29/06/20

La mort leur va si bien (Roy Grace #2), de Peter James

La mort leur va si bienDeuxième titre de la série Roy Grace qui ne m'inspire pas grand-chose... ni plus ni moins.

C'est bien tourné, action et rythme, suspense et rebondissements, bons personnages, Brighton en toile de fond et un fil rouge pas piqué des gaufrettes, non vraiment c'est pas mal et ça se lit vite, ponctué de scènes riches en descriptions bien sanglantes, avec un supplément de sensualité, servez-vous, c'est gratuit !

Sympa, donc mais pas indispensable non plus.

Le truc, c'est que je voudrais savoir pourquoi Sandy a disparu et ce qu'elle est devenue ! Le soir de ses trente ans, la belle s'est volatilisée dans la nature. Son homme n'a rien vu venir (eh oui, il est policier). Il a également confié son désespoir à une kyrielle de voyants et autres extralucides prompts à éclairer sa lanterne. Tous ont fait chou blanc.

Le pauvre gars devient fou. Et on le comprend ! D'ailleurs, pour la première fois, l'époux éploré succombe au chant des sirènes - une légiste sexy en diable, qui cache bien son jeu. Imaginez le retour de Madame ? ... sacré micmac en perspective. En attendant, le mystère reste entier.

Lira... lira pas la suite ? Tel est mon dilemme. 

Sinon, pour ceux que ça intéresse, c'est l'histoire d'un type qui trouve un CD dans le train et qui aurait tout gagné à le laisser sur la banquette, car son petit monde va basculer en enfer ! ...

©2006 Pocket, pour la traduction française (P)2018 Lizzie

 


21/06/20

Son espionne royale et le mystère bavarois, de Rhys Bowen

Son espionne royale et le mystère bavarois LizzieCe deuxième tome est toujours aussi pétillant et gracieux. C'est un régal de suivre Lady Georgiana dans son univers : entre étiquette royale et soirées huppées, elle ne laisse rien paraître de son impécuniosité (certes, elle passe moins de temps à faire le ménage sous couvert d'anonymat) car Georgie a une mission de la plus haute importance.

La Reine est préoccupée par la liaison de son fils avec la scandaleuse Wallis S. et souhaite détourner son attention vers de charmantes célibataires issues de son rang. Elle a donc invité une princesse bavaroise à séjourner chez Georgie pour que toutes deux croisent “fortuitement” le prince de Galles. Ladite Hannelore est toutefois un sacré numéro ! Tout juste sortie du couvent, la demoiselle a soif de découvrir le monde qu'elle imagine comme dans les films américains. Son langage est fleuri, son comportement sans-gêne et maladroit, cette princesse est en roue libre et fait tourner chèvre son entourage. Georgie doit désormais jongler entre ses soucis domestiques et son cœur brisé, en plus de cette jeune fille candide et imprévisible... il n'en faut pas davantage pour qu'elles se retrouvent toutes deux au cœur de situations compromettantes avec crimes à résoudre !

Quelle lecture délicieuse qui combine à merveille l'élégance, la frivolité, l'aventure et quelques rebondissements ! Ça m'a parfois rappelé l'exubérante Phryne Fisher ♥ ... L'ambiance est tout aussi légère et dégoulinante de charme - un régal ! J'avais lu le tome 1 en format papier, mais j'avoue que le format audio est très, très agréable. La comédienne joue son rôle à merveille, on prend plaisir à accompagner lady Georgiana dans cette lecture légère, tout simplement distrayante.

La série prend doucement son envol mais m'enchante de plus en plus. Tellement impatiente de découvrir la suite !

©2008 / 2019 Titre original : "A Royal Pain" / Editions Robert Laffont, pour la traduction française. Traduit par Blandine Longre (P)2020 Lizzie

 

12/03/20

L'assassin du train (Les Sœurs Mitford enquêtent #1), par Jessica Fellowes

L'Assassin du trainPremière déception au moment de découvrir l'histoire : le personnage de Louisa Cannon. Cette jeune femme prend beaucoup de place alors que j'avais imaginé que les sœurs Mitford seraient les pièces centrales.
Louisa est donc la nouvelle nounou de la famille. En fait, elle vient d'échapper à son oncle qui voulait l'utiliser pour régler des dettes de jeu... Entraînée de force, elle a réussi à s'enfuir du train et ainsi rencontrer Guy Sullivan, un policier des chemins de fers. Au même moment, un meurtre est signalé. Le corps de l'ancienne infirmière Florence Nightingale Shore a été retrouvé dans un wagon verrouillé et sans voyageur à bord. Un mystère façon “chambre jaune” qui n'est pas pure fiction mais hélas bien réel (et jamais élucidé).

Jessica Fellowes s'en empare et va même proposer une solution (à mettre entre guillemets) car c'est de la pure présomption. De toute manière, j'ai envie de dire que ce crime est juste accessoire dans ce paysage littéraire. Le roman n'est pas une vraie enquête, les sœurs Mitford font de la simple figuration, on partage la vie de famille avec une Nancy exubérante, passionnée et romanesque... ses parents offrant une image excentrique et guindée. Mais j'en attendais davantage d'où ma déception. Je n'avais pas cadré le personnage de Louisa dans ce rendez-vous (je la trouve sans intérêt).
Par contre j'ai été séduite par l'ambiance, les années 20 et l'aura magique des enfants de lord Redesdale (« Je suis normal, ma femme est normale, mais mes filles sont toutes plus folles les unes que les autres. ») ♥

éditions du Masque, 2018 - traduit par Valérie Rosier

 

05/03/20

Voici venir la mariée (Agatha Raisin enquête 20), de M.C. Beaton

Voici venir la mariéeDans cet épisode, Agatha Raisin multiplie les frasques et les dossiers. Accrochez-vous, c'est rock'n roll.

Tout d'abord, elle assiste au mariage de son ex en grinçant des dents (longue, longue histoire) puis devient la principale suspecte lorsque l'épouse est assassinée (couic). Enfer et damnation, notre chère Agatha part se ressourcer sur le continent mais cumule les rencontres et tombe dans des pièges pas possibles. On a à peine le temps de dire ouf qu'un nouveau chapitre nous happe et nous entraîne vers de folles péripéties. D'un autre côté, Agatha résout affaire sur affaire grâce à son équipe de choc. La délicieuse Toni est de retour... pour le plus grand bonheur de notre détective, même si Agatha s'enfonce dans la déprime en notant les ravages du temps.

Que j'aime cette série qui montre aussi une héroïne forte et néanmoins vulnérable face à son miroir. Agatha se sent trop vieille et victime de son époque. Elle est aussi pleine de contradictions car n'est pas franchement féministe et recherche sans cesse l'amour, mais n'est pas prête pour jouer les ménagères modèles et perdre son indépendance. Vous l'avez compris, Agatha Raisin c'est du brut de décoffrage ! Cette 20ème enquête (!) est une lecture bouillonnante et survoltée. L'histoire part dans tous les sens sans perdre son sens de l'humour. Et que dire de ce clin d'œil juste avant le point final... GOOD JOB, AGGIE !

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

Excellente performance de Françoise Carrière, notre lectrice attitrée, qui rend cette expérience inoubliable et délirante ! Ce rendez-vous est aussi le vôtre, merci.

#challengebritishmysteries orchestré par @lou_myloubook et @hildelle

03/03/20

Par omission, de Erin Kelly

Par omissionKit est chasseur d'éclipse et parcourt le globe avec son frère en quête des meilleurs spots. Une année, en Cornouailles, sa petite amie et lui surprennent un type en train de violenter une jeune femme. Laura appelle aussitôt les secours et soutient la victime complètement groggy. Lors du procès, elle ne reculera devant rien pour maintenir son accusation et envoyer le prédateur sous les verrous. Mais cet événement va également fragiliser le couple car Beth va s'incruster dans leur vie, ce que Kit va considérer comme malsain et anormal.

Après un début assez longuet, l'histoire laisse entrevoir l'atmosphère lourde et opaque dans laquelle elle veut nous installer. Des non-dits, des obsessions, des choix guidés puis réorientés... bref, une bonne tension psychologique qui rendrait presque accro. On reste cependant sur nos gardes, ayant déjà lu un roman de Erin Kelly (Un Feu dans La Nuit), je me souvenais de son immersion en douceur avant sa duperie. Là aussi, j'ai assisté à une mise en scène vicieuse et insoupçonnable. Longtemps on croit avoir tout deviné mais l'engrenage est implacable. Par contre, je ne sais pas encore si le dénouement me convient ou pas... Il renvoie aussi à la question de la culpabilité, de la responsabilité, de la lâcheté et de la vengeance. Encore une lecture qui embrouille les idées et inspire une certaine gêne ou de l'insatisfaction.

©2018 Bragelonne (P)2020 Hardigan

Classé parmi les dix meilleures ventes de l'année en Angleterre, Par omission explore avec une extrême finesse les limites auxquelles nous sommes prêts pour protéger nos mensonges. En jouant habilement des nuances, Erin Kelly oppose la parole d'un homme et d'une femme sur le point de devenir parents, obsédés par la perfection, la justice et la transparence. Elle met en évidence cette zone floue, faite de lâchetés et de renoncements, où se faufilent les criminels et où se distille le poison.

Lecture anecdotique mais avalée en une goulée pour le #challengebritishmysteries chaperonné par @lou_myloubook et @hildelle 

 


02/03/20

Âmes sœurs, de John Marrs

Loin du thriller supposé, ce roman n'en reste pas moins une bonne surprise !

Âmes sœurs

Une application permettant de marier les couples selon leurs ADN va bousculer la vie des cinq personnages de notre histoire : Mandy, désabusée par des échecs répétés, attend fébrilement un coup de fil de Richard, anormalement discret ; Jade réalise que son élu se trouve à l'autre bout du monde, en Australie, et hésite à tout plaquer pour le rejoindre ; Nick est mis au défi par sa fiancée de passer le test avant de découvrir un résultat inattendu ; Christopher collectionne les rencontres (et les victimes) et considère son nouveau rendez-vous comme un défi ultime dans son parcours de psychopathe ; et enfin Ellie, qui a longtemps façonné son image et cadenassé son cœur, n'en revient pas du destin qu'on lui réserve...

Ça semble assez banal, et pourtant la lecture à venir est captivante ! On suit des bouts de vie quelconques, avec leurs secrets, leurs mensonges, leurs espoirs et leurs rebondissements. On tourne les pages, avidement. On ne tire aucune réflexion même si on nous tend la perche : la science peut-elle modeler notre avenir sentimental ou s'agit-il seulement d'un pouvoir de persuasion, de la force du mental ? On réalise que les personnages ont beaucoup à apprendre de cette expérience, parfois douloureusement, d'autres fois de façon théâtre. Et puis tous les ressorts ne sont pas singuliers ou étonnants. Passons...

En fait, c'est fou comme ce roman parvient à nous embobiner jusqu'au point final. Je n'aurais pas parié là-dessus et tout compte fait, je me suis prise au jeu en gobant cette lecture d'une traite. Aucun stress, juste du suspense distillé au compte-gouttes. Simple et efficace. Une très bonne découverte, différente de ce que j'avais imaginé mais vraiment pas décevante !

©2018 Hugo Roman. Traduit de l'anglais par David Fauquemberg (P)2018 Audible Studios

Un casting fourni et varié pour incarner cinq parcours guidés par une soif d'amour, de désir, de reconnaissance... Toutes les voix sont extraordinaires, seul bémol pour le personnage de Nick dont l'intonation est trop éraillée et stéréotypée pour être convaincante. Ça reste une goutte d'eau dans une performance globalement réussie et entraînante !

 

01/03/20

L'assassin de ma sœur, de Flynn Berry

L'assassin de ma sœur audibleProche de sa sœur, Nora lui rend visite chaque weekend dans sa petite maison à la campagne. Mais ce jour-là, elle tombe sur une scène macabre : le corps de Rachel baignant dans une mare de sang. Anéantie par le choc, Nora s'installe dans l'hôtel voisin et entreprend de mener sa propre enquête, considérant la police trop lente ou inefficace. Pourtant, elle qui s'imaginait être dans la confidence de tous les faits et gestes de Rachel découvre peu à peu que celle-ci menait une existence complètement différente, pleine de secrets et vraisemblablement en danger.

J'ai bien aimé l'ambiance paisible du roman, le charme bucolique des Cornouailles, le cadre du petit village ordinaire en apparence et des secrets enfouis à grattouiller... On suit Nora dans son cheminement, poursuivant son but vaille que vaille, ressassant son passé, sa relation avec sa frangine, laissant filtrer les failles, les fragilités. Ce faisant, on doute de son personnage mais on gobe son histoire. Le roman est d'ailleurs assez court, donc se lit rapidement, mais il ne retourne pas le cerveau non plus. On n'est pas loin du #cosymystery entre ces pages - peu de tension et un suspense quasi inexistant. Au final, la lecture perd de la vitesse et s'essouffle en ne creusant pas davantage son intrigue. Le roman s'achève sur une note mélancolique (et laisse aussi une sensation un peu fade).

©2019 Presses de la Cité / Place des Editeurs (P)2020 Audible Studios

Également disponible en format poche chez POCKET

L'ASSASSIN DE MA SOEUR « Je sais que tout ira mieux demain. Et je sais qu'elle me manquera à vie.
Qu'est-ce que tu aimes le plus en Cornouailles ? Telle était la question que je lui avais posée. Mais ce n'était pas ce que je voulais dire. Je voulais dire : Qu'est-ce que tu aimes le plus dans la vie ?
Et elle : "Pour commencer..." »

 

 

 

 

 

28/02/20

🔥 Read-A-Thon British Mysteries 2020

Avis de Read-A-Thon / Marathon de Lecture !

Du Vendredi 28 Février au Dimanche 1er mars : rejoignez-nous pendant le week-end pour lire et échanger autour de romans, films, séries ou recettes inspirés par le challenge British Mysteries ! 

Readathon British mysteries Logo-victorian-ghost-2020

Les participant·e·s : Aline (Insta : Livre-Alines )AriesteBlandine, ,Shelbylit (Instagram), Lou & Hilde ici et sur Instagram

Pour le suivi, j'hésite encore entre le blog ici présent ou le compte insta -) https://www.instagram.com/clarabel_helloyou/

Affaire à suivre ! 

😁📚

 

Samedi 29/02

Les lectures ne se bousculent pas mais j'ai entamé 3 romans : L'assassin de ma sœur (audio) - Le silence de Grey House (77 pages) - Les sœurs Mitford enquêtent : L'assassin du train (30 pages)

😁📚

 

Dimanche 01/03

Progression en douceur et rythme de lecture assez appréciable : j'ai terminé L'Assassin de ma sœur (285 pages) et bien attaqué Âmes Sœurs de John Marrs (145 pages) / Les sœurs Mitford enquêtent stationnent à 77 pages

On ne lâche rien : dimanche tranquille à bouquiner, sous un ciel gris et loin de la psychose médiatique sur vous-savez-quoi !

😁📚

 

Bilan du lundi 

J'ai fini de lire Âmes sœurs (477 pages) et avancé dans Le silence de Grey House (185 pages) en croquant 45 pages d'un Agatha Christie, À l'Hôtel Bertram

Bilan correct pour ce weekend 100% lecture 

😁📚

 

18/02/20

Rendez-vous avec le crime (Les détectives du Yorkshire #1), de Julia Chapman

Cette première incursion à Bruncliffe s'est conclue sur une note réjouissante !

Rendez-vous avec le crimeD'un côté, le mystérieux Samson O'Brien débarque à moto pour ouvrir une agence de détective privé. Or cet homme est loin d'être un inconnu car il a quitté la région quatorze ans plus tôt et rentre au pays en provoquant un tollé auprès de la population. Delilah Metcalfe, la première, lui colle un pain en pleine figure. Précisons qu'il s'agit aussi de sa propriétaire...

Les finances de son agence matrimoniale étant dans le rouge, elle range finalement sa fierté dans la poche et accepte d'empocher son loyer. Pouvait-elle imaginer que les prétentions de son voisin seraient utiles plus tôt que prévu ? Car Delilah est en train de perdre ses clients dans des circonstances inquiétantes... Un vent vengeur souffle sur Bruncliffe !

Bref. On s'envole pour 380 pages d'une lecture étonnamment frétillante. Je n'aurais pas parié là-dessus au début car les premiers pas ne sont vraiment pas frivoles (on comprend que Samson se met au vert à cause de son boulot et que le passé des Metcalfe et des O'Brien n'est guère radieux). Et puis l'histoire laisse place à un peu de désinvolture (mais ça zigouille à la chaîne). Les personnages secondaires sont drôles, certaines situations sonnent cocasses. Une bonne ambiance s'installe, avec l'air de la campagne en toile de fond. Ça fait un bien fou... doucement mais sûrement on prend ses marques, on aime ça et on se donne même Rendez-vous avec le mal !

©2018 Traduction française : Éditions Robert Laffont. Traduit par Dominique Haas. (P)2020 Lizzie

Excellente lecture faite par Odile Cohen... autrement dit, la voix de Bridget Jones ! Vous ne manquerez pas de lâcher un petit sourire, au départ... en faisant le rapprochement. L'interprétation est donc très agréable, entraînante et vraiment divertissante. C'est d'ailleurs une excellente série à découvrir en format audio !

#challengebritishmysteries chaperonné par @lou_myloubook et @hildelle

 

10/02/20

Son Espionne Royale mène l'enquête (Her Royal Spyness Mysteries, #1), par Rhys Bowen

SON ESPIONNE ROYALE MÈNE L'ENQUÊTE TOME 1Besoin de raffinement avec ambiance délicieusement guindée ? Hop, suivez lady Georgiana de Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, qui s'improvise gouvernante, femme de ménage et apprentie détective dans cette virevoltante aventure !
Privée de sa rente annuelle, Georgie s'offusque des fiançailles envisagées par sa famille et choisit de se rendre seule à Londres pour subvenir à ses besoins. Vendeuse chez Harrods ? modèle pour styliste en vogue ? pique-assiette insouciante ? domestique incognito ? Notre demoiselle ne manque pas d'idées et encore moins d'imagination.
Même si elle réalise un peu brutalement l'austérité de son nouveau quotidien (préparer ses repas ou activer la chaudière pour son bien-être), elle s'en remet aussi à son titre pour rebondir et saisir les opportunités. Seule la découverte d'un cadavre dans sa baignoire va finalement lui donner du fil à retordre !

L'intrigue sera donc volubile et légère car point de suspense de folie. C'est charmant et débordant de peps. Par contre on oublie la présentation de l'éditeur qui n'a vraisemblablement pas lu le même roman (présentation réductrice et surfaite). Pour le reste on s'accorde sur la fraîcheur de Lady Georgiana, sa grâce, son humour, sa maladresse, et sur la dynamique de l'enquête, joyeuse et pimpante. Vraiment pas de quoi s'ennuyer !
C'est aussi le pur produit du flegme britannique qui offre le cadre idéal, la comédie enlevée et singulière, les personnages pittoresques et l'envie d'y revenir au plus vite... car OUI j'ai beaucoup aimé ce premier tome d'une série sans prétention mais merveilleusement cosy, vintage, poudrée, pompeuse et désuète. Tout ce que j'aime.

Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2019

Traduit par Blandine Longre

#challengebritishmysteries chaperonné par @lou_myloubook et @hildelle