27/05/16

Amanda et les amis imaginaires, par A.F. Harrold & Emily Gravett

Amanda et les amis imaginaires

Amanda est une fillette solitaire, qui découvre un jour dans son placard un garçon qui prétend s'appeler Rudger. Elle est bien sûr la seule à le voir, mais décrète qu'il est son meilleur ami pour la vie. C'est si bon de s'amuser ensemble, de jouer dans le jardin, de créer des mondes magiques dans lesquels s'évader. Sa maman tolère cette douce excentricité, mais veille au grain. Après tout, c'est durant l'enfance que l'imagination la plus folle trouve son terreau ! 

Et puis, le drame. Amanda est victime d'un accident, elle tombe dans le coma. Son ami Rudger se retrouve seul, menacé. Sans enfant réel, comment un être imaginaire peut-il survivre ? Alors, Rudger part en quête de nouvelles sources énergisantes... avant de réaliser que seule Amanda compte pour lui et qu'il se doit de tout faire par la sauver de sa lente dérive vers l'inconnu... 

Ce conte pour enfants est tout simplement remarquable et impressionnant ! En plus des illustrations savoureuses d'Emily Gravett, on découvre un texte d'une poésie raffinée qui nous transporte dans un univers onirique, comme il est rarement permis d'en rencontrer dans la littérature jeunesse. Imaginez un livre qui traite de la mort d'un enfant, et vous voyez votre public fuir à toutes jambes. Que nenni.

L'histoire ici est capable de surpasser vos craintes superflues. Car ce récit vous réserve une plongée extraordinaire dans un imaginaire farfelu et foisonnant... On y croise des créatures démoniaques, un M. Butor fort, fort flippant, des scènes d'une intensité folle, de l'amitié, de l'abnégation, de l'amour... et des rires, et des larmes. Bref, cette lecture n'est pas prête de vous laisser dans l'indifférence !  

De l'insolite, du rêve et de l'espoir. Où croire en l'impossible est forcément permis. ^-^

Traduit par Isabelle Perrin pour les éditions Seuil Jeunesse (The Imaginery), Octobre 2015

« M. Butor s'était agenouillé comme pour refaire son lacet et sa moustache frémissait. C'est bizarre, les trucs qu'on remarque quand on est dans une situation critique face à un destin mystérieux : la moustache de M. Butor frémissait alors même qu'il ne parlait pas. En fait, il était en train d'ouvrir la bouche, de l'ouvrir plus grand qu'il n'était humainement possible, de se décrocher la mâchoire ou presque, comme un serpent, et une haleine chaude balaya le visage de Rudger. Une odeur de désert sec, rouge, saturé d'épices, qui imprégnait l'air humide, le ciel gris et lourd, le macadam couvert de flaques. Et emplissait le monde de Rudger. Dans cette bouche anormalement béante, Rudger vit des dents qui n'avaient rien de normal non plus. Carrées, émoussées, toutes identiques, elles s'alignaient en une spirale infinie jusqu'au fond de sa gorge. On aurait dit un tunnel carrelé de blanc s'enfonçant à perte de vue, avec un minuscule point de ténèbres absolues tout au bout, si loin qu'il aurait dû ressortir derrière la tête de M. Butor, mais évidemment que non, sinon c'était de la folie pure. En réalité, et c'était tout aussi fou, le tunnel aboutissait ailleurs. »

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18/11/11

Pêle-mêle Clarabel #47

IMG_5860      

Super El est tout penaud : son costume a été abîmé par un buisson de ronces. Il ne veut pas que les autres animaux le voient dans cet état, pourtant il faut bien en passer par là pour retrouver la tante Zelda, seule capable de faire des miracles en couture. Elmer se propose alors de le guider tout en faisant diversion. Ainsi, personne ne prêtera attention au super héros puisque tel est son désir. Tandis que l'un fanfaronne, l'autre crapahute dans les sous-bois ou caché sous une branche. Tous deux font une belle paire et n'éveillent aucun soupçon. Vous ne manquerez pas de rire en lisant les ruses d'Elmer et le jeu d'anguille de son super copain (Super El se déplaçant sur la pointe des pieds, par exemple... ha!ha!ha!). Un album drôle et multicolore, à l'image de notre très cher Elmer.

Elmer et Super El, par David McKee (Kaléidoscope, 2011)

IMG_5871      

Il arrive que, parfois, l'histoire du soir vire au désespoir pour les parents, surtout lorsque l'enfant réclame encore et ENCORE la même histoire, sans manifester le moindre ennui ou autre petit bâillement. Hmm, papa Dragon en a assez et assaisonne son histoire du soir (toujours la même, je vous dis) au gré de ses envies, et c'est là que ça devient drôle, vraiment drôle, on passe d'une version à une autre et ça pourrait se traduire, tout simplement, par : comme le héros de ton histoire, mon petit, tu vas bien dormir, hein ?! Mais petit Dragon n'est pas fatigué pour deux sous. Il pète la flamme, ah ça oui ! Chaud devant ! Retour gagnant pour Emily Gravett, dont l'album possède cette saveur espiègle et déjantée, avec toujours la chute qui fait éclater de rire.

Une fois encore ! par Emily Gravett (Kaléidoscope, 2011) 

Dans la série "les enfants, le soir, ne sont pas nos amis", tu trouveras, petit lecteur, cet album d'Emile Jadoul intitulé Pas question ! Petit Pingouin ne veut pas dormir dans son lit, mais il voudrait bien rester avec son papa et sa maman. L'enfant est espiègle et prend au mot les remontrances de son papa. Le chenapan... Chacun dans son lit ? D'accord ! 

  pasquestion

Pas question ! par Emile Jadoul (Pastel, 2011)

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30/05/11

Pêle-mêle Clarabel #35

  IMG_3038

Un bel exemple de tendresse : La pêche à la lune est un album aux effets secondaires remarquables. A chaque fois, sa lecture m'apaise et m'enveloppe dans une sensation de douceur et de béatitude. La journée de Momo commence mal, aussi il n'hésite pas à partir avec son Papy à la pêche à la lune. Vous savez comment pêcher la lune ? Avec un seau, une louche et beaucoup de patience. Un vrai miracle, croyez-moi. De plus, le regard de Momo, à la fin, ne cesse de m'enchanter. Je trouve à ce petit album un charme fou, c'est définitif !  Par Claude K. Dubois (Pastel, 2011)

IMG_3047

Je demande : le très classique Tomi Ungerer et son incroyable Crictor ! Madame Louise Bodot, grande dame française, reçoit un cadeau empoisonné de la part de son fils : un boa constrictor ! Gloups. Une fois calmées les émotions fortes, notre belle dame se prend d'affection pour son nouvel animal de compagnie. Elle le berce, lui confectionne un tricot pour l'hiver, le promène en laisse, c'est l'amour fou. Ils sont inséparables, les passants s'étonnent d'un tel couple, et pourtant ce cher Crictor va devenir un héros avec sa statue édifiée sur la place principale. Pourquoi, comment ? Bah je ne vais pas tout vous raconter non plus. Je ne cache pas mon faible pour le côté rétro et délicieusement guindé des illustrations - oui, j'aime beaucoup ! Le reste, c'est classique, très classique, ça ne se démode pas, c'est très bien. (L'école des loisirs, 2011 pour cette présente édition) 

IMG_3045

Et pour finir, Georgette la poulette - mon clin d'oeil. Parce que c'est drôle. Parce que Georgette est adorable et craquante. Parce qu'on trouve des petits détails qui font sourire. Parce que je me demande à quoi peut ressembler un oeuf carré. Par Christine Naumann-Villemin & Marianne Barcilon (ma fille a beaucoup lu leurs albums quand elle était plus jeune !) 

06/05/11

Pêle-mêle Clarabel #33

Quel bonheur de retrouver les petits héros de Perdus ? Retrouvés ! d'Oliver Jeffers.

IMG_3775 IMG_3776

Le pingouin rêve de voler, le petit garçon cherche toutes les astuces possibles, mais il faut se rendre à l'évidence : les pingouins ne volent pas. C'est alors qu'une affiche attire son attention (Vous rêvez de voler ? Le spectacle forain recherche un nouveau boulet de canon vivant.) et le pingouin disparaît. Quel drame. Nos deux meilleurs amis sont séparés et sont tristes l'un sans l'autre. Bien entendu le petit garçon n'abandonne pas l'idée de retrouver son pingouin et d'être présent au moment où celui-ci en aura le plus besoin ! Tout est là : l'amitié, la séparation, la tristesse, l'obsession du rêve qu'on n'atteindra jamais, l'espoir, la trouille, le sentiment d'abandon et d'impuissance, les retrouvailles qui vous nouent l'estomac... Ce sont des émotions fortes, tantôt joyeuses ou désabusées, que parvient à nous transmettre Oliver Jeffers avec un style faussement minimaliste et encore moins naïf. Et puis ses petits héros sont vraiment attachants ! (kaléidoscope, 2011)

Cette histoire de boulet de canon vivant m'a fait penser à JIM POP de Tom Henni,

IMG_3779

Ou l'incroyable numéro du célèbre homme-canon : Jim Pop est projeté en l'air mais, coup de théâtre, il s'envole au-dessus du filet et est propulsé si loin qu'il fait le tour du monde ! L'album est composé de doubles pages où l'on suit dans la partie supérieure ce qu'il se passe sous le chapiteau du cirque et dans la partie inférieure nous suivons la trajectoire fantasmée de Jim Pop autour de la planète. Les couleurs sont pétantes, comme l'histoire !

IMG_3780 IMG_3781 IMG_3782 IMG_3783 IMG_3784 (Rouergue, 2011) 

Un autre spectacle qui ne manquera pas de vous faire sourire, Le loup ne nous mangera pas ! d'Emily Gravett.

leloupne

Emily Gravett revisite le conte des 3 petits cochons et du loup. Cette fois, notre trio n'a peur de rien et le prouve à travers une formidable représentation : ils viennent de capturer le grand méchant loup, admirez ! La bête est docile, apprivoisée, courbe l'échine et connaît son maître. (Effectivement, le Loup se plie à leurs caprices avec une déconcertante facilité !) Le stress monte. Quel suspense. Quand arrive le show où nos cochons dodus et roses se glissent entre les crocs acérés, le coeur du lecteur loupe un battement... Prudence est mère de sûreté. Voyons, les cochons ! Les histoires de bravoure sont souvent des cochonneries. Héhé. Nous avons là du Emily Gravett tout craché - c'est facétieux, joliment croqué, judicieusement détourné, avec un final qui survient après le roulement de tambours. (Ce n'est pas mon préféré non plus. Je trouve qu'il lui manque cette petite touche magique et espiègle qui caractérise le style de cet auteur, dont j'admire beaucoup le travail.)  (Kaléidoscope, 2011)

10/03/10

Caméléons ... Oh ! Hé !

cameleon_bleu

Un caméléon, seul, se lamente de n'avoir pas d'amis.
Ce n'est pas faute de chercher, de se fondre et de vouloir à tout prix ressembler à autrui : un cacatoès rose, une banane jaune, un escargot tourbillon, une sauterelle verte ...
Mais tous lui tournent le dos, le fuient, le regardent d'un drôle d'air.
Près à abandonner, le camaléon va finalement trouver son alter ego parfaitement coloré !

Emily Gravett ne cesse de surprendre son lecteur. Une nouvelle fois, au détour de chaque page tournée, on se surprend à attendre avec impatience la suite de l'aventure. Découvrir la facétie de son imagination. Sourire et apprécier l'humour. Les clins d'oeil, les petites phrases, hello on se fait la paire ?
Jusqu'au génie de la page blanche... faites glisser votre main sur la page, vous comprendrez.

L'histoire est assez minimaliste, ce qui ne signifie pas que l'intérêt soit minime. Au contraire. Les plus jeunes seront sensibles à découvrir les couleurs et les formes, les autres seront sensibles à la beauté des illustrations, à l'humour et au second degré. Mélanie en parle avec beaucoup d'enthousiasme.

Caméléon Bleu ~ Emily Gravett
Kaléidoscope, 2010 - 12,50€
texte traduit de l'anglais par Elisabeth Duval

Une autre histoire de caméléon, la nouvelle coqueluche des lecteurs d'albums, qui sait ?  Ni vu ni connu de Michaël Escoffier et Kris Di Giacomo (éditions Frimousse, 2009).  Mel en parle sur le blog de la Soupe.

J'en termine avec une nouvelle idée de lecture, dans la série "je suis un héros qui sort de l'ordinaire" : Je veux qu'on m'aime de Leo Timmers.

je_veux_quon_maime

Le héros de cette histoire est - chose peu commune - un corbeau ! Lui aussi est seul et se plaint de ne pas avoir d'amis. Il tente de faire copain-copain avec un trio de petits moineaux trop mignons (une mésange, une perruche, un pinson) mais rien n'est jamais simple. On lui reproche son look de canaille, il adopte le camouflage, la mascarade et autres déguisements colorés, hélas il se plante à chaque fois.

La fin, toutefois, se révèlera cocasse.

Le visuel de cet album est superbe. Le noir du corbeau jure avec le fond blanc et les touches de couleurs autour. Rien n'est surchargé, c'est un bonheur de lecture. Les petits copains du corbeau sont eux aussi très expressifs. Au début, ils ont peur du corbeau, cet inconnu, et puis ils apprennent à le connaître et à ne plus le juger sur son apparence. Encore un très bel album à découvrir ! (Oui, je sais, je n'évoque QUE des albums que j'aime et dont j'estime qu'il faut absolument faire la découverte.)
Soupirs.

Je veux qu'on m'aime ~ Leo Timmers
Milan jeunesse, 2009 - 10,90€
adaptation française d'Etienne Schelstraete

challenge Je lis des albums - 15

challenge1jelisaussidesalbums

31/10/08

^ This is Halloween ^

« Foutaise ! Ces personnages ébouriffés perchés sur des balais avec des verrues sur le nez ? Est-ce qu'on ressemble à ça de nos jours ? Est-ce qu'on a envie que tout le monde rie de nous ? Plus personne ne sait qu'on existe, ni à quoi on ressemble. Cette fête d'Halloween est une insulte aux sorcières modernes ! »

 

**********

Branle-bas de combat chez les sorcières ! Elles sont en colère, remontées contre les humains qui ne les craignent plus. Elle sont devenues un mythe ou une image de pacotille exploitée à l'occasion de la fête d'Halloween. Elles étaient redoutées, maintenant ce sont les humains eux-mêmes qui ont endossé ce rôle effrayant. Les informations déversent leurs exploits en un flot de sang, dévastation, guerre, mort et désolation.

Fille-de-Fer convoque ses camarades et met en place une manifestation de protestation. Une ligue de sorcières en colère, vous connaissez ? Cela fait rire les passants, et cela fait bouillir le sang des sorcières. Leur courroux est terrible. Mais elles réalisent ensuite qu'elles n'optent pas pour la meilleure attaque. Au contraire, il faudrait s'en prendre directement à l'origine du mal et capturer tous les dictateurs, tortionnaires, pédophiles, dealers et autres responsables des horreurs qui font trembler les humains.

Ainsi, plus de concurrence et les sorcières peuvent reprendre leurs attributions : faire peur et être redoutées pour ce qu'elles sont - des sorcières !!!!!!!

51QZNouKT4L__SS500_

Un conte résolument moderne, qui revisite le mythe de la sorcière.
C'est affreux, raconté avec force détails et descriptions dégoûtantes. Le culot est tout aussi monstrueux (Crabe-Tambouille pète d'indignation tandis que Pustule-Bubon urine un peu d'acide, Chauffe-Conduit et Brûle-Pourpoint montrent leurs fesses aux étoiles!).
Mais le portrait des sorcières est drôle, plein d'invention. L'histoire démontre la violence de notre société et on en vient à regretter les histoires d'antan où seules les bonnes vieilles sorcières terrorisaient la planète entière !

Sorcières en colère
Par Hélène Vignal
Illustrations de Diego Fermin

Ed. du rouergue, coll. ZigZag - 144 pages - 7,50€ 

**********

Place à un incontournable, maintenant : la Sorcière Camomille !

Lors d'une visite à la librairie, les trois petites soeurs mettent un peu les rayons en vrac avant de découvrir le journal intime de la Sorcière Camomille. Cette dernière apparaît soudain par la magie d'une baguette et les gronde. Il ne faut pas maltraiter les livres. Au lieu de les dénoncer, elle accepte de tout ranger à leur place si les chipies s'engagent à remettre en état son journal.

Ainsi s'ouvre ce journal, comme neuf, qui nous raconte la naissance, le mariage, les vacances et le Noël de la célébrissime Sorcière Camomille.

51_Ss4ZogfL__SS500_

C'est une véritable institution, cette Camomille, avec son chapeau pointu, son foulard mauve, ses lunettes, son nez crochu, sa robe noire et son hibou nommé Gros-Yeux ! On ne s'ennuie jamais avec elle. Toutes ses anecdotes frisent le ridicule, mais l'humour est sauf.
Ici, les trois petites soeurs ne sont que les lectrices, de loin, des aventures de notre sorcière et apparaissent en coin de page. Et en fait la couverture de cet album est rose !

Le Journal secret de la Sorcière Camomille, lu par les Trois Petites Soeurs
Par Enric Larreula
Illustrations de Roser Capdevila

Le Sorbier - 165 pages - 12€

**********

Sortilèges, d'Emily Gravett :

Ou l'histoire d'un crapaud vert qui souhaitait devenir prince charmant.

41igxGAZNXL__SS500_

Album riche en surprises et autres découpages.
C'est l'histoire d'un conte de fées qu'on prend à rebrousse-poil. Il est souvent dit que tout vilain crapaud cache un beau prince charmant et que le baiser d'une princesse réveille à la vie... oui mais voilà, Emily Gravett a décidé d'ajouter des effets secondaires à la potion magique.
Jolie histoire, étonnante comme toujours.
L'album gagne souvent en curiosité par la magie de l'imagination de son auteur, on n'est jamais à bout des surprises !

Par Emily Gravett

Kaleidoscope / 15€

**********

Et pour les amateurs du génial Miyazaki : Kiki la petite sorcière !!!

 

 

Vive et pétillante, Kiki est une petite fille de 13 ans qui décide de quitter ses parents pour accomplir sa destinée : devenir sorcière, comme le veut la tradition. Elle s'envole donc avec son chat Jiji pour une sympathique petite ville côtière du sud, où Osono, une gentille boulangère, lui propose un emploi de livreuse...

Voyez ce film comme un poème, tout simplement drôle, beau et touchant !

**********

« Il avait déjà oublié qu'aujourd'hui, c'était la nuit d'Halloween. A l'origine, cette fête païenne celtique invitait les gens à se tenir sur leurs gardes car, la veille de la Toussaint, fantômes et autres esprits errants revenaient sur Terre régler leurs comptes avec les vivants. Mais désormais, Halloween n'était plus qu'une vaste foire aux monstres et aux dollars. »

in Noir Américain, Armand Cabasson

halloween

13/03/08

(Histoire du soir)

Qui aurait lu le dernier Emily Gravett ?

drole_d_oeuf

Nous venons de le lire, ma fille et moi. Et je vous avoue en être toute retournée !!!

C'est l'histoire d'un Canard et d'un oeuf. Canard est triste d'être le seul oiseau à ne pas avoir pondu un oeuf. Puis un jour, il trouve un oeuf énorme, très joli, moucheté de vert. Les autres oiseaux se moquent. Trop gros, pas possible, qu'est-ce que ça va donner...

Oui, qu'est-ce qui se cache dans l'oeuf ? Bientôt tous les oeufs éclosent les uns après les autres, à l'exception de l'oeuf de Canard. Un peu de patience, pardi ! Quand le Jour J arrive... surprise !

Je ne peux pas vous dire ce qu'il y a dans l'oeuf, cela gâcherait tout l'effet désiré. Mais c'est vraiment saisissant ! De plus, comme toujours chez Emily Gravett, la maquette est astucieuse, elle jongle avec les petits bouts de page, lesquels cachent des détails pour créer roulement de tambour suivi du tadam magique. C'est ainsi qu'on découvre peu à peu ce que cachent tous les oeufs, jusqu'au plus gros. Canard est tombé amoureux de son oeuf, pour lui c'est le plus beau. Qu'importe l'avis des autres... C'est un peu confus à vous expliquer, mais dites-vous bien que c'est judicieusement pensé. Comment ne nous manipule-t-elle pas, cette Emily Gravett, avec son histoire ! Fichtre, c'est renversant. Vous venez au bout de l'album sur une note inattendue. Mais plus étonnant, encore, sera la réaction de votre enfant : bouche grande ouverte, yeux ronds comme des billes, trois points de suspension et ... éclat de rire assuré !

Chapeau Madame !

Drôle d'oeuf - Emily Gravett

Kaléidoscope - 12.50 €

Posté par clarabel76 à 20:45:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

02/10/07

Fais que ta peur soit toute petite, car si tu la laisses grandir c'est toi qui seras tout petit. (*)

Introduction : Tout le monde a peur de quelque chose. La peur peut terrasser l'être le plus courageux.

Petite_souris_le_grand_livre_des_peursLE GRAND LIVRE DES PEURS d'Emily Gravett est le livre indispensable pour vous aider à triompher de vos peurs. Rédigé par une spécialiste du tracas en tout genre, il est le fruit d'une vie entière passée à combattre toutes sortes de peurs à l'aide d'un crayon. Vous aussi, vous pouvez triompher de vos peurs grâce à une expression artistique !

Chaque page de ce livre (ou presque) vous réserve un espace vide (ou presque), afin que vous y notiez vos peurs , et les affrontiez par le biais du dessin, de l'écriture, du collage.

SOUVENEZ-VOUS ! UNE PEUR AFFRONTÈE EST UNE PEUR SURMONTÈE.

Ceci est l'avertissement de l'éditeur, mais je m'empresse de me joindre à celui-ci car ce serait mentir que d'affirmer le contraire !

Autant l'écrire de suite, cet album est un petit bijou !

Par son grand format, son ingénuosité, son originalité et sa facétie, il permet d'exorciser ce sentiment de phobie envers le noir, le vide, les autres et les idées folles - ce qui se cache sous le lit, ça ne vous évoque rien ??? !

Bref, ce livre suit en fait l'histoire d'une petite souris qui confie tous ses petits tracas : arachnophobie, entomophobie, tératophobie, clinophobie etc etc ... (n'ayez crainte, chaque mot est accompagné de sa signification !) Il faut de la science pour déterminer ses peurs, mais aussi une bonne dose d'humour.

L'anglaise Emily Gravett est spécialiste des albums à plusieurs dimensions. Le lecteur peut feuilleter le livre, dans tous les sens, et découvrir un nouveau détail à chaque fois ! Entre les pages grignotées par cette petite souris, la feuille du fermier qui relate un terrible fait divers ou la carte touristique de l'Île de la Peur, votre enfant et vous allez manipuler ce livre à l'endroit, à l'envers et ainsi de suite ! Vous allez également savourer les anecdotes, reconnaître certains cauchemars, frissonner (gentiment) et sourire (malgré tout).

Car ce livre est un délice !

Humour, espiéglerie, intelligence et finesse sont les ingrédients de cette recette efficace, offrant ainsi un album indispensable qui ravira petits et grands !!!!

Faites un tour chez notre frenchy Mélanie au pays des British pour sa journée rencontre avec Emily Gravett ...

Kaléidoscope - Août 2007 -  15 €

Traduit par Elisabeth Duval . Dès 5 ans.

 

(*) Adage Amazonien.

Miss_C_n_en_loupe_pas_une_mietteEdit du soir :

Le verdict de Miss C., 7 ans, est tombé !

« Il est super - hyper - archi - bien ! ! ! »

Elle n'en loupe pas une miette !!!

A lire, relire et découvrir sans fin des petits trucs qu'on n'aperçoit pas au premier coup d'oeil ! 

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,