13/11/19

Les Fiancés de l'hiver (La Passe-Miroir 1), de Christelle Dabos

Les Fiancés de l'hiverCe n'est pas faute d'avoir été prévenue : ce roman, tu verras, exhale un charme hypnotique contre lequel tu ne pourras guère résister. Au-delà de la magnifique couverture, c'est tout un monde, tout un univers qui s'ouvre à toi. Et c'est grandiose.

L'histoire, en quelques mots... Rien ne prédestinait Ophélie à quitter le cocon douillet de son enfance... si ce n'est ses fiançailles avec un inconnu (Thorn) et l'obligation de vivre loin de chez elle, auprès de sinistres individus qui la méprisent ou veulent lui faire la misère. Ophélie est une demoiselle très discrète, qui parle peu ou juste en murmurant. On dirait une petite souris grise, planquée dans son écharpe et derrière sa paire de lunettes, toujours le nez dans des livres. Peu aguerrie aux enjeux politiques et aux ambitions dévorantes, la demoiselle se trouve soudainement propulsée au cœur d'une arène froide et dangereuse...

Mais l'histoire n'a pas tout dit... des dons cachés, des dons singuliers, des pouvoirs convoités, des clans alliés et des clans ennemis, des contacts rapprochés, des discussions franches et des aveux d'indifférence... tout ça, tu le sauras en te procurant ce roman.

Vrai de vrai, cette lecture est imprégnée d'une aura fabuleuse et envoûtante. À peine les premiers mots collés sur le papier, ils nous aspirent et nous emprisonnent. Comme un enchantement magique : on n'a plus envie d'aller voir ailleurs et on se surprend à y penser jour et nuit. J'ignorais totalement dans quoi j'embarquais - j'ignorais tout de l'histoire de La Passe-Miroir - une véritable prouesse depuis le temps que la série rôde autour de moi avec des yeux aguicheurs - et pourtant j'ai résisté vaillamment car je refusais de souffrir l'attente des parutions.

L'annonce du dernier tome approchant, j'ai donc profité de la découverte en livre audio pour plonger dans cet imaginaire extraordinaire. C'est indescriptible à raconter. Tous ceux qui avaient déjà succombé m'avaient averti que ce roman avait un pouvoir magnétique.

Ils avaient raison.

Donc je n'en dévoile pas davantage : juste cédez à la tentation !

****************************

 

©2013 Éditions Gallimard Jeunesse. Couverture illustrée par Laurent Gapaillard (P)2019 Éditions Gallimard Jeunesse /

Alors, cette version audio ?

Il y a du bon et du moins bon :  l'interprétation est élégante mais peu enjouée... Le ton est grave, assez pesant. Et parfois cela plombe l'ambiance. Par contre cela n'a pas été rédhibitoire non plus. Certes, je n'aurais probablement pas imaginé la voix des personnages de cette façon... mais cette impression (mitigée) se dissipe au fil du temps.

En tout cas, c'est un livre audio parfaitement exécuté pour une série qui était fortement attendue !!! Merci.


Pour info : le livre 2 sort en format audio courant JANVIER 2020. ♥

 

La Passe-miroir est le lauréat du concours du premier roman jeunesse

organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama.

 


23/10/19

En poche ! La légende de Podkin Le Brave : Naissance d'un chef, de Kieran Larwood

J02370

Par une froide nuit d'hiver, le soir du réveillon de la fête des Ronces, un barde dépenaillé et affamé se présente au terrier de l'Épineux. Contre un bol de soupe, une assiette de maïs et une cruche d'hydromel, il accepte de raconter la légende de Podkin le Brave... le héros des enfants. Assis au coin du feu, il tient alors son public en haleine, avide d'aventures et fasciné de boire ce flot de paroles étourdissantes. Car c'est vrai que la mise en scène est ensorcelante !

Au commencement, Podkin était un jeune lapereau insouciant, préférant s'amuser avec sa sœur Paz et son frère Pook. Il était loin d'assumer sa fonction de fils de chef de clan. Or, une attaque de Gorm, des lapins couverts de métal et rendus féroces par une force invisible, va chambouler son existence et l'obliger à fuir avec ses frère et sœur. Livrés à eux-mêmes, dans un monde hostile et peu digne de confiance, les trois rejetons vont se coltiner le froid et la peur de l'inconnu, mais se montreront aussi courageux et rusés (car ils doivent protéger une épée magique). Perdus dans la forêt, ils pensent compter sur une sorcière et un mercenaire aveugle pour avancer.

Qui aurait cru que l'épopée d'un jeune lapin gaffeur deviendrait aussi captivante ! Il faut dire aussi que son histoire fabuleuse est racontée avec emphase et passion. Comme le public du barde, le lecteur est en adoration. Résultat, la lecture nous déconnecte de notre réalité et nous émerveille. L'épopée de Podkin est incroyable, riche en héroïsme insoupçonné, elle nous ouvre aussi à un univers enchanteur. Lecture pleine d'aventure, de sortilèges et d'humour, c'est donc une excellente découverte.

“Les histoires ne parlent pas seulement de batailles et de vengeance. Il faut développer les personnages, introduire du suspense, créer une atmosphère, ajouter un peu d'amour”.

Collection: Folio Junior - N°1873 / Couverture illustrée par : Fernando Lopez Juarez

Traduit par : Catherine Gibert

PRIX SORCIÈRES 2019 CATÉGORIE CARRÉMENT PASSIONNANT MINI
Prix Blue Peter 2017
Sélection Meilleurs Livres Jeunesse 2017 des librairies Waterstones

#ChallengeHalloween #CosyHalloween

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/10/19

La fille au Cœur de Dragon, par Stephanie Burgis

J01099Avant d'entamer cette lecture, j'ignorais que l'histoire se porterait sur Silke - la deuxième héroïne dans Le Dragon au Cœur de Chocolat - et non plus sur Aventurine ! Pour rappel, cette dernière est en fait un dragon piégé dans un corps humain car elle avait chatouillé un mage pointilleux et avait été punie en retour.
Lors de son arrivée, particulièrement mouvementée, en ville, Aventurine avait fait la connaissance de Silke, une petite vendeuse sur les marchés, vivant dans la forêt avec son frère et habituée à la débrouille.
C'est donc à son tour de dévoiler ses secrets et ses rêves. En effet, Silke adore raconter des histoires à tort et à travers. Elle se vante par exemple d'avoir la famille royale dans la poche. Sauf que ses propos vont tomber dans l'oreille de la princesse héritière. Convoquée au palais, Silke a la trouille au ventre. Encore plus quand elle comprend que c'est pour devenir une espionne !
En fait, à l'approche de nouvelles alliances avec la communauté des Fées, la Couronne s'interroge sur la profondeur de leur engagement. La princesse compte donc sur le culot et la curiosité débordante de Silke pour se fondre dans la masse. De son côté, Silke espère tirer profit de son poste pour découvrir ce que sont devenus ses parents - disparus des années plus tôt au cours de leur voyage avec leurs enfants.
Quel régal de plonger dans cette ambiance magique et onctueuse ! Oui... le parfum sucré du chocolat fait tourner la tête et saliver les papilles tout du long. Miam, on y prend goût et on se retient de croquer le roman lui-même. L'histoire offre aussi d'incroyables possibilités en nous conviant dans un monde en trompe l'œil... où les sourires mielleux masquent des ambitions dévorantes et des intérêts inavouables.
Ça dégouline vraiment en poudre aux yeux et ça fascine le lecteur qui perd toute notion du temps. Si j'ai d'abord regretté le changement de narrateur, l'humour d'Aventurine et le folklore des dragons, j'ai vite compensé avec la formidable énergie et la fraîcheur de Silke. Quelle pile électrique ! Avec son talent de conteuse hors pair, celle-ci montre avec quelle virtuosité elle survole les imprévus et contourne les embrouilles... même si à force de foncer bille en tête, obsédée par sa quête personnelle, Silke met parfois en danger ses amis de la Chocolaterie.
De toute façon, le sens de la famille brille de mille feux dans ce roman tant il est décliné de mille façons. C'est fort, c'est étourdissant, c'est gourmand. Et ça craque sous la dent... succulent !

Gallimard Jeunesse, 2019 - Traduit par Julie Lopez

#ChallengeHalloween #MonstresCréatures

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

En avant pour : Émile et les méchants - L'Ours et le Sipetit - L'anorak rouge - Horizon

Émile et les méchants, par Vincent Cuvellier & Ronan Badel

J01620

Dans cette nouvelle histoire, Émile est super bien planqué, raide comme un piquet, ne bougeant ni une patte ni une oreille, chut, il piste un méchant... vraiment, vraiment méchant.

Avec ses flèches, ses pistolets, sa mitraillette et son épée, il est armé pour surprendre l'horrible individu. N'y tenant plus, Émile bondit sur sa proie, et puis : bam bam ! paf paf ! han han ! Le méchant est mis k-o. Émile lui coupe la tête, lui coupe les jambes, lui transperce le ventre avec sa lame. Émile ne lâche rien, mais le monstre non plus ! Le voilà qui crache du feu et se transforme en dragon tueur d'enfants ! Ouhlala. Aux abris, vite !

Cette série fait rire les enfants - et les mamans pas sages - car c'est plein d'humour et d'imagination, avec en héros un garnement à la mine sévère, qui ne sourit jamais, non, car le danger rôde partout, tout le temps, mieux vaut demeurer sur ses gardes. Bravo Émile. 

==========================

L'Ours et le Sipetit, par Chloé Alméras

J01724

L'Ours et le Sipetit menaient chacun une petite vie tranquille dans leur coin : l'un au pied de la montagne, l'autre dans un village sur les collines. Un jour d'expédition, le Sipetit dégringole en chemin et tombe dans la Maison de l'Ours. Pas très rassuré, il le supplie de ne pas le cuisiner avec des petits oignons. Au contraire, l'Ours lui propose de partager ensemble un bon repas mitonné aux petits oignons !

Et ainsi, l'Ours et le Sipetit passent une paisible soirée, à bavarder et à lire, puis les jours passent, ils poursuivent leur discussion, se promènent dans la campagne et font la cueillette des plantes qu'ils boivent en infusion. La complicité entre les deux amis est profonde et sincère. Aussi, le jour du départ de Sipetit, le cœur du vieil Ours se brise. Il s'était habitué à avoir de la compagnie et ne supporte plus sa solitude.

Qu'on se rassure, la fin de l'histoire apportera du réconfort à notre gros nounours fatigué - après tout, les âmes sœurs sont inséparables ! C'est avec beaucoup de tendresse et d'émerveillement qu'on lit cet album, aux illustrations si délicates et raffinées qu'elle nous touche, nous interpelle, nous charme. C'est fin, très élégant, très joli.

==========================

Horizon, par Carolina Celas

J01611

Voilà un album 100% fascinant, avec son grand format, sa lumière et sa poésie... Par contre, très peu de texte pour interpréter les images mais les couleurs sont si éclatantes qu'elles expriment un méli-mélo d'émotions. L'effet est envoûtant.

Horizon, tu es là tous les jours.
Parfois si loin, parfois si proche.
Aujourd'hui tu m'échappes.
Demain, c'est moi qui t'inventerai.
Ici, là-bas. À l'infini. Peut-être aussi tout au fond de moi.

L'horizon est partout et guide nos pas. On la retrouve dans notre quotidien, notre jardin ou notre ville, dans le ciel ou à la mer, derrière ses volets ou chez son voisin, elle trace aussi des frontières ou invite aux voyages, elle se glisse même sur les terrains de tennis ou dans le reflet du miroir... Très, très belle lecture qui fait réfléchir et rêver. Sans prise de tête. C'est un album lumineux, qui donne envie de se poser et de prendre le temps d'avancer sur cette ligne invisible, à son rythme.

==========================

L'anorak rouge : La fête de l'école, par Jean-Luc Englebert

J01913

On termine notre tour de piste avec ce nouveau tome dans la série de l'Anorak Rouge. On ne présente plus Lucien et Francette, on se rappelle juste qu'ils ont décidé d'écrire et d'illustrer ensemble une histoire de poney magique. Leur temps est compté car ils doivent présenter leur projet pour la fête de l'école (avec dédicace en bonus). Mais les vacances isolent nos génies en herbe : Francette part sur une île en famille, pour bouquiner et manger des araignées (!), tandis que Lucien reste à la maison, profite de la bibliothèque et des sorties en vélo pour trouver l'inspiration.

Ces petites séquences, pleines d'humour, donnent le ton : un peu de dérision, de décalage, de facétie... C'est particulièrement réjouissant. En plus, le duo fonctionne très bien. Si la demoiselle mène la danse, le garçon a l'esprit vif (et les cheveux rebelles). Ça « oufti » pas mal à chaque coin de page ! En somme, c'est pile poil le genre de petites lectures exubérantes qui me plaît. Il y a forcément un passage, une expression, un dessin pour susciter un soupçon de sourire ou pour donner envie d'y revenir. C'est une très chouette découverte... si ce n'est pas déjà fait !

==========================

 

07/10/19

Ceux qui ne peuvent pas mourir : La Bête de Porte-Vent, par Karine Martins

J01868Pour son premier roman, Karine Martins promet une ambiance fabuleuse (énigmatique et inquiétante), des personnages drôles, attachants et également mystérieux. On a aussi une enquête un peu spéciale - un village breton déplore une série de meurtres sauvages - qui deviendra la nouvelle mission de notre spécialiste en créatures hérétiques, expédié séance tenante sur les lieux pour mettre un terme au massacre.

Mais Gabriel Voltz n'est pas un enquêteur ordinaire. Enrôlé par une confrérie secrète, aux méthodes parfois radicales, l'homme ne cache pas son amertume et sa méfiance car il vient de recueillir une jeune orpheline, après être intervenu dans l'auberge de ses parents, et il n'ignore pas que la présence de Rose à ses côtés est interdite. Son employeur n'est pas dupe et se montre de plus en plus menaçant. Cabochard et ombrageux, lui aussi, Voltz refuse de céder et se sauve en Bretagne avec sa nouvelle assistante (pas très exemplaire car fouineuse et têtue).

Dans ce village près de Morlaix, Gabriel est mis au parfum par le prêtre local et comprend alors que la traque s'annonce ardue. Les crimes sont atroces, les villageois sont aux abois, les esprits s'échauffent, les soupçons pointent une guérisseuse (herboriste) débarquée de nulle part et le maire s'enferme dans son manoir, replié dans son malheur et renonçant à apaiser la haine et la colère de ses administrés. Le séjour de Gabriel et Rose ne leur laissera aucun repos : la tension est explosive, les attaques se répètent et la peur fait perdre toute raison. En plus, de nombreuses révélations viennent chambouler le tableau mais rendent la lecture palpitante tant l'intrigue devient sombre et haletante. Impossible à décrocher.

En résumé, ce roman nous plonge dans un univers remarquable qui brouille tous nos repères. Cette sensation de vertige est toutefois jubilatoire et j'ai adoré chaque parcelle de cette histoire. Vivement la suite.

Gallimard Jeunesse (2019) - couverture illustrée par : Riff Reb's

#ChallengeHalloween #MonstresCréatures

Dans un XIXe siècle fantastique, la traque sombre et haletante d'un irrésistible duo d'enquêteurs.

 

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


30/09/19

En poche ! Robot sauvage, de Peter Brown

J02262

Un cargo fait naufrage au large d'une île, crachant dans l'océan sa cargaison de caisses en bois. Toutes vont voler en éclats contre les rochers, à l'exception d'une seule. À l'intérieur, se trouve un robot intact que des loutres curieuses vont activer en appuyant sur le bouton derrière la bête. Rozzoum unité 7134, alias Roz, prend alors vie, étincelante sous le soleil. Et les loutres prennent la poudre d'escampette en poussant des cris d'horreur.

La rumeur court aussitôt dans toute l'île qu'un monstre vient de faire son apparition ! Deux jeunes ours vont la pourchasser, un rouge-gorge va la bombarder de fientes et la sève de pin va achever d'éteindre son lustre. Roz demeure stoïque et comprend qu'elle doit se fondre dans le décor pour sa survie. Elle se met ainsi à observer les autres animaux, copie leurs habitudes, apprend leur langage et apporte timidement son aide - quand ils daigneront enfin lui accorder sa confiance.

Consécration ultime, Roz va s'initier au rôle de maman en adoptant un oison orphelin !

J'étais loin de m'imaginer à quel point les aventures de Roz allaient m'enchanter. D'où le bonheur de plonger dans cette lecture merveilleuse et captivante. Roz est une héroïne hors du commun : avec son esprit pragmatique et son absence d'émotion, elle se révèle bien plus attachante et inspire une réelle empathie à travers ses efforts et ses tentatives d'adaptation dans un monde hostile. C'est sa simplicité et sa sincérité qui la feront gravir les échelons, c'est aussi son don inné à aider les autres qui rendront son apprentissage de vie aussi émouvant.

Cette histoire est tout simplement admirable, elle parle d'amitié, d'entraide et de nature sauvage à préserver parmi le chaos général. Une vraie bonne surprise et une très belle rencontre. ♥

Collection : Folio Junior - N°1868 / traduit par : Alice Marchand

Une splendide et captivante aventure, pleine de dangers et d'émotion. Un hymne à la nature et à l'amitié.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

River, de Claire Castillon

J02042J'aime beaucoup la plume de Claire Castillon et je n'ai de cesse de découvrir son univers roman après roman. Un univers à la fois poétique, étrange, fascinant et déconcertant. Son dernier né en est la preuve.

L'histoire de River est celle d'une adolescente harcelée et qui subit ses sévices sans réaliser leur gravité car River n'est pas une fille ordinaire... C'est sa sœur, sa version parfaite, qui nous livre ses secrets et qui rapporte ce qui ne tourne pas rond, qui sont ses assaillants, comment ses parents sont dépassés par la situation et dans quelle détresse River est en train de plonger.

Il y a de l'amour dans ce roman. De la tendresse, de l'espoir, de la cruauté et de l'impuissance.

En vrai, j'avais deviné la révélation censée tout bouleverser. Je n'ai donc pas été totalement surprise... Reste, cependant, un roman pudique, sensible, éprouvant. Un roman qui porte un message et qui se lit entre les lignes. S'il peut dérouter au moment de tourner la dernière page, il a aussi déjà planté sa graine et va s'inscrire sur la durée. Enfin c'est souvent comme ça que fonctionnent les romans de Claire Castillon sur ma pomme...

Gallimard Jeunesse, coll. Scripto (2019)

Couverture illustrée par Emmanuel Polanco

« Boulet, sangsue, poids mort, pot de colle, River est tout cela à la fois. Les parents lui répètent qu’elle est exceptionnelle, que tous ensemble – tous, ça veut dire eux, les six thérapeutes, elle et moi –, on va trouver le chemin idéal vers son épanouissement. Mais moi, je sais que personne n’y croit. On l’améliore, c’est tout. On voudrait obtenir l’enfant parfait, mais la vérité, on la connaît : River ne sera jamais comme moi. »

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/09/19

Les Royaumes de Feu #3 : Au cœur de la jungle, de Tui T. Sutherland

A66185C'est au tour de l'Aile de Pluie Gloria de retourner sur ses terres. Ses attentes sont fortes car elle a toujours su qu'elle ne figurait pas dans la Prophétie et que sa présence parmi les Dragons du Destin était accidentelle. D'où des années de brimades par les Gardiens et le sentiment d'être inutile.
En effet, il est de notoriété publique que les Ailes de Pluie n'ont aucun talent ou aucun don, si ce n'est pour lézarder au soleil. Lorsqu'elle arrive au Royaume de Pluie, Gloria n'est donc pas étonnée de découvrir un peuple accueillant mais lymphatique. Pourtant d'étranges disparitions de dragons sont signalées et pourraient alerter la souveraine. Celle-ci ne s'en formalise pas.
Gloria va peu à peu soulever le problème et participer au changement car c'est bien beau d'être capable d'afficher les plus belles écailles multicolores et de cueillir des tonnes de fruits entre deux siestes, le danger aux portes du Royaume est bien réel.
De plus, les Ailes de Pluie possèdent un trésor caché que d'autres clans pourraient exploiter à leur propre compte. L'heure est grave. Pour Gloria et ses petits camarades (toujours en retrait quand ils ne sont pas les héros du jour), la quête ne faiblit pas et l'étau se resserre.

Ce roman, comme ses prédécesseurs, propose une formidable aventure, haletante et super distrayante. L'ambiance aurait pu sembler plus légère (les Ailes de Pluie ne connaissent pas le stress), et pourtant le mystère est parsemé avec subtilité et juste assez pour titiller notre curiosité. Bravo.
C'est également en passe d'être la série idéale pour me distraire de la rentrée avec son cortège de ruminations déprimantes ! Je suis incontestablement fan de cet univers flamboyant (les couvertures sont splendides), des personnages de plus en plus drôles, de l'intrigue captivante et bien ficelée, avec des révélations et des rebondissements en cascade.
Un plaisir de lecture qui se poursuit et qui s'enchaîne très probablement avec L'île au secret.

Gallimard Jeunesse (2015) - Traduit par Vanessa Rubio-Barreau

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12/09/19

Les Royaumes de Feu #2: La Princesse disparue, de Tui T. Sutherland

J02225

Impossible de résister à cette lecture après avoir refermé le premier tome... j'avais envie de prolonger l'histoire et de connaître la suite des événements. J'en sors grandement conquise ! Encore une fois.

Nos dragonnets de La Prophétie ont pris la poudre d'escampette et sont partis à l'assaut des quatre coins du Royaume pour découvrir le secret de leurs origines. Hélas Pyrrhia est à feu et à sang car les relations entre les clans sont divisées. Nos jeunes élus n'ont pas été préparés pour affronter autant de vicissitudes mais la solidarité du groupe les porte à accuser les coups bas. Dans cet épisode, l'Aile de Mer Tsunami se demande si elle serait la Princesse disparue des contes écrits par la Reine Corail. Souveraine fantasque, celle-ci paraît étrangement fébrile et accorde mal sa confiance à un entourage qui trompe son monde. Tsunami va de surprise en surprise mais n'est plus sûre d'être franchement à sa place.

On avance un petit peu dans l'intrigue (la guerre, les meurtres, les mensonges en toile de fond) pour laisser place aux émotions et interrogations de nos cinq Dragons du Destin. Ils ont quitté le cocon pour se jeter dans le grand bain, ils doivent prendre leurs propres décisions, ne pas décevoir les potes, être à l'écoute et ne pas se précipiter. En plus de sauver le monde au gré des aléas de la vie et des rencontres importunes ! C'est tout bon à lire car le rythme ne faiblit jamais, les personnages sont attachants et les rebondissements surviennent quand on ne s'y attend pas. Un parfait dosage qui donne envie d'aller plus loin... Au cœur de la jungle !

Gallimard Jeunesse (2019) pour la Bande Dessinée

Les Royaumes de Feu, 1 : Tui T. Sutherland

Traduction par Vanessa Rubio-Barreau (2015)

 

A66184 (1)

 

Un univers riche et fascinant, une intrigue captivante, une amitié indéfectible,
partagez l'aventure de cinq jeunes dragons aussi valeureux qu'attachants.

 

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11/09/19

Les Royaumes de Feu #1 : La Prophétie, de Tui T. Sutherland

J02224J'ai été agréablement surprise par ce début de série qui cartonne depuis 2015 en France ! Il s'agit ici de l'adaptation en bande dessinée du premier tome, dont on perçoit déjà l'univers riche et foisonnant. Mike Holmes propose une lecture fidèle et accessible pour un public curieux et peut-être un peu frileux.

Nul doute qu'après cette découverte, les lecteurs se tourneront vers les romans pour prolonger le plaisir et picorer les détails qui auraient pu échapper au dessinateur. Les deux supports sont en effet complémentaires et très utiles pour se familiariser à cette saga épique et flamboyante. Il faut certes un peu de patience pour cerner l'univers des dragons, distinguer les noms et les clans, puis l'histoire trouve son rythme et nous embarque dans une aventure à la fois drôle et palpitante.

Aux royaumes de Pyrrhia, les guerres de pouvoir font rage et divisent les familles qui n'hésitent pas à conclure des alliances et à les rompre sans vergogne. Il existe pourtant une prophétie annonçant que cinq jeunes dragons apporteraient enfin la paix. En attendant ce jour, les élus sont arrachés à leurs terres pour être élevés en cachette dans une grotte. Pendant six ans, Argil, Tsunami, Gloria, Comète et Sunny grandissent comme des frères et sœurs... mais rêvent de voler de leurs propres ailes pour retrouver leurs racines et explorer le monde extérieur. Un monde hélas peuplé de créatures envieuses et aux intentions haineuses que la naïveté de nos jeunes dragons maladroits va brutalement découvrir.

Après un démarrage brouillon, l'histoire a réussi à m'alpaguer et à m'intriguer ! Car me voilà désormais impatiente de connaître la suite - La Princesse disparue - que je pense lire dans la foulée.

Gallimard Jeunesse (2019) - Traduction de Vanessa Rubio-Barreau

Adaptation en bande dessinée par Mike Holmes d'après le roman de Tui T. Sutherland :

A66183