Audible FR (juillet 2016)

Vous prendrez bien un dessert ? | Livre audio

>> Ce livre audio en version intégrale est proposé en exclusivité par Audible et uniquement en téléchargement.

©2015 Daphnis et Chloé (P)2016 Audible FR

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,