26/03/19

Pêle-mêle : Dans l'œuf - Dans une toute petite pomme - Léo & Lino - Bonjour Monsieur Froid - Un petit air de printemps

dans l'oeuf

Douze œufs sont prêts à éclore. À l'intérieur, douze bestioles attendent leur heure bien au chaud. Et crac boum hue... les bébés s'éparpillent sous nos yeux ébahis. Car il y en a vraiment pour tous les goûts : toutes les tailles, toutes les plumes, tous les styles. Pour la politesse, par contre, on repassera. Ahem, ahem. On n'apprend pas à dire bonjour ? Ravi de vous rencontrer. Puis-je ? S'il vous plaît. Merci. Au revoir. L'air de rien, le python se distingue du lot. Son corps se faufile, danse et ondule entre ses camarades. Quelques leçons plus loin, l'espace devient plus net. Notre ami python ne serait-il pas un peu gourmand ? Penchez-vous donc sur votre page : comptez les troupes. Froncez les sourcils. Vous avez tout compris ? Ce n'est pas bien de se servir sans demander la permission !

Cet album est FOU. Délicieusement cocasse et ingénieux : il évoque la transgression et la moralité avec beaucoup de complicité. Le lecteur est ravi du résultat : un peu filou et coquin. On apprend aussi à compter, au-delà de toute perspective. C'est inattendu et très réussi. Bravo. 

Dans l'œuf, par Emma Lidia Squillari

seuil jeunesse, 2019

 

dans une toute petite pomme

Beaucoup plus poétique, voici un album qui suit l'aventure d'un ver dans une toute petite pomme. Il se niche bien tranquillement entre deux pépins et attend que le temps passe. Les saisons aussi filent. Le ver grossit, se nourrit, voyage, devient chenille. Puis chrysalide. Et enfin... papillon ! La mésange qui guettait son retour s'en trouvera fort dépourvue.

Une vision sensible et très fine de l'art de grandir et du cycle naturel de la vie. Très contemplatif. Dans un écrin de couleurs et d'illustrations ravissantes : un album merveilleux. 

Dans une toute petite pomme, de Corinne Dreyfuss

seuil jeunesse, 2019

 

Leo et lino

Léo et Lino sont deux frères jumeaux : ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau et font vraiment TOUT ensemble. Même à l'école, impossible de distinguer l'un de l'autre. C'est l'union sacrée. Du moins, c'est ce que pensait Lino jusqu'à l'arrivée d'Astrid dont son frère tombe amoureux. C'est bête, l'amour. Ça vous vole un frère et ça vous laisse tout seul dans votre coin. La belle osmose n'est plus. Et les deux frères sont finalement malheureux de cette distance entre eux. Une distance pourtant logique et naturelle... qu'ils vont combler à leur façon. Car Lino va également apprendre à développer ses propres activités et se lier avec d'autres copains. Autant de nouvelles aventures à raconter le soir à son frère. Et ainsi renouer avec leur connivence unique en son genre.

Cette histoire sur les jumeaux est pleine de tendresse et très touchante car elle relativise les hauts et les bas d'une relation parfois trop fusionnelle. Où l'on rappelle qu'il faut penser à soi, grandir pour soi, être fidèle à soi-même, se séparer pour mieux se retrouver, et ainsi de suite. Une lecture captivante et très instructive dans son cheminement.

Léo & Lino, de Bérengère Mariller-Gobber

de la Martinière jeunesse, 2019

 

bonjour monsieur froid

Retour sur les Contes de la Vallée ! Où l'on croise un étrange musicien - un trompettiste - incompris dans sa ville et forcé à s'exiler le plus loin possible. Oui, le monde est cruel. Maximilien trouve finalement refuge dans la forêt de la vallée secrète. Mais par ce temps glacial, il se couvre d'une tonne de vêtements - on croirait un monstre. Qu'importe. Il s'abrite dans le tronc d'un arbre creux. Puis tombe sur Yula qui s'évanouit de peur en le voyant. Ha, ha. Quelle histoire. La suite aussi est surprenante et très drôle. On assiste à une avalanche de quiproquos et de situations ubuesques, impliquant un corbeau, des lapins, un renne et même un petit oignon magique, dans une opération de sauvetage qui est excellente !

Cette série est un enchantement, album après album. Je suis amoureuse des dessins et des personnages. C'est très beau. Une lecture qui invite à rêver. On adore. ♥

Contes de la Vallée : Bonjour Monsieur Froid, de Carles Porta

 

Un petit air de printemps

Avec le retour du printemps, l'oiseau Ticky revient aussi dans sa maison située au cœur de la vallée secrète. Or, rien ne va plus chez ses amis : ils sont tous affairés chez son voisin, car Max vient de lancer une fête du tonnerre à laquelle il n'a pas été convié. Un vent de folie souffle sur la vallée. Max s'envole avec sa trompette, il joue à s'en époumoner et bondit jusque dans la forêt de l'Ogre redoutable. Oh-oh. Le danger est proche. Ticky aussi a été pris au piège : en train d'espionner, seul dans son coin. L'ogre a dit niet. Et voilà Ticky saucissonné à un arbre, plus désespéré que jamais.

Encore une bonne partie de rigolade en perspective : amitié, humour et fantaisie sont du lot. Ça virevolte à chaque coin de page, la lecture est entraînante, joyeuse et insouciante. Cette couverture printanière est, de plus, merveilleuse. Vraiment, c'est un plaisir à lire et relire !

Un petit air de printemps, par Carles Porta

seuil jeunesse, 2019

 

Disponible aussi : Les feuilles volantes

 


01/10/18

Pêle-mêle : Une histoire très en retard - Coyote et le chant des larmes - Les feuilles volantes - Denis Fifty-fifty

une histoire très en retard

Il était une fois une page blanche… qui ne resta pas blanche très longtemps.

Ils sont cinq potes à attendre que l'histoire se pointe, sans se presser. L'un d'eux finit par perdre patience et se met à dessiner dans son coin, en fait sur la page de gauche. Et plus le temps passe, plus les compères s'interrogent, n'osant plus bouger de peur de louper le rendez-vous, tandis que le lapin continue son œuvre. Son imagination se déploie : un arbre, un dinosaure, des oiseaux, une balançoire, une maison bleue, une licorne, la pluie et le beau temps...

En bref, ce sont deux histoires qui se lisent en parallèle, l'une plus volubile avec ses créations colorées, l'autre plus cocasse avec ses espoirs et ses attentes désespérées. C'est drôle, c'est beau, c'est poétique. Oui, vraiment, Marianna Coppo est une enchanteresse et offre au lecteur le pouvoir de s'évader rien qu'en tournant les les pages d'un album. Superbe !

Une histoire très en retard, de Marianna Coppo

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

 

Coyote et le chant des larmes

Une petite colombe fait provision de graines dans la plaine, mais se blesse à la patte et se met à gémir sa douleur. Pas loin de là, un coyote perçoit son chant éploré et tombe en amour ! Il court la rejoindre pour complimenter la qualité de son chant et lui demande de répéter cette douce mélodie qu'il souhaite rapporter chez lui.

La colombe le traite de tartempion, avant de se raviser car elle craint d'être dévorée. Elle lui confie son chant, le coyote part en courant, bim, il chute et perd ses précieuses notes, du coup il revient et intimide la colombe, qui beugle à nouveau, et rebelote. Cette sérénade va se répéter. Trois fois.

Finalement, la colombe va se rebeller et duper le coyote ! Gare aussi au corbeau qui tournoie dans le ciel, encore “ un crétin sans oreilles”... Ha, ha ! Muriel Bloch nous régale avec ce conte surprenant et très drôle (inspiré d'après une légende indienne). L'auteur a le sens de la formule et de l'humour : on sourit tout du long à la lecture du dialogue improbable entre une colombe (une proie qui se refuse de l'être) et un coyote (un prédateur en quête d'inspiration). 

Coyote et le chant des larmes, de Muriel Bloch & Marie Novion

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

les feuilles volantes

Dans une vallée secrète, cinq personnages vont se croiser au cours d'une aventure palpitante. Sara la renarde décide de suivre les feuilles qui s'envolent vers un horizon incertain, Yula la louve, trop accaparée par sa peinture, se met en retard pour dire au revoir à son ami, Yuki l'oiseau, trop impatient de rejoindre la chaleur du sud, et qui se demande ce qui retient son artiste peintre préférée...

Ce premier tome des Contes de la vallée, qui se déclinent au fil des saisons, nous plonge dans une ambiance magique et fascinante. Ici, place à l'automne, au vent qui souffle, aux arbres qui se déplument, aux couleurs rousses et aux premiers frissons qui font tourner le dos à la langueur estivale. En clair, l'espagnol Carles Porta nous impressionne avec sa dextérité à mêler les techniques picturales et propose une lecture impressionnante, et de toute beauté.

On se familiarise avec un univers, mais on rencontre aussi des personnages, en assistant à la naissance d'une nouvelle amitié. L'histoire est adorable et un brin lyrique. On adore cette vision de l'automne, son atmosphère et son histoire qui tourbillonne. La mise en scène est franchement épatante. Il nous tarde déjà de lire la suite, Bonjour M. Froid (disponible en novembre). Les deux tomes suivants sont annoncés en 2019, au gré des saisons. C'est fantastique !

Contes de la Vallée : Les feuilles volantes, de Carles Porta

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

 

Denis Fifty-fifty

Denis Fifty-Fifty a six ans et demi, et il fait tout à moitié. Le matin, il mange une demi-baguette, boit un verre de lait à moitié vide et un bol de chocolat chaud à moitié plein. Il passe la moitié de sa vie à jouer, l'autre à s'amuser. Au foot, ce qu'il préfère, c'est la mi-temps. À la piscine, il a la moitié du corps qui flotte, et l'autre qui coule. Il ne fait que des demi-longueurs. Et ses notes à l'école sont moyennes (5 sur 10 ou 10 sur 20). Bref.

Le soir de son anniversaire, Denis ne dort que d'un œil. En fait, il voudrait que son chien Bowie souffle également ses bougies. Tous deux se faufilent dans le salon. Une chose entraînant une autre, un incendie et une inondation vont dévaster la moitié de la maison. Oui, oui. Son père et sa belle-mère n'en reviennent pas. Puis relativisent. Après tout, “c'est parce que Denis fait tout à moitié que nous sommes tous entiers”.

Voilà une joyeuse histoire, truffée de jeux de mots et de gags rigolos ! Où l'on perçoit aussi un portrait de famille recomposée sans mélo et qui raconte une vie ordinaire, avec ses anecdotes courantes, que le tempérament malicieux du jeune héros transforme en péripéties incroyables. 

Denis Fifty-Fifty, d'Olivier Costes & Laurent Simon

seuil jeunesse, 2018

=======================