06/02/14

Candy Pop, Tome 1 : En route pour la gloire ! par Lauren Laverne

IMG_0551

“Candy Pop” raconte l'histoire d'une adolescente de 15 ans, qui rêve de gloire et veut percer dans la chanson. Avec sa meilleure amie Holly, elle va organiser une audition taille XXL chez elle, un samedi soir, pendant que sa mère s'offre des vacances avec son fiancé, en espérant recruter des nouveaux membres pour leur groupe, alias Candy et les Boulets (!). La soirée vire au fiasco, mais offre une séquence de lecture désopilante (Candy, par exemple, s'est shootée au jus de goyave, sans se douter qu'il y avait de l'alcool dedans. Résultat, son tête-à-tête avec le garçon de ses rêves est un moment d'anthologie !).

De toute façon, Candy a l'impression de vivre un vrai cauchemar depuis qu'elle a appris que sa mère allait se marier avec Ray. Oubliez la douce tranquillité d'une existence à deux, entre filles, il faut maintenant inclure le président des Losers. Candy fait la moue. Se pose alors la terrible question de la paternité, la seule, l'unique - qui donc est son géniteur ? L'ancien chanteur de rock au passé sulfureux ? ... Celui-là même qui va refonder son groupe et se produire au festival où Candy a toutes les chances de se rendre également!?

On pourrait s'attendre à une comédie rigolote, très légère et vraiment distrayante, oui, oui, dans l'idée tout est là, mais qu'est-ce que c'est creux aussi ! Malgré des petites séquences délirantes, on a l'impression d'avoir un livre bavard et abrutissant (et pourtant j'adore l'humour anglais !). Heureusement les personnages sont tous très attachants, avec en tête Clarence Si Majeur, le génie de la boîte, qui surgit au son de notes jouées à la guitare, je n'en dis pas davantage, mais cet être débarqué de nulle part va accomplir des miracles dans la vie de Candy !

L'ensemble est drôle et déjanté, pas prise de tête, destiné aux plus jeunes, et naturellement c'est de l'humour anglais, frais, pétillant, à savourer... même si ça ne sauve pas toujours les meubles non plus ! (À la fin du roman, l'éditeur annonçait le deuxième tome pour 2013. Hélas, à ce jour, l'auteur n'a toujours pas donné suite...)

Gallimard jeunesse, mai 2012 - traduit par Julie Lopez
illustration : Linzie Hunter

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28/01/14

Qui veut la peau de Lola Frizmuth ? - Aurélie Gerlach

IMG_0455

Après Où est passée Lola Frizmuth ?, où nous faisions la connaissance d'une héroïne déjantée et hyper rigolote, nous la retrouvons dans de nouvelles aventures tout aussi divertissantes et abracadabrantesques! Lola s'improvise choriste pour un groupe de pop japonais, mais vit un véritable cauchemar le soir de la première : humiliée sur scène et flagellée sur place, le bide phénoménal. Pour clore le tout, elle est témoin d'un crime crapuleux qu'elle filme sur son portable, avant d'être démasquée par les individus. Obligée de fuir, elle se réfugie chez son maître de chant, en compagnie de son ennemie jurée, la délicieuse Maki, l'autre choriste, qui est vicieuse sur les bords. Toutes deux doivent désormais se supporter et se serrer les coudes, ce qui donne lieu à des scènes hilarantes.

Le tableau est ainsi planté, la lecture peut s'effectuer dans la joie et la bonne humeur, l'action est menée à fond de train, l'humour est partout, frétillant, jubilatoire. Calqué sur le modèle précédent, en somme. Le risque, toutefois, c'est d'avoir l'impression de faire le même tour de piste. J'adore l'humour de Lola, son esprit feu-follet et ses camarades de jeu (Lionel et Madeleine, pour ne pas les nommer). L'intrigue est enlevée, complètement folle mais aussi tirée par les cheveux (il est question de robots et de clones !). L'ensemble prête à sourire, on passe un très bon moment, par contre beaucoup plus attendu, moins neuf et surprenant. C'est un deuxième rendez-vous charmant, mais qui pâtit d'être un réchauffé du premier.

Gallimard jeunesse, coll. Scripto, octobre 2013 - couverture : Pierre Budestschu

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

24/01/14

Le Clan des Otori, tome 1 : Le Silence du rossignol, par Lian Hearn

IMG_0446

J'avais entamé la série en 2008, mais j'avais négligé de la terminer. À force de remettre à plus tard, j'ai fatalement tout oublié des nœuds de l'intrigue, en plus des noms et des clans à retenir, des lieux, des enjeux, des drames, des trahisons. Bref, je n'avais plus d'autre choix que de m'y replonger et d'avaler cul-sec !

L'histoire : Tomasu vit dans les montagnes avec sa famille et échappe in extremis au massacre orchestré par les troupes de sire Iida, chef du clan des Tohan. C'est un voyageur solitaire, un certain Shigeru du clan des Otori, qui lui sauve la mise et l'embarque avec lui. Le garçon doit désormais s'appeler Takeo et devient le fils spirituel de Shigeru.

Ce dernier est contraint de sceller une alliance avec les Tohan - argh - en acceptant d'épouser la très belle Kaede, une héritière des pays de l'Ouest, retenue en otage par le seigneur ennemi. La jeune fille, porteuse d'une malédiction, est instrumentalisée pour fragiliser Shigeru et son clan, lequel semble déjà affaibli par des guerres internes qui font rage.

De toute manière, toute l'intrigue n'est qu'un vaste complot visant à éliminer les uns et les autres, à semer le chaos, à brouiller les cartes. Même le jeune Takeo devient un pion au centre de ce grand échiquier, lui dont les origines apparaissent sous un jour nouveau, faisant craindre les plus endurcis et distiller de la duplicité chez les plus fidèles.

Ce début de saga est absolument romanesque, bouleversant et palpitant ! J'ai été totalement emballée par cette épopée, au cœur d'un Japon médiéval flamboyant, avec ses traditions et ses légendes, mais surtout ses notions d'honneur souvent bafouées par la folie des hommes.

Folio, septembre 2003 - traduit par Philippe Giraudon pour les éditions Gallimard jeunesse

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16/01/14

Succulentes sucreries de Pittau et Gervais

“ Un berlingot dodu comme un oreiller, une religieuse avec sa collerette de crème, une barbe à papa plus légère qu'une écume de crème fraîche, et puis une, deux, trois, quatre violettes, et des cachous en pagaille, et des éclairs au chocolat qui semblent sur le point d'éclater tellement ils sont rebondis, puis des gaufres, des petits-beurre qui craquent sous la dent en faisant des miettes sur la table, puis des sucres d'orge, puis des pralines et puis, à chaque page, une infinité de choses sucrées qui mettent l'eau à la bouche des petits et des grands... ”

Si cette présentation vous parle, vous donne l'eau à la bouche, obligatoirement vous allez craquer pour ce magnifique et savoureux album ! Il fait honneur aux gourmandises, aux succulentes sucreries, il étale ses couleurs, ses rondeurs, sa texture, sa promesse de bonheur sur des pleines pages, immenses. On salive, mais on salive de bonheur... Encore une prouesse, exquise et raffinée, du talentueux duo, Pittau et Gervais.

À la fin, un lexique rassemble toutes ces denrées sucrées pour une rapide présentation (historique et composition). 

IMG_0141

Gallimard Jeunesse, coll. Giboulées, novembre 2013 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'âne Trotro, le roi de la galette de Bénédicte Guettier

IMG_0363

Notre petit âne Trotro accompagne les enfants dans chaque instant de la vie : nécessairement, il a fallu sacrifier un épisode à la sacro sainte tradition de la galette des rois ! Pour les plus gourmands, on trouve la recette et les astuces pour réussir sa galette comme Trotro.

L'histoire est toute simple, mais adorable : Trotro et ses amis font une galette, le plus jeune se glisse sous la table pour distribuer les parts. Qui aura la fève ? qui sera élu roi ou reine de cette belle journée ?

C'est merveilleusement niais, délicieux et mignon tout plein, les illustrations sont enchanteresses. C'est un plaisir régressif, ok c'est une lecture idéale pour les enfants de maternelle, mais il n'est pas interdit de transgresser les règles non plus. 

IMG_0364

IMG_0365

IMG_0366

Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, décembre 2013

Nouveau titre issu d'une autre collection qui ravit les enfants : Le Roi NouilleNouille d'Alex Sanders (que nous avions rencontré, il y a fort, fort longtemps maintenant...). 

IMG_0367

Bongiorno ! Voilà le roi de la pasta ! Voilà la sauce : le Roi NouilleNouille vivait avec sa maman au Château Macaroni, et à tous les menus, il avait des pâtes. Farfalles ou tagliatelles, spaghettis ou coquillettes, il avait l'embarras du choix ! Mais le Roi NouilleNouille n'était pas le plus futé de ces majestés et avait l'intelligence d'un bol de vermicelles... Il avait construit son palais avec des pâtes, et cela lui posait de gros problèmes par temps de pluie. Après chaque orage, il était obligé de le faire reconstruire. Ses amis monarques se devaient alors de l'héberger. En échange, Le Roi NouilleNouille et sa Mama leur préparaient des pâtes...

Absolument slurp pour qui adore les pâtes comme nous ! ☺

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21/12/13

Le vieil homme et la perle, de Florence Noiville et Philippe Dumas

IMG_1517

Lucien est un vieux monsieur un peu triste, qui passe beaucoup de temps sur un banc, à regarder les passants. Il ressasse sa vie d'avant, quand il était un chanteur flamboyant. Mais ça, c'était avant de perdre sa voix. Sa femme l'a quitté. Il vit désormais seul, replié sur lui-même. Pourtant, souvent il croise dans la rue une belle jeune femme. « Madeleine au prénom moelleux comme une écharpe de mohair. » Son cœur bondit dans la poitrine, il se surpend alors à rêver d'elle et à une vie meilleure.

Mais une voix intérieure le gronde et lui rappelle qu'il n'est qu'un moins-que-rien, il est fichu, sur son banc, seul... Ainsi va la vie. Le soir de Noël, Lucien décide pourtant d'entrer dans un restaurant et s'offre trois huîtres, plus un verre de vin. Et là, le miracle se produit : une perle, une superbe perle, blanche et nacrée... pour lui, rien que pour lui. La roue du destin est en train de tourner.

... Malheureusement, dans la rue, son chemin croise deux malotrus qui lui chipent son trésor. Retour à la case départ pour notre Lucien.  Son bonheur aura été de courte durée. C'est alors que la voix, cette sinistre voix rauque qui n'a cessé de le tarabuster, intervient à nouveau pour le sauver de la déprime. Les miracles existent bel et bien !! 

Quel joli conte de Noël, raconté par Frédéric Van Den Driessche et mis en musique par Louis de Segonzac. L'écoute est formidable, alerte et passionnante ! Le livre en lui-même avait déjà su me captiver, grâce aux illustrations de Philippe Dumas d'une élégance toujours appréciable. L'histoire rappelle aussi la nécessité de briser sa coquille, de s'ouvrir aux autres et d'affronter ses peurs pour ne plus vivre dans une trouille constante. Lucien avait perdu confiance en lui, jusqu'au jour où il a su se ressaisir par un simple élancement de jambe.

Une très belle découverte, en format papier et en cd ! 

Gallimard jeunesse Musique, octobre 2013 ♦ COUP DE CŒUR PRINTEMPS 2014, pour les 10 ans et plus, de l'Académie Charles Cros

IMG_1518

IMG_1519

IMG_1520

IMG_1521

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12/12/13

Hérétiques, I : Le Mystère Isolde, de Philippa Gregory

IMG_0150

La jeune Isolde vient d'être dépossédée de son héritage, suite à la mort de son père, et doit prendre ses fonctions d'abbesse à la tête de l'abbaye de Lucretili. Elle n'a guère le choix de s'opposer à la décision de son frère et prend le voile avec un profond sentiment d'amertume et d'injustice.

Trois mois plus tard, Luca Vero, un jeune novice, est envoyé en tant qu'inquisiteur pour comprendre l'origine du trouble qui frappe les sœurs depuis l'arrivée d'Isolde. En effet, celles-ci manifestent des comportements erratiques, elles déambulent la nuit, ont des visions et certaines portent des stigmates. On murmure déjà que c'est la faute de la nouvelle abbesse et de sa servante maure.

Isolde ne se défend pas, mais prête son concours au jeune Luca. Sa franchise et ses blessures secrètes lui sont, par contre, défavorables et font pencher la balance vers sa culpabilité. Mais notre représentant de l'Ordre papal est tout de même ému par la détresse de la jeune fille et ne va pas se contenter des faits qui lui sont offerts sur un plateau.

Toute la première moitié du roman va donc s'intéresser à cette enquête, qui est réellement fascinante du fait de son cadre religieux qui rappelle vaguement Le Nom de la rose. Toutefois, l'histoire reste en surface, elle tente des pistes mais n'ose pas dépasser les codes du genre (roman jeunesse oblige). Et donc c'est gentillet, avant de basculer vers une issue improbable et mielleuse (désolée, mais la fuite en avant m'a inspiré beaucoup d'ennui !).

Je retiendrai, néanmoins, de cette lecture une belle introduction à un XVe siècle sclérosé par sa foi religieuse, sa croyance aux superstitions et la chasse aux sorcières sitôt qu'on sort des sentiers battus - une femme qui pratique la médecine ou qui revendique son droit à l'indépendance est une idée farouchement combattue et scandaleuse ! L'auteur a su transmettre ce poids qui accablait les femmes et leur ôtait toute identité à travers un récit réaliste.

Un bon roman historique, certes, accessible pour les plus jeunes (dès le niveau collège), mais qui est bancal et maladroit dans sa conduite générale.

Gallimard jeunesse, octobre 2013, traduit par Alice Marchand

Posté par clarabel76 à 16:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

05/12/13

Gladiateur, tome 1 : Le combat pour la liberté, par Simon Scarrow

IMG_0101

Empire romain, 61 av. JC.
Marcus Cornelius Primus assiste, impuissant, à la mort de son père. Sa mère et lui sont enlevés et livrés à un homme assoiffé de vengeance et portant une haine ancestrale à l'ancien centurion Titus Cornelius Pollenius. Par chance, Marcus parvient à s'échapper et cherche à se rendre à Rome. Mais sa fuite va tourner court sur le bateau à bord duquel il avait réussi à se faufiler clandestinement. Démasqué, Marcus est finalement vendu comme esclave à un laniste, qui l'envoie dans la meilleure école de gladiateurs.

Commence alors pour lui une existence de dur labeur, à devoir suivre une formation difficile et dictée par des règles très strictes. Toutefois, Marcus acquiert les compétences d'un guerrier d'élite. Tenaillé par son passé qui le hante toujours, il veut recouvrir sa liberté au plus vite pour sauver sa mère et obtenir de Pompée le Grand de leur venir en aide (son père lui avait sauvé la vie, lors de la défaite de Spartacus). Mais d'autres révélations attendent le garçon au tournant, encore et toujours !

Les jeunes amateurs d'aventure et d'action vont apprécier cette découverte, plantée dans un contexte historique enrichissant (surtout quand on connaît le succès des séries comme Rome ou Spartacus, mais aussi des films comme 300 ou Gladiator, et même le jeu vidéo Ryse : Son of Rome, les références ne manquent pas !). La Rome antique a toujours enflammé l'imaginaire des lecteurs et autre cinéphiles. Comment, maintenant, adapter cet univers sans pitié à un public de 11-12 ans en moyenne ?

Simon Scarrow a visé juste : une intrigue hyper basique mais palpitante, grâce à une succession de rebondissements et un coup de théâtre final. En plus, le personnage central est un héros sympathique, qui incarne les notions de valeur et d'honneur de l'époque (époque pourtant très troublée et ultra violente, ne l'oublions pas !). Certes, la série décrit avec réalisme les scènes de combat, mais sans violence gratuite, comme elle s'adresse à des enfants, cela ne dépasse jamais les bornes. Une lecture passionnante, qu'on peut rapprocher avec la série Les trois légions de Rosemary Sutcliff, par exemple. 

Gallimard jeunesse, février 2013 - traduit par Julien Ramel
♣ Tome 2 à paraître en 2014 ♣

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30/11/13

Petite Alice aux Merveilles de Lewis Carroll, ill. Emmanuel Polanco

Il s'agit d'une nouvelle traduction, réalisée comme le souhaitait Lewis Carroll : un texte plus accessible pour les jeunes enfants. Les illustrations sont tout aussi originales. 

IMG_1472

Il était une fois une Petite Alice, et elle fit un drôle de rêve. Vous voulez savoir de quoi elle a rêvé ? Eh bien tournez les pages, regardez les images, et vous verrez ce qui s'est passé...

Vingt ans après sa grande « Alice au pays des Merveilles », Lewis Carroll a réécrit la même histoire, mais pour les jeunes enfants ! Avec un lapin sur son trente et un, un chat au sourire étrange, et une petite fille qui change de taille à tout bout de champ : une histoire sens dessus dessous et sans queue ni tête... un peu comme dans les rêves, non ?

Galllimard jeunesse, coll. Giboulées, octobre 2013 ♦ traduction de Florence Delaporte

IMG_1473

IMG_1474

IMG_1475

IMG_1476

IMG_1477

IMG_1478

IMG_1479

 

Un ouvrage remarquable, dont on apprécie la nouvelle formule (traduction)... qui rend ce texte plus abordable !
Les enfants adhèrent. Les parents adorent les illustrations.

Trotro et Zaza : C'est super d'être un grand frère ! de Bénédicte Guettier

IMG_9802

Cet album grand format est en fait publié en hors-série et réunit à son actif huit histoires : «Le petit-déjeuner de Trotro», «Zaza fait ses premiers pas», «Trotro et Zaza se déguisent», «Trotro et Zaza jouent à cache-cache», «Trotro fait un dessin pour Zaza», «Trotro et Zaza sur l'île aux géants», «Trotro et Zaza jouent aux indiens», «Trotro et Zaza arrosent les fleurs».

Ce sont des petites histoires charmantes, toute simples, toutes mignonnes, avec nos personnages fétiches, qui célèbrent la relation tendrement conflictuelle entre un frère et une soeur. C'est délicieusement naïf et parfaitement lisse (de quoi vous coller un sourire bêta sur les lèvres). J'aime beaucoup le dessin de Bénédicte Guettier, son ton d'humour et ses petites anecdotes qui sentent le vécu (et qui me font souvent penser à un petit Tom et à sa grande soeur Emmy qui sont les champions des bêtises !). 

Trotro et Zaza : C'est super d'être un grand frère ! de Bénédicte Guettier (Gallimard jeunesse, coll. Hors Série Giboulées, octobre 2013)

IMG_9804

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,