25/01/13

Ah, décidément ! On risque moins sa vie dans les rêves. ♥

IMG_8489

Une nouvelle fois, je m'enthousiasme pour un petit livre qui ne rentre pas dans une case, puisqu'il se situe entre le roman et la bande dessinée (un phénomène de plus en plus courant, je trouve). C'est un style qui peut notamment toucher les plus jeunes, qui verront là une façon de lire plus aisée et tout aussi plaisante. Autre idée de lecture à vous suggérer, pour ceux qui en apprécient l'originalité : Zélie et les Gazzi, d'Adrien Albert.

Donc, ce petit livre d'Isabelle Bonameau réunit trois histoires courtes mettant en scène Maud et Pierre, deux copains comme cochons (je sais, elle était facile). On les découvre d'abord en train de se promener dans la forêt et venant en aide à une somnambule, qui risque à chaque instant de mettre sa vie en péril. La chute est très drôle ! Puis, ils ont pour mission de s'occuper d'un oiseau reçu en cadeau. Aussitôt ils décident de le sortir de sa cage pour prendre un peu l'air, mais ils vont s'en mordre les doigts... Et enfin, Maud et Pierre vont vouloir créer un groupe de rock et bricolent leurs instruments à l'aide de trois bouts de ficelle, une bassine et un manche. Prenez aussi un chanteur à plumes et trois chouettes pour les choeurs, et vous obtenez un concert très tchip-dzoong-dziing-dzoung-bang-bang !

En somme, le mot d'ordre de cette lecture pourrait se résumer à : soyons jeunes, soyons fous, amusons-nous en toute simplicité. Un concept que je valide sans hésiter.

Maud et Pierre, par Isabelle Bonameau
Mouche de l'Ecole des Loisirs, 2012

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Finalement, il avait tout son temps pour découvrir le sens de la vie.

IMG_8490

Le roman se divise en trois parties. Il s'agit d'abord d'un bébé linotte, Dingo, qui tombe du nid et s'écrase au pied de l'arbre, ce qui provoque une amnésie passagère. Dingo, alors parfaitement inconscient, picore à droite et à gauche à la recherche de nourriture. Le voilà sur le coussinet d'une patte de chat ! Le gros Pacha se réveille et découvre la bestiole en se pourléchant les babines.

La suite de l'aventure nous entraînera dans le vaste monde, en fait un pré qui se situe à l'arrière de la grange de la ferme. Pacha y fait la rencontre de Vénus la vache. Parce qu'elle est aussi ronde, molle, avec de belles taches sur son pelage, le chat pense aussitôt qu'ils appartiennent à la même famille. Meuh non, voyons, lui rétorque-t-elle en lui expliquant le sens de la vie.

Les chats sont des créatures souples, les oiseaux aident à combattre les mouches et la vache leur rend service avec ses bouses où ils aiment venir se réchauffer ! C'est aussi simple que ça. La vision de ce petit monde des animaux qui se croisent et s'entraident à leur façon est rafraîchissante. De toute manière, j'aime tout ce qui sort de l'imagination d'Agnès Desarthe et d'Anaïs Vaugelade ! Donc là, c'est double plaisir assuré.

Dingo et le sens de la vie, par Agnès Desarthe, illustrations d'Anaïs Vaugelade
Mouche de l'Ecole des Loisirs, 2012

IMG_8491

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24/01/13

Il était une fois une princesse pas douée qui ne réussissait pas grand-chose.

IMG_8487

Ce petit roman a tout pour plaire. C'est l'histoire d'une princesse pas douée, dont les parents vont juger bon de la mettre à la rue, en y mettant les formes aussi, pour qu'elle puisse se trouver un prince à épouser. Nulle escorte, nul carrosse, il faut qu'elle se débrouille comme une grande.

Alors, notre princesse se balade dans la forêt où elle rencontre un ours (qui tombe de la branche d'un arbre, craaac !). Surprise ! celui-ci est capable de parler et l'informe donc de l'existence d'un prince, frappé d'une malédiction. Après s'être coupé la joue en se rasant, il est tombé dans un profond sommeil de 100 ans. Pas moyen de le réveiller.

La princesse propose de se rendre à son chevet et de lui donner un petit baiser. Après tout, cela se passe ainsi dans les contes traditionnels. Pourquoi pas cette fois ? L'ours hausse les épaules mais lui conseille de passer d'abord chez le tailleur pour arranger son allure (la robe de la princesse a rétréci au lavage).

Elle passe trois jours dans la tanière de l'ours, elle découvre une bibliothèque immense et commence à lire du mieux qu'elle peut. Elle n'est pas douée, voyons, elle ne peut lire qu'une ligne par jour. L'ours ne dit rien, il fait la popote en attendant. Et le grand départ pour le château du prince a lieu, et là ... blablabla !

Je vous laisse découvrir la suite de cette histoire croquignolette, qui détourne avec humour l'histoire de La Belle au bois dormant et de Boucle d'Or, après tout nous ne sommes plus à quelques références près. Christian Oster fait preuve de subtilité, de tendresse et de magnanimité. Sa princesse en effet n'est pas si bête qu'elle en a l'air, elle n'est pas aidée, par la faute de ses parents, et elle a désormais besoin de trouver cette confiance en elle. L'ours est grognon comme il faut, gentil, serviable et flegmatique. Ses petites réflexions sur le monde qui va mal font sourire, mais vraiment sourire. Les illustrations de Delphine Perret sont simples mais mignonnes, elles se fondent dans l'histoire tout en la complétant, c'est du bonheur sur toute la ligne ! 

Princesse pas douée, par Christian Oster, illustrations de Delphine Perret
Mouche de l'Ecole des Loisirs, 2012

" Il faut se sentir un tout petit peu nul, parfois, pour éviter de l’être complètement… "

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

"Je te préviens, dorénavant j'aurai un affreux caractère."

IMG_8488

Hélas, ce sera le dernier tome de cette fabuleuse série des Bolkodaz (l'auteur Fabienne Mounier est décédée en juin 2011). Et c'est bien dommage, car ce petit couple des Bolkodaz est attachant avec sa façon de faire de chaque jour une aventure extraordinaire.

Dans ce recueil, nous découvrons comment ils se sont rencontrés, dans un cirque, il y a bien longtemps. Ce couple farceur nous livre aussi d'étonnantes anecdotes, comme la fois où ils sont partis en promenade, alors que l'orage menaçait, et de peur de se perdre, Mme Bolkodaz a semé des petites crottes en chemin. Oui, des petites crottes ! Sur le coup, j'ai été surprise mais après ça m'a bien fait sourire.

On trouvera aussi l'histoire de Dracula, vu par erreur au cinéma, et qui donnera au couple la mauvaise idée de se déguiser en monstres pour créer un début de panique en ville. Ou comment une girouette révèle que ces deux-là, non vraiment, ne sont jamais fâchés l'un après l'autre, ils s'aiment trop, ils rigolent tout le temps, ils ont les mêmes envies, les mêmes désirs, et font aussi les mêmes rêves (en deux bonds, trois foulées, au milieu de la jungle) !

Couple idéal, ou idéalisé, le couple des Bolkodaz mène une vie trépidante, sur laquelle il faudra désormais tourner la page, bien tristement, mais la relecture des trois ouvrages donnera toujours du baume au cœur, surtout si vous affectionnez les histoires à l'humour farfelu, avec des illustrations à foison. C'était incontestablement une chouette idée que cette série-là !

La vie trépidante des Bolkodaz, par Fabienne Mounier et Daniel Hénon
Mouche de l'Ecole des Loisirs, 2012

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/12/12

L'histoire du soir #35 : Lutin veille, par Astrid Lindgren & Kitty Crowther

IMG_8414

IMG_8415

IMG_8417

IMG_8418

Dans une vieille ferme, où tout le monde dort, un lutin veille. Il habite un recoin de la grange et il sort la nuit, sans faire de bruit. Nul ne le voit jamais, mais les hommes devinent sa présence car parfois, au réveil, les traces de ses petits pieds sont dessinées dans la neige.

Le lutin va et vient à pas feutrés dans le clair de lune. Il veille sur sa ferme, et plus particulièrement sur les animaux. Le lutin leur parle à la manière d'un lutin, une petite langue silencieuse que seuls les animaux peuvent comprendre. Ainsi, il rassure la vache, le cheval, les moutons et les agneaux, puis les poules et le chien.

Quand il a fini son petit tour, le lutin s'en retourne chez lui, dans la grange, où vit aussi le chat qui attend dans le foin, car il veut son lait que lui donne le lutin. Il se glisse sous la couette, prend un livre et rêve de l'été. Tous les soirs, le lutin fait son va-et-vient à petits pas feutrés, entre les bâtiments. Il veille sur la ferme et ses habitants, pendant que les hommes dorment. Et cela dure depuis plusieurs centaines d'hivers...

Ce texte d'Astrid Lindgren est inspiré du personnage de Tomten, célèbre dans les pays du Nord. C'est un conte doux et apaisant, à lire et découvrir les soirs d'hiver, on comprend alors la nécessité de cultiver de belles histoires qui inspirent tant de chaleur dans ces pays où les hivers sont longs et rigoureux. 

Lutin veille, par Astrid Lindgren et Kitty Crowther (Pastel, 2012)

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


20/12/12

L'histoire du soir #34 : Palmier de Noël, par Audrey Poussier & Matthieu Sylvander

IMG_8408

IMG_8412

IMG_8413

Un petit palmier s'ennuie dans son oasis brûlée par le soleil. Son amie la cigogne lui a donné envie de parcourir le monde et de découvrir Noël. Il part donc à l'aventure, parcourt les mers et arrive sur une plage de sable doux. Il est même fou de joie de croiser d'autres palmiers, immenses et magnifiques, mais tellement imbus d'eux-mêmes. Ils sont fiers, snobs et ils appellent la police.

Triste et apeuré, le petit palmier se sauve et glisse dans le froid. Il est seul, malheureux comme les pierres lorsqu'une voiture s'arrête près de lui. Un policier vient à sa rencontre et le blottit dans une couverture chaude. Il décide de lui montrer la ville, les décorations, les lumières, les premiers flocons qui tombent. Puis il l'invite chez lui, dans son appartement douillet, près d'un petit sapin paré de guirlandes.

Mais qu'est-ce que c'est, à la fin, Noël ? C'est tout ça, embellir une maison, mais aussi mettre du baume au coeur, penser aux autres, faire preuve de bonté et de gentillesse. Voilà une douce et jolie histoire, qui fait les gros yeux aux prétentieux et aux frileux qui n'aiment pas les intrus.

Palmier de Noël, par Audrey Poussier et Matthieu Sylvander (Ecole des Loisirs, 2012)

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11/12/12

Il lèchera une petite goutte de sang sur son doigt avec la gourmandise d'un vampire.

Nous voilà avec,

IMG_8368

160 pages de pure rigolade.
160 pages d'une recherche d'identité, déclinée en vingt-cinq vies, allant du caniche royal à la fourmi neurasthénique, la gazelle rusée comme un renard, la souris déglinguée, au gros chat de gouttière ou au haricot en boîte.
160 pages à sympathiser avec une héroïne extra, Sandra Bullot, élève quelconque, amie médiocre, petite copine en manque.
160 pages de jeux de mots, de langues déliées, de mails échangés, de questions qui se posent, de larmes qui coulent sur les joues, de rendez-vous autour d'une machine à laver, de l'art de bécoter pour attiser la jalousie de l'autre, de l'ennui, de soupirs, de trahisons en famille, de crimes entre amis et d'un soupirant secret.
160 pages à se demander qui est l'endive au jambon.
160 pages à adorer ça.
160 pages à grignoter le plaisir d'être une adolescente, qui aimerait qu'on la comprenne et qu'on l'accepte pour ce qu'elle est. Pas seulement un clown qui détend l'atmosphère pour masquer ses frousses, mais une chic fille, qui cherche aussi le grand amour, alors qu'il est juste sous son nez.
160 pages à confier autour de soi, en disant lis ça, tu verras, tu ne comprends rien aux filles, c'est normal, elles non plus ne se comprennent pas, mais ce bouquin-là t'en expliquera un morceau, et tu trouveras ça vachement décomplexant, et carrément déjanté. Forcément, connaissant ton humour sarcastique, ça te plaira ! ;o)
Sur ces 160 pages, je souris à la lune, je lui chuchote un grand merci, merci à Colas Gutman et à Marc Boutavant (chouette couverture, encore et toujours), merci de servir encore des petits romans qui donnent le sourire et qui racontent la vraie vie sans frémir, sans tanguer, sinon vers l'impossible légèreté de l'être.
MERCI ! 

Les vingt-cinq vies de Sandra Bullot, par Colas Gutman
Médium chez l'Ecole des Loisirs, 2012 -  couverture : Marc Boutavant

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07/12/12

L'histoire du soir #30 : Le chevalier et la forêt, par Anaïs Vaugelade

IMG_8310

Un jour, comme c'est le jour de son anniversaire, le petit chevalier reçoit une boîte avec, dedans, un pistolet. Youpi, tralala, il est fou de joie et se sent ragaillardi. Pour la peine, il brave l'interdiction de traverser la forêt. Même pas peur ! Son pistolet viendra à bout de tous les dangers.

En chemin, il croise une coccinelle, qui lui offre trois points pour exaucer ses voeux. Il poursuit son épopée mais les ennuis commencent très tôt. La forêt grouille de plantes grimpantes, rampantes, de lianes vengeresses, qui cherchent à vous entortiller entre ses filets. Le garçon résiste, mais flûte il est prisonnier ! Son pistolet ne peut rien pour lui. Alors il fait appel à ses trois voeux.

Les armes, la force, la puissance, peuh ! ça ne vaut pas un clou quand il suffit d'une étincelle de génie. Une petite goutte d'eau, le miracle de la nature, ses lois ancestrales, vitales et le voici, le voilà, notre petit chevalier a trouvé la sortie.

Une lecture qui prête à sourire, terriblement espiègle, elle nous plonge dans un enfer vert, avec une Mère Nature qui joue aux marionnettes en se moquant allègrement des sabres et des lasers. Plus qu'un chevalier, notre petit bonhomme est rusé comme un Sioux ! Un album parfaitement cocasse et adorable. 

Le chevalier et la forêt, par Anaïs Vaugelade (Ecole des Loisirs, 2012)

IMG_8311

IMG_8313

IMG_8314

IMG_8316

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29/11/12

L'histoire du soir #27 : Aldo et la neige, par Magali Bonniol

IMG_8267

A l'approche des jours où on va grelotter sous notre doudoune, voici une histoire adorable et qui réchauffe le coeur ! Aldo et sa meilleure amie Josette attendent la neige avec impatience, mais l'automne ne veut pas laisser sa place. Au lieu de se morfondre, les deux amis prennent leur mal en patience et jouent à se lancer des feuilles ou à imaginer qu'ils construisent un igloo. Le soir venu, les premiers flocons se manifestent comme par magie ! ...

La neige est donc tombée à gros flocons, Aldo et Josette sont confinés chez eux mais prennent leur courage à deux mains. L'un et l'autre décident de creuser un tunnel pour rejoindre leur camarade. Chassé-croisé amusant, Josette ne trouve pas Aldo, qui ne trouve pas non plus Josette chez elle. En attendant, ils choisissent de se réchauffer sous la couette ou au coin du feu avant de rentrer chez eux. On est tellement bien chez son voisin !

Aldo est le meilleur ami que tout le monde rêve d'avoir. Pour sa petite Josette, il a tricoté une longue écharpe, douce et moelleuse, pour qu'elle n'attrape jamais froid l'hiver. Au moment de la lui offrir, il aperçoit sa copine en train de patiner avec un autre. Petit pincement au coeur. Notre Aldo rentre chez lui ... la goutte au nez. Mais deux minutes après, Josette s'invite avec une écharpe, trouvée en chemin, et prend soin de son meilleur ami qui a attrapé un rhube.

Mignon, tout mignon, vous dis-je ! Et puis un garçon qui tricote, c'est la révolution dans les idées et les clichés, youpi ! 

Aldo et la neige, par Magali Bonniol (Ecole des Loisirs, 2012)

IMG_8268

IMG_8270

IMG_8274

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

♥ On est sauvages mais on s'aime. (Oui, encore !)

IMG_8294

Je vous présente Grignotin le lapin jaune et Mentalo la grenouille verte. Ce sont deux amis inséparables, qui vivent dans la forêt et partagent des petites aventures ordinaires, trempées dans l'humour. Je serais tout de même bien étonnée si vous ne connaissiez pas encore, car cette série figure parmi mes incontournables et elle vaut vraiment le coup d'oeil.

Esthétiquement, cela se présente comme un roman illustré, avec des dialogues aux couleurs distinctes, rouge pour Grignotin et vert pour Mentalo, ce qui permet aux enfants une lecture aisée et divertissante. C'est d'ailleurs l'une des grandes forces de cette collection, on trouve très peu de texte narratif, un ton vif et enlevé, des animaux aux expressions très marquées (Delphine Bournay nous régale !) et une ligne éditrice qui met à l'honneur l'amitié et l'entraide.

Ce grand livre n'est pas une nouveauté, il rassemble huit histoires déjà parues : Le chapeau, Les justiciers, L'invité, Le correspondant, Le Chinois, La cigale, L'inventaire et Les animaux sauvages. Cette série existe depuis 2006, à ce jour elle est composée de cinq romans. Et très franchement, chaque rendez-vous est incontournable. On trouve tout ce que j'aime dans cette lecture : c'est drôle, décalé et loufoque. Alors, comme c'est une coutume chez l'Ecole de Loisirs de réunir en un volume grand format les meilleurs titres de ses séries à succès, on profite de l'occasion pour faire plaisir à d'autres qui vont découvrir avec bonheur ce duo enchanteur.

Je précise, mais cela plaît à tous les âges ! 

Le Grand livre de Grignotin et Mentalo, par Delphine Bournay (Ecole des Loisirs, novembre 2012)

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,