24/02/21

Le Mystère du temple disparu, de Caroline Lawrence

Le Mystère du temple disparuEfficace et entraînant, ce roman jeunesse invente une histoire surprenante dans laquelle un collégien va voyager dans le temps pour retrouver une fille aux yeux bleus et au couteau d'ivoire. Eh oui, c'est vague et complètement aléatoire. Les explications aussi sont assez sommaires. Mais l'auteure va droit au but et gère très bien son affaire. Après tout, mieux vaut s'en accommoder et chasser cette petite voix qui vous murmure que c'est pas possible.

Dès le premier chapitre, on plonge dans l'action. Le rythme ne faiblira d'ailleurs jamais jusqu'à la fin, soit 300 pages d'une lecture intrépide et virevoltante. Super programme ! Alex est donc convoqué par sa directrice d'école pour rencontrer un milliardaire prêt à lui donner une grosse somme d'argent s'il accepte de se rendre dans l'Antiquité romaine pour sa mission secrète. Voyager dans le temps ? comment est-ce possible ? Curieux et intrépide, le môme n'hésite pas à tenter l'aventure - l'expédition sera courte et sans danger, lui assure-t-on. Il rêve aussi d'une vie meilleure et ne cache pas que la récompense tomberait à pic. Toutefois, l'expédition qui l'attend va se révéler quelque peu mouvementée. Haha.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la lecture est drôle et franchement réjouissante. Les événements s'enchaînent, de façon extraordinaire, étonnante ou héroïque. Les personnages s'acclimatent avec panache. On embarque ainsi dans un univers parallèle, qui mélange réalisme et fantastique. Mais on adhère à fond car le récit est dicté sans temps mort. Et puis il y a de l'humour, beaucoup de rebondissements, des anecdotes pertinentes et romanesques.

En bref, c'est une bonne pioche pour les amateurs d'histoire et de voyage dans le temps. Et puis, tant qu'on y est, découvrez dans la foulée la série de G. Prévost Le Livre du Temps !

Gallimard Jeunesse, 2021 - Traduit par Faustina Fiore

Titre VO : The Time Travel Diaries

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18/02/21

L'âge du fond des verres, de Claire Castillon

L'âge du fond des verresCe titre est une tuerie. Merci Claire Castillon. ♥

Le roman est très, très bon. Il raconte la vie de Guilène qui entre au collège et sent que tout est désormais différent sans comprendre pourquoi. Une frontière invisible a été franchie. D'un coup, l'enfance insouciante appartient au passé. Place maintenant à la préadolescence avec ses codes incompréhensibles - à ne surtout pas louper. Résultat : soit tu suis le mouvement en bêlant, soit tu restes sur la touche.

Guilène est sceptique mais préfère faire le dos rond pour ne pas attirer l'attention sur son cas. Ça craint déjà d'avoir des parents plus vieux que les autres. Quel est le problème ? Le regard des autres, justement. Ce regard qui juge bêtement et cruellement. Ce regard qui réveille l'animal en sommeil. Guilène adore ses parents mais a conscience aussi qu'ils ne sont pas modernes et que les différences font désordre dans cette nouvelle dimension.

Claire Castillon a réussi à se mettre dans la peau d'une petite fille qui pensait avoir tout le temps de grandir (ou qui n'avait pas envisagé que son univers soit sujet au chaos) et qui en fait l'amère expérience sans notice préalable. D'un autre côté, Guilène est une nana formidable, pleine d'innocence et de fraîcheur. Ouf. Elle sait ce qui cloche, elle compose du mieux qu'elle peut et elle répond avec intelligence. Yes.

Tout ça pour dire que ce roman est d'une grande justesse. Il est rempli d'émotion et d'humour. C'est féroce, c'est mordant mais ça sonne vrai. Confiez-le aux élèves en fin de primaire / début de collège. C'est aussi une bonne alternative au classique de Susie Morgenstern qui est devenu un rite de passage.

Gallimard Jeunesse, 2021 / illustration : Laura Perez

« La classe de sixième, c'est brutal et c'est fort. Tout s'enclenche, tout s'entraîne, tout se transforme. Je me demande si j'ai aussi grandi du visage. De la pensée. Je crois qu'en ce moment, je grandis de la tête, oui, mais ça ne se voit pas. C'est dedans.

(...)

Je comprends les étapes. Je comprends les nuances. Je comprends l'expression “petit à petit”. Oui, il y a des choses qui mettent du temps à s'installer comme être à l'aise en sixième et être naturelle avec les autres. Mais il y a des choses inaltérables, des choses plus stables que le béton, et ces choses ont un cœur, une âme, ce sont les êtres proches. »

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

05/01/21

Enquête au collège (L'Intégrale 2), de Jean-Philippe Arrou-Vignod

Enquête au collège L'Intégrale 2Quelle excellente lecture audio !

La performance du narrateur rend l'expérience exaltante - les intrigues sont entraînantes et pleines d'humour.

Tout d'abord, Rémi et Mathilde sont embarqués dans une chasse au trésor et partent en quête d'une mystérieuse statuette égarée dans les châteaux de la Loire. Puis, direction l'Écosse sur l'invitation de leur ami P. P. qui nourrit l'ambition non démesurée de résoudre les secrets du Loch Ness.

Un régal. L'aventure se boucle sur  un concours d’inventions présidé par un étrange milliardaire belge. Ou encore un rendez-vous de folles péripéties, à la fois cocasses et palpitantes. 

Pour compléter le tableau, n'oublions pas la figure iconique de Pierre-Paul Louis de Culbert, dit P. P. Cul-Vert, « un Himalaya de vanité, l'un des derniers sommets invaincus de la bouffissure humaine ». Hahaha. Ce personnage vaudrait à lui seul qu'on s'arrête pour découvrir cette série.

Après tout, cette série réjouissante convient pour tous les âges. Je ne m'en lasse pas. ♥

©2013 Editions Gallimard Jeunesse (P)2019 Editions Gallimard Jeunesse

Cette intégrale comprend les trois titres suivants : "Sur la piste de la salamandre"- "P.P. Cul-Vert et le mystère du Loch Ness"- "Le club des inventeurs" 

Jeux de piste, énigmes zoologiques et prototypes géniaux... Que de défis pour l’extravagante intelligence du fantastique P. P. Cul-Vert ! Et que de dangers en perspective pour ses deux gardes du corps, Rémi et Mathilde !

 

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16/12/20

L'Ickabog, de J.K. Rowling

L'IckabogAgréablement surprise par ce nouveau roman de JK Rowling, j'avais imaginé qu'il s'agissait simplement d'un conte pour enfants alors que l'histoire se révèle beaucoup plus féroce et effroyable. On n'a pas les cheveux qui se dressent sur la tête non plus, mais disons qu'il faut s'attendre à une aventure hors du commun.

Cette lecture met en scène un roi vaniteux et idiot (Fred Sans Effroi), des héros malmenés par un destin impitoyable (Daisy & Bert) mais aussi une légende qui sert d'alibi pour masquer la lâcheté et la cupidité (le Mystère Ickabog). C'est peu après la mort d'une couturière que l'avenir de Cornucopia va basculer. Et dans la plus incroyable passivité ! En fait, un événement en entraînant un autre, l'histoire prend petit à petit un virage plus dramatique mais palpitant. Saluons au passage la rouerie de certains car ils forcent l'admiration. Hahaha. Ceci dit, Rowling s'y entend parfaitement pour créer des êtres perfides et sans scrupule. Des personnages grossiers et obséquieux qui placent leurs billes en toute impunité (la liste est longue). Cela permet aussi un bon déroulement de l'intrigue avec du rythme, de l'humour, des émotions et de la fantaisie. Je suis complètement fan.

Une fois encore, la machine Rowling a tout broyé sur son passage. Son talent de conteuse d'histoires n'est plus à démontrer. Même quand on se retrouve avec une invitation peu alléchante, on succombe à la tentation et on s'étonne d'avoir douté ! Mea culpa. Ce roman m'a totalement embarquée dans son univers pour une expérience de lecture exceptionnelle. Cela s'adresse à tout public curieux de rêver, de voyager, de penser aux ressorts de la vie (ses déceptions, ses peurs, ses tristesses mais surtout ses joies et ses rires). Un pur bonheur. Love ❤️️️ that

Gallimard Jeunesse, 2020 / Traduit par Clémentine Beauvais

Également disponible en format audio

  • Lu par : Aïssa Maïga
  • Durée : 7 h 50
  • Un monstre mythique, un royaume en danger, des aventures qui repousseront les limites du courage de deux enfants. Découvrez un conte formidablement original, où l'espoir et l'amitié ont le pouvoir de renverser des montagnes. 

AUTOUR DU LIVRE : Article à lire

 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13/12/20

La Belle Sauvage (Le Livre de la Poussière #1), par Philip Pullman

La belle sauvageEncore une exploration très excitante du monde de P. Pullman ! J'avais envie d'une lecture qui me transporte ailleurs. Une lecture qui me donne l'illusion de parcourir un univers à la fois familier et qui rompt totalement avec le quotidien. Cela a plutôt bien fonctionné car j'ai eu le sentiment de me déconnecter en me distrayant.

Dans cette série qui se déroule avant Les Royaumes du Nord, Lyra n'est encore qu'un bébé recueilli discrètement dans un prieuré de bonnes sœurs. Car elle fait déjà l'objet d'une grande convoitise - ses parents, les érudits et d'autres individus complotent pour retrouver sa trace. Seul le jeune Malcolm est dans la confidence. Ce fils d'aubergistes a compris qu'il y avait anguille sous roche et mène son enquête furtivement. Et le danger approche. Lorsqu'une crue exceptionnelle vient engloutir la contrée, Malcolm prend son destin en main en embarquant la jeune Lyra à bord.

Toute la première partie du roman est captivante ! Entre le plaisir de replonger dans l'imaginaire de Pullman, de recroiser ses personnages et leurs daemons, je me frottais les mains de satisfaction. Après l'épisode de la crue, ça devient plus long et décousu. Mais le dénouement est très bon et rattrape le coup donc ça valait bien l'attente, le suspense, les frissons et les émotions. C'était une expérience remarquable et j'ai beaucoup aimé !

©2017 Editions Gallimard Jeunesse (P)2020 Editions Gallimard Jeunesse

Illustré par Chris Wormell - Traduit par Jean Esch

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08/12/20

Asha Tueuse de Dragons (La Légende d'Iskari #1) de Kristen Ciccarelli

iskari asha tueuse de dragonsIntriguée par cette couverture et son univers combinant des dragons et un royaume en plein chaos, j'ai tenté l'aventure sans attente particulière. Résultat : j'ai carrément adoré et je ne vais pas traîner pour découvrir la suite. ♥

Asha chasse les dragons pour son père, le roi de Firgaard. C'est elle, l'Iskari. La porteuse de la mort. Elle est à la fois crainte et admirée, porte fièrement ses cicatrices et affiche une détermination de déesse. Pourtant la jeune femme se sent souvent seule et isolée. Promise à Jarek, le commandant des soldats, elle ressent de moins en moins l'envie de sceller son destin à cet alpha conquérant. Elle va alors accepter le compromis de son père en partant traquer le Premier Dragon pour lui arracher le cœur.

Mais les dés sont pipés, la mission est plus ardue qu'en apparence. Les légendes refont peu à peu surface, les mythes s'effondrent et la rébellion se prépare. L'histoire n'aura de cesse de se déployer, dévoiler son univers et amener de nouvelles rencontres. Les personnages aussi vont s'enrichir, s'affirmer et surprendre. Bref. C'est passionnant. Si j'ai plus d'une fois douté de la tournure des événements, j'ai dévoré ce roman selon un rythme oscillant souvent entre frénésie et coup de frein pour faire durer le plaisir. Hanlala. Me voilà complètement emballée par cette nouvelle série. C'est tout simplement palpitant, intense et surprenant.  Tentez le coup. Smacks !

Gallimard Jeunesse, 2019 - Traduit par Vanessa Rubio-Barreau

Illustration de couverture : Patrice Cablat

 

03/11/20

Akissi tome 10 : Enfermés dedans, de Marguerite Abouet & Mathieu Sapin

akissi 10 enfermés dedansDans ce dixième volume, Akissi expérimente comme ses fidèles lecteurs l'épreuve de l'année, à savoir le coronavirus  !

Quelle bonne idée d'intégrer l'actualité à une série qui est proche de son public. L'histoire est de plus lue avec recul donc se découvre avec le sourire, tout en rappelant l'époque anxyogène que nous avons tous traversée. Bravo. C'est une totale réussite.

Akissi et sa famille ont donc été confinés et ont vécu cet enfermement d'abord comme un sacrifice juste et nécessaire, pour le bien des plus fragiles et blablabla. Puis, au fil du temps, ils ont tous un peu pété les plombs. Hahaha. 

En fait, on retrouve dans l'histoire les travers des uns et des autres. Ces petits riens qui ont été épinglés avec humour et espièglerie. Akissi est une héroïne attachante et intrépide - qui aurait préféré un vélo à une poupée blonde comme cadeau de Noël. Elle est têtue et frondeuse. Quand elle a une idée en tête, c'est mission impossible de l'en déloger.

Avec ses potes et sa famille, elle offre une chronique rafraîchissante et joyeuse de sa vie ordinaire dans un village en Afrique. La lecture est pleine de charme et tellement attendrissante. J'aime beaucoup. Elle analyse pertinement la crise sanitaire et raconte aussi l'après Covid en lançant quelques pistes. Après tout, “puisque tu n'es pas morte du coronavirus, tu dois maintenant adopter les bons gestes pour une vie plus solidaire”.

C'est drôle, vraiment. La série ne se prend pas au sérieux mais touche à sa façon les lecteurs en suggérant de bons réflexes, de bonnes réflexions. Très, très bien ! Un bon dixième tome en tout cas. 

Gallimard BD /  2020

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23/10/20

L'île aux mensonges, par Frances Hardinge

L'île aux mensongesJ'ai tout aimé dans ce roman : son atmosphère, son écriture et son histoire hors du commun. Je peux comprendre que certains n'y adhèrent pas du tout car c'est l'exemple typique d'une lecture qui exerce ce pouvoir d'attraction dès les premières pages et auquel tu ne peux résister ou qui te semble complètement indéchiffrable. En bref, c'est instinctif. Pour ma part, j'ai totalement succombé.

L'histoire se déroule au cours d'une saison froide et pluvieuse de l'année 1860. Avant que le scandale éclabousse sa famille, le révérend Erasmus Sunderly (célèbre naturaliste de son époque) décide de s'exiler sur une petite île aux larges des côtes anglaises. Il a été invité à rejoindre des fouilles que des notables de Vane ont entreprises. Malheureusement l'accueil promis est aussi cinglant qu'une gifle. Et très vite les Sunderly comprennent que les rumeurs d'escroquerie ont déjà traversé les mers et percuté les insulaires. La jeune Faith est sensible à cette disgrâce et veut soutenir son père coûte que coûte. Seulement, ce dernier se renferme dans son atelier et ses petits secrets. Il claque la porte et se montre intraitable. Les domestiques ont tôt fait d'alimenter sa sombre réputation. C'est pourquoi le drame survient et ne nous surprend guère !

La lecture est un mélange de thriller et de conte fantastique. On accompagne l'héroïne dans sa quête de la vérité mais on parcourt aussi une terre foulée par les duperies. Ambiance très XIXe siècle et frémissements scientifiques. On explore un monde parfois archaïque et dépeint avec exactitude. L'hostilité envers les femmes ou l'inconnu est flagrante. On avance souvent à tâtons ou comme dans un brouillard. En fait, c'est tout ce qui me fascine - ambiance brumeuse et impénétrable dans un milieu clos et pas très glamour. L'intrigue également m'a convaincue. Oui, oui j'ai été conquise. Totalement. ♥

Gallimard Jeunesse (2017) - Traduit par Philippe Giraudon

 

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19/10/20

Moi aussi ! de Chloé Alméras

Moi aussiNinon n'a plus envie d'être traitée comme la petite sœur ou comme la petite dernière de la famille !

Elle aussi voudrait préparer du jus d'orange fraîchement pressé, pédaler sur un vélo de grand, escalader des poteaux de bois sur la plage, mixer la soupe, galoper sur les rochers, porter des grosses branches...

Enfin, tous ces trucs que son frère a le droit de faire, lui, et pas elle ! Quelle injustice.

Un jour, Ninon décide de bouder en s'enfermant dans sa chambre. Interdiction stricte de franchir le seuil de la porte. L'accès de son antre n'est pas autorisé aux grandes personnes. Ça leur apprendra.

Ou disons qu'elle est prête à faire une concession si sa famille réussit à se faire toute petite pour écouter l'histoire du soir à l'abri dans sa cabane magique.

Whaou.

Voilà un joli album plein de douceur et de tendresse, qui souligne la volonté de grandir ou de s'aligner sur les plus grands, tout en rouspétant d'être remis à sa place de subalterne. Il est temps, vraiment temps de s'affranchir des cases.

Petits ou grands, qu'importe, les places se mélangent !

Avec de très belles illustrations, teintées de poésie et de couleurs.

Un album réussi.

Gallimard jeunesse, 2020

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12/10/20

Magnus Million et le dortoir des cauchemars, par Jean-Philippe Arrou-Vignod

A63890Je ne suis sans doute pas la plus objective concernant cet auteur dont j'adore les romans, les histoires et l'humour mais Magnus Million est sans conteste une lecture enthousiasmante & pleine de surprise.

Le roman s'ouvre sur une note de suspense, avec du mystère et des frissons au cours d'une attaque nocturne. Seuls indices : des plumes éparses sur un sol enneigé et perlé de sang. BRRR. Puis l'histoire s'installe doucement et nous rencontrons Magnus.

Magnus Million est un rouquin de quatorze ans au physique encombrant et particulièrement maladroit. Un héros ordinaire par excellence. Son père est richissime, sa mère disparue. Seule sa gouvernante se soucie de lui... et ça lui convient très bien. Il est également sujet à des crises de sommeil qui vont lui jouer des vilains tours (entrée fracassante pour un examen) si bien que le gamin va récolter des heures de colle par milliers. Il est alors expédié manu militari dans le dortoir des élèves les plus indisciplinés de son lycée. Ils sont rudes, ils sont bagarreurs, ils se sentent rejetés et exclus du système, ils n'ont plus rien à perdre.

Dès lors, l'aventure s'élance. Car des faits étranges surviennent sous le nez du garçon mais ne lui semblent pas inquiétants sur le moment. C'est peu après les vacances de Noël que l'angoisse enfle et que la réalité lui saute à la gorge !

HALALA. La narration est toujours aussi entraînante et tourbillonne avec allégresse en variant les émotions. Résultat, on frémit, on sourit, on tourne avec curiosité les pages pour connaître la suite, on s'attache aux personnages, on s'étonne des nouvelles révélations. On se sent merveilleusement bien. Dans cet univers fascinant, teinté de zones floues, de zones sombres, de personnalités éclatantes (il faut rencontrer l'étonnannte Mimsy Pocket par exemple), on s'imprègne des bonnes ondes du roman et on ne veut plus quitter ce cocon.

C'est une lecture fabuleuse. Tout simplement. (Qui a dit que j'ai trop tardé pour y plonger ? Regard courroucé. Chut. Doigt sur les lèvres. Ne dites rien. Je sais.) SOUPIR. 

Gallimard Jeunesse, 2011 - Magnifique couverture illustrée par Karim Friha  

Dortoirs, cauchemars, chambard et humour noir... Un ton unique, une galerie de personnages attachants, une aventure palpitante. Après Une famille aux petits oignons, Jean-Philippe Arrou-Vignod quitte l'autobiographie pour le roman fantastique. Inutile de chercher sur la carte le grand-duché de Sillyrie, il n'existe pas. Vous y reconnaîtrez un peu de la Syldavie de Tintin, comme vous retrouverez sans doute, dans les orphelins du sinistre pensionnat de Friecke, quelque chose des Disparus de Saint-Agil ou des enfants perdus de Dickens !

Prix Mickey roman 2011
Prix Al terre Ado