12/11/19

Meurtre mode d'emploi (à l'usage des jeunes filles), de Holly Jackson

Meurtre mode d'emploi à l'usage des jeunes fillesCinq ans ont passé depuis l'affaire Andie Bell (une jeune fille mystérieusement disparue, son petit copain suspect, un suicide qui signe son acte d'accusation, une ville en émois et des familles brisées). Pour sa dernière année au lycée, Pippa revient sur l'enquête au nom d'un projet scolaire mais souffle un vent de panique en furetant ci et là pour mettre à jour des secrets inavouables.

Et quelle histoire ! On a la jolie fille populaire dont on ne soupçonne pas le versant diabolique, les soirées de débauche, les copains soudain perclus de remords, les mensonges qui éclaboussent les parcours irréprochables, les adultes guère exemplaires... Cela m'a fait penser à Veronica Mars (ou plus récemment, 13 Reasons Why) : intrigue criminelle bien ficelée, tension dramatique, personnages flous et troublants, rebondissements et dénouement inattendu.

La lecture est donc déroutante mais tellement addictive. Tout du long, j'ai été tenue en haleine... curieuse de connaître la suite. J'ai aussi été perplexe quant à la probabilité de voir une jeune fille de 16-17 ans réussir là où la police a fait chou blanc ! Je ferme néanmoins la parenthèse car le roman est prenant, plein de suspense et saisissant. On ne voit rien venir. On suppose tout et on se fait balader. C'est vraiment très habile et bluffant.
En tout cas, je ne regrette nullement la découverte. Et je valide ! 

Casterman (2019) - Traduit par Julie Sibony


Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


23/10/19

On lit : Le Grand méchant loup est malade - Chez toi, chez moi - Plein plein plein d'animaux - Loup Noir

Le grand méchant loup est malade, par Jean Leroy & Laurent Simon

Le grand méchant loup est malade

Ce matin, le grand méchant loup s'est réveillé en toute petite forme... mal de gorge, toux, éternuements. Rien ne va plus : il doit se rendre chez le médecin. Notre loup se traîne donc péniblement jusqu'au cabinet, ouvre grand la bouche, passe des examens. Enfin, le diagnostic tombe : un bon gros rhume. Pour guérir, le grand méchant loup doit avaler une louche de sirop (quelle horreur). S'il rouspète, ce sera la piqûre ! Triple buse.

Cette lecture est dédiée à notre Little J. (2 ans 1/2) qui a écouté avec beaucoup d'attention les malheurs du grand méchant loup, tout en scrutant du coin de l'œil son tonton patraque... sans doute le grand méchant loup ? Qui sait ! Un troisième tome toujours sympa à découvrir, après Qui fait peur au grand méchant loup ? & Les bisous du grand méchant loup. On reste fan de la petite marionnette incluse au livre afin d'y glisser les doigts et mimer les déboires du loup avec beaucoup d'humour !

===========================

Chez toi, chez moi par Marianne Dubuc

Chez toi chez moi

Un anniversaire se prépare au 3, Rue des Biscottes ! Voyez plus bas... chez la famille Lapin. Tous s'activent pour la fête du soir : les invitations sont rédigées et envoyées, les pâtisseries sont mises au four, les décorations sont extirpées de leurs boîtes. Les aiguilles de l'horloge tournent... vite !

Chez les voisins, l'effervescence règne aussi : Maman Renard va accoucher d'ici peu, Monsieur Ours est groggy dans son lit, Maître Hibou bouquine sous la couette, Boucle d'Or se faufile par la fenêtre, les Souris sèment la zizanie dans leur chambre, des nouveaux venus s'installent au deuxième étage...

Dans ce grand, très grand album de Marianne Dubuc, le lecteur en prend plein les mirettes : les illustrations sont ravissantes, les couleurs tendres, les détails foisonnants, la vie d'un immeuble prend vie sous nos yeux qui roulent dans tous les sens pour ne pas en louper une miette.

C'est riche, excitant, attendrissant. Il y a un pêle-mêle de clins d'œil et d'informations dans cette lecture ! Grandiose.

===========================

Plein plein plein d'animaux, par Alexandra Garibal & Claudia Bielinsky

Plein plein plein d'animaux

Gros coup de ♥ pour cet imagier taille XXL et aux illustrations clairement rigolotes  !

C'est plein plein plein d'animaux dans tous leurs états : des minus riquiquis, des noirs & blancs, des gros, des colorés, des qui vivent dans le ciel, d'autres sous l'eau, des dingos rigolos, des pas marrants... Bref. Demandez le programme : c'est chaud, c'est bon, c'est explosif, c'est étonnant.

On trouve aussi des devinettes pour reconnaître l'éléphant ou le mammouth, la mouffette ou le blaireau, la grue royale ou les mandrills, le cardinal rouge ou le colibri, tout ça dans un festival de couleurs qui font partir en vrille. On aime donc le grillon qui compose de belles chansons pour trouver une amoureuse, le gorille et l'hippopotame déguisés en danseuses étoiles, le papa panda qui lit une histoire en chinois, le panda roux qui fait le foufou, les flamants roses qui prennent la pose... tandis que les hirondelles attendent le printemps.

Il y a plein plein plein d'anecdotes à découvrir dans ce livre : c'est giga extra facétieux. Pour petits et grands : la lecture embarque les amateurs des inventaires drôles et rythmés. En avant !

===========================

Loup Noir, par Antoine Guilloppé

LOUP NOIR

Ce grand classique d'Antoine Guilloppé célèbre son 15ème anniversaire ! Bravo.

Un garçon s'aventure dans la forêt, par une froide soirée d'hiver. La nuit approche et de gros nuages se bousculent dans le ciel. Le garçon presse le pas. Les bruits de la forêt commencent à l'inquiéter : le hibou est aux aguets, le loup avance à pas feutrés. Bientôt l'animal ne se cache plus et approche, babines retroussées, dents pointues.

Puis, plouf, en un battement de cils, le loup bondit... sur le garçon qui a, vainement, tenté de courir.

Dans cet album sans texte, c'est l'imagination du lecteur qui entre en fanfare. Ceci dit, Antoine Guilloppé a déjà effectué un travail de défrichage car toutes les bases sont posées. Au lecteur de poser son regard sur chaque détail pour déduire l'évidence...

Ensuite, c'est de l'orfèvrerie offerte sur un plateau. Avec sa technique du découpage au laser, l'auteur glisse des dentelles de pages, tout en noir & blanc, pour illustrer cette aventure qui fait frissonner de froid, de peur et d'émerveillement ! Effet assuré.

===========================

Casterman, 2019

 

 

19/09/19

Le Club des Lemmings très distingués, par Julie Colombet

Le Club des lemmings très distingués

Pour appartenir au Club des Lemmings très distingués, il faut tout d'abord être un lemming (ça coule de source) et se montrer distingué en toute circonstance (et croyez-moi ce n'est pas donné à tout le monde). En effet, le Club s'illustre d'une flopée d'interdictions... comme marcher à quatre pattes, grogner ou jouer dans la boue. Non, vraiment, aucune décence à avoir un comportement trop animal et sauvage. C'est très loin de la classe affichée par nos lemmings très distingués.

Les règles aussi ont été écrites pour être respectées à la lettre (gare aux rebelles) : vivre en communauté et partager leurs activités constituent leur lot quotidien et le sel de leur existence. Ainsi, tout baigne chez les lemmings, heureux et sans cesse affairés. Seul le dénommé Bertie semble sortir du lot. En effet, notre jeune lemming est de plus en plus las de cet esprit de groupe, du brouhaha constant, du confinement, du regard des uns et des autres, du manque de liberté, du règlement strict.

Un jour il décide de s'échapper pour prendre l'air à la surface. Là, il tombe museau contre museau avec un ours ! Un énorme et imposant ours brun. Graou... l'animal le scrute avec attention, avec curiosité, avec gourmandise. Qui sait ? Le monstre ouvre grand la bouche et sort sa langue. Ça va saigner chez les lemmings ? Pas du tout. Notre gros nounours a juste besoin de câlins et d'affection. Lui aussi est en quête de nouveaux amis. Il adore se rouler dans l'herbe, grimper aux arbres, se lécher les pattes... Bertie est fasciné, envieux et intrigué.

Il décide de présenter son camarade auprès des lemmings... qui sont assez frileux de valider sa candidature pour rejoindre leur Club. Et puis, les vacances approchent et tous veulent aller à la mer - une autre péripétie incroyable et qui va donner des frissons au lecteur ! Car ceci est une histoire passionnante, en plus d'être drôle et merveilleusement illustrée. On y parle de tolérance, de différence et d'acceptation de l'autre avec un air de ne pas y toucher. On trouve également beaucoup de fantaisie et de bonne humeur au sommaire. En bref, c'est décalé et follement original. On ne peut qu'adorer ! ♥

Casterman, 2019

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

07/05/19

Pêle-mêle Junior : Stage de survie - Des vacances bien pourries - Les Super Méchants (7) Opération Panique au jurassique

Stage de survie

Abel n'a pas tiré le gros lot en terme de stage d'immersion car le voilà au service comptabilité dans une moyenne entreprise. Sauf que cette semaine va lui réserver bien des surprises... à commencer par un complot déguisé en cambriolage, suivi par une mission de contre-espionnage et pour finir une enquête méthodique qui va renvoyer notre garçon loin de ses conclusions. Ses découvertes n'auront toutefois pas l'honneur d'être étalées au grand jour. Qu'importe. Cette lecture est drôle, inattendue et conduite de façon trépidante. Encore un très bon roman de Christine Avel ! Pour les 11-13 ans.

Stage de survie, par Christine Avel

Médium de l'école des loisirs (2018)

=================================

DES VACANCES BIEN POURRIES

Les plans de Nils tombent à l'eau pour cet été. À la place de la colo de surf, le garçon est expédié à la campagne chez sa tante écolo. Le bon air frais, les bols de soupe, les petits matins sous la bruine, les vaches qui paissent tranquillement dans les champs... Notre jeune ami est en souffrance. Mais vous connaissez la théorie sur les dominos ? Après tout, s'il n'avait pas été privé de colo, il n'aurait probablement jamais rencontré Marius. Oui, oui. Oubliez la jolie blonde à fossette, la fresque éphémère et le skate qui traîne... le train en retard, la vache folle ou la panne de frigo... la liste est longue. Bref. Tout ça c'est juste pour raconter une amitié unique et précieuse. Ainsi, ce petit bouquin se lit d'une traite - il est débordant de peps, de jeunesse, de rebonds et de révélations. C'est tout bon... écrit par Séverine Vidal. Donc c'est TOP.

Des vacances bien pourries (ou Ma théorie sur les dominos) par Séverine Vidal

& illustrations par Oriol Vidal - Milan, 2019

=================================

Et n'oubliez pas le 7ème épisode des aventures de nos SUPER MÉCHANTS...

les super méchants operation panique jurassique

... dans une aventure qui nous propulse quelques 60 millions d'années plus tôt ! Eh oui. C'est toujours aussi poilant. Un rendez-vous à ne pas louper si vous aimez le cocasse, le décalé et l'inattendu. On se marre toujours autant, et tout du long ... dans l'attente aussi du prochain numéro (déjà annoncé).

En bonus, en fin de volume, on prend des nouvelles de Kdjfloer (machintruc). Comprenez : l'impossible Professeur Julius Marmelade. Ouiiiii, il est de retour !

À découvrir dans Opération Panique au jurassique (7) par Aaron Blabey

Casterman, 2019

=================================

06/05/19

Ma vie en listes, de Kristin Mahoney

Ma vie en listesAnna est accro aux listes. Elle en rédige tout le temps pour évoquer sa vie, ses envies, ses drames ou ses déboires. Comme de quitter Brooklyn pour vivre dans une petite ville paumée. Clover Gap, 8432 habitants. Capitale du trèfle. Carte postale idéale de la vie en communauté où apprendre à se faire de nouveaux amis ne devrait poser aucun problème. À condition de ne plus commettre d'impairs. Pour Anna, cela implique de ne pas raconter qu'elle possède une mémoire phénoménale. Pour chasser le souvenir d'avoir trahi ses parents en avouant au directeur de son école qu'ils ont menti pour la carte scolaire. Et vogue la galère.

C'est donc l'histoire d'un nouveau départ auquel se confronte une fillette de 11 ans avec des questions de son âge. Il ne faut pas s'attendre à un grain de folie car le contenu est assez sage et sans surprise. Le seul point original, c'est que le roman est entièrement façonné de listes. Ce que papa préfère dans la nouvelle maison, ce que maman préfère, six choses qu'ils aimeraient changer, dix choses que peut faire un enfant qui vient d'emménager... Vous voyez le topo.

Au départ c'est sympa mais sur 300 pages ça devient enquiquinant. En plus, ça n'aide pas à se fondre dans le décor, ni à suivre le fil ou à apprécier les personnages. C'est assez plat et simpliste. En bref, ce n'est pas un style auquel j'ai accroché. Ni un roman qui me laissera un souvenir impérissable. Je n'ai pas été embarquée dans cette aventure - tristesse - mais les plus jeunes n'y verront que du feu. Dès 10-11 ans. 

Casterman (2019) - Traduit par Alice Marchand

Titre VO : Annie's Life in Lists

 

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


10/04/19

Illuminae : Dossier Alexander - 01, par Amie Kaufman & Jay Kristoff

Illuminae dossier alexander

Quelques heures plus tôt, Kady avait pris la décision de rompre avec son copain Ezra. Et puis tout a dérapé au cours de la journée : des vaisseaux ont ouvert le feu sur leur base minière, contraignant une fuite générale dans un désordre sans nom. Kady et Ezra auront la vie sauve mais vont embarquer à bord de deux navires différents, l'un sur Alexander, l'autre sur Hypatia. Consciente du climat délétère, la jeune fille va rapidement pirater le système pour entrer en communication avec son ex : ce sont ainsi sept brèves minutes quotidiennes à se taquiner et à raconter ce qui se trame autour d'eux. Et autant dire que ça ne va pas très fort : un virus est en train de se propager sur Alexander, les victimes tombent comme des mouches et les zombies sont mis en quarantaine. Mais ce n'est pas tout ! Car l'Intelligence Artificielle censée protéger l'équipage est en train de retourner sa veste et partir en roue libre. 

Techniquement, ce gros pavé de 600 pages annonce du lourd en nous expédiant dans l'espace pour vivre de palpitantes aventures. La forme de l'ouvrage est également pas banale : cela ressemble à un énorme dossier compilant rapports, mails, notes secrètes, vidéosurveillance, croquis, compte à rebours etc. L'effet visuel est curieux et épatant. Cela donne encore plus envie de jeter un œil et de décrypter tout ce bazar. De là à imaginer que ce plaisir se fait au détriment de l'histoire... Hello darkness my old friend. Cette lecture peut s'avérer déconcertante car elle n'est finalement dense et palpitante qu'en apparence. En vérité, l'histoire m'a semblé longue et un peu compliquée. J'avais aussi l'impression de tout vivre par procuration, d'assister en différé à des événements majeurs, de prendre sans discuter et de pas être au diapason avec les personnages. Trop de décalage, trop de fouillis, bref c'est assez frustrant. Ceci dit, je suis sans doute passée à côté du phénomène car les avis sont unanimes et la série suscite une enthousiasme débordant. Je me réserve pour la suite avant de juger.

Casterman (2016) Traduit par Corinne Daniellot 

Maquettistes : Kelly Heather, Jay Kristoff

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08/04/19

L'Archipel, Tome 3 : Altitude, de Bertrand Puard

L'Archipel AltitudeTic tac tic tac. Après Latitude et Longitude, on prend de l'ALTITUDE pour se libérer des griffes de l'ennemi et remettre de l'ordre dans un monde en chaos. Des vidéos toxiques viennent polluer le dernier G10 mis en place par le président français et rappellent ainsi que le trio de lanceurs d'alerte, CTRL ALT DEL, n'est pas mort. Les services secrets ont les crocs et entendent bien les museler à jamais. Pour Yann, aucun doute possible : son père est dans le coup. Il remue donc ciel et terre pour le retrouver - entre le Tibet, le Pérou et son pire cauchemar - la course poursuite promet mille sensations et autres émotions. En chemin, il renoue avec ses anciens comparses, rivalise de roublardise et enchaîne les jets privés pour décrocher le pompon. Prévoyez de l'endurance car l'action prédomine et les 300 pages filent à une vitesse folle. Mais point de fanfaronnade au programme : on n'a clairement plus le temps. Le rythme est soutenu mais plus éparpillé. Les personnages sont moins mis en avant et la politique s'incruste dans la partie au risque de caricaturer sans vergogne. Ça pique, ça grince, ça se gausse. En tant que lecteur, on se sent pris en otage de cette machination infernale. Ce n'est peut-être pas le final attendu (trop de tout) : cette lecture m'a donné le tournis ! Toutefois, je ne suis pas mécontente d'une telle expérience. La série est bluffante et affiche une insolence totalement décomplexée. L'auteur est super à l'aise dans cet exercice et le lecteur est conquis. Je conserverai une très, très bonne appréciation de ma rencontre avec l'Archipel... brrr ! 

Casterman (2019)

 

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01/04/19

L'Archipel, Tome 2 : Longitude, de Bertrand Puard

L'Archipel LongitudeFait immédiatement suite à Latitude qui introduisait un jeune orphelin de seize ans, Yann, envoyé en prison pour sa ressemblance avec Sacha, fils d'un riche homme d'affaires crapuleuses. En fait, tout faisait partie d'un plan habilement orchestré et qui a fini par exploser pour aboutir à une improbable alliance.
Deuxième étape du plan : localiser un homme introuvable. Anton Pavlovitch dispose de nombreuses cartes dans sa manche, comme un réseau d'îles privées, mais son ancien associé est également déterminé à ne rien lâcher pour retrouver sa fille. Ça rivalise donc en jets privés, piratages de comptes et autres opérations commando pour mettre l'adversaire k-o.
Course infernale et enquête menée à un train d'enfer : le roman est d'une efficacité déjà éprouvée. L'histoire nous régale en rebondissements qui rendent la lecture imprévisible et bluffante. J'ai certes vu venir la fin mais ça me réjouit pour la suite - cf. Altitude - que je vais bouquiner dans la foulée.
Cette série mêle action, famille, émotion, suspense, trahison, vengeance et espionnage... En plus, ça se lit vite et bien. Et c'est vraiment très bon. On flingue sans état d'âme. On scelle des pactes et on en casse sans scrupule. On avance dans le brouillard, on manipule et on ruse sans honte. On s'amourache aussi pas mal, au-delà de toute limite, c'est jeune, c'est frais, c'est innocent. Ou presque. Ça tient la route, pour lecteurs dès 13 ans = c'est parfait !

Casterman (2018)


Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29/01/19

ReBorn (tome 2), d'Alex Scarrow

ReBornDans cette suite de ReMade, on replonge pour des heures d'angoisse, de courses-poursuites infernales et de rebondissements incroyables ! Une expérience stupéfiante. Mais je n'ai pas été déçue du voyage.
L'ambiance est également toujours électrique et survoltée : le chaos est en marche, les survivants au virus se rassemblent et s'organisent. On parle aussi d'un rendez-vous à Southampton où des navires viendraient au secours des miraculés. Qui ne tente rien n'a rien, après tout.
Quid du virus ? Tous ont conscience qu'il n'a pas été éradiqué et doit somnoler avant un retour fracassant. Car le virus est très intelligent. Depuis le début de la crise, il a démontré ses capacités d'adaptation et d'efficacité. Le virus juge, tâte le terrain, anticipe les actions humaines et ne se laisse jamais surprendre. Tant de perfidie... c'est malin et terrifiant.
D'ailleurs, devinez quoi ? Grace est de retour ! Je ne spoile pas, mais les lecteurs avertis en tombent forcément des nues. De son côté, Léo et son amie Freya avancent au hasard, font des rencontres à peu près fiables, s'installent dans un château médiéval, subissent des tests, vont et viennent. On ne s'ennuie pas un instant. Leur parcours est constamment semé d'embûches, qu'on ne s'y trompe pas, le calme n'est qu'apparent et on s'attend sans cesse à un revirement de situation.
L'auteur multiplie les coups de force et les coups de chaud. La mécanique est bien huilée, très cinématographique aussi. Résultat, on ne voit pas le temps passer et les pages du livre défilent à toute vitesse. Une réussite totale. Pour moi, cette série est bluffante : elle est terriblement addictive et étonnante. Elle brasse une multitude d'émotions, malmène ses personnages, brouille les pistes, fait réfléchir et maintient l'intensité en haute estime. C'est grandiose. Je vois bien une série tv !

Casterman (2018) - Traduit par Pierre Szczeciner

 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13/12/18

Ensemble à minuit, de Jennifer Castle

Ensemble à minuitÀ peine rentrée d'un semestre en Europe, Kendall traîne sa valise jusqu'à New York, chez son frère, pour réfléchir à son avenir. Elle a également donné rendez-vous à Jamie en espérant recoller les morceaux avec lui : six mois plus tôt, le garçon lui a fait comprendre qu'il n'avait aucun sentiment. Néanmoins, il n'a cessé de correspondre avec elle durant son voyage à l'étranger. Chemin faisant, elle retrouve Max, un ami de Jamie, qui séjourne chez son grand-père avant de se décider pour ses études. Max et Kendall ont déjà échangé un baiser l'été dernier. OK. Là je vous perds, mais moi aussi j'ai cru avoir loupé un épisode. Contentez-vous de suivre (la lumière) le mouvement, imprégnez-vous de l'ambiance, c'est tout ce que je peux vous conseiller. Car Kendall et Max sont témoins d'une dispute dans la rue : un type bouscule sa copine qui chute sur la chaussée, renversée par un bus. Les deux jeunes gens sont tétanisés et choqués de n'avoir rien pu faire. En se lamentant dans un café, la serveuse les accoste en leur proposant un défi : accomplir sept actions totalement détachées d'ici le 31 décembre. Kendall et Max s'y soumettent et vont ainsi passer les cinq prochains jours ensemble à déambuler dans les rues new-yorkaises, sous la neige, à la rencontre d'anonymes qu'ils vont secourir par des petits gestes, des attentions anodines mais non négligeables. En partant du principe que l'histoire laisse place à l'errance, la délicatesse et la bienveillance, il n'y aura absolument aucune déception à la clef. C'est un roman d'une grande douceur et empreint d'émotion... autant le dire. Par contre, j'espérais aussi un peu de magie dans cette histoire (très brouillonne au début) : des personnages vont et viennent, parfois sans grande utilité. Les relations de couple aussi sont très confuses et n'inspirent pas systématiquement une grande empathie. Ceci dit, je n'ai pas boudé mon plaisir à me perdre dans New York en cette saison festive et hivernale. La lecture invite à se poser et à réfléchir sur nos choix de vie. C'est plutôt bien vu et réconfortant.

Casterman (2018) - Traduit par Alice Delarbre

Titre VO : Together At Midnight

 

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,