31/01/19

Pêle-mêle : Chère Bertille… et la lune en gruyère - L'École des souris : Une rentrée en canoë

Chère Bertille

Bertille adore le fromage et rêve de voyager sur la lune. Elle contacte par lettre l'arrière-arrière-arière-arrière-petit-fils de Laïka pour lui demander de précieux conseils. Mais Monsieur Pavel est un simple pâtissier, grand amateur de gâteaux à la myrtille, il promet toutefois à la petite souris de se renseigner.

De fil en aiguille, toute une communauté se mobilise pour rendre ce rêve impossible parfaitement réalisable. Même la presse est au rendez-vous pour le jour du lancement de la fusée de Bertille, le jour de son anniversaire. Tous ses nouveaux amis sont réunis pour célébrer l'événement. Tadam.

S'il fallait parier sur cette lecture rien qu'avec sa couverture, ce serait le succès garanti ! C'est aussi bon dedans que dehors. C'est dit. Cette histoire est cocasse, avec son héroïne tendrement naïve et fantasque. On craque pour ce roman épistolaire, illustré avec douceur et drôlerie, pour un vrai moment de partage et d'amitié. On sourit tout du long, c'est super rigolo et très original ! Vivement le prochain.

Chère Bertille... de Clémentine Mélois & Rudy Spiessert

Mouche de l'école des loisirs (2019)

****************************

 

L'école des sourisMaître Hibou en a plus qu'assez du tintamarre dans son grenier : les souris n'en font qu'à leur tête et babillent à tout va, galopent du matin au soir, et ça fait un boucan du diable. Elvis n'a plus la paix chez lui. Impossible de se concentrer pour organiser son herbier ou parcourir les nouvelles fraîches de son journal.

Alors, il prend une mesure drastique et ouvre une école pour souris. Ce sera lui le directeur et Emma la belette son bras droit. Ce duo va alors accueillir une fratrie nombreuse et dissipée, aux noms improbables, mais on se demande qui va survivre à cette journée.

Le choc des cultures est réjouissant dans ce petit roman, où l'on croise un hibou hyper guindé et des souris déjantées mais qui font l'apprentissage de la vie. Marc Boutavant, qui pensait avoir tout vu (un âne, un ourson et un chien pourri), découvre cette fois une belette... et quelle belette !

Une lecture rigolote et surprenante, qui soulève encore une fois beaucoup d'enthousiasme chez les petits et les grands lecteurs (lesquels ont souvent ce plaisir de lire à voix haute les histoires avant de s'endormir). Très bonne pioche.

L'école des souris : Une rentrée en canoë, par Agnès Mathieu-Daudé & Marc Boutavant

Mouche de l'école des loisirs (2018)

 


Le murmure des sorcières, de Marianne Renoir

Entre la couverture illustrée par Camille Jourdy et le titre, mon cœur a fait boum, impatient de découvrir un peu plus ce que le roman dissimulait entre ses pages.

Le murmure des sorcières

Autant dire qu'il ne fait pas dans la dentelle. En nous envolant vers l'île aux Sorcières, on découvre une chouette communauté de 19683 âmes. Des sorcières, rien que des sorcières. Toutes portant un prénom à trois lettres, prénom à usage unique forcément, le compte est bon. Même le taux de naissance et de mortalité est étroitement lié. Sachant que la population est exclusivement féminine, on se demande comment... et là aussi, l'auteur nous explique tout bien. Pas de souci. C'est même un peu trop didactique comme entrée en matière. L'approche est nécessaire mais contraignante car le roman ne nous transporte pas dans son imaginaire instantanément. Pourtant, on apprend des tas de choses pertinentes, par exemple les sorcières sont des descendantes du Dragon de Komodo. Elles n'en sont malheureusement pas très fières et préfèrent brouiller les pistes en racontant toutes sortes de fables. Elles mettent aussi en avant que ce sont de grandes globe-trotteuses, parcourant le monde pour apprendre de nouvelles langues et d'autres cultures. Toutefois, rien ne vaut la vie sur leur île qu'elles retrouvent toujours avec grand plaisir. Ceci dit, et contrairement au président américain, nos sorcières n'ignorent rien du réchauffement climatique ni de la menace qui pointe à l'horizon.

Par un jour de tempête, alors que les vagues fouettent sauvagement leur petit rocher perdu, nos pauvres sorcières comprennent qu'elles doivent prendre leurs cliques et leurs claques pour chercher bonheur ailleurs. Elles débarquent à Paris, sur l'île de la Cité et l'île Saint-Louis. Or, leur arrivée n'est pas du goût des habitants qui s'insurgent contre l'occupation intrusive et malodorantes de ces étrangères. Les journaux en font leurs gros titres et Paris a peur. Au milieu de tout ça, une petite sorcière rencontre une petite parisienne. Les fillettes se ressemblent comme deux gouttes d'eau, ce détail les amuse et leur donne aussi une idée. Elles décident en effet d'échanger leur place : Kaï devient Marie-Astrid, rebaptisée Mad. L'une et l'autre vont ainsi découvrir une nouvelle vie, non sans heurt, car la maman de Marie-Astrid est assez déjantée dans son genre, même si cela suscite des situations rigolotes et exagérées.

Au final, ce petit roman est inattendu à vouloir s'affranchir de certaines expectatives. Parce qu'en choisissant le thème des sorcières, on s'attend plus ou moins à du fantastique. Nous en sommes vraiment loin. Le texte est assez fourre-tout, tantôt original, tantôt culotté, tantôt loufoque. Ma foi, c'est tout aussi pétillant mais parfois déconcertant. Après, le lecteur pourra y voir des messages de tolérance et d'ouverture aux autres. Et pourquoi pas recouper avec des images vues dans les journaux. Mais j'avoue que la logique m'échappe et que cette lecture n'a cessé de me surprendre. Le verdict est clément, même s'il peut susciter quelques interrogations. Après, je ne suis pas contre les histoires qui ne prennent pas les lecteurs pour des nouilles... en voici une parfaite démonstration. Je préviens simplement que l'emballage ne reflète pas vraiment le contenu. En tout cas, bonne route à nos nouvelles copines & longue vie aux sorcières.

L'école des loisirs, 2019

 

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04/12/18

Pêle-Mêle en fête : C'est quoi ça, Petit Papa Noël ? - Le Renard et le Lutin

C'est quoi ça petit papa noel

Prenez place, ça va bombarder de questions. Ahem, ahem. C'est quoi, ça ? Le bonhomme rouge lui répond : un joli petit bonnet, des petites moufles bien chaudes, des petites bottes brillantes, un gros manteau doudoune, des petites lunettes rondes, etc. On scanne de la tête aux pieds notre héros du 25 décembre. Oui, oui. C'est bien le Petit Papa Noël qui joue aux devinettes avec les bambins surexcités. Le résultat est drôle, drôle, drôle. Et les illustrations sont fraîches et pimpantes. On tourne les pages à la verticale, pour accentuer la mise en scène de la pochette-surprise. Une réussite.

C'est quoi, ça, Petit Papa Noël ? de Jean Maubille

Pastel de l'école des loisirs, 2018

==========================

 

Le renard et le lutin

Par une froide nuit de Noël, Goupil se faufile dans la neige pour rôder autour du poulailler de la ferme. Il pense être seul et tranquille, mais ne voit pas la silhouette qui le poursuit. Alors qu'il s'approche de ses proies, soudain, un lutin bondit face à lui et en grognant. C'est interdit de chiper la volaille, interdit de croquer une poule dodue. À la place, le lutin lui propose de partager la bouillie que les enfants lui préparent consciencieusement tous les soirs. Le pacte est scellé : renard et lutin s'accordent à laisser en paix les cocottes du poulailler.

Une jolie fable, bien sage, fidèle à la tradition de Noël : paix et partage dans les cœurs. C'est charmant.

Le Renard et le Lutin, d'Astrid Lindgren & Eva Eriksson

Pastel de l'école des loisirs, 2018

==========================

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21/11/18

Malo de Lange, de Marie-Aude Murail

Première parution en volume unique de cette fabuleuse saga à mi-chemin entre les Mystères de Paris et Charles Dickens.
Roman illustré en trois parties et 56 tableaux.

Malo de LangeUn bambin de deux ans, blond aux yeux bleus, est abandonné à l'hospice et recueilli par deux sœurs qui rêvaient d'une petite fille. Avec son charmant minois et son caractère enjoué, Malo devient vite la coqueluche des demoiselles de Lange.
Chouchouté dans un cocon douillet, il explore aussi le voisinage pour lier connaissance avec la ravissante Léonie de Bonnechose ou apprendre l'arguche avec La Bouillie. 
Mais les ennuis se présentent sous la figure de Riflard, qui prétend être le père de Malo. Bien entendu, ce type n'est qu'un escroc qui va kidnapper le garçon pour servir ses sombres desseins.
En attendant, la question sur les origines de Malo est posée. Que signifie cette fleur de lys tatouée dans son dos ? S'agit-il réellement de la marque des criminels ? Malo perd tous ses repères et décide de ne pas retourner chez les demoiselles de Lange.
À la place, il 
devient un grinche (autrement dit, un voleur) et s'associe avec d'autres jeunes égarés pour trousser les riches. La suite des aventures réserve d'autres surprises, au fil des rencontres et des rebondissements. On va cavaler derrière Malo, partager ses péripéties et assister à des drames, dans une excellente mise en scène qui relance sans cesse la lecture.
Le rythme est vif, les situations souvent inattendues et palpitantes. On rit, on tremble, on erre dans les rues de Paris, ambiance 19ème siècle, avec des yeux écarquillés et le cœur prêt à bondir hors de la cage thoracique. On tourne avec impatience les pages de ce roman-feuilleton amoureusement élaboré et empreint d'humour. C'est vraiment très, très bon. Cela m'a aussi fait grandement plaisir de retrouver ce héros charismatique et de reprendre une bouchée de son histoire étonnante et riche en émotions.
« Moralité, pour être heureux, il faut prendre les choses du bon côté, comme disait saint Laurent sur son gril, juste avant d'être retourné. »

L'école des loisirs (2018) - illustration de couverture par Régis Lejonc

 

 

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12/11/18

Le grand voyage des petites souris - Ma maman et mon papa ils sont magiciens - Le meilleur resto du monde - La légende d'Elzébor

le grand voyage des petites souris 

Grande première chez les souriceaux : l'un choisit de rester à la maison, pendant que les deux autres partent à l'aventure. Quand on a l'habitude de tout partager, soudainement, le trio se sent en déséquilibre. Dring, dring, un coup de téléphone pour prendre des nouvelles, donner envie, vendre du rêve... mais rien n'y fait. Dans sa maison, bien au chaud, notre petite souris se sent à son aise. Nul regret à l'horizon. Même pas quand on lui évoque un endroit de rêve ? une destination fantastique ? ... Notre jeune ami est soudain plus curieux, plus désireux d'entendre la suite.

Cette série est toujours aussi charmante, débordante de sourires et de couleurs, elle apporte vraiment du soleil dans la maison. Son graphisme aussi est efficace auprès des plus jeunes : un style naïf mais pas puéril. Une bonne dose de tendresse et d'humour. Une lecture craquante, qui fait balancer le cœur entre rêver et voyager. Tout est bon !

Le grand voyage des petites souris, de Malika Doray

loulou & cie, chez l'école des loisirs, 2018

============================

 

Ma maman et mon papa ils sont magiciens

À travers cette histoire, c'est aussi le regard plein d'admiration qu'un enfant porte sur ses parents. Si, si. Papa et maman sont les héros du quotidien : ce sont de vrais magiciens.

La preuve : ils ont des dons incroyables, ne dorment jamais, parlent aux oiseaux, font des câlins en un tour de bras, font valser les crêpes jusqu'au plafond ou des bonds au triple galop, ils consolent les gros bobos, font les meilleurs gâteaux du monde, ne rigolent pas avec les légumes, connaissent toutes les chansons qui endorment et savent dessiner comme personne !

Un portrait complètement fou, qui laisse place au cocasse et à la tendresse : un très chouette mélange ! Cette lecture est un bon moment de partage en famille.

Ma maman et mon papa ils sont magiciens, de Soledad Bravi & Hervé Eparvier

loulou & cie chez l'école des loisirs (2018)

============================

 

Le meilleur resto du monde

Zaza a une super idée pour occuper ses amis : ils vont ouvrir, ensemble, un restaurant dans la forêt. Hop, hop, hop. Tous applaudissent cette formidable initiative. Et aussitôt, les missions sont distribuées : les menus à préparer, l'enseigne pour accueillir la clientèle, le mobilier pour manger, les nappes et les couverts pour rendre l'ambiance bon chic bon genre... Franchement, Zaza a pensé à tout. Enfin, presque tout.

Comme toujours, le dénouement est rigolo et vient ponctuer cette lecture si attachante, où la bande des toutous se donne rendez-vous dans la joie et la bonne humeur. On ne s'ennuie pas, on sourit tout du long. C'est top !

Le Meilleur resto du monde, de Dorothée de Monfreid

loulou & cie, l'école des loisirs, 2018

============================

 

La legende d'elzebor

Maïa aimerait tant jouer près de la rivière, mais ses parents disent non tout le temps. Prends garde, fais attention... que de prudence inutile ! Il ne se passe jamais rien dans leur village. La vie est paisible. Et puis, il fait très chaud. Une petite baignade ferait tellement de bien ! Après tout, ses parents exagèrent sans cesse et doivent inventer exprès la légende d'Elzébor le monstre pour la tenir à l'écart d'un danger... qui n'existe pas.

Comme toujours, dans les histoires de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet, la surprise survient là où on ne l'attend absolument pas. C'est le but, pensez-vous. C'est sans oublier le double effet kiss cool. Ohlàlà. Cette lecture pourrait (presque) faire la leçon aux enfants pas sages, qui n'écoutent jamais les interdictions. Trop fort !

La légende d'Elzébor, de Michaël Escoffier & Matthieu Maudet

l'école des loisirs, 2018

============================

 

Coup de foudre

Rien que la couverture est déjà une invitation au bonheur ! Mais l'histoire est aussi attachante et admirable. Voyez plutôt...

Un grand coup de foudre commence parfois par trois petits coups frappés à la porte. Toc toc toc ! Mathilde ouvre. C’est un inconnu, un hérisson comme elle, mais tout ébouriffé et entouré de papillons qui volettent. Qu’il est beau ! Boum. Mathilde bafouille, bredouille et rougit. La tête lui tourne. C’est le coup de foudre. D’ailleurs, il y a de l’orage dans l’air...

Avouez que c'est tendre, c'est doux, c'est poétique. Comment ne pas craquer ? Cette histoire de bonheur électrique fait dresser les poils sur les bras et battre le cœur un peu plus fort. J'ai trouvé l'album adorable !

Coup de foudre, de Grégoire Solotareff

l'école des loisirs, 2018

============================

 


09/11/18

Pêle-Mêle : Pome - Rubis & sa clique - Avez-vous lu les classiques de la littérature ?

Ne passez pas votre chemin ! Voici quelques lectures savoureuses, qui vous feront passer un très bon moment.

POMEAprès Verte, découvrons Pome. Cette fillette vient d'emménager dans le même immeuble que notre apprentie sorcière. Très vite, toutes deux comprennent qu'elles partagent le même secret et deviennent inséparables. D'ailleurs, grand-mère Anastabotte a même accepté de donner des cours de sorcellerie, chaque mercredi après-midi, dans son atelier mythique. Mais gare aux langues bien pendues et aux idées trop loufoques... Nos demoiselles veulent percer la bulle qui enveloppe Gérard dans son ignorance, mais aussi créer un filtre d'amour pour rapprocher les deux aïeuls qui roucoulent autour d'un verre de porto avec l'air de ne pas y toucher. C'est délicieux, c'est frais, c'est charmant. La série de Marie Desplechin trouve une seconde jeunesse dans les illustrations de Magali Le Huche : on se régale à replonger dans les souvenirs d'une lecture exquise et facétieuse, où les personnages sont hauts en couleur et les patronymes sont rois ! Ça respire l'enfance, l'innocence, le bonheur... ça fait un bien fou.

Pome, de Marie Desplechin & Magali Le Huche

Rue de Sèvres, 2018

==========================

 

Rubis et sa clique élection sous tensionRubis pensait avoir trouvé un coin de paradis dans sa vallée luxuriante, seulement voilà : elle doit partager le terrain avec l'irascible Dindon (qui est en fait un tigre), très attaché à sa tranquillité et qui ne supporte pas l'intrusion de cette petite bavarde insupportable et sans-gêne. En plus, elle a débarqué avec une cohorte de créatures bizarres. Tous veulent s'installer, manger, roupiller, communiquer, bref empiéter son chez-lui si jalousement préservé. Rien ne va plus, il faut élire un chef et faire campagne pour remporter l'adhésion de la foule. Ha, ha. La guerre d'usure est impayable : Rubis est une fillette espiègle et déterminée, mais son adversaire est tenace. Grincheux, colérique, redoutable. Les échanges vont être sanglants... et drôles ! Toutefois, il ne faudrait pas négliger la menace qui rôde. Les ennemis que sont les Uskorgs sont en approche et peuvent tirer parti des dissensions pour débarquer avec force en réclamant leur trésor. Han-han. Cette série aussi n'a pas fini de surprendre : action, rebondissements, humour font bon ménage. Eddie Pittman, qui a fait ses classes chez Disney, a bien appris sa leçon et nous offre des séquences cocasses (on en trouve un avant-goût dans Mulan, Kuzco, Lilo et Stitch). Un cocktail généreux et succulent.

Rubis & sa clique : Élection sous tension ! d'Eddie Pittman

rue de sèvres, 2018

==========================

 

Avez vous lu les classiques de la litteratureRévisez vos classiques en quelques cases ! Soledad Bravi et Pascale Frey, toutes deux collaboratrices au magazine ELLE, ont sélectionné quelques bons vieux classiques de la littérature pour les résumer en images et avec humour. Oh oui, que c'est drôle ! Soledad s'y entend pour croquer avec fantaisie les déboires de la Princesse de Clèves ou de Madame Bovary, la sensualité de Chéri ou de Gatsby, l'exotisme de Karen Blixen (sans Finch), la folie vengeresse des Hauts de Hurlevent, l'humour de Molière, la tendresse de la Comtesse de Ségur (son enfance à travers Sophie), le génie de Hugo, de Balzac, de Zola... sans oublier le pari fou de condenser l'œuvre de Proust en moins de quatre pages par livre (accrochez-vous). Et bien, figurez-vous que cet exploit a été accompli ! Yes. Hip-hip-hourra. Simple, efficace et malicieux. Félicitations au duo de choc et de charme pour cet ouvrage qui dépoussière les grands classiques et donne envie de lire ou relire certains d'entre eux.

Avez-vous lu les classiques de la littérature ? de Soledad Bravi & Pascale Frey

rue de sèvres, 2018

==========================

 

04/11/18

Broadway Limited 2. Un shim-sham avec Fred Astaire, de Malika Ferdjoukh

Broadway limited un shim sham avec fred astaireVous ne rêvez pas, il est bien là ! Tout beau, tout frais, tout rose. Voici le tant attendu tome 2 de Broadway Limited. Clameur de joie dans la salle. Prenez place, le spectacle va commencer. Entendez-vous les trépignements dans les coulisses, direction la 78e Rue Ouest, où les locataires de la pension Giboulée s'impatientent et brûlent d'envie de vous raconter leurs dernières aventures...
Prenons vite des nouvelles. De Jocelyn, pour commencer. Notre étudiant français plane toujours sur son petit nuage, heureux et amoureux, pianiste en herbe et amateur de poker, avec pour arme secrète un potage aux asperges qui a fait chavirer la propriétaire au cœur de dragon. Lisez le premier roman, Un dîner avec Cary Grant, vous comprendrez !
À l'étage, les pensionnaires galopent en piaillant, se bousculant devant la porte de la salle de bains, faisant voler les bas, les chapeaux, les robes, les fanfreluches... Toutes se précipitent pour ne pas louper leurs rendez-vous, professionnel ou romantique, l'avenir n'attend pas. Il sonne à la porte, ding dong, et parfois vous embobine d'un sourire carnassier. Prenez garde, douce Charity ! Les sommets de l'Empire State Building donnent le tournis mais collectent aussi les illusions perdues. 
Pour Chic, Manhattan, Page et Hadley, les rencontres vont et viennent. Les cœurs s'emballent, les émotions débordent et le lecteur n'en peut plus de tourner les pages pour connaître la suite. Oh oui, Malika Ferdjoukh est une chipie : sous ses airs frivoles, sa mise en scène se révèle bougrement redoutable. Rien n'est laissé au hasard et la surprise est totale. Combien de fois ai-je été pantoise en apprenant que... ou en découvrant que... Redoutable, oui, redoutable ! Mais c'est tellement bon.
Nos charmantes demoiselles ne font pas que batifoler en brassant de l'air ou en babillant avec insouciance, la réalité à Broadway est plus douce amère. Les petits boulots s'enchaînent, dans une Amérique pleine de défiance et qui chasse ses sorcières en épinglant les artistes avides de liberté. Le théâtre se renouvelle, on se bouscule pour intégrer l'Actors' Studio, Billie Holiday est privée de sa carte de travail, Grace Kelly fait des réclames à la télé, Marlon Brando s'envole pour Hollywood et Fred Astaire enflamme la piste du Stork Club pour un shim-sham enlevé ! C'est tellement éblouissant, tellement... brioche (clin d'œil à Liselot, dévoreuse de livres).
Je pourrais vous dire que cette série est magique, qu'elle vous transporte vers un ailleurs possible et inimaginable, qu'elle est belle aussi, avec ses personnages attachants, son humour, son lyrisme, sa folie et sa tendresse. Mais vous n'en doutiez plus, n'est-ce pas ? :-)

l'école des loisirs (médium +) 2018 - couverture illustrée par Kim Roselier

Broadway Limited, 2. Un Shim-sham avec Fred Astaire, sort le 7 Novembre

 

** Rappel CONCOURS **

Le second tome de Broadway Limited sera disponible mercredi. En attendant on vous propose de revivre le blog tour avec : 
* Une chronique et un concours chez Les lectures de Marinette : http://edl.li/wh 
* Un extrait et un concours, le tout en musique, Chez Clarabel : http://edl.li/wi
* Des infos exclusives sur la couverture grâce à DEEDR - d'Encre et de Rêves : http://edl.li/wj
* Une lecture chez Bob et Jean-Michel : http://edl.li/wk
* Une chronique sur Whoopsy Daisy : http://edl.li/wl
* Une interview de Jocelyn Brouillard sur Un Petit Bout de Bib : http://edl.li/wm
* Des vacances avec Malika Ferdjoukh grâce à La mare aux mots : http://edl.li/wn
* Une visite de New York avec Les mots de la fin : http://edl.li/wo
* Une rencontre avec Malika Ferdjoukh grâce à Adaptation : http://edl.li/wp
... de quoi patienter jusqu'à mercredi ! (et continuez de suivre le hashtag #blogtourbroadwaylimited... d'autres surprises arrivent !)

 

26/10/18

Broadway Limited de Malika Ferdjoukh : Beguin the biguine ♥

On célèbre en musique, et avec quelques extraits, la parution de la suite tant attendue de Broadway Limited : Un shim-sham avec Fred Astaire ♫♪♫♪

JBlogTourBroadwayLongocelyn se mit à les considérer toutes, avec un intérêt sincère.
- Oui ? ... interrogea Page.
- Pauvre Jo, murmura Manhattan. Nous l'affligeons, je crois.
- Pas du tout, protesta-t-il. C'est juste que...
Son regard courut de l'une à l'autre.
- Eh bien... vous avez toutes un air de ressemblance. Un même air qui vous réunit. Un air...
- Affamé ?
- Dégoûté du café ?
- Lassé des rognons ?
Jocelyn sortit de sa poche son petit dictionnaire bilingue, le compulsa.
- Auréolé.
- Auréolé ? On ne me l'avait jamais dite, celle-là.
- Auréolé. Vous êtes toutes si... pleines de flamme ! De conviction !
Lyrique, il fixait l'horizon des coquelicots au pochoir qui marquait la limite entre la tapisserie et le plafond.
- Certains ont foi en Dieu, déclara Chic. Moi je crois au vison rose, aux rivières de diamants, au caviar, à mon nom gravé à l'or sur l'un des quatre centre treize portemanteaux du Stork Club.
- Mon nom à moi sera écrit en un milliard d'ampoules lumineuses sur la façade du New Amsterdam, dit Page. J'accepte cependant le caviar si c'est du caviar d'éléphant.
- Moi, dit Ursula en attaquant son troisième œuf, quand je chanterai I've Got You Under My Skin, je ferai exploser les magnums de champagne et les comptes en banque des producteurs de la White Way.
- Et moi, dit Chic, je raconterai partout que tu es la fille qui a coulé tous les clubs de New York.
Deux petites voix parvinrent de l'escalier. Hadley fit son apparition, un enfant à cheveux pâles bondissant à l'extrémité de son bras.
- Hello les filles ! (Avisant Jocelyn :) Oh, je veux dire hello tout le monde.

extrait : Un dîner avec Cary Grant, chapitre 5. Lullaby of Broadway

 

BlogTourBroadwayRectangle

 

Elle regarda autour d'elle. Il y avait des livres à peu près partout, et posés n'importe où. Sur des étagères, ou pas, alignés, superposés, en pile au sol, derrière Mortimer, sous des blocs de papier sur un bureau, près d'une Underwood noire...
Elle trouva cela profondément décourangeant.
- Vous les avez tous lus ? questionna-t-elle avec une pointe de défi.
- Sauf quatre.
Après un rire silencieux, il fredonna :
- I'm mad about good books, how about you ?
I like potato chips, moonlight motor trips, how about you ? embraya-t-elle du tac au tac.
C'était un succès de Judy Garland qu'elle chantait souvent à neuf ans.
Elle alla ouvrir un volume, à côté de la machine à écrire.
- Et Mortimer ? Vous lui lisez des histoires ?
Il y avait un marque-page à l'intérieur, le tampon d'une bibliothèque.
Le Petite Dorrit. Charles Dickens. Il vend beaucoup de livres, ce type ?
- Ce type est mort. Et, oui, il en a publié un certain nombre. À mon avis pas assez.
Il le lui retira des mains, le ferma, le rouvrit au hasard :
C'était une maison avec des fenêtres lourdes. Bien des années auparavant, elle s'était mis dans la tête de se laisser glisser à terre ; on l'avait étayée et, depuis, elle s'appuyait sur cette demi-douzaine d'énormes béquilles qui, rongées par les saisons, noircies par le charbon et la mauvaise herbe, servaient de gymnase à tous les chats du voisinage. N'est-ce pas une gracieuse façon de croquer une maison ?
Chic opina, mais avec une certaine... incertitude.
Oliver Twist, De Grandes Espérances, David Copperfield... Vraiment, ça ne vous dit rien ?
David Copperfield ! J'ai vu le film avec W.C. Fields. Il devait être riche, ce Dickens, si Hollywood lui achetait toutes ses histoires. En plus, c'est cher, les bouquins.
De manière inattendue, il sourit. Ce fut le plus doux des sourires. Comme s'il chérissait la terre entière tout à coup, avec elle au milieu de cette terre.
- Il existe les bibliothèques pour les prêter.
- Sans doute, fit-elle avec une moue. Sauf qu'on n'a pas le droit d'y ouvrir la bouche. Des endroits déprimants, je trouve. Sans parler des bibliothécaires.
- Qu'est-ce qu'elles ont, les bibliothécaires ?
Il paraissait beaucoup s'amuser soudain, la figure parcourue d'indéchiffrables gentillesses.
- Des lunettes en fer, dit-elle, des chignons gris semblables au toit des vieilles chaumières...
Elle fut littéralement chavirée par son rire qui éclata, clair et franc.
- Vous êtes presque aussi douée que ce bon Mr Charles ! Mrs Chandler n'est pas comme ça, reprit-il. Elle est tout sauf, hum... un vieux toit de chaumière. Elle tient sa bibliothèque comme elle tiendrait une auberge. Chaque livre est un plat à déguster, le lecteur un invité dont elle prend soin et se souvient. Elle a une allure à la Carole Lombard qui vous plairait, j'en suis sûr.
À regret, elle vit le sourire lentement gommé, et remplacé par l'habituelle mélancolie et le silence.
- J'ai faim, dit-elle.
- Il n'y a rien ici. Je comptais redescendre au drugstore.
- Descendons, alors.
Sur la 9e Avenue le printemps commençait à faire son intéressant, baignant la nuit de délicatesses fleuries. Chic glissa le bras sous celui de Whitey. Un peu avant le Walgreens, elle fut attirée par les lumières d'une marquise.
- J'ai envie de champagne. How about you ? Ma théorie est qu'un verre de champagne rend meilleur n'importe quel instant de la vie.

extrait : Un shim-sham avec Fred Astaire, chapitre 20. Love me a little little

 

 

Broadway Limited, 2. Un Shim-sham avec Fred Astaire, sort le 7 novembre

L'École des Loisirs, 2018 - couverture illustrée par Kim Roselier

#blogtourBroadwayLimited

 

 ♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪ D'autres surprises à venir !  ♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪

Image associée

 

CONCOURS - Pour remporter 1 exemplaire de Broadway Limited (*), on poste ci-dessous son amour pour Malika Ferdjoukh ! 

Concours ouvert du 25 octobre au 6 novembre 2018 minuit (France & Europe). Une seule participation possible. 

L'école des loisirs ne sera pas responsable en cas de perte par La Poste.

(*) précisez le tome, merci 

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24/10/18

En approche : Broadway Limited, de Malika Ferdjoukh ♥

Broadway Limited, 2. Un Shim-sham avec Fred Astaire, sort le 7 novembre. 

BlogTourBroadwayCarré

 

 #blogtourbroadwaylimited

 


 

Découvrez le tome 2 de Broadway Limited 

 

 

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/10/18

Broadway Limited T1 : Un dîner avec Cary Grant, de Malika Ferdjoukh

Broadway Limited Un dîner avec Cary GrantUn dîner avec Cary Grant que vous ne transportez aucune asperge fraîche, là-dedans ? C'est cette petite phrase sibylline qui scelle le destin de Jocelyn Brouillard. Fraîchement débarqué à New York, le jeune français se présente à la pension Giboulée avant de réaliser son erreur : l'adresse accueille exclusivement un public féminin. (Nous sommes en 1948.) Mais les demoiselles Merle font une entorse à leur règlement en débauchant cet étudiant de Penhaligon contre quelques séances de piano et de poker. Jo est aux anges, installé au sous-sol, il est aux premières loges pour assister à la vie trépidante de ses colocataires, toutes plus charmantes les unes que les autres, même si c'est sa voisine qui a toute sa préférence. Dido est vive, intrépide, pourfendeuse des causes désespérées et agitateuse de banderoles. Elle porte des socquettes et un sourire éblouissant, l'apostrophe de sa fenêtre pour lui réclamer une louche et vit seule avec son père. Jo a le cœur percé d'une flèche, mais chut.
La vie au 78e Rue Ouest est riche en courants d'air et pleine de turbulences. On y trouve des abeilles bourdonnantes et butineuses, des chats volages et des domestiques adorables. Présentons, ainsi, Manhattan qui se fait embaucher dans un théâtre pour approcher la star Uli Styner depuis qu'elle a percé sa réelle identité. Chic qui court les castings insolites, avale des soupes à la tomate, tente le shampooing aux œufs roses, rencontre un aspirant comique et une âme chevaleresque, traîne dans des cafés polonais où l'on danse la polka jusqu'au bout de la nuit. Page, la sauterelle aux tresses blondes, qui file en pyjama et qui a l'estomac noué en croisant son critique du Broadway Spot en galante compagnie. Ou Hadley qui a dansé avec Fred Astaire et qui doit aujourd'hui vendre des doughnuts pour subvenir aux besoins de son neveu de trois ans.
En somme, tout n'est pas rose mais tout n'est pas dit non plus. Car il y a des amours cachées et des histoires secrètes, des amants perdus et des amis retrouvés, des étoiles dans les yeux et des têtes en l'air, des chasses aux sorcières et des vaches maigres, du ragtime et du champagne, des carnets de bal et du blizzard à Noël. Tout est magique, féerique. Ça swingue, ça glousse, ça cabriole à la pension Giboulée ! C'est notre refuge, on s'y sent merveilleusement bien, dans la confidence des intrigues qui se dévoilent au fil des pages. Il y a certes beaucoup de monde et on s'y perd un peu... mais l'immersion est progressive. L'ambiance, les décors, les personnages nous chouchoutent si bien qu'on se croirait dans nos pantoufles.
Cela faisait trois longues années que j'attendais une suite à cette série. Enfin ! elle arrive le 7 novembre prochain pour un shim-sham avec Fred Astaire. Ça promet ! Et d'autres surprises sont à prévoir... Restez à l'écoute. :)
 

  • L'École des Loisirs : Paru la première fois en 2015. Puis dans la collection Médium + Poche en Avril 2018 avec une nouvelle couverture illustrée par Kim Roselier

 

Broadway Limited 2018  Image associée

#blogtourBroadwayLimited