11/02/20

L'Enfant du Cerf (Shikanoko, #1) par Lian Hearn

A58814C'est encore une immersion hallucinante que nous propose Lian Hean à travers cette série (en quatre tomes) qui s'inspire des grandes épopées guerrières du Japon médiéval. Comme souvent avec les romans japonais, les noms des personnages me freinent un peu pour me sentir à l'aise et naviguer à l'aveugle. J'ai besoin de temps pour m'acclimater et mémoriser la distribution.
Nous suivons donc le jeune Kazumaru, orphelin de père, condamné par son oncle, abandonné en pleine montagne où il rencontre un sorcier et reçoit un masque de cerf au pouvoir remarquable. Désormais Shikanoko (son nom adulte) voyage en compagnie d'un vieux sage et d'une belle enchanteresse qui fera tourner les sens du seigneur Kiyoyori. Lorsque son fils, le jeune Tsumaru, est enlevé, l'homme n'a plus trop le choix que de se rendre chez le prince abbé pour prêter allégeance. Une conspiration contre l'empereur gronde, mais Kiyoyori reste fidèle à ses valeurs.
Humm... en fait, c'est pratiquement mission impossible de présenter cet ouvrage car l'intrigue est nouée de mille nœuds qui cadenassent le plan de façon remarquable. Plus on progresse dans la lecture, plus les liens nous apparaissent et nous ébranlent.
Car c'est une sempiternelle histoire de pouvoir, de vengeance, d'amour et de jalousie. Une histoire avec des accents fantastiques car les bois sont hantés par des esprits, les personnages sont possédés et la magie circule dans l'air. C'est assez sombre aussi car les ambitions - et les passions - sont dévorantes. Je ne vous raconte pas la fin, mais j'étais sous le choc !
Impossible de ne pas ouvrir La Princesse de l'Autumne dans la foulée.

Gallimard jeunesse, 2017 

Couverture illustrée par : Yuko Shimizu

Traduit (anglais) par : Philippe Giraudon

Lian Hearn dévoile dans ce «prequel» les origines mythiques du «Clan des Otori». Elle nous plonge dans un monde envoûtant où se mêlent les aventures de samouraïs traditionnelles et une dimension surnaturelle d'une grande originalité.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10/02/20

Le Matin de Neverworld, par Marisha Pessl

J01785Un an après la mort de son petit copain, Béatrice retourne dans la demeure de ses anciens amis (Whitley, Kipling, Cannon et Martha) pour une soirée d'anniversaire riche en émotions. Tous semblent avoir tiré un trait sur le passé et passent la nuit à faire la fête. Mais au réveil, ils réalisent qu'ils sont désormais bloqués dans le Neverworld, autrement dit un entre-deux entre la vie et la mort.
Un inconnu se présentant comme le Gardien leur explique qu'ils doivent voter. Voter quoi ? voter qui ? Le flou s'installe.
En fait ils doivent éclaircir la nuit du drame ayant entraîné la mort de Jim, le sixième membre du groupe. Tant qu'ils n'auront pas affronté cette vérité, ils continueront de vivre cette journée jusqu'au décompte final et leur jugement dernier.
L'ambiance est vaporeuse, le contexte étrange et insolite... et pourtant j'ai coulé comme une masse dans cette histoire. Six étudiants d'une école privée prestigieuse, la plupart issus de familles riches et puissantes, vivent une amitié soudée mais la disparition de Jim va fragiliser cette union sacrée. Tous doivent désormais faire amende honorable et revenir sur cette nuit tragique. Non-dits, malentendus, alliances et tromperies... la contrainte du Neverworld est sans appel.
Cela se lit comme une intrigue à suspense, hypnotique et curieuse. À ceci s'ajoute une écriture d'une grande noblesse, un style pur et poétique que Marisha Pessl brode tout naturellement. C'est poignant ET fascinant.
J'ai été scotchée.

Gallimard jeunesse (2019) - Traduit par Laetitia Devaux

Psychologique, plein de tension et d'humour, profond et singulier, le premier roman pour jeunes adultes d'une star de la littérature américaine.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

08/02/20

Endgame, Tome 1 : L'appel, de James Frey & Nils Johnson-Shelton

A66215Extraordinaire ! Vraiment. Mis de côté à sa sortie - à cause de son volume, oups - ce roman s'est miraculeusement rappelé à moi et s'est imposé en deux nuits blanches. Yep. À tous ceux qui aimeraient lire un roman type Hunger Games, je vous le dis, foncez !

Endgame, c'est un Jeu impitoyable qui vise la fin du Monde. Douze candidats, issus de peuples anciens, sont destinés à se défier. Leur but : décrocher trois Clefs et résoudre la Grande Énigme. Ils ont grandi dans l'attente de cet Appel. Armés d'une détermination farouche, ils disposent aussi de leur lourd héritage pour remporter la victoire (et assurer la survie de leur Lignée). Ils ne possèdent aucun pouvoir magique. Ils ne sont pas immortels. Seules les alliances pourraient les guider à déjouer les pièges... les alliances mais aussi les trahisons car dans Endgame tous les coups sont permis. Qui sera, sera.

Les auteurs nous mettent très vite dans l'ambiance : sans concession et d'une violence implacable. On fait un rapide tour d'horizon pour connaître les Candidats, dont Sarah (l'américaine à la vie ordinaire), Chiyoko (l'étrange japonaise qui ne parle pas), Jago (le mafioso péruvien), Baitsakhan (un môme psychotique), Maccabee (le millionnaire aguerri) ou Shari (une jeune femme pensive et réservée). Un casting assez riche et varié auquel on s'attache, on s'interroge, on doute. On n'a pas fini d'en voir de toutes les couleurs.
Car le rythme imposé est vif et ardent, du coup il faut mémoriser vite et bien les noms pour se lancer à fond dans le jeu. La lecture n'en est que plus intense et passionnante ! Ça cogne, ça explose, ça tranche... les joueurs se pourchassent et parcourent le globe à la recherche des indices. Ils piratent les réseaux, détournent des avions, espionnent et scellent des pactes qui seront brûlés sans état d'âme. Palsembleu ! ça dépote.
Moi j'ai tout gobé, tourné les pages comme une timbrée, tout lu avec des yeux hallucinés, eu mon petit cœur brisé à la fin et pesté contre la vie qui m'impose de dormir ou d'honorer une vie sociale (m'écarter de la suite... bouh quel déchirement !). Oui j'en suis là.
Accro, carrément.

Gallimard (2014) - Traduit par Jean Esch

Au-delà d'une lecture intense, ce livre cache dans ses pages une super-énigme composée de codes et indices imaginés par de grands cryptographes. Menez votre propre quête en tentant de la résoudre. Déchiffrez, décodez et interprétez. Le premier d'entre vous qui y parviendra gagnera une véritable fortune en pièces d'or.
> Pour participer sur https://keplerfuturistics.com/
> Lire les règles de la chasse au trésor Endgame sur www.endgamerules.com

En parallèle de cette quête, un jeu mobile novateur conçu par le laboratoire Niantic de Google permet de jouer à Endgame dans le monde réel, en choisissant une lignée et en affrontant d'autres joueurs.

 

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21/01/20

Lune de Sang (Nightshade #1), par Andrea Cremer

A63380Trilogie lue en une bouchée : c'était sympa de retrouver une lecture qui me ramène à l'ère Twilight ! Grosse bouffée de nostalgie en feuilletant les pages. Non, aucun vampire dans cette histoire. Place aux loups avec leurs traditions et leurs légendes améliorées.

Calla appartient à la meute des Nightshade. Comme tous les siens, elle a le pouvoir de se transformer en louve. C'est aussi une Alpha forte et rebelle qui remet en question son héritage après avoir rencontré (Shay) un garçon banal auprès duquel elle ressent des émotions nouvelles. Par contre, son destin est lié à (Ren) un autre Alpha qui ne cache pas son attirance, ses intentions, ses désirs etc. Oui, mon cœur a fait boum pour ce vilain garçon... alors que le choix de l'héroïne penchait pour l'autre prétendant. Bonjour les actes irréfléchis et les dérèglements hormonaux de notre girouette en puissance. Ça aussi, j'avais oublié !

Le dénouement de la série (dans Le duel des Alphas) m'a laissée dubitative. Je ne dis pas le contraire, c'est excitant, intense et parfois sexy. Sauf que, non... Cette série a finalement le goût d'une madeleine de Proust. Mais une page se tourne...

Gallimard Jeunesse / Collection : Pôle Fiction (2013)

Traduit par Julie Lopez

Une héroïne complexe, un univers captivant et du suspense...

Andrea Cremer tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page de sa trilogie.

C'est sombre, sensuel et vénéneux : terriblement envoûtant.

A63382  A66047

#guiltypleasure

Posté par clarabel76 à 19:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14/01/20

Stella et les Mondes Gelés (Le club de l'ours polaire #1) par Alex Bell

Le club de l'ours polaireQuelle fabuleuse lecture !
Stella Floccus Pearl vient enfin d'obtenir le droit d'accompagner son père Félix dans son expédition. Pour la fillette de douze ans, l'occasion est trop belle pour vivre en vrai ses rêves les plus fous. Mais pour cela, il a fallu négocier son titre de Membre Junior et (hélas) Temporaire auprès du Cercle de l'Ours Polaire. Stella et Félix doivent maintenant prouver que sa place est amplement méritée.
Et pourtant... « une règle bien connue veut que les expéditions audacieuses dans des contrées sauvages ne se déroulent pas toujours comme prévu » : les traîneaux sont à peine lancés sur les pistes enneigées et déjà les loups partent en vrille. Les quatre enfants à bord sont brutalement livrés à eux-mêmes, débutent aussi de folles et palpitantes aventures...
En route vers l'inconnu, semé d'embûches, auprès de compagnons très dissemblables : Stella doit composer avec son cousin Dragigus, timide et maladroit, Shay, un valeureux chuchoteur de loups, et Ethan, un irascible magicien qui appartient au club concurrent du Calmar Géant. Forcément leurs différences serviront d'armes pour affronter les obstacles et enrichir leur équipe de bras cassés.

En attendant, c'est un savoureux mélange de complicité, d'humour, de magie, de mystères et de rebondissements. Pour Stella, le voyage la conduira jusqu'aux secrets de ses origines - la fillette avait été abandonnée dans la neige et recueillie par Félix vers l'âge de trois ans. C'est aussi une histoire pleine de clins d'œil pour La Reine des neiges ou Les Royaumes du Nord : paysages du bout du monde, ambiance glaciale, créatures fantastiques, folklores et légendes... Cette lecture inspire une envie de voyage et d'évasion - c'est tout cuit ! La suite est déjà disponible avec Le Mont des sorcières.

Gallimard Jeunesse (2018) - Traduit par Faustina Fiore

illustré par Tomislav Tomic

Parution en format poche chez FOLIO JUNIOR (2019)

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


12/01/20

Les Mystères de Larispem : L’Élixir ultime, par Lucie Pierrat-Pajot,

Larispem L'élixir ultimePour moi, cette série a trop vécu dans l'ombre de La Passe-Miroir : pourtant, nulle comparaison n'est possible, si ce n'est d'avoir été également lauréat du Concours du Premier Roman chez Gallimard Jeunesse. Le sang jamais n'oublie était d'ailleurs arrivé ex-aequo avec le roman de Christelle Dabos ! Mon interprétation personnelle veut que le lecteur a foncé sur cette série en supputant qu'elle opérerait le même magnétisme. D'où certaines frustrations ou autres attentes... que sais-je ? En ce qui me concerne, j'ai adoré !

Les Mystères de Larispem nous plongent dans un imaginaire foisonnant - l'histoire se déroule après la Commune de Paris, sauf que l'issue est totalement réinventée et sert de lancement à notre lecture. On trouve donc une nouvelle hiérarchie, une ville transformée, une langue réécrite, un ordre social revu et corrigé, des inventions géniales et des complots toujours plus enragés.
Dans ce troisième tome, nos jeunes héros sont dans la panade, plus déchirés que jamais : Liberté a été démasquée et envoyée en prison, Nathanaël a pris la poudre d'escampette et Carmine a la mémoire en vrac mais ne décolère pas d'avoir été trompée par ses camarades.
Face à eux, les Frères du Sang prennent l'avantage. À leur tête, la cruelle Vérité de Maugardin ourdit son plan implacable en se procurant les preuves nécessaires pour son Élixir. La tension est à son comble dans ce dernier livre qui montre Larispem en plein chaos et ses personnages malmenés (chacun nous fait vivre son aventure donc cela élargit les perspectives et rend la narration encore plus vive et trépidante).
C'est donc sur un rythme enfiévré qu'on boucle notre tour de piste : action, rebondissements, émotions, retrouvailles et discordes... La lecture est palpitante et sert admirablement cette série audacieuse, à l'ambiance rétrofuturiste et aux richesses insoupçonnées !
Je conseille toujours et encore. ♥

Gallimard Jeunesse (2018)

Couverture illustrée par Donatien Mary

 

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06/01/20

Les Sept étoiles du Nord, par Abi Elphinstone

Les sept étoiles du nordCette lecture possède une aura magnifique !

Elle nous plonge dans un imaginaire fabuleux - moitié Reine Des Neiges, moitié Royaumes du Nord - avec une histoire ensorcelante qui raconte comment une reine maléfique prévoit d'étendre son pouvoir sur les terres gelées d'Erkenwald. Deux enfants vont s'opposer à cette folie : la jeune Eska, orpheline sans mémoire, prisonnière dans une boîte à musique, et Flint, un inventeur qui recherche sa mère et libère la fillette avant de l'accompagner dans une incroyable expédition.

Très vite le roman exerce un pouvoir de fascination qui ne nous quitte plus avant la fin : j'ai tout lu d'une traite, comme sous hypnose. J'ai aimé les décors, les personnages, les légendes et la magie qui débordent de cette aventure. Et puis en lisant les remerciements de l'auteure, j'ai été touchée par son parcours et le contexte dans lequel elle a écrit son livre. On comprend mieux les valeurs d'espoir et de courage qui s'en reflètent : c'est extraordinaire !

En tout cas, rien que pour l'effet « petite bulle hors du temps », cette lecture est parfaite ! J'ai adoré. ♥

Gallimard Jeunesse (2019) - traduit par Faustina Fiore

Illustration de couverture : Daniela Terrazini

Le travail éditorial est d'ailleurs magnifique : tranche couleur, rabats imprimés, pelliculage soft touch... un vrai  bijou qui accentue cette impression d'adéquation entre le fond et le forme. Absolument magique !

Et pour prolonger cette sensation, lisez également : Le chagrin du Roi mort, de Jean-Claude Mourlevat & La forêt des cœurs glacés, d'Anne Ursu.

“I don't think you have to fight with weapons to be a warrior. You could fight with love and tears and inventions instead, that would probably be just as good.”

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/12/19

Les Disparus du Clairdelune (La Passe-Miroir 2), de Christelle Dabos

A66198

« Il n’y a que deux catégories de femmes dans l’entourage de notre seigneur Farouk. Celles qui cèdent leurs charmes et celles qui cèdent leurs services. Si vous ne participez pas à son plaisir, vous ne survivrez pas longtemps ici. »

Après Les Fiancés de l'Hiver, on retrouve Ophélie dans sa nouvelle fonction de Vice-Conteuse officielle. Un caprice de Farouk ? En fait, notre héroïne n'a plus trop le choix mais s'emmêle vite les pinceaux. Elle accepte donc de se pencher sur un autre sujet d'actualité et se met à enquêter sur les disparus de Clairdelune. Encore un piège ? Hmm, hmm. 

Heureusement, Thorn veille au grain. Toujours taciturne et ombrageux, notre Intendant est loin d'être totalement indifférent aux agissements de sa promise. Mais l'engagement du couple n'a vraiment pas la cote auprès des Courtisans.

Et ça conspue, ça murmure, ça trahit, ça menace à coups de lettres énigmatiques... Oh oui, il y a du suspense dans ce roman ! C'est très excitant. Ce tome est encore plus formidable et captivant. J'avais été envoûtée par le tout premier, mais celui-ci m'a tenue en haleine. J'ai adoré.

Christelle Dabos est vraiment douée : plume élégante, charme fou et imaginaire foisonnant... vraiment, vraiment du talent !!!

©2015 Editions Gallimard Jeunesse
(P)2019 Editions Gallimard Jeunesse

La lecture de Clotilde Seille, « inventive et subtile », est désormais inscrite dans notre ADN. C'est une formidable voix de conteuse, qui nous transporte en plein cœur du monde merveilleux de la Citacielle. Finalement, on oublie vite nos réserves du début ! La lecture audio est une réussite.

 Les Disparus du Clairdelune

Lauréate du Concours du premier roman organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama en 2012,
Christelle Dabos confirme dans ce deuxième tome un talent hors du commun.


Grand prix de l'Imaginaire 2016

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06/12/19

La Reine sous la neige, de François Place

J02218Le vol de Sam pour Amsterdam est détourné à cause d'une tempête de neige. La jeune fille est contrainte de stationner à Londres en attendant le feu vert. Livrée à elle-même, Sam est au bord de la panique mais recueillie par une hôtesse de l'air qui va l'héberger dans un hôtel.
Le lendemain, Sam décide de rendre une visite surprise à sa correspondante résidant à Whitechapel. La demoiselle trop naïve se fait agresser et voler son portable... elle doit alors son salut à deux badauds, deux potes en pleine discussion, Fergus et Eliot.
Rarement une journée n'aura été aussi longue et riche en événements ! Apprenez que Queen E. va mourir, que le royaume en deuil est sonné, que notre exilée va venir en aide à un petit garçon, qu'une vieille dame est hospitalisée après un cambriolage musclé, qu'un tigre va s'échapper d'un zoo et qu'une figurine de la reine sous cloche va sauver la face du monde.
En fait, ce roman m'a peu à peu perdue ! Complètement. Cela démarre très bien, et puis au fil des chapitres ça devient un amalgame de rencontres fortuites avec une brochette de personnages et une succession d'anecdotes insolites pour un roman qui se veut éclatant de vie et d'espoir !
Du moins, c'est ce que je suppose. Car j'ai eu un peu de mal à accrocher sur la distance... et puis le choc de tuer la Reine aussi ! c'est rude. Je n'étais pas prête.
Entre ce roman et moi, c'est donc une histoire de malentendu : j'attendais une folle cavalcade dans les rues londoniennes et j'ai reçu un méli-mélo de péripéties peu plausibles. C'est élégant, bien écrit... mais ça manque de magie !

Gallimard Jeunesse, 2019

François Place raconte l'histoire d'amour d'une jeune fille de dix-huit ans dans un roman mystérieux et envoûtant.

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

13/11/19

Les Fiancés de l'hiver (La Passe-Miroir 1), de Christelle Dabos

A65376

Ce n'est pas faute d'avoir été prévenue : ce roman, tu verras, exhale un charme hypnotique contre lequel tu ne pourras guère résister. Au-delà de la magnifique couverture, c'est tout un monde, tout un univers qui s'ouvre à toi. Et c'est grandiose.

L'histoire, en quelques mots... Rien ne prédestinait Ophélie à quitter le cocon douillet de son enfance... si ce n'est ses fiançailles avec un inconnu (Thorn) et l'obligation de vivre loin de chez elle, auprès de sinistres individus qui la méprisent ou veulent lui faire la misère. Ophélie est une demoiselle très discrète, qui parle peu ou juste en murmurant. On dirait une petite souris grise, planquée dans son écharpe et derrière sa paire de lunettes, toujours le nez dans des livres. Peu aguerrie aux enjeux politiques et aux ambitions dévorantes, la demoiselle se trouve soudainement propulsée au cœur d'une arène froide et dangereuse...

Mais l'histoire n'a pas tout dit... des dons cachés, des dons singuliers, des pouvoirs convoités, des clans alliés et des clans ennemis, des contacts rapprochés, des discussions franches et des aveux d'indifférence... tout ça, tu le sauras en te procurant ce roman.

Vrai de vrai, cette lecture est imprégnée d'une aura fabuleuse et envoûtante. À peine les premiers mots collés sur le papier, ils nous aspirent et nous emprisonnent. Comme un enchantement magique : on n'a plus envie d'aller voir ailleurs et on se surprend à y penser jour et nuit. J'ignorais totalement dans quoi j'embarquais - j'ignorais tout de l'histoire de La Passe-Miroir - une véritable prouesse depuis le temps que la série rôde autour de moi avec des yeux aguicheurs - et pourtant j'ai résisté vaillamment car je refusais de souffrir l'attente des parutions.

L'annonce du dernier tome approchant, j'ai donc profité de la découverte en livre audio pour plonger dans cet imaginaire extraordinaire. C'est indescriptible à raconter. Tous ceux qui avaient déjà succombé m'avaient averti que ce roman avait un pouvoir magnétique.

Ils avaient raison.

Donc je n'en dévoile pas davantage : juste cédez à la tentation !

****************************

 

Les Fiancés de l'hiver

©2013 Éditions Gallimard Jeunesse. Couverture illustrée par Laurent Gapaillard (P)2019 Éditions Gallimard Jeunesse

Alors, cette version audio ?

Il y a du bon et du moins bon :  l'interprétation est élégante mais peu enjouée... Le ton est grave, assez pesant. Et parfois cela plombe l'ambiance. Par contre cela n'a pas été rédhibitoire non plus. Certes, je n'aurais probablement pas imaginé la voix des personnages de cette façon... mais cette impression (mitigée) se dissipe au fil du temps.

En tout cas, c'est un livre audio parfaitement exécuté pour une série qui était fortement attendue !!! Merci.


Pour info : le livre 2 sort en format audio courant JANVIER 2020. ♥

 

La Passe-miroir est le lauréat du concours du premier roman jeunesse

organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama.