17/12/14

Les Concombres du roi, d'Evelyne Brisou-Pellen & Judith Gueyfier

IMG_2679

Du temps où Angkor, au Cambodge, était « une ville brillante, vivante, pleine de richesses », vivait un roi gourmand, gros et gras, qui exigeait de ses serviteurs des plats raffinés, renouvelés chaque jour pour enchanter ses papilles. 

Sa fille, la princesse Indra, subissait aussi sa colère en demeurant cloîtrée dans sa chambre, d'où elle contemplait le jardin par la fenêtre. Ce spectacle ne cessait de la ravir : les plantes étaient magnifiques, odorantes et entretenues à merveille par Trasak, qui s'enhardit à troubler la jeune fille dès lors qu'il prit connaissance de son admiration.

En cachette, Indra n'hésitait pas à courir le rejoindre pour explorer son domaine à lui : le jardin des fleurs, des grands arbres, des fruits, des légumes... où Trasak venait de créer une nouvelle espèce de concombre absolument délicieuse.

Hélas, le roi découvrit la supercherie de sa fille et condamna à mort le jeune jardinier. Pour le sauver, Indra apporta à son père un plateau de concombres... qui finirent de le combler. Le roi fit main basse sur la production de Trasak, pour sa consommation exclusive, et hurla à l'infamie lors qu'il découvrit que des voleurs s'introduisait la nuit dans son potager.

On ne peut s'empêcher de sourire face aux excès de ce roi tyrannique, aveuglé par sa gourmandise, qui s'enfonce dans sa bêtise et multiplie les frasques. Heureusement l'amour sortira vainqueur de cette fable savoureuse, en valorisant le caractère noble et délicat du gentil Trasak.

C'est une lecture follement romanesque, portée par des illustrations aux couleurs magnifiques, dans un décor exotique ! Ce conte fabuleux invite petits et grands à rêver et voyager... 

Belin jeunesse, octobre 2014

IMG_2680  IMG_2681

IMG_2682  IMG_2683

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


15/01/14

Le Manoir, tome 2 : Cléa et la Porte des fantômes, par Evelyne Brisou-Pellen

IMG_0417

Voici la suite de Liam et la Carte d'éternité, et croyez-moi c'est vraiment très, très bon ! Plus besoin de présenter l'univers du manoir victorien, de la présence des habitants, de leur lutte contre les fantômes gris et du travail de deuil à accomplir (en cernant les raisons de leur colère, qui les cantonne dans cet entre-deux).

Le roman s'attarde sur Cléa, principale narratrice de l'histoire. À 14 ans, elle a été kidnappée puis assassinée par son ravisseur. Parmi ses souvenirs confus, elle tente de rassembler des morceaux du puzzle et demande à Liam de l'aider pour démasquer le criminel impuni. Le garçon, sans l'avouer, est plutôt bougon et réfractaire. Il suppose que cette quête implique le départ prochain de Cléa, alors qu'il est amoureux d'elle en secret.

Inutile de craindre des atermoiements larmoyants, l'intrigue nous transporte aux quatre coins du Manoir, menacé par la fuite de deux fantômes gris, puis par la disparition d'Emmerance, inconsolable depuis la mort de son fiancé, Cléa décide alors de lui venir en aide et suggère à Liam de plonger dans la Carte d'éternité pour démêler ce casse-tête sentimental, qui date du Moyen-Âge. Mais la fameuse carte manifeste ses premiers signes de faiblesse, devient capricieuse, capture en longueur le garçon au cours de ses sauts dans le temps, au début il n'en prend pas garde, mais il risque d'y être contraint par la force des choses ! ...

Bref, bref, bref, c'est passionnant ! Ce deuxième tome confirme tout le bien aperçu dans le début des aventures, imaginées par Evelyne Brisou-Pellen. On y retrouve la finesse et l'élégance dans l'écriture, un peu de dialecte breton (j'en suis “spontée” !), une bonne intrigue menée tambour battant, des personnages sensibles, attachants, avec de la matière grise, et beaucoup d'empathie. Le troisième tome est annoncé pour l'été 2014, en attendant je conseille fortement cette série aux jeunes lecteurs (dès 9-10 ans). Le livre fait plus de 300 pages, mais il se lit vite et bien.

Bayard jeunesse, novembre 2013

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/07/13

“Dans cette atmosphère si particulière, l'imagination avait tous les droits !” (Le Manoir)

IMG_9004

Liam a quinze ans et vient de passer ces dernières années à lutter contre un cancer. Pour sa convalescence, ses parents ont choisi de l'envoyer dans un manoir où règne une atmosphère particulièrement étrange. Les autres patients s'habillent de façon extravagante, ils semblent venir d'autres époques et lui parlent aussi comme s'ils sortaient de vieux manuels d'histoire. Le garçon est abasourdi et pense avoir atterri dans un asile pour fous !

Avec l'arrivée de la jeune Cléa, ravagée par un chagrin insurmontable, Liam va peu à peu vouloir trouver sa place au sein du manoir (d'où il a tenté de s'enfuir à maintes reprises, sans résultat). Les propos de la jeune fille sont décousus et incohérents, mais il ressort une sombre histoire d'enlèvement qui fait froid dans le dos. Liam se lance alors dans une longue enquête, au cours de laquelle il va également soulever d'autres secrets, et surtout d'autres indices concernant le manoir et ses résidents.

N'essayez pas d'en savoir plus, car tout le talent du roman réside dans son ambiance mystérieuse et envoûtante ! Le climat de doute et d'angoisse que distille l'auteur est un moment de pure délectation. On avance dans l'histoire à tâtons, on échafaude quelques théories et on se laisse griser par ce parfum entêtant. Si l'idée était de capturer l'intérêt du lecteur, au cœur d'un récit au charme nébuleux, c'est parfaitement réussi ! J'ai aimé me perdre dans les couloirs de ce manoir pour y découvrir son secret et frissonner de plaisir... Un deuxième tome doit paraître à l'automne 2013.

Le Manoir, tome 1 : Liam et la carte d'éternité, par Evelyne Brisou-Pellen
Bayard jeunesse, 2013