30/09/14

Petit bilan du mois de septembre ♪♫•*¨*•.¸¸ ♥ ¸¸.•*¨*•♫♪

lalala

Septembre, mois de toutes les résolutions, des nouveaux départs et du blues de la rentrée ! 

J'ai lu (un peu) et aimé : 

♣ La Faiseuse d'anges, de Camilla Lackberg

♣ Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

♣ Mon Ange gardien, de Julie James  

♣ L'Homme aux cercles bleus, de Fred Vargas  [relecture]

♣ Fakirs, d'Antonin Varenne  [relecture]

♣ Hunger Games 2 : L'Embrasement, de Suzanne Collins  [relecture]

 

Et grosse moisson de séries TV  (ça faisait longtemps)  ! ! 

Vu,la saison 1 de Bates Motel ... carrément FLIPPANT ! J'ai beaucoup aimé.

bates-motel

 

The Lost Room :  série unique concentrée en 6 épisodes. Scénario original et prenant. ☺

lostroom

 

Whitechapel (sur les traces de Jack l'Éventreur, une transposition très réussie !)

Whitechapel

 

Call the Midwife (saison 2) : simple et mignon, mais tellement attachant... j'adore les personnages, l'ambiance générale et la sensation de cocon douillet qu'elle procure ! 

call-the-midwife

 

The Americans, au contexte historique passionnant, la guerre froide dans les années 80, espionnage et contre-espionnage, un couple bidon aux prises avec les tourments amoureux.... très, très prenant !

theamericans

Masters of Sex (saison 1), recommandé par Muriel ! ;o) Je redoutais une série racoleuse, le pilote a failli confirmer mes craintes, mais la suite s'est révélée beaucoup plus fine et croustillante, avec séquences sulfureuses certes, mais ce serait oublier le scénario peaufiné, l'époque des années 50 follement chic, les personnages faussement propres sur eux, les intrigues combinées etc. C'est tout à fait fascinant ! 

Masters

 

et enfin Haven (d'après la nouvelle de Stephen King, Colorado Kid) ... ambiance géniale pour une histoire incroyable autour de phénomènes étranges qui frappent cette petite communauté du Maine, c'est assez basique au démarrage, puis de plus en plus captivant au vu des révélations faites, ça a été une vraie bonne surprise !

Haven

 ✿

♪♫  C'était la rentrée des classes - On ne m'avait pas dit
Que je ne te verrais pas - Que tu allais rester là - Que tu allais vivre là
Passer toute cette année sans moi

Sister these days came back to me ♫♪♪♪


24/02/14

Dublin Street, par Samantha Young

IMG_0673

Je voulais une lecture légère et distrayante, j'avais reçu de très bons échos concernant ce livre, aussi j'ai plongé mon nez dans cette histoire contemporaine et un brin coquine. Le résultat n'a pas été à la hauteur de mes espoirs, c'est léger, parfois rigolo, mais tellement excessif et insensé que je ne suis pas sûre d'y avoir glané le plaisir espéré.

C'est donc l'histoire d'une jeune femme de 22 ans, Joss Butler, traumatisée par la mort accidentelle de ses parents survenue huit ans plus tôt. Réfugiée à Édimbourg, elle y mène une existence solitaire, où elle affiche une carapace de défiance et d'indifférence. En s'installant en colocation chez Ellie Carmichael, elle va faire la rencontre du frère de celle-ci, Braden... du sex-appeal à revendre, une fichue arrogance et un charme irrésistible. Décrit comme étant “the human version of a sexually charged nuclear weapon”, il incarne le danger absolu, à fuir sans se retourner.

Et en effet, d'entrée de jeu, leurs rapports sont houleux, longtemps elle va chercher à lui résister, même si elle est physiquement attirée par lui. Il en tire parti et lui propose une relation purement charnelle, trois mois ensemble, du sexe à gogo, pas de sentiments, juste du bon temps. Et elle accepte ! Cela devient alors très, très sexy, mais aussi passionnel et mouvementé. Joss et Braden sont survoltés, ils s'insupportent, sont jaloux, se font des scènes pour un rien, c'est franchement épuisant ... J'ai fini par décrocher. Je n'ai rien contre une relation enflammée, mais là j'ai eu ma dose, c'était trop long, trop cliché, trop puéril.

Je sors de cette lecture circonspecte, ça se lit vite et bien, on couine parfois, on sourit aussi, mais alors je n'ai pas pu occulter le reste, ni le style lourd et vulgaire, ni la pantomime que nous joue ce charmant petit couple en mal de sensations fortes, ni les séquences de mélo inutiles... C'est hélas dans la tendance actuelle (du sexe, du drama, un happy end) mais j'accroche moyennement. On se croirait dans un mauvais feuilleton de soap-opera.
** en LC avec miss Lily **

J'ai Lu, juin 2013 - traduit par Benjamin Kuntzer 

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19/10/12

Régler sa dette absurdement.

IMG_7832

Un soir d'été, une voiture fauche un cycliste. Le corps est recroquevillé dans un fossé. La conductrice, Marie, s'arrête avant de paniquer. Elle reprend aussitôt le volant sans porter assistance à la victime. Elle va se planquer, errer au bord d'une route, rencontrer une fermière qui ne lui posera aucune question, elle va se réfugier auprès d'Alain, cet homme taiseux, qui aime mal mais qui sait admirablement écouter. A sa façon, Marie s'inflige cette punition parce qu'elle a honte d'elle-même.

Ce qui l'a bloquée va finalement s'ouvrir, parce qu'il y a toujours un moment où il faut avancer et réparer son crime. Marie va trouver du boulot et se rendre à l'Yprée, un magnifique parc dessiné par un jardinier paysagiste de renom, lequel est frappé d'une grave maladie qui est en train de le rendre aveugle. Dans ce vase clos, Marie va également rencontrer Emile... et là, on se dit que le sol va trembler, que ça va barder et que ça va se terminer en eau-de-boudin, notre histoire. C'est alors que le ton surprend, la colère fait place à la repentance, le remords est remisé au placard, on efface tout et on recommence, on aperçoit une leur d'espoir, on s'explique, on comprend, on ne juge plus, ne serait-ce point trop beau pour être vrai ?

Je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage de Marie, ni aux petits satellites qui gravitent autour. Parmi toutes ces personnalités ravagées, je faisais grise mine. C'était clair qu'avec un tel sujet, je n'allais pas sauter de joie non plus. Et pourtant, quelque part le rendez-vous a cloché, la rencontre n'a pas suscité d'espoir ou d'émerveillement, je n'y ai pas cru une seconde. Toute cette atmosphère morose et sinistre a fini par teinter ma lecture de couleurs tristounettes. J'étais pressée d'en sortir.

La rencontre, par Isabelle Pestre
Belfond, 2012

Vivre mal aimée, se bricoler une existence au hasard. Se dire "quand même" pour continuer. Jouer au "c'est pas si mal", "c'est mieux que rien". N'être jamais soi. Jeter par terre la coupe précieuse.
Camper sur son coeur brisé ainsi une ville bâtie en hâte au bord d'un lac salé.

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

13/10/12

“Would you play the gallant and find me a glass of lemonade?" "I assume 'lemonade' is code for wine?”

IMG_8011

Marissa a choisi de se débarrasser de son encombrante virginité en couchant avec un soupirant mais refuse de l'épouser ! La famille York pousse des cris d'orfraie et réclame des fiançailles avec le premier venu : ce sera Jude Bertrand, un ami proche, rejeton des amours d'une courtisane et d'un duc.

Le hic, c'est que Marissa trouve qu'il a un physique de jardinier, la demoiselle est superficielle et apprécie la beauté. Elle aime les mignons, qui ont de belles cuisses moulées dans leurs culottes, c'est avec eux qu'elle flirte en toute impunité. Ses frères lui font de gros yeux, sa mère tombe dans les vapes, mais Jude ne s'offusque pas : il la met au défi de se rendre irrésistiblement désirable. A l'entendre, elle ne pourra plus se passer de lui !

Que de prétention, que d'arrogance ... et que d'inconvenance aussi ! En gros, c'est génial ! Voilà une romance impertinente et coquine, dont le succès repose entièrement sur la magie du couple  (une héroïne chipie et un héros aux répliques mordantes, *applause*). J'ai adoré ! C'est drôle, sexy, effronté et charmant. (La parfaite petite lecture en ce weekend pluvieux.)

La Famille York, tome 1 : Coeur rebelle, par Victoria Dahl
Milady, coll. Pemberley, 2012 - traduit par Constance de Mascureau

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22/05/12

“I have walked through fire for you.”

IMG_7412

Tempérance est une jolie veuve guindée, qui dédie sa vie à s'occuper de l'orphelinat mis en place par son père, aujourd'hui décédé. Elle est également assistée par son frère Winter, mais tous les deux ont bien du mal à boucler les fins de mois, l'argent manque et ils viennent de perdre leur plus généreux donateur. Du coup, Tempérance se résigne à conclure un marché avec lord Caine, qui erre dans le quartier pour trouver l'assassin de sa maîtresse. La jeune femme a rangé dans sa poche ses scrupules et sa pudibonderie, elle accepte de l'assister dans son enquête, en échange il a promis de lui faire connaître des personnes avec un porte-feuille bien rempli.

Et c'est comme ça, à force de traîner ensemble dans les rues sordides de Maiden Lane, de se livrer à des confidences anodines parce que la nuit est plus propice au relâchement, c'est bien connu, que notre couple va peu à peu laisser leur attirance réciproque prendre le pas. Tempérance se prétend vertueuse et respectable, ce qui ne fait aucun doute, mais c'est aussi une petite dévergondée qui brûle de désir pour le séduisant lord Caine, qui incarne l'interdit et le risque, de quoi le rendre bougrement attirant. Par contre, lui ne fait pas dans la dentelle, c'est un type cynique et brutal, à la hauteur de sa réputation de dépravé (le type reconnaît fréquenter très régulièrement les prostituées, avec lesquelles il pratique des rapports anti-conformistes pour l'époque), et il masque bien sa vulnérabilité !

Par certains côtés, la romance est sulfureuse et pimentée mais elle réussit bien au couple qui forme un duo explosif (la fausse effarouchée et le pur débauché). Sans quoi, c'est l'ambiance générale qui m'a vraiment plu dans cette série. L'histoire a lieu dans un quartier populaire et canaille, ce qui nous change des salons privés et des bals, il y a aussi une intrigue criminelle, des personnages secondaires judicieusement introduits pour la continuité de la série. Je ne m'attendais pas à apprécier autant ce roman, j'avoue même l'avoir lu en quelques heures à peine tant la surprise était bonne ! J'ai maintenant hâte de me replonger dans cette ambiance atypique.

Troubles intentions (Les fantômes de Maiden Lane #1), par Elizabeth Hoyt
J'ai Lu, coll. Aventures & Passions, 2012 - traduction de Daniel Garcia 

21/02/09

^ l'artiste du moment ^

emily_loizeau_mondino2

... hop, vous ne connaissiez pas encore Emily Loizeau ? Ou peut-être aviez-vous déjà entendu son premier album, A l'autre bout du monde ?  ("un enchan­tement poétique aux couleurs roses et noires de l'enfance" dit l'express !) (et moi je dis que c'est simplement très, très bon et que ce serait dommage de passer à côté !)

De même, il ne serait pas de bon ton de refuser l'invitation de la demoiselle, née de mère britannique et de père français, dans son Pays Sauvage !  On y croise une princesse et un crapaud, une femme à barbe et le coeur d'un géant. Ecoutez, c'est coloré et il y a du beau monde aux côtés de l'Artiste !

Sister, par exemple, est une chanson sublime ! Elle me donne des frissons sur tout le corps...

Lecteur ci-dessous, dans un post à part... parce que ça coince dans le même billet. Moi, pas comprendre ! ://

Credit photo : JB Mondino

   

Concert privé France Inter : http://www.dailymotion.com/video/x88x3a_concert-prive-emily-loizeau_music

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

^ l'artiste du moment ^ (2)

Posté par clarabel76 à 08:59:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,