31/10/20

Bilan du mois : Octobre 2020 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Halloween for all

Mes bonnes pages du Mois !

 

🎃 L'île aux Mensonges, de Frances Hardinge

🎃 Les Filles de Roanoke, d'Amy Engel

🎃 Les Els, de H. Roy

🎃 Magnus Million et le Dortoir des cauchemars, de Jean-Philippe Arrou-Vignod

🎃 L'Entre-Monde, d'Anna Lyra

 

🍁 Beautiful Player, de Christina Lauren

🍁 Fight for Love, de Katy Evans

 

Place aux semaines à venir à des lectures doucereuses, guillerettes ou capables de décrocher de la réalité !

Confinement Round 2 : je positive !

 

 

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


23/10/20

Sacrifice Box, par Martin Stewart

SACRIFICE BOXÉté 1982. Sep et ses camarades Arkle, Mack, Lamb et Hadley scellent leurs vacances en consignant leurs biens le plus précieux dans une boîte qu'ils vont enterrer dans la forêt. Ils jurent la main sur le cœur de ne plus jamais y toucher, en gage de leur amitié.

Quatre ans passent. Les anciens camarades ne se parlent plus. Mais un truc déraille alors que des événements bizarres surviennent dans leur petite ville (perdue sur une île). Il devient clair que l'un d'eux a trahi sa parole et a ouvert la boîte de Pandore... délivrant ainsi ses secrets et sa malédiction.

Ne vous étonnez plus de croiser des corbeaux menaçants ou des poupées horriblement méchantes qui veulent vous trucider ! Eh oui. C'est très, très flippant. Sep convoque donc ses partenaires de crime et ils vont décider ensemble d'affronter leurs pires cauchemars.

Et si tout avait commencé après la découverte d'une vieille consigne datant des années 40 ? Et si d'autres, avant eux, avaient eu la même idée de sacrificer des souvenirs comme des preuves d'amitié avant de reprendre leur parole ?

La tension va rapidement être poussée à l'extrême pour mesurer ses effets. Certaines scènes sont dignes d'un film d'horreur. Souffle court. Gros malaise qui s'installe. Et puis la couverture... yes, remarquable. La présentation aussi, vraiment alléchante. Je pensais donc avoir tout bon au moment de piocher cette nouvelle lecture. Pour moi, un super rendez-vous pour le Challenge Hallowen.

Car le début fonctionne très bien. On signe pour un voyage dans les années 80 - on sent l'influence de Stranger Things, des Goonies ou du Maître King. Le décor est planté. On a pas mal la trouille. Malheureusement ça ne prend pas. Impossible d'adhérer pleinement au délire. Et je ne comprends pas. Tous les ingrédients sont pourtant jetés dans la marmite. Tout est à portée de main, mais ça ne veut pas.

Quelle diablerie ! Au fond, j'ai trouvé ça fade. Parfois trop lugubre et exagéré. Bof, bof sur les personnages... trop plats. Pas attachants. En gros, j'ai été déçue. Une lecture a priori distrayante et à réserver aux jeunes amateurs de sensations fortes.

Milan (2020) - Traduit par Leslie Damant-Jeandel / couverture illustrée par Yann Legendre

Never come to the box alone.
Never open it after dark.
Never take back your sacrifice.



Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12/10/20

Le Mangeur d’Espoir, de Karim Friha

J01747

Il se passe des choses étranges à Montmartre. Le quartier est hanté par des créatures surnaturelles et des esprits maléfiques.

Rachel souffre de voir sa mère dépérir sous ses yeux à cause de sa dépression. Abordée par un étrange docteur - Adrian Stern - elle hésite à accepter l'idée que le mal viendrait du Mangeur d'espoir. Cette entité démoniaque viendrait ronger l'esprit de ses victimes pour aspirer toute lumière contenue dans leurs souvenirs. Sceptique, Rachel accepte néanmoins de se livrer à une expérience et part affronter cette créature à travers ses songes.

Totale réussite que l'ambiance de ce récit, où se mêlent habilement épouvante et surnaturel. Certaines séquences oniriques filent la chair de poule en s'imprégnant de décors cauchemardesquues. La technique est ingénieuse alors que de multiples émotions se chevauchent, alternant douceur et éloquence dans les expressions. L'emballage m'a franchement conquise ! Pour l'histoire, plus sombre, plus amère, plus poignante, j'ai oscillé entre l'empathie et la résignation. La jeune fille de seize ans est confrontée au deuil et à la maladie - le sujet n'est pas joyeux - donc la tonalité est plombée et inspire beaucoup de gravité.

Mais cette BD est arrivée à point nommé, au cours de ce Mois de l'imaginaire ou consacré aux lectures teintées du folklore pour Halloween. Et ma foi, ce titre est tout à fait indiqué. En parfaite symbiose dans l'humeur du moment. Bon point donc pour cette lecture riche en frissons et qui n'appelle aucune suite. 

Gallimard Bande Dessinée, 2020

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Magnus Million et le dortoir des cauchemars, par Jean-Philippe Arrou-Vignod

A63890Je ne suis sans doute pas la plus objective concernant cet auteur dont j'adore les romans, les histoires et l'humour mais Magnus Million est sans conteste une lecture enthousiasmante & pleine de surprise.

Le roman s'ouvre sur une note de suspense, avec du mystère et des frissons au cours d'une attaque nocturne. Seuls indices : des plumes éparses sur un sol enneigé et perlé de sang. BRRR. Puis l'histoire s'installe doucement et nous rencontrons Magnus.

Magnus Million est un rouquin de quatorze ans au physique encombrant et particulièrement maladroit. Un héros ordinaire par excellence. Son père est richissime, sa mère disparue. Seule sa gouvernante se soucie de lui... et ça lui convient très bien. Il est également sujet à des crises de sommeil qui vont lui jouer des vilains tours (entrée fracassante pour un examen) si bien que le gamin va récolter des heures de colle par milliers. Il est alors expédié manu militari dans le dortoir des élèves les plus indisciplinés de son lycée. Ils sont rudes, ils sont bagarreurs, ils se sentent rejetés et exclus du système, ils n'ont plus rien à perdre.

Dès lors, l'aventure s'élance. Car des faits étranges surviennent sous le nez du garçon mais ne lui semblent pas inquiétants sur le moment. C'est peu après les vacances de Noël que l'angoisse enfle et que la réalité lui saute à la gorge !

HALALA. La narration est toujours aussi entraînante et tourbillonne avec allégresse en variant les émotions. Résultat, on frémit, on sourit, on tourne avec curiosité les pages pour connaître la suite, on s'attache aux personnages, on s'étonne des nouvelles révélations. On se sent merveilleusement bien. Dans cet univers fascinant, teinté de zones floues, de zones sombres, de personnalités éclatantes (il faut rencontrer l'étonnannte Mimsy Pocket par exemple), on s'imprègne des bonnes ondes du roman et on ne veut plus quitter ce cocon.

C'est une lecture fabuleuse. Tout simplement. (Qui a dit que j'ai trop tardé pour y plonger ? Regard courroucé. Chut. Doigt sur les lèvres. Ne dites rien. Je sais.) SOUPIR. 

Gallimard Jeunesse, 2011 - Magnifique couverture illustrée par Karim Friha  

Dortoirs, cauchemars, chambard et humour noir... Un ton unique, une galerie de personnages attachants, une aventure palpitante. Après Une famille aux petits oignons, Jean-Philippe Arrou-Vignod quitte l'autobiographie pour le roman fantastique. Inutile de chercher sur la carte le grand-duché de Sillyrie, il n'existe pas. Vous y reconnaîtrez un peu de la Syldavie de Tintin, comme vous retrouverez sans doute, dans les orphelins du sinistre pensionnat de Friecke, quelque chose des Disparus de Saint-Agil ou des enfants perdus de Dickens !

Prix Mickey roman 2011
Prix Al terre Ado

 

09/10/20

Les Els (Les Els #1), de H. Roy

Les Els 1Quelle agréable surprise ! Pourtant l'histoire n'est pas extraordinaire et reprend un schéma déjà vu.

Une jeune fille découvre à brûle-pourpoint qu'elle n'est pas une simple humaine mais une créature aux pouvoirs en plein épanouissement. Ça ne rigole plus car la menace gronde. Elle doit désormais suivre un entraînement auprès d'un Guide et d'un Gardien. Pas un mot sur ses origines auprès de ses amis. Et encore moins à ce garçon dont elle est secrètement amoureuse et qui toque à sa porte pour lui déclarer sa flamme ! Ahem, ahem.

Certains détails sont assez agaçants, comme les volte-face répétées des personnages et leurs soupirs énamourés qui font grincer des dents. La nana nous fait franchement tourner en bourrique - elle saoule à ne pas savoir ce qu'elle veut. Les vieux démons des triangles amoureux sonnent l'hallali. Prenez vos gouttez : inspirez, expirez. À part ça : c'est GÉNIAL à lire.

Une grande qualité littéraire, un scénario judicieux et bien amené, un rythme entraînant, du suspense, de l'humour et de l'amour. Ce roman m'a littéralement transportée. Je ne m'y attendais pas et j'ai beaucoup aimé. Je lis d'ailleurs la suite dans la foulée. 

©2018 Les éditions J'ai lu (P)2020 Audible Studios

  • Lu par : Bénédicte Charton
  • Série : Les Els, Volume 1
  • Durée : 13 h 12
  • Mention passable : les voix masculines produites par Bénédicte Charton rendent certaines scènes davantage risibles que palpitantes ou romantiques. L'effet escompté est loupé ! Dommage. Mais je chipote car ce roman m'a vraiment plu.

Connor a 18 ans, elle vit avec son père à Eden Lake, une petite ville des Adirondacks et, en dehors du fait que son meilleur ami a subitement pris ses distances, elle mène une existence plutôt tranquille. Le jour où sa tante débarque, les choses se compliquent. Car les cauchemars qui assaillent Connor depuis quelque temps pourraient bien devenir réalité...

 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


⭐🧄 Marathon de lecture #lechallengeHalloween : 9-11 octobre 🪓⭐

Copier / coller chez Fondant Grignote :

Oui, oui : de l'ail et une hache dans le titre - parce qu'on n'est jamais trop prudent, voyez-vous ! 

Halloween readathon 2020

 

Lou, Hilde, Bidib et Fondant vous accueillent pour 3 jours de lectures fantastiques et gastronomiques avec le read-a-thon gourmand d'Halloween 2020 !

Se joignent à elles : Jojo en HerbeMarielle - Blandine - Nathalie - Syl - Touloulou - ClarabelLou - Hilde - Bidib - L'or rouge

hallo2

 

Dépoussiérons nos étagères débordantes de livres, consultons le répertoire sucré chez Hilde ou visionnons quelques séries ou films qui font frissonner... bref figeons le temps durant ces quelques jours & oublions tout !  

...

Psst... on se retrouve aussi sur instagram pour plus de suivi ////  https://www.instagram.com/clarabel_really/

Actuellement en cours de lecture : la série Les Els, de H. Roy ♥

Books gif

 

...

⭐🧄 Petite mise à jour dans mes lectures Emoticone halloween déguisement fantome

IMG_2410

Toujours dans le tome 2 de la série Les Els (par contre, je l'écoute en livre audio donc ça me prend un peu plus de temps mais ça cale les moments où je ne peux pas me mettre en pause avec un bouquin entre les mains). 

Le Premier Tome avait été une agréable découverte, donc je poursuis l'aventure ... 

Et sinon j'ai dévoré Miss Pook et les enfants de la lune de Bertrand Santini (Grasset jeunesse, 2018)

IMG_2409

 

... C'est l'histoire d'une sorcière qui prétend être une nounou et qui enlève des enfants, tout ça dans un Paris du début du 20ème siècle, avec des créatures un peu effrayantes et surtout beaucoup d'humour noir pour servir ce petit conte horrifique fort appétissant ! 

Miam, miam.

Aucune idée quant aux lectures qui vont suivre. Je laisse le hasard me guider.

...

Smiley halloween citrouille bonjour 

 

⭐🧄 Réjouissances du Samedi

L'insomniaque que je suis a tiré profit du calme nocturne pour avaler plusieurs petits bouquins (qui se lisent très vite) : La dernière vie du Prince Alastor, d'Alexandra Bracken (la suite d'une série pleine de promesses) + Encore faut-il rester vivants d'Anne Ferrier (ambiance fin du monde et sauve-qui-peut). 

Je privilégie des ambiances qui font frémir... ou juste un peu. ;-)

IMG_2418

IMG_2417

 

Depuis, j'ai entamé La Magie de Paris d'Olivier Gay (70 pages) et la série Belladone de Michelle Rowen (une centaine de pages...).

Je varie les plaisirs et les envies. TOUT VA BIEN ICI-BAS. 

 

⭐🧄 Dimanche 

Le marathon se poursuit, mais le programme n'en fait qu'à sa tête.

Finalement, j'ai lu deux romans jeunesse : Magnus Million et le Dortoir des Cauchemars de Jean-Philippe Arrou-Vignod (c'était EXCELLENT !) (pour la petite anecdote, cela fait bientôt dix ans que je le sors de ma bibliothèque pour le lire durant le Challenge Halloween) (je me désespère) 

IMG_2432

J'ai lu celui-ci aussi : La Guilde des Aventuriers (fantasy jeunesse) une bonne pioche également car riche en péripéties et fournies en créatures bizarres ! :)) On ne sort pas des sentiers battus, mais comme c'est très bien raconté, avec une ambiance captivante, on dit BRAVO. 

IMG_2433

 ...

Côté série TV, j'ai également commencé MURDER / la dernière saison. Et je retiens mon souffle !!! 

Suspense de malade.

 

FIN DU WEEKEND

Comme toujours, je n'ai pas bouclé les lectures initialement prévues car mes choix se sont portés sur ces deux romans policiers : L'Ombre de la menace de Rachel Caine (pas mal mais hyper stressant) et Revenir pour mourir de Jennifer L. Armentrout (un flop total... l'histoire est plate et ennuyeuse).

IMG_2438

 

Je ressors enchantée de mon expérience de marathon et de ces 3 journées en compagnie de lectrices aussi toquées que moi ! ;o) Merci pour tous les commentaires. Je suis peut-être moins disponible la journée, mais c'était super de se sentir embarquée dans la même aventure. ^-^

Le Challenge Halloween se poursuit, ici et ailleurs. Prenez garde à vous...

halloween just like this

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags : ,

07/10/20

L'Entre-Monde (Les ombres d'Edimbourg #1), par Anna Lyra

L'Entre-Monde Les ombres d'EdimbourgAgréablement surprise par ce roman qui bouscule mes préjugés sur les romans indépendants et c'est tant mieux !

L'histoire nous entraîne à Edimbourg où l'on croise des fantômes et des étudiants qui luttent contre ces phénomènes étranges. Emily vit à Londres, loin de tout ça et débarque en toute innocence pour fêter son anniversaire. Sauf que le collier reçu en cadeau par sa grand-mère va lui révéler un pouvoir insoupçonné. Elle aussi a désormais un rôle à jouer auprès de Ian et ses potes. Elle ne s'en porte pas plus mal car cela donne enfin sens à sa vie en pleine tourmente.

D'office j'ai beaucoup aimé l'ambiance, les ruelles sombres, les cimetières et les pubs écossais, n'en jetez plus. Ça m'a d'ailleurs donné envie de replonger dans la série des Fever de KMM (ne me dites pas que l'histoire se déroule à Dublin et que ça n'a rien à voir). Ça a beaucoup à voir. Question feeling, je ne sais pas. En tout cas, ça m'inspire de l'évasion, des frissons, de l'attente, des sourires, de l'excitation, de l'envie d'y retourner.

Bref. L'intrigue n'est certes pas innovante et mériterait d'être fignolée, corrigée, peaufinée (juste par petites touches) parce que le texte est sans conteste de qualité, il capte vite notre attention et a cette faculté de nous transporter dans son univers. Pour une première approche, c'était génial !

Paperback356 pages
Independently published, April 2020

Édimbourg, Écosse. Un mal dort sous la ville depuis des siècles. Aujourd'hui, il est en train de se réveiller.

Emily, jeune londonienne solitaire, méfiante et blasée, ne croit pas aux fantômes. Ni à la magie. Son monde bien réglé bascule pourtant le jour de son vingtième anniversaire, lorsqu'elle découvre à la fois Édimbourg et l'existence d'une autre réalité. Aux côtés de Ian et de son équipe d'étudiants en phénomènes paranormaux, elle va découvrir une autre Édimbourg. Car, derrière les pittoresques pierres grises des closes et les vitrines brillantes des salons de thé, se dissimule une facette de la ville secrète. Sombre et dangereuse. L'envers du décor, peuplé de créatures ténébreuses.

 

16/01/20

Thornhill, par Pam Smy

THORNHILLDeux histoires et un seul mystère autour de Thornhill, une vieille bâtisse d'aspect gothique.
En 1982, Mary y séjourne en tant que pensionnaire, sans famille, attendant une éventuelle adoption. Mais la jeune fille est mutique. Solitaire, elle se cloître souvent dans sa chambre et vit entourée de ses livres et ses poupées.
Des années après, en 2017, Ella emménage dans la maison voisine de cet institut abandonné. Elle retrouve le journal de Mary et découvre son histoire bouleversante : harcelée par une camarade, incomprise et poussée à bout...
Ella est profondément chamboulée par sa lecture, qui a un écho tout particulier en elle car la jeune fille se sent délaissée depuis la mort de sa mère et les absences répétées de son père. Son seul passe-temps consiste à fouiller les ruines de Thornhill et récupérer des petits trésors, comme des poupées en miettes, auxquelles elle donne une seconde jeunesse.
J'ai été littéralement happée par ce gros roman qui offre mille possibilités d'évasion : son esthétisme austère, sa couverture cartonnée, ses nombreuses illustrations en noir et blanc, son parfum d'interdit, son intrigue entremêlant passé et présent, ses fantômes et ses secrets qui hantent le récit... C'est carrément flippant. La chute est d'ailleurs rude, abrupte mais remarquable.
Vraiment, cette lecture nous glace le sang dans les veines. Et on se surprend à la fin de relâcher la pression tant on a retenu son souffle tout du long (inconsciemment). Cette belle brique noire - telle qu'elle se présente - est un petit bijou. Un objet fascinant pour une plongée terrifiante dans un univers très énigmatique. Totale réussite !

Rouergue (2019) - Traduit par Julia Kerninon

Dans la lignée des romans de Brian Selznick, encensé par Philip Pullman, le premier roman graphique de Pam Smy est un petit bijou gothique.

En savoir + : 

Teaser

 

Présentation de l'auteure et de son travail

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04/11/19

Alice Crane : Les Anciens Dieux (Tome 2), par N. M. Zimmermann

Alice Crane Les Anciens DieuxDans Les Corbusards, Alice Crane faisait connaissance avec James Flynn - un Spécialiste œuvrant pour la mystérieuse Organisation - et plongeait par la même occasion dans un univers peuplé de créatures surnaturelles avec des tonnes de conflits à endiguer.
Cette fois, les enjeux sont toujours aussi énormes car les alliances se nouent et se dénouent à vitesse grand V. Alice vient d'accepter un nouveau poste, tout en sachant que le fruit de ses recherches sera exploité à mauvais escient, d'où son autre pacte secret pour sauver ses arrières.
Par conséquence, la présence de James est plus diffuse. Alice se retrouve souvent seule à cogiter dans son laboratoire ou faire face à des individus peu amènes. Pour notre scientifique pragmatique et solitaire, l'action bat son plein et l'entraîne au cœur de chaque rebondissement.
Trop curieuse ou simplement au mauvais endroit au mauvais moment, en tout cas, Alice Crane n'est pas une héroïne à remiser au placard. Et c'est tant mieux car c'est aussi une jeune femme volontaire, drôle et intelligente !
Bref. Cette lecture ne déçoit pas du tout. Moi qui avais adoré replonger dans l'univers sombre d'Edencity, j'ai beaucoup aimé retrouver ses nouveaux personnages mais aussi les vieilles connaissances (Saralyn Fara & Gaspard Flynn). Je regrette malheureusement que l'éditeur nous laisse encore en suspens (après Milan, c'est une malédiction !).
Si une partie de l'histoire trouve son issue, la série n'a cependant pas dit son dernier mot. Des zones d'ombre demeurent. Des explications couvent. Et des solutions bouillonnent... laissant furieusement le lecteur mijoter dans son jus. Grrr.
« Quoi qu'il arrive, la suite était hors de notre contrôle. Ne restait plus qu'à attendre. (...)
- Ne traîne pas trop, murmurai-je. »

seuil jeunesse, 2015

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03/11/19

Le Signal, de Maxime Chattam

Le Signal

Il y a du Stephen King dans ce roman, ou je ne m'y connais pas !!!
Une famille ordinaire vient s'installer dans une grande demeure aux abords d'une forêt. Leur voisin les prévient de ne pas trop s'y approcher... Mais les enfants sont jeunes et aventuriers. Ils vont prendre des risques qu'ils vont vite regretter.
Dans la maison aussi, l'ambiance vire au cauchemar. Les occupants comprennent alors que les lieux sont maudits et désormais hantés par des fantômes sanguinaires. À vouloir préserver les uns et les autres, les Spencer réalisent tardivement qu'ils sont tous devenus leurs cibles favorites.
Quelle ambiance... une vraie réussite !
Cela m'a fait du bien de retrouver un Maxime Chattam aussi bon et terrifiant (après quelques déboires dont Le Coma des mortels ou Que ta volonté soit faite).
Et puis j'ai lu ce roman pile au bon moment - saison automnale, proche Halloween... C'était juste parfait !
Un rendez-vous opportun pour lectrice avide de sensations fortes.

J'ai été largement servie. Pfiou !

©2018 Éditions Albin Michel (P)2018 Audiolib

Une lecture audio AU TOP.
Un roman certifié Blackprint esthétiquement impressionnant.

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?