17/12/14

Le Théâtre en carton, d'Aurélia Grandin

IMG_2684

C'est l'effervescence à l'école ! Toute la classe s'active pour la préparation de leur nouvelle pièce de théâtre : La Princesse qui n'avait aucun poney. Et tout le monde met la main à la pâte, costumes, décors, répétitions, mise en scène... quand, ENFIN, le grand soir arrive, sous les yeux des parents, les enfants se lancent sous les projecteurs.

Et l'histoire de la princesse est tout aussi fabuleuse : une princesse se morfond dans son coin, car elle n'a pas de poney. Un prince décide de conquérir son cœur en lui faisant ce plaisir et se rend chez la Fée Pratique pour accomplir un miracle. Mais la fée est rouillée, à la place elle leur propose un dragon avec un beau manteau à boutons en velours côtelé.

Ah, ah ! C'est très drôle ! C'est plein de fantaisie, d'humour, de fraîcheur, à travers des images entre art brut et art naïf : c'est une franche réussite ! Cette lecture donnera des ailes aux enfants, et pas seulement des ailes de tourterelle ! ;-) (Lisez, vous comprendrez...)

Didier jeunesse, juin 2011

IMG_2685  IMG_2686

IMG_2687  IMG_2689

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09/12/14

Le Magicien d'Oz, de Jean-Pierre Kerloc'h & Olivier Desvaux

raconté par Natalie Dessay ♦ avec les musiques du film

IMG_2484

Je ne vous cache pas avoir bravé la foule en délire mais surtout une chaleur caniculaire pour obtenir mon exemplaire dédicacé par l'illustrateur, Olivier Desvaux, discret, charmant et disponible. Mais je l'ai, mon précieux, je l'ai ! Et je n'ai pas été déçue par son contenu. 

C'est une lecture magique, l'histoire intemporelle de Dorothée, une petite fille qui vit au Kansas et qui se trouve transportée au pays d’Oz suite à un cyclone. En chemin, elle rencontre la Fée du Nord, chausse des souliers d'argent, se lie d'amitié avec trois compagnons (l’épouvantail sans cervelle, Fer-Blanc le robot sans cœur et le lion sans courage), part affronter la terrifiante Sorcière de l'Ouest, traverse un champ de coquelicots dormitifs, voyage à l'aide de singes volants, rencontre le fameux Magicien d'Oz... bref, quelle aventure extraordinaire ! 

L'histoire, adaptée de l'œuvre de L. Frank Baum, se présente comme une version plus légère, agréable et accessible pour les enfants. On retrouve aussi les chansons du film de Victor Fleming avec Judy Garland (Over the RainbowFollow the Yellow Brick RoadWe’re Off to See the Wizard…). C'est un régal. Natalie Dessay fait aussi merveille en incarnant tous les personnages, avec un enthousiasme sans pareil. Et les illustrations à l'huile d’Olivier Desvaux impressionnent par leur force et leur beauté.

Je suis sous le charme ! Ce grand classique trouve ici une interprétation raffinée, respectant fidèlement le support original, et se destine au plus grand nombre. C'est une éblouissante plongée dans un univers fantaisiste, coloré et classieux. J'adore. ♥

Didier jeunesse, coll. Contes et opéras, septembre 2014

IMG_2487  IMG_2489

IMG_2490  IMG_2491

♪♫ If I Only Had A Brain ♫♪

05/03/14

Alouette, par Martine Bourre

IMG_0729

Vous connaissez la ritournelle, ♫♪ Alouette, gentille alouette, Alouette, je te plumerai ♪♫... Mais Martine Bourre en propose une autre version, tout aussi enjouée, mais surtout diablement poétique, pleine d'imagination et de délicatesse.

Ainsi, au fil des pages, une petite fille se propose de DESSINER l'alouette, d'abord la tête, puis le bec, les yeux, le cou, les ailes, etc. Ajoutez une cour d'admirateurs, constitués d'oiseaux et autres animaux sous forme de collages ou assemblages ingénieux et rigolos, bref vous obtenez là un album de toute beauté ! 

Couleurs lumineuses et graphisme éclatant font de cette lecture une invitation au dessin et à l'expression artistique ! Sans oublier la petite note en fin de page pour nous rappeler que l'alouette est une espèce chassée et en voie de disparition. À bon entendeur... 

Didier jeunesse, coll. Pirouette, février 2014

IMG_0730

IMG_0731

IMG_0732

IMG_0733

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21/12/12

Dreams are made for children

Sélectionnées par Misja Fitzgerald Michel, voici 15 berceuses à la beauté intemporelle, interprétées par les plus belles voix de l’âge d’or du jazz : Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Sarah Vaughan, Nat King Cole, Chet Baker… Des standards incontournables, mais aussi des titres moins connus à découvrir, immortalisés par des voix chaudes et sensuelles, qui font de chaque chanson un moment d’une infinie douceur. Les traductions de Valérie Rouzeau nous révèlent des textes d’une rare poésie.

IMG_8432

IMG_8434

IMG_8436 

IMG_8437

Cet album me faisait de l'oeil depuis un petit moment... Je n'ai donc pas résisté longtemps à l'appel des sirènes, et je ne regrette pas un seul instant ! Cet album est plébiscité chez les libraires et même dans la presse, pour une fois c'est amplement mérité. Tout ce foin pour une quarantaine de minutes d'écoute, de bonheur, une dizaine de pages toutes plus merveilleusement illustrées les unes que les autres, des textes d'une délicatesse appréciable ...

Ce sont des berceuses old-school, au charme délicieusement suranné, pas seulement destinées aux enfants, ce sont avant tout des classiques du jazz à écouter, découvrir et écouter encore, croire un instant qu'on joue dans un film de Capra ou Fleming, rêver, bouquiner à côté, se détendre, apprécier ce moment-bulle, et appuyer sur la touche bis pour ne jamais se lasser. Oui, vraiment, cet album est une pépite à déguster sous toutes ses formes !

Les plus belles berceuses jazz, sélectionnées par Misja Fitzgerald Michel (Didier jeunesse, 2012)
illustrations d'Ilya Green - traduction de Valérie Rouzeau

1 / Russian Lullaby, ELLA FITZGERALD 2 / Lullaby of Birdland, SARAH VAUGHAN 3 / Once Upon a Summertime, BLOSSOM DEARIE 4 / Lullaby in Blue, DEBBIE REYNOLDS et EDDIE FISCHER 5 / Dreams Are Made for Children, ELLA FITZGERALD 6 / My Sleepy Head (Go to Sleep), NAT KING COLE 7 / Over the Rainbow, JUDY GARLAND 8 / Goodnight My Love, SARAH VAUGHAN 9 / My Funny Valentine, CHET BAKER 10 / Hit the Road to Dreamland, MEL TORMÉ 11 / Summertime, PEGGY LEE 12 / Lullaby of the Leaves, JUNE CHRISTY 13 / Looking for a Boy, CHRIS CONNOR 14 / God Bless the Child, BILLIE HOLIDAY 15 / Brahms’s Lullaby, FRANK SINATRA

09/12/12

Qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son.

D'abord, les illustrations d'Ilya Green, qui s'étalent dès la couverture et ne cessent de nous en mettre plein la vue au fil des pages, puis le cd glissé dans le lecteur et les premières notes de jazz, là je m'installe et je redécouvre avec délice les aventures de Peter Pan et Wendy, en savourant l'humour, la poésie et l'espièglerie de l'histoire. Un régal. 

IMG_8354

Une maman, qu'est-ce que c'est ?
- Une maman, c'est une wendy, dit le jumeau numéro deux.
- Une wendy, c'est une maman, précisa le jumeau numéro un. 
Ça sert à raccommoder les chaussettes. 
- Eh ! moi j'ai perdu une chaussette...

Clochette, clignotant de fureur, interrompit la discussion.

- Tas de crétins ! Vous ne savez donc pas qu'une wendy, c'est malin, menteur, et ça mord ?

Les Garçons perdus hésitèrent.
Finalement, ils décidèrent d'attendre Peter Pan. 

Peter Pan & Wendy est un texte de James Matthew Barrie, adapté par Jean-Pierre Kerloc'h pour les éditions Didier Jeunesse (2011).
Musique de Charles Mingus - Récitant : Eric Pintus - Illustrations : Ilya Green

IMG_8357

IMG_8359

IMG_8360

10/12/07

Dans la hotte (2)

Continuons notre petite tournée des librairies pour remplir la hotte du père noël ... Voici un album au très grand format, avec une couverture de sombre beauté, un titre enchanteur et la promesse d'une histoire d'amour poignante et féérique.

phare_des_sirenesCela se passe sur un petit bout de terre, dans une cabane en bois qui sent le hareng, logée au bord de la falaise. Un garçon, orphelin de mère, vit seul avec son oncle Yann, pêcheur bourru mais compatissant. C'est un rapporteur de légendes et d'histoires mythiques, un homme qui aime la mer dont il brave les tempêtes, un papa de remplacement pour le petit Ange, aussi beau que le présage son prénom.

Après une nuit d'orage, oncle Yann n'est pas rentré de sa pêche et l'enfant découvre les débris de son bateau sur la plage. Désormais seul au monde, le garçon va se reconstruire une coquille de sécurité et reproduire les gestes du marin perdu. Quand soudain, au cours d'une promenade, Ange découvre une silhouette échouée sur la côte, rejetée par l'océan. C'est une sirène, blessée mais ensorcellante de beauté. Oncle Yann lui avait parlé de ses créatures, il n'est donc point étonné de la croiser pour de vrai.

Elle s'appelle Sidjwa, ce qui signifie Trésor. Dans la cabane en bois, Ange va apporter mille soins et tendresses, tomber amoureux avant de la rendre à son royaume des eaux. Mais toujours, Sidjwa et Ange se retrouvent et perpétuent leur histoire d'amour.

Puis survient la guerre où des soldats déboulent dans les villages arracher les garçons de leur foyer pour les conduire dans des tranchées. Ange aussi a été séparé de son amour, enrôlé de force et témoin d'un spectacle d'atrocités. Cette guerre va le tuer, physiquement. Un éclat d'obus va le défigurer et faire de lui une Gueule Cassée. Il rentrera chez lui, attendra sa sirène et n'aura de cesse d'espérer leurs retrouvailles.

Quelle poignante histoire d'amour, sur fond de guerre ! La beauté mise à mal par le combat des hommes, l'amour ruiné par la folie et l'espoir qui devient un os à ronger jusqu'à la moelle ... Ce livre figure parmi les albums à ne pas réserver qu'aux enfants, mais qu'on doit à tout prix leur destiner aussi pour qu'ils apprécient toute la préciosité d'un travail de création.

Les teintes brunâtres de Régis Lejonc donnent un charme ténébreux à cette histoire coincée entre bonheur et malheur, confortent une mélancolie très grave mais sereine. On absorbe les mots de Rascal telle une plongée en apnée, on suit la narration de cet homme brisé à force d'espérer, et on ressent une grosse boule au ventre devant ce concert d'émotions.

Une adresse à retenir : A l'endroit où les cosmographes inscrivaient jadis sur leur cartes Hic sunt sirenae - ici sont les sirènes. 45° lattitude nord. 35° longitude ouest. Phare des sirènes.

Editions Didier Jeunesse - 60 pages - 18,90 €

Posté par clarabel76 à 07:00:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

02/05/07

Le tee-shirt de pouvoir

Responsable de ce coup de coeur : Olga et son sac fourre-tout, caverne des merveilles...

olga_strongboy

En revêtant son tee-shirt Strongboy, Olga sait que ce n'est pas n'importe quel tee-shirt.

Un tee-shirt Strongboy est un tee-shirt de POUVOIR !

En plus de vous donner une force herculéenne, le tee-shirt Strongboy vous rend le chef de TOUS LES AUTRES ! Il devient possible de LES DIRIGER ET LES COMMANDER !

Ah bon ?

Les autres n'en mènent pas large. Normal, c'est grâce au tee-shirt Strongboy !

Mais tout à coup le chat ramène une glace à la fraise, et ...

Catastrophe ! Tout le monde va se prendre pour un chef ! Pourquoi ?

IMGP4412

Il s'agit en fait du 3ème livre d'Ilya Green, après Olga arracheuse de marguerite et L'histoire de l'oeuf, et j'ai été particulièrement séduite. Même si les illustrations n'ont pas cette touche de charme délicat, et qui plaît infiniment aux enfants, le ton chez Ilya Green est celui de l'humour à travers les aventures d'une gamine tyrannique mais attachante. Cet esprit minimaliste met pourtant bien en lumière la volonté de cette Olga qui a un caractère bien trempé. Les enfants ne s'y trompent pas : ces héroïnes un brin capricieuses mais coquines ont tendance à remporter leur sympathie (cf. la Rita sans son Machin...). Le texte évolue au gré de l'humeur irascible de la fillette, s'accentuant en lettres majuscules pour bien démontrer l'autorité, l'abus de pouvoir et la volonté de dominer. La facétie de cette histoire plaira aux enfants, jusqu'à la toute dernière page, où le final arrachera quelques éclats de rire !

Didier Jeunesse - mars 2007.  Dès 4-5 ans.

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,