05/01/17

Harry Potter et la Coupe de Feu, de J. K. Rowling & Lu par Bernard Giraudeau

Harry Potter CD Coupe de feu

Ce quatrième tome est, d'après l'auteur, le pivot de la série. “Celui où la mort apparaît.” Et effectivement sa lecture nous réserve son lot d'émotions fortes. Les rires font place aux larmes, la tendresse s'incline pour la colère. On en voit de toutes les couleurs et on vit des sensations bigarrées qui nous paraissent si réelles que le retour à la réalité est très troublant. La magie de Poudlard est en place, direction la voie 9¾ pour embarquer à bord de nouvelles aventures !

Celles-ci rivalisent toutes de fascination, de danger, de mystère et d'humour : la Coupe du Monde de Quidditch, le Tournoi des Trois Sorciers, Viktor Krum, Fleur Delacour, Cedric Diggory, le bal de Noël, lSociété d'Aide à la Libération des Elfes, les friandises et les farces des frères Weasley... Harry, Ron et Hermione vont également partager une quatrième année d'études de la sorcellerie en faisant l'apprentissage de l'adolescence. Eh oui. Les enfants grandissent, leurs hormones se réveillent, les garçons et les filles se chamaillent pour des broutilles sans comprendre qu'au fond il est question de jalousie et de premier amour. Cette parenthèse enfantine permet d'adoucir les événements solennels qui s'installent - la compétition féroce du Tournoi, les intrigues à décoder et les pièges à relever au cours d'épreuves exceptionnelles. L'imaginaire enfin s'enflamme et nous transporte dans ce monde magique élaboré avec minutie. Pour la première fois, le film de Mike Newell ne suffit pas à reproduire toute la richesse de l'œuvre, ce n'est guère étonnant au vu des 700 pages du livre, d'où les coupures et les rafistolages pour aller droit au but. Seulement toutes ces petites digressions constituent à leur manière des indices supplémentaires qui rendent les personnages et leurs parcours encore plus bouleversants. La lecture est donc non négligeable puisqu'elle est complémentaire au film. On y ressent, le cœur battant, toute la tension dramatique de l'intrigue, les joies et les pertes, les duperies et les fourberies, les révélations et les actes manqués. On peste contre cette maudite Rita Skeeter qui se répand dans la presse à scandale pour ridiculiser Harry, Hagrid ou même Dumbledore. Mais on sourit aussi, lorsque Ron et Harry se désespèrent de trouver une partenaire pour aller au bal de l'école. Ce quatrième tome est décidément un caméléon - féerique, envoûtant, cocasse et déchirant. Quelle belle aventure ! 

C'est également la dernière participation de Bernard Giraudeau dans le registre de Harry Potter. Décédé en 2010, l'acteur a été remplacé par Dominique Collignon-Maurin mais il aura fallu attendre presque dix ans pour relancer la production audio de la série. Damned.

Traduit par Jean-François Ménard pour Gallimard Jeunesse - Collection: Écoutez lire 
Texte intégral lu par Bernard Giraudeau pour une durée d'écoute d'environ 16 heures
Octobre 2016 pour la présente édition

 

Harry Potter et la Coupe de Feu

Cover Illustrations by Olly Moss © Copyright Pottermore Limited 2015


04/01/17

Chat Noir, Tome 3 : Les sillons du Diable, par Yann Darko

Chat Noir 3

L'heure du dénouement est arrivé. Ce troisième tome de la série Chat Noir renferme bien des surprises, des rebondissements, de l'action et de l'émotion. La lecture ne déçoit pas et les attentes du lecteur sont pleinement comblées. 
Suite aux magouilles de l'Archiduc et du prince Viktar, les villes fortifiées tombent les unes après les autres, sans opposer la moindre résistance. Le pouvoir maléfique des Ratakass anéantit les troupes armées. Face au danger imminent, la reine convoque ses fidèles vassaux pour assurer à Coronora une opposition ferme et farouche. C'est ainsi que le jeune Sasha Kazdhu parcourt le pays avec son simple baluchon pour rejoindre son ami Cagouille et le découvrir en galante compagnie. Celui-ci n'est plus le gueux de service et a pris du galon en batifolant avec la jolie Sibylle Boisjoly, filleule de la Reine ! 
Mais le temps des roucoulades est dépassé pour notre Sasha au cœur brisé par Phélina de Belorgueil. Leurs ennemis font cercle autour de Coronora. Chat Noir est également approché pour conclure une alliance. Son assistance mettra cependant à mal les défenses royales... Le justicier anonyme a agi par faiblesse ou a trahi la couronne, ses actes ont parlé pour lui et sa présence est de nouveau jugée indésirable. C'est d'ailleurs une récurrence dans l'histoire, où l'on suit les personnages flancher puis reprendre de l'élan au gré des aventures mouvementées. J'ai beaucoup aimé ce scénario qui n'est jamais totalement lisse ou prévisible, qui se construit par la force des choses et qui n'épargne pas non plus les acteurs. 
C'est donc une conclusion menée tambour battant, où les coups bas se multiplient, où les échecs s'enchaînent et où les pactes se délient aussi vite qu'ils se nouent. J'ai trouvé à ce final du punch, du rythme et de l'intensité dramatique très efficace. De toute manière, cette série a été pour moi une révélation enthousiasmante car la lecture n'a jamais cessé d'être ingénieuse et débordante d'humour et de mystère. Une belle réussite. ☺

Gallimard Jeunesse - Mai 2016

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

30/12/16

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, de J. K. Rowling & Lu par Bernard Giraudeau

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban CD

Harry Potter a hâte de retourner à Poudlard pour sa troisième année. Seulement, il règne à l'école de magie un climat étrange depuis l'annonce de l'évasion de Sirius Black. Ce dangereux criminel s'est échappé d'Azkaban et est suspecté d'avoir trahi les Potter en les condamnant à une mort certaine. Il n'y a aucun doute possible qu'il cherche désormais à terminer sa mission en éliminant Harry ! Le garçon prend de plus en plus conscience de son héritage familial et du gouffre béant laissé par la disparition de ses parents. Malgré tout, ses meilleurs amis, Ron et Hermione, comblent sa solitude et n'hésitent pas à courir tous les risques pour le protéger. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : les cours de divination de l'exubérante Mrs Trelawney, le dressage des hippogriffes façon Hagrid ou les leçons de défense contre les Détraqueurs par leur nouveau professeur, Remus Lupin. Sans oublier la compétition de Quidditch et les commentaires de match qui valent le détour !

C'est incontestablement une lecture drôle, palpitante et poignante. Ce troisième tome de la série marque le début d'un nouveau tournant et annonce des émotions encore plus fortes et incompressibles. Des révélations voient le jour et l'ombre de Voldemort se fait menaçante. Au cœur de l'action, Harry et ses amis évoluent comme des adolescents brouillons, patauds et néanmoins fougueux. Ils commettent des erreurs, ont des jugements à l'emporte-pièce, se laissent déborder par leurs pulsions. Bref, ils se comportent comme des adolescents de leur âge alors qu'ils sont confrontés à des événements d'une ampleur qui les dépasse. Pour l'heure, l'Histoire est en cours. Des détails fâcheux passent entre les mailles du filet, trop tard pour les gommer - après tout, l'impact romanesque n'aurait plus le même sens sans eux ! En attendant, rangeons nos frustrations dans notre poche et  poursuivons la Magie... 

Format audio : Avec talent et humour, Bernard Giraudeau prête à chaque personnage une voix propre. Seules les interprétations de Malfoy ou de Hagrid me laissent perplexe... Sans quoi, l'acteur réserve un magnifique jeu de trublion au reste de l'histoire et nous sert une lecture enlevée, vivante et chaleureuse qui fait bougrement plaisir à écouter ! 

Traduit par Jean-François Ménard pour Gallimard Jeunesse / Collection: Écoutez lire  (Durée d'écoute: 8 h)
Octobre 2016 pour la présente édition
 

Octobre 2016. La saga de J.K. Rowling s'offre de nouvelles couvertures, en grand format, signées Olly Moss

Harry Potter Azkaban

Cover Illustrations by Olly Moss © Copyright Pottermore Limited 2015

 

Ces sept nouvelles couvertures dissimulent un élément secret pour un voyage magique vers la huitième histoire de Harry Potter.

 

  

29/12/16

Weepers Circus chante n'importe nawak !

Weepers Circus

16 chansons, 16 ambiances plus rythmées et colorées les unes que les autres !

Après le succès de leur premier livre-CD, Le grand bazar du Weepers Circus, le groupe strasbourgeois revient sur le devant de la scène avec une nouvelle série de rythmes endiablés pour honorer des chansons tendres et extravagantes. Cette énergie débordante comble aisément le lecteur qui n'aura que l'embarras du choix parmi les seize titres du disque. Rock-n-roll, hip-hop, rap, berceuse ou comptines folkloriques... L'harmonie générale est bariolée, enjouée, pétillante et pétaradante. De plus, chaque chanson nous emmène dans un univers original mais proche des enfants (Billy Cow-boy, Les Apaches, Le vieux MacDonald, Le Vampire des tropiques, ou Albert le monstre qui pue du bec...). Le ton ne manque donc pas d'humour, pour preuve Adolescent tu es un rebelle (mais tu aimes bien ta maman) ou Pipistrelle et Cacatoès, qui s'amuse avec ses allitérations pour un texte cocasse et du goût des bambins !

J'ai aimé piocher au hasard pour découvrir des mélodies malicieuses et des airs entraînants, sur lesquels viennent parfois prêter main forte des artistes comme Richard Gotainer, Anne Sylvestre, Debout sur le Zinc, Matskat et Gabriel Yacoub. Il règne une belle synergie au sein de cette composition talentueuse et créative, qui propose chansons  inédites mais aussi reprises de grands classiques, comme Ah les crocodiles ou Il court, il court, le furet... C'est un disque à l'ambiance conviviale et déjantée, auquel s'ajoute un album illustré par Clotilde Perrin qui apporte une touche espiègle et loufoque à la lecture. Encore une fringante réussite ! 

Gallimard Jeunesse - Collection : Hors Série Musique / Octobre 2016
Illustrateur de couverture : Clotilde Perrin

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28/12/16

Simple comme bonjour : Domitille et Amaury chantent Jacques Prévert

Simple comme bonjour

Pour rendre hommage aux 40 ans de la mort du poète Jacques Prévert, Domitille et Amaury ont répondu à l'invitation de sa petite-fille, Eugénie Bachelot-Prévert, qui souhaitait consacrer un album familial célébrant l'œuvre de celui-ci.

Au programme, ce sont ainsi 14 chansons (dont 9 reprises et 5 compositions originales) qui dévoilent l'univers à la fois sensible et engagé de l'auteur. On retrouve des titres aussi bien connus que Le Cancre, Les Feuilles mortes, Page d'écriture... que d'autres qui évoquent l'enfance, l'imaginaire, l'amour, l'amitié, la nature (Tournesol, La Fleur, Chanson Song...). Ce sont autant de poèmes qui appartiennent à la mémoire collective ou qui sont remis au goût du jour de manière un peu plus ludique et plus agréable (car apprendre par cœur la poésie dans un manuel scolaire est, ma foi, assez rébarbatif). 

Le disque, entre pop et jazz, est donc empreint de swing et nous invite à rêver les yeux ouverts en feuilletant les pages de l'album illustré par Séverin Millet. Son univers coloré et lyrique est idéal pour prolonger la féerie tout en finesse ! Ainsi, la lecture s'apprécie de plusieurs façons, par son joli emballage, par son contenu au graphisme éclatant et par son disque entraînant qui invite à un voyage poétique étonnant. ☺ 

Menu : Tant bien que mal ; Chanson bim-bam ; Les animaux ont des ennuis ; Inventaire ; Le Cancre ; Soyez polis ; Les Feuilles mortes ; Tournesol ; Chant song ; La Fleur ; Chanson pour chanter à tue-tête et à cloche-pied ; Page d'écriture ; Pour faire le portrait d'un oiseau ; Simple comme bonjour. 
Et un extrait du scénario original des «Enfants du paradis».

Gallimard Jeunesse - Collection: Hors Série Musique / Octobre 2016
Illustrateur de couverture : Séverin Millet

 

Afficher l'image d'origine

 


Un amour de tortue, par Roald Dahl & Lu par François Morel

Un amour de tortue

Ce fabuleux conte de Roald Dahl se voit ici gratifié d'une excellente réalisation par Isabelle Aboulker et l'Orchestre de chambre de Paris. Texte lu par François Morel. 

Monsieur Hoppy est secrètement amoureux de sa voisine Madame Silver, qui n'a d'yeux que pour sa tortue Alfred. Au détour d'une discussion, elle lui confie être inquiète car Alfred ne grossit pas. Monsieur Hoppy lui répond alors qu'elle a besoin d'une bonne vieille recette magique et lui fait réciter un chant incantatoire. Madame Silver trouve que cela ressemble à du charabia, mais constate assez vite son efficacité. Seulement, ce qu'elle ignore, c'est que Monsieur Hoppy a fait l'acquisition en cachette de plusieurs tortues, toutes ressemblant à Alfred. Chaque jour, il les nourrit en cachette dans son appartement, puis se faufile chez sa voisine pour les intervertir et faire croire à Madame Silver que son cher Alfred prend du poids. Quelle farce !

L'idée de mettre en musique le texte de Roald Dahl est excellente car l'écoute a été agréablement surprenante. L'histoire prend la tournure d'un opéra flamboyant, avec des instruments qui jouent et s'emballent en répondant aux voix d'Anne Baquet (Mme Silver, soprano), de Yann Toussaint (M. Hoppy, baryton) et d'Yves Coudray (ténor). Sous la direction de Pierre Dumoussaud. La composition est remarquable et impressionnante, elle transcende le plaisir de la lecture et nous fait passer un très bon moment. Un petit roman tendre et loufoque qui se révèle alléchant par sa mise en scène originale.
Une réussite.

Traduit par Henri Robillot - Gallimard Jeunesse, coll. Hors Série Musique / Octobre 2016
Illustrateur de couverture : Quentin Blake

Réunis dans ce coffret:
• Le livre de 72 pages avec ses illustrations en couleurs
• Un CD de 40 minutes avec le texte intégral mis en musique

10% de tous les droits d'auteur de Roald Dahl sont versés à nos partenaires de bienfaisance. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.roalddahl.com.

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22/12/16

Chat noir, tome 2 : Le naufragé de l'île maudite, de Yann Darko

Chat Noir 2Suite aux événements du premier tome, cf. Le secret de la tour Montfrayeur, Sasha Kazdhu a vu son existence chambouler du tout au tout : la mort tragique de son père, sa culpabilité inaliénable, le lourd héritage de devenir le justicier invisible dans une ville menacée par un Archiduc dévoré d'ambition. Sasha n'est plus seulement ce gamin maladroit et niaiseux, il doit désormais agir vite, sans frémir, et ne pas faillir à la réputation de l'impétueux Chat Noir.
Se souciant de l'étrange disparition de Phélina de Belorgueil, la jolie baronnette dont il est secrètement fou amoureux, Sasha va s'introduire chez ses parents nullement préoccupés et probablement complices d'une nouvelle ruse. La réalité, cependant, ne manquera pas de surprendre notre ami ! 
Avec son inséparable camarade Cagouille, Sasha part au-devant d'aventures infernales, mettant à jour un complot sournois, lequel implique une armée de rats guerriers et un prince aux pouvoirs étranges. Même sa belle Phélina est tombée sous le charme de cet individu louche et sans cœur. Chat Noir doit entrer en piste.
Entre-temps, Sasha a fait la rencontre de M. Crapoussin, un vieil ami de la famille, qui parcourt le pays en traînant sa roulotte multicolore du Cirque des Rats. Son accent chantant va ainsi lui conter des fables et lui révéler quelques secrets inattendus sur ses proches. Effet de surprise au rendez-vous ! 
La série poursuit son bonhomme de chemin et ne déçoit pas le lecteur conquis par l'ambiance moyenâgeuse, les personnages insolites, l'humour virevoltant, la gouaille de Cagouille et les rebondissements d'une intrigue survoltée. Une lecture captivante ! 

Gallimard Jeunesse - Mai 2015
Illustrateur de couverture : Ernesse

Le Tome 3 - Les sillons du Diable est déja disponible. 

Tome 1 édité en Folio Junior - N°1761 .

Chat noir : Darko, Yann

 

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15/12/16

Un aigle dans la neige, de Michael Morpurgo & illus. par Michael Foreman

Un aigle dans la neige

Fuyant Londres et ses bombardements incessants, Barney et sa mère croisent dans le train un individu qui va leur confier l'histoire étonnante de son vieil ami Billy Byron.
Soldat durant la Première Guerre Mondiale, celui-ci a fait preuve d'une bravoure remarquable, largement récompensée par les médailles et les honneurs. Tout à sa modestie, Billy se défendait d'être un héros. Il avait la guerre en horreur mais la saisissait à bras-le-corps pour y mettre un terme au plus vite. Le jeune homme n'était pas inconscient, pas plus courageux ou intrépide, simplement il était déterminé à abréger le carnage, à épargner la population et les soldats sacrifiés. 
Mais au cours d'une bataille acharnée à Marcoing, dans le Nord, Billy et son bataillon sortent vainqueurs et rassemblent leurs prisonniers, lorsque un allemand hagard surgit de nulle part, le fusil à la main. Ses camarades le mettent en joue, mais Billy réclame la clémence générale et laisse ce soldat repartir. 
Après la guerre, Billy aspire à retrouver une vie tranquille, tout en songeant longuement à une petite fille, Christine, qu'il avait sauvée et conduite à l'hôpital. Il n'aura de cesse de la retrouver... pour finalement l'épouser ! La folie des hommes étant une source intarissable, Billy en subira de nouveau le poids en découvrant un film de propagande nazie. Là, s'affichant sur l'écran de cinéma, un énergumène au regard haineux et aux discours enflammés. Billy reconnaît aussitôt le soldat épargné à Marcoing sous les traits du Führer.
Cette vision va le plonger dans un gouffre sans fond de dépression et de culpabilité. Malgré le coup de fil du Premier Ministre Chamberlain, assurant qu'il avait participé au maintien de la paix en secourant Hitler, Billy va amèrement se reprocher sa charité. N'en pouvant plus, Billy part donc en Allemagne et ne touche mot à personne de son projet d'assassiner le dictateur. 

Ce récit romancé a été inspirée par l'histoire vraie du soldat Henry Tandey, « celui qui n'a pas tiré sur Hitler ». Anecdote authentique ou fabulée, elle a donné matière à Morpurgo d'écrire une histoire romanesque et poignante. Avec un art consommé du suspense et de la mise en scène, la lecture se révèle captivante ! On y plonge le cœur battant et on absorbe aussitôt l'angoisse ambiante, à s'imaginer aux côtés de Barney et sa maman, coincés dans leur train qui se planque dans un tunnel pour échapper aux raids aériens. La rencontre avec l'ami d'enfance de Billy va ouvrir la porte aux souvenirs et faire revivre le passé et le parcours du soldat Byron. En dépit des doutes et des interrogations, on ressent une vive émotion à l'évocation des actes manqués du soldat, qui aurait pu changer la face du monde et le cours du destin. Morpurgo et Foreman ont, comme de coutume, uni leurs talents pour recomposer l'injustice de la guerre à travers une intensité dramatique palpable et émouvante. Très bon roman.

Traduit par Diane Ménard pour les éditions Gallimard Jeunesse - Octobre 2016


Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13/12/16

French Ski, par Tom Ellen & Lucy Ivison

Pour avoir adoré Celui qui sera mon homard l'an dernier, j'ai sautillé de joie en découvrant le nouveau roman de Tom Ellen & Lucy Ivison (ou comment un amour de lycée a laissé place à une véritable complicité perceptible dans leur écriture). French Ski nous invite à vivre les émotions folles d'un voyage scolaire au cours duquel de jeunes anglais vont délirer sur les rencontres et les premiers baisers. Imaginez ce magma d'hormones en folie et vous obtenez une idée de votre lecture un poil bêtifiante mais idéale pour émoustiller les très jeunes lecteurs ! ☺

French ski

Mouse et Jack partent avec leurs collèges respectifs en classe de neige dans les Alpes. La jeune fille vient d'être virée de son école de danse et ne connaît quasiment personne, à part deux copines rigolotes, Connie et Keira, et son ancienne meilleure amie Lauren, devenue hypocrite et peste. Elle tente de faire bonne figure, mais se sent à côté de ses pompes. Jack aussi manque totalement de confiance en lui, pour jouer sur scène avec son groupe ou auprès des filles, tandis que ses deux potes, Max et Toddy, tirent des plans sur la comète à propos des nanas qu'ils vont rencontrer en faisant des paris débiles. Tout ce joli monde affiche crânement 14 ans, ce qui explique l'aspect immature et puéril du roman. On y parle “galoches” et conquêtes faciles, on fanfaronne, on fait des mystères, on crève de jalousie, rien de bien méchant. On s'amuse d'un rien (Monsieur Jambon le hamster) et l'histoire vole au ras des pâquerettes. Pour notre plus grand plaisir. Car la lecture est légère et touchante dans sa façon d'aborder la maladresse des adolescents, leur empressement et leur esprit bêta, leur obsession puérile pour le sexe opposé. Tom Ellen & Lucy Ivison ont saisi l'essence de l'âge ingrat qu'ils traitent avec humour et sans complexe. La narration alternée apporte aussi de la dérision aux situations rocambolesques - les filles et les garçons peuvent partager les mêmes aventures et ne pas les ressentir de la même façon. Par contre, ils ne trichent pas sur leurs angoisses, leurs doutes et leurs attentes. Ce savant mélange entre la comédie et l'apprentissage de vie donne finalement à la lecture de jolies couleurs de fraîcheur et de liberté. Le roman se lit avec quelques crispations, quand on a passé l'âge, mais inspire aussi une sensation de joie et d'insouciance qui reste très appréciable pour se changer les idées !  

Traduit par Julie Lopez pour Gallimard Jeunesse [Never Evers]

Coll. Scripto - Octobre 2016

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06/12/16

La Famille Royale : Vacances en château pliable, de Christophe Mauri & ill. par Aurore Damant

Après les réjouissantes péripéties de Mathieu Hidalf, Christophe Mauri revient avec une série racontant les aventures farfelues d'une famille royale d'aujourd'hui. Ici, point d'étiquette ou de rond de jambe dans leur quotidien, mais du naturel et une éducation délurée pour détourner les contraintes du métier ! ^-^

La famille royale vacances chateau La famille royale médaille or

C'est l'été, mais le couple royal est confronté à une crise sans précédent. Le peuple proteste véhément contre leurs souverains et réclame... du beau temps ! Cela fait des semaines qu'il ne cesse de pleuvoir sur le royaume, à quand le soleil ? Le roi promet d'y remédier, puis file en douce avec sa famille en vacances au bord de mer. Pendant ce temps, c'est la grand-mère des enfants qui veillera sur la couronne. À eux les petits plaisirs des embouteillages, des plages bondées, des baignades, des glaces à la fraise et des nuits sous le château pliable envahi de moustiques... Ils ont vraiment besoin de décompresser. Les enfants font également la connaissance de trois frangins indissociables, qui vont les initier à la pêche au crabe et aux chips, avant de boucler les vacances sur un concours de château de sable. Requinquée, la famille peut enfin rentrer chez elle pour affronter le mécontentement légitime de la foule - qui ne manquera pas de tomber sous le charme de la reine, rayonnante sous son bronzage et sa couronne scintillante ! 

La deuxième aventure entraîne, cette fois, la famille royale à des jeux olympiques réservés aux têtes couronnées. Alors que le roi fait grise mine, son épouse est au taquet et motive les troupes pour remporter le plus possible de médailles d'or. Cependant, les épreuves vont réserver des surprises de taille... et de vraies parties de fous rires. La débandade n'est pas loin, l'honneur de la famille royale est sous les feux de la rampe. Le relais final sera décisif ! Même Bozzo, l'éléphant en peluche grandeur nature, sera mis à contribution pour mener nos prétendants au titre jusqu'à la victoire. Et encore ?

C'est super drôle à lire, et cela se présente sous un format agréable et avenant : 60 pages de lecture, des illustrations joyeuses et colorées, une ambiance complètement déjantée. Les histoires font preuve de fantaisie, de drôlerie et frisent souvent l'exagération, mais c'est ce qui apporte aussi ce grain de folie aux romans. La maman est ultra compétitive, le papa est débonnaire, le fiston et sa frangine sont deux mômes charmants, curieux et facétieux. La bonne humeur est communicative, on prend plaisir à suivre cette famille royale très moderne, qui s'affranchit des codes de bienséance et qui nous sert sans complexe son mode de vie fantasque et délirant. La série annonce de belles heures de lecture, avec prochainement deux titres à paraître au printemps et à l'automne 2017. 

La Famille Royale : Vacances en château pliable / Objectif Médaille d'Or

Gallimard Jeunesse - Octobre 2016

 

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,