01/02/09

These fragile flames for innocence can't be lost *

Un coeur brisé - Jacqueline Wilson

61nf_4S6JnL__SS500_Prudence King, quatorze ans, et sa soeur Grace, onze ans, subissent la loi rigide de leur père qui leur interdit d'aller à l'école. Mais lorsque celui-ci tombe malade et entre à l'hôpital, la vie à la maison va changer. Seule, la maman panique de recevoir une nouvelle lettre menaçante de l'inspecteur et préfère anticiper en inscrivant ses filles à l'école du quartier. Prudence est excitée par cette perspective, même si elle pressent que leur adaptation risque d'être difficile. Sa soeur et elle ne sont pas du tout à la mode, elles portent des tenues excentriques, non pas pour se démarquer mais parce que la famille manque d'argent. Prudence se sent l'âme d'une Jane Eyre, avec son éducation sévère, retirée du monde des autres adolescents. Elle va tomber amoureuse de son M. Rochester en la personne de Rax, le professeur d'arts plastiques. Amour impossible ? Logiquement. Cependant, l'homme se sent attiré par la jeune fille, également douée pour le dessin. Une connivence naît entre eux. Il va devenir son ami et son confident, et elle va être la baby-sitter de ses enfants (car l'homme est marié !). Mais cela ne l'empêche pas de craquer pour l'adolescente, de répondre à ses baisers. C'est franchement déconcertant. Prudence n'a que quatorze ans, elle a vécu dans une bulle et lisait en cachette des magazines de son âge pour en savoir plus sur ce qu'on lui refusait de connaître. La situation dégénère vite, selon moi. Prudence commet des erreurs, par inconscience. Elle a acheté des dessous en satin noir, pensant que c'était couru chez les filles de son âge. Elle découvrira qu'elle est à côté de la plaque. Trop mûre, trop rebelle, trop décalée ? Prudence King est un mystère. Elle a imaginé un monde trop romanesque, la réalité est plus amère. D'ailleurs, la jeune fille ne parviendra pas à s'intégrer dans son école. Elle avait déjà pris conscience qu'elle étouffait sous le joug familial, elle comprend maintenant qu'il faut davantage s'affirmer pour se fondre dans une société ni toute blanche ni toute noire, juste réelle. La fin de l'innocence, en somme.
C'est un roman d'émancipation où flotte un sentiment de malaise. J'ai moyennement aimé.
(A noter que c'est un gros succès chez les ados ! Je peux comprendre pourquoi.)

A partir de 13 ans.

Folio junior, 2008 - 303 pages - 7,50€
traduit de l'anglais par Anne Krief
Illustrations : Anne Simon

Les avis de Francesca et Aurélie (Suspends ton vol)

* lyrics from Innocence maintened, by Jewel

**********

Combien tu paries ?  -  Pete Johnson

9782070610235Pour tromper leur ennui, Harvey et son ami George aiment se lancer des paris, ou (pour faire moins gamin) « des défis ». Au départ, c'est plutôt bon enfant : des gags lourdingues avec pour cible leurs professeurs. Ce n'est jamais méchant, juste pour rire. Le truc, c'est de ne pas se prendre au sérieux. Et puis généralement les prix à remporter sont aussi commodes (se payer une bonne glace, par exemple). Grisés par leurs succès, Harvey et George fondent une association, « le Club de la Chance », et l'ouvrent à de nouveaux membres. C'est un triomphe. Tout roule à merveille, l'école est prise par la fièvre du jeu. Puis un garçon de l'équipe propose de recevoir de l'argent au lieu des glaces. Harvey est d'accord, mais George se fâche et quitte la direction. Les ennuis s'enchaînent, quand la cagnotte de 180 £ est dérobée dans le casier de l'adolescent. Harvey va encore une fois être mal influencé par Jonny, le jeune espoir de foot et aussi l'élève le plus populaire du collège, en acceptant de mettre en scène un cambriolage chez ses parents. Damned ! Harvey est dans une sacrée galère.

Ecrit sous la forme d'un journal intime, ce roman de Pete Johnson donne la parole à un collègien de 4ème particulièrement doué pour les inventions et les ruses. Ce n'est pas un livre qui encourage les enfants à parier, mais plutôt une pantalonnade. Harvey, le protagoniste, a pour ambition d'améliorer la qualité de la vie au collège. Ni plus, ni moins. Le reste, autour, n'est qu'une farce à prendre sans condescendance. Les péripéties rapportées sont hilarantes, le jeune garçon n'est pas un crétin fini et ses copains sont de bons bougres (comme qu'on aimerait tant voir dans les écoles de nos enfants !). Aucune méchanceté, de l'amitié pour serrer les coudes, et même le voleur fait son mea culpa. Vraiment rien de bien mauvais... à confier sans sourciller à vos loupiots. 

Folio junior, 2009 - 220 pages - 5,90€
traduit de l'anglais par Stéphane Carn
Illustrations de Henri Fellner 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


25/10/08

Série : Le livre du temps, de Guillaume Prévost

Vient de paraître en poche (folio junior) :

517ZX_D_krL__SS500_Ce tome 1 d'une saga absolument passionnante ("Le livre des temps") est une introduction habile et pleine de promesses. On y fait la rencontre d'un adolescent taciturne qui deviendra le héros d'aventures incroyables. Samuel Faulkner, intrépide et futé, découvre l'étrange disparition de son père et l'existence d'une statuette qui permet de voyager à travers le temps. On passe du Moyen-Age à l'Egypte ancienne, on suit le garçon à la recherche d'indices, on trépigne d'en vouloir davantage, de connaître la prochaine destination et on se sentirait presque frustré d'être de retour dans le présent, où Samuel est confronté à des considérations de son âge.
Cette série est vraiment passionnante, riche en rebondissements, très bien écrite (l'auteur est prof d'histoire, donc il en connaît un rayon et nous balade à travers le passé en saupoudrant son récit d'informations précieuses et enrichissantes). A découvrir sans attendre !

Pour un billet plus complet, cliquez ici.

Gallimard jeunesse, coll. Folio junior / 6,40€

27/06/08

Sally Lockhart : La malédiction du rubis - Philip Pullman

Dans l'Angleterre victorienne, Sally, jeune orpheline de seize ans, va chercher à décrypter le message codé de son père, envoyé peu de temps avant sa mort, au large des mers de Chine. Mais son premier contact avec un associé de la compagnie Lockhart & Selby se solde par un drame : l'homme s'effronde, aux simples mots évoquant les Sept Bénédictions. Le mystère va s'épaissir lorsque Sally va recevoir un courrier d'un ancien camarade de son père, se voir confier un journal intime et apprendre l'existence du Rubis d'Agraphur, peut-être à l'origine de tous ces maux. Là où Sally Lockhart foule le sol, la mort la succède. Est-elle maudite ? Ou ne s'agit-il pas le signe d'une présence dans l'ombre, menaçante et ô combien pesante, d'une dame appelée Mme Holland, propriétaire d'une pension dans un quartier mal famé de Londres. Cette vieille harpie ne s'embarrasse pas des détails gênant sa quête, elle menace, condamne à mort et fait du chantage. Et puis, elle veut la peau de Sally Lockhart, cette péronnelle qui se met toujours en travers de sa route...

Très vite aidée de ses nouveaux amis, Frederick Garland, le photographe, et sa soeur Rosa, une comédienne, et du jeune Jim Taylor qui travaille dans la compagnie Lockhart & Selby, Sally va courir les ruelles sordides et brumeuses de Londres. Les terribles secrets sur son passé vont apparaître sous un voile nouveau, à travers les brumes de l'opium et du trafic louche entre l'Orient et l'Angleterre...

IMGP5778

C'est grâce à la chaîne Arte que je dois cette lecture. Cette série adaptée à la tv par la BBC est diffusée tous les vendredis soirs. L'adaptation est fidèle au roman, avec une héroïne attachante et plutôt intrépide, très intelligente et hors du commun (elle a appris à tirer au pistolet et est aussi habile avec les chiffres qu'un comptable). L'action est assez dense, pleine de suspense et conduit à un dénouement plein de souffle ! Je découvre avec cette série le style de Philip Pullman, auteur d'A la croisée des mondes, et je suis étourdie de plaisir.

A suivre : Le mystère de l'Etoile Polaire.

éditions gallimard jeunesse, 2003 - coll. folio junior - 340 pages.

traduit de l'anglais par jean esch, titre vo : the ruby in the smoke (philip pullman, 1985).

Infos Arte

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , ,

19/05/08

Phaenomen - Erik L'Homme

phaenomenQuatre adolescents internés à la Clinique du Lac en Suisse décident de prendre la poudre d'escampette, après la mystérieuse disparition du Dr Pierre Barthélémy. Âgés entre treize et quatorze ans, Violaine, Claire, Nicolas et Arthur sont des enfants exceptionnels. Sont-ils fous ou déséquilibrés, comme le craignent leurs familles ? Ou sont-ils dotés de capacités surnaturelles, qui les dépassent eux-mêmes ? Voilà déjà une première part d'intérêt. La suite n'est pas mal, non plus. Nos quatre jeunes doivent résoudre une série d'énigmes, mises en oeuvre par le docteur Barthélémy, pour trouver la clef de son enlèvement. Car bien sûr, Violaine et ses amis sont convaincus du danger de leur périple. N'ont-ils pas croisé trois individus inquiétants à la Clinique du Lac, trois tueurs chevronnés qui se sont maintenant lancés à leur trousse ? !

Premier tome d'une trilogie, Phaenomen s'est révélé une lecture fort emballante. L'intrigue ne manque pas de souffle, les personnages sont charismatiques et forcés de s'étoffer. La particularité des quatre enfants est assez stupéfiante, on assiste dans ce livre à la découverte des uns et des autres et de leurs étranges pouvoirs. Tout paraît encore brouillon et imprévisible, et pourtant on a hâte de connaître leur évolution et leur exploitation. Le face-à-face qui clôt ce tome 1 vaut aussi son pesant d'or, c'est à la fois brutal et déconcertant, mais cela promet une tournure excitante et riche en rebondissements pour la suite (du moins, je l'espère !). Bref, cette entrée en matière dans l'univers d'Erik L'Homme est conquérante et étourdissante. J'avais lu de bonnes critiques sur cette série et elles se sont avérées exactes. Ce tome 1 a soulevé des questions qui demandent des réponses. A lire, donc !

 

Editions Gallimard jeunesse, 2006

Editions Gallimard jeunesse, 2008 pour la présente édition. Coll. Folio junior - 262 pages.

L'avis d'Alwenn

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

27/02/08

L'enfant d'argent - Cliff McNish

 

Un univers étrange et fantastique, qu'on pénètre avec quelques frissons... Bien vite, la chair de poule se confirme, surtout ressentie à travers l'ambiance (glauque), les descriptions (réalistes) et le flot d'émotions et d'actions. Impressionnant.

enfant_d_argent_1Cela commence presque normalement, un dimanche, autour d'un repas de famille. Milo, un garçon comme un autre, se met à dévorer de plus en plus les patates, les légumes rôtis et le maïs. Il n'arrête plus et son comportement alarme sa mère et sa soeur. Incontrôlable, l'enfant découvre son corps en pleine mutation et décide de fuir le foyer au plus vite. Direction : Coldharbour. Une ville étrange, proche de l'océan, prise d'assaut par des gangs d'enfants. Thomas aussi vient d'arriver après un long voyage depuis la maison qu'il a quittée, sans savoir pourquoi, si ce n'est qu'il a été poussé par une force invisible, irrésistible. Il fait la rencontre des jumelles Emily et Freda qui flairent dans les décharges pour trouver les enfants hors du commun, et Thomas est du nombre. Viendra se joindre au groupe la petite Helen, puis Walter un géant, et Milo. Ce dernier est le plus impressionnant, le plus énigmatique. Il subit une transformation pénible et douloureuse, face à laquelle ses camarades ne sont que de pauvres spectateurs. En présence de Milo, Thomas perd son énergie car Milo se nourrit de sa Beauté pour supporter sa métamorphose. Toutefois, la vie de Thomas court un grand danger. Alors le garçon décide de bondir et de réagir contre Milo. Apparaît ainsi Le Moment Crucial. (Quel est-il ? Suspense ! ) ...

Dans ce Livre 1, on découvre le deuxième tome de la trilogie de McNish intitulée La Ville d'Argent. La situation semble plus nette depuis l'Arrivée à Coldharbour de l'Enfant d'Argent. Nos jeunes héros mutants ont compris qu'ils allaient être rejoints par tous les enfants du monde, dont Jenny, la soeur de Milo. Tous ont conscience qu'ils sont appelés à guetter la Rugissante, une créature brutale, une bête immense et affamée, une créature venue des étoiles, selon Helen qui est capable de lire dans les pensées. Thomas va partir de son côté pour accueillir cette nouvelle génération d'enfants spéciaux et il va atterrir chez les Déterreurs, dont le chef naturel est Tanni, et sa coéquipière, Parminder. Ce drôle de couple n'a pas fini de surprendre notre jeune héros...  

La première partie montre la rencontre des six enfants originels qui vont former le commencement d'une défense contre la Rugissante - cette chose qu'on entend d'abord en fond sonore, sorte de grondement féroce et guère rassurant. C'est aussi l'approche de cette équipe avec des dons spéciaux, qu'on cerne peu à peu. Dans la deuxième partie, la résistance se met en place et l'ennemi prend enfin forme, après n'avoir existé qu'à travers le terme de Rugissante. Elle apparaît vorace et répugnante, accompagnée de deux nouveaux-nés, prêts à engloutir tout sur leur passage, et détourner la vigilance des Protecteurs. Leur cible : les enfants ! Dans ce livre, on assiste avec effroi à la première attaque de la créature.

« Qu'y avait-il de commun entre nous tous ? Je pensai à Walter, à ses hanches colossales. Et les jumelles : leur rapidité d'araignées, leur flair exacerbé. Tous les trois étaient des enfants très spéciaux. Moi aussi j'avais un don, ma beauté. Comme Freda le disait souvent, nous formions une sorte de famille. Je crois même que la fille, Helen, était des nôtres. Dès la première seconde, j'avais eu cette impression. Puis Milo était arrivé. Tout allait bien entre nous, jusqu'à ce qu'il rampe hors des ténèbres ! Qu'était-il ? Simplement un être désespéré et en danger ? Quelqu'un à prendre en pitié, à aider ? Je le croyais, d'abord. Mais si je repensais à ce qui s'était passé, comment nier l'évidence ? Ne s'était-il pas incrusté en moi dès le début ? N'avais-je pas vomi dès mon premier regard sur lui, comme si je savais déjà ? A la seconde même, il avait attaqué, aspirant ma beauté ! Au début, ça ne me gênait pas, mais il n'arrêtait pas d'en prendre ! Et maintenant, alors que je n'en avais pratiquement plus, il en prenait encore ! Depuis qu'il était entré dans ma vie, j'étais malade, si malade maintenant que je pouvais à peine me déplacer ! A chaque minute, je me sentais plus mal. »

 

enfant_d_argent_2Les enfants ont enfin découvert qu'il existait un ennemi de la Rugissante qui l'avait combattue dans le passé et qui vit aujourd'hui au fond des flots. Une équipe d'enfants-océan va donc s'employer à le libérer des algues et de la vase, mais la créature est affaiblie. Le Protecteur peut aussi communiquer par l'esprit et entretient Helen de sa faible consistance. Ses duels avec la Rugissante et sa situation actuelle l'ont profondément amenuisé. Il va cependant aider du mieux qu'il peut les enfants de Coldharbour, car la Grande Attaque approche.

D'autres vérités apparaissent dans ce deuxième livre et concernent Jenny. Son don a été révélé à la fin du livre 1 et aujourd'hui il peut servir d'arme contre l'opposant. En clair, chaque enfant originel doit maintenant exploiter son don spécial pour battre la Rugissante qui, en plus d'être une créature démoniaque, pousse le vice à court-circuiter la télépathie d'Helen pour brouiller les cartes. Le face-à-face promet d'être bouillant !   

Un deuxième livre fidèle à l'annonce du départ. Ici l'épisode est plus stratégique, les personnages sont bien en place, leurs caractères affirmés. Ils sont tous attachants à leur manière, et puis finalement on fait abstraction de l'atmosphère lugubre et dégoûtante (bah oui, ça se passe dans la vase, les déchets, etc.). L'idée est bien construite, la narration captivante... bref j'ai été entraînée malgré moi dans cette épopée incroyable.

Il faut noter que les éditions Gallimard ont publié la série en deux livres, alors que l'éditeur anglais proposait trois livres. Petit bémol pour les couvertures françaises, que je ne trouve pas attrayantes. Elles sont dans l'esprit du livre, mais elles inspirent davantage d'y aller à reculons que la curiosité piquée du premier coup d'oeil... 

 

 

A partir de 14 ans.

Folio Junior - 648 + 247 pages.

Traduit de l'anglais par Bruno Krebs.

Le site de l'auteur : http://www.cliffmcnish.com/

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


20/12/07

De quoi se changer les esprits

Quelques emplettes de dernière minute, des suggestions en dernier recours pour des lecteurs impatients et gourmands d'un genre de plus en plus en vogue...

susan_cooperWill Stanton, un enfant de onze ans, voit sa vie bouleversée lorsqu'il découvre qu'il est le dernier né des Grands Anciens, ces immortels au service de la Lumière qui luttent contre les Ténèbres, et qu'il lui faut retrouver les Six Signes de la Lumière pour sauver le monde. Ce livre avait déjà été publié en 2005 et ressort aujourd'hui en même temps que l'adaptation cinématographique  « Les portes du temps » ; il fut par ailleurs édité dans les années 70, rencontrant un énorme succès auprès des lecteurs américains.  « A l'assaut des Ténèbres », connu sous le titre de The Dark is rising, s'inscrit dans une série de cinq tomes (qui n'ont jamais été traduits jusqu'à présent !).

Les ouvrages de Susan Cooper s'alignent à la tradition des histoires de Tolkien ou C.S Lewis (qui furent les professeurs de l'auteur). On pénètre un univers truffé de magie, de fantastique et partagé entre le bien et le mal. Les chevaliers des ténèbres, dont le Cavalier Noir, rappelle ceux du Seigneur des Anneaux. Et plus de nos jours, ce livre pourra également faire penser à la série de Joseph Delaney et son Epouvanteur (on retrouve l'idéologie du septième fils d'un septième fils, par exemple).

L'histoire a de quoi séduire les adolescents férus de ce genre d'action car reconnaissons que le roman de Susan Cooper réunit tous les canons de la littérature fantastique.

Folio junior - 395 pages -   7,00 €  (existe en Hors-Série, pour le prix de 15 €)

Traduit de l'anglais par Philippe Morgaut. A partir de 10 - 11 ans.

**********

Place à une petite merveille qui a déjà eu le don de me surprendre ! ...

L_alphabet_des_revesDans une grotte de la cité des Morts, vivent Ramin et son jeune frère Babak. Ce sont les descendants d'une famille royale, qui connaissent aujourd'hui l'exil décrété par le roi Phraates. Ramin porte le déguisement d'un adolescent de 14-15 ans et masque sa véritable identité de fille - Mitra - pour subvenir aux besoins de son petit frère. Ce dernier est fragile, mais révèle un don extraordinaire : les rêves prophétiques.

Pensant que cela permettra aux enfants de sortir de leur misère, Ramin accepte de négocier avec Zoya, une vieille commère qui vit également en paria, les capacités de Babak. Mais très vite la jeune fille réalise son erreur et comprend que son frère est prisonnier de sa condition, qu'il est même menacé et qu'il leur faut fuir pour éviter que les Yeux et les Oreilles du roi surprennent ce jeune prodige.

Alors Ramin et Babak rejoignent la caravane du mage Melchior, mais de nouveau le jeune garçon est sollicité pour décrire ses rêves. Babak a parlé d'étoiles, et l'attention du mage a semblé atteindre un intérêt vif et acéré. Le temps sera trop court pour en apprendre davantage, qu'aussitôt Ramin décide de suivre une nouvelle piste pour retrouver son frère aîné Suren, qui a disparu sans laisser de traces. Car le but dans la vie de Ramin - Mitra - est de parvenir à atteindre Palmyre où elle pense retrouver sa famille qui vit là depuis la tentative de renversement du roi orchestrée par leur père.

L'histoire est passionnante, absolument époustouflante, riche en rebondissements, exaltante et dépaysante. L'épopée de Ramin et Babak nous entraîne dans le désert, à une époque lointaine, sur les traces des rois mages - tels qu'on ne les imagine pas un instant ! On est très loin du contexte biblique, ici le roman est brûlant. Il nous raconte le parcours initiatique de deux enfants, plus particulièrement à travers le courage d'une jeune fille qui se déguise en garçon pour passer inaperçue. Tout au long du roman, Mitra n'aura de cesse de douter, de prendre des décisions qui ne sont pas toujours les meilleures. Et en chemin, elle connaîtra aussi ses premiers sentiments amoureux !

Incroyablement surprenant, ce roman de Susan Fletcher se lit d'une traite, guidé par un style entraînant. L'histoire a tout du conte, le lecteur est envoûté du début à la fin. Et pas un instant il ne regrettera le temps passé entre ses pages !

Folio junior - 456 pages. Traduit de l'anglais par Philippe Morgaut. Titre vo : Alphabet of dreams. 7,50 € 

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , ,

13/10/07

Le roi Arthur - Michael Morpurgo

roi_arthurMichael Morpugo nous plonge dans les légendes du roi Arthur (les chevaliers de la Table Ronde, Excalibur, la reine Guenièvre, Lancelot, Camelot etc) en alternant modernité et tradition à respecter. L'histoire commence de nos jours, un petit garçon part pour une expédition périlleuse et risque sa peau. Un vieil homme qui vit dans une grotte avec son chien Bercelet vient à son secours. Âgé, barbu et coiffé de longs cheveux blancs, l'homme prétend s'appeler Arthur Pendragon, ancien suzerain de Bretagne, soit le roi Arthur de Camelot ! ... Il va alors lui raconter une histoire incroyable, sa vie, son parcours, les exploits des chevaliers Gauvain, Tristan et Perceval, avant la fin inéluctable (chute de roi et ruine de Camelot, je ne vous apprends rien).

« C'est une longue histoire, une histoire de grand amour, de grande tragédie, de magie et de mystère, d'espoir, de triomphe et de désastre. C'est mon histoire, mais pas uniquement la mienne. »
Une lecture fidèle et passionnante, retranscrivant à merveille l'atmosphère médiévale et chevaleresque de cette époque.
Un livre tout indiqué pour être étudié en classe, de plus !

Folio junior - 260 pages - Illustrations de Michael Foreman - Traduit de l'anglais par Noël Chassériau.

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

06/08/07

Les mondes de Chrestomanci - Diana Wynne Jones

les_neuf_vies_du_magicienCette histoire s'est déroulée plus de 25 ans avant les événements relatés dans "Ma soeur est une sorcière". Sa publication a eu lieu près de dix ans après, répondant à une étrange règle déjà rencontrée avec les Chroniques de Narnia...
Toutefois, lire "Les neuf vies du magicien" avant ou après ne porte finalement pas à conséquence.

Christopher est un garçon aux pouvoirs extraordinaires. La nuit, il peut se transporter en rêve dans des mondes parallèles. Mais c'est une chose qu'il garde pour lui seul, voyant ses parents se déchirer pour une sombre histoire de fortune dilapidée et d'entrée dans le beau monde fort compromise... Bref, Christopher est confié aux soins d'une kyrielle de gouvernantes qui abandonnent leur poste les unes après les autres, jusqu'à l'arrivée de la Dernière Gouvernante, miss Belle, et de l'Oncle Ralph.
Séducteur, ce dernier décide de prendre les rênes du foyer de sa soeur désargentée. Et parce qu'il souhaite également faire le bonheur de sa mère, Christopher n'hésite pas à suivre cet oncle mystérieux, lequel, informé des rêves et des voyages, va bien entendu tirer profit de la situation...

Une formidable aventure va commencer. Sur l'innocence d'un garçon qui ne connaît pas le potentiel de ses pouvoirs, l'histoire va entraîner le lecteur dans une série d'événements tous plus exceptionnels les uns que les autres. Christopher le naïf va également rencontrer d'autres personnages plus troublants, comme le célèbre Chrestomanci, qui va accueillir l'enfant dans son château pour une éducation "particulière". Sans oublier aussi la Déesse vivante Asheth et ses nombreux chats...
Ce livre est un mélange de magie, d'enchantement, d'imagination, le tout bien fourni en rebondissements. Les personnages sont également très attachants, ils échappent aux clichés et peuvent nous surprendre au détour de plus d'un chapitre.
Lecture séduisante, à conseiller pour les amateurs du genre !

Traduit par Sylvie Simon.  335 pages.

ma_soeur_est_une_sorciereGwendoline et son frère Chat sont les seuls rescapés d'un naufrage. Recueillis par le Grand Chrestomanci, les enfants Arcand vont suivre une éducation pointilleuse qui n'est pas sans agacer la jeune fille.
En effet, Gwendoline se vante d'être une sorcière puissante et redoutable. Elle rechigne d'être reléguée parmi les débutants ou les enchanteurs.
Son frère Eric, surnommé Chat, lui voue une grande admiration, tout en admettant que sa soeur pousse le bouchon de plus en plus loin. Depuis leur arrivée au château, des événements insolites surviennent, mais avant d'en comprendre leurs significations, il sera bientôt trop tard pour sauver les neuf vies d'un magicien !

Pour avoir lu le livre qui explique ce qui est survenu 25 ans plus tôt, j'ai été plus ou moins surprise par la tournure de certains coups de théâtre. Toutefois, le plaisir n'en reste pas moins là ! C'est toujours très agréable de plonger dans l'univers de Chrestomanci, cet enchanteur dandy, de suivre les péripéties d'enfants qui découvrent leurs pouvoirs avec candeur et maladresse. La roublardise des uns fait face à l'honnêteté des autres. S'ensuit souvent un face-à-face palpitant... bref une belle série qui ne démérite pas ses titres de gloire et ses nombreuses récompenses littéraires.
N'hésitez pas à découvrir !

Traduit par Florence Seyvos. Dès 11 - 13 ans.  280 pages.

Illustrateur de couverture : Marcelino Truong

A suivre :

  • 3. Les magiciens de Caprona

  • 4. La chasse aux sorciers

  • 5. Le destin de Conrad

chrestomanci_3chrestomanci_4chrestomanci_5

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

24/05/07

Pour les lecteurs dès 10 ans

Folio Junior fête ses 30 ans et, pour l'occasion, arbore un design nouveau, flambant neuf, pour donner encore plus de tonus à leur collection ! ... J'aime bien la phrase qui caractère celle-ci : Rire, frissonner, imaginer, vibrer, rêver, découvrir, réfléchir, partir à l'aventure ... Lire un folio junior, c'est se laisser emporter dans un monde nouveau.

En voici un échantillon :

manuelo_de_la_plaineLe 21 juin 1937, premier jour de l'été, Manuelo est fou de joie : il vient d'être reçu premier au certificat d'études primaires. C'est une sacrée fierté pour ce fils d'immigrés portugais, installés dans l'impasse Boise, à la Plaine Saint-Denis. Le même jour, Manuelo apprend que sa mère est gravement malade, qu'elle souffre de tuberculose et que la famille n'a pas les moyens de l'envoyer se soigner au sanatorium.

Sans rien dire, Manuelo et sa bande de copains vont chercher du boulot. Ils n'ont pas 13 ans et pourtant ils trichent, osent affichent 15 ans, sont enrôlés dans une usine des "Petits Chevaux" ou tentent le tout pour le tout en risquant leur peau à bord d'un train à charbon. La vie est difficile et rude, mais le quartier est solidaire, souhaite échapper au misérabilisme en organisant des soirées dansantes dans les cafés ou des sorties au cinéma.

Manuelo de la Plaine est un roman très court mais qui ne peut pas laisser insensible. Il permet de rappeler la condition difficile des travailleurs immigrés, dans les années 30-40. De plus, le conflit en Espagne n'est pas loin et on en lit les grosses lignes entre les aventures de Manuelo, ce garçon au grand coeur, dépassé par les événements, et qui parfois s'oublie dans l'ingratitude et l'égoïsme.

Ce roman pour la jeunesse est écrit par Valentine Goby, autrement connue pour être l'auteur de La note sensible, Sept jours et L'antilope blanche.

Illustrations de François Lachèze. 92 pages

soupe_de_poissons_rougesLe retour de la famille des Jean-quelque chose ! Papa, maman et les six garçons ont donc quitté Cherbourg pour s'installer à Toulon. Jean-B entre en 6ème, l'absence de son meilleur ami le déprime un peu mais son frère Jean-A le tarabuste un bon coup et notre garçon va reprendre du poil de la bête !

Cette chronique familiale demeure attachante, désopilante. Les Jean-quelque chose sont de gentils garçons qui ne manquent pas d'imagination, ils n'ont pas la télé chez eux (flûte ! ils vont louper leur épisode de Zorro !) mais ils passent leur temps à jouer aux 1000 Bornes, à construire une cabane et un plan d'attaque contre le gang des Castors. Ils jouent à la carabine à patates, ont des nouveaux amis, des poissons rouges ( Wellington et Zakouski), une voisine qui leur offre des pâtisseries alsaciennes. Ils se rendent pour la 1ère fois à une boum, à la plage (interdiction de se baigner après manger, leur médecin de père recommande deux heures de répit !).

Encore un sympathique épisode des péripéties de la famille des Jean-quelque chose, de la maman très organisée et d'un papa qui sait tout faire de ses dix doigts !  Incontournable.

La soupe de poissons rouges, avec des illustrations de Dominique Corbasson. Egalement disponibles : L'omelette au sucre & Le camembert volant.  135 pages

reviens_papaLa jeune Emie et sa famille fêtent Noël et pensent qu'il s'agit d'une journée extraordinaire grâce aux cadeaux fantastiques qu'ils ont tous reçus ! Mais ce soir-là, Emie surprend son beau-père au téléphone avec une autre femme. Le drame éclate et papa annonce qu'il quitte la maison.

Emie, Vita et Maxie sont désespérés, comme leur mère. Seule leur grand-mère, chez qui ils vivent (pour une question de moyens financiers), exprime sa colère et remue toute la troupe un peu trop vivement. Il est difficile pour les enfants de comprendre le départ du papa, qu'ils vont voir de temps en temps avant de faire connaissance avec sa nouvelle petite amie. Les situations de catastrophes et de dépits sont nombreuses, et on suit cette histoire à travers le monologue de la jeune Emie, âgée de 12 ans. Celle-ci est un peu ronde, n'a jamais connu son vrai père, lit avec passion les romans de Jenna Williams et va commencer à raconter de fabuleuses histoires.

L'atmosphère oscille entre les rires, les larmes, les crises d'incompréhension et de colère. Reviens, papa ! est un livre actuel et qui traite de la famille et de la séparation. C'est un ensemble d'émotion et d'humour qui plaira aux adolescents, davantage qu'aux parents, plus sévères sur le dénouement de cette histoire. Mais c'est très bien écrit, très agréable à lire, avec une ambiance totally british.

Jacqueline Wilson / illustrations d'Anne Simon. 316 pages

girafe_blancheDans la nuit suivant sa journée d'anniversaire, Juliette, 11 ans, est réveillée par un rêve puis par la sensation de brûlé dans la maison. Effectivement, il y a le feu ! Juliette parvient à se sauver, mais découvre trop tard que ses parents sont restés prisonniers des flammes.

Brutalement orpheline, Juliette apprend qu'elle est confiée à la tutelle de sa grand-mère, Gwyn Thomas, qui vit en Afrique du Sud où elle s'occupe d'une réserve. L'arrivée dans cette nouvelle vie n'est pas sans bouleverser la jeune fille, et l'accueil de la grand-mère n'est franchement pas chaleureux. La cohabitation s'annonce difficile, et tout semble plus compliqué pour Juliette.

Mais d'un autre côté, l'adolescente va découvrir un monde nouveau, un univers enthousiasmant où on parle de légendes, d'animaux et de cultures ancestrales. D'ailleurs, une ancienne connaissance de Gwyn va confier à Juliette "qu'elle possède un don". Impossible d'en savoir plus.

Dans la nuit, Juliette croit apercevoir une girafe blanche. Est-ce un rêve ? On parle d'un conte autour de cet animal, certains prétendent que ce sont des sornettes, d'autres restent plus mystérieux. Il y a, toutefois, un point inquiétant : les braconniers qui espèrent mettre la main sur cette créature exceptionnelle.

Entre mythe, songe et sorcellerie, La girafe blanche se veut une histoire tout à fait passionnante. Elle suit les traces d'une jeune fille solitaire, et finalement guère ordinaire, qui découvre un monde inconnu et inattendu. A lire, c'est tout simplement captivant ! L'atmosphère africaine est bien rendue, l'auteur a passé son enfance au Zimbabwe, en bordure d'une réserve animalière. Son sujet n'est donc pas brodé à la légère.

Il est appréciable aussi de partager les conflits de Juliette, à l'école, avec sa grand-mère et dans la réserve, contre les braconniers. C'est à la fois poignant et léger, bien dans l'esprit actuel je trouve. Ce livre annonce une trilogie, à suivre donc ! Avec plaisir.

Lauren St John / illustrations de David Dean. 220 pages.

23/04/07

Montmorency - Eleanor Updale

montmorencyPrésentation de l'éditeur
Dans la nuit londonienne en cette fin de XIXe siècle, une ombre surgit du réseau d'égouts nouvellement construit... Les policiers, eux, sont perplexes, un mystérieux cambrioleur accumule les forfaits et les bijoux de grande valeur, mais reste insaisissable. Et ce Montmorency, élégant personnage qui a élu domicile dans un grand hôtel, qui est-il vraiment? Voici les pièces d'un bien étrange puzzle... Dans la lignée des grands romans à suspense, une aventure captivante à l'époque de l'Angleterre victorienne. Un régal de lecture pour tous dans une atmosphère envoûtante.

Montmorency est un personnage qu'on qualifie très vite de gentleman-cambrioleur. Dans ce 1er tome, l'auteur Eleanor Updale nous invite à découvrir et pénétrer les coulisses d'une mise en scène qui va gagner en puissance pour s'achever en ... Suspense !
L'ascension de Montmorency est admirable, de l'escroc à la petite semaine, rescapé d'une chute terrible qui aurait pu lui coûter la peau, ce criminel va purger sa peine et échafauder un petit plan grâce au tout nouveau réseau d'égoûts établi dans Londres. Ses combines vont lui permettre de faire sa fortune et de gagner une place honorable parmi la Haute Société britannique. Mais Montmorency a un double, plus rustre et malfaiteur, qui agit dans l'ombre.
On sent déjà les références à plein nez : Arsène Lupin, Dr Jeckyll et Mr Hyde, Frankenstein et Sherlock Holmes ! Ce 1er livre se lit d'une traite et déjà le lecteur s'impatiente de découvrir la suite des aventures. Elles ne vont pas manquer de piment, et s'annoncent tout aussi alléchantes ! De plus, l'Angleterre victorienne sert d'apanage à cette ambiance tout à fait exquise ! A découvrir.   238 pages / A partir de 11 ans.   (Avril 2004)

Montmorency_2Encore plus d'action dans ce 2ème tome ! On y croise un Montmorency tenaillé par une dépendance qui était hélas en vogue dans cette Angleterre du 19ème siècle... Son ami Lord Fox-Selwyn va lui venir en aide, n'hésitant pas à mettre en péril la couverture de cet ancien escroc reconverti en gentleman respecté. Car depuis cinq ans, Montmorency a évolué et mis au placard son passé de cambrioleur. Or, Lecassé n'est jamais bien loin, prêt à reprendre du service. Et avec lui, les vieux démons de Montmorency reviennent vite peupler ses nuits. Pour notre héros, il n'y a pas d'autres issues. D'abord il doit lutter pour se guérir de son mal et part se réfugier en Ecosse. Pensant couler une retraite tranquille, Montmorency va cependant être témoin de morts inexplicables sur l'île de Tarimond. Et en même temps, une série d'actes terroristes dans les gares londoniennes met la police en branle et requiert le retour de Montmorency dans la capitale ! Pourquoi ?

Dans ce 2ème tome beaucoup plus étoffé, on retrouve quelques personnages attachants aperçus dans le précédent livre, comme les femmes Evans, le Dr Farcett ou Cissie. Les intrigues sont cette fois-ci plus poussées et élaborées. On y croise plusieurs affaires, des pistes passionnantes et qui rappellent le double tranchant de cette société victorienne. L'idée de s'échapper vers la campagne écossaise donne aussi une idée plus pittoresque et charmante. Oui, inutile de tergiverser, cette série écrite par Eleanor Updale a de sérieux atouts à offrir aux jeunes lecteurs, et à ceux qui ne pensent pas que l'étiquette "jeunesse" soit un gage de qualité inférieure et dépréciable ! C'est une bonne série d'aventures avec des enquêtes, du rebondissement et une peinture de la société victorienne très bien brossée. A lire, donc.  345 pages  (Juin 2005)

Gallimard jeunesse, Folio Junior.  (Un 3ème tome vient de paraître en Avril 2007)

Posté par clarabel76 à 20:45:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,