16/11/17

Pêle-Mêle : Petites histoires de nuits - Patate pourrie ! - Les trois petits casse-pieds - Chien Pourri ! à Paris (pop-up)

PETITES HISTOIRES DE NUITS

Au moment de se coucher, l'Ourson demande à sa maman trois histoires pour s'endormir. La maman n'hésite pas une seconde et commence par l'histoire de la gardienne de nuit, qui fait le tour de la forêt avec son gong magique, pour s'assurer que les retardataires filent droit, après quoi elle se couche à son tour au son le plus doux et le plus tendre du gong. L'histoire suivante raconte l'aventure de Zhora, la petite fille avec son épée qui s'était perdue. Le jour de la grande cueillette, l'enfant rêve de trouver une mûre et s'en va près du lac, mais impossible de retrouver son chemin de retour ! Jacko Mollo, une chauve-souris, lui propose alors de l'héberger pour la nuit. 

Et vous connaissez l'histoire du monsieur avec son grand manteau qui a perdu son sommeil ? Chaque nuit, Bob se tourne et se retourne dans son lit en quête d'une miette de sommeil. Il sort donc dans les bois pour dénicher un remède miracle et demande à son ami Otto une astuce. Celui-ci lui suggère de prendre un bain avec son manteau. Ô merveille, Bo plonge dans le lac et trouve une pierre-message. Après quoi, il peut rentrer chez lui et s'assoupir en toute quiétude. 

Satisfait des trois histoires, l'Ourson se blottit en boule et s'apprête à fermer les yeux, sa maman lui colle un bisou sur la joue en lui souhaitant de “choisir son étoile pour s'endormir”. Une lecture poudrée de rose, originale et fantaisiste, qui a aussi le mérite de faire voyager l'enfant dans le pays des rêves ! ☺

Petites histoires de nuits, de Kitty Crowther

pastel de l'école des loisirs, 2017

--------------------------------

 

PATATE POURRIE

Simon a du chagrin, car sa copine Lou fait les yeux doux à Mamadou. En rentrant à la maison, Simon est déchaîné et se défoule. C'est du “patate pourrie” à tout va, ses parents se fâchent et l'expédient fissa dans sa chambre. La mort dans l'âme, Simon prend une grande décision - Lou et lui, c'est fini. Face à sa dulcinée, les mots sortent de sa bouche... et c'est le drame. Aaah, le chagrin d'amour vu et vécu à travers les yeux d'un enfant ! On connaissait Simon et son tempérament ronchon, mais on le découvre sentimental et sensible. En effet, dans cet épisode, notre petit lapin va vivre des émotions très, très fortes... pour une lecture, somme toute, drôle et charmante. Efficace, en tout cas.

Patate pourrie ! de Stephanie Blake

l'école des loisirs, 2017

--------------------------------

 

LES TROIS PETITS CASSE-PIEDS

Allongé sur le canapé, Papy fait une petite sieste quand, soudain, un énorme brouhaha le réveille en sursaut. Dans sa ligne de mire : trois petits-enfants à l'assaut de la télé - c'est l'heure des dessins animés. Argh. Papy rouspète, « il y a mieux à faire que de regarder la télé ». Raconter des histoires ? Seulement si Papy varie son registre. Commence alors l'histoire de trois petits casse-pieds... Bingo, Papy bluffe son public en les embarquant dans une aventure qu'il invente au gré de sa fantaisie, allant de rebondissement en rebondissement, comblant au mieux les desiderata des bambins. Au final, tout le monde s'en tire à bon compte. Cela glousse joyeusement, le pouvoir de l'imagination brille de mille feux. C'est la franche rigolade de découvrir pareille rouerie au sein du foyer, et quelle belle connivence entre les enfants et leur grand-père. Une lecture vraiment drôle et pétillante. ☺

Les trois petits casse-pieds, de Jean Leroy & Matthieu Maudet

l'école des loisirs, 2017

--------------------------------

 

CHIEN POURRI À PARIS

Chien Pourri et son ami Chaplapla en ont assez de jouer au Monopourri sur leur vieille serpillière. Pourquoi n'iraient-ils pas visiter Paris, si un camion poubelle veut bien les prendre en stop ? Mais leur tournée va prendre un tour inattendu, car les amis croisent un gamin éploré d'avoir perdu ses parents. L'occasion pour eux de tirer profit de leur visite guidée pour mieux mener leur enquête ! ... C'est une lecture en 3D qui s'offre à nous, via cette édition spéciale, format pop-up. Chaque page donne à découvrir des décors magnifiques, illustrés joliment par Marc Boutavant, dévoilant au passage un Paris folklorique, quelque peu nuancé par des couleurs sombres et des revers moins lisses. Beaucoup de jeux de mots, de situations cocasses et de rebondissements pimentent judicieusement cette histoire, qui pourra plaire au plus grand nombre. Il faut juste rappeller que Chien Pourri est une série qui cartonne depuis sa création en 2013. Et c'est tout à son honneur. ☺ 

Ce titre est paru en 2015 dans la collection Mouche.

Chien Pourri ! à Paris : Pop Up ! de Colas Gutman & Marc Boutavant

l'école des loisirs, 2017 

 


08/11/17

Les fondus de l'Arctique, par Erwan Seznec

LES FONDUS DE L’ARCTIQUE

Voilà où ça peut mener de manger des poissons panés ! Antoine Delamoute vient de gagner un concours organisé par la société Celsius, qui a choisi d'emmener quatre collégiens sur leur navire scientifique pour une expédition jusqu'au Groenland. Julien, Joris et Marie sont les trois autres petits veinards à embarquer avec leur valise, leur slip chauffant et leurs moufles pour une aventure ô combien déjantée.
J'avoue, c'est très, très drôle à lire. Il ne se passe pas une page sans un élément désopilant, une réplique qui fait  mouche, un détail qui coince, un événement inattendu. On n'en perd pas une miette et c'est vraiment trop bon ! Car tout va rapidement de travers, à bord de La Suspicieuse, comme de démasquer un intrus parmi nos jeunes lauréats, puis d'apprendre que le capitaine est héminégligent, sans oublier le syndrome islandais qui frappe nos petits camarades, ou la crise de nerfs du patron des panés devant les caméras de la télévision, et que dire de la concurrence déloyale où tous les coups fourrés semblent permis !
L'histoire est complètement dingue et saugrenue, mais c'est de l'humour bon enfant et opportun. On trouve aussi des petits clins d'œil sympas, comme les noms des personnages (Roger Rouscaille ou Ernest Shackleton) et des illustrations adorables venues mettre leur grain de sel pour agrémenter de loufoquerie les 135 pages du roman. 
Une excellente découverte et une lecture distrayante au possible. À partager autour de soi. ♥☺

Neuf de l'école des loisirs, 2017

Illustrations de Vincent Bourgeau

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04/11/17

Pêle-Mêle : T'aurais pu prévenir avant de partir - Mais c'est une fille ! - Dessine-moi un petit prince - J'habite ici

RAOUL T’AURAIS PU PRÉVENIR AVANT DE PARTIR

Ah, cette lecture... Elle m'a juste broyé le cœur. Pourtant, le ton est tour à tour doux, drôle, poignant, léger, cocasse et émouvant. Un super cocktail, qui réconforte et qui aide aussi à exprimer ce maelström de sentiments qui vous oppressent suite à la perte d'un être cher.

Raoul vient de perdre son Papipa. Ses parents sont bouleversés, et lui aussi est très triste, d'ailleurs il ne parvient pas à contenir ses larmes qui coulent toutes seules. Mais d'autres questions se bousculent dans la tête de notre jeune ami : que devient-on après la mort ? pourquoi on fleurit le cimetière ? dit-on assez je-t'aime avant qu'il ne soit trop tard ? et si on part au ciel, ne risque-t-on pas de tomber ? 

Toute cette histoire est encore une fois inspirée d'après des mots d'enfants lus ou entendus, d'où cette spontanéité et cette candeur dans les situations rapportées par Raoul. C'est plein de tendresse et de délicatesse, même si ça donne la boule au ventre. Un album d'une grande sensibilité mais qui impose une justesse de ton dans son propos. Très précieux. 

Raoul - T'aurais pu prévenir avant de partir, de Michel Van Zeveren

Pastel de l'école des loisirs, 2017

 

-------------------------------------

 

 

RAOUL MAIS C'EST UNE FILLE !

Retour à la légèreté avec notre jeune héros, Raoul, qui va apprendre le rôle de grand frère. En attendant la naissance, non sans anxiété, le petit loup se demande à quoi va ressembler le bébé, pourquoi sa maman est malade, est-ce qu'elle va contracter les fesses comme la reine des abeilles au moment de pondre ses œufs. C'est délicieusement naïf, mais ça sent le vécu aussi. 

Après tout, Raoul ne cache pas sa déception en découvrant que le bébé est une fille. Ce n'était pas ce qu'il avait commandé. Aussi, quand maman lui propose de l'aider à changer le bébé, Raoul répond sans hésitation :  « Oui, change-la et prends un petit-frère à la place ! »

Ce sont ainsi plusieurs anecdotes qui font sourire et qui mettent en situation l'enfant autour de la naissance, de la responsabilité de grandir, de partager ses parents et leur amour, de la mécanique corporelle, des nausées, de la poche des eaux, du lait maternel, et aussi des sentiments amoureux. C'est super touchant et attachant !

Raoul - Mais c'est une fille ! de Michel Van Zeveren

Pastel de l'école des loisirs, 2016

 

-------------------------------------

 

DESSINE-MOI UN PETIT PRINCE

Dessiner ou ne pas dessiner. Se lancer ou hésiter par peur du ridicule. S'extasier devant les dessins des copains, forcément toujours meilleurs. Rêver de dessiner un petit prince et se louper. Tendre sa feuille à maman avec le cœur rempli d'espérance. Et s'entendre répliquer qu'on peut aussi, et surtout, dessiner ce que les autres ne voient pas. Ou bien, dessiner ce qu'on est seul à voir dans la tête !

Et ça, c'est un chouette album qui traite de l'imagination avec beaucoup, beaucoup d'humour. Un Michel Van Zeveren fourmillant de détails cocasses et de clins d'œil à foison. Totale admiration dans notre chaumière. Clap-clap-clap. 

Dessine-moi un petit prince, de Michel Van Zeveren

Pastel de l'école des loisirs, 2017

 

-------------------------------------

 

J'HABITE ICI

Dernier tour de piste avec cette histoire de maison hantée d'un type très particulier... Un chasseur est réveillé en pleine nuit car il a entendu du bruit dans sa cuisine. Il tombe nez à nez avec un fantôme de loup en train de se préparer une tasse de café. C'est une hallucination ? Non, non. Mais le chasseur rouspète, l'intrus est chez lui. Et le loup de rétorquer que lui aussi habite ici. Trop fatigué pour discuter, le chasseur préfère se recoucher.

Simple. Drôle. Efficace. Un album qui fait joyeusement glousser au moment d'éteindre les lumières pour s'endormir. ☺

J'habite ici, de Michel Van Zeveren

Pastel de l'école des loisirs, 2015

 

-------------------------------------

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27/10/17

Pêle-Mêle : Pfff... - Le bain de Berk - On fait la taille - Monsieur Émile et Petit Tom - Puisque c'est ça, je pars !

PFFF

Privés de tablette par leur papa, afin de les inciter à jouer dehors, Roro et Merle traînent la patte et soupirent haut et fort. C'est trop nul, ils n'ont pas envie, ils s'ennuient... Papa leur suggère de faire du foot ou de la balançoire, puis décide de gonfler la piscine. Mais Roro et Merle font toujours preuve de mauvaise grâce, jusqu'à l'arrivée de Pinson, qui plonge tout de go dans l'eau froide. Youpi, que la fête commence ! 

Une histoire adorable, qui montre l'addiction pernicieuse des enfants avec les écrans, d'où leur manque de motivation à se bouger et à trouver des centres d'intérêt plus concrets. Claude K. Dubois distille tendresse et humour à ce portrait d'une jeunesse molle et passive, qui retrouve néanmoins toute sa fraîcheur grâce à un simple Prout ! Très, très drôle.

Pfff... de Claude K. Dubois

Pastel de l'école des loisirs, 2017

 

-------------------------------------

 

LE BAIN DE BERK

Imaginez votre doudou fétiche basculer accidentellement dans l'eau du bain, ses copains assistent au désastre et poussent de grands cris d'effroi. Vite, pas de temps à perdre. Ils doivent se lancer dans une mission de haute volée pour le sauver. Mais attention, le bord de la baignoire est glissant, et dans la précipitation, des flacons de savon peuvent se renverser et provoquer une mousse si dense qu'on se croirait dans un brouillard opaque. Et notre doudou plongé dans les remous du bain, en train d'étouffer... C'est la panique à bord ! On saute, on éclabousse, on déborde...

Ceci explique sans nul doute l'état de la salle de bain, mais l'enfant se défend d'en être le responsable. C'est la faute de Berk, son doudou, dont on rappelle déjà les mésaventures dans Le Mange-Doudous. Cette nouvelle histoire se lit avec autant de plaisir et inspire une franche rigolade, car tout est combiné pour séduire et enchanter les enfants : des doudous espiègles, des péripéties fabuleuses, un tourbillon d'émotions et un graphisme éclatant de pep's. C'est tout bon, j'ai adoré !

♥ Le bain de Berk, de Julien Béziat ♥

Pastel de l'école des loisirs, 2016

 

-------------------------------------

 

ON FAIT LA TAILLE

Ce jour-là, Lapin est d'humeur conquérante car il prend tous ses copains de haut, sous prétexte que c'est lui le plus grand. On fait la taille ? Avec ses grandes oreilles, forcément, il bat tout le monde à plates coutures. Ce n'est pas juste, soupirent Cochon, Canard, Chèvre ou Poule. Mais quand le ballon est envoyé trop fort dans le décor, il faut s'entraider pour le récupérer. Alors c'est qui le plus grand ? C'est tous ensemble !

L'histoire pose un regard cocasse sur la compétition au sein du groupe, avec ce sentiment d'en imposer aux autres, sous prétexte d'avoir une tête qui dépasse les copains par exemple. Le trait d'Émile Jadoul est toujours aussi charmant, avec ce zeste de tendresse qui dessine avec justesse les relations parfois conflictuelles entre les enfants, sauf si celles-ci sont désamorcées avec douceur et sourire, comme dans cette lecture. ☺ 

On fait la taille, d'Émile Jadoul

Pastel de l'école des loisirs, 2017

  

-------------------------------------

 

MONSIEUR ÉMILE ET PETIT TOM

Frustré de ne pouvoir jouer avec Monsieur Émile, qui préfère lire dans son coin, Petit Tom se replie sur l'art créatif et commence à dessiner. Seulement, à force de faire des boucles, et encore des boucles, celles-ci partent en roue libre et viennent entortiller notre Petit Tom qui crie à l'aide. Un instant plus tard, ce sont ses dessins qui ne remplissent plus sa feuille de papier mais vont déborder sur les murs de sa chambre ! Il y en a partout, vite un simple coup de balai et les gribouillis deviennent une belle couette pour s'endormir !

Je n'aurais franchement pas soupçonné le potentiel délirant et imaginatif de cette histoire d'après sa couverture, c'est dire comme la lecture de cet album vous réserve de bien belles surprises ! À découvrir avec des yeux ahuris et l'esprit grand ouvert aux extrapolations. Un rendez-vous inattendu et charmant.

Monsieur Émile et Petit Tom, d'Anne Isabelle Le Touzé

Pastel de l'école des loisirs, 2017

 

-------------------------------------

 

PUISQUE C’EST ÇA, JE PARS

Norma et sa maman passent l'après-midi au parc, mais accaparée par son jeu avec Jojo, sa peluche enfouie dans le sable, la fillette n'entend pas l'injonction maternelle. Car il est l'heure de partir, ou du moins, Norma veut mener son histoire jusqu'au bout, puis partir au moment qu'elle a elle-même décidé. Sauf que ça tombe pile quand sa mère est au téléphone et ne l'écoute plus. Mécontente, vexée, la petite fille boude et décide de partir sans plus attendre. Elle croise son ami Félix, lui aussi en pleine rébellion. Tous deux partent s'aventurer dans les feuillages et vont explorer l'envers du décor... ô combien surprenant et fabuleux !

Cet album s'adresse aux enfants qui reprochent à leurs parents de ne pas être suffisamment disponibles, aux accros des portables et des SMS qui rongent votre quotidien, aux imaginations débordantes, aux caractères capricieux, aux doudous en grève, au pouvoir de lâcher prise et aux regrets éternels car on ne se lasse jamais d'une maman. Un album grand format remarquable, avec une héroïne assez peste dans son genre... ^-^

Puisque c'est ça, je pars ! de Yvan Pommaux

l'école des loisirs, 2017

 

Pêle-Mêle : Maudit Troll ! - Jo le très vilain petit canard - Les tototes de Toni - Chien Bernard

MAUDIT TROLL

Affamés, trois boucs se languissent dans leur pré où il n'y a plus un seul brin d'herbe à se mettre sous la dent. Ils rêvent de franchir la rivière, en passant par le pont, pour rejoindre le pré voisin. Seulement voilà, un horrible troll a élu domicile sous le pont. Et lui rêve de dévorer les trois boucs ! Il n'attend que ça de voir les boucs traverser le pont pour les croquer à pleine gueule. Blurp. 

Nos trois boucs cherchent vaillamment des solutions - traverser la rivière en barque ou en ballon, sauter à la perche... Rien n'y fait. Toutes leurs tentatives sont sabotées. Devinez par qui ? Mais ça, vous êtes prévenus, il faut crier “voilà le troll” ! Les trois boucs n'ont plus d'autres choix que de traverser le pont, de faire face au troll et d'allier la ruse à la prudence. Si, si. La partie n'est pas encore gagnée, gare au troll !

Quelle lecture exquise et poilante ! On s'amuse à suivre les péripéties des boucs, d'abord dans la mise en pratique de leur fuite en avant, puis dans leur tête-à-tête avec le troll. C'est drôle, c'est bête, c'est cocasse. Les illustrations sont réjouissantes, avec en sus des petits rabats à soulever pour espionner ce maudit troll. C'est un album réjouissant et riche en rebondissements. Très  bon point !

Pour la sortie du livre Maudit troll ! Peter Utton vous propose un masque de troll à télécharger !

Maudit Troll ! de Sally Grindley & Peter Utton

Pastel de l'école des loisirs, 2017

 

-------------------------------

 

JO LE TRÈS VILAIN PETIT CANARD

STOP ! Ne dites surtout pas à Jo qu'il est mignon, adorable, gentil et tout ça. Jo a décidé d'être un très vilain petit canard. C'est dit, il va passer sa journée à prouver qu'il est méchant et ruine volontairement sa réputation en insultant ou mordant tous ses amis. Rholala. À la fin, Jo a gagné son titre de bad duck. Le voilà fier comme un coq, sa malice a porté ses fruits. Sauf que Jo se retrouve aussi tout seul. Ses amis lui ont tourné le dos. Et ne parlons pas des gros vilains... C'est la misère.

À la base, Jo avait juste le désir d'être pris pour un grand... car les gouzi-gouzi, ça va un temps. Toutefois, notre petit canard a choisi de basculer du côté de la force obscure, d'où son désarroi d'être seul face à lui-même en bout de parcours. Une vie sans copains ? Non, pas question. Heureusement, sa rencontre avec la jolie Nounie va lui redonner goût à la mignonnerie ! ^-^

Une lecture tout simplement adorable et cocasse, comme tous les albums de Catharina Valckx ! ♥

Jo le très vilain petit canard, de Catharina Valckx

l'école des loisirs, 2017

 

-------------------------------

 

LES TOTOTES DE TONI

Le papa de Toni trouve celui-ci trop grand pour prendre la totote, mais le petit loup proteste. C'est lui, et lui seul, qui décidera où, quand, comment. Un soir, seul avec sa petite sœur, Toni trouve ça trop cool de slurper ensemble devant la télé. Mais au moment de se coucher, c'est le drame. La totote de Lina a disparu. Pour Toni, l'instant du sacrifice est arrivé... 

Simple, efficace et amusant ! Un album qui guide doucement l'enfant à adopter des gestes de “grand” sans volonté de culpabiliser ou de faire la leçon. Arrêter ou pas la totote, telle est la question qui résonne dans de nombreux foyers ! 

 

Les tototes de Toni, de Maria Jönsson

Pastel de l'école des loisirs, 2017

 

-------------------------------

 

CHIEN BERNARD

Un simple coup d'œil à la couverture, et j'ai déjà envie de faire un gros câlin à Bernard ! Ce gros toutou, encore pataud, n'a pas tout à fait un an lorsqu'il découvre au petit matin un paysage tout blanc, froid et humide. Par contre, la petite Bérénice est folle de joie et pousse son gros chien à sortir pour jouer ensemble dans LA NEIGE. Beurk, Bernard n'est pas du tout à l'aise. Il tremble, il a peur, il n'est pas rassuré. Et la petite Bérénice qui saute partout, qui glisse, qui grimpe dans les arbres en toute insouciance. Bernard est épuisé.

Et puis, BOUM ! Un grondement terrible retentit, puis une énorme masse blanche fonce sur le chien. Panique à bord. Bernard ignore encore qu'une avalanche vient d'engloutir la petite fille et s'imagine d'abord avoir été abandonné. À peine le temps de sécher ses larmes, Bernard plonge dans la poudreuse pour une mission de sauvetage qui fait battre les cœurs ! 

Une belle lecture pleine d'émotions et qui montre aussi ô combien le lien entre l'enfant et le chien est précieux. ♥ 
Un album formidable, au grand format très appréciable pour savourer les illustrations, les couleurs et la tendresse qui s'y déploie. Magnifique !

Chien Bernard, de Dorothée de Monfreid

l'école des loisirs, 2017

 

 


18/10/17

Le Club de la Pluie contre Satin-Noir, de Malika Ferdjoukh

LE CLUB DE LA PLUIE CONTRE SATIN-NOIRÉbullition dans les dortoirs du Pensionnat des Pierres-Noires. La classe de Mme Archer est conviée à assister au Festival du livre pour y rencontrer des auteurs de best-sellers. Chacun y va avec ses motivations personnelles, Nadget doit décrocher pour son petit frère la dédicace d'un auteur farouche, Ambroise masquer la présence de son chien et Rose participer à la conférence de Jerry Austen, un gentleman cambrioleur désormais reconverti en auteur de polars. Et bim, les événements se précipitent dans les coulisses du festival - un tableau est volé, une bague a disparu, un exemplaire de Flaubert envolé. Ces menus larcins portent tous la signature de Satin-Noir. De quoi émoustiller la fibre détective de notre Club de la Pluie !

C'est savoureux, c'est frais, c'est drôle. Ça virevolte avec insouciance dans les couloirs du luxueux hôtel Le Grand Pavois, non loin de la place Chateaubriand. On y croise une galerie de personnages pittoresques, dans le cadre d'un festival littéraire authentique et farfelu. Et Saint-Malo bourdonne, en toile de fond superbe et imperturbable. Cet épisode est une réussite, encore une fois. Le Club de la Pluie est une série fabuleuse et délicieusement extravagante, elle est riche en acrobaties verbales et fredonne un petit air musical enchanteur, qui ne peuvent que toucher le lecteur. Son intrigue aussi est électrisante, masquant à peine ses sources d'inspiration, comme Arsène Lupin de M. Leblanc. Un gros coup de cœur. Dès 9-12 ans.

Neuf de l'école des loisirs, 2016

Illustrations de Cati Baur♥

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16/10/17

Le Club de la Pluie et les Forbans de la nuit, de Malika Ferdjoukh

LE CLUB DE LA PLUIE ET LES FORBANS DE LA NUITAh, le mois de mai à Saint-Malo ! Ses jours fériés, son ciel bleu, les séances de shopping dans la ville close et les jeux dans les rochers ! Escortés de Tante Astarté, Rose, Milo et Ambroise profitent de la plage avec Clipper le chien et Rouletabille le singe, tandis que Nadget passe le weekend chez ses parents. Les enfants croisent ainsi un garçon à l'allure étrange, démarche boitante et bandeau noir sur l'œil. Long John Silver de Saint-Malo ! Il n'en faut pas davantage pour que l'imagination s'ébranle chez notre Club de la Pluie... D'ailleurs, ce jeune flibustier ne leur a pas tout dit et les manipule sans vergogne, il n'y a pas de doute, en protégeant jalousement l'entrée d'une grotte, il vient d'attiser la curiosité de nos détectives en herbe. 

Un troisième titre palpitant, où l'on plonge dans la cité malouine pour y croiser pas seulement des fantômes de corsaires, mais de vraies figures patibulaires, qui vont entraîner nos jeunes amis dans une aventure terrifiante... Woow, quelle promesse de lecture riche en sensations ! Et Malika Ferdjoukh s'entend pour embobiner son lecteur, pour le charmer et l'embarquer dans son univers. On retrouve donc sa verve poétique et savoureuse, sa tendresse à brosser ses personnages et cajoler leurs petits défauts (Nadget est étourdissante de frivolité !). J'aime cette série, et j'ai particulièrement apprécié prendre le large et faire le tour des remparts, vivre une escapade nocturne, me planquer dans des cachettes secrètes et frissonner de plaisir dans les dédales souterrains de la cité historique. Cela m'a également rappelé mes lectures du Club des Cinq de Enid Blyton ! Du charme, de l'humour, de la fantaisie et de l'amitié... cette série est un bonbon pas trop sucré qu'on déguste avec délice.

Neuf de l'école des loisirs, 2016

illustrations de Cati Baur♥

Les premiers titres de série : 

Le Club de la Pluie au pensionnat des mystères

Le Club de la Pluie brave les tempêtes

 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12/10/17

Pêle-Mêle : Au bain, Petit Lapin ! - Lolotte à l'école - Lolotte se déguise - Le Bisou bulle - Dingosaures

Pêle-mêle d'albums cartonnés !

AU BAIN, PETIT LAPIN

Après Au lit, Petit Lapin ! on plonge dans une douce histoire qui applique religieusement le cérémonial du bain. Pour cela, il suffit de suivre les instructions du narrateur : faire le shampoing, rincer à la douchette, attention ça pique les yeux, essuyer le bout du nez, sécher les cheveux, un peu de crème sur la figure, et zou... grosse modo, le tour est fait ! Mais à lire, c'est adorable ! On y prend goût, on joue le jeu, on suit les indications, on souffle, on frictionne, on fait très attention à ne pas tout éclabousser. En bref, c'est une lecture géniale que les plus petits découvrent en poussant de grands cris de joie. De plus, les illustrations sont ravissantes. Gros succès assuré. 

Au bain, Petit Lapin ! de Jörg Mühle

Pastel de l'école des loisirs, 2017

 

--------------------------------------

 

LOLOTTE À L’ÉCOLE

À la veille de la rentrée, Lolotte a un peu la trouille d'aller à l'école. Pourtant, ses copines Cocotte et Crocotte la rassurent en lui expliquant le capital fantastique de l'école (oui, oui), car on apprend à lire et à écrire, à compter et à danser, à sauter et à escalader, à jouer et à se reposer. Lolotte plonge très vite dans des rêves de cahiers et de manuels qui font la ronde, de tubes de colle et de palettes de peinture qui jalonnent un parcours du combattant, avec aussi des pinceaux et des compas qui font la nouba. Lolotte dort si profondément qu'elle en oublierait presque l'heure de sortir du lit pour aller pour de vrai à l'école ! Notre petite Lolotte est toute étourdie au réveil, mais l'heure tourne ! ... Une série pleine de pep's et riche en illustrations pimpantes, qui met bien évidemment en scène une héroïne attachante et coquine ! 

Lolotte à l'école, de Clothilde Delacroix

Loulou & Cie de l'école des loisirs, 2017

 

--------------------------------------

 

LOLOTTE SE DÉGUISE

Lolotte et ses copines ont la passion du déguisement. À elles, les longues heures à délirer dans la peau de princesses ou de clowns, de pompiers ou de pirates, de super-héroïnes ou de mangeuses de bonbons. En fait, se déguiser est la porte ouverte à inventer des tas d'histoires et de partir loin avec son imagination débordante. Cette lecture en livre une démonstration fabuleuse. J'ai souri tout du long, et plus je tournais les pages, plus je me passionnais pour leurs aventures palpitantes. Une superbe dynamique, un graphisme pétillant, des personnages inventifs et des rebondissements qui prêtent à rêver. Un vrai festival de couleurs et d'émotions !

Lolotte se déguise, de Clothilde Delacroix

Loulou & Cie de l'école des loisirs, 2017

 

--------------------------------------

 

LE BISOU BULLE

C'est l'histoire d'une petite bulle qui s'envole au-dessus des maisons, de l'océan, des montagnes, des arbres, parmi les étoiles et sous un arc-en-ciel. Sur ce, elle arrive tout doucement dans un jardin merveilleux et va se poser sur la joue de la petite copine de Dodo ! Dodo, le héros de notre histoire qui faisait des bulles de savon chez lui. Une lecture tendre et poétique, qui nous fait voyager et surtout espérer en suivant la course sans fin d'une petite bulle. C'est simple, mais adorable. 

Le bisou bulle ! de Benoît Charlat

Loulou & Cie de l'école des loisirs, 2017

 

--------------------------------------

 

DINGOSAURES

Ce catalogue des dingosaures est une invitation à découvrir des créatures farfelues et improbables, comme le bobosaure, le crétinosaure ou la voiturosaure. Ils ont tous des particularités un peu étranges, comme se nourrir exclusivement de câlins et de bisous, avaler de l'or ou attaquer avec sa bande en criant “let's go, dinos”... Certains pleurent tout le temps, chassent en dormant ou adorent sauter dans les flaques d'eau. Vraiment, ce sont tous de drôles d'énergumènes ! On sent à la lecture que l'auteur s'est bien amusé à recenser cette galerie de dingos en grossissant le vivier des dinosaures et en puisant dans le quotidien des enfants, cf. le hamburgosaure, le skatosaure ou le proutosaure. Fous rires assurés à la découverte des noms et des lubies qui ont été inventés exprès pour amuser l'assistance. 

Dingosaures, de Raphaël Fejtö

Loulou & Cie de l'école des loisirs, 2017

 

 --------------------------------------

Pêle-Mêle : Calpurnia, apprentie vétérinaire - Les nouvelles aventures de Lester & Bob

CALPURNIA APPRENTIE VÉTÉRINAIRE

Calpurnia vit avec sa famille dans une grande maison blanche dans la petite ville de Fentress, au Texas. La fillette aime observer la nature et adore les animaux. C'est grâce à son grand-père si ses connaissances sont aussi vastes et sa curiosité assouvie, car bon-papa encourage fortement Calpurnia à nourrir sa passion. Sur ce, je n'ai qu'un conseil à vous glisser : lisez le roman éponyme, Calpurnia, prix Sorcières 2014, également disponible en Médium poche. Tout y est, l'enfance, la famille, l'apprentissage de la vie, la découverte du monde, vous ne regrettez pas ce beau portrait, tout en finesse et en tendresse. Foncez. ☺

Forte de ce succès, Jacqueline Kelly propose une série avec son héroïne fétiche dans des aventures qui visent avant tout le jeune public. Travis, le jeune frère de Calpurnia, a trouvé un bébé mouffette orphelin. Contre l'avis de sa sœur, il décide de le cacher dans la grange et le bichonne comme un chaton. Quelques jours après, Travis sauve in extremis un deuxième bébé mouffette, chétif et affaibli, qu'il adopte aussitôt. Calpurnia est horrifiée. Les mouffettes sont en effet considérées comme des nuisibles par les paysans. Comment va-t-elle expliquer qu'elle est désormais complice d'une telle hérésie ? Travis, lui, continue d'agir en douce et glisse ses petits compagnons dans son cartable pour aller à l'école. Face à une institutrice au bord de la crise de nerfs, le garçon n'écoutera que son courage pour affronter notre duo de mustélidés déjà parés pour se protéger... Ah, ah.

Tour à tour cocasse et comique, l'histoire est tout aussi pertinente dès lors qu'elle mentionne des anecdotes sur les animaux et sur le passé historique de cette région texane. Une lecture charmante et délicieuse, mais qui ne possède pas la richesse évocatrice du roman phare. Convient davantage aux plus jeunes, dès 7-10 ans.

Calpurnia, apprentie vétérinaire #1. Attention, mouffettes ! de Jacqueline Kelly

Neuf de l'École des Loisirs, 2017

Trad. par Dominique Kugler - Ill. par Daphné Collignon

---------------

 

NOUVELLES AVENTURES DE LESTER & BOBOh yeah, mesdames et messieurs, voici le retour tant apprécié de Lester et Bob après une première mise en bouche particulièrement savoureuse ! ► Clic de rappel ◄

Il y a de la tendresse dans ces 7 petites aventures qui croquent avec facétie le quotidien des deux compères inséparables.

Bob et Lester sont amis, parfois ils se chamaillent et se lancent des duels qui virent à la débandade. Les réconciliations ont lieu autour de bons gros gâteaux, dont Bob a le secret. Ce n'est pas pour rien s'il a obtenu le maximum de points au contrôle des gâteaux !

Ensemble, ils aiment jouer au badminton et ruser pour détourner l'attention des voisins, les crocodiles bêtes et influençables. Ils font aussi des concours de yoyo ou se font pousser la moustache. Parfois, ils méditent face à la mer et sont heureux d'avoir un ami attentif et bienveillant.

Il règne une ambiance douce et apaisante entre les pages du livre, où tout est harmonieux - les couleurs, les illustrations, la complicité, le texte et les clins d'œil. La mise en place est parfaite. 

C'est simple, mais ravissant. Un tandem unique et attachant pour un rendez-vous léger et amusant.
Je ne m'en lasse pas. ♥

Les nouvelles aventures de Lester & Bob, d'Ole Könnecke

Mouche de l'école des loisirs, 2017

Trad. par Svea Winkler-Irigoin

28/09/17

Strada Zambila, de Fanny Chartres

strada zambilaIlinca ne pardonne pas à ses parents d'être partis en France pour effectuer un remplacement dans un cabinet médical en Normandie. Sa sœur et elle sont restées à Bucarest, coincées dans leur petit appartement avec leurs grands-parents et leur ribambelle de chats. C'est par souci économique qu'ils ont pourtant fait ce choix, mais la fillette ne veut pas l'entendre. Son amitié avec Florin, un élève rom de sa classe, lui montre aussi qu'il y a toujours moyen de s'en sortir, quand la famille se serre les coudes. Ilinca a onze ans, elle est fâchée, elle boude les appels vidéos de sa mère, elle refuse de confier ses tourments et elle trouve le temps long. Les fêtes de Noël approchent, mais elles n'ont pas le même goût cette année. Quand sa mère leur rend une visite surprise, Ilinca se prête  à rêver d'un retour à la normale. Et puis... patatras.

Fanny Chartres a passé neuf ans à Bucarest, ce qui lui a inspiré l'écriture de Strada Zambila - un joli roman sur l'enfance qui souffre du manque. Manque des parents, manque d'argent, manque de tolérance, manque de communication. Bref. L'histoire fait un petit tour d'horizon et nous promène dans les ruelles d'un pays marqué par le communisme, où la pauvreté est encore le lot quotidien, mais jamais elle ne renvoie une image misérabiliste. On visite ainsi le marché aux fleurs, la place Saint-Georges, la rue Radu Calomfirescu, on se détend à la patinoire en buvant du chocolat chaud, on déguste des sarmale avec de la mamaliga. On profite au mieux du bonheur de vivre, et on savoure l'instant présent. Cela n'efface pas les clichés contre les “cueilleurs de fraises” (ceux qui partent à l'étranger pour un avenir meilleur) ou contre les roms (les tziganes, voleurs de poules, de cuivre, etc.). Après tout, « on ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux ». Et à Bucarest, “le clair côtoie l'obscur, mais c'est justement cette cohabitation du beau et du laid qui fait toute sa beauté”.

Un petit roman lumineux, tendre et bouleversant par ses révélations - où l'on se dit que mentir aux enfants a ses limites. Il y a une grande sincérité et de l'intelligence dans cette histoire, qui cherche à toucher au plus juste le jeune lecteur. Celui-ci se trouve face à une vie éloignée de la sienne, qu'il découvre autrement que par des idées reçues, et dont il appréciera, espérons-le, toutes les différences et les richesses culturelles. Aoleu !

Neuf de l'Ecole des Loisirs, 2017

Illustration de couverture : Iris de Moüy

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,