26/04/16

Magisterium : L'épreuve de fer, par Holly Black & Cassandra Clare

MAGISTERIUM L’ÉPREUVE DE FER

Une introduction flamboyante à un univers magique, qui annonce les prémices d'une fabuleuse saga, dans la lignée de Harry Potter ! 

Callum Hunt est un enfant à part. Alors qu'il n'était qu'un nouveau-né, sa mère a gravé dans la glace, juste avant de mourir, une inscription paralysante : « Tuez cet enfant ». Douze ans plus tard, celui-ci doit rejoindre le Magisterium, une école réservée aux jeunes gens dans son cas, impliquant qu'ils possèdent des dons hors du commun mais ne savent pas s'en servir.  

Ce premier tome s'inscrit avant tout dans une intrigue linéaire et replace chaque élément dans son contexte, ce qui peut éventuellement ralentir la cadence et obliger le lecteur à prendre son mal en patience. Mais ceci a du bon, car on prend plaisir à découvrir le monde imaginé par les deux auteurs à succès - Holly Black et Cassandra Clare, également deux ferventes admiratrices de JK Rowling. L'inspiration est d'ailleurs bien présente ! 

On ne verse pourtant pas dans le vulgaire copier-coller et on pressent un monde à éclore avec ses propres créations. Car dès que l'action se met en branle, l'histoire se déroule avec une fluidité sidérante, captivante et enchanteresse. De nouvelles révélations apparaissent, laissant planer le doute quant aux perspectives futures... Autant dire que la suite s'annonce grandiose ! 

Cette série jeunesse réserve clairement de belles surprises et fait déjà preuve d'imagination enthousiasmante pour ce qui promet d'être un rendez-vous grisant. Seul point négatif : c'est une série en 5 tomes (jusque 2018 pour la VO). :/

PKJ. avril 2015 - Traduit par Julie Lafon (The Iron Trial)

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


07/01/13

"Well, she's not responding to my advances," he observed more brightly than he felt, "so she must be dead."

IMG_8445

Encore une réussite pour Cassandra Clare, qui a su me séduire avec sa série sur les origines de la Cité des Ténèbres. Ce n'était pas difficile non plus, puisque bon nombre d'éléments ont su me rappeler ce qui m'avait tant plu déjà. Car même si l'histoire se passe à Londres, au XIXème siècle, nous retrouvons les fondamentaux avec les chasseurs d'ombres, l'Institut, les runes, les créatures obscures, les personnages torturés, les secrets, les badinages amoureux, les liaisons impossibles... C'est follement passionnant, je l'avoue. J'ai été prise dans les filets au bout de quelques pages, pleinement séduite et avide de curiosité.

Au centre de l'histoire, nous découvrons Tessa Gray, orpheline de seize ans, qui vient de débarquer par le premier navire pour rejoindre son frère Nate, lequel aurait mystérieusement disparu, et ce sont les redoutables Sœurs Noires qui vont accueillir la jeune fille et l'initier à leur monde occulte. Tessa croisera aussi la route de William Herondale et de James Carstairs, deux chasseurs d'Ombres aussi dissemblables que le jour et la nuit. Will est impétueux, sarcastique et possédé par le démon, Jem est plus sensible, mystérieux et frappé d'un mal étrange. Ils vont être les remparts de Tessa, dont le caractère franc et frondeur risque bien de se heurter à des dangers qu'elle n'aurait jamais cru possible d'exister, elle aura de plus la tâche de sauver son frère, comprendre qui elle est vraiment et se débattre avec ses sentiments naissants pour un beau chasseur.

Peu de temps mort au programme, la mécanique est imparable : de l'action, un univers solide, des clins d'œil à perte d'horizon (Magnus Bane dans la place !), des répliques savoureuses, du suspense, des doutes et des trahisons... En somme, c'est une lecture habile et divertissante, car bichonnée avec amour et tendresse. L'effet est prenant et terriblement addictif ! Je suis tentée de lire la suite, déjà disponible en VO (Clockwork Prince).

L'Ange Mécanique, par Cassandra Clare
PKJ. novembre 2012 - traduit par Julie Lafon

19/04/11

"She has a boyfriend. Like, really, really, really has a boyfriend. The nuclear bomb of boyfriends. Trust me on this one."

CityofFallenAngels

Je ne trouvais pas utile de créer un nouveau cycle, et pourtant j'ai succombé à la tentation. C'était trop facile. Résultat, je me sens heureuse d'avoir retrouvé mes personnages fétiches mais déçue par le traitement infligé par l'auteur. Cela me coûte de l'écrire, mais Jace a sincèrement perdu de sa superbe. Oh, pas tout de suite, au début il est brillant, sarcastique, charmeur et sexy. Son couple formé avec Clary est mignon, et à l'origine de scènes ultra sensuelles. Puis, la belle osmose faiblit et arrive ce qui doit arriver à toute intrigue basée sur une romance idyllique qui risquerait d'ennuyer le lecteur sur le long terme - il faut pimenter tout ça, créer de nouveaux tourments (Jace fait des cauchemars, il se tient à distance de Clary, elle ne comprend pas et pense qu'il ne l'aime plus).

Hmm, quelle frustration ! Soit, il fallait s'y attendre aussi. Toutefois, Jace renoue avec sa facette torturée, son moi qui se morfond et qui s'enferme dans l'apitoiement. Oh non. Pas ça ! Heureusement il y a un peu d'humour à côté pour sauver les apparences, surtout dès qu'il est en présence de Simon, c'est drôle, ça rappelle le bon vieux temps. Le meilleur ami de Clary, désormais vampire qui collectionne les particularités, doit donc gérer sa nouvelle vie, résister à l'appel du sang humain et déjouer les attaques répétées de drôles d'individus, ainsi que décliner l'alliance mielleuse de Camille, la reine des vampires. Accessoirement, il entretient une vie sentimentale mouvementée (Isabelle / Maia) et doit se réfugier chez Kyle, le nouveau chanteur de son groupe de rock, pour protéger sa mère.

City of Fallen Angels est une lecture rapide, divertissante et enthousiasmante, toutefois il ne faudrait pas négliger les défauts et les vicissitudes du système qui veut faire des sous sur une série à succès, au risque de désavouer l'essentiel (l'essence même de la série - des personnages attachants, une intrigue riche en rebondissements, de l'humour, beaucoup d'humour, un univers coloré, foisonnant et excitant). Il en est question ici, mais c'est un peu fané aussi. J'aime, parce qu'il s'agit de The Mortal Instruments, mais j'ai senti aussi le trop et le pas assez de ci et de là.

City of Fallen Angels (The Mortal Instruments #4) - Cassandra Clare
Published April 5th 2011 by Walker

LUENVOLu en VO - 15

 

Une sortie musicale à ne pas louper : l'album de Brigitte - j'adooore.

brigitte_tournee_2011_617x244

Posté par clarabel76 à 13:00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06/05/10

Enfin !

C'est jour de délivrance pour les lecteurs de Cassandra Clare et de Suzanne Collins !

Pocket

Très attendu par les lecteurs de Cassandra Clare, Le miroir mortel (tome 3 de La Cité des Ténèbres) répondra à de nombreuses questions : les liens entre Jace et Clary, la vérité sur leurs origines, la quête absolue de Valentin, l'apparition soudaine d'un nouveau personnage - Sébastien. Ce troisième tome s'exporte de New York à Idriss, le berceau des Shadowhunters. L'ambiance est plus sombre, la signature des nouveaux accords est retardée, la guerre déclarée par Valentin semble imminente. Donc, oui c'est un tome explosif avec beaucoup d'action, toujours de l'humour et une pointe d'amour aussi. Jace et Clary passent probablement moins de temps ensemble, mais les rares instants offerts valent leur pesant de cacahuètes. Assurément, un tome à la hauteur de toutes nos attentes !

 

 

La Cité des Ténèbres ~ Cassandra Clare
Livre 3 : Le Miroir Mortel
Pocket jeunesse, 2010 - 607 pages - 19,50€
traduit de l'anglais (USA) par Julie Lafon

 

L'Embrasement, suite du premier volume de Suzanne Collins, revient sur les conséquences des Hunger Games, ce jeu sadique où sont filmés en direct des adolescents de différents horizons dans une lutte acharnée pour leur survie. Katniss en est sortie désabusée et encore plus déboussolée car son avenir s'annonce pesant. Malgré elle, son personnage est devenu un symbole au sein des districts rebelles, qui étouffent sous la politique du Capitol. Mais ce dernier n'est pas né de la dernière pluie et veut punir l'effronterie de la jeune fille. Ce que réserve ce deuxième tome est absolument ahurissant, à lire à bout de souffle. Au cours des 400 pages, l'histoire ne cesse de nous en mettre plein la vue : c'est stressant, romantique, poignant, injuste et tout ça vous épuise nerveusement, mais pas question de reposer le livre un seul instant. Hunger Games est une série qui colle aux doigts, c'est confirmé ! Vivement le troisième et dernier tome ! (à paraître en 2011)

Hunger Games - L'embrasement ~ Suzanne Collins
Pocket jeunesse, 2010 - 400 pages - 17,90€
traduit de l'anglais (USA) par Guillaume Fournier

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18/03/10

Exclusive: First look at the cover of Cassandra Clare's next novel, Clockwork Angel

Mode *étoiles dans les yeux*

Clockwork-Angel

Clockwork Angel is the first book in Clare’s new fantasy trilogy, “The Infernal Devices”.

In the new series, Clare brings us back to this Shadowhunter-Downworlder universe—and back in time to Victorian-era England. Infernal Devices revolves around Tessa Gray, an orphan who heads to London in search of her disappeared brother and falls deeper and deeper into an alternate magical reality. Along the way she finds two good friends in Jem and Will (who graces the new cover), and also crosses paths with some familiar names and faces from the Mortal Instruments saga.

covert art designed by cliff nielsen

source : EW.com

Can readers new to Cassandra Clare pick up Clockwork Angel without reading “The Mortal Instruments” series first?

Absolutely. Because Tessa, when she comes to London and falls into this world, it’s going to be new to her. You’re going to be seeing it for the first time, again, because you’re seeing it through her eyes. It’s its own entity.

pour mémo : parution 7 septembre 2010.

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

23/02/10

Golden Boy

All that existed was Jace ; all she felt, hoped, breathed, wanted, and saw was Jace. Nothing else mattered.

Ooooooooooohhhhhh ! Lente agonie de la lectrice qui s'est arrachée avec peine de ses 490 pages et qui, maintenant, se trouve seule, vide. Sensation de vague à l'âme.  C'est la misère.

city_of_glass

Avec ce 3ème livre, nous quittons New York pour Idris, le berceau des Shadowhunters. L'ambiance est totalement différente, outre le cadre dépaysant et plutôt charmant, la ville d'Alicante est aussi sous pression, les habitants craignent une prochaine attaque de Valentine et s'abritent derrière leurs tours magiques en discourant de longues heures au sujet de la signature des prochains Accords.

Clary a réussi à s'introduire dans la cité, contre l'avis de Jace. Elle se cache chez la soeur de Luke et espère trouver le plus vite possible la trace du warlock Ragnor Fell qui détient l'antidote pour guérir sa mère. Hélas, les retrouvailles entre Jace et Clary sont d'une violence inouie. Assez pour écoeurer la jeune fille, rendue seule dans sa mission, pense-t-elle, car elle trouve un soutien inopiné auprès du cousin des amis des Lightwood, Sebastian, "dark, romantic, shadowy prince".

Très vite, le chaos va s'abattre sur Alicante. Des démons, des assassinats sauvages, des anciennes alliances qui refont surface... tout ça occulte un peu la quête de Clary, en même temps sa relation avec Jace s'enfonce plus lourdement dans l'amertume et le désespoir. Des découvertes sur leurs origines vont définitivement éloigner le couple, Jace va se convaincre d'être ce qu'il est et agir en fonction de ses croyances. Je suis évasive, mais c'est tellement ... woow, berk, pfiou à la fois.

Mea culpa, my sweet golden boy. J'avoue avoir été un peu ennuyée par tes complaintes et ton esprit torturé. A la longue, hmm... le garçon au charme flamboyant me manquait, celui-là qui avait su ravir mon coeur, le sarcasme à la bouche, le sourire enjôleur, la confiance en poche et la colère en seconde peau. C'était comme si tu lâchais prise, comme si tu ne croyais plus en rien. Le masque est certes tombé, derrière ta superbe se cache ce garçon au coeur de nounours, qui souffre de sa situation familiale et de son amour impossible. Mouaip. Trop, trop de jérémiades (à mon goût).

J'attendais un tome 3 explosif et je l'ai eu ! LA GUERRE est aux portes de la ville, pensez donc. La première partie est donc bouillante, palpitante, pleine de rebondissements et d'imprévus. On ne voit pas le temps passer. Et puis, c'est la fin qui m'embrouille les idées. Je ne sais pas... j'ai aimé, oh oui. J'ai juste l'impression d'en avoir eu BEAUCOUP. Des passages trop longs, des dialogues qui n'en finissent pas, des discours redondants, des explications interminables, et trop d'indices donnés, à la fin plus rien ne nous surprend ! ... Hé hé hé.

Et pourtant, si. L'auteur est pour cela extraordinaire, avec une faculté étonnante de nous servir sous cloche des petits plats qui savent encore nous délecter !!! Malgré mes pointes de frustration et mon regret d'avoir un Jace pas toujours à la hauteur de mes fantasmes, sans compter que Clary et lui sont rarement ensemble dans ce tome 3, j'ai beaucoup, beaucoup aimé lire ce livre ! Cela répond à une attente, c'est conforme à ce que j'espérais, l'univers créé par Cassandra Clare est inventif, drôle et fascinant. Les personnages sont tous très attachants, ils ne cessent d'évoluer et de nous surprendre (je pense à Alec et Simon). Il me suffit de repenser à telles ou telles scènes marquantes et j'ai aussitôt un sourire banane. Je n'ai donc pas été déçue. Pas du tout, du tout.

Et la bonne nouvelle - enfin il faudra attendre mars 2011, ce qui me semble le bout du monde - est la sortie d'un quatrième livre : City of Fallen Angels. Contrairement à ce que j'imaginais, ce n'est pas seulement l'histoire de Simon. L'auteur a dévoilé les titres des chapitres sur son LiveJournal : ça donne envie ! 

Aaaarrrgggghhh ... maintenant c'est fini !

And then when he turned out to be ****, it seemed like a last-minute reprieve - and I was glad. I was even glad to see how much he seemed to be suffering, until that night in the Seelie Court when you kissed him, I could see...
- See what ?
- The way he looked at you. I got it then. He was never using you. He loved you, and it was killing him.

  ***********

DISPONIBLE EN FRANCAIS COURANT MAI 2010 POCKET JEUNESSE

challenge Lire en VO - 11 LireEnVo

the Dark Side challenge - 5   the_dark_side_challenge

19/02/10

The Mortal Instruments #3

c'est l'heure des retrouvailles, hiiiiiii !!!! c'est viscéral, à peine les premières pages lues et déjà je sens, je ressens, ce qui fait que ... ohlala !

je remonte à la surface quand je peux, et quand je veux, pour l'heure j'ai besoin de MA DOSE !!!

"What do you think?" Jace shook his head. "Why should I tell you everything about how I feel when you never tell me anything? It's like banging my head on a wall, except at least if I were banging my head on a wall, I'd be able to make myself stop."
Clary's lips were trembling so violently that she found it hard to speak. "Do you think it's easy for me?" she demanded. "Do you think—"
...
"Damn it." She turned on Jace. "What is it about you?" she said, with more savagery than she'd intended. "Why do you have to ruin everything?"

Clary_Jace_jace_and_clary_7264866_975_573

"It's been so long," he said simply, "that I think I was unsettled by the idea of feeling like I belonged anywhere. But you made me feel like I belong."

"Stop it," she said. "Stop being like that."
His smile widened. "Like what?"
"If you're angry, just say it. Don't act like nothing ever touches you. It's like you never feel anything at all."

----------

"I really was sick," she said. "I swear. I almost died back there on the ship, you know."
He let her hand go, but he was staring at her, almost as if he meant to memorize her face. "I know," he said. "Every time you almost die, I almost die myself."

Id_come_for_you

mode, sérieusement mordue et cruellement en manque.

to be continued...

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : ,

17/12/09

La Cité des Ténèbres ~ Cassandra Clare

Livre 1 : La Coupe Mortelle
Pocket jeunesse, 2008 - 570 pages - 19,50€
traduit de l'anglais (USA) par Julie Lafon

Me voici donc une nouvelle fois étourdie par une lecture, par la faute d'une nouvelle série. Le premier tome a été traduit l'an dernier, et little g. m'avait dit : lis-le et j'avais dit ok en toute confiance, ne sachant pas que le temps allait passer si vite, le tome 2 est maintenant disponible (et même le 3ème en anglais ! il est déjà commandé, vous pensez bien). Qu'est-ce donc, encore ?

Hmm. Cette série n'est en rien révolutionnaire, je porte par exemple à Hunger Games un fanatisme plus fort (n'ayons pas peur des mots), elle a su néanmoins me surprendre. Je vous l'annonçais précédemment, j'ai commencé ma lecture bien sagement, pas franchement éblouie par ce qu'on me proposait, c'était bien sympa et gentil, mais où va-t-on, et puis le deuxième effet kiss cool est arrivé, j'avais les doigts collés au livre et je tournais les pages d'un air avide, en clair j'étais fichue. Et depuis, j'accumule les heures de sommeil en moins.

cite_des_tenebres_1Clary, quinze ans (bientôt seize), apprend brutalement que son sort est lié au Monde Obscur, lorsqu'elle découvre l'appartement qu'elle partage avec sa mère totalement dévasté par l'attaque d'un Vorace. La déconfiture s'enchaîne avec la disparition de sa mère et avec la défection de celui qu'elle prenait pour son oncle, Luke, qui ne veut plus la voir et le lui annonce par téléphone. Son seul recours, une bande de jeunes tueurs surentraînés pour anéantir les vilaines créatures. Ce sont des Chasseurs d'Ombres, ils appartiennent à un monde jusque-là inconnu pour Clary, et qu'elle apprendra peu à peu à cerner, à l'instar du lecteur. (Ceci signifie que je ne vous expliquerai rien du tout ! :o))

Parmi eux, il y a Jace. Et c'est un peu sa faute si j'ai des étoiles dans les yeux. Ce type a une beauté arrogante, il est sûr de lui, moqueur, drôle et ironique, il ne cache jamais son agacement ni la vérité, il a toute une histoire derrière lui qui explique son attitude, et ce qui est bien, c'est que l'héroïne n'est pas bouche bée, bave aux lèvres, devant lui. En fait, elle a d'autres chats à fouetter et ne prête pas attention à son charme, elle en a conscience, mais c'est le cadet de ses soucis (de même, son meilleur ami Simon tente de lui faire du pied pour qu'elle remarque qu'il est fou amoureux d'elle, mais la demoiselle ne voit rien du tout).

Jace et Clary ne vont plus se quitter, ils ont une mission à mener, car pour retrouver la mère de la jeune fille, ils doivent d'abord mettre la main sur la Coupe mortelle, et de préférence avant un certain individu à la sale réputation. Une figure du passé, qu'on croyait zigouillée, mais qui refait surface en clamant vengeance.
Damned.

Pas grand-chose à rajouter, si ce n'est que je n'ai pas du tout aimé la révélation finale, bouh c'est quoi ce truc, cela ne peut pas se passer comme ça, ce n'est pas possible, alors y'a intérêt que ça change, et fissa !
Je suis déjà plongée dans le tome 2...

-)  Anne, je te comprends maintenant !!!!

NB : devinez quoi,  The Mortal Instruments by Cassandra Clare has been optioned for a movie. Comme beaucoup de fans, moi aussi je mets une option sur l'acteur Alex P. pour incarner Jace !!!

to be continued...

******

Livre 2 : L'Epée Mortelle
Pocket jeunesse, 2009 - 525 pages - 19,50€
traduit de l'anglais (USA) par Julie Lafon

cite_des_tenebres_2Après les révélations stupéfiantes du premier tome, ce deuxième semble bien mou, bien frustrant dès les premières pages. Car ce qu'on sait désormais touche de plein fouet Clary et Jace, notre petit couple fétiche, on sait qu'entre eux tout est fermé, caduc, impossible, à jamais ! Il y a bien ce cher Simon, l'ami fidèle et dévoué, qui rôde dans les parages et se trémousse de plaisir d'avoir le champ libre pour déclarer sa flamme, mais... que voulez-vous, aussi sympathique soit-il, Simon n'est pas Jace, et c'est un crève-coeur.

Bon, heureusement l'histoire n'est pas non plus une lente complainte d'âmes torturées, nous avons aussi droit à notre lot d'action et de suspense. L'ennemi est toujours en place, celui-là même qui se déclare du même sang que ... vous savez qui. Il a choisi de dérober un deuxième instrument mortel - l'Epée - et ses ambitions sont plus noires et démoniaques que jamais. Jace, accusé par l'Inquisitrice d'être l'espion de Valentin, voit sa famille d'adoption lui tourner le dos. Le type est complètement largué, il se blinde derrière son cynisme mais dès qu'il est en présence de Clary, il est plus vulnérable que jamais. Plusieurs scènes m'ont offert de plaisants moments où j'ai senti mon petit coeur battre à tout rompre (la fête chez les elfes ou la soirée mouvementée chez Luke).

Argh, comment vous dire sans trop en dire, c'est désappointant. En fait, c'est très difficile d'admettre ce que l'auteur cherche à nous raconter, et très vite on scrute les petits indices qui indiqueraient une autre voie à suivre. En attendant, oui c'est frustrant ! Très frustrant. Au début je craignais m'ennuyer, mais heureusement Jace n'est pas un individu ordinaire qui se plie aux règles. Toujours excessif dans ses décisions, il nous gratifie de déclarations qui feraient se pâmer tout un couvent de bonnes soeurs !!! (Par contre, haro sur son discours à la toute fin !) Et c'est très bizarre, car jamais je n'ai trouvé que c'était révoltant ou immoral.

Tout le roman n'est pas totalement ancré autour de Jace et Clary, même si cela reste le nerf de l'intrigue. On retrouve avec plaisir les secrets du Monde Obscur, en faisant connaissance avec des créatures toutes plus charmantes les unes que les autres (ahem). Il y a aussi beaucoup d'humour - Magnus Bane et Simon n'y sont pas étrangers - et pas mal de vicissitudes  - Valentin en tête, presque détrôné par l'Inquisitrice, aveuglée par son chagrin et rendue folle de rage. Dans ce tome, la question des choix et du libre arbitre pèse énormément. Les personnages sont face à des décisions qui peuvent faire basculer leur propre destin, en plus de toucher leur entourage et le monde dans lequel ils vivent. On le devine d'emblée que le prochain livre sera déterminant, la guerre est imminente !

Je suis donc toujours accro, les sens en ébullition et l'amertume en arrière-goût, car je n'ai pas encore le troisième tome sous la main. (Pour la traduction française, il faut patienter en mai 2010. Je ne suis pas folle !) Et c'est difficile d'envisager une pause forcée, je sens comme un vide... Bladelor, où puis-je trouver ton patch pour lecteurs en manque ?! 

******

City of Glass, le tome 3, va paraître en mai 2010 chez pocket jeunesse sous le titre Le Miroir Mortel.

Les autres projets de l'auteur,

September 7, 2010: The Clockwork Angel (qui ouvre une nouvelle série se passant à l'époque victorienne et serait le prequel de la série de The Mortal Instruments)

March 11, 2011: City of Fallen Angels (en fait le quatrième tome de la série, qui n'était pas prévue à la base, et qui raconte l'histoire de Simon)

 

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [76] - Permalien [#]
Tags : , , , ,