20/05/19

Albums en fête : Une sieste à l'ombre - La nuit de Pinpin - La nuit parfois je rêve - Tout en rimes - Le Mystère de la basquette

Une sieste à l'ombre

Oh, cette merveille ! Avec son aspect japonisant et ses couleurs poudrées, voilà une lecture qui invite à l'évasion et à la poésie. Approchez, en silence. Prenez place, comme cette fillette qui étale sa couverture dans l'herbe, pour une petite sieste à l'ombre du pommier. Sa couverture, c'est toute une promesse - un bivouac, un donjon, une armure, un radeau, une montgolfière, un voyage, une nuit noire, un bout du monde...

On ne peut que s'extasier devant la richesse de cet album qu'on lit aussi comme un imagier original et fabuleux. On y découvre surtout l'étendue des histoires qui se créent dans la tête de nos enfants. Combien leur imagination peut être bouillonnante et exaltante. On applaudit très fort puisque c'est beau, c'est inattendu, c'est élégant et c'est d'un charme fou. Rien que la couverture donne envie de lire cet album. C'est adorable ! Et doux au toucher.

Une sieste à l'ombre, par Françoise Legendre & Julia Spiers

seuil jeunesse, 2019

===========================

 

la nuit de pinpin

Pinpin n'est pas fan de la  nuit, qui avale les couleurs et laisse la porte ouverte aux monstres, aux ombres et à l'orage. Pourtant, la luciole, le hibou ou le hérisson vont lui expliquer que ses angoisses n'ont pas lieu d'être. Après tout, l'orage, c'est les nuages qui se font des bisous. Les cauchemars sont piégés dans les toiles d'araignée. Ou il faut s'amuser des ombres en improvisant un spectacle sur les murs de la chambre. La nuit, en fait, c'est extra pour tout voir sans ses lunettes, pour respirer l'air frais, pour danser sous la lune.

Toutes les terreurs nocturnes sont ainsi habilement épinglées dans ce joli conte aux illustrations tendres et délicates qui permettent un coucher en toute quiétude. On traque chaque point d'interrogation, on décortique et on balaie de la main en montrant bien que ce n'est qu'un détail. Franchement, c'est zéro complexe. Juste la garantie d'une nuit paisible et réparatrice. On dit merci !

La nuit de Pinpin, par He Zhihong

seuil jeunesse, 2019

===========================

 

La nuit parfois je reve

La nuit inspire les plus belles lectures ! Ainsi, dans cet album merveilleusement illustré par Clémence Pollet, nous aussi on se glisse sous la couette pour plonger dans le pays des rêves. La nuit, on revit sa journée, on s'imagine une autre vie, on se permet des tas de lubies, on apprend à voler, on fait des nuits blanches, on lit à n'en plus pouvoir, on fait des cauchemars, on cajole son animal et on cueille le lever du jour avec bonne humeur et dans la promesse d'un éternel recommencement !

Voilà encore une lecture enchanteresse, qui adoucit ce moment du coucher toujours synonyme d'appréhension. Avec cet album, on se réjouit de toutes les perspectives qui nous attendent - la nuit parfois je rêve mais surtout je deviens l'héroïne de mes propres aventures. Tout simplement formidable !

La nuit parfois je rêve, par Stéphanie Demasse-Pottier & Clémence Pollet

de la Martinière Jeunesse, 2019

===========================

 

Tout en rimes

Bruno Gibert propose de s'amuser avec les mots et les images grâce à des comptines avec des trous à compléter ! Comme les enfants apprennent très tôt à composer en rimes, ils font montre d'une aisance à participer à cet exercice. Ainsi, libre sera leur inspiration à imaginer une écrevisse perdue en Suisse, la bouche pleine de réglisse ou de cassis... et qu'on en finisse !

Chaque histoire est particulièrement cocasse, comme celle de la momie qui veut soigner sa carie avec une infusion de patchouli avant de partir en Californie sur le dos d'un colibri ! Vous pouvez vous éclater à l'infini en inversant les mots qu'on puise dans la réserve suggérée par l'auteur. Ça devient tellement rigolo de mettre le foutoir dans l'armoire, avec un drôle de loir qui sort du tiroir avec son air de suppositoire et qui court se cacher derrière la baignoire, ni bonjour ni au revoir ! Quel culot ! Passez-moi une bouilloire que je l'assomme !

D'autres histoires farfelues sont à découvrir, comme l'accident de l'éléphant ou la soupe de carotte à la hulotte... Bref. Cette lecture est à assaisonner à votre sauce ! Pimentée, acidulée, aigre-douce. On bidouille selon sa convenance (ou pas). C'est pas mal du tout, surtout pour les amateurs d'humour décalé.

Tout en rimes, par Bruno Gibert

seuil jeunesse, 2019

===========================

 

Le Mystère de la basquette bleue

Attention, enquête en cours ! Une basquette bleue est découverte sur le trottoir de la rue Hugo-Victor de la petite ville de Chiche-sur-Capon. Le mystère est entier. Cinq jeunes enfants sont penchés sur cette étude et cogitent dur. Et si c'était un bébé de géant ? ou un cas de panardite ? ou le coup d'un chouingue américain ? Prenez garde.

Toute dérision mise à part, cette lecture fait place à l'imagination débordante. Même le dénouement est stupéfiant. Je ne vous dis que ça. André Bouchard est un conteur génial et talentueux qui n'a pas dit son dernier mot. En effet, le lecteur lui aussi peut apporter sa pierre à l'édifice et - pourquoi pas - livrer son hypothèse sur le Mystère de la basquette bleue qui tient en haleine ! RDV sur la page Facebook de l'éditeur. ☺

Le mystère de la basquette bleue, par André Bouchard

seuil jeunesse, 2019

===========================

 

Journal d'un copain formidable

Si vous pensiez avoir fait le tour des aventures de Greg le dégonflé, penchez vous donc sur le cas de son meilleur pote, alias Robert Jefferson, le BFF rêvé. On devrait lui décerner une médaille pour tout ce qu'il supporte... Car Robert vit dans l'ombre de son ami. Jamais il ne doit se mettre en avant. Hors de question de lui voler la vedette. Le rôle de Robert dans la série ? C'est son souffre-douleur, son alibi, son boulet, son maillon faible.

Quand le garçon brandit fièrement son propre carnet à croquis, Greg n'est pas du tout content car il lui reproche de copier son journal. Pour Robert, il s'agit simplement de raconter sa version de leur amitié, avec des petits dessins gribouillés (sans les nez) et avec une spontanéité rafraîchissante. Car ce garçon est sans filtre - par sa gentillesse et sa naïveté. Il rapporte en toute transparence des anecdotes qui rappellent combien Greg abuse de sa bonhomie pour camoufler ses bêtises.

Bien évidemment, Robert n'en a jamais conscience. Toutefois, il y a un brin de dérision dans l'intention de rédiger une biographie à la gloire de Greg car ce carnet pointe justement ses nombreux défauts. Robert est certes perçu comme le pauvre bougre constamment abusé... enfin, jusqu'à présent. Cette lecture rétablit la vérité et renverse le rapport de force. Et si notre Dégonflé n'était RIEN sans son Robert attitré ? Allez... zou, filez découvrir ça. C'est beaucoup moins surprenant mais ça reste dans le même esprit rigolard.

Journal d'un copain formidable : Carnet de bord de Robert Jefferson, par Jeff Kinney

Trad. Rosalind Elland-Goldsmith / Seuil Jeunesse, 2019

===========================

 


11/06/18

Pêle-Mêle : Pingouin manchot - Sous mon arbre - C'est de saison ! - Une journée à la ferme - Les bêtises de Nina

Pingouin manchot

Dans la famille Pingouin, je demande le fiston ! Voulant attraper un pot de confiture aux algues, bim, notre ami fait une mauvaise chute et se relève avec une aile cassée. Direction les urgences où le médecin lui pose un plâtre en lui recommandant mille prudences. Notre pingouin va trouver le temps long s'il n'a plus le droit aux glissades ou à la piscine. Eh non ! car sitôt arrivé à l'école, c'est la bousculade ! l'effervescence ! Tous se disputent ses faveurs, prennent des photos à ses côtés, dédicacent son plâtre etc. Être pingouin manchot, c'est l'assurance du succès fou ! 

De plus, notre jeune ami va découvrir un autre aspect, plus gratifiant, d'avoir son aile paralysée : il est complètement dispensé des tâches ménagères. Il peut traînasser toute la journée sur le canapé. Plus besoin de faire ses devoirs non plus. En somme, c'est la belle vie. Quand il doit retourner chez le médecin pour enlever son plâtre, notre pingouin a le cœur lourd... un peu de trouille et un peu de nostalgie car la mode est volage et éphémère ! D'ailleurs, à l'école, c'est déjà un autre copain la nouvelle coqueluche des accros aux selfies. 

Une troisième aventure - après Papa est connecté et Au secours Maman fait un régime - toujours aussi hilarante et adepte du second degré ! Top top top. 

Pingouin manchot, de Philippe de Kemmeter

de la martinière jeunesse, 2018

===============================

 

sous mon arbre

Dans un style coloré et graphique, ce livre nous parle de l'amitié entre une petite fille et SON ARBRE.

Et que de poésie à chaque page... Jo Witek & Christine Roussey nous enchantent et nous émerveillent. “Les jambes en avant, la tête en arrière, ma robe s'envole et l'air gonfle mes manches, gonfle mon cœur qui se balance tous les dimanches de branche en branche.”

On lit et on écoute le chant d'amour d'une petite fille qui raconte les longues heures passées au pied de l'arbre, les jeux dans les branches, l'odeur et les saisons, la force et la puissance, les secrets chuchotés, le temps qui passe, la complicité, les rêves et les siestes... C'est tout un monde ordinaire et étonnant qui se découvre. Les illustrations sont délicieusement pop et colorées - couleurs, mystères et richesses. Sensation magique d'un voyage au pays des merveilles !

On retrouve aussi la petite touche d'humour et de tendresse. La fillette s'imagine sorcière des forêts, avec sa tambouille de vers, de feuilles mortes et de marrons moisis, mais varie les plaisirs et les costumes au gré des lubies, aventurière de la guerre un jour ou dame dans sa cabane, pirate en haut d'un mât, cochon pendu ou singe complètement zozo.

C'est à la fois un bel hymne à la nature et aux rêves d'enfant. En plus, graphiquement l'album est une merveille (une découpe d'arbre en couverture qui évolue à chaque page avec un effet de poupées russes à la clef). Très belle lecture dédiée à la famille et au partage. On adore. ♥

Sous mon arbre, de Jo Witek & Catherine Roussey

de la martinière jeunesse, 2018

===============================

 

c'est de saison

Voilà un autre bonheur de lecture : en plus d'être élégant, cet album documentaire vous apprend à connaître vos fruits et légumes à consommer à la bonne époque.

Ou comment habituer les enfants à manger responsable, être attentifs à l'origine géographique des produits, mieux respecter la planète et ainsi respecter le cycle naturel des fruits et légumes. 

Fanny Ducassé appporte sa grâce et sa sensibilité à travers ses illustrations de toute beauté. Un très bel almanach à lire pour s'instruire et chouchouter sa gourmandise. 

C'est de saison ! de Fanny Ducassé

de la martinière jeunesse, 2018

===============================

 

Une journée à la ferme

Tout aussi didactique et réjouissant, l'album de Clémence Pollet invite les enfants à découvrir la ferme, ses animaux et ses multiples activités agricoles en un clin d'œil.

C'est délicieusement naïf et ludique : il faut retrouver la maman du poussin ou un agneau perdu. Mais d'autres pistes s'offrent à cette lecture, qui se lit comme un imagier puis comme un jeu à devinettes (d'où vient le lait, le miel, que faire des pommes ou des céréales). En gros, plus on avance dans l'histoire et plus elle devient riche et passionnante ! Cela ouvre aussi la porte d'un univers parfois méconnu qu'on parcourt avec bonheur et excitation.

Une journée à la ferme, de Clémence Pollet

de la martinière jeunesse, 2018

===============================

 

les betises de nina

Comme tous les enfants, Nina aime faire des bêtises mais se défend d'être la coupable. Elle prétend, au contraire, que c'est la faute de ses copains (l'éléphant fait des prouts sous le lit, la girafe avale tous les gâteaux, les trois petits cochons dessinent sur les murs ou le crocodile a cassé le vase bleu). Ses parents rouspètent, sont fatigués. Nina n'a plus le choix... elle ne peut plus se planquer derrière ses amis imaginaires. Retour à la réalité.

La lecture est simple, mais follement ingénieuse - et très drôle - pour aborder l'imagination et le réel quand des enfants s'emmêlent parfois les ficelles. Une petite touche de malice, des illustrations fantasques et bim, la lecture nous embarque dans son univers fabuleux !

Les bêtises de Nina, de Caroline Fait & Mathilde George

de la martinière jeunesse, 2018

===============================

 

 

15/02/14

Loup un jour, de Céline Claire & Clémence Pollet

IMG_0580

Prenez tous les personnages des contes traditionnels : les trois petits cochons, Pierre le menteur, la chèvre, les poules, le meunier, le Petit Chaperon rouge... Tous ont un jour croisé le chemin du loup et ont craint le pire. Bizarrement, cette fois-ci, le loup n'a fait que passer pour emprunter à l'un et l'autre soit une brassée de paille, une tablette de chocolat, quelques branches, un peu de lait, des oeufs, de la farine, un petit pot de beurre ou une marmite. Voilà qui sort de l'ordinaire ! Le loup se serait racheté une conduite ?

Cela se pourrait bien, car il a cuisiné un délicieux gâteau au chocolat dont le parfum embaume toute la forêt. Hmm, miam, cela sent bon ! Un loup aussi gourmet mérite bien qu'on lui rende une petite visite de courtoisie, après tout il a montré patte blanche, il est temps de fumer le calumet de la paix autour d'un bon dessert.

Oui, oui, mais voilà... Ce texte est absolument drôle, jouissif, cocasse et surprenant ! La chute libre surprendra les plus jeunes et enchantera les plus grands. Car cet album est une petite pépite à l'humour corrosif, qui surfe sur tous les clichés en les exploitant à sa sauce. C'est aussi une interprétation brillante et remarquable des contes traditionnels revus au goût du jour ! Je recommande.

Rouergue jeunesse, février 2014

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,