07/06/17

Pêle-Mêle : Le Bouquet d'arc-en-ciel ! - Copains câlins - Un goûter sur la lune - Mon petit doigt m'a dit

le bouquet d'arc en ciel

Quand l'imaginaire est capable de sublimer le quotidien... Voici Dodo un dauphin joyeux. Son truc, c'est de distribuer des bouts de son arc-en-ciel imaginaire à son père en train de cuisiner, à sa mère en train de bouquiner et à sa copine qui, en échange, lui offre généreusement un énorme gâteau au chocolat, et des étoiles pour tenir compagnie au soleil de Dodo. C'est un festival de couleurs et de bonne humeur. On en sort avec des yeux exorbités et un sourire éclatant sur le visage. Un chouette album, riche en tonalités et rayonnant de bonheur ! ☺

Le Bouquet d'Arc-en-ciel ! de Benoît Charlat

L'école des Loisirs, coll. Loulou & Cie, 2017

 

copains calins

C'est la journée du câlin-doudou pour Hibou, Poussin et Corbeau, qui dorlotent leurs bouts de chiffon en se roulant en boule sur le tapis. Mmmm, cette bonne odeur ou cette douceur qui rappellent un peu les bras de maman... Quand Piou-Piou rejoint le groupe et les découvre en pleine séance de câlin-doudou, il se sent soudain triste car il n'a pas de doudou. Qu'importe, ses copains l'encerclent aussitôt et déclarent que c'est maintenant la journée des copains-câlins ! Tendresse, amitié et délicatesse sont à l'honneur dans ce merveilleux album cartonné, aux illustrations qui inspirent également la sérénité et invitent à se poser (et faire des câlins). Une lecture adorable, avec effet cocooning très appréciable.

Copains-câlins, de Frédéric Stehr

L'Ecole des Loisirs, coll. Pastel, 2017

 

Un goûter sur la lune

Nono a une fabuleuse idée qu'il soumet à ses copains - et s'ils allaient tous prendre le goûter sur la lune ?! Exclamations de joie. Les potes enfilent leur combinaison, sauf Popov au gabarit un peu trop costaud. Tant pis, il attendra le retour de ses amis et leur souhaite de bien s'amuser. Le voyage est expéditif, toute la bande s'éclate avec la pesanteur, avale le goûter en gloussant, et c'est déjà l'heure du retour... Nos toutous surprennent alors Popov en train de manger un délicieux gâteau dans son coin. Vite, vite... la lune, c'est bien, mais le chocolat c'est tout de même mieux ! Ce rendez-vous avec la bande de Nono, Micha, Zaza, Alex, Kaki, Pedro, Popov, Jane et Omar est désormais incontournable. L'histoire est drôle, un peu folle et invraisemblable, mais la joie et l'insouciance règnent, et c'est toujours un régal de suivre leurs nouvelles aventures. De plus, suite aux récents exploits de Thomas Pesquet, cette lecture ne peut que faire rêver davantage les plus jeunes ! ☺

Un goûter sur la lune, de Dorothée de Monfreid

L'école des loisirs, coll. Loulou & cie, 2017

 

Mon petit doigt m'a dit

Soledad Bravi propose de revoir ses classiques, en mettant en scène 15 situations avec le mot “doigt” dans des expressions comme “filer entre les doigts”, “être comme les 5 doigts de la main”, “croiser les doigts” ou “avoir les doigts de pied en éventail”. Ses illustrations pleines de fraîcheur et d'humour font de cette lecture une véritable partie de plaisir et permettent d'apprendre tout en s'amusant. La compréhension n'en est que plus limpide et facile aux yeux des jeunes lecteurs, qui retiennent la leçon “comme sur des roulettes”. Un album distrayant, cocasse et ingénieux. 

Mon petit doigt m'a dit, de Soledad Bravi

L'école des loisirs, coll. Loulou & cie, 2017

 


04/06/16

Ma photo, de Dorothée de Monfreid

IMG_6448

Jane est fière de montrer à ses copains son nouvel appareil photo. La classe. Ils acceptent aussitôt de prendre la pose, en se poussant un peu, attention, les petits devant, c'est mieux, flûte il manque un ou deux accessoires pour rendre la photo encore plus belle, attention, plus personne ne bouge, le petit oiseau va sortir... et là, mazette, sacripan, oustiti et clic c'est dans la boîte ! Enfin, presque. Nos toutous sont intenables, et impayables. Seulement voilà,  Jane n'est pas contente du tout et elle boude. Ses amis ne sont pas vaches et comptent se rattraper aux branches. À leur tour de prendre en photo leur copine. Un petit sourire ?  

La série de Dorothée de Monfreid avec ses petits chiens est un rendez-vous savoureux. C'est drôle, facétieux, les toutous ont des bouilles sympas, des répliques tordantes. Ils sont inséparables mais aiment se taquiner entre eux. Voilà pourquoi chaque petit événement anodin se transforme en aventure épique. Une lecture franchement cocasse, avec un esthétisme simple et épuré, mais pas nigaud. 

L'Ecole des Loisirs, coll. Loulou & Cie, avril 2016

IMG_6449   IMG_6450

IMG_6451   IMG_6452

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08/01/16

Tout tout sur les Toutous, de Dorothée de Monfreid

Tout tout Sur les Toutous

Un imagier avec Carlos, Félix, Zaza, Youssouf et tous leurs copains ? Si, si, je vous jure. Ils sont tous là.

Dans cet album de grand format, nos toutous nous invitent à découvrir leur maison, leur école, leurs vêtements (eh oui) mais aussi les métiers, les couleurs, les saisons, la vie en ville ou à la campagne, le bain du matin, la cuisine du soir, le rituel du coucher...

Sur un thème a priori classique, cette lecture finit par transcender son sujet pour un rendez-vous cocasse et désopilant.

Et c'est clair que c'est inattendu de trouver un dalmatien enfiler son peignoir, un shi-tzu faire popo aux toilettes, un border collie ramasser des champignons dans son panier en osier, un teckel faire de la luge, un bouledogue français et un terrier écossais sous un parapluie, chaussés de bottes en caoutchouc ! 

Cette vie version toutou est définitivement mienne ! J'adopte. :)

Loulou & Compagnie  / L'Ecole des Loisirs ♦ Octobre 2015

Copyright : Dorothée de Monfreid

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/07/15

Dodo, de Dorothée de Monfreid

IMG_4077

Micha, tu dors ?  Il ronfle hyper fort, Popov ! Chut ! Ne réveille pas les autres. J'arrive pas à dormir. Tu me lis une histoire ? 

Nous retrouvons la bande de Micha (cf. Toutous tout fous ou Pas envie) dans leur super chambre comprenant deux grands lits superposés, à 4 niveaux s'il vous plaît ! Logique d'avoir un album au format vertical, profil fin et allongé, pour mieux savourer cette mise en scène. De plus, l'histoire est très, très drôle. Nos amis tentent de dormir, mais il y a le copain qui ronfle et empêche les autres de se reposer. Et si on lisait une petite histoire pour trouver le sommeil ?

Le décalage entre le gros chien qui dort sans sourciller et l'insomnie de ses camarades fera sourire les enfants. Les illustrations sont tout aussi facétieuses, avec des animaux aux expressions franchement savoureuses ! C'est du petit lait à boire, miam !

L'Ecole des Loisirs, coll. Loulou & Cie / novembre 2014

IMG_4078   IMG_4079

IMG_4080   IMG_4081

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04/07/15

Attendez-moi, de Dorothée de Monfreid

IMG_4206

Toute la bande des toutous est de retour et passent la journée à la mer pour faire de la voile. Les copains sont motivés et marchent à fond de train... sans se soucier de veiller sur Omar, qui est à la traîne et peine à suivre le rythme. De toute manière, il a toujours un wagon de retard !

Dès que le troupeau a posé les sacs et enfilé le maillot, installé la voile et poussé le bateau sur l'eau, notre retardataire se remet de ses émotions. Il les rejoint sur sa bouée, pique un petit roupillon, souffle, peste... Jamais content. Alors il échafaude un petit plan pour se venger. À lui le goûter, seul, sur les flots... tandis que les copains barbotent en toute insouciance.

Quelle histoire simple et joyeuse, sur un air de vacances, avec les copains, le soleil, la plage, le bonheur à l'état pur... On rigole, on se taquine. On pique-nique entre potes. La vie est belle, en toute légèreté. Ce plaisir de vivre est communicatif, on se sent immédiatement dans l'ambiance. Il y a très peu de texte, mais des illustrations pétantes, qui rendent la lecture vivante ET vivifiante ! Cet album estival fait un bien fou.

École des Loisirs, Loulou & Cie / mai 2015

IMG_4207   IMG_4208

IMG_4209   IMG_4210

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14/06/14

Pêle-Mêle Clarabel #55

Qui craint le grand méchant escargot ? de Dorothée de Monfreid / Loulou & Cie, mai 2014

qui craint

Impossible de résister à cet escargot qui fait son affreux sur la couverture du dernier album de Dorothée de Monfreid ! L'histoire est toute simple, avec des flaps à soulever, on joue et devine qui fait peur à qui : le loup au petit garçon, le petit garçon au chat, le chat à la souris, la souris à l'escargot. Mais qui peut bien avoir peur d'un escargot ? • Un album pour glousser de plaisir. Très jaune (dans tous les sens du terme). Le résultat est désopilant, sans prétention. Avec des illustrations qui font frissonner (pour de rire) les enfants. 

 

La grosse bête de Pénélope Jossen / l'école des loisirs, mars 2014

La grosse bête de Pénélope Jossen

Une incroyable histoire, très ingénieuse, qui explique pourquoi les dinosaures ont brutalement disparu de la surface de la planète. Avec une très grosse bête, très féroce et une toute petite bête pas féroce du tout dans les premiers rôles. Cela a été, pour moi, une très agréable surprise ! Les illustrations sont toutes simples, assez épurées. Mais l'effet est top ! 

 

Je suis le plus grand de Stephanie Blake / l'école des loisirs, février 2014

Je suis le plus grand de Stephanie Blake

Simon est contrarié. Son petit frère Gaspard a pris trois centimètres, tandis que lui, seulement un ridicule centimètre. Du coup, Simon voit des injustices partout. Fâché ? Pas seulement. Triste aussi. Et au bord de détester Gaspard, le chouchou de la vie... Heureusement, au square, il suffit qu'un grand tente d'embêter Gaspard pour que Simon retrouve son rôle, sa place et son amour de grand protecteur !  •  L'histoire est vraiment très, très sympa. Par contre j'ai un peu de mal avec les illustrations de Stephanie Blake, tantôt expressives et éclatantes, tantôt incohérentes (le bras du père près de la tête...). Mais les couleurs vives, soulignées du gros trait noir, plaisent beaucoup aux enfants.

 

Pas faim ? de Alex Sanders /  Loulou & Cie, mai 2014

 pas faim

Le loup a avalé un enfant tout cru, sous prétexte que cet enfant n'était pas sage car il ne voulait pas finir son assiette. Voilà qui enchantera tous les parents confrontés au dilemme des repas, lorsque les enfants refusent d'avaler autre chose que des bonbons ou des gâteaux, jamais de fruits ou de légumes, et disent qu'ils n'ont pas faim, etc. Le loup est parti dans une mission punitive, attention ! •  C'est bourré d'humour, signé Alex Sanders, une valeur sûre. Une réflexion très pertinente sur le rapport entretenu entre les enfants et la nourriture (les bonnes ou mauvaises choses). Et le personnage du loup judicieusement convoqué pour seriner le propos... just perfect ! 

19/12/13

Carton tout plein #3 : Pas envie de Dorothée de Monfreid

IMG_0228

Micha le chien n'est jamais content. Il est seul, dans son coin, la mine renfrognée. Tour à tour, ses amis tentent une approche et lui proposent joyeusement une partie de foot, une bataille, une balade, une séance de déguisement ou jouer à cache-cache. Mais naaaan, Monsieur n'a pas envie.

À bout de patience, ses amis râlent. Franchement, il n'est pas drôle, “il n'a jamais envie de rien”, il est pénible, insupportable. Alors, ils finissent par lui demander, “mais pourquoi tu boudes ?”. Sa réponse est poilante ! Tout ça pour ça. La fin est tendrement ironique, parce que notre cher Micha est un grincheux né, pas partageur et râleur dans l'âme.
J'adore.

Croyez-le ou non, ce portrait ne le rend pas du tout antipathique, mais nous rappelle qu'on peut parfois être désagréable, avoir des excuses, compter sur ses amis pour se faire pardonner, et puis toujours faire montre de mauvaise foi car c'est aussi dans la nature humaine (ou canine !) d'être parfois chichiteux.

Encore un texte savoureux et délicieusement humoristique, en plus des illustrations toujours au poil de Dorothée de Monfreid. À la maison, on adore ! 

IMG_0205

IMG_0206

@ Loulou & Cie / L'École des Loisirs, septembre 2013

Posté par clarabel76 à 17:15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

18/11/13

La machine de Michel, de Dorothée de Monfreid

IMG_9501

Michel est invité à l'anniversaire d'Alice. Ses copains Marcus et Darius vont lui offrir un gâteau au chocolat ou des bottes rouges qui courent plus vite qu'une fusée. Hum, Michel est drôlement embêté... Qu'est-ce qui ferait vraiment plaisir à Alice ?

IMG_9502

Alors il cherche et cherche encore. Puis, il opte pour une machine à fêter les anniversaires. “Ce sera une machine incroyable, éblouissante, une machine comme personne n'en a encore jamais vu.” Ses copains sont pliés de rire.

IMG_9503

Son truc, à Michel, c’est le bricolage et l’invention. Il a un talent fou pour concevoir des machines extraordinaires, des machines folles, des machines qui n’existaient pas avant. Il passe ainsi des heures à griffonner, bidouiller, scier, visser, souder. Les tests ne sont jamais concluants, mais il persévère.

IMG_9504

Le jour venu, Michel boude. Sa machine n'est qu'une vaste supercherie. Il est déçu, mais aussi effrondé... et enfin, en colère ! Finalement il restera chez lui. Peu de temps après, se présente à sa porte la jolie Alice tourbillonnant sur la machine infernale. Elle est FOLLE de joie. Bingo, Michel a gagné le jackpot !

Encore une chouette histoire, qui met à l'honneur la persévérance, l'originalité, la délicatesse et la tendresse. Ce petit Michel me rappelle le célèbre Papyrus d'Isabelle Jarry : c'est un inventeur ingénieux, aux idées exubérantes mais toujours propices aux situations les plus inattendues.

J'ai beaucoup aimé la bouille du garçon - il est craquant !

La machine de Michel, de Dorothée de Monfreid (Ecole des Loisirs, octobre 2013)

♥ BON ANNIVERSAIRE A MON PAPA, LUI AUSSI UN GRAND, GRAND BRICOLEUR ! ♥

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07/09/11

Pêle-mêle Clarabel #36

... pêle-mêle musical, plus précisément.

IMG_5317 IMG_5318 

L'oeuvre de Camille Saint-Saëns prend un coup de jeune. Sur une histoire de Yann Walcker et les illustrations de Marion Billet, nous est contée l'aventure du roi Maxime qui a avalé une grosse mouche en bâillant. Cela la rend grognon, ronchon, bougon, soucieux et grincheux. Tous se amis se proposent de trouver le remède pour adoucir sa contrariété, mais rien n'y fait. Alors il décide de s'installer devant son piano et donne un beau concert qui lui fait oublier, un bref instant, la mouche. Mais celle-ci se manifeste aussitôt en applaudissant l'artiste. Le lion n'en peut plus, il pleure et se met à tousser de plus en plus fort. Quel remue-ménage pour la mouche ! 
Tout est rigolo, tendre et rafraichissant dans cette oeuvre ! Les illustrations de Marion Billet correspondent merveilleusement bien à la volonté de donner un coup de jeune à l'oeuvre, c'est enfantin sans être niais. Et le texte est très agréable à l'écoute, lu par la chanteuse Enzo Enzo, dont la voix est claire, pure et apporte les accents cocasses à chaque instant. Une belle découverte qui s'adresse aux plus petits, mais pas seulement.

Le Carnaval des animaux (Gallimard jeunesse, 2011)
musique de Camille Saint-Saëns, histoire de Yann Walcker, racontée par Enzo Enzo, illustrée par Marion Billet. 

IMG_5319 IMG_5320 

MON PREFERE. La musique brésilienne donne envie de bouger, de danser, de chanter, de sourire et de s'échapper. L'accent chantant du conteur est déjà une invitation au voyage, toutes les musiques et découvertes des instruments sont dépaysantes, et les illustrations de Charlotte Gastaut viennent parfaire le tout... bref, il est impossible de ne pas succomber. L'histoire parle des petits cireurs de chaussures de la favela, on comprend que la vie n'est pas facile et rude mais elle se termine sur une note positive qui fait honneur à la bonne humeur que dégage le livre. 
Cette collection ne cesse de me plaire et de me séduire pour sa volonté de partage.

La Musique brésilienne : Les petits cireurs de chaussures (Gallimard jeunesse, 2011)
une histoire de Béatrice Fontanel, illustrée par Charlotte Gastaut, racontée par Luis Torreão, et mise en musique par Fernando Cavaco. 

IMG_5321 IMG_5322

Pipo est un bichon qui mène une vie bien sage, mais qui l'ennuie au plus haut point. Il décide de prendre la poudre d'escampette pour connaître enfin la grande aventure. En chemin, il rencontre Super Sauvage, un matou qui ne craint rien ni personne. Il a les reins solides, connaît toutes les ruses, toutes les misères et accepte de prendre comme jeune apprenti le petit bichon. Bien entendu, à la maison, il y a Miss Smith qui pleure la disparition de son chien et qui placarde la ville avec ses affiches. 
Super Sauvage est une histoire chantée qui se raconte en musique et en bande dessinée, autour de 13 chansons et de quelques dialogues. Le projet est original, il respire la gaité et la générosité, sur des rythmiques simples au ukulélé. Et puis, Pipo a une bonne bouille. Il n'en peut plus d'être le toutou qu'on bichonne dans les salons de toilettage, il a soif d'aventures, qu'on lui lâche la laisse, il veut être sauvage ! C'est très drôle, surtout la fin. Par contre, la musique m'a un peu moins séduite. 

Super Sauvage, par Dorothée de Monfreid & Tony Truant (Gallimard jeunesse, 2011)
adresse du site : http://supersauvage.blogspot.com/ 

09/05/11

Zarra

Je garde tout ça pour moi bien sûr, ou pour mon journal, je ne veux pas qu'on me prenne pour une timbrée. C'est quand même pas moi la timbrée ici...

IMG_3953

Il fait beau, on en profite à l'ombre des pommiers en fleurs en bouquinant quelques-uns des romans de la collection Neuf de l'Ecole des Loisirs. Nous ne tombons pas toujours sur la perle rare, mais nous rencontrons de chouettes personnages, comme la petite Zarra. (Nous avons également lu le dernier roman d'Audren, Les zinzins de l'assiette, mais nous en attendions plus. C'est un texte qui commence par décrire le bonheur de bien manger et de se faire plaisir autour d'une table, l'ambiance à la maison gagne en euphorie et le bonheur coule à flots. Ils sont quatre garçons à la maison, tous nés de pères différents et qu'ils ne connaissent pas, la mère se dit féministe et refuse de partager son toit, car elle ne veut pas faire la bobonne. Elle est très mauvaise en cuisine et n'a pas envie d'apprendre, même pour faire plaisir à ses fils. Ces derniers décident d'apprendre et testent des recettes faciles en cumulant les gentilles bévues. Puis, l'histoire bascule avec la rencontre d'un nouvel amoureux qui dépose ses valises chez eux et qui se révèle également un très bon cuisinier. Les enfants l'adoptent, puis reprochent à leur mère de saboter sa relation à cause de principes ridicules. C'est à partir de là que nous avons commencé à nous désintéresser de l'histoire qui cumulait les clichés et les principes de précaution. De plus, je n'ai pas trouvé le texte abouti. D'ailleurs cela commence à faire plusieurs romans d'Audren où je commence de moins en moins à m'enflammer. C'est dommage.) L'illustration de couverture est de Gabriel Gay.

Refermons cette parenthèse pour revenir à notre petite Zarra. En fait, il s'agit d'Axelle. Elle a une maman maniaco-dépressive, dont les crises se manifestent soudainement et de façon violente. Ce n'est pas rigolo tous les jours, soit sa mère passe son temps à dormir, soit elle hurle et prétend qu'elle n'aime pas sa fille, qu'elle en a marre de sa vie et qu'elle veut partir, à la rigueur avec son fils, mais pas avec sa fille. Axelle n'a personne à qui se confier, elle n'ose pas en parler à sa meilleure amie et son père est trop souvent absent à cause de son boulot. Alors, Axelle se réfugie dans les rêves et se prend d'admiration pour Fantômette. Comme elle, Axelle devient une justicière de la nuit et propose ses services pour sauver la planète.

Au début, alors que je lisais les premiers chapitres, j'avais un peu de mal à visualiser cette histoire aux mains de jeunes lecteurs de 9-12 ans. Le sujet n'est pas facile, pas courant non plus, les accès de folie de la mère peuvent dérouter, je ne sais pas, j'étais moyennement convaincue. Et puis, il s'est passé une petite étincelle et je n'ai pas pu m'empêcher de sourire et de trouver Axelle forcément sympathique et attachante. Tout n'est pas très crédible, comme les escapades nocturnes d'une gamine de douze ans dans une ville où le crime rôde, et le sujet reste malgré tout survolé, mais il n'empêche... La fin montre aussi que la dépression est une maladie grave et longue à guérir, que personne n'est responsable et qu'il ne faut pas croire les méchancetés entendues ni celles qu'on se chuchote à soi-même (Axelle a souhaité plus d'une fois la mort de sa mère afin de retrouver un équilibre familial). Alors voilà, c'est un portrait de petite fille qui souffre et s'accuse d'être coupable du mal dont souffre sa mère, qui préfère se réfugier dans le rêve et l'imaginaire, et qui va peu à peu prendre confiance en elle et faire face à tout ce qui la ronge. L'humour, heureusement, sauve la mise... car le sujet n'est pas très évident à suggérer aux enfants. (Je ne suis pas sûre non plus qu'ils connaissent tous Fantômette, d'où mon envie de conseiller davantage ce roman aux adultes.)

Neuf de l'Ecole des Loisirs, 2010. Illustration de couverture : Dorothée de Monfreid. 

Posté par clarabel76 à 16:15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,