14/11/18

La Brigade du silence, d'Alex Cousseau & Charles Dutertre

La Brigade du silenceTous membres d'une même famille, Oncle Jo, Papa Tom, Maman Bou et Sergent Pok forment la Brigade du Silence.
C'est bien simple, ils ne supportent pas le moindre bruit. Ils ont donc déployé les moyens nécessaires pour préserver calme et tranquillité, veillant ainsi à chasser la poussière ou la cacher sous les meubles pour éviter que les Géants (entendez, les humains) ne sortent l'insupportable aspirateur.
Concernant le chien Chester, la solution ne manque pas, dix kilos de croquettes chaque jour et le tour est joué. Notre Brigade du Silence n'est pas peu fière de son ingéniosité et peut se vanter de maîtriser la situation (ou comment étouffer les glouglous des tuyaux en prenant un bon bain moussant).
C'est sans compter sur l'allergie de Sergent Pok à la poussière. S'il en respire trop, il éternue et réveille Chester qui va aboyer comme un forcené et alerter les Géants. L'aspirateur est alors dégainé, mettant au supplice notre Brigade aux tympans fragiles.
Ceci dit, une nouvelle menace semble peser sur la petite famille. Une fillette vient de débarquer à l'improviste. Elle s'appelle Lizzy, elle rit fort et babille sans cesse. Pire, elle souhaiterait s'installer avec eux, dans leur chaussure en cuir au confort luxueux.
Que diable ! Cette lecture est tout bonnement délicieuse et pétillante. On y déguste la plume facétieuse d'Alex Cousseau et la tendresse débordante de Charles Dutertre : un tandem au talent fou.
L'histoire est adorable, composée en trois chapitres de trois aventures farfelues. L'ambiance est charmante et poétique (on trouve des arcs-en-ciel dans la voix, des points d'exclamation en pagaille, un chanson qui donne envie de danser et qui tambourine aux portes de notre cœur).
Comment vous dire ... C'est magique  ! La lecture est ensorcelante et prête à sourire. Elle ne demande aussi qu'à être chouchoutée en dégustant une part de hachis parmentier.

Rouergue jeunesse (2018)

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


04/10/18

Pêle-Mêle : Concentre-toi - À moi ! - Ratapoil - Mon chien, Dieu et les Pokétrucs

concentre toi

Attablée dans la cuisine, une fillette a le nez plongé dans son livre... du moins, en apparence. Car très, vite, son esprit s'envole. Un oiseau, une vache, la table à repasser, le jardin... un rien la distrait et détourne son intérêt vers un imaginaire sans limite. Sa mère rouspète et la fait redescendre sur terre, concentre-toi, concentre-toi, mais l'enfant se perd dans ses rêveries et avoue qu'elle n'y comprend plus rien. Impossible d'être ici et là, partout à la fois, il faut choisir : être là, maintenant.

Une lecture qui déculpabilise l'étourderie ? C'est tout bon ! L'histoire raconte, par un habile patchwork de couleurs et de collages, l'imagination en folie, les idées foisonnantes, les questions qui s'éparpillent, les sourires et les choix par milliers. En bref, c'est tout en finesse et en poésie, une dispersion fantaisiste et enjouée, où l'enfant assume pleinement sa nature tête-en-l'air. Yes.

Concentre-toi, de Catherine Grive & Frédérique Bertrand

rouergue jeunesse, 2018

===========================

 

à moi marine rivoal

L'ours, sur sa banquise, se sent fort et puissant. Il grogne, il gronde, il tempête. C'est chez lui, ici. Sa banquise, sa banquette. Car peu à peu, la glace se fend, la banquise devient caillou errant au beau milieu de l'océan, et l'ours est désormais seul, flottant entre ciel et mer. Est-il toujours le plus gros, le plus fort, le plus puissant ? Sous le ton cocasse, se cache une réflexion profonde sur l'écologie et les perturbations climatiques. Un ours à la dérive, un monde en péril... des couleurs magnifiques et une mise en scène fabuleuse. Voilà un album très riche et fascinant !

À moi ! de Marine Rivoal

rouergue jeunesse, 2018

===========================

 

Ratapoil

Après Les Mous et Gouniche, voici Ratapoil tout poil dehors. Très embarassé par ses cheveux, qui n’en finissent plus de pousser n’importe comment, notre ami cherche des solutions pour domestiquer sa toison. Or, ses tentatives sont toujours vaines, même ses rencontres avec la mort (totalement déprimée), le grand moumounitou ou la fête Monique. Rien n'y fait. Jusqu'à ce qu'il avale une  potion... et se retrouve chauve ! Ohlala.

Oui, cette histoire est drôle et complètement loufoque. C'est bien évidemment à prendre au second degré, un peu tirée par les cheveux (ha-ha), mais l'ironie de Delphine Durand fait mouche et nous régale d'anecdotes farfelues, de clins d'œil et de délires en tous genres. On trouve aussi plusieurs techniques d'illustration au fil des pages, ce qui rend quelque part la lecture tout aussi étonnante (étourdissante ?) et originale ! On adopte. :)

Les incroyables aventures de Ratapoil, de Delphine Durand

rouergue jeunesse, 2018

===========================

 

Mon chien, Dieu et les Pokétrucs

Pauline boude, car ses parents ont décidé d'accueillir une famille syrienne, sans demander son avis. Ce qui la dérange, en vérité, c'est qu'elle doit désormais partager sa chambre, ses jouets et son chien. Zein est sympa, mais parle un français sens dessus dessous. À ceci, s'ajoutent des questions sur le monde qui ne tourne plus rond, sur les frontières, la possession, l'identité. De cette expérience, à force d'observer cette existence, Pauline, huit ans, a peut-être la solution idéale pour remettre la vie sur ses rails : « Quand je pense que c'est grâce à la guerre que j'ai rencontré Zein, ça me donne des frissons. C'est la seule chose bien pendant les guerres : les gens s'aident. Faudrait s'aider aussi pendant la paix, mais personne n'en a l'idée. Peut-être que c'est ça la solution de la guerre. »

Un joli roman qui parle d'amitié et de solidarité, qui traite aussi de l'actualité, avec beaucoup de drôlerie et de lucidité. Sans morale, sans chichis, sans politique, simple et essentiel, ça fait du bien !

Mon chien, Dieu et les Pokétrucs, de Myren Duval & Charles Dutertre

dacodac du rouergue (2018)

===========================

 

18/02/16

Louison Mignon contre le Bandit aux feuilles mortes, par Alex Cousseau & Charles Dutertre

IMG_5848

On retrouve notre adorable Louison Mignon, après une première rencontre fort craquante, où la demoiselle cherchait son chiot, alors qu'elle était en vacances chez ses grands-parents à la campagne. Aujourd'hui, elle regarde avec son Papé un film de cowboy et d'indien, un genre qu'il affectionne tant et qui donne des envies de jouer à la fillette.

Mais le temps du farniente est terminé, selon mamie (dit, le Shérif) qui les expédie dans le jardin, pour ramasser les feuilles mortes. L'enfant et le grand-père ne se font pas prier et se lancent très vite dans une aventure directement inspirée de leur film préféré.

Tandis que Louison construit un tipi autour du vieux tracteur, et donne enfin un nom à son chiot (Petit Poney), Papé met son chapeau de cow-boy et dégaine son râteau pour tirer sur le campement indien. La guerre est déclarée. Pan, pan ! Haut les mains ! etc.

On s'y croirait.

Le Shérif a beau rouspéter depuis sa fenêtre, nos illuminés du Far West s'éclatent au jardin et se planquent sous le tipi aux premières gouttes de pluie. Tant pis s'il y a des pommes à éplucher, mieux vaut se faire oublier dans son coin... sous le sourire goguenard du Shérif, ah ah ah ! ;-)

Ce deuxième rendez-vous réunit de nouveau l'humour, la tendresse, la complicité, le goût des bonnes choses et des bonheurs simples. Louison Mignon est une héroïne adorable, à l'imagination débordante, et toujours partante pour s'amuser avec trois fois rien. 

Rien que pour ça, cette série est TOP, racontée par Alex Cousseau (finesse, humour, exaltation) et dessinée par Charles Dutertre (gros traits noirs, charmants et cocasses), bref un duo efficace et qui fait mouche. Pas étonnant qu'ils développent le concept, en publiant deux autres aventures cette année : Louison Mignon et le cochon caché & Louison Mignon fait des confitures avec le shérif (avril 2016). 

Et il me tarde de retrouver ce joli petit monde, fait de douceur et de tendresse, avec ce grain de folie que j'apprécie tant ! 

Rouergue / Septembre 2015

IMG_5849   IMG_5850

IMG_5851   IMG_5852

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15/07/15

Des roues roses dans la tête, de Susie Morgenstern & Charles Dutertre

IMG_4180

Aujourd'hui est un jour exceptionnel : notre bambin fête son anniversaire. Tandis que ses amis et lui font la java autour du gâteau et des bougies, son cadeau attend au fond de sa boîte, dans le noir. Patience, patience. Dès que les chants auront été entonnés de bon cœur, le garçon se rue sur ses paquets pour déchirer les papiers d'emballage. Et là, surprise ! Une belle petite voiture rose, comme jamais il n'en a reçu. Elle devient alors son jouet précieux qu'il ne quitte plus. L'enfant et la voiture sont dans leur bulle, où ils vivent des aventures imaginaires, qui n'appartiennent qu'à eux. Seulement, un copain est jaloux comme un pou et tente de lui chaparder son jouet préféré. Cri de guerre et saut d'attaque. On a frôlé le drame, mais tout rentre dans l'ordre.

Cette histoire a pour particularité d'être racontée d'après la petite voiture rose, devenue le jouet préféré du garçon, et sacralise ainsi la complicité existant entre eux. On notera de nouveau cette fixation du rose pour les garçons - Susie Morgenstern en fait son cheval de bataille ! Sans quoi, c'est un détail dans l'histoire. Place avant tout au partage, à la tendresse et à l'imaginaire poétique dont les illustrations de Charles Dutertre en sont le reflet. Une très chouette lecture, à l'esthétisme ravissant.

Seuil jeunesse / avril 2015

IMG_4181   IMG_4182

IMG_4183   IMG_4184

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20/03/15

Louison Mignon cherche son chiot, par Alex Cousseau & Charles Dutertre

IMG_2978

Le duo Alex Cousseau & Charles Dutertre s'offre un retour en grande forme et en force avec cette histoire croquignolette (les illustrations allant, bien évidemment, de pair !).

Louison Mignon est en vacances chez ses grands-parents, à la campagne. Tandis que son Papé chuchote des mots d'amour à ses tomates, Louison attend avec impatience la naissance des petits chiots. La chienne s'est repliée dans un coin tranquille, l'enfant la cherche partout et parle au futur-né, Aubergine ou Banjo, elle hésite encore.

Elle explore les coins et les recoins du jardin et de la forêt, elle fouille les fougères, fonce dans les ronces, rampe, ventre à terre, dans les orties... Rêve d'être un écureuil ou un oiseau, de se planquer en haut d'un arbre ou de voler dans les nuages.

On ne se lasse pas de cette histoire adorable, qui raconte avec beaucoup de tendresse et de douceur, la vie à la campagne dans ce qu'elle a de plus merveilleux à offrir : des plaisirs simples et ordinaires, des trésors cachés, une nature sauvageonne, toujours prompte à lever le voile sur ses secrets... Et les mots choisis pour exprimer tout ça sont aussi d'une grande sensibilité et vous charment instantanément ! 

« Quand les secrets sont bien mûrs, on les cueille et il en vient d'autres. »

« Si je ne rougis pas, on ne me voit pas. Alors je rougis des deux joues. Tu me vois ? » 

Exquis ! 

Rouergue, mars 2015

IMG_2979  IMG_2980

IMG_2981  IMG_2982

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31/10/13

Philomène et les ogres d'Arnaud Delalande et Charles Dutertre

IMG_5800 

*** petite piqûre de rappel ***

IMG_5801 

Philomène est une petite fille qui n'a pas voulu obéir à sa mère et qui se rend dans la Forêt Noire, la forêt interdite. Elle s'y perd et trouve refuge dans une cabane, en réalisant trop tard qu'elle est tombée sur la maison de l'ogre.

IMG_5805 

Le cauchemar commence, la fillette tombe dans les pommes et se réveille avec une ribambelle d'enfants dansant comme des Indiens autour d'un grand feu. Tous se moquent d'elle et font des grands gestes. Bouh, la vilaine !

IMG_5806 

Car Philomène a été transformée en ogresse ! C'est le maléfice de la Forêt Noire, pour en guérir il faut toucher un autre enfant mais Philo est enchaînée, désespérée, elle veut sa maman...

IMG_5807 

Heureusement, dans le village de Philomène, il y a un homme qui trouve toujours une solution à tous les problèmes. Les enfants aussi vont avoir de la peine pour Philomène, surtout que les ogres ne sont finalement pas si méchants. L'histoire se termine autour d'un grand banquet, les soucis sont oubliés, on gomme le souvenir de la mystérieuse sorcière d'autrefois et on en fait de la ratatouille.

IMG_5808 

Voilà un conte fantastique, qui veut faire peur et qui est paré de mille couleurs.

Il est également lu par Jean-Pierre Marielle (je craque pour sa voix ! Jean Rochefort me pardonnera cet écart), et prône bien évidemment la tolérance et l'amitié entre les peuples.

En somme, c'est un album joyeux et généreux, avec des illustrations colorées et séduisantes. Et comme nous l'avions beaucoup aimé (lu en 2011), il nous tenait à coeur de le remettre au goût du jour. ♥

Philomène et les ogres (1CD audio) - texte d'Arnaud Delalande, illustrations de Charles Dutertre, musique de David Chaillou - lu par Jean-Pierre Marielle & Agathe Natanson (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2011)

14/02/13

Le Voyage extraordinaire de Petit Pierre

IMG_8516

Découvrez comment le chemin vers l'école transforme un paysage ordinaire en un voyage extraordinaire aux yeux d'un petit garçon.

Petit Pierre et sa grand-mère se tiennent par la main, pour ne pas tomber dans la rivière qu'ils sont en train de longer. Là, un autobus ressemble à un grand crocodile qui a avalé tout plein de gens. Là encore, les automobiles sont des poissons qui nagent en doublant et en faisant pimpon bruyamment ! Là aussi, le feu tricolore est en fait un soleil rouge, invitant l'enfant à traverser la rivière sur un pont (le passage protégé). Et là enfin, c'est la banquise où marchent des pingouins avec un cartable dans une main et un téléphone dans l'autre.

On approche du but et on découvre une cour d'école qui contient des petits singes turbulents, derrière la grille. Ces derniers grimpent, courent, sautent et s'attrapent en hurlant. Il y a même un gros singe barbu pour surveiller tout ce monde ! Petit Pierre, lui, lâche la main de sa grand-mère, il n'a plus peur et sa mamie peut faire le chemin inverse, en glissant sa main dans la poche de son manteau, pour avoir plus chaud.

Cet album se lit comme une poésie, puisque tout n'est allégorie, et c'est tout simplement fabuleux. On plonge dans un monde de rêves et d'imagination, on en prend plein les yeux. C'est joli, quoi.

Le voyage extraordinaire de Petit Pierre, par Jo Hoestland - illustrations de Charles Dutertre (Nathan, 2013)

IMG_8520

IMG_8521

IMG_8522

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

17/11/11

Philomène et les ogres

IMG_5800 IMG_5801 IMG_5805 IMG_5806 IMG_5807 IMG_5808 IMG_5809

Voilà un conte fantastique, qui veut faire peur et qui est paré de mille couleurs. Il est également lu par Jean-Pierre Marielle (je craque pour sa voix ! Jean Rochefort me pardonnera cet écart), il prône aussi la tolérance et l'amitié entre les peuples. En somme, c'est un album joyeux et généreux, avec des illustrations colorées et séduisantes. Nous avons beaucoup aimé !

C'est donc l'histoire de Philomène, une petite fille qui n'a pas voulu obéir à sa mère et qui se rend dans la Forêt Noire, la forêt interdite. Elle s'y perd et trouve refuge dans une cabane, en réalisant trop tard qu'elle est tombée sur la maison de l'ogre. Le cauchemar commence, la fillette tombe dans les pommes et se réveille avec une ribambelle d'enfants dansant comme des Indiens autour d'un grand feu. Tous se moquent d'elle et font des grands gestes. Bouh, la vilaine ! Car Philomène a été transformée en ogresse ! C'est le maléfice de la Forêt Noire, pour en guérir il faut toucher un autre enfant mais Philo est enchaînée, désespérée, elle veut sa maman... (Oui, oui, la punition pour avoir désobéi est rude !) Heureusement, dans le village de Philomène, il y a un homme qui trouve toujours une solution à tous les problèmes. Les enfants aussi vont avoir de la peine pour Philomène, surtout que les ogres ne sont finalement pas si méchants. Et blablabla, le beau message sur "aimez-vous les uns les autres" est récité avec sincérité et émotion. En effet, qui a envie d'être un village qui vit dans la peur et dans la méfiance ?! L'histoire se termine autour d'un grand banquet, les soucis sont oubliés, on gomme le souvenir de la mystérieuse sorcière d'autrefois et on en fait de la ratatouille.

Philomène et les ogres (1CD audio)

texte d'Arnaud Delalande, illustrations de Charles Dutertre, musique de David Chaillou
lu par Jean-Pierre Marielle & Agathe Natanson.
Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2011.