21/01/20

Lune de Sang (Nightshade #1), par Andrea Cremer

A63380Trilogie lue en une bouchée : c'était sympa de retrouver une lecture qui me ramène à l'ère Twilight ! Grosse bouffée de nostalgie en feuilletant les pages. Non, aucun vampire dans cette histoire. Place aux loups avec leurs traditions et leurs légendes améliorées.

Calla appartient à la meute des Nightshade. Comme tous les siens, elle a le pouvoir de se transformer en louve. C'est aussi une Alpha forte et rebelle qui remet en question son héritage après avoir rencontré (Shay) un garçon banal auprès duquel elle ressent des émotions nouvelles. Par contre, son destin est lié à (Ren) un autre Alpha qui ne cache pas son attirance, ses intentions, ses désirs etc. Oui, mon cœur a fait boum pour ce vilain garçon... alors que le choix de l'héroïne penchait pour l'autre prétendant. Bonjour les actes irréfléchis et les dérèglements hormonaux de notre girouette en puissance. Ça aussi, j'avais oublié !

Le dénouement de la série (dans Le duel des Alphas) m'a laissée dubitative. Je ne dis pas le contraire, c'est excitant, intense et parfois sexy. Sauf que, non... Cette série a finalement le goût d'une madeleine de Proust. Mais une page se tourne...

Gallimard Jeunesse / Collection : Pôle Fiction (2013)

Traduit par Julie Lopez

Une héroïne complexe, un univers captivant et du suspense...

Andrea Cremer tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page de sa trilogie.

C'est sombre, sensuel et vénéneux : terriblement envoûtant.

A63382  A66047

#guiltypleasure

Posté par clarabel76 à 19:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14/01/20

Stella et les Mondes Gelés (Le club de l'ours polaire #1) par Alex Bell

Le club de l'ours polaireQuelle fabuleuse lecture !
Stella Floccus Pearl vient enfin d'obtenir le droit d'accompagner son père Félix dans son expédition. Pour la fillette de douze ans, l'occasion est trop belle pour vivre en vrai ses rêves les plus fous. Mais pour cela, il a fallu négocier son titre de Membre Junior et (hélas) Temporaire auprès du Cercle de l'Ours Polaire. Stella et Félix doivent maintenant prouver que sa place est amplement méritée.
Et pourtant... « une règle bien connue veut que les expéditions audacieuses dans des contrées sauvages ne se déroulent pas toujours comme prévu » : les traîneaux sont à peine lancés sur les pistes enneigées et déjà les loups partent en vrille. Les quatre enfants à bord sont brutalement livrés à eux-mêmes, débutent aussi de folles et palpitantes aventures...
En route vers l'inconnu, semé d'embûches, auprès de compagnons très dissemblables : Stella doit composer avec son cousin Dragigus, timide et maladroit, Shay, un valeureux chuchoteur de loups, et Ethan, un irascible magicien qui appartient au club concurrent du Calmar Géant. Forcément leurs différences serviront d'armes pour affronter les obstacles et enrichir leur équipe de bras cassés.

En attendant, c'est un savoureux mélange de complicité, d'humour, de magie, de mystères et de rebondissements. Pour Stella, le voyage la conduira jusqu'aux secrets de ses origines - la fillette avait été abandonnée dans la neige et recueillie par Félix vers l'âge de trois ans. C'est aussi une histoire pleine de clins d'œil pour La Reine des neiges ou Les Royaumes du Nord : paysages du bout du monde, ambiance glaciale, créatures fantastiques, folklores et légendes... Cette lecture inspire une envie de voyage et d'évasion - c'est tout cuit ! La suite est déjà disponible avec Le Mont des sorcières.

Gallimard Jeunesse (2018) - Traduit par Faustina Fiore

illustré par Tomislav Tomic

Parution en format poche chez FOLIO JUNIOR (2019)

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12/01/20

Les Mystères de Larispem : L’Élixir ultime, par Lucie Pierrat-Pajot,

Larispem L'élixir ultimePour moi, cette série a trop vécu dans l'ombre de La Passe-Miroir : pourtant, nulle comparaison n'est possible, si ce n'est d'avoir été également lauréat du Concours du Premier Roman chez Gallimard Jeunesse. Le sang jamais n'oublie était d'ailleurs arrivé ex-aequo avec le roman de Christelle Dabos ! Mon interprétation personnelle veut que le lecteur a foncé sur cette série en supputant qu'elle opérerait le même magnétisme. D'où certaines frustrations ou autres attentes... que sais-je ? En ce qui me concerne, j'ai adoré !

Les Mystères de Larispem nous plongent dans un imaginaire foisonnant - l'histoire se déroule après la Commune de Paris, sauf que l'issue est totalement réinventée et sert de lancement à notre lecture. On trouve donc une nouvelle hiérarchie, une ville transformée, une langue réécrite, un ordre social revu et corrigé, des inventions géniales et des complots toujours plus enragés.
Dans ce troisième tome, nos jeunes héros sont dans la panade, plus déchirés que jamais : Liberté a été démasquée et envoyée en prison, Nathanaël a pris la poudre d'escampette et Carmine a la mémoire en vrac mais ne décolère pas d'avoir été trompée par ses camarades.
Face à eux, les Frères du Sang prennent l'avantage. À leur tête, la cruelle Vérité de Maugardin ourdit son plan implacable en se procurant les preuves nécessaires pour son Élixir. La tension est à son comble dans ce dernier livre qui montre Larispem en plein chaos et ses personnages malmenés (chacun nous fait vivre son aventure donc cela élargit les perspectives et rend la narration encore plus vive et trépidante).
C'est donc sur un rythme enfiévré qu'on boucle notre tour de piste : action, rebondissements, émotions, retrouvailles et discordes... La lecture est palpitante et sert admirablement cette série audacieuse, à l'ambiance rétrofuturiste et aux richesses insoupçonnées !
Je conseille toujours et encore. ♥

Gallimard Jeunesse (2018)

Couverture illustrée par Donatien Mary

 

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06/01/20

Les Sept étoiles du Nord, par Abi Elphinstone

Les sept étoiles du nordCette lecture possède une aura magnifique !

Elle nous plonge dans un imaginaire fabuleux - moitié Reine Des Neiges, moitié Royaumes du Nord - avec une histoire ensorcelante qui raconte comment une reine maléfique prévoit d'étendre son pouvoir sur les terres gelées d'Erkenwald. Deux enfants vont s'opposer à cette folie : la jeune Eska, orpheline sans mémoire, prisonnière dans une boîte à musique, et Flint, un inventeur qui recherche sa mère et libère la fillette avant de l'accompagner dans une incroyable expédition.

Très vite le roman exerce un pouvoir de fascination qui ne nous quitte plus avant la fin : j'ai tout lu d'une traite, comme sous hypnose. J'ai aimé les décors, les personnages, les légendes et la magie qui débordent de cette aventure. Et puis en lisant les remerciements de l'auteure, j'ai été touchée par son parcours et le contexte dans lequel elle a écrit son livre. On comprend mieux les valeurs d'espoir et de courage qui s'en reflètent : c'est extraordinaire !

En tout cas, rien que pour l'effet « petite bulle hors du temps », cette lecture est parfaite ! J'ai adoré. ♥

Gallimard Jeunesse (2019) - traduit par Faustina Fiore

Illustration de couverture : Daniela Terrazini

Le travail éditorial est d'ailleurs magnifique : tranche couleur, rabats imprimés, pelliculage soft touch... un vrai  bijou qui accentue cette impression d'adéquation entre le fond et le forme. Absolument magique !

Et pour prolonger cette sensation, lisez également : Le chagrin du Roi mort, de Jean-Claude Mourlevat & La forêt des cœurs glacés, d'Anne Ursu.

“I don't think you have to fight with weapons to be a warrior. You could fight with love and tears and inventions instead, that would probably be just as good.”

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/12/19

Les Disparus du Clairdelune (La Passe-Miroir 2), de Christelle Dabos

A66198

« Il n’y a que deux catégories de femmes dans l’entourage de notre seigneur Farouk. Celles qui cèdent leurs charmes et celles qui cèdent leurs services. Si vous ne participez pas à son plaisir, vous ne survivrez pas longtemps ici. »

Après Les Fiancés de l'Hiver, on retrouve Ophélie dans sa nouvelle fonction de Vice-Conteuse officielle. Un caprice de Farouk ? En fait, notre héroïne n'a plus trop le choix mais s'emmêle vite les pinceaux. Elle accepte donc de se pencher sur un autre sujet d'actualité et se met à enquêter sur les disparus de Clairdelune. Encore un piège ? Hmm, hmm. 

Heureusement, Thorn veille au grain. Toujours taciturne et ombrageux, notre Intendant est loin d'être totalement indifférent aux agissements de sa promise. Mais l'engagement du couple n'a vraiment pas la cote auprès des Courtisans.

Et ça conspue, ça murmure, ça trahit, ça menace à coups de lettres énigmatiques... Oh oui, il y a du suspense dans ce roman ! C'est très excitant. Ce tome est encore plus formidable et captivant. J'avais été envoûtée par le tout premier, mais celui-ci m'a tenue en haleine. J'ai adoré.

Christelle Dabos est vraiment douée : plume élégante, charme fou et imaginaire foisonnant... vraiment, vraiment du talent !!!

©2015 Editions Gallimard Jeunesse
(P)2019 Editions Gallimard Jeunesse

La lecture de Clotilde Seille, « inventive et subtile », est désormais inscrite dans notre ADN. C'est une formidable voix de conteuse, qui nous transporte en plein cœur du monde merveilleux de la Citacielle. Finalement, on oublie vite nos réserves du début ! La lecture audio est une réussite.

 Les Disparus du Clairdelune

Lauréate du Concours du premier roman organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama en 2012,
Christelle Dabos confirme dans ce deuxième tome un talent hors du commun.


Grand prix de l'Imaginaire 2016

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


06/12/19

La Reine sous la neige, de François Place

J02218Le vol de Sam pour Amsterdam est détourné à cause d'une tempête de neige. La jeune fille est contrainte de stationner à Londres en attendant le feu vert. Livrée à elle-même, Sam est au bord de la panique mais recueillie par une hôtesse de l'air qui va l'héberger dans un hôtel.
Le lendemain, Sam décide de rendre une visite surprise à sa correspondante résidant à Whitechapel. La demoiselle trop naïve se fait agresser et voler son portable... elle doit alors son salut à deux badauds, deux potes en pleine discussion, Fergus et Eliot.
Rarement une journée n'aura été aussi longue et riche en événements ! Apprenez que Queen E. va mourir, que le royaume en deuil est sonné, que notre exilée va venir en aide à un petit garçon, qu'une vieille dame est hospitalisée après un cambriolage musclé, qu'un tigre va s'échapper d'un zoo et qu'une figurine de la reine sous cloche va sauver la face du monde.
En fait, ce roman m'a peu à peu perdue ! Complètement. Cela démarre très bien, et puis au fil des chapitres ça devient un amalgame de rencontres fortuites avec une brochette de personnages et une succession d'anecdotes insolites pour un roman qui se veut éclatant de vie et d'espoir !
Du moins, c'est ce que je suppose. Car j'ai eu un peu de mal à accrocher sur la distance... et puis le choc de tuer la Reine aussi ! c'est rude. Je n'étais pas prête.
Entre ce roman et moi, c'est donc une histoire de malentendu : j'attendais une folle cavalcade dans les rues londoniennes et j'ai reçu un méli-mélo de péripéties peu plausibles. C'est élégant, bien écrit... mais ça manque de magie !

Gallimard Jeunesse, 2019

François Place raconte l'histoire d'amour d'une jeune fille de dix-huit ans dans un roman mystérieux et envoûtant.

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

13/11/19

Les Fiancés de l'hiver (La Passe-Miroir 1), de Christelle Dabos

A65376

Ce n'est pas faute d'avoir été prévenue : ce roman, tu verras, exhale un charme hypnotique contre lequel tu ne pourras guère résister. Au-delà de la magnifique couverture, c'est tout un monde, tout un univers qui s'ouvre à toi. Et c'est grandiose.

L'histoire, en quelques mots... Rien ne prédestinait Ophélie à quitter le cocon douillet de son enfance... si ce n'est ses fiançailles avec un inconnu (Thorn) et l'obligation de vivre loin de chez elle, auprès de sinistres individus qui la méprisent ou veulent lui faire la misère. Ophélie est une demoiselle très discrète, qui parle peu ou juste en murmurant. On dirait une petite souris grise, planquée dans son écharpe et derrière sa paire de lunettes, toujours le nez dans des livres. Peu aguerrie aux enjeux politiques et aux ambitions dévorantes, la demoiselle se trouve soudainement propulsée au cœur d'une arène froide et dangereuse...

Mais l'histoire n'a pas tout dit... des dons cachés, des dons singuliers, des pouvoirs convoités, des clans alliés et des clans ennemis, des contacts rapprochés, des discussions franches et des aveux d'indifférence... tout ça, tu le sauras en te procurant ce roman.

Vrai de vrai, cette lecture est imprégnée d'une aura fabuleuse et envoûtante. À peine les premiers mots collés sur le papier, ils nous aspirent et nous emprisonnent. Comme un enchantement magique : on n'a plus envie d'aller voir ailleurs et on se surprend à y penser jour et nuit. J'ignorais totalement dans quoi j'embarquais - j'ignorais tout de l'histoire de La Passe-Miroir - une véritable prouesse depuis le temps que la série rôde autour de moi avec des yeux aguicheurs - et pourtant j'ai résisté vaillamment car je refusais de souffrir l'attente des parutions.

L'annonce du dernier tome approchant, j'ai donc profité de la découverte en livre audio pour plonger dans cet imaginaire extraordinaire. C'est indescriptible à raconter. Tous ceux qui avaient déjà succombé m'avaient averti que ce roman avait un pouvoir magnétique.

Ils avaient raison.

Donc je n'en dévoile pas davantage : juste cédez à la tentation !

****************************

 

Les Fiancés de l'hiver

©2013 Éditions Gallimard Jeunesse. Couverture illustrée par Laurent Gapaillard (P)2019 Éditions Gallimard Jeunesse

Alors, cette version audio ?

Il y a du bon et du moins bon :  l'interprétation est élégante mais peu enjouée... Le ton est grave, assez pesant. Et parfois cela plombe l'ambiance. Par contre cela n'a pas été rédhibitoire non plus. Certes, je n'aurais probablement pas imaginé la voix des personnages de cette façon... mais cette impression (mitigée) se dissipe au fil du temps.

En tout cas, c'est un livre audio parfaitement exécuté pour une série qui était fortement attendue !!! Merci.


Pour info : le livre 2 sort en format audio courant JANVIER 2020. ♥

 

La Passe-miroir est le lauréat du concours du premier roman jeunesse

organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama.

 

23/10/19

En poche ! La légende de Podkin Le Brave : Naissance d'un chef, de Kieran Larwood

J02370

Par une froide nuit d'hiver, le soir du réveillon de la fête des Ronces, un barde dépenaillé et affamé se présente au terrier de l'Épineux. Contre un bol de soupe, une assiette de maïs et une cruche d'hydromel, il accepte de raconter la légende de Podkin le Brave... le héros des enfants. Assis au coin du feu, il tient alors son public en haleine, avide d'aventures et fasciné de boire ce flot de paroles étourdissantes. Car c'est vrai que la mise en scène est ensorcelante !

Au commencement, Podkin était un jeune lapereau insouciant, préférant s'amuser avec sa sœur Paz et son frère Pook. Il était loin d'assumer sa fonction de fils de chef de clan. Or, une attaque de Gorm, des lapins couverts de métal et rendus féroces par une force invisible, va chambouler son existence et l'obliger à fuir avec ses frère et sœur. Livrés à eux-mêmes, dans un monde hostile et peu digne de confiance, les trois rejetons vont se coltiner le froid et la peur de l'inconnu, mais se montreront aussi courageux et rusés (car ils doivent protéger une épée magique). Perdus dans la forêt, ils pensent compter sur une sorcière et un mercenaire aveugle pour avancer.

Qui aurait cru que l'épopée d'un jeune lapin gaffeur deviendrait aussi captivante ! Il faut dire aussi que son histoire fabuleuse est racontée avec emphase et passion. Comme le public du barde, le lecteur est en adoration. Résultat, la lecture nous déconnecte de notre réalité et nous émerveille. L'épopée de Podkin est incroyable, riche en héroïsme insoupçonné, elle nous ouvre aussi à un univers enchanteur. Lecture pleine d'aventure, de sortilèges et d'humour, c'est donc une excellente découverte.

“Les histoires ne parlent pas seulement de batailles et de vengeance. Il faut développer les personnages, introduire du suspense, créer une atmosphère, ajouter un peu d'amour”.

Collection: Folio Junior - N°1873 / Couverture illustrée par : Fernando Lopez Juarez

Traduit par : Catherine Gibert

PRIX SORCIÈRES 2019 CATÉGORIE CARRÉMENT PASSIONNANT MINI
Prix Blue Peter 2017
Sélection Meilleurs Livres Jeunesse 2017 des librairies Waterstones

#ChallengeHalloween #CosyHalloween

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/10/19

La fille au Cœur de Dragon, par Stephanie Burgis

J01099Avant d'entamer cette lecture, j'ignorais que l'histoire se porterait sur Silke - la deuxième héroïne dans Le Dragon au Cœur de Chocolat - et non plus sur Aventurine ! Pour rappel, cette dernière est en fait un dragon piégé dans un corps humain car elle avait chatouillé un mage pointilleux et avait été punie en retour.
Lors de son arrivée, particulièrement mouvementée, en ville, Aventurine avait fait la connaissance de Silke, une petite vendeuse sur les marchés, vivant dans la forêt avec son frère et habituée à la débrouille.
C'est donc à son tour de dévoiler ses secrets et ses rêves. En effet, Silke adore raconter des histoires à tort et à travers. Elle se vante par exemple d'avoir la famille royale dans la poche. Sauf que ses propos vont tomber dans l'oreille de la princesse héritière. Convoquée au palais, Silke a la trouille au ventre. Encore plus quand elle comprend que c'est pour devenir une espionne !
En fait, à l'approche de nouvelles alliances avec la communauté des Fées, la Couronne s'interroge sur la profondeur de leur engagement. La princesse compte donc sur le culot et la curiosité débordante de Silke pour se fondre dans la masse. De son côté, Silke espère tirer profit de son poste pour découvrir ce que sont devenus ses parents - disparus des années plus tôt au cours de leur voyage avec leurs enfants.
Quel régal de plonger dans cette ambiance magique et onctueuse ! Oui... le parfum sucré du chocolat fait tourner la tête et saliver les papilles tout du long. Miam, on y prend goût et on se retient de croquer le roman lui-même. L'histoire offre aussi d'incroyables possibilités en nous conviant dans un monde en trompe l'œil... où les sourires mielleux masquent des ambitions dévorantes et des intérêts inavouables.
Ça dégouline vraiment en poudre aux yeux et ça fascine le lecteur qui perd toute notion du temps. Si j'ai d'abord regretté le changement de narrateur, l'humour d'Aventurine et le folklore des dragons, j'ai vite compensé avec la formidable énergie et la fraîcheur de Silke. Quelle pile électrique ! Avec son talent de conteuse hors pair, celle-ci montre avec quelle virtuosité elle survole les imprévus et contourne les embrouilles... même si à force de foncer bille en tête, obsédée par sa quête personnelle, Silke met parfois en danger ses amis de la Chocolaterie.
De toute façon, le sens de la famille brille de mille feux dans ce roman tant il est décliné de mille façons. C'est fort, c'est étourdissant, c'est gourmand. Et ça craque sous la dent... succulent !

Gallimard Jeunesse, 2019 - Traduit par Julie Lopez

#ChallengeHalloween #MonstresCréatures

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

En avant pour : Émile et les méchants - L'Ours et le Sipetit - L'anorak rouge - Horizon

Émile et les méchants, par Vincent Cuvellier & Ronan Badel

J01620

Dans cette nouvelle histoire, Émile est super bien planqué, raide comme un piquet, ne bougeant ni une patte ni une oreille, chut, il piste un méchant... vraiment, vraiment méchant.

Avec ses flèches, ses pistolets, sa mitraillette et son épée, il est armé pour surprendre l'horrible individu. N'y tenant plus, Émile bondit sur sa proie, et puis : bam bam ! paf paf ! han han ! Le méchant est mis k-o. Émile lui coupe la tête, lui coupe les jambes, lui transperce le ventre avec sa lame. Émile ne lâche rien, mais le monstre non plus ! Le voilà qui crache du feu et se transforme en dragon tueur d'enfants ! Ouhlala. Aux abris, vite !

Cette série fait rire les enfants - et les mamans pas sages - car c'est plein d'humour et d'imagination, avec en héros un garnement à la mine sévère, qui ne sourit jamais, non, car le danger rôde partout, tout le temps, mieux vaut demeurer sur ses gardes. Bravo Émile. 

==========================

L'Ours et le Sipetit, par Chloé Alméras

J01724

L'Ours et le Sipetit menaient chacun une petite vie tranquille dans leur coin : l'un au pied de la montagne, l'autre dans un village sur les collines. Un jour d'expédition, le Sipetit dégringole en chemin et tombe dans la Maison de l'Ours. Pas très rassuré, il le supplie de ne pas le cuisiner avec des petits oignons. Au contraire, l'Ours lui propose de partager ensemble un bon repas mitonné aux petits oignons !

Et ainsi, l'Ours et le Sipetit passent une paisible soirée, à bavarder et à lire, puis les jours passent, ils poursuivent leur discussion, se promènent dans la campagne et font la cueillette des plantes qu'ils boivent en infusion. La complicité entre les deux amis est profonde et sincère. Aussi, le jour du départ de Sipetit, le cœur du vieil Ours se brise. Il s'était habitué à avoir de la compagnie et ne supporte plus sa solitude.

Qu'on se rassure, la fin de l'histoire apportera du réconfort à notre gros nounours fatigué - après tout, les âmes sœurs sont inséparables ! C'est avec beaucoup de tendresse et d'émerveillement qu'on lit cet album, aux illustrations si délicates et raffinées qu'elle nous touche, nous interpelle, nous charme. C'est fin, très élégant, très joli.

==========================

Horizon, par Carolina Celas

J01611

Voilà un album 100% fascinant, avec son grand format, sa lumière et sa poésie... Par contre, très peu de texte pour interpréter les images mais les couleurs sont si éclatantes qu'elles expriment un méli-mélo d'émotions. L'effet est envoûtant.

Horizon, tu es là tous les jours.
Parfois si loin, parfois si proche.
Aujourd'hui tu m'échappes.
Demain, c'est moi qui t'inventerai.
Ici, là-bas. À l'infini. Peut-être aussi tout au fond de moi.

L'horizon est partout et guide nos pas. On la retrouve dans notre quotidien, notre jardin ou notre ville, dans le ciel ou à la mer, derrière ses volets ou chez son voisin, elle trace aussi des frontières ou invite aux voyages, elle se glisse même sur les terrains de tennis ou dans le reflet du miroir... Très, très belle lecture qui fait réfléchir et rêver. Sans prise de tête. C'est un album lumineux, qui donne envie de se poser et de prendre le temps d'avancer sur cette ligne invisible, à son rythme.

==========================

L'anorak rouge : La fête de l'école, par Jean-Luc Englebert

J01913

On termine notre tour de piste avec ce nouveau tome dans la série de l'Anorak Rouge. On ne présente plus Lucien et Francette, on se rappelle juste qu'ils ont décidé d'écrire et d'illustrer ensemble une histoire de poney magique. Leur temps est compté car ils doivent présenter leur projet pour la fête de l'école (avec dédicace en bonus). Mais les vacances isolent nos génies en herbe : Francette part sur une île en famille, pour bouquiner et manger des araignées (!), tandis que Lucien reste à la maison, profite de la bibliothèque et des sorties en vélo pour trouver l'inspiration.

Ces petites séquences, pleines d'humour, donnent le ton : un peu de dérision, de décalage, de facétie... C'est particulièrement réjouissant. En plus, le duo fonctionne très bien. Si la demoiselle mène la danse, le garçon a l'esprit vif (et les cheveux rebelles). Ça « oufti » pas mal à chaque coin de page ! En somme, c'est pile poil le genre de petites lectures exubérantes qui me plaît. Il y a forcément un passage, une expression, un dessin pour susciter un soupçon de sourire ou pour donner envie d'y revenir. C'est une très chouette découverte... si ce n'est pas déjà fait !

==========================