05/12/16

Le Destin (presque) timbré d'Étienne Durillon, par Oren Ginzburg & Estelle Billon-Spagnol

Le destin presque timbré

Étienne Durillon mène une vie de célibataire réglée comme du papier à musique : il se lève tous les matins à la même heure, avale un œuf dur avant de prendre son bus pour se rendre au boulot. Le soir, il regarde son feuilleton préféré en mangeant un œuf au plat puis va se coucher à 20h30 tapantes. 
Parfois, Étienne est saisi d'angoisse, il a les jambes flageolantes et souffre d'une terrible migraine. Trop de routine, trop de monotonie ? En fait, notre héros est un grand timide, solitaire et renfermé, il n'ose pas avouer son béguin pour sa jolie collègue Vanessa par exemple. Et lorsqu'il contemple son existence, il soupire de frustration.
Aussi, le jour où il reçoit une publicité pour transformer sa vie, avec la promesse d'une aventure pleine de surprises, de joie et d'amour, Étienne n'hésite pas à renvoyer son coupon de participation, agrémenté d'un chèque de 3999 euros. Et les effets sont immédiats : dès le lundi matin, notre ami croise les fameux Agents Transformateurs sur son chemin.
Ces derniers agissent naturellement en mode incognito, mais Étienne n'est pas dupe et les reconnaît à travers leurs multiples déguisements, depuis le clochard au pied de son immeuble aux vieilles dames à moto, en passant par le bijoutier spolié et le dangereux escroc. Étienne est ainsi entraîné dans une journée de folie à enchaîner les rencontres et les péripéties sur un rythme trépidant.
Le résultat est très, TRÈS drôle ! La lecture est une franche partie de rigolade, riche en rebondissements et en trouvailles facétieuses. Le personnage d'Étienne Durillon est un gentil naïf qui se découvre un destin de héros audacieux et qui plonge dans la vraie vie avec une fringale inédite. Lui-même se surprend à adorer ça ! 
Il faut dire aussi que l'histoire est portée par un souffle de fraîcheur et de dynamisme qui communique autant de plaisir que d'exaltation. La folie ambiante est contagieuse, entre les illustrations, les couleurs, le ton et l'humour, l'histoire est complètement dingue et c'est tout à son honneur. J'ai souri du début à la fin, en savourant jalousement ce petit roman qui file une pêche d'enfer. 
Goûtez-le sans plus tarder. ☺

Grasset Jeunesse - septembre 2016

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25/05/16

Libérez les dinos ! par Anne Loyer, Ingrid Chabbert & Estelle Billon-Spagnol

IMG_6069

L'effervescence règne en ville, depuis l'arrivée du cirque Magicus qui annonce avec force et fracas des numéros prestigieux impliquant un lion, une girafe et un éléphant. Pierre-Hercule, dit Djingo, en grimace d'avance et cherche à doucher l'excitation de son frangin, le jeune Marcel, impatient de se ruer sous le chapiteau. Mais voyons, les animaux n'ont rien à fait dans un cirque ! imagine-toi vivre derrière des barreaux... Rien n'y fait. Le gamin fait des pieds et des mains pour se rendre au spectacle, puis décide de faire le mur en pleine nuit. Du jamais vu. Djingo le surprend juste à temps pour le pister, direction la place où était installé le cirque, et là... surprise ! Le cirque s'est envolé. Au lieu de ça, le couple de diplos, Dino et Dina, est dévasté par le chagrin. Leurs chers bambins ont été kidnappés, enlevés, arrachés à leurs parents. Seul coupable : Augustus Pitrus, le dompteur indomptable. Plus de temps à perdre, il faut réunir le gang des trottinettes et courser la compagnie Magicus pour libérer les triplés. Même la maîtresse va se joindre à l'aventure, à fond sur ses patins à roulettes, « attrapant le mastodonte au vol pour stopasser son élan et finir sa course en un magnifique soleil autour du cou de son sauveur ». Ha, ha. Voilà une lecture pleine de pep's, de joie, de péripéties stupéfiantes, d'humour et d'entraide. Où l'on évoque le droit des animaux et le sensationnalisme effréné, mais aussi le droit aux rêves et à la magie (parce que le cirque est aussi un monde de paillettes et d'étoiles). J'ai beaucoup apprécié la dynamique de cette courte histoire, qui s'adresse aux enfants, avec des illustrations qui traduisent ce sentiment de conte déjanté à découvrir avec grand plaisir ! 

Frimousse, coll. Papillon - février 2016

Déjà parus : Dino et nous - Dino la panique - Un Dino au tableau

 

IMG_6070   IMG_6071

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14/12/15

Maxi-Souris, d'Estelle Billon-Spagnol

IMG_5425

Ah, ah, ah ! Voilà une histoire absolument tordante : celle de Maxi Souris qui est réputée dans le monde entier (eh oui) pour manger des chats. C'est la star de son comté, jusqu'au jour où elle est mise au défi de manger un tigre. Pas de problème. Notre Maxi Souris part en campagne et décide d'affronter la Bête. Gloups. Jamais un tête-à-tête ne semblera aussi effroyable pour le lecteur haletant d'impatience et d'angoisse ! ;-)

Estelle Billon-Spagnol nous en bouche un coin avec cette histoire de souris carnivore qui devra revoir son régime alimentaire pour cause de traumatisme extrême. Si vous aimez les lectures déjantées et décalées, vous avez tiré la bonne pioche ! Les réparties y sont excellentes, elles se faufilent à chaque coin de page, n'hésitez pas à fureter partout il y a une multitude de détails qui ne manqueront pas de vous tirer un franc sourire.

Amateurs de lecture dynamique, enjouée et délirante, arrêtez votre chemin sur cette rencontre maxi poilante ! 

Frimousse  / Septembre 2015

IMG_5426   IMG_5427

IMG_5428   IMG_5429

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06/07/11

Sur le chemin des vacances #3

IMG_4675 Comme chaque année, des centaines d’étudiants se donnent rendez-vous pour le rassemblement de fanfares des Beaux-Arts. Dans cette grande joute musicale déjantée il s’agit de jouer déguisé, boire et tenir le rythme toute la nuit. Chacun semble avoir ses raisons de venir ici, et pourtant, au milieu de ce cortège, Alda cherche quelles sont les siennes, entre peine de coeur et quête de soi.

Une vraie débauche de musique, d'alcool, de rires et de larmes. Un vrai grain de fantaisie et quelques pointes de désillusion existentielle font de Fanfare une lecture bigarrée qui me plaît infiniment. Et j'aime beaucoup Aude Picault. 

Fanfare - Aude Picault (Shampooing, 2011) 

IMG_4683 IMG_4672

Magnus Philodolphe Pépin (j'adore son nom !) a 321 ans, il est botaniste, minéralogiste et entomologiste, il est haut comme trois pommes et a pour compagnon un grillon. Magnus ne cesse de s'extasier devant le spectacle que la nature lui offre. En bon observateur qu'il est, insatiable curieux par-dessus le marché, il multiplie les expériences pour réaliser ses rêves les plus fous - parmi lesquels, voler comme un oiseau. La nature étant son modèle, il traque les pistes et les astuces pour parvenir à son but.

C'est drôle ! C'est beau ! C'est ingénieux, intelligent, fou et cocasse. Je suis complètement sous le charme.
Découvert chez Gaëlle.

Comme une soudaine envie de voler (carnet de curiosités de Magnus Philodolphe Pépin) - Dedieu
Petite Plume de Carotte, 2011. 

IMG_4679 Quand Jacotte part en vacances, ça donne : un camping de la Mouette rieuse, une tente impossible à monter, un parasol (mais, vraiment, c'est la honte), un chien qui se prend trop au sérieux, des kilomètres qui usent les souliers (arnaque !), des parents panés, une maîtresse en maillot de bain, des soirées karaoké, un Léon collant, deux cartes postales et une petite fille en pleine forme ! 

Et c'est loin d'être une arnaque ! Jacotte, c'est cette petite fille espiègle, avec ses couettes en bataille, une délicieuse rouquine qui dit haut et fort ce qu'elle pense. Même en vacances, il ne faut jamais relâcher l'effort. Il y a toujours ces petits détails qui vous gratouillent et qui, forcément, font doucement rigoler. 

Jacotte en vacances - Géraldine Collet et Estelle Billon-Spagnol (hélium, 2011) 

IMG_4680 

C'est un petit (par sa taille) ouvrage illustré qui recense toutes les premières fois, mais aussi les deuxièmes fois opposées en vis-à-vis. Qu'est-ce que c'est drôle ! C'est moi qui vous le dis. Il y a obligatoirement un passage où vous allez vous reconnaître et ricaner de bon coeur. Et puis, je suis complètement fan de Ronan Badel ! Son humour canaille se marie parfaitement avec le texte, qui est tendre, léger et espiègle. Ahlala, qu'est-ce que c'est bien !

Le Petit Livre des 100 Premières fois - Stéphane Daniel & Ronan Badel 
Sarbacane, 2011. 

IMG_4685 

Parce que les illustrations de Magali Clavelet sont toujours un bonheur pour les yeux. Et parce que, souvent, les adultes font preuve d'une nostalgie un peu bête. (C'est tout moi, ça.)

Les Vacances - la comtesse de Ségur (Tourbillon, 2011)

IMG_4618 Claude on Holiday - Alex T. Smith

Existe aussi Claude in the City (merci Mélanie pour la découverte).
Cette série est extra ! Il y a beaucoup d'humour dans le texte, les illustrations sont follement élégantes, on y trouve une touche de charme désuet et un trait d'esprit très à-propos. Claude est un chien qui vit d'incroyables aventures durant la journée, pendant que ses maîtres sont absents de la maison et ne doutent pas un seul instant de la double vie de leur compagnon à quatre pattes. Claude a pour acolyte Sir Bobblysock (en fait, une chaussette blanche à rayures rouges).
Dans ce deuxième volume, non seulement Claude va voler au secours d'un nageur en détresse (et le sauver des crocs d'un requin), et il prêtera main forte à une famille de pirates à la recherche d'un trésor. En bonus dans ce livre, quelques passages en français balbutiant.
So cute !

Published by Hodder Children's Books, 2011. =)  A quand une parution française ?!  

06/10/10

Pêle-Mêle Clarabel #9

IMG_0303  IMG_0306

Jacotte, j'adore ! c'est encore un coup de coeur rangé dans la case des enfants mais en fait tout le monde peut le lire (et même devrait le lire, y'en a marre des barrières !). Cette petite fille est vraiment poilante, elle va révolutionner la planète avec ses réparties, et c'est génial car pas franchement cucul la praline, loin de là !

IMG_0304

(vous pouvez cliquer sur les images pour voir en plus grand)

IMG_0305

Jacotte, c'est : un zeste d'effronterie, deux couettes orange, des parents qui s'entendent trop bien (arnaque !), un petit frère à qui on peut faire n'importe quoi, des légumes qui ne poussent pas (arnaque !) un amoureux qui s'appelle... Perceval, une culotte qui rentre dans les fesses (arnaque !) et une sacrée répartie ! Jacotte, c'est une petite fille Unique... comme toutes les autres ! (il s'agit de la 4° de couverture, pas de mon commentaire, mais je pense la même chose mot pour mot)

Jacotte : 60 histoires à lire seul(e) ou accompagné(e) de Géraldine Collet et Estelle Billon-Spagnol (hélium, 2010)

IMG_0321  IMG_0317

** le nouvel album de Benjamin Chaud ** hip hip ** danse de la joie **

IMG_0319 IMG_0320

Chaussette n'est plus le compagnon de jeu préféré du petit garçon : c'est un petit lapin trop gros, trop mou, trop nul en foot et en bagarre.

« Surtout, je ne peux pas continuer à avoir un lapin comme meilleur copain : je ne suis plus un bébé. »

Il faut donc s'en débarrasser. Adieu Chaussette ! (C'est horriiible, n'est-ce pas ? Mais les enfants sont cruels, je ne vous apprends rien. ) Bref, l'enfant et le lapin se rendent dans la forêt. Tout en marchant, le garçon soliloque, comme pour justifier son acte. Il prend soin de mettre de la distance pour éviter que l'animal retrouve son chemin, lui montre le bienfait de la vie sauvage, mais Chaussette ne bouge pas d'une oreille.

« Je lui dis va-t'en, Chaussette, tu es libre, mais il ne bouge pas.
Il me regarde avec ses petits yeux de princesse pour essayer de m'attendrir.
Il me fait le coup chaque fois qu'il veut que je m'occupe de lui. »

L'heure est grave : c'est beaucoup plus difficile d'abandonner Chaussette. Alors le petit garçon décide de l'attacher à un arbre, puis de partir en courant. Sans se retourner. Mais en même temps, l'angoisse lui noue l'estomac. De soudaines pensées lui martèlent la tête, la réalité de son geste lui revient comme un boomerang. Et il retourne sur ses pas, mais Chaussette a disparu ! ...

Alors, on pourra lire ce qu'on veut entre les lignes de cette histoire (s'arracher de son doudou, choisir de grandir, avoir de nouveaux amis, etc.) mais personnellement je vais me contenter d'admirer le travail de Benjamin Chaud avec un grand sourire aux lèvres car j'ai vraiment BEAUCOUP aimé ! C'est drôle et attachant, la bouille du lapin est absolument craquante, les répliques du garçon m'ont souvent fait rire, et sonnent comme des grelots :

« Ses grandes oreilles flipeflapent dans le vent. »

Adieu Chaussette de Benjamin Chaud (hélium, 2010)

Sur ce, je m'en vais lire le nouvel album de LA FEE COQUILLETTE !!!

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,