21/10/13

Vive la différence ! de Leigh Hodgkinson

IMG_9823

Hippolyte Patel est un troll poilu, qui ne ressemble pas aux autres trolls. Hippolyte est gentil, poli et ordonné. Mais ses copains trolls le trouvent particulièrement nul comme troll et ne l'aiment pas du tout.

IMG_9824

Pétula Pétal est une fillette qui habite dans une maison avec ses parents. Elle est bruyante, fofolle et très désordonnée. Tout le contraire de ses parents !

IMG_9826

Tous deux sont donc désemparés de partager une existence pleine de contradictions et d'immenses frustrations. Alors, lorsque Petula et Hippolyte se rencontrent par hasard, ils comprennent qu'ils viennent de trouver la solution idéale : troquer leur vie pour vivre celle de l'autre, qui semble davantage leur correspondre ou répondre à leurs aspirations. 

IMG_9828

Et c'est le rêve ! le bonheur parfait ... surtout au début ! Très vite, Petula et Hippolyte s'aperçoivent que faire toujours la même chose, être autorisé à confondre leurs interdits commence à leur peser sérieusement. C'est devenu trop facile, trop lisse... trop ennuyeux ! Il est temps de mettre fin au drôle de troc et retrouver chacun sa famille.

IMG_9829

J'ai adoré cet album pour ses merveilleuses illustrations, si douces, si pétillantes, si pleines de vie et si colorées ! Chaque page est un véritable enchantement.

Tout est drôle et facétieux dans cette histoire : les noms des personnages, leurs décisions de troquer leur vie, jusqu'à leurs lubies tendrement rigolotes : faire le ménage, tout ranger et adorer ça, mais aussi se curer le nez sans vergogne, le revendiquer et préférer ça à cueillir des fleurs ! Le ton est cocasse, absolument désopilant - les enfants vont adorer !

J'ai beaucoup aimé aussi la farandole des polices et des caractères, lorsque le texte s'adapte au personnage - pour souligner les expressions fofolles de la fillette ou toutes discrètes du troll poli, par exemple. L'auteur a peaufiné chaque petit détail, a bichonné son texte, en plus du ton, elle a pris un soin scrupuleux à veiller sur la forme.  

L'histoire parle évidemment du droit à la différence, du fait d'être accepté pour ce que l'on est, de ne pas juger les autres, etc. Un message clair, simple mais qu'il faut toujours répéter.  

En somme, c'est un très chouette album qui séduira à coup sûr les enfants (et qui ouvre notre quinzaine consacrée aux lectures qui font gentiment peur, en attendant la fête des monstres et des esprits du 31 octobre) !

Vive la différence ! de Leigh Hodgkinson (Gallimard jeunesse, septembre 2013)

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


17/10/13

Big Nate : Star de la BD

IMG_9249

Qu'est-ce que j'ai pu sourire en lisant les nouvelles mésaventures de Big Nate ! L'histoire, pourtant, s'ouvre de façon idyllique avec la création d'un club de dessinateurs de BD - une aubaine pour lui qui passe son temps à gribouiller en classe, au grand mécontentement de ses profs. Et puis, tout se complique lorsque son conseiller lui demande de recruter des filles pour le club. C'est une perspective que Nate appréhendait. A sa connaissance, seule Dee-Dee serait la candidate idéale. Mais la réputation de cette fille n'est plus à faire : elle est excessive et épuisante pour son entourage. Une tragédienne en constante représentation. Hmm...

Les ennuis de Nate s'enchaînent lorsque, sur un malentendu, il se retrouve au bal du collège en compagnie de Dee-Dee, avec un pagne hawaïen pour lui et une choucroute de fruits sur la tête pour elle (à voir absolument, c'est hilarant !). Ce soir-là, d'ailleurs, le collège est évacué dans l'urgence suite à un souci technique. Les voilà tous obligés de se rendre au collège voisin, réputé pour être au top du top (et pour martyriser la concurrence). Pff, Nate est désespéré. De plus, leur club d'illustrations est d'un niveau à faire tourner de l'œil, il peut faire une croix sur le concours d'écriture qu'il rêvait de remporter.

Ajoutez que, dans son malheur, le garçon s'est fracturé le poignet droit et porte un plâtre, avec interdiction de dessiner pendant un mois. C'est définitivement la loose. En faut-il davantage pour vous convaincre que c'est une lecture drôlissime, avec des dessins qui font mouche, des répliques tordantes, des expressions amusantes, des situations rocambolesques, et tout, et tout ?! Sûr qu'on ne s'ennuie pas un seul instant avec Nate et ses potes ! C'est toujours aussi délicieusement cocasse, sans prise de tête. Du divertissement bénéfique pour des lecteurs qui réclament des histoires simples mais efficaces.

Big Nate : Star de la BD, par Lincoln Peirce (Gallimard jeunesse, avril 2013 - traduction de Jean-François Ménard)

Posté par clarabel76 à 07:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/10/13

Zqwick le robot ✿Une aventure de Titus et Papyrus✿

IMG_9246

C'est déjà le troisième livre qui paraît dans cette série écrite par Isabelle Jarry, avec le jeune Titus et son grand-père Papyrus en personnages principaux. A vrai dire, elle suit son chemin tranquillement, au gré de couvertures cartonnées, aux couleurs pétantes. J'aime bien son esprit d'ensemble et ses histoires racontées avec tendresse, mais j'apprécie surtout le personnage de Papyrus, un inventeur de jeux incroyables et d'outils merveilleux.

Nous retrouvons donc notre jeune héros de 10 ans, Titus, qui a le moral dans les chaussettes depuis le déménagement de son meilleur ami. Heureusement son Papyrus a toujours le remède pour le tirer de sa mélancolie : il lui présente sa dernière création, un robot baptisé Zqwick, censé le dépanner dans ses tâches ménagères. Mais le garçon voit là un nouveau camarade de jeux, il tanne son grand-père pour lui apprendre un tas de nouvelles applications, comme jouer au foot. Bon gré, mal gré, Papyrus fait plaisir à son petit-fils. Titus est impatient de partager cette géniale invention avec Pacôme, lors des prochaines vacances. Catastrophe ! Dans leur excitation, les enfants vont dépasser les bornes et détraquer le robot.

Ce nouvel épisode pêche par son histoire trop enfantine et simpliste, faisant apparaître le caractère capricieux de Titus, alors que cet enfant souffre simplement d'avoir perdu son meilleur pote et se sent abandonné par ceux qu'il aime (même sa maman est tout le temps en voyage pour son boulot). C'est l'idée générale, mais ce n'est pas ce qui saute aux yeux. Il manque à l'histoire son petit grain de folie habituel, malgré la présence espiègle de Papyrus, je n'ai pas retrouvé son étincelle de joie. La prochaine fois, peut-être.

Zqwick le robot (Une aventure de Titus et Papyrus), par Isabelle Jarry - illustrations d'Aurore Callias (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, février 2013)

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

La musique créole: Tino le lamantin de Gerty Dambury et Aurélia Fronty

Une histoire de Gerty Dambury, illustrée par Aurélia Fronty, racontée par Martine Maximin, et mise en musique par Edmond Mondésir.

IMG_9647

Timo le lamantin rêve du Paradis des Lamantins, dont lui a tant parlé sa grand-mère. Il rêve de ce lieu réputé pour ses mangroves et leurs tapis d'herbes grasses. Un jour, il quitte sa famille et part à la recherche du Paradis.

IMG_9648

Le voyage est un long tunnel vers l'inconnu. Timo n'a jamais quitté son cocon et ce départ est pour lui une grande aventure. Il a un peu peur, c'est normal, son coeur bat la chamade et provoque des ondes sous l'eau qui font trembler ses habitants ! Même ses larmes font fuir les poissons, le laissant seul, abandonné, livré à son sort. Heureusement il trouvera une âme charitable pour le guider jusqu'à son Paradis des agoulous !

IMG_9649

Quel fabuleux voyage dans les fonds sous-marins ! Les couleurs sont magnifiques et reproduisent fidèlement les tons camaïeu de l'océan.

Au fil des pages, on croise aussi la faune environnante, soit une tortue verte, un poisson perroquet, une langouste, une crevette, une algue, un requin, un espadon, une frégate blanche...

Mais surtout, cette histoire est racontée au son de la musique traditionnelle créole, avec les chants folkloriques, l'accent roulant de la conteuse et sur le rythme de la trompe de bambou, de la conque de lambi, du tambour bélè ou du tibwa (ces instruments sont présentés en fin d'ouvrage au lecteur).

Cette collection est très riche, très enrichissante également. Elle offre plaisir, voyage, dépaysement et culture au cours d'une lecture plus que charmante ! J'aime beaucoup.

Gallimard jeunesse, coll.  À la découverte des musiques du monde, octobre 2013

10/10/13

“Il y avait tant de choses que je ne comprenais pas dans ce monde étrange (...), j'avais débarqué sur une autre planète.”

IMG_9628

Suite des Malheurs de Millie Plume, cette nouvelle vie s'ouvre bravement sur une scène de cris, de larmes et de séparation. Il n'est nullement écrit que la félicité serait un droit chez notre petite Millie. Elle voit donc sa mère partir de l'Hôpital des Enfants Trouvés, malheureuse et désespérée. A 14 ans, elle doit aussi se prendre en charge et accepter un poste de servante chez un écrivain de livres pour enfants. Millie Plume est à moitié consolée, car sa rencontre avec l'homme ne lui laisse qu'une amère impression.

Et puis elle est convaincue de ne pas être faite pour ce job, elle s'insurge même contre le système de classes mais l'époque n'est pas à la révolution. Pour l'instant il lui faut se taire, plier l'échine et frotter le plancher au risque de s'user les mains. Le soir, seule dans sa petite chambre, avec son bout de chandelle, elle écrit des lettres pour sa maman ou son frère Jem, elle espère toujours trouver une solution et croit en un avenir meilleur.

Elle vient aussi de rencontrer Bertie, un garçon boucher drôlement sympathique. Leur relation est croquignolette, ponctuée de rendez-vous dominicaux où ils butinent joyeusement. C'est vraiment mignon, même si cela place Millie dans une situation inconfortable, car Jem occupe toujours une place très importante dans son cœur. Elle pense qu'en le revoyant, cela pourrait lui éclaircir les idées ! En attendant, les choses se compliquent lorsqu'elle confie ses Mémoires à son employeur, qui va pomper toutes ses idées comme un mufle, après quoi Millie éclate de colère.

Ce deuxième tome réserve à notre héroïne rousse et flamboyante son lot d'épreuves qui rendent compte des duretés de l'époque (victorienne), avec la condition des femmes, des malades et des enfants contraints au travail ingrat. Heureusement Millie fait montre d'un aplomb et d'un optimisme à tout crin. Elle est même prête à jouer les sirènes pour ne pas mourir de faim, ou refuse d'être arnaquée par une pseudo experte en spiritisme qui abuse de la détresse des gens pour se remplir les poches.

Bref, Millie est une jeune fille épatante. Ses aventures sont souvent remplies de belles rencontres, de coups durs et de rebondissements. Un troisième tome va conclure cette fabuleuse histoire, qui nous captive dès les premières pages.

Une nouvelle vie pour Millie Plume, par Jacqueline Wilson
Gallimard jeunesse, février 2013 - traduit par Alice Marchand - illustrations de Nick Sharratt
Illustration de couverture : Anne Simon - Le 1er tome est disponible en format poche, Folio junior.

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


04/10/13

Pépito super-héros & Coccinelle ouvre ses ailes de Yann Walcker, Magali Le Huche et Nathalie Choux

IMG_9435

Pépito n'est pas un petit garçon comme les autres : il vole plus vite que l'éclair, disparaît en un clin d'œil et combat les monstres dans le jardin !

IMG_9436

Quelle agréable surprise de découvrir Dominique A dans ce registre du livre lu et raconté aux enfants (avec une petite chanson, en conclusion, une chanson qui swingue et donne envie de bouger son corps !). Vraiment, j'ai beaucoup aimé.

IMG_9437

Et puis, les illustrations de Magali Le Huche répondent toujours présentes dès lors qu'un jeune garnement se met en scène, dans le rôle d'un super-héros qui fait disparaître le chocolat ou combat les monstres dans le jardin, avec son pistolet laser et son lasso magique, mais qui se transforme le soir en petit garçon normal, qui aime les câlins et les histoires lues à haute voix avant de s'endormir.

IMG_9438

Top, top, top ! J'ai tout aimé, du début à la fin. J'apprécie autant la mélodie, la facétie, la tendresse, l'histoire, les couleurs, les personnages, les dessins, etc. C'est du bonheur en barre !

Pépito super-héros de Yann Walcker et Magali Le Huche (Gallimard jeunesse, coll. Le tube des tout-petits, septembre 2013)

IMG_9439

Aujourd'hui c'est un grand jour : Coccinelle a décidé d'apprendre à voler. Et hop ! La voilà emportée par un souffle de vent... Un apprentissage qui lui réservera bien des surprises !

IMG_9440

Reconnaissables entre mille, avec leurs rondeurs naïves et charmantes, les illustrations sont de Nathalie Choux (et je suis une grande fan naturellement !). Il n'y a pas à dire, Coccinelle est vraiment craquante !

IMG_9441

C'est La Grande Sophie qui raconte l'histoire, en bouclant son tour de piste sur une petite chanson douce (pas mal du tout).

IMG_9442

L'histoire est tout simplement attendrissante : Coccinelle a volé de ses propres ailes, elle a vécu sa grande aventure et nous a fait partager son excitation. On a souri, on a frémi...Tout ça dans un décor coloré et harmonieux. Effet magique !

IMG_9443

Honnêtement, cette collection ne nous réserve que de bien belles surprises ! Ces deux nouveaux titres sont a-do-ra-bles et complètent à merveille une collection qui ambitionne de faire découvrir aux enfants la scène musicale française à travers des ouvrages qui sont beaux, drôles et attachants. J'attends déjà les futurs titres avec impatience !

Coccinelle ouvre ses ailes de Yann Walcker et Nathalie Choux (Gallimard jeunesse, coll. Le tube des tout-petits, septembre 2013)

Je suis un papillon, de Vincent Cuvellier et Sandrine Martin

IMG_9462

«Je suis un papillon. Je ne vis qu'un jour. Mais j'ai de la chance car, cette journée, je l'ai vécue dans le jardin des Hoffmann...»

IMG_9463

Une jolie maison, le printemps, un soleil doux et chaud, la joyeuse famille Hoffmann se réunit dans le jardin.

IMG_9464

Un joli papillon volète de ci, de là, tombe amoureux de Clara Hoffmann.

IMG_9465

Mais soudain tout bascule dans l'horreur...

IMG_9466

D'affreux personnages, sortes de soldats d'opérette, pénètrent dans le jardin, cassent tout, frappent, insultent et puis s'en vont, laissant après eux stupeur et désolation...

IMG_9467

Avec élégance, pudeur et un soupçon d'innocence, cet album nous montre l'horreur du nazisme. L'auteur se planque derrière un papillon, qui passe par là, spectateur d'une journée, témoin impuissant, rapporteur d'une injustice sans nom. Aucune dénonciation, une simple constatation. Et cela vaut tous les grands discours ! J'ai beaucoup aimé cette finesse, cette tendresse, cette touche de poésie. L'histoire condamne, en silence. C'est vraiment un très, très bel album. ♥

Je suis un papillon, de Vincent Cuvellier et Sandrine Martin (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, septembre 2013)

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03/10/13

“Ermengarde, aimerais-tu qu'on te signale que tu as la bouche grande ouverte ou préfères-tu tout bonnement rester bouche bée ?”

IMG_9451

Pensionnat Miss Minchin, institution distinguée pour jeunes filles de bonne famille, Londres. C'est à cette adresse qu'est arrivée la Princesse Sarah, couverte d'or et de bijoux, avant de dégringoler dans l'échelle sociale, suite à la mort de son père, qui s'était ruiné en Inde. Sarah a finalement découvert qu'elle était l'héritière de mines de diamants, longuement recherchée, et avait obtenu son sésame pour s'échapper des griffes de Miss Minchin et vivre sereinement, en compagnie de Becky et de leur bienfaiteur.

Cette suite a donc imaginé la vie après le départ de Sarah, dans une atmosphère toujours aussi austère, savamment entretenue par une Miss Minchin plus revêche que jamais, mais quelque peu éteinte aussi. Un mystère plane autour de sa personne, depuis qu'elle passe ses journées cloîtrée dans sa chambre. Les filles en profitent pour se la couler douce, au salon ou en salle d'études. L'humeur est morose, mais les esprits vifs et guillerets des demoiselles remettent vite un peu de vie et d'éclat au décor.

Lottie est toujours aussi espiègle et incontrôlable, Ermengarde renonce à lui inculquer un soupçon de retenue ou de discipline, malgré les chaleureuses recommandations de son amie Sarah, elle qui avait longtemps imaginé que leur amitié était brisée a finalement surmonté sa timidité pour lui écrire de longues lettres et lui confier leur quotidien. Les détails insolites ne manquent pas, surtout depuis l'arrivée d'Alice, la nouvelle servante qui mène son monde à la baguette et n'entend pas dormir sous les toits, dans les courants d'air et en compagnie des souris. Même Lavinia est métamorphosée, depuis sa rencontre avec leur nouveau voisin, un jeune garçon aux cheveux rouges.

Celui-ci a trouvé leur école ‘loufoque’. A travers cette réflexion, Lavinia réalise qu'elle n'est pas à la hauteur des futures étudiantes d'Oxford. Certes, on lui enseigne le latin et la littérature anglaise, mais quid des mathématiques, du français, de l'économie, la philosophie, etc. ? Elle a du pain sur la planche pour se mettre à niveau. Oui, Lavinia considère que le rôle de la femme n'est pas seulement de se marier, de procréer et de parader en société. Alors, elle dévalise les rayons de la bibliothèque et s'échine à prendre des leçons de piano, avec la complicité de ses camarades.

Tout ça se déroule sur un ton joyeux et alerte, dans une ambiance délicieusement guindée et typiquement anglaise. En un mot, c'est délectable ! On retrouve les histoires d'amitiés, de rivalités, de leçons à apprendre, de fous rires et de secrets à partager, avec un dénouement proche du conte de fées... encore une fois. Sincèrement, la magie est intacte !

Les petites pensionnaires, par Hilary McKay (Gallimard jeunesse, juillet 2010 - traduction de Bee Formentelli - illustrations de Nick Maland)

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

❅❅“C'était l'hiver. Il neigeait. Une petite fille était perdue dans les bois. Et il y avait...un loup.”❅❅

IMG_9374

Orpheline, sans le sou, Sophie Smith vit en pension dans une école privée à Londres. A l'approche des vacances, ses amies et elle sont invitées à se rendre en Russie pour rencontrer la princesse Volkonski. Cette dernière occupe un palais d'hiver, en rase campagne, dans la région de St-Petersburg. L'endroit est féérique, même s'il porte encore les stigmates des vieilles querelles politiques et des tragédies familiales. Sophie est, pour sa part, avide d'aventures merveilleuses. Elle tombe sous le charme de cette princesse au charisme ravageur - si énigmatique, mais envoûtante. D'autres mystères entourent les lieux, dont la forêt qui sert de refuge à une meute de loups. Chaque nuit, leurs hurlements hantent les rêves de Sophie qui se sent de plus en plus perdue, mélangeant la réalité et la fiction. Elle ressasse aussi des souvenirs de son père, qui avait coutume de lui chanter une même berceuse ou aimait lui raconter des légendes lointaines. Comment expliquer ces soudaines réminiscences, sinon qu'elles sont ravivées par le décor qui l'entoure et lui fait tourner la tête ?

Son histoire s'éclairera à l'aube de révélations éclatantes, qui surviendront dans les derniers chapitres. Mais n'imaginez surtout pas que celles-ci vous surprendront plus que de raison, car finalement la trame romanesque est toute simple et évidente. C'est finalement dans la forme et son décor que l'histoire est attachante. On baigne dans un cadre idyllique, au cœur de la Russie, en plein hiver, on vit et partage des activités toutes plus extraordinaires les unes que les autres (pique-nique de minuit sur un lac gelé, balades en vozok, patin à glace au coucher du soleil...). En somme, c'est un joli conte enchanteur qui séduit pour sa simplicité, son élégance et sa tenue. C'est ravissant, et cela m'a beaucoup plu.

Sophie et la Princesse des Loups, par Cathryn Constable (Gallimard jeunesse, août 2013 - traduit par Alice Marchand)

« Sophie tira la couverture jusque sous son menton et s'assit dans son lit pour regarder la lune. Peut-être qu'en se concentrant sur cette lumière blafarde, elle arriverait à comprendre ce qui venait de se passer, pourquoi elle était ici, dans ce palais oublié, perdue au milieu d'un immense pays désert, avec ces gens qui se comportaient d'une façon si étrange. Elle était déconcertée, déracinée, comme un petit bateau partant à la dérive sans espoir de retrouver la côte, livré aux marées, aux vents et aux courants. »

Autres idées de lecture : Nina Volkovitch, de Carole Trébor - Petite feuille nénètse, suivi de Un été sibérissime d'Anne Bouin

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/09/13

Écoutez bourdonner les drôles de petits insectes, d'Antoon Krings

Mireille l'Abeille vous invite à écouter bourdonner les insectes du jardin des Drôles de Petites Bêtes. Appuyez sur les puces et découvrez les chants des insectes, Mireille l'Abeille, Léon le Bourdon, Pascale la Cigale, Frédéric le Moustique et Odilon le Grillon.

IMG_9380

Classique, divertissant et instructif ! On retrouve dans ce petit format, aux pages cartonnées, une belle balade auditive dans le jardin des Drôles de Petites Bêtes. Une puce sonore permet aux enfants de se familiariser avec le bruit des insectes issus de leur série préférée. La lecture est simple et rapide, mais ce format offre une perspective nouvelle et très agréable qui plaît beaucoup aux enfants !

Écoutez bourdonner les drôles de petits insectes, d'Antoon Krings (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, septembre 2013)

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,