29/07/14

Lettres à pattes et à poils et à pétales, de Philippe Lechermeier et Delphine Perret

Lettres à plumes et à poils et à pétales

Voici cinq nouvelles correspondances, cinq histoires complètement folles et très drôles, après le très réussi Lettres à plumes et à poils écrit et illustré par le même duo, Philippe Lechermeier et Delphine Perret.

Ce recueil à la couverture orange vous réserve une nouvelle fournée de lettres désopilantes. Jugez plutôt, un dictyoptère amoureux éploré inonde la rubrique « courrier du cœur » de la coccinelle experte en conseils pour partager ses tourments (sa dulcinée ? une mante religieuse !), mais aussi la chèvre de Monsieur Seguin, qui n'écrit pas du paradis, prévient son ancien maître de la révolution en cours, et ça va fuser !
Cela nous renvoie à la fabuleuse lettre du Chienchien à sa mémère, qui n'en peut plus, du trop-plein d'amour de sa maîtresse et ses bonnes copines, il est en pleine crise (d'adolescence ?) et ça va saigner dans les chaumières ! ...

Autre trouvaille excellente, avec les lettres du moustique à la fenêtre qui refuse de s'ouvrir (vous êtes cernés !), mais sincèrement j'étais partagée entre le rire jaune et la grimace. Ouhalala !! Le cauchemar. 
Petit instant de poésie, entre une rose et son jardinier, elle magnifique et fière de sa parure tombe sous le charme d'un promeneur dans le parc, elle y croit fort, fort, fort... leur amour est réciproque, du genre SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZ ! ... Mais la réalité, une fois encore, est terriblement cruelle. 

Triste et amer, ce petit bouquin ? Oh que non ! C'est tout le contraire.
L'humour y est grinçant, mordant, ravageur. L'auteur a su combiner à merveille les rencontres impossibles et les échanges inimaginables pour dénoncer l'inconscience collective, l'injustice, la colère, la frustration... avec une innocence feinte. Franchement, c'est irrésistible.
Chaque correspondance a sa petite touche personnelle, avec toujours cette note cocasse en arrière-plan, qui fait gausser le lecteur à la fin de chaque séquence. Les chutes sont vertigineuses, provoquant des éclats de rire ou des grincements de dents. 
L'effet est souhaité. Après tout, sous la boutade, on notera une critique fine et intelligente des travers de notre société.

Vous avez là une lecture juteuse, à presser comme une orange. À déguster sans complexe.
En plus, les illustrations de Delphine Perret sont au poil ! 

éditions Thierry Magnier, mars 2014

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17/04/14

Histoire pour endormir ses parents, de Colas Gutman

Histoire pour endormir ses parents

Vous en avez assez des histoires que vous racontent vos parents pour vous endormir le soir ? Alors lisez la solution de rechange de Colas Gutman : Léonard leur raconte comment Vladimir a voulu lui piquer ses chaussures à scratchs, en échange d'un robot-mixeur, mais aussi une épée laser contre un cartable, un costume de Superman contre un fer à repasser, un briquet contre une barrette, le chat contre un pot de Nutella, etc. Un embrouillamini qui va mettre k-o les parents de l'enfant, qui n'ont pas cessé de se crêper le chignon pour savoir qui était le plus irresponsable des deux, et qui vont se coucher sans demander leur reste. C'est une histoire à dormir debout, tout en exagération et en sornettes. Sympa, mais les enfants risquent de perdre la boule dans ce dédale infernale !

Mouche de l'école des loisirs, mars 2014

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11/03/14

Teaser Tuesday #53

Après avoir ri à perdre la raison avec le petit livre jaune, autrement connu sous le titre de Lettres à poils et à plumes, voici venu le temps de la vengeance !!! 

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09/01/14

Chevaliers et princesses avec gigot, de Christian Oster

IMG_0306

Chevaliers et princesses avec gigot est une compilation de trois contes de Christian Oster : Le chevalier qui cherchait ses chaussettes (illustré par Pascal Lemaître), Le géant et le gigot (illustré par Audrey Poussier) et Princesse pas douée (illustré par Delphine Perret).

J'ai testé cette lecture auprès d'un jeune public, d'une moyenne d'âge entre 5 et 14 ans, et j'ai rencontré un succès fou ! Qu'est-ce qui fait mouche ? Le ton humoristique, le détournement des contes classiques, des personnages sympathiques et benêts, des histoires tendrement saugrenues. Tout ça, tout ça.

Vous trouvez ainsi un chevalier sans chaussettes, complètement chamboulé par cette perte, qui ne sait plus trop dans quel ordre il doit accomplir ses missions, et refuse de descendre de sa monture tant qu'il sera pieds nus ! Vous vous régalez aussi du casse-tête du géant qui veut devenir lutin pour varier son alimentation (dans cette forêt, on ne peut se nourrir que par des choses commençant par la même lettre). Pourquoi pas ? Et enfin, vous faites connaissance d'une princesse pas douée qui doit trouver un prince à épouser, mais rencontre un ours et se met à lire dans sa tanière, à une vitesse d'escargot, ce qui ne contrarie nullement notre bête à poil.

L'ensemble est drôle et fabuleusement dérisoire, avec des illustrations tout aussi délirantes.
Succès garanti auprès des enfants (et des plus grands, qui se régaleront à l'évocation de tous les jeux de mots) !

Ecole des Loisirs, novembre 2013. Illustration de couverture : Pascal Lemaître.

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07/05/13

Teaser Tuesday #46

A découvrir !

IMG_8815

Une compilation des dix imagiers bilingues de la collection «Signes»,
un ouvrage de référence qui crée un pont entre l'univers des entendants et celui des sourds autour d'un seul monde : le nôtre.
Chaque mot est écrit, traduit en Langue des Signes Françaises (L.S.F.) et illustré en images...

Ont participé à cette joyeuse parade : Alexios Tjoyas, Delphine Perret, Chamo, Regis Lejonc, Lili Scratchy, Olivier Latyk, Martin Jarrie, Olivier Ballez, Claire Franek et Claude Cachin.

Seul bémol, cette édition spéciale n'inclut pas de sommaire qui aurait pu permettre au lecteur de se guider plus facilement dans cet épais volume, riche d'un vocabulaire décliné en dix catégories (école, noël, gourmandise, maisons, indiens, voyage, émotions, mer, ABCD).

Les illustrations sont superbes !

Signes (l'intégrale), par Bénédicte Gourdon et Roger Rodriguez (éditions Thierry Magnier, 2013)

IMG_8816

IMG_8817

IMG_8818

IMG_8819

IMG_8820

IMG_8821

IMG_8822

IMG_8823



03/04/13

Moi le loup et la cabane ♥

Après Moi le loup et les chocos et Moi le loup et les vacances avec pépé, le troisième volet des aventures de notre jeune héros et de Bernard son loup.

IMG_8719

Weekend à la campagne pour Louis, ses parents ... et Bernard le loup. Le garçon et son ami un peu spécial ont décidé de construire une cabane, avant d'en découvrir une toute belle, toute prête et toute vide dans un arbre. Hop, ils décident d'y installer leur pique-nique et de jouer aux cartes. Que c'est bon de se prélasser entre copains ! Mais voilà que le piège à ours se met à retentir... oups, nos deux compères ne sont probablement pas armés pour affronter le danger de la vie sauvage. Manque plus que le choco BN pour pactiser avec l'ennemi !

Si vous ne connaissez pas encore cette petite série, n'attendez plus car c'est drôle, décalé, déjanté, délirant, et tout, et tout. C'est un vrai régal de découvrir chaque nouvelle aventure, où l'humour et la cocasserie sont à chaque fois au rendez-vous. Avec son style épuré, Delphine Perret croque des petits détails d'une amitié qui fait sourire, avec toujours des situations et des répliques qui font mouche. Une lecture incontournable, vous dis-je.

Moi le loup et la cabane, par Delphine Perret (éditions Thierry Magnier, 2013)

IMG_8720

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

24/01/13

Il était une fois une princesse pas douée qui ne réussissait pas grand-chose.

IMG_8487

Ce petit roman a tout pour plaire. C'est l'histoire d'une princesse pas douée, dont les parents vont juger bon de la mettre à la rue, en y mettant les formes aussi, pour qu'elle puisse se trouver un prince à épouser. Nulle escorte, nul carrosse, il faut qu'elle se débrouille comme une grande.

Alors, notre princesse se balade dans la forêt où elle rencontre un ours (qui tombe de la branche d'un arbre, craaac !). Surprise ! celui-ci est capable de parler et l'informe donc de l'existence d'un prince, frappé d'une malédiction. Après s'être coupé la joue en se rasant, il est tombé dans un profond sommeil de 100 ans. Pas moyen de le réveiller.

La princesse propose de se rendre à son chevet et de lui donner un petit baiser. Après tout, cela se passe ainsi dans les contes traditionnels. Pourquoi pas cette fois ? L'ours hausse les épaules mais lui conseille de passer d'abord chez le tailleur pour arranger son allure (la robe de la princesse a rétréci au lavage).

Elle passe trois jours dans la tanière de l'ours, elle découvre une bibliothèque immense et commence à lire du mieux qu'elle peut. Elle n'est pas douée, voyons, elle ne peut lire qu'une ligne par jour. L'ours ne dit rien, il fait la popote en attendant. Et le grand départ pour le château du prince a lieu, et là ... blablabla !

Je vous laisse découvrir la suite de cette histoire croquignolette, qui détourne avec humour l'histoire de La Belle au bois dormant et de Boucle d'Or, après tout nous ne sommes plus à quelques références près. Christian Oster fait preuve de subtilité, de tendresse et de magnanimité. Sa princesse en effet n'est pas si bête qu'elle en a l'air, elle n'est pas aidée, par la faute de ses parents, et elle a désormais besoin de trouver cette confiance en elle. L'ours est grognon comme il faut, gentil, serviable et flegmatique. Ses petites réflexions sur le monde qui va mal font sourire, mais vraiment sourire. Les illustrations de Delphine Perret sont simples mais mignonnes, elles se fondent dans l'histoire tout en la complétant, c'est du bonheur sur toute la ligne ! 

Princesse pas douée, par Christian Oster, illustrations de Delphine Perret
Mouche de l'Ecole des Loisirs, 2012

" Il faut se sentir un tout petit peu nul, parfois, pour éviter de l’être complètement… "

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31/05/12

Une bande de dinosaures crasseux à couettes

IMG_7546

La mère d'Ulysse rêvait de se mettre au vert, aussi sans crier gare elle a poussé sa petite famille à quitter Paris pour vivre à la campagne, une idée vraiment peu réjouissante aux yeux du garçon de neuf ans. Le jour de la rentrée le voit constipé et avec la boule au ventre, ses meilleurs potes ne sont plus là pour le soutenir, Ulysse se sent seul, paralysé par la peur. Et pour ne pas manquer, la caïd de l'école, une dénommée Charlie, le houspille violemment et lui fait entrevoir l'ambiance de la classe : deux clans ennemis, les Crasseux contre les Couettes, à lui de faire son trou.

C'est finalement la dame de la cantine qui va venir à son secours, sauf que ça lui colle la honte aussi, il devra redoubler d'efforts pour prouver sa valeur et son courage, et à ce jeu-là, Charlie est redoutable. Sauf que sous ses dehors de petite dure, se cache une fillette qui en a gros sur la patate, pour des raisons très proches de celles d'Ulysse... Enfin, tout ça se dégoupillera en temps et en heure. En attendant la guerre froide se durcit entre les garçons et les filles de la classe, bizarrement Ulysse se surprend à apprécier d'être de la partie. Se crée autour de lui une vraie communion d'esprit, autour d'une bande de potes qui s'amuse à terroriser les petits nouveaux (mais pour lui, cela signifie qu'il peut être aussi courageux que n'importe quel autre dinosaure, la passion d'Ulysse).

Voilà donc un petit roman sympathique, sur la force de l'amitié, la difficulté d'intégrer un groupe et l'optimisme de la jeunesse, jamais abattue face aux adversités. Il lui manque un petit quelque chose pour pleinement séduire mon coeur de grande lectrice, mais ça reste un bon conseil pour ceux qui recherchent des lectures qui évoquent le déménagement et les bisbilles à l'école.

Quand un dinosaure déménage, par Nastasia Rugani
Neuf de l'Ecole des Loisirs, 2012 - illustration de couverture : Delphine Perret 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25/10/11

Pêle-mêle Clarabel #44

IMG_5623

Des retrouvailles au poil ! Monsieur Stan fait sa star, depuis qu'il a été retenu par un réalisateur de cinéma pour jouer le premier rôle dans un film. La ville ne parle plus que de lui ! Conséquence, l'animal se la pète, avec ses caprices de vedette, ce qui exaspère Antoine. Le garçon perd tout - l'attention de ses parents, et de son meilleur pote. Du coup il se lie d'amitié avec le p'tit nouveau, Pierrot, dont la famille, aussi extravagante soit-elle, remet monsieur Stan à sa place. Ce n'est qu'un animal, après tout ! De quoi le piquer au vif.
Humour sarcastique judicieusement dosé. Illustrations tout aussi fines et délirantes, en symbiose avec l'histoire. Cette suite est une réussite !

Monsieur Stan n'a qu'à bien se tenir, par Claudine Aubrun et Delphine Perret
Syros, 2011. 

IMG_5622

Clarence, éminent scientifique de 8 ans passés, est le roi des expérimentations farfelues. Si certaines se révèlent parfois peu fructueuses, il ne désespère pas de faire un jour une découverte de la plus haute importance, et de démontrer son talent à la classe entière. Ce matin, c'est le grand jour. Clarence est sur le point d'achever son très élaboré "Système solaire n° 2", moyen infaillible et révolutionnaire de comprendre les individus même les plus secrets, tels Sybille Espelette, sa jolie camarade de classe. Mais pour achever son prodigieux plan, il doit d'abord lui dérober un objet très personnel... 

Démonstration habile et astucieuse, à la sauce scientifique, mais pas trop, de la naissance des sentiments amoureux entre deux enfants que tout oppose. Sybille est discrète, silencieuse, rêveuse tandis que Clarence fourmille d'idées et d'envies, fait parfois preuve de maladresse et veut trouver une explication claire, nette et précise aux petites choses de la vie.
C'est mignon, les illustrations sont charmantes et l'approche des deux héros devient la promesse d'autres aventures qui prouvent que la science et la poésie font bon ménage.

Clarence Flûte et le secret de Sybille, par Sandrine Bonini
Autrement jeunesse, 2011. 

IMG_5619

Six petites aventures de Zouk, sorcière new-yorkaise, qui aime l'école, sa maîtresse, ses meilleures copines, son amoureux secret, et son copain aussi collant qu'un chewing-gum. Les sorts jetés ne sont jamais méchants, parfois ils permettent de mettre en sourdine les cris de la maîtresse ou de se venger des camarades trop moqueurs, et même de voyager du temps de la Préhistoire pour découvrir un autre mode de vie. Aucune grosse surprise au cours de la lecture, le schéma narratif se répète assez souvent, c'est simple et sympathique, un peu trop basique pour de grands lecteurs car cela s'adresse essentiellement à des premières lectures.

Zouk, une sorcière à l'école par Serge Bloch et Nicolas Hubesch
Bayard jeunesse, 2011.  
A savoir : le magazine Les Belles Histoires publie chaque mois une nouvelle aventure de Zouk. 

15/09/11

Pêle-mêle Clarabel #37

IMG_5359Le chic, en cette rentrée, c'est de pouvoir dire pouce et rigoler en ouvrant un petit bouquin de 38 pages et se consoler en pensant haut et fort que l'auteur, Colas Gutman, a vraiment tout compris. 
A quoi ça sert un enfant ?
A. RIEN. DU. TOUT.
J'aime, forcément.
Et il faut savourer les petites illustrations de Delphine Perret, c'est comme la cerise sur le gâteau avec une goutte de chantilly. 
Alors, de quoi ça cause ? C'est l'histoire d'un garçon qui déteste la campagne, qui se perd en forêt et qui tombe nez à nez avec un mouton, une vache et une poule. La discussion s'engage. Qui es-tu ? que fais-tu ? à quoi sers-tu ? A force de jurer son utilité dans la vie, l'enfant s'emporte et parvient à déjouer le plan machiavélique qui se concoctait derrière son dos (un loup était aux aguets, brrr !). 
Je ne suis peut-être pas très objective non plus, parce que j'aime et ne loupe aucun livre de Colas Gutman, mais force est de reconnaître que c'est drôlement bon et truculent. Alors, pourquoi se priver ?!

L'enfant, par Colas Gutman (Mouche de L'école des loisirs, 2011).
illustrations de Delphine Perret

IMG_5377Et dans la catégorie, je m'offre un plus grand format et je ne me classe dans aucune catégorie, laissant la fenêtre ouverte aux envies, parce que c'est tellement connu que les grands lecteurs aussi se perdent dans les éditions de jeunesse, je demande donc le nouveau roman d'Olivier Adam. 
Personne ne bouge.
Non ce n'est pas un western, ni un thriller. Cela ressemble à un roman fantastique (une première !), mais c'est surtout une manière détournée pour dénoncer le temps qui passe trop vite et qui nous fait passer à côté de belles choses, toutes simples, comme contempler la mer. Antoine est un gamin qui vit avec ses parents dans une ville en bord de mer, et selon lui, il trouve idiot d'habiter si près et de ne rien en connaître. Lui se passionne pour les marées, les poissons, les oiseaux, la mer n'a aucun secret pour lui. 
L'histoire d'Antoine débute un soir, dans la cuisine. Sa mère épluche des légumes, lui fait ses devoirs, et d'un seul coup, c'est le silence total. Plus rien ne bouge. La vie autour de lui s'est mise en arrêt sur images. Il est le seul à pouvoir se balader à sa guise. Bizarre, non ? Et pourquoi, et comment... ? Nul ne sait. Mais tout va rentrer dans l'ordre et le phénomène va même se reproduire. Il va d'ailleurs vivre une expérience mémorable avec son amoureuse secrète.
Sans quoi, il ne faut surtout pas chercher d'explication scientifique sous peine de frustration. Cela arrive, sans raison. Ne pas chercher plus loin. C'est en renfermant le livre que je me suis interrogée sur son propos: et si, tout simplement, on cherchait à se rappeler que la vie nous mène un train d'enfer et qu'on donnerait cher pour s'offrir du temps en plus, avec rien à faire en particulier.
Et pour les fans, on trouve une référence à La traversée du temps. Evidemment.

Personne ne bouge, par Olivier Adam (Ecole des loisirs, 2011)
Illustration de couverture : Gwen Le Gac 



  1  2    Fin »