05/09/13

instantanés de lecture #6

L'image du jour :

IMG_9128

C'est extrait du dernier album en date de Vincent Cuvellier et Ronan Badel, issu de la série des Emile (♥). Notre petit grincheux préféré fait encore des siennes, il a décrété qu'il avait froid et qu'il porterait la doudoune, en plein été, sous un soleil de plomb, même à la piscine, avec juste un maillot de bain en-dessous... C'est tout, c'est comme ça, il ne faut pas le chercher, pas le contrarier, notre Emile.

Et moi je l'aime pour sa petite trogne sympathique et son sale caractère. ♥

Emile a froid, par Vincent Cuvellier et Ronan Badel (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2013)

IMG_9127

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


“Never say 'no' to adventures.” (Chitty Chitty Bang Bang) ☺

IMG_9121

Frank Cottrell Boyce s'est inspiré du roman de Ian Fleming, Chitty Chitty Bang Bang: The Magical Car, pour imaginer une suite originale et farfelue, où il met en scène la famille Klaxon à l'aube d'une aventure extraordinaire. Le père vient de perdre son boulot et prévoit un grand voyage autour du monde. Il fait l'acquisition d'un vieux combi VW, qu'il retape entièrement avec son fils Jem, et l'équipe d'un moteur d'avion dégoté dans un arbre.

Le ton est donné, c'est haut en couleurs, absolument délirant et décoiffant, on sourit beaucoup, on s'enthousiasme pour les péripéties de cette famille attachante, qui s'envole donc pour Paris, Le Caire et plus loin encore. Au fur et à mesure de leur périple, ils enrichissent leur voiture de nouveaux équipements, trouvés par hasard (vraiment ?), et sont pourchassés par un Mini Jack obsédé par leur véhicule qu'il veut acheter à tout prix.

Ne pas connaître l'œuvre originale n'est absolument pas handicapant, par contre je savais qu'avec un auteur comme Frank Cottrell Boyce, je n'allais pas m'ennuyer un seul instant ! La lecture est tourbillonnante, on s'amuse d'un rien, la famille Klaxon est dingue, tendrement excentrique, on les adopte immédiatement. L'histoire n'est qu'action, rebondissements, clins d'œil, frissons, humour et facétie. Les enfants vont adorer. C'est la petite lecture récréative par excellence.

Chitty Chitty Bang Bang fait le tour du monde, par Frank Cottrell Boyce
Gallimard jeunesse, mai 2013 - traduit par Catherine Gibert
Illustré par Joe Berger

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

“Ils ont leurs rêves et leurs projets. Ils ont leurs attentes, leurs espoirs et leurs inquiétudes.”

Sur la photo, ils sont onze. Onze élèves de terminale S d'un lycée tout à fait convenable d'une ville tout à fait ordinaire. Ils viennent de fêter le bac et leur départ en vacances. Et pour l'heure, ils se sentent des ailes : huit semaines de vacances et l'avenir devant eux !

IMG_9122

C'est un court roman qui se lit comme un recueil de nouvelles ou qu'on découvre tel un assortiment de Polaroids. Il nous fait suivre quelques jours dans la vie d'adolescents de 17-18 ans, en juillet ou août. Tout simplement, sans esbroufe. Et pourtant, le ton est juste, grave et renvoie une impression d'authenticité désarmante.

Ces grands adolescents sont à l'image de tant d'autres, ils viennent de décrocher le Bac, s'offrent un été pour oublier, décompresser, avant d'attaquer leur vie d'adulte. Ils sont en vacances, en famille, ils travaillent, ils souffrent de solitude, ils dorment, ils rêvent, ils font les 400 coups, ils aiment pour un soir, ils pleurent sur le bord de la baignoire, ils prennent de grandes décisions, ils dessinent déjà leur avenir... A leur façon, souvent balbutiante, toujours radicale.

Un drame va frapper nos jeunes gens, ils ont rendez-vous en septembre et ils réaliseront qu'ils ne sont plus cette bande de onze minets sur la photo, prêts à dévorer le monde. C'est un retour sur Terre douloureux, solennel mais intéressant. Ce texte est vrai, sincère, et l'on peut facilement s'y identifier tant les personnages sont représentatifs de la majorité des adolescents.

Rendez-vous en septembre, par Anne Vantal
Gallimard jeunesse, coll. Scripto, juin 2013 - ill. de couverture : Sandrine Martin

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/07/13

☼ Ateliers de vacances ☼

C'est l'été, il fait beau, ça sent les vacances et les longues heures à flâner sur un transat ou à l'ombre d'un pommier (nous sommes en Normandie, eh ! oh !), quelques lectures pour passer le temps...

1. IMG_9012  Cet ouvrage est conçu pour permettre aux enfants de satisfaire leurs envies créatrices : bricolage, peinture, construction, cuisine, jeux musicaux, activités toniques, yoga, mini-gym...  Toutes mes activités créatives (Nathan, Série: COMME 3 POMMES, 2013)

2. IMG_9013  Océane et Martin passent leurs vacances au bord de la mer. Au programme : baignade, balade sur le port de pêche à la rencontre des marins pêcheurs et escapade en bateau. Au fil des illustrations détaillées et légendées, les petits lecteurs pourront reconnaître les différents types de bateaux et les animaux des fonds sous-marins, ils apprendront pourquoi la mer est salée, à quoi servent les phares, comment on cultive les huîtres et les moules ou encore ce qu est un coquillage bivalve.

A la mer ! En vacances avec Océane et Martin, par Pascale Perrier et Séverine Cordier (Belin jeunesse, Série: Mon ludidoc, 2013)

3. IMG_9014  Mwat Mwat : Moitié Moitié ! Un concept nouveau et original, une méthode créative pour compléter l'autre moitié d'une image en la recopiant par symétrie ou en l'imaginant.

Mwat Mwat ® par Jade Fourès-Varnier (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2013)

4. IMG_9015  Un livre pour dessiner, colorier, imaginer en toute liberté des monstres farfelus, des bestioles rigolotes et même des élécharafes ! 

Tout est beau avec Jean-Claude, par Anton Poitier et Jean-Claude (Nathan, 2013)

5. IMG_9017  Abécédaire, imagier, livre géant, «Promenade au jardin» nous invite à parcourir et à reparcourir indéfiniment les magnifiques illustrations de Pittau et Gervais et à jouer avec les tirettes, les dépliants et les autocollants.

Promenade au jardin, par Pittau & Gervais (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2012)

6. IMG_9018  De l'Amazone au Zambèze, en passant par le Mississipi et la Volga, parcourez les fleuves du monde en 22 portraits. Avec des photos étonnantes qui illustrent tous les visages du fleuve, des textes clairs pour comprendre la vie et les activités des hommes au bord du fleuve, une fiche d'identité pour situer le fleuve et en connaître les caractéristiques et un tracé détaillé qui suit le cours du fleuve et les paysages qu'il traverse.

Les fleuves autour du monde, par Elisabeth Combres (Gallimard jeunesse, Série: Albums documentaires, 2013)

7. IMG_9019  Comment Paris est-elle devenue capitale ? Quelle est son histoire ? Quels sont ses grands monuments ? À quoi sert l'Arc de Triomphe ? Pourquoi Paris est-elle la ville la plus visitée au monde ? Qu'y a-t-il sous les rues de Paris ? Autant de questions auxquelles répondent une chronologie de Paris, de Lutèce à nos jours, une galerie des monuments touristiques, une carte des arrondissements de Paris...

Paris, par Gérard Dhôtel (Nathan, Série: Questions-réponses, 2013)

8. IMG_9022  Visiter Paris avec Trotro, c'est rigolo ! Il grimpe sur la Tour Eiffel, passe sous l'Arc de Triomphe, fait un tour de manège à Montmartre, va voir Mona Lisa au Louvre, mais ce qu'il préfère c'est déguster une glace en admirant Notre-Dame. (Existe en édition anglaise !)

Trotro à Paris, par Bénédicte Guettier (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2013)

9. IMG_9020  Un livre pour s'émerveiller devant le spectacle de la nature au fil des jours ou des saisons, grâce à un florilège d'effets magiques : une couverture et quatorze doubles-pages aux animations exceptionnelles, aussi simples qu'efficaces : pages transparentes, rabats, volets, tirettes, gaufrages, matières à toucher, etc.

Les trésors de la nature (Gallimard jeunesse, Série: Mes Premières Découvertes Imagiers, 2012)

10. IMG_9021  Sur l'île de Lucette, c'est la tradition : les enfants organisent des courses de bernard-l'ermite, plus exotiques que celles d'escargots ! Yolanda et Edmond veulent gagner, mais Lucette a un supporter de choix : son Papouné, qui, en plus, connaît les bons coins où se cache l'élite des bernard-l'ermite. Elle leur fait passer un casting sévère, et finit par trouver la perle rare, si drôle et vive qu'elle la baptise Escampette. Que manque-t-il encore pour être champion ? Un bon entraînement, un bain magique, une nuit de repos et... un petit secret !

Escampette, par Pascale Bougeault (Ecole des Loisirs, 2013)

  ... à bientôt !

23/07/13

“You cannot change what you are, only what you do.” (Les Royaumes du Nord)

IMG_9025  IMG_9026

Quelle aventure époustouflante ! J'ai vécu cette plongée littéraire au son de la voix tonitruante de Jean-Claude Drouod, excellent comédien, puissant et extraverti dans sa manière de nous raconter l'histoire de Lyra, c'était ébouriffant ! Je connaissais la série de réputation, me promettant de la découvrir tôt ou tard, c'est enfin chose faite. Un miracle ! Mais je ne regrette pas non plus, d'autant plus que j'avais su me préserver de l'histoire et aussi de l'adaptation cinématographique, car je tenais à plonger en terre inconnue.

Donc, Lyra est une jeune orpheline, qui grandit dans les couloirs du poussiéreux Jordan College, à Oxford, dans l'ombre des Erudits qui cultivent leurs secrets avec un soin scrupuleux. Or, Lyra a soif d'aventures palpitantes et s'ennuie dans son coin. Quand elle découvre que des enfants sont enlevés par les Enfourneurs et emmenés dans les Royaumes du Nord, elle n'hésite plus une seconde pour trouver le moyen de s'échapper de son pensionnat. C'est ainsi qu'elle rencontre Mme Coulter, sa nouvelle bienfaitrice, qui la conduit à Londres en lui promettant de rejoindre le nord dans les semaines à venir.

Le temps passe, Lyra végète sur place et se sent comme un animal domestique, prisonnière d'une cage dorée. Et de nouveau, elle saisit l'occasion pour partir à l'aventure, au gré de ses rencontres et autres découvertes, elle flotte sur les eaux avec les gitans, vole dans le ciel à bord d'un aéronaute, s'agrippe au dos d'un ours polaire, confie son destin à des sorcières... C'est tout bonnement étourdissant ! Cette lecture possède un véritable souffle romanesque, qui ne nous laisse guère le temps de nous reposer, l'histoire est menée tambour battant, s'appuyant sur un imaginaire débordant de trouvailles. En somme, j'ai été totalement charmée.

A la croisée des mondes : Les Royaumes du Nord, par Philip Pullman
Gallimard jeunesse, coll. Ecoutez Lire, 2007  (ou) Folio junior, 2000 - traduit par Jean Esch
Lu par Jean-Claude Drouod (durée d'écoute : env. 14 heures)


04/06/13

♥ Suite Scarlett ♥

ENFIN DISPONIBLE EN FORMAT POCHE !

IMG_8908

Suite Scarlett raconte l'histoire d'une famille new-yorkaise qui vit dans un hôtel Art Deco, lequel hélas tombe un peu en décrépitude. Les finances de la famille Martin sont au plus mal, Scarlett le découvre le matin de son quinzième anniversaire, en recevant la précieuse clef de la Suite Empire, dont elle devra assumer seule la pleine responsabilité. Ainsi, tout l'été, elle devra répondre aux désidérata d'une cliente excentrique, Mrs Amberson, qui ne cesse de la harceler au téléphone.

Toutefois, cette Mrs Amberson est aussi une personne formidable et pleine de ressources. Elle le prouvera lorsque le frère aîné de Scarlett, Spencer, qui rêve de devenir comédien à Broadway et répète actuellement la pièce de Hamlet avec une troupe de débutants, connaîtra bien des galères pour mener son projet dans les meilleures conditions. Les deux autres soeurs de Scarlett, Lola et Marlène, sont aussi très présentes, elles butinent, elles minaudent, elles sont volubiles, excessives, discrètes et cachottières. Les anecdotes ne manquent pas non plus en ce qui les concerne.

Le roman nous embarque donc dans l'histoire de la famille Martin, nous faisant partager leurs hauts et leurs bas, les instants d'euphorie, d'entente à merveille, de combines et de débrouillardises, des journées magiques où tout se goupille comme dans un rêve, les bonnes rencontres, les nouvelles qui font du bien, les intentions les meilleures. Puis, les nuages viennent obscurir ce ciel si beau, les doutes et la jalousie sont de sortie, les jolis garçons deviennent fuyants, colériques, compliqués, les filles sont minées, compliquées, soucieuses, malheureuses. Le quotidien d'une petite vie ordinaire, en somme !

Voilà une lecture teintée de complicité familiale, de bonheur, de gaieté et d'humour, à déguster sans plus attendre !

Suite Scarlett, par Maureen Johnson
Gallimard jeunesse, coll. Pôle Fiction, 2013 - traduit par Cécile Dutheil de la Rochère

La série existe en collection Scripto, avec les couvertures illustrées par Dominique Corbasson. Un vrai bijou. Pour l'édition en format poche, l'éditeur a repris les couvertures originales.

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29/05/13

Marée haute (pour y croire encore !)

IMG_8872

Un grand et bel album qui fait bigrement rêver, surtout en ces journées tristes, grises et pluvieuses ! Alors, le temps d'une lecture, on s'évade et on rêve d'un bord de mer... La marée est basse, la plage appartient aux plagistes, on revêt son maillot de bain, on se prélasse sur son transat, on bouquine, on ramasse des coquillages, au loin la mer gagne du terrain, les pêcheurs de moules sont déjà l'attaque, mais l'insouciance est de mise, il fait bon, il fait beau, le soleil inonde le sable fin et la mer ne cesse d'avaler des centimètres, toujours et encore...

Lecture sans texte, juste pour le plaisir des yeux et de l'imagination. Croyez-moi, en ce moment, c'est précieux ! Les silhouettes de Bernardo Carvalho sont chaloupées, dégingandées, elles surprennent mais sont pleines de couleurs et de rondeurs. Ce qui fait tout le charme de cette lecture.

Marée haute, par Bernardo Carvalho (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2013)

IMG_8873

IMG_8874

IMG_8875

IMG_8876

IMG_8877

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28/05/13

A comme Association, VIII : Le regard brûlant des étoiles ☄

IMG_8901

Pour ce dernier tome, vient l'heure de toutes les révélations : Jasper a plus que jamais besoin du soutien de Walter et Mademoiselle Rose car Fulgence, le grande patron de l'Association, ordonne que le garçon lui soit confié. Ses intentions étant très floues, tout le monde est sur le qui-vive. Une petite mise au vert, chez les Trolls, est donc fortement conseillée. Jasper y retrouve sa douce Arglaé, au grand mécontentement de Nina, mais le temps presse et notre joyeuse troupe doit de nouveau décamper.

Réfugiés dans les bureaux de la rue du Horla, transformés en bunker pour l'occasion, les rares survivants font front commun contre l'ennemi. Dans l'intervalle, Jasper se trouve face à son destin en découvrant la vérité sur ses origines et sur Ombe. Que de révélations au programme !!! Ce dernier tome, plus épais que la moyenne, avait tellement de choses à nous raconter, tant d'aventures à partager, qu'il ne pouvait en être autrement. Cette fin, donc, ne déçoit pas un seul instant. Nous sommes pris dans le feu de l'action, c'est intense et tourbillonnant, mais à côté de ça, l'émotion aussi est très présente, surtout vers les dernières pages, lorsque les masques tombent, quand les choix décisifs se posent à notre sémillant héros.

Jasper n'a jamais cessé d'évoluer au cours des 8 tomes de la série, en apparaissant d'abord comme un adolescent pataud, qui masquait son manque d'assurance derrière un humour foireux, puis il a essuyé des coups durs, a été confronté à des événements hors du commun, a su gagner en puissance, a multiplié ses dons et a finalement découvert sa réelle identité. Son personnage a grandi, mais il a su conserver ce mélange de sensibilité et d'ironie comme armure. Ombe, quand à elle, est un personnage à part. C'est un peu de son auteur qu'on retrouve aussi à travers elle. Et avec l'histoire qu'on sait...

Jusqu'au bout, l'ombre de Pierre Bottero aura plané sur cette série, que Erik L'Homme a su conduire et conclure de main de maître. C'est tout ça qui remue en nous, alors qu'on lit ce dernier tome. On se sent le cœur serré, on est captivé par le déroulement de l'intrigue, c'est un dernier tour de piste remarquable, touchant et passionnant. A l'image de la série, qui a été magistrale du début à la fin. Je n'oublie pas non plus, les couvertures superbes et les titres aux douces consonances poétiques. Une série à découvrir à tous les âges !

A comme Association, livre 8 : Le regard brûlant des étoiles, par Erik L'Homme
Gallimard jeunesse / Rageot éditeur (2012)

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21/05/13

"There you go, Len," she whispered. "The rest is up to you.”

IMG_8878   

C'est la deuxième fois que je lis ce roman, pour sa sortie en format poche, et cela a été un pur bonheur de replonger dans cette histoire poignante et magique. Bailey vient de mourir, sa sœur Lennie est sous le choc, son chagrin est entier, profond, inconsolable. Chez elle, sa grand-mère Manou et son oncle Big tentent de guérir son blues à force de jardinage, de musique, de peinture et de cuisine. Mais rien n'y fait. Lennie s'enferme dans sa chambre, refuse de ranger les affaires de sa sœur, ne veut plus jouer de la clarinette, s'isole dans les bras de Toby, l'amoureux de Bailey, et tente de trouver l'oubli à travers lui.

Que de désillusions, de larmes lourdes et amères, que de mélancolie, de tristesse et de désœuvrement ! A première vue, ce roman a toutes les chances de nous déprimer, sauf que finalement l'histoire nous surprend, nous touche et nous charme instantanément. Il y a de la poésie dans les mots de Jandy Nelson, une sincérité et une authenticité qui me parlent, c'est tellement magique. Et puis, au cœur du récit, il y a un amour naissant, entre Lennie et Joe Fontaine, qui vient d'emménager en Californie. C'est un musicien, un grand romantique, c'est aussi un type sensible et miraculeux. Sa présence suffit à rallumer la petite lanterne éteinte de Lennie. A ses côtés, elle retrouve le goût de vivre et la pensée d'avoir droit au bonheur.

Définitivement, cela restera une lecture bouleversante, que je peux lire et relire, même rien que des extraits, à nouveau le charme opère. Cette histoire qui parle de la mort, mais aussi de l'amour et de la sexualité, montre que l'instinct de vie est en nous, toujours. Lorsque les gens vivent un gros choc ou un gros chagrin, des choses bizarres peuvent se produire. On peut aimer à perdre la raison, on peut tromper aussi, on peut se mentir à soi-même, on peut faire tout un tas de trucs auxquels on n'aurait jamais pensé avant. Au moins, c'est la preuve qu'on est en vie, qu'on a cette chance, et c'est tout. Ce petit roman, définitivement je l'aime et lui conserve à jamais une place chérie dans mon cœur. Dommage que l'auteur n'ait rien publié de nouveau depuis...

Le ciel est partout, par Jandy Nelson
Gallimard jeunesse, coll. Pôle Fiction,2 013 - traduit par Nathalie Peronny

 « Il y a des années de cela, j'étais allongée sur le dos dans le jardin de Manou quand Big m'a demandé ce que je fabriquais. Je lui ai répondu que j'observais le ciel. Il m'a rétorqué : "C'est une vision de l'esprit, Lennie, le ciel est partout, il commence à tes pieds." »

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18/05/13

“I realize now how much courage it takes to choose the life you want, whatever that might be.”

IMG_8870

Troisième et dernier tome de cette série, qui raconte trois parcours différents à travers Cassia, Xander et Ky, séparés depuis les derniers événements, à l'approche du Soulèvement généré par le mystérieux Pilote. Ky fait partie de l'escadron, qui pilote les dirigeables en se rendant de ville en ville pour apporter des traitements. Une épidémie de Peste a en effet  frappé la population, Xander est en première ligne, en tant que docticien. Cassia, de son côté, est employée au classement des données, chargée de semer le trouble pour la cérémonie du couplage du prochain Banquet.

Hélas, il ne se passe pas non plus beaucoup de choses dans ce dernier tome, l'action étant très lente, assez molle et très bavarde, j'ai souvent pensé à une lecture plutôt cartésienne, dans le sens où elle invite les lecteurs à se poser et réfléchir sur le monde de demain tel qu'Ally Condie le dessine. Un monde où l'expression artistique serait abolie, où l'on manipulerait la population sur le plan médical, où l'on façonnerait les actes et les paroles d'une société policée, hermétique et figée dans ses émotions. Il serait peut-être temps de réagir, vu comme ça ! ...

En fait, tout m'a semblé coulé de source dans ce troisième tome. Dès les premiers chapitres, je savais déjà comment cela allait se terminer, même si j'ai espéré quelques soubresauts dans l'intrigue, j'ai finalement été très peu surprise. Même le dénouement face au triangle amoureux est évident. C'est comme si l'auteur n'allait pas se fourvoyer dans des prises de tête inutiles, elle avait d'autres chats à fouetter - en l'occurrence, un Soulèvement à fignoler, mais à égratigner aussi, pour mieux démontrer que les personnages ont grandi et ont fait du chemin, en assumant pleinement leurs choix, en défendant aussi les bonnes causes.

Voilà, tout simplement ! Cette série a su me séduire dans sa globalité, même si j'ai été un peu déçue par ce dernier tome, je n'oublie pas qu'elle a su se démarquer à sa façon, avec subtilité et en faisant preuve d'humanité aussi. Par trois fois, il nous a été permis d'entrer en osmose avec les sentiments des trois personnages, surtout dans ce dernier tome, on apprend à mieux cerner Xander, Ky et Cassia, ce qui explique pourquoi tout nous paraît si évident à la fin ! Evident, mais un peu frustrant aussi...

Promise (tome 3), par Ally Condie
Gallimard jeunesse, 2013 - Traduit par Vanessa Rubio-Barreau
Pour un gros pavé de 515 pages !

Et sinon, j'aime TOUT dans le nouvel album de V.P. ! ♥