22/10/15

Les trois cheveux d'or du diable, illustrations de Juliette Binet

IMG_5341

D'après le conte des frères Grimm.

Il était une fois une femme très pauvre qui mit au monde un petit garçon né coiffé. On lui prédit qu'à dix-huit ans, il épouserait la fille du roi. Mais le roi, qui l'apprit un beau jour, trouva ce présage de fort mauvais goût et entreprit de faire disparaître cet enfant coûte que coûte.

Une version assez extraordinaire et qui retient l'attention par le style graphique de Juliette Binet.

Le style est aussi épuré qu'expressif, à la fois poétique, drôle et contemplatif.

Gallimard jeunesse, coll. Giboulées / Octobre 2015

IMG_5342   IMG_5343

IMG_5344

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16/10/15

Les Milliminis: La nouvelle maison, par Anne Du Chastel

IMG_5805

Les albums mis en scène d'après des photographies, forcément, on connaît ! On pense, pour les plus petits, à Isabelle Gil, mais cet univers des Milliminis rappelle aussi l'ambiance foisonnante de Sam et Julia, vus dans les albums de Karina Schaapman.

Tout est si minutieusement orchestré, dans les moindres détails, coordonné à partir d'éléments concrets, chipés dans nos tiroirs ou nos armoires, alors que l'histoire nous embarque dans un imaginaire féerique. Le décalage reste fascinant. Et je suis toujours admirative d'un tel procédé.

Les enfants aussi sont scotchés de voir qu'à partir de trois bricoles, de beaucoup de patience et d'autant de dextérité, on peut fabriquer un monde merveilleux et raconter des tas d'histoires.

Le micromonde des Milliminis se découvre ainsi sous un brin d'herbe, sur un pétale de fleur, dans une cosse de petits pois ou dans le creux d'une écorce, il n'y a qu'à se pencher et observer plus attentivement son jardin, c'est comme partir à la découverte des Minipouss (si, si, je vous jure, on s'y croirait !).

Cette lecture pleine de poésie est assez touchante et nous fait écarquiller les yeux de surprise et d'émerveillement. 

Gallimard Jeunesse / Octobre 2015

IMG_5806   IMG_5807

IMG_5808   IMG_5809

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05/10/15

Animale: La Malédiction de Boucle d'Or, de Victor Dixen

#Challenge Halloween - Étape 1 : Le 5 octobre 2015
Il est minuit : en route ! Un chemin sinistre et perdu dans la lande vous attend. A moins que vous ne décidiez de vous aventurer dans la Forêt des Damnés. A vous de choisir !

☠-☠-☠-☠

«Une nuit, j'ai rêvé que je m'approchais doucement d'une chaumière perdue dans la forêt... et je me suis réveillé juste avant de pousser la porte. J'ai relu le conte des Trois Ours dans la foulée et je me suis aperçu qu'il n'avait pas de fin. La jeune fille saute par la fenêtre et disparaît. J'y ai vu une mission: retrouver la trace de Boucle d'or.»

Animale La Malédiction de Boucle d'or

Blonde, qui a grandi entre les murs d'un couvent isolé dans la forêt des Vosges, ne connaît rien de son passé, si ce n'est d'avoir été recueillie par les sœurs alors qu'elle n'était qu'un bébé. La jeune fille possède une magnifique chevelure d'un blond doré, qu'elle doit coiffer en chignon, et ne quitte jamais ses lunettes teintées ni l'enclos du couvent pour préserver sa santé jugée fragile.

Un soir, dans sa chambre, elle reçoit la visite inquiétante d'un vieil homme qui lui remet un dossier où est consignée l'enquête de la police sur la disparition d'une jeune femme, une certaine Gabrielle de Brances, dans la forêt vosgienne, mais aussi son retour et son étonnante confession. Cette histoire trouble notre héroïne qui, à force de subir les mensonges, les non-dits et les silences, se découvre une rage intérieure de plus en plus flamboyante.

J'ai été complètement transportée par ma lecture, charmée par son univers, ses personnages et ses mystères !
Le roman est aussi envoûtant que l'héroïne illustrée sur la couverture. Je ne peux en dévoiler davantage, mais n'hésitez pas à succomber et plonger dans une vertigineuse aventure mêlant romantisme et fantastique.

Gallimard jeunesse / coll. Pôle Fiction ♦ Août 2015 ♦ illustration de couverture : Mélanie Delon

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Écoutez lire : Les Minuscules, de Roald Dahl

#Challenge Halloween - Étape 1 : Le 5 octobre 2015
Il est minuit : en route ! Un chemin sinistre et perdu dans la lande vous attend. A moins que vous ne décidiez de vous aventurer dans la Forêt des Damnés. A vous de choisir !

☠-☠-☠-☠

Les Minuscules

Malgré les nombreuses tentatives de sa mère, qui cherche à l'éloigner de la forêt en lui racontant les pires légendes, Petit Louis rêve d'échapper à sa surveillance pour explorer les lieux interdits. Imaginez donc une contrée hantée par des Griffomings, des Ecornouflons, des Tarloubards ou des Kpoux vermicieux... C'est trop tentant. Notre petit garçon intrépide cède à la tentation et franchit la limite. Et l'aventure l'attend au tournant - une créature, l’Engoulesang, le poursuit en formant « deux énormes nuages de fumée rouge orangée » suivis du « SHWAOUSH ! VRAOUSH ! » terrifiant. L'enfant se rue dans le premier arbre venu et fait alors la rencontre du peuple des Minuscules.

Ce conte est magique et fascinant. Il distille juste ce qu'il faut de suspense et de peur pour  impressionner un enfant en créant un véritable imaginaire autour de la forêt et ses occupants. La lecture s'écoute en seulement 40 minutes, dans une ambiance neutre (pas de réalisation sonore - quel dommage !). Mais Roald Dahl impressionne par sa maîtrise de tenir en haleine et de nous enchanter par sa fantaisie et son univers merveilleux. Une belle découverte pour une lecture à découvrir à tous les âges.

« C’est sûrement l’ Engoulesang ! cria l’enfant. Maman m’a dit qu’il crache de la fumée quand il poursuit quelqu’un. C’est l’horrible Engoulesang Casse-Moloch Ecrase-Roc Il va m’attraper, me sucer le sang, me casser le Moloch, m’écraser le Roc et me tailler en petits morceaux ; et puis il me recrachera comme de la fumée et ce sera fini de moi ! »

Gallimard jeunesse / coll. Écoutez Lire ♦ Septembre 2015 ♦ Lu par Christian Gonon de la comédie-française ♦ Traduction de Marie Saint-Dizier

28/09/15

Tous nos jours parfaits, de Jennifer Niven

Tous nos jours parfaits

J'ignorais sur quelle pente glissante allait me conduire ce livre - mais je m'en méfiais, dès lors qu'il était comparé à d'autres romans à succès, réputés larmoyants (Nos étoiles contraires, Eleanor & Park). La lecture du 1er chapitre a d'ailleurs fait rugir ma sirène d'alarme - ados suicidaires, au secours ! J'ai donc décidé d'y avancer à tâtons, quitte à choisir de tout arrêter avant que ça fasse trop mal. Ralentir le processus qui consiste à glisser dans la vie des personnages, à tomber sous leur charme, à les aimer follement, tout en tentant de me prémunir contre cet attachement. Peine perdue. J'avais beau lever le nez de mon livre pour prendre une bouffée d'oxygène et me ressaisir, je me sentais irrémédiablement happée par l'histoire de Violet et Finch - deux ados en vrac, déprimés et inconsolables. Elle porte le deuil de sa sœur, lui se sent mal dans sa peau depuis toujours. Elle est choyée, chouchoutée, couvée. Lui est méprisé, hué, poussé à bout. Aucune égalité des chances. Et pourtant ces deux-là se découvrent sur un toit, se sauvent et ne se quittent plus. Pour les besoins d'un devoir scolaire, ils vont partir explorer l'état d'Indiana de la manière la plus insolite - je retiens, par ex., les caravanes recyclées en bibliothèques, plantées au milieu des champs de maïs. Et rêver. Bouquiner. Écrire. Chanter. Crier. Nager. C'est franchement beau. D'une beauté éclatante, mais illusoire. Car on perçoit très vite que le malaise de Violet et Finch est latent. C'est écrit sous chaque mot, cela imprègne tout le roman, pour vous guider vers l'inéluctable. Et fichtre, ça fait vraiment mal. « J'ignorais que ma vie serait changée à jamais parce que tu y es entré et que tu en es sorti aussi brutalement. (...) Je ne te pardonnerai jamais de m'avoir quittée ainsi. J'aimerais juste que toi, tu puisses me pardonner. Tu m'as sauvé la vie. Pourquoi je n'ai pas pu sauver la tienne ? » En plus d'être terriblement bouleversant et très émouvant, c'est un livre à fleur de peau, d'une sensibilité rare et précieuse, qui parvient autant à nous toucher qu'à nous donner le sourire. C'est injuste, mais enivrant.

Gallimard Jeunesse / Septembre 2015 ♦ Traduit par Vanessa Rubio-Barreau (All The Bright Places)

N.B : Après, ça reste personnel, mais je n'aime pas pleurer sur commande - chose qui se répand de plus en plus dans l'édition actuelle, depuis le carton de J. Green. On puise dans le vivier du poignant. Et moi, je n'aime pas le mélo ! Le roman de Jennifer Niven a pour lui d'être différent de la tendance, en se voulant simplement harmonieux et lyrique.

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26/09/15

Paco et le rock / Paco et le jazz, de Magali Le Huche

IMG_5173   IMG_5174

Voici l'heure des retrouvailles avec notre ami Paco, dans deux nouvelles aventures musicales ! 

Direction Londres, capitale du rock ! Paco parcourt les rues de la ville avec sa guitare et multiplie les rencontres (guitare basse, piano et saxo, contrebasse, harmonica, batterie, tambourin & clavier). Voilà de quoi lui donner envie de créer un groupe ! 

En avant les studios pour enregistrer le tube de demain ! Et vive le rock & le boogie !  

À peine le temps de se remettre de ses émotions qu'on débarque à la Nouvelle-Orléans, la ville du jazz ! ☺

Paco a emporté son saxophone et espère bien se faire des amis. Bingo, l'ours le rejoint avec sa trompette, puis le renard avec sa clarinette, et aussi le trombone, la contrebasse, les dieux du jazz manouche (guitare et violon)...

C'est dans une joyeuse cacophonie que tous se rendent au club de jazz et accompagnent sur scène la chanteuse et son pianiste. On s'y croirait... Mack the knife, en fond sonore ! Quel régal.

Ces univers colorés et enjoués trouvent un formidable écho dans les illustrations de Magali Le Huche, qui apportent dynamisme et fraîcheur à la lecture. En plus de se divertir, les enfants retiendront aussi les noms des instruments et apprendront à reconnaître la texture musicale du rock et du jazz. Voilà qui interpellera aussi bien petits et grands amateurs !    

Gallimard Jeunesse, coll. Mes Petits Livres Sonores / Septembre 2015

IMG_4923   IMG_4924

IMG_4925   IMG_4926

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Mes musiques classiques & Mes musiques du monde, de Marion Billet

IMG_5171   IMG_5172

Mes Petits Imagiers Sonores sont issus d'une collection ludique, qui vise à proposer aux enfants « six comptines à écouter et six images à regarder » à travers des albums cartonnés, au format 15 x 15 cm, et selon un thème précis.

Au programme, cette fois-ci : les musiques classiques (Mozart, Vivaldi, Strauss, Schubert, Tchaikovski, Paganini) & les musiques du monde (pour voyager du Mexique au Pérou, de la Grèce au Japon, du Sénégal à la Polynésie, grâce à des mélodies entraînantes et propres au folklore local).

Deux lectures craquantes, aux couleurs et illustrations charmantes - merci Marion Billet ! Cette collection reste une valeur sûre, pour le bonheur des loulous. 

Gallimard jeunesse / Septembre 2015

IMG_4918   IMG_4919

IMG_4920   IMG_4921

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24/09/15

Ce que toujours veut dire, de Lexa Hillyer

Ce que toujours veut dire

Jusqu'à l'été de leurs 15 ans, qu'elles passaient inévitablement au camp Okahatchee, Joy, Tali, Luce et Zoé étaient des amies inséparables. Deux ans ont passé et cette belle amitié a volé en éclats - Joy a disparu de la circulation, Tali a rejoint les élèves populaires du lycée, Luce a bossé comme une folle pour décrocher sa place à Princeton et Zoé a continué de jouer à la geek avec son pote Calvin. À l'occasion de la soirée des retrouvailles au camp, les quatre filles se faufilent dans un Photomaton. Sans explication valable, un flash les propulse en arrière. Retour à ce dernier été qui a brisé leur amitié. Elles ont alors cinq jours pour reproduire à l'identique ce qu'elles ont vécu si elles veulent retourner à leur réalité. Amitié, émotion et magie ! On ne peut que rêver d'une histoire insouciante et légère, à la hauteur des promesses vendues... Je m'étais donc préparée à passer un bon moment de lecture, entre rires, larmes et frivolité juvénile. Au lieu de quoi, j'ai découvert des demoiselles sans humour, sans grain de folie, sans exaltation. Des adolescentes peu attachantes et un brin trop égocentriques, qui vont répéter les mêmes schémas stériles, s'éviter le plus possible et esquiver tout dialogue. J'ai été déçue par leur attitude. L'histoire aussi est d'une banalité confondante, au déroulement prévisible, si ce n'est peut-être le facteur dramatique du dénouement (là encore, je n'ai pas été convaincue). Voilà un Scripto que je trouve en demi-teinte.

Gallimard, coll. Scripto / Septembre 2015 ♦ Traduit par Julie Lopez (Proof of Forever) 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22/09/15

Pablo et le Grand Vilain Gribouillis, de Martin Zeller & Vincent Caut

IMG_5083

Au pays des petits carreaux, tout est bien dessiné. Pablo a passé sa matinée à tracer des traits droits, penchés et ronds pour faire une maison, avec un tapis, un canapé, des chaises, des jouets et une cheminée. Il ne manque plus que la couleur ! Pour la trouver, il faut se rendre dans la forêt des traits.

Seul problème, c'est là qu'habite le Grand Vilain Gribouillis, qui laisse derrière lui un immense fouillis. Nos amis ont à peine le temps de s'approcher de l'arbre à couleurs que le monstre surgit, pas content du tout. Pablo décide l'affronter, les mains sur les hanches. Et si le vilain était finalement rigolo ?

Cette mise en scène théâtrale est parfaite pour dédramatiser les ratures et les coloriages qui dépassent sur les cahiers des enfants ! L'histoire est racontée avec imagination et suspense, usant d'un vocabulaire simple et accessible pour les bambins. Les illustrations de Vincent Caut, qui a également créé l'adorable Avni, se fondent à merveille dans le décor et soulignent bien les expressions des personnages dans chaque situation. C'est assez drôle et très agréable à lire !  

Gallimard jeunesse, coll. Giboulées ♦ août 2015

IMG_5084   IMG_5086

IMG_5087   IMG_5089

 

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28/07/15

Folio junior Version Originale : Lamb to the Slaughter, and other stories de Roald Dahl

IMG_4510

Pour avoir adoré cette nouvelle, lue en français, et son adaptation par A. Hitchcock pour sa série Alfred Hitchcock présente , sous le titre Coup de gigot, j'ai naturellement apprécié la découvrir en version originale grâce à cette nouvelle collection ! Le but est de proposer des textes courts et accessibles, agrémentés de notes explicatives et de mots traduits en bas de page (niveau collège). L'autre titre disponible est The Mozart Question de Michael Morpugo. ;-)

Lamb to the Slaughter raconte l'histoire d'une femme bafouée qui va piquer sa crise de nerfs au moment de préparer son repas. Elle va malicieusement servir l'arme du crime lorsque l'enquêteur viendra frapper à sa porte et afficher un chagrin de circonstance. The Way up to Heaven raconte encore une histoire de couple crispé, au sein duquel la femme va rugir intérieurement, parce que trop c'est trop, The Landlady tire le portrait d'une petite bonne femme qui loue une chambre à de jeunes garçons à la peau lisse et parfaite - un détail non négligeable !  ;-), et enfin William et Mary (l'histoire la plus longue du livre, et pour moi, la plus décevante, avec son intrigue alambiquée, surfant sur l'expérience scientifique), fait aussi la part belle au machiavélisme du cerveau féminin !

Les femmes ont définitivement le beau rôle dans ce livre. Souvent elles subissent, elles ruminent leur amertume, elles revendiquent leur dévouement et en sont fières, mais elles n'acceptent pas la frustration et passent souvent à l'acte (vengeance !) avec un sourire énigmatique sur les lèvres. C'est jubilatoire ! Roald Dahl distille le doute dans l'ordinaire, souligne le saugrenu et fait monter la pression avec une rouerie sensationnelle et un humour grinçant. C'est noir, implacable mais on se régale ! 

Folio Junior, coll. Version Originale / Juillet 2015 ♦ Illustration de couverture : Catherine Meurisse

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,