11/03/14

Vertige, par A. Kaufman & M. Spooner

IMG_0749

Tout indiquait que j'allais a-do-rer ce roman : un couple, que tout sépare, se retrouve seul au monde, coincé dans une situation désespérée. Le temps, l'adversité, la solitude, le désarroi... bref tout concorde pour briser les tabous, faire sauter les barrières et rapprocher nos deux opposés. Bingo, l'étincelle surgit et les paupières ne cessent de cligner frénétiquement.

Mais revenons à la toute première rencontre, entre Lilac LaRoux et Tarver Merendsen. Soit la riche héritière, habituée aux égards de son rang, et le commandant tout juste auréolé de gloire, en tant que héros de guerre, mais qui ne cadre pas avec le tralala qui règne à bord du majestueux vaisseau où ils se trouvent, bref le contact est fatal et se solde sur une humiliation publique.

Elle est froide, snob et détestable, il se tient à distance et nourrit une rancune tenace, et pourtant les voilà tous deux à bord d'une navette de secours, avant un atterrissage catastrophique sur une planète inconnue ! Ils vont devoir se serrer les coudes, mais surtout se supporter, pour trouver une solution rapide et se sortir de ce mauvais pas. Jamais un tel manque d'affinités entre deux personnages n'aura suscité autant d'enthousiasme et de gloussements !

Il faut les suivre dans leur épopée, à grincer des dents et se méprendre sur les intentions de l'autre, les accompagner dans leur déroute, marcher, marcher encore, des heures et des jours durant, explorer un terrain désertique, et peut-être hostile. L'alchimie émergeant entre Lilac et Tarver est finalement LE POINT FORT du roman !!! Leur relation va s'écrire avec beaucoup de finesse et de pudeur, un peu d'humour aussi, dans un contexte mystérieux et un brin angoissant.

Car tout n'est pas clair sur cette planète, et on finit par douter de la tranquillité environnante et suspecter un drame prochain. Jusque là, franchement, c'est impeccable. On savoure, on ricane, on tourne les pages avec fébrilité et enthousiasme, puis ... à quelques pages de la fin, survient un TWIST invraisemblable, qui soulève perplexité et embarras, ni plus ni moins. La partie SF prend son envol, alors qu'elle avait été purement anecdotique jusqu'à présent. Je suis moyennement convaincue par cette issue, toutefois cela n'a pas nui à mon appréciation générale qui reste TRES positive !

Encore une fois, je regrette le choix de l'éditeur français pour cette couverture, qui est nettement moins jolie que la version originale, These Broken Stars. D'autres livres vont paraître, mais en introduisant de nouveaux personnages plantés dans un décor similaire. Il ne sera plus question de Lilac et Tarver, ce qui rend cette série intéressante à découvrir, sans être contraignante sur la durée.

La Martinière J. , octobre 2013 - traduit par Maïca Sanconie et Daniel Lemoine


07/03/14

Zombies Panic, Tome 2 : Les affamés, de Kirsty McKay

IMG_0736

*** Contient très probablement des spoilers, si vous n'avez pas lu le 1er tome de Zombies Panic ! ***

Vous vous imaginiez Bobby, sa mère et ses amis en sécurité après la soudaine attaque des zombies ? Réfugiés dans un centre hospitalier, chouchoutés, bichonnés, cajolés ? Eh bien, non. La poursuite infernale continue, après six semaines de coma, Bobby se réveille dans une pièce toute blanche, reçoit une pluie de mauvaises nouvelles, mais surtout comprend que l'ennemi a de nouveau investi les lieux. Si elle tient à sa peau, il faut qu'elle se bouge, et fissa.

En chemin, elle retrouve Alice et Pete, fait la connaissance de Russ et déplore la disparition de Smitty. Là, tous nos espoirs s'effondrent, notre moral s'abat dans nos chaussettes, non, pas possible, rendez-nous notre bad boy aux répliques sarcastiques, dont le duo avec Bobby faisait des étincelles !!! Aussi, pour tuer le temps, l'auteur décide d'entraîner personnages et lecteur dans un dédale infernal de course-poursuite, découvertes et révélations en tous genres. La recette fait mouche, à nouveau.

Mais malgré l'enthousiasme de ces retrouvailles, j'accuse un très léger désamour pour ce deuxième tome, qui est bon, drôle et nous laisse échevelé, mais qui se révèle un chouia moins percutant, moins surprenant aussi. C'est de la lecture rapide et efficace, on ne s'ennuie pas, on s'amuse même beaucoup, c'est juste assez gore sans être trop révulsant et ça touche sa cible, à savoir un public adolescent, avide de sensations fortes et délirantes !

Seuil jeunesse, juin 2013 - traduit par Daniel Lemoine

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,