21/05/21

La Symphonie du temps (Les Brumes de Cendrelune #2), de Georgia Caldera

La série suit son cours et reprend exactement où nous en étions, à la fin du Jardin des âmes

La Symphonie du temps

Céphise a agi sous le coup de la vengeance, mais semble désormais regretter son geste. Elle ne s'enfuit pas, n'est pas non plus condamnée. Au lieu de ça, elle bénéficie de la protection des dieux. Elle se retrouve propulsée au poste de Premier Violon de l'orchestre impérial et côtoie maintenant le gratin de la cour. Une véritable aubaine pour ses plans de destruction massive.

Cependant, les sentiments qui l'unissent à Verlaine ne cessent de la troubler. Tous deux ont un passé en commun. Une histoire à fouiller. Pour ce faire, ils doivent plonger dans un outre-monde à travers des rêves qui explorent cette vie antérieure. Ils ont alors de nouvelles identités et évoluent dans une dimension précédant le monde qu'ils connaissent. Les premiers pas sont donc perturbants avant de trouver leur sens.

Mais ces expériences affaiblissent le jeune homme. De plus, l'Ombre remet en question l'autorité de son père et ne se plie plus aux exécutions hebdomadaires. Son frère Héphaïstos va toutefois le surprendre, en plus de couvrir la jeune Rapiécée aux yeux de l'Empereur (de plus en plus méfiant). Dans le même temps, des heures sombres s'annoncent, car la rébellion est plus farouche que jamais.

Au cœur de la Cité d'Acier, la pauvre population prend à revers la légion et monte une solide résistance. Céphise elle-même se fera surprendre. Consciente d'être prise entre deux feux, elle cautionne un rôle discutable (et suspect). Entre les alliances d'hier et les enjeux à venir, les faux-semblants et les complots, les trahisons, les meurtres, les sacrifices... l'étau se resserre.

Si j'ai certes trouvé l'action plus lente dans ce deuxième tome, je n'ai bien évidemment pas regretté les rebondissements qui rendent la lecture stupéfiante. À travers les nombreux flashbacks, ce sont aussi des occasions pour peaufiner l'intrigue, les personnages et l'univers. Cela renforce le mélange romantique et poignant, le fait d'évoluer dans un monde gothique et désespéré. Oui, les masques tombent et font trembler nos certitudes. Mais c'est fascinant. Je suis impatiente de découvrir la suite et fin de cette série !

©2020 Les éditions J'ai lu (P)2021 Audible Studios

Petite note technique : je n'aime pas les voix des comédiens car elles ne correspondent pas à l'idée que je m'étais faite de Céphise, de Verlaine et des autres. Sans être une atteinte à leur travail (très bon), ceci est une simple observation personnelle.

De plus, la sélection des comédiens revient souvent dans le catalogue Audible, si bien que j'associe leurs voix à d'autres personnages, d'autres séries. Soit c'est perturbant, soit c'est lassant. C'est mon seul bémol mais ça a plombé parfois ma lecture.

⭐⭐⭐⭐


16/04/21

Le Jardin des âmes (Les Brumes de Cendrelune #1), de Georgia Caldera

Mes émotions à chaud : waouh. Cette lecture m'a complètement envoûtée.

Le Jardin des âmes

Je suis encore toute chamboulée. L'histoire et l'atmosphère m'ont conquise. Les personnages ont touché mon petit cœur. Et l'ambiance qui se dévoile gothique et romantique. Tout ça, tout ça. J'étais foutue.

Mais quelle bonne surprise. J'ai franchement adoré. 😍

Sinon, l'histoire était pour moi une grande inconnue. Je voulais juste du fantastique. Le résultat n'a pas déçu mes attentes. Petite présentation. Cendrelune est un royaume dirigé par un Dieu : Orion. Celui-ci détient le pouvoir de sentir les pensées du peuple et d'anticiper la moindre dissidence. Il confie donc à son Ombre la charge d'exécuter les récalcitrants afin de préserver la paix et l'harmonie.

Or, les gens d'en bas n'en peuvent plus de subir pareille oppression. Certains grondent (discrètement) ou cherchent la provocation (en affichant des dessins controversés) tout en se méfiant de la répression (chaque dimanche soir, la liste tombe). Et ça fait mal. Céphise en a déjà fait l'amère expérience. Toute sa famille a été torturée sous ses yeux. Son propre corps est aujourd'hui rapiécé (elle porte des prothèses au bras et à la jambe). Elle a malgré tout juré de venger la mort de ses proches et attend son heure sans faillir.

Toutefois, lorsque l'occasion se présente, la situation lui échappe. Un vrai cauchemar. Et l'alternative offerte lui donne des sueurs froides. Quelle que soit sa décision, elle aurait préféré ne jamais faire face à un tel choix.

Et ce n'est qu'un aperçu ! Car d'autres personnages s'immiscent dans l'intrigue. Les fils se tissent subtilement. Des enjeux majeurs se manifestent. On en parle de la tension dramatique qui va crescendo ? À tel point que j'étais hyper frustrée au moment de tourner la dernière page. Tss. Enfin voilà, on peut dire que l'expérience a été ensorcelante pour moi. Est-ce que je suis tombée amoureuse de Verlaine ? Hmm, un peu (mais chut).
M'en vais lire la suite. 😘

Dernière remarque : y'en a marre de l'adverbe DERECHEF !
On le trouve un million de fois dans le livre. J'avais envie de hurler dès qu'il bondissait hors de la boîte. ARGH. 😤😤😤

©2019 Les éditions J'ai lu (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Bénédicte ChartonBenoît Berthon
  • Durée : 8 h 34
  • J'ai été conquise par l'histoire, les personnages, l'ambiance etc. C'était parfait.
    Par contre, la performance audio est moyenne. J'ai trop entendu Bénédicte Charton dans d'autres séries (The Mortal Instruments & Les Els) et j'en ai un peu soupé. J'aime bien le comédien (Benoit Berthon) mais j'imaginais autrement la voix de Verlaine ou Héphaïstos.
    En somme, l'expérience est perfectible - même si elle est plutôt convaincante - car son pouvoir d'ensorcellement est bien réel. La preuve, j'étais hyper frustrée à la fin. C'est pour quand la suite ?

⭐⭐⭐⭐

05/03/21

Josh et Hazel. Ou comment ne pas tomber amoureux, de Christina Lauren

Josh et Hazel

C'est l'histoire de deux amis (ou presque) qui se rencontrent à l'université puis qui se retrouvent dix ans après en réalisant qu'ils sont prédestinés (ou un truc du genre).

Quand ils se croisent la première fois, Josh est un maître assistant rigoureux et Hazel une étudiante proche du tourbillon chaotique. Quelques années plus tard, ils sont toujours aussi dissemblables - lui est méticuleux et sexy, elle exubérante et incontrôlable.

Mais ils deviennent meilleurs amis

Au départ, Josh n'est pas disponible. Mais sa copine le trompe et lui brise le cœur. Hazel vole à son secours en décidant de sortir ensemble pour des rendez-vous à quatre. Rien de cochon dans ce schéma. Ces fameux dates sont d'ailleurs assez cocasses et accentuent le sentiment que ces deux-là sont faits pour s'entendre.

Ils mettront quasiment tout le roman pour faire tomber les barrières. Hourra. L'histoire prend son temps et montre un couple harmonieux. Même en étant de simples potes, il n'y a aucune ambivalence dans leur relation. Et c'est tant mieux. Josh est un mec génial. Hazel est cinglée. Résultat, ça pétille entre eux et ça dégage de bonnes ondes positives.

Quel bien fou. J'avais un sourire aux oreilles durant toute la lecture, enfin une histoire légère et sans prise de tête ! Yes. Très bon roman, très divertissant.

©2019 Hugo Roman (P)2019 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐

10/04/19

L'invitation, par Elizabeth Day

L'invitation audibleBen Fitzmaurice et Martin Gilmour ont fréquenté ensemble Cambridge et sont devenus des amis inséparables, alors que tout semblait les opposer. La famille de Ben appartient à l'élite, tandis que Martin a grandi dans un foyer modeste auprès d'une mère célibataire. Ben est extraverti et chaleureux, Martin plus sombre et complexé. Mais l'ambition et la fascination ont fait le reste. Vingt ans plus tard, Martin et sa femme Lucy se rendent à l'anniversaire de Ben organisée par son épouse Serena. Ébahis par le faste des lieux et des invités, ils montrent aussi une certaine lassitude. En grattant bien la surface polie, le couple est en réalité aigri et beaucoup moins sensible à la séduction déployée. En clair, on est loin de l'union sacrée car l'ambiance va se révéler explosive.

Un drame va donc éclater au cours de la soirée. Interrogé par deux inspecteurs de police, Martin commence alors à raconter sa rencontre avec Ben et livre les dessous de leur amitié a priori parfaite. Évidemment, sa confession fait vite apparaître des traces d'aigreur et de bassesse. On remarque aussi que des sentiments troubles et troublants ont lié le quatuor durant des années - l'envie, la jalousie, la frustration, l'amertume, la haine. En bref, tous ces désirs refoulés ont généré une violence sourde. La menace est d'ailleurs palpable, dès les premières lignes, on ressent en vrac la tension et le cynisme de cette relation toxique. De plus, l'histoire déroule son fil avec lenteur, le narrateur ne se sépare jamais de son flegme, le climat est détestable et on scrute chaque figurant sans la moindre compassion. Il n'empêche que ce roman est envoûtant : il a su m'accrocher de bout en bout, inspirer une curiosité malsaine et créer une attente angoissante. J'aurais voulu un dénouement plus percutant, mais bon... je n'en demeure pas moins conquise et satisfaite par l'exercice.

©2018 Belfond (P)2018 Audible Studios

        L'invitation Elizabeth Day

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,