09/11/12

Où est passée Lola Frizmuth ?

IMG_8162

Lola est folle amoureuse de Tristan, qui vit actuellement au Japon où bosse son père. N'en pouvant plus d'être séparée de lui, et parce qu'elle a quelques démêlés avec des filles de son école, Lola prend le premier vol pour Tokyo et se présente la bouche en coeur devant la porte de son élu. Ce serait le plan idéal, à la place Lola est seule, paumée et doit échapper à une bande de Yakuzas qui cherche à lui piquer son téléphone !

Cette aventure complètement dingue démarre en fanfare, et j'avoue avoir bu du petit lait. Les péripéties de Lola sont invraisemblables et purement cocasses, totalement dépaysantes, et puis c'est très drôle, l'humour sarcastique de l'héroïne fait des merveilles, j'ai franchement accroché. La brochette des personnages secondaires est elle aussi croustillante, entre le gangster japonais qui rêve d'une retraite paisible en buvant une bière au soleil et en caressant son petit chat, ou le jeune stagiaire de l'ambassade, au look de premier de la classe, du genre coincé et peureux, qui a eu la malchance de croiser le chemin de la tornade blonde... Vraiment, on ne s'ennuie pas une seconde ! C'est frais, déjanté, actuel et mené à fond les ballons.

Où est passée Lola Frizmuth ? par Aurélie Gerlach
Gallimard jeunesse, coll. Scripto, 2012

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


07/11/12

L'histoire du soir #12 : Sam et Julia dans la maison de souris, par Karina Schaapman

IMG_8136

Sam et Julia sont deux petites souris, les meilleurs amis au monde. Ils vivent dans une grande maison à plusieurs étages, ils sont différents mais inséparables, Julia vit seule avec sa maman et c'est une intrépide et incommensurable curieuse, Sam est plus calme et peureux, il est issu d'une famille nombreuse et un peu bourgeoise.

Chaque nouvelle journée est une invitation à parcourir les moindres recoins de cette grande maison, du sous-sol au grenier, les deux souris connaissent toutes les cachettes, ont un coffre à trésors et ont aussi de nombreuses connaissances à tous les étages. Souvent ils rendent des services, en triant des chiffons, en faisant la lessive ou en changeant les langes des bébés, ce sont aussi de gros gourmands, ils adorent les crêpes et les biscuits, ils aiment jouer, explorer l'inconnu, se raconter des histoires, parfois qui font peur.

C'est sans nul doute un univers merveilleux, niché dans une maison magnifique. Je vous invite à vous pencher sur les microscopiques détails de cette création de Katarina Schaapman, fabriquée avec des cartons de supermarché, de la pâte à modeler, des allumettes, des boutons, des boîtes à chaussures, des phares de vélos et des bâtons d'esquimaux. C'est une grande maison de trois mètres de haut, avec des étages et plus de cent pièces. Elle est pleine d'objets, cousus, tricotés, soudés, bricolés ou trouvés dans les brocantes ou des poubelles. C'est un travail impressionnant ! Vous resterez béats d'admiration.

Sam et Julia dans la maison de souris, par Karina Schaapman (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2012)
traduit du néerlandais par Annie Trassaert - photographies de Ton Bouwer

IMG_8137

IMG_8139

IMG_8140

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

☆♥ Trois grains de riz ☆♥

IMG_8149

Elles sont trois, elles sont soeurs, elles ont un humour décapant, elles ne font que des bêtises et elles sont de retour pour un deuxième tome désopilant ! Je vous présente, Eve, Del et Ninie. Ce sont les trois grains de riz. Cette fois, elles ont un invité de marque en la personne de leur cousin Max.

Et il devra tenir la distance, en évitant les pièges à deux balles, mais gentiment tendus, assurer des parties endiablées de jeux sur console, devenir champion du lancer du cascadeur (je vous mets au défi, qui n'a jamais joué à ce jeu ?! hein ?), ne pouvoir éviter les bêtises, livrer des conseils bidons, chanter des comptines la bouche en coeur, adopter des coccinelles, titiller la cadette, mais aussi l'aînée, et pourquoi pas la benjamine, se perdre dans les rayons du supermarché, ou oublier la plus jeune, c'est tant pis !

Ce sont des histoires courtes, en deux, trois pages, pas davantage. C'est frais, pétillant, ça me fait marrer à chaque page, moi aussi j'ai des soeurs, donc forcément j'ai revécu un peu de mon enfance et de nos expériences déjantées. Cette série de livres est un bel hommage aux fratries, à l'enfance décomplexée et délirante, aux aventures extravagantes. Je vous le conseille fortement, vous allez rire, mais rire, c'est promis.

Trois grains de riz, tome 2 : Max attaque ! par Aki
Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2012

Sous le nom d'artiste Aki, se cache l'auteure illustratrice Delphine Mach, également aux fourneaux d'un blog culinaire illustré - intitulé Les 3 soeurs.  Elles ont d'ailleurs publié un livre de Recettes des 3 soeurs pour jeunes fauchés gourmands (éd. alternatives, 2011).

IMG_8150

IMG_8151

IMG_8152

IMG_8153

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06/11/12

"Victoria voulait une vie d'aventures, une vie folle, une vie plus grande qu'elle."

IMG_8132

Victoria glisse dans la vie comme une simple passagère, en attendant des jours meilleurs. Dans sa tête, c'est le festival des aventures palpitantes, la promesse de destinées fabuleuses, de rencontres inoubliables. Victoria est une rêveuse, car Victoria est une amoureuse des livres et de leurs histoires. Son existence vacille le jour où elle apprend que les trois cheyennes ont disparu. Cling, son cerveau s'illumine, la fiction a pris le pas sur la réalité, enfin son ordinaire terne et sans saveur bascule dans l'extraordinaire.

D'autres faits étranges et surprenants vont intervenir, un papa habillé en cowboy, la vieille horloge qui finit en poussière, des romans fétiches qui s'évaporent dans les airs, des rêves troublants sous une pluie d'étoiles, le petit voisin devenu un fidèle complice... Tout ceci n'éclipse pas les secrets de famille, qui ne sont pas non plus un gros point d'interrogation, mais ce n'est pas bien grave.

De ce moment de lecture, j'ai surtout retenu cet hommage magnifique à tous les amoureux de la lecture, tous ceux et celles qui rêvent éveillés, qui aiment trouver dans les romans un instant d'évasion, et qui vivent probablement leur vie dans le fol espoir de décrocher de la réalité. C'est très beau, assez touchant, un peu prévisible sur la fin, mais franchement c'est du Timothée de Fombelle généreux et envoûtant. Pour la petite anecdote, on passe presque autant de temps à décortiquer la couverture (à rabats) de François Place. Vous comprendrez pourquoi.

Victoria rêve, par Timothée de Fombelle
Gallimard jeunesse, 2012 - illustration de François Place

-) avec parution simultanée en livre audio, lu par l'auteur (environ 1h15), là aussi j'ai été transportée ! 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31/10/12

L'histoire du soir #7 : Ma chère grand-mère est une sorcière, de Tracey Corderoy & Joe Berger

IMG_8112

Une petite fille trouve sa grand-mère extravagante, avec ses animaux de compagnie (des chauve-souris, des chats et des crapauds) qui ne la quittent pas d'une semelle, ses tea-time parties entre copines à faire de la prestidigitation, et puis toujours avec ses toilettes qui se remarquent de loin, et son balai magique qui se moque du code de la route...
Non, vraiment ça ne peut plus durer. Il faudrait que grand-mère se range et devienne une mamie comme les autres, plus classique, plus ordinaire. Alors, pour plaire à sa petite-fille, elle se plie au jeu et devient une autre. Quelle terrible erreur ! Même la fillette ne reconnaît plus sa grand-mère et est plus que déçue !
En plus, elle est prise de remords car sa mamie file un mauvais coton et a perdu sa joie de vivre, elle préfère rester sous la couette. Hop, hop, hop, il faut redonner à cette sorcière de grand-mère la liberté d'être différente, ou mieux encore, d'être merveilleusement différente !
Quelle formidable histoire ! Ce n'est pas seulement une histoire de sorcière, il s'agit surtout d'une déclaration d'amour d'une petite-fille à sa grand-mère, celle-ci n'est pas traditionnelle, et justement c'est pour ça qu'elle est aussi extraordinaire. Il faut cultiver ses différences, rester fidèle à ce que l'on est, ne pas se travestir pour plaire aux autres, même par amour. Aimer, c'est accepter les différences !
Illustrations au charme vintage absolument délicieuses.

Ma chère grand-mère est une sorcière, par Tracey Corderoy, illustrations de Joe Berger (Gallimard jeunesse, 2012)

IMG_8113

IMG_8114

IMG_8115

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


22/10/12

Est-ce qu'un jour je retournerai là-haut, dans cet endroit si difficile à atteindre? Là où tout semble plus beau.

IMG_8044

Babi est une jeune italienne, issue de la classe bourgeoise, bonne élève, amie fidèle, c'est une fille consciencieuse et très sérieuse. Elle a quelques histoires d'amour, mais sans grande importance. Lorsqu'elle rencontre Step, le beau gosse au cœur tendre et au coup de poing facile, elle est en pétard. Il incarne tout ce qu'elle ne supporte pas : l'insolence, le culot, la violence et la bêtise. Ces deux-là se détestent, tout les sépare mais tout ne cesse de les rapprocher depuis le premier instant.

C'est une base tellement commune, mais tellement irrésistible, qu'on mord à l'hameçon avec hâte. Je connaissais toute l'histoire, pour avoir vu le film, et j'espérais que le livre me rendrait ce même festival des émotions folles. Car l'histoire est fabuleuse, c'est celle d'un amour impossible, mais d'un amour très fort, beau et bouleversant. Babi et Step savent nous offrir un incroyable tableau de désirs, de frustrations et d'envies. Ensemble ils nous redonnent une idée de l'amour absolu, celui qui brave les interdictions, affronte les coups durs, lutte, résiste et peut-être abdique.

Par contre, j'ai été extrêmement déçue par le style de l'auteur - le ton est plat et maniéré, c'est pénible à lire et ça a gâché mon plaisir. J'attendais une lecture remplie d'émotions et de sensations, finalement j'ai été déconcertée par la manière de raconter cette histoire, de présenter les personnages et de planter le décor, tout ça n'est pas très affriolant et j'ai bien peur d'avoir été déçue par le roman pour cette raison.

Trois mètres au-dessus du ciel, par Federico Moccia
Gallimard jeunesse, coll. Pôle Fiction, éd. 2012 - traduit par Monique Baccelli

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19/10/12

La chose perdue, de Shaun Tan

IMG_1529

Livre et dvd du court métrage de "La chose perdue" (The lost thing) de Shaun Tan.

IMG_1531

IMG_1532

IMG_1533

 

Une œuvre poétique, qui raconte une drôle de rencontre...

Un collectionneur et passionné de capsules découvre sur la plage un étonnant objet (impossible à définir) que personne ne vient réclamer en fin de journée. C'est une chose perdue. L'homme va la ramener chez lui, la nourrir et tenter de lui retrouver un foyer. Et à son tour, la chose va lui ouvrir une trappe vers un univers incroyable, « un lieu où tous les objets avaient l'air assez contents d'y être ».

Le personnage prétend qu'il ne faut chercher aucune morale à l'histoire. Soit. Mais la richesse des illustrations pousse instinctivement à se pencher vers ce livre qui dégage un sentiment de secret impénétrable... Prodigieux, mais désarçonnant. 

Gallimard jeunesse, septembre 2012 ♦ traduit par Anne Krief

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12/10/12

Un enfant comme les autres. Presque comme les autres. #2

Emile est de retour ! Youhou ! *danse de la joie*

IMG_7993    IMG_7994    IMG_7995    IMG_7997

Deux nouveaux titres et quelques aperçus plus tard, voici donc le retour de l'enfant terrible. Emile veut faire la fête, mais pas inviter une horde de copains qui vont tout dévorer et lui piquer ses jouets. Il veut aussi un anniversaire en avance, du moins c'est selon le cadeau qu'on lui offre. Emile veut aussi un plâtre. Bah oui. Histoire de prouver que c'est un dur et qu'il est à plaindre. Par contre, il ne faut ni bosses ni sang ni coupures ni plaies ni fractures ... Vouloir un plâtre, ça ne veut pas dire vouloir se faire mal. Non mais oh.

Je suis toujours aussi fan de ce cher Emile, il n'y en a pas deux comme lui ! Ce garçon est impayable (enfin, c'est sa bouille qui est impayable, et puis ses expressions d'éternel imperturbable, ha ! ha !). Jamais il ne sourit. Tout se passe dans le regard ! Et les petites répliques en accompagnement valent le détour... Humour pince-sans-rire, mais humour ravageur.  Bref. J'aime Emile. 

Emile fait la fête / Emile veut un plâtre, par Vincent Cuvellier et Ronan Badel
Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2012

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11/10/12

“We're the same. Two sides to the same coin.”

IMG_7991

L'action reprend exactement là où nous l'avions laissée à la fin de Lueur de Feu. ** spoilers - spoilers ** Cassian a retrouvé Jacinda, mis en déroute les chasseurs et reconduit la jeune fille et sa famille au sein du clan. Un miracle s'est produit, avec la manifestation de Tamra, désormais un draki estompeur. Elle a ainsi pu effacer la mémoire de Will et des siens pour prendre la fuite. C'est donc un retour en disgrâce pour Jacinda, le clan lui fait chèrement payer son histoire d'amour avec un humain, seul Cassian continue de lui manifester intérêt et protection.

J'adore cette série ! C'est un plaisir coupable sur toute la ligne, mais j'assume complètement. Cette suite cherche à raconter les moeurs des Drakis, une communauté très fermée, dictée par des règles strictes et archaïques. On a envie de compatir avec Jacinda pour toutes les épreuves infligées, mais dans le fond on ressent également de l'agacement pour son personnage. La jeune fille se montre égoïste, bornée et stupide. Elle est totalement obsédée par Will, un jour elle se résoud à l'oublier, le lendemain elle réalise que c'est impossible, qu'elle l'aime en dépit de tout, malgré les interdictions. Bref, c'est pire qu'une girouette et c'est gonflant ! C'est finalement sa soeur Tamra qui se dévoile, plus sensible, plus touchante, plus forte aussi. Toutes ces années à être traitée avec indifférence ont forgé son caractère, en bien. Par contre, le titre français induit le lecteur en erreur, car je n'ai nullement constaté de rivalités entre les deux soeurs. Au contraire, leur relation gagne en connivence. En fait, c'est juste un prétexte pour Jacinda de résister à Cassian, son élu désigné par les Anciens. Alors lui, vraiment, il ne se contente pas d'être beau et fort, il est vaillant, stoïque, conquérant. Pour une raison que j'ignore, il est dingue de Jacinda et fait tout pour la protéger ! Pfiou, petit coeur en émoi...

J'ai donc trouvé ce deuxième tome aussi bon que le premier, avec des passions interdites et folles et sauvages (on comprend mieux lorsqu'on sait que Sophie Jordan écrit beaucoup de romances pour adultes ! elle a le chic pour décrire les émois sentimentaux et les contacts physiques qui filent des frissons partout ! hihi). J'ai ressenti mille sensations en lisant ce livre, ne voulant jamais le reposer pour souffler, j'aime l'histoire, j'aime les personnages, j'aime râler et pester et soupirer, enfin c'est tout ce que j'attends d'une série : enthousiasme et distraction.

Lueur de Feu, tome 2 : Soeurs rivales, par Sophie Jordan
Gallimard jeunesse, 2012 - traduit par Alice Marchand

Posté par clarabel76 à 07:45:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25/09/12

Collection : Le tube des tout-petits

Une toute nouvelle collection de livres-CD pour charmer les lecteurs et les éveiller aux talents de la chanson française (Camélia Jordana et Arthur H en l'occurence...) ! 

IMG_7860

IMG_7861

IMG_7862

J'ai été complètement charmée par ces deux albums, j'ai aimé les couleurs et les illustrations (Anouk Ricard pour Mikado, et Vincent Mathy pour Barnabé). Les histoires sont toutes simples, mais adorables. Et la musique aussi n'est pas déplaisante, sans oublier les voix de Camélia Jordana et Arthur H qui jouent les conteurs d'occasion (avec brio !). Ma foi, cette collection se veut adorable et divertissante, sans friser le ridicule ou la niaiserie.

IMG_7863

IMG_7865

IMG_7866

Mikado est un chat de gouttière intrigué par une petite grand-mère qui porte un drôle de bonnet rose en prenant son bain. Alors qu'elle est en train de pousser la chansonnette, Mikado n'hésite pas à s'approcher de la mousse et du savon, qu'il va goûter, parce qu'il est gourmand, mais berk ! ça pique et ça chatouille, et le voilà qui pique du nez dans le bouillon. Très mécontent de son sort, Mikado cherche à s'échapper de cet enfer parfumé et glissant...  

IMG_7867

IMG_7869

Barnabé est un garçon inventif et habile de ses dix doigts. Il a construit une fusée à partir de boîtes d'oeufs. C'est alors que le miracle s'accomplit, la fusée décolle vers les étoiles. Une folle aventure attend notre jeune héros, une aventure parsemée d'embûches (avec attaque aux rayons laser !) mais aussi teintée de rencontres amicales (avec un étrange garçon aux cheveux argentés). Il n'y a que l'atterrissage qui s'annonce épique et douloureux ! ... 

En somme, ces deux lectures sauront séduire les enfants, en les touchant par les mots, les sons ou les illustrations. L'ensemble est parfait, une vraie réussite ! 

Collection Le tube des tout-petits : Mikado tombe à l'eau, une histoire et une chanson de Yann Walcker, illustrées par Anouk Ricard, mises en musique par Babx et interprétées par Camélia Jordana

& Barnabé et la fusée, une histoire de Yann Walcker illustrée par Vincent Mathy avec une chanson originale d'Arthur H.

Gallimard jeunesse, 2012